Samedi 14 Décembre 2019, 13:59     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

In Real Life

par Batman 01 Avr 2015 10:00 50

Aujourd'hui, c'est une lourde tâche qui m'incombe. J'ai testé le jeu de rôle auquel vous avez sans doute tous joué, l'un des plus complexes, mais aussi peut-être le plus riche, le plus profond qui soit. Je vous admets que je n'ai pas encore terminé ma partie, celle-ci a débuté il y a plus de 25 ans et pourtant je ne suis pas forcément le mieux placé pour en parler. Mais cela me tenait à cœur, j'ai donc décidé d'écrire aujourd'hui le test de In Real Life, car malgré sa difficulté parfois mal dosée, c'est sans doute le jeu de rôle qui mérite le plus qu'on s'y investisse.

 

C'est l'histoire de la vie

 

L'une des premières choses qui frappe, c'est que l'histoire ne débute pas du tout de la même façon d'un joueur à l'autre. C'est en tout cas ce que je me suis laissé dire en parlant de cela avec d'autres joueurs. Cela dit, on retrouve quelques éléments communs pour la plupart. Mais avant tout, sachez qu'il n'y a aucun choix de personnalisation possible pour votre personnage, que ce soit le sexe, l'apparence, les origines sociales et culturelles, tout est aléatoire !

Vous serez donc généralement guidé par deux autres personnages, plus anciens que vous, que l'on appelle tout simplement les "parents". J'en parle au pluriel, car ils sont généralement en couple : vous pouvez avoir un papa et une maman, ou deux papas, ou deux mamans, mais il arrive parfois que certains joueurs n'aient que l'un des deux, voire aucun, ce qui modifie considérablement votre début de partie.

Notez bien que ces personnages sont également des joueurs, former un couple et avoir des enfants semble d'ailleurs faire partie des quêtes que la plupart des joueurs souhaitent accomplir, mais bien entendu cela reste facultatif. Je rebondis d'ailleurs sur ce point : tous les personnages du jeu semblent être des joueurs, en tout cas en 25 ans de partie, je ne crois pas avoir croisé un seul PNJ, ou alors c'est que le niveau de l'IA est tout simplement ahurissant. En tout cas, on ne peut qu'applaudir les concepteurs qui ont réussi à proposer un serveur de jeu stable pour un aussi grand nombre de joueurs, c'est à dire plus de sept milliards, et jamais d'erreur 37 !

 

  

Le jeu propose bien évidemment un cycle jour / nuit 

 

Après un certain temps de jeu qui variera d'un joueur à l'autre selon les quêtes menées, vous pourrez continuer votre aventure de manière un peu plus indépendante de vos parents. Mais sachez qu'il reste intéressant de garder contact avec eux, ainsi qu'avec votre "famille". La famille, ce sont tout simplement les autres joueurs qui ont des liens de parenté avec vos parents, et donc avec vous. Les joueurs qui ont les mêmes parents que vous sont appelés vos "frères" pour les personnages masculins et vos "sœurs" pour les personnages féminins. Il y a tout une hiérarchie autour de la famille en réalité. Le "grand père" est le père de votre père, la "tante" est la sœur de votre mère ou de votre père, on appelle "cousin" ou "cousine" les enfants des oncles et des tantes, etc.

Vous pouvez également garder contact avec d'autres joueurs en dehors de votre famille. On parle alors "d'amis". Pour les connaissances que vous rencontrerez à l'école, on parlera de "camarades", si vous les rencontrez à l'âge adulte dans le monde du travail, on parlera plutôt de "collègues".

 

  

Tout au long de la partie, vous pourrez personnaliser votre apparence

 

Bref, le jeu a établi tout une structure sociale assez poussée, chacun peut y trouver son compte. Cela reste un peu complexe et plus évolué que le principe de "guilde" que l'on retrouve dans la plupart des RPG, mais le fonctionnement est assez naturel et ne nuit pas à l'expérience de jeu. 

 

Live and let die

 

J'ai évoqué précédemment quelques quêtes annexes liées à la création d'une famille, mais il en existe plein d'autres. Chacun se fixe finalement ses propres buts pour obtenir les récompenses qui sont à sa portée et qu'il estime mériter. Certains cherchent à être riches, cela consiste à amasser un maximum d'argent, j'y reviendrai plus tard concernant les méthodes employées. D'autres cherchent le pouvoir, le système de politique est assez poussé, mais pour ma part je ne le maîtrise pas trop. J'ai l'impression que le moteur se base trop sur des jets de chance et des tests de manipulations, et les tests de charisme semblent d'ailleurs très hasardeux, mais tout cela reste du domaine de l'hypothèse que je n'ai pas encore pu vérifier.

Concernant la quête principale, c'est sans doute le point le plus flou du jeu. Personne ne parvient à s'accorder sur son véritable sens car elle n'est jamais exprimée clairement. Certains tentent de la compléter en terminant un maximum de quêtes annexes, d'autres passent leur vie entière à chercher le sens de la quête principale. Pour ma part, j'ai choisi une approche qui fait penser aux Elders Scrolls, je cherche simplement à m'amuser sans forcément vouloir à tout prix atteindre la fin du jeu. Je profite de ce parallèle avec la série de Bethesda pour préciser que je n'ai jamais trouvé comment modder le jeu, ce qui est dommage car quelques tweaks pourraient être parfois sympathiques.

Certes, techniquement, le jeu est très poussé. Graphisme ultra détaillé, physique très réaliste, effets de lumière et de météo souvent bluffants, mais on regrette de nombreux bugs inexplicables. Par exemple, il arrive fréquemment que dans certaines régions du jeu, les textures ne se chargent plus du tout selon la période de l'année.

 

  

Une illustration d'un bug commun qui survient généralement en hiver.

 

Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Parfois, le moteur de météo déraille complètement jusqu'à générer en même temps du soleil et de la pluie, faisant apparaître à l'écran de drôles d'artefacts multicolores. Le pire, c'est que le bug était forcément connu des développeurs puisqu'ils ont fini par les intégrer au lore du jeu en appelant ceci des "arcs-en-ciel". Pourtant, le moteur météorologique est clairement défectueux, ne serait-ce que parce qu'il n'est jamais possible d'anticiper le temps qu'il fera. On en vient à se demander si cette partie là du jeu n'a pas été déléguée à un stagiaire quand on constate qu'en automne, un violent brouillard vient réduire la visibilité pour compenser la chute de framerate générée par la gestion de la physique des feuilles mortes.

Parmi les autres bugs étranges, certains joueurs m'ont fait part de déformation de l'image, de chute de framerate et de lag après avoir consommé de l'alcool ou d'autres substances illicites. Un moyen détourné par les créateurs du jeu pour limiter la triche ? Ce n'est pas impossible... Mais d'un autre côté l'équilibrage du jeu est clairement à revoir tant la difficulté semble joueur au yoyo sans véritable logique. Les bugs sont d'ailleurs presque un sujet de quête dans In Real Life, et certains joueurs ont acquis une renommée mondiale en s'intéressant à certains d'entre eux. Nous pouvons par exemple citer le cas d'Alois Alzheimer qui s'est penché sur les problèmes de mémoires vives défaillantes après de trop longues années de jeu.

Fort heureusement, le jeu compense ces problèmes par un système de monde ouvert tout simplement ahurissant. Certaines rumeurs prêtent à penser que d'ici quelques années, une mise à jour sortira pour permettre à tout un chacun d'aller dans l'espace, cette fonctionnalité n'étant pour l'instant réservée qu'à certaines classes comme les astronautes. Les possibilités sur la terre ferme sont déjà très nombreuses, mais restent malheureusement limitées par l'argent possédé par votre personnage, sans parler des temps de chargement liés aux trajets beaucoup trop longs.

Et puisque je parle d'argent, j'en viens au système économique du jeu qui est tout simplement honteux ! Oui, je l'affirme ! Pourquoi ? Vous vous plaignez des free-to-play et des pay-to-win ? Vous n'avez pas apprécié l'hôtel des ventes de Diablo 3 ? Et si je vous dis que dans In Real Life, tout se fait avec argent réel ? Hé oui ! Pas de cheat possible, pas de rubis à récupérer dans les buissons ou de pièce dans des briques ! L'avantage, c'est que de nombreuses mini-quêtes vous permettent de gagner de l'argent. Parmi les plus célèbres, nous pouvons citer "Serveur au McDo", sans doute la plus abordable mais pas forcément la plus lucrative. D'autres lui préféreront "Braquage de Banque", mais cette quête a été rapidement interdite, bien que toujours implémentée, et les forces de l'ordre du jeu vous poursuivront sans relâche si vous tombez du côté obscur de la force. Ces quêtes nécessitent d'avoir amélioré certaines compétences pour les accomplir, il est donc évident que vos choix de compétences influenceront fortement les quêtes auxquelles vous pourrez prétendre plus tard.

 

  

Vous pouvez même acheter certains lieux en fonction de votre revenu

 

Vivre ou survivre

 

Dans sa logique de réalisme exacerbé, le jeu propose également un système de gestion de votre personnage très très poussé. Gestion de la faim, de la soif, du sommeil, gestion de la maladie... On a tendance à s'y perdre un peu au final et il faudra garder un rythme de jeu soutenu pour pouvoir progresser sans difficulté. Encore une fois, l'aspect aléatoire rend les situations très inégales entre les joueurs. Selon la région du jeu, les paramètres de faim ou de soif évolueront différemment et il ne sera pas aussi facile de se sustenter en fonction du lieu où vous vous trouvez. Et pour accentuer le tout, notez bien que dans le jeu la mort est permanente et qu'il n'existe à priori aucun système de sauvegarde de la progression, ni de checkpoint ou autre moyen de revenir en arrière.

Alors je dis "à priori", car certaines rumeurs parleraient d'un moyen de pouvoir sauvegarder sa progression. Je vous cite l'une d'elles, à propos d'un joueur, qui, il y a pas loin de DEUX MILLE ANS, aurait réussi à recharger sa partie quelques jours plus tard, ce qui aurait donné lieu à l'expansion d'une nouvelle religion, etc. Il paraît qu'il aurait passé l'astuce quelques temps plus tôt à un certain Lazare, mais si vous voulez mon avis, je pense que ce type était de la famille du créateur du jeu.

 

  

Si vous croisez ces joueurs in-game, pensez à leur demander comment sauvegarder

 

Je parlais un peu plus tôt des différentes classes de personnage possibles. Leur nombre est quasi illimité, même si certaines classes longtemps jouées par d'anciens joueurs finissent par être mises de côté. Aujourd'hui, on croise relativement peu de magiciens ou de paladins, alors que les bureaucrates sont de plus en plus nombreux. Parfois, certaines classes laissent leur place à d'autres. Les druides ont été remplacés par les médecins et autres chirurgiens, les archers sont devenus des tireurs d'élite, ce genre de chose.

La montée d'expérience est relativement lente, et si le mutli-classage est possible, il reste complexe à gérer. L'un des cas d'école est celui du meunier qui voulait être en même temps boulanger, ce qui a donné naissance à l'expression "on ne peut pas être au four et au moulin". Du côté de l'interface, rien ne vous indique clairement votre niveau ni les compétences débloquées, il faut généralement procéder de manière empirique pour finalement savoir si oui ou non on maîtrise telle ou telle compétence. On peut avoir certaines validations auprès de formateurs, sous forme de diplôme comme le Bac, le BTS ou le Doctorat, mais cela reste des notions floues, sans parler du fait que l'on peut perdre certaines compétences si on ne les pratique pas assez. Fort heureusement, toutes les compétences ne sont pas concernées, par exemple "faire du vélo" semble être une compétence quasi impossible à perdre une fois acquise.

Puisque je parle interface et ergonomie, sachez que le jeu se déroule intégralement à la première personne. Un mode à la troisième personne semble possible dans certaines phases de "sommeil éveillé", mais cela nécessite beaucoup d'entraînement pour une feature qui n'est pas forcément indispensable.

 

Vivre pour le meilleur

 

Il y a tellement de choses à dire sur ce jeu de rôle, et encore tellement à découvrir ! Alors oui, ce test est avant tout un poisson d'avril, un délire issu de l'esprit tordu de l'équipe de la rédaction. Même si le but premier de cet article est de vous faire sourire, à défaut de vous faire rire, c'est aussi une réflexion sur notre monde mis en parallèle avec celui des jeux de rôle. Je crois que c'est sans doute le test le plus compliqué que j'aie eu à écrire. Avoir un esprit critique sur notre vie, notre manière de vivre, les règles qui régissent notre monde. En tant que joueur, je n'ai aucun scrupule à analyser un jeu, à décortiquer ses mécaniques, à remettre en cause ses principes. Mais en tant qu'humain, puis-je vraiment avoir ce même esprit critique sur le monde qui m'entoure, le monde qui m'a fait, le monde que nous faisons ?

 

© Photographie par Tsuyu

 

Est-ce que, quand je reproche la difficulté du jeu, je ne reproche pas en fait notre manque d'audace ? Est-ce que les problèmes que je reproche ici au jeu, ne sont pas des problèmes liés à notre manière de penser, d'agir, de vivre ? Alors certes, il y a de nombreuses raisons de baisser les bras, mais finalement, n'est-ce pas dans les plus grandes difficultés que l'on retire les plus grandes satisfactions ? Je pense que plus la montagne est difficile à gravir, plus la vue est belle une fois le sommet atteint. Et sur ces belles paroles, je vous remercie de votre attention et de votre fidélité !

 

Finalement la vie, c'est quoi ? La vie, c'est la famille, c'est les amis, c'est le travail et les passions. La vie c'est se donner un but, la vie c'est en profiter à fond. C'est découvrir, voyager, créer, partager. La vie, c'est un truc à la fois trop simple et trop compliqué. Mais avouons-le, au final et malgré tout ce qu'on peut lui reprocher, c'est quand même vachement chouette et j'ai vraiment hâte de tester le new game + !

LES PLUS
  • Challenge quasi illimité
  • Un très grand nombre de quêtes annexes
  • Ultra réaliste
  • Monde très très ouvert
LES MOINS
  • Difficulté parfois mal dosée
  • Builds de départ aléatoires et inégaux
  • But du jeu pas évident à cerner
  • Pas de sauvegarde

10/10

Commentaires (50)

#51

Lohengrin
Garde royal

Faut que t'ailles à la chorale ? C'est un DLC


Elle est bien bonne
(j'ai du oublier une virgule moi? En fait non! Encore un oublie de fermeture des guillemets, c'est comme pour les fenêtres et le courant d'air)

Ouaip pour Einstein Marcel(Albert pour le précédent avatar) jusqu'à la prochaine fission sécession session, c'est la grande chorale de la genèse, comme il est dit : "Et des myriades de myriades d'anges-gamers, et tout l'univers chante.". (ce doit être barbant, la je suis d'accord avec Conan!)

Perso, de toutes façons il faudrait que je fasse Game over pour y participer et encore, il y a le débriefing. Et qui plus est, il y a ma moitié et mes deux filles qui jouent en coop avec moi. Donc c'est pas demain la veille Quoique!!! ... Si peut-être une rupture dans le parafoudre qui grille le processeur un jour d'orage je ne vois que ça!




Voir tous