Vendredi 22 Janvier 2021, 00:42     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Abraham Grey, Pirate & Patriot

par Killpower 30 Déc 2011 15:07 12

Lorsque j’ai rencontré "Abraham Grey, Pirate Patriot", alias Swashbuckler, pour la première fois, il y a six mois, c’était dans une grande surface au rayon des petit prix. Jamais je n’en avais entendu parler auparavant et le dos de la jaquette m’interrogea. Sorti en 2009 et étiqueté « Action RPG », les caractéristiques du jeu indiquaient « un système de jeu de rôle avancé » et les points forts précisaient entre autres « un gameplay riche et diversifié mêlant  RPG, beat'em all, combat et bataille navale ». C’est donc avec une certaine envie que je découvrais ce jeu de l’est pour RPG France.

 

 

 

3, 2, 1, Action !
 

Il faut signaler un début  plutôt chaotique sur mon portable. En effet, j’ai du relancer le jeu deux à trois fois avant qu’il accepte de démarrer convenablement. A chaque fois, en effet, il bloquait sur le logo d’intro, le logo du distributeur ou encore la vidéo d’introduction tel un vieux moteur de Diesel qui toussote avant le démarrage. Enfin tout finit par démarrer au bout d'un bon nombre d'essais. A signaler que ce problème ne s’est pas posé sur un PC de joueur dernier cri. Donc attention à votre système. En tout état de cause, je suis incapable de vous dire pourquoi il a eu du mal sur l’un et pas sur l’autre, sachant que le jeu est censé tourner sur un Pentium III 1,5 ghz.  
Abraham Grey, Pirate Patriot se déroule durant la guerre civile américaine. Vous jouez le rôle d’un meurtrier sanguinaire, Abraham Grey, qui est un pirate alcoolique souffrant de schizophrénie, dixit le livret. Sa voix intérieure vous permettra de comprendre le fonctionnement des différentes parties du jeu comme si vous étiez dans un didacticiel. Vous arrivez avec votre équipage et votre navire dans le port de La Havane et vous vous rendez dans l’auberge du coin. On notera un décalage entre l’image que l’on peut se faire d’un pirate et l’habillement du personnage, vêtu d'un poncho de gardien de vache et d'un chapeau de cow-boy. Mais pourquoi pas. Casser les stéréotypes pouvait peut-être redonner du renouveau dans l’univers des pirates en attendant la sortie de Risen 2. Malheureusement ce ne sera pas le cas tout au long du jeu.

 

  

 

Du pot au feu avec plein de navets
 

Dans l’auberge, il vous est possible d’enrôler des marins pour étoffer l'équipage de votre bateau, de parler à l’aubergiste du coin ou encore de vous battre sur un ring, ce qui vous permettra de vous faire un maximum d’argent. En sortant de l’auberge, vous arrivez dans un quartier fixe de la ville en 2D, dans laquelle vous déplacez votre personnage en 3D. Votre aventure se déroulera dans les Caraïbes et les 19 villes sont constituées de 1 à 4 quartiers dans lesquels on retrouve de grosses icônes qui permettent d’accéder à des lieux intéressants pour votre personnage, comme l’auberge précitée, le shérif qui sauvegardera votre partie, le gouverneur qui vous donnera des missions, l’armurier qui vous vendra des armes, l’épicier qui vous vendra des aliments pour remonter vos points de vie et votre énergie. Si le quartier est situé sur la côte, vous aurez aussi le port, qui permet de partir à l’aventure, le vendeur de bateau, le marchand de cargaisons et enfin l’armateur qui permet d’améliorer votre bateau ou de le réparer.
Cela aurait pu être sympathique si on ne se retrouvait pas avec des lieux différents et des personnages identiques habitant à des miles les uns des autres. Malheureusement, tous les shérifs ont la même tête comme le même bureau et certaines configurations de lieux sont identiques. A noter surtout que le jeu est un clone du jeu Sid Meier's Pirates! sorti en 2004, mais avec beaucoup moins de possibilités.
 

  

 

Une partie de bataille navale ? Un duel ? Un combat de boxe ?
 

Enfin, en quittant le port, on se retrouve sur la carte maritime. Il est alors possible d'effectuer certaines actions selon sa position : entrer dans un port ou attaquer un navire, c'est à dire engager un combat naval suivi d’un abordage. En effet, pour cette partie, c'est dans des décors figés que vous aller voir arriver des ennemis - tous identiques - qu’il va falloir vaincre. Vous passerez ensuite dans un nouveau plan du bateau ou vous effectuerez la même manoeuvre. Enfin, la victoire au duel à l’épée contre le capitaine adverse vous permettra de mettre la main sur le bateau ennemi et sa cargaison. Les phases sont donc les mêmes et les combats pas bien difficiles sont redondants et deviennent pénibles à la longue.

Le système est le même pour toutes les parties du jeu : lors des combats de boxe, vous devrez vaincre trois fois de suite votre adversaire pour gagner une somme d’argent. Il suffira d’attendre que l’adversaire gaspille toute son énergie en étant en position défensive, puis envoyer un coup spécial trois fois de suite pour l’emporter. Les rounds se déroulant en trois manches gagnantes, cela demande beaucoup de patience.
Il est toutefois possible de s’orienter vers l'aspect commercial du jeu et donc de transporter des biens d’un lieu à l’autre ou encore de transporter des biens d’un PNJ à l’autre. Rien de bien folichon en tout cas et très primaire comme aventure. Le jeu est très simple et l’unique niveau de difficulté ne pose aucun souci. Si vous voulez réellement du challenge, il vous faudra attaquer des bateaux de niveaux supérieurs.

 

  

 

Euh vous souhaitez un flingue +1 ou un flingue +1 ? Bon, ok, Une buckler ?
 

Les dialogues se résument à des monologues de PNJ auxquels vous répondez par une phrase unique. Il n’y a pas de solutions différentes pour résoudre les quêtes qui demeurent très basiques.  Le jeu offre un scénario principal qui vous demandera de choisir votre camp entre la flotte de l’Union ou celle de la fédération. A noter que l’on ne vous confiera qu’une mission à la fois et que, pour poursuivre l'histoire, vous devrez réaliser une quête secondaire obligatoirement entre chaque mission principale. Une manière de rallonger artificiellement la durée de vie du jeu. D’autant que les développeurs ont eu la bonne idée de ne dévoiler les armes ou les bateaux supérieurs qu’après que vous ayez un peu avancé dans l’aventure.  Ainsi, chez les armuriers, vous n’aurez le choix qu’entre un revolver ou un fusil et leurs munitions, soit 2 armes différentes. Autrement dit, il n’y a même pas de loot possible qui pourrait amener de la fantaisie dans le jeu.

Les textes sont bien traduits, tout comme le monologue de l’introduction. On appréciera également le langage mature avec de bons gros mots qui auraient été censurés dans d’autres jeux. Au niveau audio, en revanche, les PNJ rencontrés ne communiquent que par bruits, dignes successeurs des PNJ de Daggerdale. Quant à la musique, plutôt variée, elle passe assez bien, même si elle ne casse pas trois pattes à un canard.


Tournons-nous alors sur la technique du jeu. Ce dernier utilise un moteur graphique très carré qui n’offre pas d’option pour améliorer la qualité, à part les différentes combinaisons possibles très nombreuses. L’anti-alising est omniprésent et même si les décors ne sont pas moches et le design proche du dessin animé, ils restent bien trop vieillots. Impossible aussi de reconfigurer les touches qui sont presque similaires à celles utilisées dans les FPS (QZSD). Il faudra donc vous adapter. Je passe aussi rapidement sur les points de sauvegarde que l’on trouve uniquement dans certaines grandes villes. Bigre ! Que tout cela manque de cachet sur PC. 

 

  

 

RPG, en avant … CHARGEZ !
 

Arrive alors la partie qui nous intéresse : le RPG tant mis en avant. Vous gagnez donc des points d’expérience en éliminant des adversaires ou encore en résolvant des missions. A chaque niveau gagné, vous récupérez un point à distribuer entre vos trois caractéristiques : Arme, Tir ou Défense. En clair, vous allez améliorer soit votre puissance en combat au corps à corps, soit votre combat à l’arme à feu, soit vous allez améliorer votre résistance aux coups de vos adversaires.  Autant dire que c’est très limité.  Vous avez aussi le droit d’acquérir un nouvel attribut parmi les quatre que l’on vous propose. On ne vous laisse que peu de choix d’évolution et tout cela est bridé car, lors du prochain niveau que vous gagnerez, vous retrouvez les trois attributs que vous n'avez pas choisi plus un nouveau. 
Ces attributs qui peuvent être passifs – gagner plus d’or quand vous prenez un bateau à l’abordage – ou actifs – esquiver une attaque en appuyant sur une touche précise – peuvent avoir des effets sur votre bateau, vos capacités de combats ou votre sens du commerce. Sachez que certains de ces attributs ont trois niveaux d’améliorations. Et ce sera tout pour la partie RPG du jeu.

 

  

 

Boum ! un coup dans l’eau.
 

On peut donc en déduire qu'à l'instar d'un Grand Theft  Auto, ce jeu n’a pas sa place sur un site spécialisé dans le RPG,  car il n’en a pas les caractéristiques. Mais, comme il est désigné comme tel au dos de sa jaquette - voir ci-dessous -, il était important d’en faire la critique. Pour ma part, cette estampille RPG s'apparente à de la publicité mensongère, voire à une arnaque destinée vendre un produit qui passa bien inaperçu en 2009.  Il est donc temps, au bout de 10 heures de jeu, de m'arrêter là. Car, si la première heure permet de découvrir des nouveautés, la redondance des lieux et la répétition des scènes finiront par vous ennuyer profondément, à moins d'être masochiste. Peut-être qu'un joueur novice pourra y trouver son compte, mais certainement pas un rôliste aguerri.  

 

 

 

Voici donc un piètre clone de l’excellent jeu Sid Meier's Pirates!, qui se targue d'offrir à la fois une richesse de jeu et un système de RPG poussé. Que nenni. Bien moins riche que son concurrent, Abraham Grey, Pirate & Patriot se montre très rapidement répétitif et pauvre, même s’il mélange des genres différents : Beat them all, combat naval, commerce et une « once de mini-pincée de miette de RPG ». Mais, à trop vouloir se disperser, il se perd dans une jouabilité archaïque qui manque cruellement d'innovation.  Vous n’avez donc rien raté en passant à côté de ce jeu d’action aventure.

 

LES PLUS
  • Mélange des genres intéressants
  • Langage mature
LES MOINS
  • Ce n'est pas un RPG !
  • Pas de configuration des touches
  • Répétitivité du gameplay
  • Contenu trop léger
  • Redondances des lieux et clonages des personnages.

3/10

Commentaires (12)

#2

Batman
Grand gobelin

Message de l&#39;équipe : Nous n&#39;avous pas forcé Killpower à faire ce test, il l&#39;a fait de son plein gré dans le cadre de sa croisade &quot;attention aux jeux pourris&quot;. Merci de votre compréhension.<br />
<img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/mdr.gif' class='bbc_emoticon' alt=':mrgreen:' />
#3

Megamat
Gobelin

Ca donne franchement pas envie <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/roll.gif' class='bbc_emoticon' alt=':roll:' />
#4

Killpower
Gobelin

Et bien oui, il n&#39;y a pas que les &quot;Elder Scrolls&quot;, les &quot;Dragon Age&quot; ou les &quot;The Witcher&quot; dans la vie. Il y en a d&#39;autres qui méritent ou non de s&#39;y attarder. Alors c&#39;est sur qu&#39;on ne gagne pas à tous les coups, mais il est important de savoir qu&#39;ils existent. <br />
<br />
C&#39;est promis, un jour je mettrai de bonnes notes à de BONS JEUX.
#5

Killpower
Gobelin

<p style="text-align: justify;">
<strong><br />
Lorsque j&rsquo;ai rencontr&eacute; &quot;Abraham Grey, Pirate Patriot&quot; alias Swachbuckler pour la premi&egrave;re fois, il y a six mois, c&rsquo;&eacute;tait&nbsp; au rayon des petit prix, dans une grande surface. Jamais, je n&rsquo;en avais entendu parler auparavant et le dos de la jaquette m&rsquo;interrogea. Sorti en 2009 et &eacute;tiquet&eacute; &laquo; Action RPG &raquo;, les caract&eacute;ristiques du jeu indiquaient &laquo; un syst&egrave;me de jeu de r&ocirc;le avanc&eacute; &raquo; et les points forts pr&eacute;cisaient entre autre &laquo; un gameplay riche et diversifi&eacute; m&eacute;lant&nbsp; RPG, beat them all, combat et bataille navale &raquo;. C&rsquo;est donc avec une&nbsp;certaine envie que je&nbsp;d&eacute;couvrais ce jeu de l&rsquo;Est pour RPG France. </strong></p>
<p>
&nbsp;</p>
<p style="text-align: center;">
<img alt="" height="375" src="http://www.rpgfrance.com/dev/medias/images/galerie/Abrahamgrey/ag001.JPG" width="500" /></p>
<p>
&nbsp;</p>
<h2>
3, 2, 1, Action !<br />
&nbsp;</h2>
<p>
Il faut signaler un d&eacute;but&nbsp; plut&ocirc;t chaotique sur mon portable. En effet, j&rsquo;ai du relancer le jeu deux &agrave; trois fois avant qu&rsquo;il veuille bien d&eacute;marrer convenablement. Car &agrave; chaque fois il&nbsp;bloqua sur l&#39;une des trois vid&eacute;os d&#39;introduction comprenant les logos ou l&#39;histoire, tel un vieux moteur de diesel qui toussote avant le d&eacute;marrage.&nbsp;Enfin tout finit par&nbsp;fonctionner au bout d&#39;un certain nombre d&#39;essais.&nbsp;Le probl&egrave;me ne s&rsquo;est pas pos&eacute; sur un PC de joueur dernier cri. Donc attention &agrave; votre syst&egrave;me, sans pour autant &ecirc;tre capable de&nbsp;dire pourquoi, il a eu du mal sur l&rsquo;un et pas sur l&rsquo;autre, sachant qu&rsquo;il est pr&eacute;cis&eacute; tourner&nbsp; sur un pentium III 1,5 ghz.&nbsp;En tout cas par la suite, les bugs sont inexistants. <br />
Le jeu se d&eacute;roule durant la guerre civile am&eacute;ricaine. Vous jouez le r&ocirc;le d&rsquo;un meurtrier sanguinaire, Abraham Grey, qui&nbsp; est un pirate alcoolique souffrant de schizophr&eacute;nie, dixit le livret. Sa voix int&eacute;rieure vous permettra de comprendre le fonctionnement des diff&eacute;rentes parties du jeu comme si vous &eacute;tiez dans un didacticiel. Vous arrivez avec votre &eacute;quipage et votre navire dans le port de La Havane et vous vous rendez dans l&rsquo;auberge du coin. On notera un d&eacute;calage entre l&rsquo;image que l&rsquo;on peut se faire d&rsquo;un pirate et l&rsquo;habillement de son personnage avec un poncho de gardien de vache avec son chapeau de cow-boy. Mais pourquoi pas. Casser les st&eacute;r&eacute;otypes pouvait peut-&ecirc;tre redonner du renouveau dans l&rsquo;univers des pirates en attendant la venue de Risen 2. Malheureusement ce ne fut pas le cas tout au long du jeu.</p>
<p style="text-align: justify;">
&nbsp;</p>
<p style="text-align: center;">
<img alt="" height="375" src="http://www.rpgfrance.com/dev/medias/images/galerie/Abrahamgrey/ag002.JPG" width="500" /></p>
<p style="text-align: justify;">
&nbsp;</p>
<h2>
Du pot au feu avec plein de navets<br />
&nbsp;</h2>
<p style="text-align: justify;">
Dans l&rsquo;auberge, il vous est possible d&rsquo;enr&ocirc;ler des marins pour votre bateau,&nbsp; de parler &agrave; l&rsquo;aubergiste du coin, ou encore de vous battre sur un ring, ce qui vous permettra de vous faire une bonne somme d&rsquo;argent. En sortant de&nbsp;du batiment,&nbsp;vous arrivez dans un quartier fixe de la ville en 2D dans laquelle vous d&eacute;placez votre personnage en 3D au milieu de&nbsp; gens tout comme vous.&nbsp;Votre aventure se passera dans la mer des Cara&icirc;bes et&nbsp;de 19 villes&nbsp;constitu&eacute;es de&nbsp;un &agrave;&nbsp;quatre quartiers dans lesquels on retrouve de gros ic&ocirc;nes vous permettent d&rsquo;acc&eacute;der &agrave; des lieux int&eacute;ressants. Ainsi on retrouve outre l&rsquo;auberge pr&eacute;cit&eacute;e, le sh&eacute;rif qui sauvegardera votre partie, le gouverneur qui vous donnera des missions, l&rsquo;armurier qui vous vendra des armes, l&rsquo;&eacute;picier qui vous vendra des aliments pour remonter vos points de vie et votre &eacute;nergie. Si c&rsquo;est au bord de la c&ocirc;te, vous aurez aussi le port qui vous permet de partir &agrave; l&rsquo;aventure et le vendeur de bateau, le marchand de cargaisons et enfin l&rsquo;armateur qui vous permet d&rsquo;am&eacute;liorer votre bateau ou de le r&eacute;parer. <br />
Cela aurait pu &ecirc;tre sympathique si on ne se retrouvait pas toujours avec les m&ecirc;mes quartiers clon&eacute;s et des personnages identiques habitant &agrave; des miles les uns des autres.&nbsp;Ainsi, tous les sh&eacute;rifs ont la m&ecirc;me t&ecirc;te&nbsp;et le m&ecirc;me bureau et certaines configurations de lieux sont identiques. A noter surtout que le jeu&nbsp;est une copie du jeu <strong>Sid Meier&#39;s Pirates!</strong> sorti en 2004, mais avec beaucoup moins de richesse. <br />
&nbsp;</p>
<h2 style="text-align: center;">
<img align="middle" alt="" height="375" src="http://www.rpgfrance.com/dev/medias/images/galerie/Abrahamgrey/ag007.JPG" width="500" /></h2>
<p>
&nbsp;</p>
<h2>
Une partie de bataille navale ? Un duel ? Un combat de boxe ? <br />
&nbsp;</h2>
<p style="text-align: justify;">
Enfin, si on quitte le port, on se retrouve sur la carte des mers dans son bateau, et on pourra effectuer certaines actions selon sa position : entrer dans un port, attaquer un navire proche donc&nbsp;faire un combat naval suivi d&rsquo;un abordage.&nbsp;Pour cette derni&egrave;re partie,&nbsp;dans des d&eacute;cors en 3D avec cam&eacute;ra fixe, vous voyez arriver des ennemis tous identiques qu&rsquo;il vous faut occire.&nbsp; Vous passez ensuite dans un nouveau plan du bateau ou vous effectuez la m&ecirc;me man&oelig;uvre. Enfin la victoire au duel &agrave; l&rsquo;&eacute;p&eacute;e contre le capitaine adverse vous permettra de mettre la main sur le bateau ennemi et sa cargaison. Les&nbsp;phases sont donc les m&ecirc;mes et les combats, pas bien difficiles sont redondants,&nbsp;donc&nbsp;deviennent p&eacute;nibles &agrave; la longue.</p>
<p style="text-align: justify;">
Et c&#39;est cela pour tous les parties du jeu :&nbsp;lors des combats de boxe, vous devez vaincre trois fois de suite votre adversaire pour gagner une somme d&rsquo;argent.&nbsp;Il suffira d&rsquo;attendre que l&rsquo;adversaire gaspille toute son &eacute;nergie en &eacute;tant en position d&eacute;fensive, puis ensuite envoy&eacute; un coup sp&eacute;cial trois fois de suite pour l&rsquo;emporter.&nbsp;Les rounds&nbsp;&eacute;tant en trois manches gagnantes, vous comprendrez que cela&nbsp;demande beaucoup de patience. <br />
Il&nbsp;est possible de s&rsquo;orienter sur le c&ocirc;t&eacute; commercial du jeu et donc de transporter des biens d&rsquo;un lieu &agrave; l&rsquo;autre ou encore de transporter des&nbsp;colis d&rsquo;un pnj &agrave; l&rsquo;autre dans les batiments. Rien de bien folichon en tout cas et tr&egrave;s primaire comme aventure. Le jeu est tr&egrave;s simple et l&rsquo;unique niveau de difficult&eacute; n&#39;arrange rien.&nbsp;Si vous voulez r&eacute;ellement du challenge, il vous faudra attaquer des bateaux de niveaux sup&eacute;rieurs sur mer.</p>
<p style="text-align: justify;">
&nbsp;</p>
<p style="text-align: center;">
<img alt="" height="375" src="http://www.rpgfrance.com/dev/medias/images/galerie/Abrahamgrey/ag006.JPG" width="500" /></p>
<h2>
&nbsp;</h2>
<h2>
Euh vous souhaitez un flingue +1 ou un flingue +1 ? Bon, ok, Une buckler ?<br />
&nbsp;</h2>
<p style="text-align: justify;">
Les dialogues se r&eacute;sument &agrave; des monologues de PNJ auxquels&nbsp;vous r&eacute;pondez par une phrase unique. Il n&rsquo;y a pas plusieurs&nbsp;solutions&nbsp;pour r&eacute;soudre&nbsp;les qu&ecirc;tes qui restent tr&egrave;s primaires.&nbsp; Le jeu offre un sc&eacute;nario principal qui vous demandera de choisir votre camp entre la flotte de l&rsquo;Union ou celle de la f&eacute;d&eacute;ration. A noter que l&rsquo;on ne vous confiera qu&rsquo;une mission &agrave; la fois et que pour poursuivre l&#39;histoire, vous devrez r&eacute;aliser&nbsp;une qu&ecirc;te secondaire obligatoirement entre chaque mission principale. Une&nbsp;mani&egrave;re de rallonger artificiellement la dur&eacute;e de vie du jeu. D&rsquo;autant plus que les d&eacute;veloppeurs ont eu la bonne id&eacute;e de ne d&eacute;voiler les armes ou les bateaux sup&eacute;rieurs qu&rsquo;apr&egrave;s que vous ayez un peu avanc&eacute; dans l&rsquo;aventure.&nbsp; Ainsi chez les armuriers, vous n&rsquo;aurez le choix qu&rsquo;entre un revolver ou un fusil et leurs munitions, soit&nbsp;deux armes diff&eacute;rentes pour les premi&egrave;res heures de jeu. Autrement dit, il n&rsquo;y a m&ecirc;me pas de loot&nbsp;possible qui pourrait amener de la fantaisie dans le jeu.</p>
<p style="text-align: justify;">
Les textes sont bien traduits tout comme le monologue&nbsp;de l&rsquo;introduction. On appr&eacute;ciera&nbsp;le langage parfois grossier de&nbsp;notre avatar ce qui colle bien avec celui d&#39;un pirate.&nbsp;Par contre, niveau audio,&nbsp;les PNJ rencontr&eacute;s ne communiquent que par bruits, dignes successeurs des PNJ de <strong>Daggerdale</strong>. Quant &agrave; la musique vari&eacute;e, elle passe plut&ocirc;t bien, m&ecirc;me si elle ne casse pas trois pattes &agrave; un canard.</p>
<p style="text-align: justify;">
<br />
Tournons-nous alors sur la technique du jeu. Ce dernier a un moteur graphique tr&egrave;s carr&eacute; qui n&rsquo;offre&nbsp;pas d&rsquo;option pour am&eacute;liorer la qualit&eacute; &agrave; part&nbsp;diff&eacute;rentes&nbsp;r&eacute;solutions. L&#39;aliasing est omnipr&eacute;sent et m&ecirc;me si les d&eacute;cors ne sont pas moches et le design proche du dessin anim&eacute;, ils restent bien trop vieillots et baveux de pr&egrave;s.&nbsp;Impossible aussi de reconfigurer les touches qui&nbsp;sont presque similaires &agrave; celles que l&rsquo;on utilise&nbsp;dans les FPS (QZSD). Il faudra donc vous adapter, tout comme les points de sauvegarde que l&rsquo;on trouve uniquement dans certaines&nbsp;villes. Bigre ! Que tout cela manque de cachet sur&nbsp;PC.&nbsp;</p>
<p style="text-align: justify;">
&nbsp;</p>
<p style="text-align: center;">
<img alt="" height="375" src="http://www.rpgfrance.com/dev/medias/images/galerie/Abrahamgrey/ag010.JPG" width="500" /></p>
<p style="text-align: justify;">
&nbsp;</p>
<h2>
RPG, en avant &hellip; CHARGEZ !<br />
&nbsp;</h2>
<p style="text-align: justify;">
Arrive alors la partie qui nous int&eacute;resse : le RPG tant mis en avant. Vous gagnez donc des points d&rsquo;exp&eacute;rience en &eacute;liminant des adversaires,&nbsp;en r&eacute;solvant des missions ou encore en revendant des marchandises. A chaque niveau gagn&eacute;, vous r&eacute;cup&eacute;rez un point &agrave; distribuer entre vos trois caract&eacute;ristiques : Arme, Tir ou d&eacute;fense. En clair, vous allez am&eacute;liorer soit votre puissance en combat au corps &agrave; corps, soit votre combat &agrave; l&rsquo;arme &agrave; feu, soit&nbsp;vous allez am&eacute;liorer votre r&eacute;sistance aux coups.&nbsp; Autant vous dire que c&rsquo;est tr&egrave;s limit&eacute;.&nbsp; Vous avez aussi le droit d&rsquo;acqu&eacute;rir un nouvel attribut parmi les quatre que l&rsquo;on vous propose. Les quatre attributs propos&eacute;s vous sont impos&eacute;s et tout cela est brid&eacute;&nbsp;car lors du prochain niveau que vous gagnerez, vous retrouvez les trois attributs que vous n&#39;avez pas choisi plus un nouveau.&nbsp; <br />
Ces&nbsp;comp&eacute;tences qui peuvent &ecirc;tre passives &ndash; gagner plus d&rsquo;or quand vous prenez un bateau &agrave; l&rsquo;abordage &ndash; ou actives &ndash;esquiver une attaque en appuyant sur une touche pr&eacute;cise &ndash; peuvent agir sur votre bateau, vos capacit&eacute;s de combats ou votre commerce. Sachez que certaines ont trois niveaux d&rsquo;am&eacute;liorations. Et se sera tout pour la partie RPG du jeu.</p>
<p style="text-align: justify;">
&nbsp;</p>
<p style="text-align: center;">
<img alt="" height="375" src="http://www.rpgfrance.com/dev/medias/images/galerie/Abrahamgrey/ag004.JPG" width="500" /></p>
<p style="text-align: center;">
&nbsp;</p>
<h2>
Boum ! un coup dans l&rsquo;eau. <br />
&nbsp;</h2>
<p style="text-align: justify;">
On peut donc en d&eacute;duire que comme pour un <strong>Grand Theft&nbsp; Auto</strong>, ce jeu n&rsquo;a pas sa place sur un site sp&eacute;cialis&eacute; centr&eacute; sur le RPG,&nbsp; car il n&rsquo;en a pas les caract&eacute;ristiques. Mais comme il est d&eacute;sign&eacute; comme tel&nbsp;au dos de&nbsp;sa jaquette -voir photo ci-dessous-, il &eacute;tait important d&rsquo;en faire la critique&nbsp;sur le site. Et pour ma part, c&rsquo;est tout simplement une fausse argumentation, voir une arnaque, pour vous vendre un produit qui passa bien inaper&ccedil;u en 2009.&nbsp; Il est donc temps au bout de 10 heures de jeu de m&#39;arr&ecirc;ter l&agrave;, car si la premi&egrave;re heure permet de d&eacute;couvrir des nouveaut&eacute;s, la redondance des lieux tout comme la r&eacute;p&eacute;tition des sc&egrave;nes vous ennuiront profond&eacute;ment au del&agrave;. Peut-&ecirc;tre qu&#39;un joueur novice&nbsp;pourra y trouver&nbsp;son compte, mais surement pas un r&ocirc;liste aguerri. &nbsp;</p>
<p style="text-align: justify;">
&nbsp;</p>
<p style="text-align: center;">
<img alt="" height="375" src="http://www.rpgfrance.com/dev/medias/images/galerie/Abrahamgrey/ag003.JPG" width="500" /></p>
<p style="text-align: center;">
&nbsp;</p>
<p style="text-align: justify;">
&nbsp;</p>
<p style="text-align: justify;">
<strong>Voici donc un pi&egrave;tre clone de l&rsquo;excellent jeu Sid Meier&#39;s Pirates!</strong><strong>,&nbsp; qui se targue d&rsquo;avoir une richesse et un syst&egrave;me de RPG pouss&eacute;. Que nenni, &agrave; part sur sa jaquette, le jeu n&rsquo;a aucun syst&egrave;me&nbsp;digne de trouver sa place chez RPG France. Bien moins riche que son concurrent, Abraham Grey&nbsp;, Pirate patriot&nbsp;se montre tr&egrave;s rapidement r&eacute;p&eacute;titif et pauvre, m&ecirc;me s&rsquo;il m&eacute;lange des genres diff&eacute;rents : Beat them all, combat naval, commerce et une &laquo; once de mini-pinc&eacute;e de miette de RPG &raquo;. Mais &agrave; trop vouloir se disperser, il se perd dans une jouabilit&eacute; archa&iuml;que qui manque cruellement d&#39;innovation.&nbsp; Vous n&rsquo;avez donc rien rat&eacute; en passant, &agrave; c&ocirc;t&eacute; de ce jeu d&rsquo;action aventure. <br />
</strong></p>
<p style="text-align: center;">
&nbsp;<img alt="" height="694" src="http://www.rpgfrance.com/dev/medias/images/galerie/Abrahamgrey/ag012.jpg" width="500" /></p>
<p style="text-align: justify;">
+ M&eacute;lange des genres int&eacute;ressants<br />
+ Langage mature</p>
<p style="text-align: justify;">
<br />
- Ce n&#39;est pas un RPG !<br />
- Pas de configuration des touches<br />
- R&eacute;p&eacute;titivit&eacute; du gameplay <br />
- Contenu trop l&eacute;ger<br />
- Redondances des lieux et clonages des personnages.<br />
&nbsp;</p>
<br /><br />Voir le test
#6

Megamat
Gobelin

[quote name=&#39;Killpower&#39; date=&#39;30 décembre 2011 - 02:37 &#39; timestamp=&#39;1325252259&#39; post=&#39;115530&#39;]<br />
C&#39;est promis, un jour je mettrai de bonnes notes à de BONS JEUX.<br />
[/quote]<br />
<br />
On espère bien <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/super2.gif' class='bbc_emoticon' alt=':super2:' />
#7

Shizam
Grand chevalier

Et encore une tringle à rideau à coudre sur tes épaulettes Kill&#33; <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/mdr.gif' class='bbc_emoticon' alt=':mrgreen:' /> <br />
<br />
Killpower, le Cap&#39;tain le plus médaillé de RPGFrance...<br />
<br />
<br />
Un jour&#33; Il reviendra de campagne avec autre chose qu&#39;un poisson pas frais&#33;... C&#39;est promis&#33;. <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/petard.gif' class='bbc_emoticon' alt=':petard:' /> <br />
<br />
Poussez-vous les Gob&#39;s&#33; laissez lui le fauteuil, l&#39;a b&#39;soin d&#39;repos l&#39;soldat&#33;...<br />
<br />
Sinon, <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/merci.gif' class='bbc_emoticon' alt=':merci:' /> quand même <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/super2.gif' class='bbc_emoticon' alt=':super2:' />
#8

Munshine421
Garde royal

[quote name=&#39;Batman&#39; date=&#39;30 décembre 2011 - 01:53 &#39; timestamp=&#39;1325249603&#39; post=&#39;115500&#39;]<br />
Message de l&#39;équipe : Nous n&#39;avous pas forcé Killpower à faire ce test, il l&#39;a fait de son plein gré dans le cadre de sa croisade &quot;attention aux jeux pourris&quot;. Merci de votre compréhension.<br />
<img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/mdr.gif' class='bbc_emoticon' alt=':mrgreen:' /><br />
[/quote]<br />
C&#39;est cela oui...En plus, il a du cravacher comme un dingue pour publier son test un 25 décembre. Si c&#39;est pas inhumain.
#9

Killpower
Gobelin

Merci, mon autre boulot c&#39;est Père Noël. <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/heureux.gif' class='bbc_emoticon' alt=':heureux:' />
#10

Volcanon
Citoyen

Tiens, j&#39;&eacute;tais pass&eacute; &agrave; c&ocirc;t&eacute; de ce test l&agrave;. Je dois avouer que le dos de la jaquette aurait pu me donner envie de l&#39;acheter, mais gr&acirc;ce &agrave; ce test je sais d&eacute;sormais que je vais devoir l&#39;&eacute;viter.

Merci Killpower
#11

redd
Seigneur

C&#39;est toujours int&eacute;ressant d&#39;avoir un avis construit sur les jeux &agrave; &eacute;viter.

Merci KillPower. D&#39;ailleurs, &ccedil;a me donne envie de refaire une partie de Sid Meier&#39;s Pirates
#12

geek93
Chevalier

Ces jeux... Ils sont autoris&eacute;s par la convention de Gen&egrave;ve?
#13

Caldanath
Gobelin

Ces jeux... Ils sont autorisés par la convention de Genève?



Mes vannes le sont pas, donc j&#39;imagine qu&#39;eux aussi




Voir tous