Lundi 18 Janvier 2021, 19:58     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Fate

par Killpower 24 Aoû 2011 10:52 2

Fate, sorti en 2005, vendu uniquement sur la toile, est un hack'n'slash solo dont l'architecture ressemble énormément à Diablo premier du nom : un village avec de nombreux PNJ qui vous donneront des quêtes, des marchands qui vous permettront d'acheter et de vendre des objets plus ou moins puissants, rares, ou magiques et un donjon où il faudra affronter des hordes de créatures jusqu'à arriver au boss final que vous devrez terrasser pour finir le jeu, enfin presque...

 

Pour commencer

 

Mais reprenons depuis le début : Vous commencez par choisir entre un personnage féminin ou masculin à l'air enfantin. Après avoir choisi son apparence et son nom, des caractéristiques identiques au départ, on vous demandera aussi de choisir un compagnon : soit un chat, soit un chien. Ce familier vous suivra partout et vous servira comme vous allez pouvoir le voir par la suite.

Puis la partie commence. La configuration à l'écran ne vous sera pas étrangère si vous avez déjà joué à un Diablo-like. D'un côté la vie en rouge, de l'autre la mana en bleu. Au centre les objets que vous pouvez utiliser directement grâce à des raccourcis simples. on est tout de suite séduit par la qualité graphique : tout en 3D et pouvant être configuré en très haute résolution, on dirait un croisement entre Zelda et World of Warcraft.

  

Ma tanière

 

Vous commencez par vadrouiller dans le village avec une vue à la Diablo. La caméra, fixe, est centrée sur votre personnage principal, mais elle autorise un déplacement de quelques degrés dans le cas où un couloir du donjon serait mal orienté pour la visibilité. Il est aussi possible de dézoomer et de zoomer sur votre personnage principal, ce qui permet d'être au plus près de l'action.

Il y a différents PNJ qui vous donneront des quêtes en vous indiquant la récompense en compensation. Il est possible de choisir celles qui correspondent le mieux à vos attentes. Il sera même possible d'annuler la quête si l'objet que vous deviez ramener vous plaît et que vous souhaitez le garder. A noter que votre personnage ne pourra pas avoir plus de 3 quêtes en même temps. Outre ces quêtes annexes, le scénario est simple : le sorcier du village vous ordonnera de descendre à un certain niveau et de tuer le boss final pour ensuite revenir le voir. Il existe d'autres PNJ spécialisés dans le village : un PNJ vous permettra d'augmenter aléatoirement le nombre d'enchantements sur votre équipement - parfois il se rate et c'est le drame ! -, un autre propose d'enlever les gemmes que vous avez mis sur vos affaires, un autre encore vous permettra de changer de rang ou de niveau contre monnaie. Il y a bien sur les PNJ obligatoires tel que le marchand, l'armurier, le vendeur d'affaires magiques.

Dans ce village, vous trouverez aussi un petit coin de pêche. Le résultat de la pêche est principalement différent types de poissons mais aussi des objets magiques. Les poissons que vous pêcherez vous serviront à transformer votre compagnon en différentes créatures qui le rendront plus fort durant un temps limité ou de manière permanente, pour vous aider à combattre les monstres. A noter que votre compagnon peut lui aussi porter une amulette et deux bagues dont vous l'équiperez vous même. M^me s'il vous est possible de le soigner et de lui faire jeter des sorts, son évolution sera automatique.

 

   

 

Mon donjon

 

Ensuite c'est la descente dans le donjon. Les niveaux étant générés aléatoirement, vous ne risquez pas d'avoir la sensation de déjà vu au niveau architectural. Vous commencez donc le grand nettoyage à la rencontre d'une centaine de monstres différents. Chaque monstre pouvant être de différente puissance selon à le niveau du donjon dans lequel vous vous situez. Il y a aussi de nombreux boss par niveaux. Vous détruisez aussi le mobilier et les caisses et ramassez tout ce qui apparaît. Certains niveaux sont assez jolis, même si la plupart du temps vous voyagerez dans des couloirs dénudés et vides. Lorsque votre inventaire est plein, il vous est possible de confier vos trouvailles à votre compagnon et de le renvoyer au ville pour qu'il vende à votre place. Au bout d'un temps déterminé par votre situation dans le donjon, il reviendra, vous ramenant l'argent des ventes. Les créatures sont bien modélisées et leur apparition en grand nombre (10 plus les effets) ne pose pas de problème graphique et j'ai pu jouer sans difficulté en 1600x1200 avec ma 9800 pro sans aucun ralentissement. Dans le donjon, il n'y pas que des monstres : vous y trouverez des marchands ambulants vendant équipement mais aussi poissons variés pour votre familier. Vous pouvez aussi trouver des items qui vous permettront d'augmenter vos valeurs définitivement, mais aussi de gonfler vos affaires magiques.

Grâce aux points d'expérience, vous allez d'un côté augmenter vos 4 caractéristiques principales (Vie, force, dextérité et magie) et avoir des points de spécialisation (une dizaine de compétences orientées dans les armes et la magie). Ainsi vous pourrez devenir un guerrier spécialisé dans la hache, l'arc ou l'épée, ou un magicien spécialisé dans la magie de bataille de défense ou d'invocation. Mais vous pourrez aussi faire évoluer votre spécialisation de coups critiques ou votre technique de combats à deux mains. Outre votre évolution, vous possédez un rang qui évolue lui aussi et qui servira à utiliser certains objets magiques que vous trouverez. Cette évolution de votre personnage est simple et elle est très efficace.

Bien sur, la mort existe et vous aurez plusieurs possibilités au choix lorsqu'elle vous aura saisi. Vous aurez le choix entre être remis au même endroit ou dans un niveau au dessus ou en dessous duquel vous vous trouviez contre de l'expérience, de l'or, ou la perte de rang. A vous de voir ce qui vous conviendra le mieux.

 

    

 

Ma descendance

 

Lorsque vous tuerez le boss final, vous n'aurez plus qu'à retourner voir le sorcier du village et vous aurez deux possibilités :

- Soit vous continuez à faire évoluer votre personnage et continuez l'exploration du donjon avec toujours des quêtes annexes proposés par les PNJ du village, car il semble que le donjon s'enfonce à l'infini (sur le forum du jeu, on parle de plus de 65000 niveaux - à vérifier - je vous laisse la place!!), donc une durée de jeu pharaonique. De plus vous trouverez des affaires magiques de plus en plus monstrueuses si vous continuez votre descente.

- Soit vous vous retirez définitivement en donnant l'un de vos objets à votre descendance. Ainsi vous recommencez le jeu avec un nouveau personnage dont la quête principale sera ostensiblement la même, mais il démarrera la vie avec l'une des affaires magiques que vous lui aurez transmis sachant qu'elle a été boostée elle-même par le sorcier. Du coup, l'aventure se poursuit avec un nouveau personnage (et un nouveau compagnon) un peu mieux équipé. Attention toutefois, car le choix de jouer avec votre descendance fait que votre premier personnage ne sera plus utilisable. J'ai battu le boss final en moins de 15 heures, et je recommence une nouvelle partie avec ma descendance.

 

   

 

C'est la Fate ?

 

Ce jeu peut, à la longue, entraîner une certaine lassitude - comme tout Diablo-like qui se respecte me direz-vous -, il n'empêche que j'ai bien accroché à ce graphisme sympathique, à ce jeu auquel vous pourrez jouer 5 minutes ou 1 heure sans vous prendre la tête, où vous aurez la possibilité de recommencer avec votre descendance équipée d'une affaire venant d'un personnage précédent et j'ai bien aimé la présence du compagnon.

Il existe quand même quelques défauts à ce jeu, mais rien de bien méchant : l'installation est automatique (pas de choix de répertoire), il est impossible de jouer à plusieurs, ce qui aurait pu être sympathique, mais surtout il vous faudra payer en dollars à partir d'Internet ce qui risque de rebuter un grand nombre d'entre vous. De plus, même s'il existe 4 modes de difficultés, il n'y a pas de mode où la mort du personnage est irréversible. Et comme d'habitude on retrouve les bugs des jeux 3D, qui n'ont aucune incidence sur le jeu, c'est à dire des personnages qui s'entremêlent ou qui s'enfoncent dans les murs.

 

Une bonne bouille que ce Fate qui propose ce que Diablo proposait en son temps : un village et son donjon. C'est simple, efficace, et permet de passer un bon moment, quoi que seul malheureusement. Pour vous faire une idée du jeu, téléchargez la démo limitée aux 3 premiers niveaux du donjon, vous verrez bien si vous êtes convaincu et sachez que la société Wildtangent a sorti une suite.

LES PLUS
  • Diablo-like assumé
  • Donjon infini
  • Notion de descendance
  • Graphisme ?
LES MOINS
  • Solo et uniquement solo
  • Graphisme ?

7/10

Commentaires (2)

#2

darth traya
Seigneur

Fate est une très bonne pioche, le véritable brouillon de torchlight, à tester si on aime torchlight!
#3

Batman
Grand gobelin

à tester si on aime torchlight!

J'en prend note donc !




Voir tous