Vendredi 22 Janvier 2021, 00:43     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Silverfall : Earth awakening

par Killpower 24 Aoû 2011 13:59 0

Après un Silverfall en demi-teinte qui avait pas mal souffert de sa sortie prématurée et de la promotion "en fanfare" du pauvre Loki par le distributeur Focus - qui avait privilégié ce dernier au détriment du premier - il est étonnant de voir poindre à l'horizon un add-on/Stand alone. Heureusement, l'équipe de Monte Cristo s'est montrée réceptive et a sorti moult patchs pour stabiliser, voir améliorer le jeu de base. Alors qu'en est-il de cette extension ?

Oui !

 

 Pour ce qui est graphisme, univers, création et évolution de personnage, je vous renvoie au jeu de base car tout cela n'a pas évolué d'un iota et reste de très bonne facture. La particularité de cette extension est qu'elle fonctionne comme un add-on si vous avez le jeu de base ou comme un stand alone si vous ne l'avez pas. Il est ainsi possible de recommencer le jeu de base avec toutes les nouveautés, puis de poursuivre la nouvelle aventure de l'extension ou de la commencer directement au niveau 45 avec un nouveau personnage.

Cette extension apporte aussi son flot de nouveautés : 2 nouvelles races - les nains et les hommes lézards - avec leur lot de compétences spécifiques, l'apparition de nouvelles compétences de haut niveau, une nouvelle aventure qui fait suite à celle de Silverfall avec un certain nombre de quêtes annexes toujours calquées sur la dualité nature/technologie. Mais c'est surtout la refonte entière de l'interface et l'optimisation du moteur graphique qui sont à souligner. Il est aussi possible de déplacer le personnage avec le clavier au lieu de cliquer avec la souris sachant que la caméra est vraiment très malléable pour se sentir dans le feu de l'action. Vous aurez enfin la possibilité de fabriquer de l'équipement à partir de différentes matières premières que vous pourrez trouver sur vos victimes, qui, soit dit en passant, sèment beaucoup de choses en même temps (le craft d'objets). Là, les cadeaux pleuvent et les ultimes sont enfin présents contrairement au jeu de base. La fabrication des différents équipements est très appréciable surtout que l'équipement créé dépendra de la qualité de sa matière première. De plus, il est possible de les enchanter contre monnaie si on possède la compétence correspondante et de lui incorporer jusqu'à 5 enchantements aléatoires. A cela, on pourra rajouter des matériaux rares appelés esprits, que l'on pourra lier à ses affaires et qui offriront des bonus supplémentaires. C'est ainsi que j'ai réussi à créer une hache à deux mains dont la vitesse de frappe est de 80% alors que les armes craftées les plus rapides ne dépassent pas 35%. A noter qu'il est important de développer ces compétences, car cela ne pourra pas se faire sur les armes trouvées en cours de route.

Les nouveaux environnements, tout comme le bestiaire, sont jolis et variés et l'univers beaucoup plus science-fiction que Silverfall. La musique et les bruitages sont de bonne facture. On sent que les développeurs maîtrisent bien mieux leur sujet et ce jeu est plaisant en tout point. On aurait d'ailleurs aimé que Silverfall, premier du nom, soit aussi réussi à sa sortie. Vous commencez l'aventure juste après votre sacre comme roi de Nelwé et vous allez résoudre les nouvelles difficultés que votre royaume rencontre. La quête principale se fait en moins de dix heures, ce qui est court. Mais on pourra tout de même doubler, voir tripler ce temps de jeu en effectuant les quêtes secondaires ou en errant dans les régions. Le jeu tend parfois vers le comique avec certains dialogues, ce qui n'est pas pour déplaire, et des clins d'œil sont présents avec certains noms de lieux ou de PNJ.

 

Mais ...

 

On pourra faire quelques reproches à cette extension: le premier, qui n'en est pas forcément un, est de devoir débuter l'aventure directement au niveau 45. Cela peut paraître jouissif, mais laisse un goût d'inachevé et on aurait aimé un rappel des faits antérieurs avec une petite vidéo pour comprendre le pourquoi du comment. Bah oui, c'est comme commencer un personnage à Neverwinter Nights (règles AD&D version 3.5) au niveau 20 : Cela ne se fait pas. Je vous conseille donc très fortement de recommencer le jeu de base avant d'attaquer l'add-on. Cela vous assurera une quantité non négligeable de matière première, qui vous permettra de fabriquer votre équipement. Car, si vous commencez directement la partie au niveau 45, vous aurez bien un équipement, mais il sera assez quelconque et vous n'aurez rien pour fabriquer vos armes.

Le second souci réside dans la difficulté du jeu: partez seul à la découverte du jeu au niveau normal et vous allez ramer pour tuer la moindre créature. Et je ne vous parle même pas des boss qui vous prendront au minimum dix minutes, voire plus, pour en venir à bout. Il vous faut donc prendre avec vous un ou deux compagnons que vous pourrez équiper. Mais là, avec deux personnages, le jeu devient trop facile. Tout le problème réside donc dans la recherche du bon équilibre pour être à l'aise avec le jeu. Mais, dès que c'est fait, ce n'est que du bonheur. De toute manière, je vous conseille de commencer le jeu au niveau normal et de vous adapter à celui-ci pour pouvoir le refaire à un niveau supérieur - J'y reviendrai un peu plus loin -.

Ensuite, même si les effets visuels sont sympathiques, ils gênent la lisibilité du jeu. On a beau avoir un combat automatique dès lors que l'on a cliqué sur une cible, c'est franchement le bazar. Et n'essayez surtout pas d'entreprendre une autre action que celle enregistrée sous peine de perdre votre cible. Comme les ennemis sont généralement groupés par trois ou quatre, les combats peuvent être visuellement très pénibles, voire faire ramer votre machine de guerre dès que le nombre d'effets augmente.

 

... C'est du bon !

 

Pour finir, on remarquera que les développeurs ont tenu compte des remarques des joueurs : en effet, les objets ultimes sont enfin apparus. La rejouabilité est possible car lorsque vous aurez fini le jeu une première fois, il sera possible de recommencer à un niveau plus élevé, sachant que ces derniers sont accessibles dès la création d'un personnage. Donc, dès la quête principale achevée, il est possible de poursuivre pour finir les quêtes secondaires ou recommencer le jeu au début de Silverfall en choisissant un niveau de difficulté plus élevé. On multiplie ainsi la durée de vie par trois, mais on regrettera qu'il n'y ait toujours pas un niveau hardcore, pour avoir plus de challenge.

Le seul défaut reste donc le multijoueur, à part le lan ou internet à 8, il n'y a pas de serveur ouvert 24 heures sur 24 pour poursuivre l'évolution de votre perso ou encore faire des échanges entre joueurs. En ne faisant que la quête principale vous finirez une première fois le jeu en 25 heures à peu près pour les deux aventures que représente le jeu de base plus l'extension. Seul, ce stand alone vous prendra environ 20 heures, mais rejouable à un niveau supérieur.  

Le jeu se montrera donc plus plaisant en solo avec ses propres compagnons, qu'en s'embarrassant d'autres joueurs sachant que le craft d'objets en devient indécent et que, de toute manière, la téléportation se fait par des points précis sur la carte et reste impossible ailleurs. Le joueur en vient donc à ne plus ramasser que ce qui l'intéresse et ne s'embarrasse pas d'objets car il ne pourra rien en faire selon son orientation. Quant aux compétences, elles ne dépassent pas le niveau dix et on se retrouvera parfois avec les mêmes profils de personnages, les choix n'étant pas aussi diversifiés que cela, même s'il existe 156 compétences. 

 

Silverfall Earth Awakening offre un "JEU D'ACTION" plaisant avec un personnage de haut niveau. C'est une aventure sympathique de moins de dix heures si vous êtes pressé et plus si vous prenez le temps. Il offre une interface et un design sympa, et a atteint la maturité que l'on attendait de son aïeul. Reste qu'il faudra tout de même vous habituer à une difficulté dépendante de vos compagnons et d'un bazar visuel qui agace parfois. On appréciera que les développeurs aient corrigé pas mal d'erreurs de jeunesse et qu'ils autorisent la rejouabilité à un niveau supérieur. A essayer maintenant, surtout qu'il existe une version intégrale à bas prix, alors il sera facile de s'y remettre.

 

LES PLUS
  • Silverfall en mieux
  • Bonne durée de vie en Addon (avec Silverfall)
LES MOINS
  • Combats bordéliques
  • Trop facile avec compagnon, trop difficile sans
  • Débute au niveau 45
  • Faible durée de vie en Stand alone (sans Silverfall)

8/10

Voir tous