Lundi 18 Janvier 2021, 21:52     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Hard truck Apocalypse

par Killpower 24 Aoû 2011 15:09 0

Nival s'illustre par des hits tel que Etherlords, Silent Storm, ou encore le cultissime Heroes of Might and Magic 5 dont ils ont repris le flambeau grâce à la licence d'Ubisoft. Mais pour une fois, on va s'intéresser à un jeu outsider de la société, c'est à dire inconnu : Hard Truck Apocalypse. Un jeu dans lequel on conduit des camions dans un monde futuriste post-apocalyptique : Mad Max autrement dit... peut être bien.

  

La petite maison dans la prairie

 

C'est l'histoire d'un garçon qui vit avec son papa à la ferme dans un monde futuriste qui a été ravagé par la guerre atomique. Le jeune homme est parti faire ses courses et c'est sous forme de tutoriel que vous prendrez non pas le contrôle du personnage mais de sa fourgonnette. La souris permet de gérer la cible de vos armes alors que les touches permettent de faire bouger votre véhicule. Rien de plus simple et tout cela se montre très fonctionnel. Malheureusement, pendant votre absence, une bande de méchants mercenaires attaque la ferme. Lorsque vous revenez chez vous, la ferme est détruite et votre père mourant. Votre quête sera alors très simple : venger la mort de votre père. Mais très rapidement, l'intrigue principale se compliquera comme vous pourrez vous en rendre compte par la suite.

Vous partez donc dans votre camion grâce à une vue à la troisième personne, dans un univers tout en 3D qui variera entre la toundra, la taïga, la jungle ou encore le désert. Le moteur graphique est de bonne qualité et est tout à fait adapté à ce type de jeu avec une profondeur de champ tout à fait correcte qui permet d'afficher une météo différente tout comme la nuit ou le jour.  De plus, les développeurs ont mis plein de petits détails sur votre véhicule qui montrent bien qu'ils ont peaufiné leur jeu : les pots d'échappement dont sort une fumée noire, les phares fonctionnels et bien utiles par mauvais temps, des ventilateurs qui tournent, ou encore les traces de balles et la déformation selon l'état de votre véhicule. Sans parler des gerbes de flamme et des explosions de véhicules après leur destruction qui s'avère être très réussie. 

Si le paysage qui vous entoure se montre rapidement monotone et tourne autour de la végétation et des montagnes avec quelques restes de civilisation, il ne tombera jamais dans la répétitivité et chaque lieu sera unique. La région dans laquelle vous vous situez est assez grande - comptez au moins 10 minutes pour la traverser de long en large - et contient un certain nombre d'habitations dont l'intérêt est multiple. Les stations d'essence pour faire le plein ou réparer votre machine parsèment harmonieusement la zone, et les villes, sorte de grosse forteresse protégée par des canons, dans lesquelles vous pourrez pénétrer après un petit coup de klaxon, sont bien présentes. Dans ces dernières, Il s'agira alors de rencontrer les habitants avec des écrans figés à la Fallout, qui vous permettront de récupérer des missions de routine (transport d'une ville à l'autre, escorte de camions ou encore recherche de bandits) ou de poursuivre votre mission principale.

C'est aussi dans les villes que l'on peut acheter et vendre des marchandises, faire évoluer son camion et sa remorque et l'armer. On peut aussi acheter un autre véhicule en remplacement de son ancien car dans tous les cas, vous n'aurez qu'un seul véhicule tout au long de l'aventure. Et oui, nous sommes dans un jeu de violence routière avec armement lourd et varié. Et on s'en donne à coeur-joie.

 

 

 

C'est Hard ton Truck ? Non, c'est l'Apocalypse !

 

Si en début de partie, vous n'avez qu'un camion poussif avec une petite mitrailleuse, par la suite vous pourrez vous acheter des monstres roulants, surarmés de lasers et gadgets en tout genre, qui roulent à des vitesses bien plus raisonnables. Eh oui, car le jeu en début de partie se montre lent (même si la maniabilité est bonne) : il vous faudra donc prendre patience. En effet, les ennemis autres que ceux prévus par le scénario principal, arrivent par groupe à intervalle régulier de manière aléatoire et il peut se passer cinq bonnes minutes sans action. Juste vous, roulant dans votre petite fourgonnette entre les arbres et les collines, d'une région à une autre. De plus, L'I.A. ennemi n'est pas très développée, et souvent cela se résume par une charge des ennemis sans aucune réflexion de leur part. Selon ces paramètres, en début de partie, vous aurez bien du mal à accumuler un petit pécule pour changer votre matériel, alors qu'en fin de jeu, vous deviendrez millionnaire. Un rééquilibrage aurait été le bienvenu, peut être ?

Pour le scénario principal, il va vous falloir de la patience pour progresser, car il n'est pas rare de devoir retraverser certaines zones déjà visitées, ce qui est un tantinet - très - lassant. Ainsi la durée de vie du soft est-elle augmentée artificiellement et je vous avouerai que j'ai fait plusieurs pauses de plusieurs jours avant de le terminer. Des zones de terrain, il y en a une bonne dizaine qui ne sont accessibles qu'au fur et à mesure de votre progression. Le jeu s'adresse donc aux hardcores gamers qui aiment les jeux de caisses bastons mais ont de la patience. Ce qui est fabuleux dans ce jeu, c'est la liberté d'action dans les régions. Ces dernières sont entièrement ouvertes et vous pouvez aller d'un point A à un point B comme vous le souhaitez. Rares sont les lieux bloqués qui ne sont accessibles que par un endroit précis. Et attention, c'est bien de prendre un raccourci par la montagne, mais la moindre mauvaise chute de votre véhicule et c'est la destruction assurée !

On ne dirige jamais de personnage à pied, on en croise parfois dans les villes et on peut même les écraser sans aucune réaction de ces derniers. Les zones sont longues à traverser, et il n'y a que très peu d'animation : tout juste des voleurs qui vous agressent et qui, après des explosions fort réussies lors de leur destruction, laissent tomber des paquets que vous pourrez récupérer pour les revendre ou les utiliser. C'est ainsi qu'apparaît le côté RPG du soft : vous allez pouvoir faire évoluer votre véhicule, en achetez un plus puissant, varier vos armement. Selon la charpente de votre véhicule, vous ne pourrez pas monter le même armement. Par contre, on peut coupler les armes entre elles de manière à avoir une cadence de feu infernale. Les concepteurs ont poussé la simulation très loin avec de nombreux paramètres à gérer pour les armes, comme la distance maximale de tir ou encore son usure. Il vous faudra donc souvent passer à la caisse pour réparer ou upgrader votre bête de course. Mais cela reste tout de même assez léger comme partie RPG et ce ne sont pas les quêtes FEDEX qui stimuleront vos neurones.

Si les musiques et les voix sont correctes, les bruitages ne sont pas forcément très variés : souvent vous aurez juste le bruit de votre moteur qui vous tiendra compagnie durant de nombreuses minutes. Mais que voulez vous entendre d'autres, dans un monde mort sans animal ni oiseau.

 

 

 

L'Apocalypse selon Nival

 

Il vous faudra une bonne vingtaine d'heures pour finir le jeu une première fois. Et oui, dès le début de l'aventure, il est possible de prendre un autre chemin et l'histoire peut en fait être vécue de deux façons différentes. Reste qu'il n'y a pas de mode multijoueur et qu'une fois terminé, vous n'aurez que le choix d'y retourner à un niveau plus difficile. Surtout que l'aventure finie, il n'est plus possible de poursuivre l'évolution de son véhicule dans cet univers apocalyptique. Dommage. Enfin, un point noir dont Nival n'est pas responsable : le jeu n'est pas distribué en France et vous devrez passer par Internet pour l'acquérir. Sachez enfin qu'une suite est sortie (Hard Truck Apocalypse : Rise of the Clans) en 2007 et comprend une nouvelle aventure solo d'une vingtaine d'heures mais surtout un mode multijoueur. Mais tout comme le premier, il n'y a jamais eu de sortie française.  

Hard Truck Apocalypse fait figure de remplaçant au très célèbre Interstate 76. Il offre une très bonne jouabilité, de bons graphismes, une bonne durée de vie, et de bonnes idées. Mais il lui manque quand même un mode multijoueur et l'obligation pour le scénario principal de traverser plusieurs fois les mêmes régions, causant la lassitude, fera fuir de nombreux joueurs. Il n'empêche que ce jeu est sympathique et offre un univers hors norme pour les mad maxiens que nous sommes.  Au pire, testez la démo du jeu....

LES PLUS
  • Univers mad max
  • Originalité de l'univers
  • Baston de voitures
LES MOINS
  • RPG plus que light
  • Boss final costaud
  • Des allers-retours incessants
  • Pas de multijoueur pour un jeu qui s'y prête

7/10





Voir tous