Samedi 19 Octobre 2019, 09:32     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Tales of Xillia 2

par Saltar 12 Sep 2014 10:00 4

C'est quasiment pile-poil un an après la sortie de Tales of Xillia que Namco Bandai nous propose de continuer l'aventure en suivant les traces d'un nouveau héros. Cette suite, plus appréciée que le premier épisode au Japon, apporte son lot de nouveautés et de changements. Mais son attrait sera-t-il aussi fort pour nous qu'il l'a été au pays du soleil levant ? En avant pour le découvrir.



Tales of Xillia 2, en bonne suite, nous replonge dans les mondes de Rieze Maxia et Elympios, un an après le premier épisode. L'histoire nous met dans la peau de Ludger Kresnik, qui tente d'obtenir un travail en tant qu'agent dans la société Spirius où travaille son frère aîné, Julius Kresnik. Recalé et pris en tant qu'employé à la caféteria de la gare de Trygleph, celui-ci va rencontrer une petit fille du nom d'Elle Marta, avec qui il va assister à un accident qui changera leurs vies et fera endosser à notre héros une dette faramineuse de vingt millions de galds, qu'il faudra rembourser tout au long de l'aventure, rien que ça.

C'est sur ces éléments que se lance Tales of Xillia 2, qui s'offre en suite bien plus sombre que son prédécesseur. Bien que l'on suive ici l'histoire de Ludger et Elle, le titre nous fera croiser la route de nombre des personnages Tales of Xillia premier du nom. Tous les protagonistes originaux se joindront à lui dans sa quête, et deux autres viendront se greffer au casting. Mais le jeu ne manque pas de nous apporter son lot de nouveautés et améliorations.

Je vous invite d'ailleurs, pour ceux qui n'auront pas fait le premier et qui voudraient en savoir plus, à lire le test de Tales of Xillia en cliquant ici. Cela permettra de comprendre plus en détail certains éléments que l'on retrouvera dans ce test. Il est d'ailleurs préférable d'avoir fait le premier pour profiter pleinement des échanges entre les protagonistes, mais une section est consacrée aux événements qui se passent avant Tales of Xillia 2 pour pouvoir comprendre ou reprendre le fil si besoin.

 

   

L'équipe complète, avec Elle, qui est le seul perso non jouable et Ludger avec son frère Julius


 

 

Fais tes propres choix

 

La première chose que l'on peut remarquer avec Ludger est que celui-ci est quasiment muet, et les rares discussions qu'il aura seront suite aux choix que l'on aura fait. En effet, très souvent dans l'aventure, lors des dialogues, il nous sera demandé de choisir entre deux options de réponse ou d'orientation de l'échange. Cela permettra de choisir comment on veut réagir face aux événements qui surviendront, bien que l'impact soit plus sur les dialogues que sur les événements en eux-même. Pour preuve, les choix n'auront un impact réel que sur les derniers chapitres du jeu, proposant dans ce sens différentes fins en fonction de ce que l'on décide. Quel intérêt dans ce cas, me direz-vous ? Et bien, ces choix permettent autrement d'obtenir un minimum de contrôle sur les réactions des autres personnages, de définir dans quel ordre seront réalisés certains chapitres, et surtout d'augmenter les affinités entre les différents membres de l'équipe en fonction de certaines réponses. Mais j'expliquerai cela plus en détail un peu plus loin.

Second élément, notre héros se découvrira un pouvoir propre plus loin dans l'aventure, nommé Chromatus, permettant de se transformer durant les combats, et ayant un impact important sur le scénario.
 

   

Deux exemples de choix, dont l'un est chronométré

 



Prenons les armes

 

Le système de combat étant un élément très important de la licence Tales of, on relève ici aussi des ajouts intéressants. Notre héros, en bon personnage malléable qui suivra vos choix au doigt et à l'œil, propose pour encore plus de personnalisation trois styles de combat différents. Ces styles sont soulignés par l'utilisation de trois armes : les lames étant la première arme disponible, une dans chaque main. Durant les deux chapitres suivant l'introduction, Ludger mettra également la main sur un marteau et deux pistolets. Cela ouvre considérablement les possibilités, chaque arme disposant de son propre lot d'attaques et de techniques spéciales, nommées artes, comme à l'accoutumée. Il n'y aura pas besoin de choisir un style particulier puisque chaque style est utilisable en combat par simple pression de L1 plus R1 ou R2.


Comme dans le premier épisode, les combats se déroulent ici toujours en temps réel, dans une arène où les joueurs se déplacent pour attaquer l'ennemi. Le compteur d'action est toujours présent, permettant de réaliser des combos jusqu'à épuisement afin de rendre les affrontements un minimum tactiques. Chaque action, que cela soit les attaques, attaques spéciales ou esquives, utiliseront un point du compteur, demandant d'être un minimum attentif pour ne pas baisser sa garde dans les moments voulus.

Les liens de combat, nouveauté apportée dans Tales of Xillia, sont toujours présents, permettant d'attaquer en duo et de réaliser des attaques combinées dévastatrices en fonction du remplissage de la jauge d'artes liés. En effet certains artes donnent accès à des actions fulgurantes et puissantes, qui permettront de venir plus facilement à bout de certains adversaires coriaces. Chaque personnage sera plus apte à réaliser des artes liés en fonction de l'arme équipée par Ludger, et chaque protagoniste dispose d'une capacité spéciale propre dont l'efficacité varie selon les diverses situations et ennemis. Le mode saturation qui se lance une fois la jauge d'arte liés pleine est encore une fois à l'honneur avec la possibilité de faire des combos d'artes liés et de lancer un très puissant arte mystique, attaque spéciale propre à chaque personnage une fois un certain niveau atteint.

Comme indiqué plus haut, Ludger disposera au fil du jeu d'un pouvoir nommé Chromatus, lui permettant de se rendre invulnérable et de changer sa palette de coups pour un temps limité. Une jauge représentera son pouvoir, se remplissant au fil du combat et utilisable une fois le compteur plein.

 

   

À gauche un arte lié, à droite les trois styles de Ludger

 

 

Orbe d'allium contre orbe de Lys


L'évolution de nos personnage se fait dépoussiérer un peu, les orbes de Lys propres au premier épisode disparaissent ici pour un nouveau système tout aussi simple. Les compétences et capacités ne s'apprennent donc plus via la toile d'araignée, mais via un catalyseur. Qu'est-ce donc, me direz-vous ? Et bien, chaque personnage dispose d'un orbe d'allium rassemblant les six éléments du jeu : lumière, pierre, eau, ténèbres, vent et feu. Ces éléments demanderont des cristaux obtenus via les combats, en plus de l'expérience habituelle, ou sur le terrain. Il faudra équiper un catalyseur qui sera lié à un ou plusieurs éléments afin que les cristaux s'accumulent et débloquent selon les paliers demandés de nouvelles compétences et artes. Chaque catalyseur étant différent, il faudra jongler pour que chaque personnage apprenne le plus de capacités possibles.

Cela n'empêche pas la progression naturelle de chaque personnage via l'expérience glanée, et donc la montée en niveau et les hausses de statistiques de chaque personnage.
 

 

   

Orbe de lys à gauche et orbe d'allium à droite
 

 

 

Liberté conditionnelle

 

La progression dans Tales of Xillia 2 change un peu ici. En effet, le jeu peut se découper en plusieurs phases. La partie "principale" du jeu, à savoir son scénario, est découpée en 16 chapitres, qui seront espacés de phases plus libres, permettant de faire avancer les relations entre les personnages et de débloquer le prochain chapitre principal.

Car chose nouvelle, qui je pense pourra devenir lassante sur le long terme, la dette de 20 millions à éponger sera un moyen de faire avancer le scénario. Je m'explique : à chaque chapitre principal terminé, la phase libre vous obligera à rembourser un palier de la dette afin de débloquer le chapitre suivant. Ce qui rend ces phases libres un peu moins libres... Pour cela, le jeu propose diverses quêtes annexes disponibles sur différents tableaux d'affichages, consistant souvent en abattage de monstres, récoltes de matériaux ou livraisons spéciales. les premiers paliers sont faciles à rembourser, mais sur la fin cela peut prendre un peu plus de temps, surtout quand on souhaite mettre à jour l'équipement de nos héros.

Comble de tout, le contact à la banque n'hésitera pas à vous harceler dès l'instant où votre porte monnaie sera suffisamment rempli pour en rembourser une partie, et vous serez obligé de donner un montant minimum. Si votre portefeuille est encore bien plein après ça, une autre relance suivra, et ainsi de suite. Il est donc impossible de faire des trop gros stocks d'argent. Le remboursement de certains paliers vous fera bénéficier de cadeaux comme des objets, des techniques et costumes pour les personnages.

L'aventure commence, à l'opposé du premier épisode, dans la ville de Trigleph à Elympios, et l'on débloque très rapidement différentes destinations possibles à visiter dans l'ordre que l'on souhaite, que cela soit d'autres villes, terrains ou donjons. Il faut noter également que les déplacements hors des villes se font à quatre maximum, il faudra donc choisir, quand cela est possible, les personnes qui accompagneront Ludger. Les chapitres principaux et les différentes histoires de chaque protagoniste prendront souvent en compte des membres particuliers, laissant le choix du dernier personnage du quatuor.
 

   

Nova qui viendra vous "racketter" assez souvent, et le tableau de quêtes pour vous renflouer

 

 

Défilé de mode

 

Chaque personnage dispose d'un set d'équipements, ainsi que la possibilité de changer de costume une fois de nouveaux débloqués, et d'ajouter des accessoires qui n'auront qu'un effet cosmétique. Les équipement s'achètent en magasins, comme les objets et les plats, et il est toujours possible de créer de nouveaux objets via la synthèse, en utilisant les matériaux trouvés sur la carte ou lors des combats.

Une mission annexe demandera également de retrouver cent chats au cours de l'aventure, et de les envoyer à travers le monde pour un temps défini, afin que ceux-ci ramènent des objets propres à chaque région. Certains objets de quêtes et accessoires ne s'obtenant que de cette manière, il faudra penser à les envoyer régulièrement pour gagner du temps.

Les saynètes sont toujours de la partie, petites discussions optionnelles qui apparaîtront au fil du jeu, et activables par simple pression de select quand l'icône s'affiche. Ces scènes, en plus des scénarios propres à chaque personnage, permettent de faire croître l'amitié de l'équipe avec Ludger, et donc de débloquer pour chaque protagoniste des costumes et des techniques pour le personnage principal. Les scénarios annexes apportent également des scènes bonus pour les chapitres principaux de l'histoire.

 

   

La page de relation avec l'équipe et un exemple de saynètes
 


Sur le plan graphique, le même moteur est utilisé que pour Tales of Xillia, et ce ne sont pas les décors, pour certains toujours aussi vides, qui diront le contraire. La musique composée par Motoi Sakuraba reste dans la lignée des autres titres, et bien que de bonne facture, ne restera pas dans les mémoires. Les doublages autres qu'anglais ne sont toujours pas au menu, mais le tout restant propre on reprochera juste le fait de ne pas avoir le choix.

 

Il faudra compter 50 heures de jeu en faisant quasiment tout ce qu'il est possible de faire, en incluant tous les scénarios annexes liés au autres personnages de l'équipe, soit 35 heures environ si vous faites le strict minimum. Cette durée pourra être étendue avec les donjons et challenges débloqués une fois l'aventure principale terminée. Le New Game + est encore une fois de la partie, pour ceux qui voudraient refaire le jeu en gardant certains avantages de la partie complétée et découvrir les autres fins ou discussions selon les choix non pris la première fois.
 


Tales of Xillia 2 remonte ici bien le niveau de son prédécesseur, avec une aventure très sombre au fur et à mesure qu'on avance dans le scénario, qui change un peu de la routine habituelle des Tales of. La possibilité d'orienter les discussions à certains moments donne un peu de contrôle, bien que cela n'ait d'influence que sur les derniers chapitres en termes scénaristiques. Je conseille bien sûr de faire le premier avant de se lancer sur celui-ci, et de ne pas hésiter si vous l'avez un tant soit peu apprécié.

LES PLUS
  • Les choix
  • Variété des styles de combat
  • Scénario sombre
LES MOINS
  • La dette énorme à rembourser
  • Certains décors un peu vides
  • Diversité des missions annexes

7/10

Commentaires (4)

#2

Chaos17
Guerrier

Le système de choix me fait penser aux jeux de Tellatale surtout pour Walking Dead, c'est pas un mal tant qu'il n'y a pas trop de faux choix.

En tout cas, c'est une série que je prévois de me procurer :)
#3

eronman
Garde royal

Le premier épisode ne m'avait pas fait bouger une oreille, mais j'avoue qu'après ce test celui-ci m'attire déjà beaucoup plus !

Merci Saltar
#4

DemKin
Guerrier

Pour moi, Tales of Xillia 2 c'est le 1, l'effet de surprise en moins. On visite les même lieux, on revoit les même perso', et le jeu ne bénéficie pas de l'intro' absolument formidable dans la sublime Fennmont qui m'avait fait un si gros effet sur Xillia 1. En outre, je trouve que switcher entre masse/épées/pistolets en combat est franchement chiant, surtout quand ça veut aussi dire 2 fois plus de patterns d'artes à retenir...
Durant les premières 10h, j'ai eu l'impression que le jeu me bombardait incessamment de nouvelles informations à retenir, et ça ça le fait moyen avec moi, je suis pas fan des RPGs qui me font me sentir débordé.
Pour le moment ce Xillia 2 m'a pas convaincu des masses, j'espère que ça va s'améliorer par la suite.
#5

kirito
Novice

J'ai bien aimé ce jeu assez chargé en émotion et des personnages vraiment attachants. Une bonne suite même si la dette est un poil chiant.




Voir tous