Mercredi 01 Avril 2020, 00:25     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Dragon Age 2 : Mark of the Assassin

par Caparzo 14 Oct 2011 08:48 8

Après avoir sorti Legacy, le premier gros DLC pour Dragon Age 2, Bioware essaye de transformer l'essai en nous proposant cette fois Mark of the Assassin. Arrivera t-il à atteindre son but ou fera-t-il comme l'équipe de France de rugby, c'est à dire botter en touche ? Eh bien, nous allons voir cela ensemble.
 

En ce qui concerne les allusions au rugby, nous allons nous arrêter là, mais il faut bien avouer que la comparaison entre notre quinze de France et la série des Dragon Age est aisée. Lors de la dernière Coupe du Monde, les bleus avaient su en effet susciter l'attention de leurs fans en produisant un beau jeu face à des équipes comme les All Blacks. Bien évidemment, nous connaissons tous la suite, une élimination contre les Anglais. Dragon Age : Origins, c'était un peu pareil. Un jeu très impressionnant mais une suite plutôt triste, dont des DLC bien pauvres sont la cause. La Coupe du Monde 2011 a très mal commencé pour l'équipe de France mais le quinze tricolore a su redonner du baume au cœur à ses fans en gagnant contre l'Angleterre. Tout comme Dragon Age 2, en sortant ensuite un Legacy, avait su satisfaire ses fans et redonner de l'espoir dans l'avenir de cette franchise. La Coupe du Monde n'est pas encore achevée et le sort de l'équipe de France n'est pas encore fixé, mais nous pouvons au moins annoncer que ce nouveau DLC marquera à son tour les esprits.

Mark of the Assassin est un DLC ayant derrière lui une histoire bien particulière. Il serait en effet idiot de ne pas évoquer Dragon Age : Redemption et Felicia Day dans un test comme celui-ci. Bon, il est vrai que je suis toujours partant pour parler de cette chère Felicia. Alors que nous ne savions même pas ce que nous raconterait le premier DLC pour Dragon Age 2, nous avions déjà pu apercevoir un petit teaser de cette webserie qu'est Dragon Age : Redemption. Ce dernier introduit un tout nouveau personnage du nom de Tallis, joué par Felicia Day. Eh bien, si vous avez suivi un minimum l'actualité de Dragon Age 2, vous devez savoir que nous retrouvons Tallis dans Mark of the Assassin. La comparaison s'arrête pourtant là puisque l'histoire et les lieux seront bel et bien différents dans le jeu et dans la webserie.

 

Felicia Day est Tallis, pour notre plus grand plaisir

 

Manuel de géographie

 

S'il y a bien deux choses qui se démarquent dans l'univers de Dragon Age, ce sont sans conteste les Qunaris et Orlaïs. Si les premiers sont particulièrement intéressants, c'est grâce à une religion plutôt inhabituelle mais aussi très difficile à cerner. Souvenons-nous de Sten dans Dragon Age : Origins, une vraie misère pour le comprendre, celui-là. La seconde chose à se démarquer dans cet univers est donc Orlaïs, et plus particulièrement le peuple orlésien. Que ce soit dans leur façon de s'exprimer (un accent français dans la version anglaise du jeu), de s'habiller ou même dans leur goûts alimentaires, ce peuple nous rappelle trait pour trait la population française dans toute son excentricité. Eh bien, nous retrouverons ces deux éléments-là mis en avant dans Mark of Assassin. Autant vous dire que si vous êtes allergique aux Qunaris et aux Orlésiens, vous pouvez dès à présent passer votre chemin.

L'histoire de Mark of the Assassin nous emmènera donc à la découverte du Château Haine, une propriété appartenant au Duc Prospère de Monfort mais qui se trouve dans les Marches Libres, sur le versant Ouest des Montagnes de Vimmark. Malgré cette légère déconvenue, puisque nous aurions aimé découvrir réellement le royaume d'Orlaïs, nous aurons tout de même l'occasion de faire des découvertes inattendues en ce qui concerne l'architecture de ce lieu, mais nous y reviendrons plus tard. Hawke est donc convié à une partie de chasse après avoir participé à un repas où il a pu faire la connaissance de ce Duc. Tout aurait pu aller pour le mieux, mais Tallis vient compliquer un tout petit peu les choses en venant s'inviter dans notre joyeux groupe et profiter de notre visite au château pour voler un bijoux portant le doux nom de Coeur des Légions. À partir de là, nous pourrons vivre une aventure assez difficile offrant toutefois de nombreuses quêtes secondaires facultatives comme, par exemple, aller chercher des ingrédients pour la fabrication d'un baume. Selon ce que l'on décidera, il pourra y avoir de petite répercussions mais rien de bien significatif non plus.

 

Je ne savais pas que c'était une soirée carnaval ici

 

On ne s'est pas déjà vus quelque part ?

 

Comme pour Legacy, vous pourrez choisir ici les compagnons qui vous suivront tout au long de cette nouvelle aventure. Au passage, le DLC est introduit de la même manière que le précédent, c'est à dire par un clic sur un objet précis dans la demeure de Hawke, puis par un petit discours de Varric à la jolie Cassandra Pentaghast. Bien évidemment, nous aurons droit à tout un lot de répliques quels que soient les personnages que vous emmènerez avec vous, mais celles-ci sont tout de même moins nombreuses que dans Legacy. Une des grosses nouveautés de Mark of the Assassin est aussi de pouvoir contrôler un tout nouveau personnage qui sera d'ailleurs obligatoire dans l'aventure. Si vous aviez l'habitude d'une équipe type, il faudra vite réviser tout cela pour y intégrer parfaitement cette chère Tallis.

Celle-ci est donc une elfe assassin faisant office de voleur et capable de crocheter les serrures aussi bien que Varric ou Isabela. Sa particularité, toutefois, est d'introduire une toute nouvelle capacité qui lui est propre, à savoir le lancer de couteaux. Cependant il ne faudra pas s'attendre à des miracles puisqu'elle lancera des couteaux lorsqu'elle se trouvera à distance, et utilisera ses dagues au corps à corps. En plus de ça, nous pouvons également découvrir de nouveaux talents qui lui permettent de lancer de nouvelles attaques plutôt efficaces. Voilà donc un personnage sympathique et bien écrit qui pourrait aisément faire de l'ombre à certains des personnages du second opus de la série.

 

Un effort a été fait sur la modélisation de la forêt

 

Splinter age revolution

 

Je vais une nouvelle fois parler de Legacy, mais c'est comme ça. En effet, ce dernier avait su relever l'aspect graphique du jeu, mais aussi le level design. Non pas que Kirkwall et ses alentours soient moches, mais Legacy avait su renouer avec ce à quoi on s'était habitué dans Dragon Age : Origins. Mark of the Assassin va encore plus loin en ce qui concerne ces deux points. Si on fait abstraction du moteur graphique qui commence à accuser son âge, le design global de ce DLC est d'un très bon niveau. Par moment, même, nous pourrions nous croire dans un jeu de la série Drakensang. Il suffit, par exemple, de se promener dans la forêt que l'on découvre au tout début de ce DLC pour être convaincu de l'avancée qu'à pu connaître Bioware en matière de game design. Il y toujours autant de couloirs, mais au moins ils sont longs et offrent quelques embranchements.
 

En plus de ça, les grosses nouveautés qui font plaisir à voir sont l'architecture des lieux mais également la mode vestimentaire de ces chers Orlésiens. Nous n'avions encore jamais vu ça dans Dragon Age, que ce soit dans le premier ou le second opus. Là aussi nous pourrions deviner dans les costumes une légère inspiration provenant de Drakensang avec cette touche baroque et renaissance qui donne au final un style si particulier. Bien évidemment, ça ne plaira pas à tout le monde et certains d'entre vous trouveront cela très kitch et ne collant pas du tout à l'ambiance Dragon Age. Malheureusement, il faudra vous y faire puisque le troisième opus de la série devrait certainement se dérouler en Orlaïs, ou tout du moins avoir un lien très fort avec cette région.

En ce qui concerne le gameplay de Mark of the Assassin, il n'y a ici qu'une seule nouveauté mais ce n'est pas pour autant une mauvaise chose. Lors d'une petite phase se déroulant de nuit, Hawke devra infiltrer le château à l'aide d'une aptitude qu'il obtiendra seulement au cours de cette phase. Nous pourrons donc jeter des cailloux pour distraire les gardes et nous frayer un chemin, ou choisir de les assommer pour quelques secondes, ce qui nous donnera la possibilité de fouiller les corps si nécessaire. En plus de ça, un champ de vision est matérialisé devant les gardes, un peu comme cela avait été fait dans Commandos, cet excellent jeu de stratégie se déroulant durant la Seconde Guerre Mondiale. Cette phase est donc sympathique mais particulièrement facile. Ce vent de fraîcheur est pourtant une très bonne chose pour la série et nous laisse présager de bonnes surprises pour le troisième opus.

 

L'infiltration dans toute sa splendeur

 

De retour à Kirkwall

Mark of the Assassin est un bon DLC et, si on le compare aux autres déjà sortis pour la franchise Dragon Age, nous pouvons même dire que c'est un très bon DLC. Vous l'aurez compris, il suit parfaitement le même chemin que Legacy pour ce qui est de la qualité. Nous nous retrouvons face à une histoire sympathique ne s'axant pas autour de Hawke ni de sa famille. Cette histoire nous en apprend un peu plus sur tout ce qui touche Orlaïs et ses nobles mais c'est également l'occasion pour nous d'apercevoir une nouvelle fois les impitoyables Qunaris qui sont toujours autant détestables.

Question durée de vie, on en a aussi pour notre argent puisque ce DLC est un peu plus long que Legacy. Mais ne vous y trompez pas, le temps vous paraîtra moins long à cause des environnements assez variés dans lesquels nous pourrons gambader gaiement tout en n'oubliant pas de tuer quelques Wyverns, un des gros ajouts du jeu en ce qui concerne les ennemis. Nous pourrons également découvrir une toute nouvelle espèce portant le nom de Ghast.

Venons-en maintenant au gros point noir du jeu. Si Mark of the Assassin sait nous offrir des situations variées qui nous permettent de combattre des mini-boss mais également de résoudre quelques puzzles, aucune récompense de taille ne nous attend à la fin d'un gros combat ou d'un puzzle compliqué. Le loot se résume à récupérer quelques pièces d'or ainsi que des armes sans intérêt. Bioware est donc en train de nous habituer à quelque chose de mieux en ce qui concerne les DLC pour Dragon Age, pourvu que ça dure....

 

LES PLUS
  • La découverte de Tallis
  • De nouvelles aptitudes
  • Un environnement digne de ce nom
  • La possibilité de se la jouer infiltration
LES MOINS
  • Peu de nouveaux objets à récupérer
  • Des environnements encore trop cloisonnés

8/10

L'AVIS DE LUGHAN

Je serai plus critique que Caparzo. Certes Mark of The Assassin propose son lot de nouveautés dont notamment un personnage et des capacités supplémentaires mais souffre de quelques manques (scénario décousu, boss final décevant, set d'armure "orlésien" avec une banale skin féreldienne...). Il ne surpasse donc pas son prédécesseur Legacy qui au moins distillait une certaine tension jusqu'au boss final. De plus ce second dlc n'échappe pas non plus à la plupart des défauts du jeu de base (IA malheureuse, système de combat pauvre de type MMO,graphismes très faibles...). Bref, Bioware aura beau sortir des dlcs intéressants, payer 10 euros par dlc pour rattraper un peu la médiocrité du jeu de base me paraît peu légitime. Il est donc grand temps que Bioware s'occupe de Dragon Age III et nous ponde enfin un excellent RPG, beau et complet!

7/10

Commentaires (8)

#2

dieu88
Garde

je suis tout a fait d&#39;accord avec toi je me suis vraiment éclater avec se DLC et j&#39;ai adorer les dialogues entre les perso <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/mdr.gif' class='bbc_emoticon' alt=':mrgreen:' /> <br />
<br />
je vais peut-être faire grincez quelque dent mais j’espère que l&#39;on auras un 3eme DLC de cette qualité <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/vieux.gif' class='bbc_emoticon' alt=':vieux:' />
#3

Redd
Seigneur

Je n&#39;avais pas trop suivi l&#39;actualité Dragon Age 2, donc je ne savais pas que ce DLC était sorti &#33; Ce test m&#39;a donné envie d&#39;y jouer &#33;
#4

Rellvaan
Garde

Bon, ben si c&#39;est RPG France Approved, là, vous me prenez par les sentiments. <br />
<br />
Je verrais sur place dès que je l&#39;aurais installé mais, pour l&#39;instant, cela à l&#39;air d&#39;être du tout bon et Bioware semble avoir appris de ses erreurs. Si cela continue comme cela, je ne pourrais que m&#39;incliner devant eux car ils auront su rebondir.
#5

Caparzo
Seigneur

Après il ne faut pas oublier qu&#39;il ne s&#39;agit qu&#39;un DLC, donc c&#39;est tout à fait normal de trouver qu&#39;ils auraient pu pousser le concept un peu plus loin. Mais si il y a bien une chose à retenir dans ce DLC, c&#39;est qu&#39;il est bien que Dragon Age 2, tout comme l&#39;était Legacy, mais qu&#39;il s&#39;offre en le luxe de narrer une hitoire plus intéressante les histoires que l&#39;on pouvaient dans certaines quêtes secondaire de Dragon Age : Origins mais surtout de ses DLC.
#6

Luchadora
Villageois

DLC terminé il y a quelques instants.<br />
<br />
J&#39;adhère au test qui a été fait, c&#39;est une belle bouffée d&#39;oxygène cette aventure &#33; J&#39;ai été charmée par les décors dans lesquels ont retrouve une belle note frenchie, y a de l&#39;espoir pour que l&#39;on ait des endroits uniques pour DA3 et non pas des décors réutilisés ( voire sur-utilisés ) comme dans le 2. Un point que je tiens à souligner, car personnellement, ça m&#39;agaçait.<br />
<br />
Une petite odyssée à laquelle on se prend vite, à défaut d&#39;aller combattre les engeances c&#39;est amusant de flagorner avec la noblesse, et j&#39;ai trouvé très plaisant d&#39;y retrouver beaucoup de visages déjà connus. C&#39;est une nouvelle facette de l&#39;univers DA qu&#39;on (re)commence à toucher, un peu comme dans Awakening avec nos féaux d&#39;Amaranthine même si l&#39;impact est très différent et le contexte pas tout à fait le même. Le fait qu&#39;on nous serve une part de politique est intéressant, après tout le PJ n&#39;est pas seulement un guerrier qui va taper de l&#39;engeance, des mercenaires ou des esclavagistes &#33; Ca apporte un peu plus de profondeur, et on se sent important ( huhu ).<br />
<br />
Pour ce qui est de Tallis, je l&#39;avais moyennement appréciée dans Redemption, mais présentée comme elle l&#39;est dans le jeu apporte un petit quelque chose qui nous donne envie d&#39;en savoir plus, surtout sur la culture Qunari. Avec la mentalité de notre petite elfe, on cerne un peu plus certains préceptes du Qun ou du moins comment ils sont enseignés. J&#39;ai aussi particulièrement apprécié le physique de certains Qunaris que l&#39;on croise ( deux pour être exacte ) qui changent des clones de Kirkwall ( et ça, c&#39;était flippant &#33; ). Donc, j&#39;adhère au personnage &#33; Dommage qu&#39;elle ne devienne pas un compagnon permanent.<br />
<br />
L&#39;infiltration était très marrante, ça m&#39;a replongée dans mes parties de Splinter Cell, bien que je l&#39;ai trouvée un peu longue sur la durée. Les nouveaux monstres sont plus qu&#39;appréciables ( je hais ces bebetes des cavernes ), ça m&#39;a fait rire de revoir un Chasind, puis des Mabaris. Bon, pour le puzzle dans la salle des coffres, c&#39;était... Ludique, sans plus. J&#39;ai eu aussi quelques bugs du genre, Tallis qui disparaît de l&#39;écran mais continue de parler, et des défauts esthétiques qui gâchent un peu le truc, mais bon, c&#39;est pardonnable, en espérant que ça s&#39;arrange avec le temps.<br />
<br />
Bioware utilise ses DLCs pour nous tester ( nous, les joueurs ) sur ce qu&#39;on apprécie et sur ce qu&#39;il faut améliorer, et on est en bonne voie &#33; J&#39;ai aimé Legacy, maintenant Mark of the Assassin, je suis impatiente de voir la suite &#33;<br />
<br />
Dragon Age, quand tu nous tiens...
#7

alpha protocol
Seigneur

Hum... Ma méfiance redescend...<br />
Je ne fais toujours pas confiance en BiBio, mais...<br />
Peut-être... Peut-être... Si le scénar&#39; de DA3 vaut celui du deux et qu&#39;il possède le gameplay du 1... Peut-être...<br />
Méditer sur la question je dois.<br />
D&#39;abord finir une neuvième fois Alpha je ferai.<br />
Bon jeu à tous&#33; <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/super2.gif' class='bbc_emoticon' alt=':super2:' />
#8

Caparzo
Seigneur

Lughan vient de poster son avis, moins enthousiaste que moi, mais son 7/10 prouve bien que ce DLC est mieux que ce que nous avons pu voir dans Dragon Age 2. Il est définitivement dommage que Bioware ait raté ce second opus et qu&#39;il nous a fallu attendre les DLC pour que le niveau soit relevé. Espérons vraiment que le troisième opus reste sur la même longueur d&#39;onde que ces DLC en ce qui concerne la qualité, mais surtout qu&#39;ils arrêtent dans l&#39;avenir de nous sortir autant de DLC gratuits ou non qui ont réussi à pourrir la crédibilité de cette licence.
#9

Sloth
Citoyen

Bon, je viens de le faire, en cauchemar, avec un guerrier niveau 27-28, Aveline et Anders, et en utilisant une save juste avant la phase finale du jeu de base. Eh bien je trouve ce DLC meilleur que la succession de combats qu&#39;est le DLC Legacy, ce en quoi je ne suis pas d&#39;accord avec l&#39;avis de Lughan et de certains autres sur le BSN français.<br />
<br />
Pour la première fois dans Dragon Age 2, on a en effet autre chose qu&#39;un simple enchaînement de combats. Il y a un réel effort dans l&#39;introduction d&#39;une variété dans le gameplay (infiltration, partie blabla (château), enigmes plus présentes, un petit peu d&#39;exploration, le tout assez correctement dosé) qui fait cruellement défaut au jeu de base (et au DLC Legacy). Certes, ça reste pour le moins perfectible, DLC oblige, mais si les dev partent sur cette base pour DA3, on peut se montrer à mon avis assez optimiste. <br />
<br />
Pour répondre à une autre critique, je n&#39;ai pas trouvé qu&#39;il y avait moins de banters que dans Legacy et comme ce dernier il y a le souci d&#39;une intégration des compagnons dans l&#39;aventure avec des micro-quêtes persos. <br />
<br />
Certes, je trouve le scénario bien trop simpliste et bien peu inspiré, et encore une fois j&#39;émets une forte réserve sur les auteurs de cette franchise que je trouve meilleurs dialoguistes que scénaristes, mais ce DLC a un petit côté raifraichissant par son background (introduction à une culture orlaisienne très folklorique et prometteuse, nouvelles créatures), ses décors et son gameplay variés, qui fait du bien dans un jeu handicapé par une monotonie répétitive.




Voir tous