Jeudi 29 Juin 2017, 18:03     Connectés : 12      Membres : 11


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Shadowrun : Dragonfall

par Andariel 05 Mai 2014 10:13 69

Le moins que l'on puisse dire c'est que les dragons ont toujours été chéris par la fantasy. A juste titre d'ailleurs : ces créatures de légende sont carrément un monceau de fantasmes sur pattes. Les dragons volent dans les cieux, réduisent des agglomérations entières en cendres, ils sont virtuellement indestructibles, ils ont une longévité de l'ordre du millénaire et roupillent sur un immense trésor. Néanmoins, il faut avouer que les dragons sont désormais un peu vulgarisés, tellement on en voit à toutes les sauces. Des dragons en jetpack, des dragons qui prennent le car, des dragons qui jonglent avec sept boules de cristal et j'en passe...

Pourtant, j'ai toujours trouvé les dragons dans Shadowrun intrigants : ils peuvent prendre forme humaine et se fondre dans la masse. Ils sont souvent à la tête de mégacorporations où ils complotent insidieusement et où on leur voue un culte malsain. Bon sang, il y en a même des dragons présidents des États-Unis (Draco Obama ?) ! Autant dire que ce Dragonfall s'annonçait un peu comme un coup de boule. Alors finalement ? Dragonball ou Dragonfail ?

 

Sortie en fin février 2014, soit environ huit mois après Shadowrun Returns, cette fameuse "Berlin campaign" aux allures de DLC (add-on téléchargeable ?) a débarqué avec un prix curieusement assez proche de celui du jeu de base, mais gratuit pour les heureux backers du projet Kickstarter (ha ha !). Dragonfall, ou devrais-je plutôt dire Shadowrun Returns partie II... Oui, parce que là il devient manifeste que Harebrained Schemes a officieusement opté pour la méthode de Double Fine Studios et a accouché de son bébé en deux parties plus ou moins distinctement égales. Parce que bon, s'il y avait une tare indubitable dans le jeu de Jordan Weisman et sa bande, c'était bien la durée de vie de la campagne Dead Man's Switch et son aspect expéditif. Expéditif à bien des égards, j'ajouterais...

Ainsi, si vous avez consulté mon test du bousin et son 6/10, vous saurez que le jeu de base m'avait laissé un clair arrière-goût de déception à cause de toutes ses astreignantes limitations. Je préviens alors que je vais appréhender Dragonfall de manière comparative au long de ce mini-test et je m'attarderai uniquement sur les apports de ce contenu additionnel. De toute façon, soyez francs ; il n'y a que la note finale qui vous intéresse, n'est-ce pas ?    

 

     

 

Ach ! Herzlich willkommen in Kreuzbasar, herr Feuerschwinge

 

Bye bye Seattle et willkommen in Berlin ! La campagne de Dragonfall pend place dans un setting un poil différent et vous aurez à créer un tout nouveau personnage niveau 1, sans possibilité d'import de sauvegarde. Pour autant, ne vous attendez pas à trop de dépaysement, parce que ce n'est pas encore la Côte d'Azur : la cité-flux n'est peut-être pas une ville-enclos, mais elle n'en demeure pas moins bien cyberpunky comme il le faut avec son banditisme latent, son esclavage salarié omniprésent, ses corporations vicieuses, son racisme anti-métahumain et le train-train du genre... Surprise ! Vous incarnez encore un runner qui essaye tant bien que mal de faire sa place dans ce chaos dystopique. Ainsi, vous intégrez la bande d'une certaine Monika Schafer (une proche de Tim Schafer ?) pour prendre part à ce qui était censé être un run fastoche. Seulement, tout ceci tourne vite au vinaigre et cède la place à une série d'évènements impliquant carrément un dragon. Rien que ça.  

Le scénario de cette campagne draconique s'éloigne de l'aspect enquête criminelle de celui du jeu de base et s'aventure dans un schéma mêlant complots pernicieux et opposition fantasy/science fiction. De ce fait, l'histoire ici est non seulement plus fidèle à l'esprit du jeu de rôle papier source, mais en plus elle s'avère être plus engageante et mieux rythmée grâce à ses proportions épiques. Les éléments de l'histoire sont d'ailleurs mieux présentés cette fois-ci, notamment à travers les flashbacks ou encore l'idée de la transmission "vidéo" à consulter sur DVD in-game, mais aussi le sympathique forum des runners à lire via le PC du protagoniste...

Pour autant, et contrairement au jeu de base, cette campagne s'impose surtout par la qualité des personnages qu'elle exhibe. Vous êtes enfin aux commandes d'une véritable équipe de runners dont les différents membres disposent de personnalité globalement accrocheuse, d'interactions plus ou moins étoffées ainsi que d'un background travaillé que vous aurez le plaisir de dévoiler au fur et à mesure de la progression. Dès lors, l'écriture déjà solide auparavant, brille de plus belle dans Dragonfall et vous promet une meilleure immersion. D'ailleurs, le concept de choix/conséquences est plus mis en avant et ceux-ci se révèlent plus palpables, même si les répercussions de vos décisions restent tout de même souvent limitées. Ahem, moi qui avait tellement fait du gringue à ma douce Glory, je suis quand même resté sur ma faim, ahem... Amour, Glory et beauté...

 

    

 

Dragonfall Z, le gentil Sangohan combat tous les méchants 

 

Ceci dit, le plus grand pas franchi dans cette campagne est sans aucun doute du côté du level design. Je suis heureux de dire que HBS a été à l'écoute des retours et a largement atténué la linéarité déshonorante qui plombait le jeu de base. En ce sens, la structure de Dragonfall tourne plus autour de la notion de hub - une base d'opérations pour votre groupe ainsi qu'un pan de quartier avec des PNJ et des marchands - à visiter entre les missions. Je vous avoue que là où la succession de couloirs et de ruelles du jeu de base m'a laissé de marbre, je me suis surpris cette fois à m'immerger coeur et âme dans la chose. L'interactivité plus importante et l'aspect plus ouvert des cartes sont déjà un bon gros coup de pouce, mais la familiarité qui se crée avec les personnages fait qu'on se sent impliqué dans le destin du Kreuzbasar. 

Le jeu demeure pourtant encore affecté par une certaine linéarité et on discerne toujours facilement ses rails en filigrane, mais cela devient malgré tout plus acceptable que par le passé. De surcroît, on a enfin la sensation d'être un runner un peu à la dérive qui se fait des jobs à droite à gauche comme le veut la tradition du jeu de rôle papier, notamment grâce à l'intervention plus importante des missions plus ou moins annexes. Encore que le ficelle scénaristique de la quantité d'argent à rassembler via les missions à la manière de Baldur's Gate 2 est un peu trop ténue à mon goût.

D'ailleurs, il faut dire que malgré sa nette évolution, Dragonfall n'arrange que peu au manque d'ampleur du jeu et à l'insuffisance en termes de possibilités et de contenu. Alors oui, le bougre m'a quand même tenu en haleine une bonne vingtaine d'heures, soit facilement le double de Shadowrun Returns, ce qui est drôlement ironique pour un DLC. C'est un bon point certes, mais s'asseoir sur un total de trente heures pour un RPG de ce genre, c'est vraiment se contenter de peu. Même si l'espoir du modding fait vivre... Pour être juste, Dragonfall nous débarrasse tout de même de la plupart des bugs et des errances maladroites du jeu de base, et vient nous gratifier d'un système de sauvegardes salutaire. D'autre part, ses quelques nouvelles musiques, dotées cette fois de sonorités plus retro, sont plutôt savoureuses. 

De plus, il rajoute quelques nouveaux équipements et consorts comme le minigun et le sniper pour varier les plaisirs, bien que la customisation du personnage reste toujours aussi light. Ceci est d'autant plus dommage qu'on ne vous laisse pas la latitude de customiser un minimum les membres de votre équipe... En outre, les combats se révèlent mieux amenés et plus variés mais ces derniers restent encore désespérément faciles : j'ai fait le jeu dans le plus haut mode de difficulté et je ne suis pourtant pas mort une seule fois. "Vous n'allez pas mourir !" dans ce Dark Souls à l'envers quoi... Enfin, il faut dire que HBS ne change pas trop ses habitudes parce que la localisation française se fait encore et toujours attendre. Un comble pour un jeu se déroulant dans un contexte européen...   

 

     

 

J'avais conclu le test de Shadowrun Returns en disant qu'il y avait un gros potentiel tangible mais que celui-ci était enchaîné par de méchantes astreintes. Force est de constater que ce Dragonfall se déchaîne tel un Kaméhaméha chargé et que le dragon qui sommeillait en lui vient enfin d'éclore. Ainsi, cette nouvelle campagne marque une rémission indéniable et vient rattraper le coup sur tous les plans. Plus respectueux du jeu de rôle papier éponyme, plus extraverti, plus entraînant, plus consistant, Dragonfall est un festival d'adjectifs comparatifs, un peu à l'image de ce test... Malgré tout, ce n'est pas vraiment ce que j'appellerai un "grand RPG" tant il bat encore de l'aile à quelques niveaux. Ce dragon lui reste encore à déployer ses ailes et à s'élever dans les airs dans un maelstrom de flammes. Mais je pense quand même qu'il mérite une amnistie parce que, pour une fois, on a affaire à un bon deal avec un dragon.        

LES PLUS
  • Moins linéaire et mieux structuré qu'auparavant
  • Scénario, personnages et écriture mieux travaillés
  • Meilleure durée de vie (~20h)
  • Enfin un systéme de sauvegarde !
  • Tous les 'plus' du jeu de base
LES MOINS
  • Encore un peu linéaire
  • Encore un peu facile
  • Encore un peu limite côté envergure et possibilités
  • Encore un peu à la traîne la localisation française

8/10

Commentaires (69)

#2

mophentos
Paladin

Raaaaaaaaaaa ce test me donne trop envie d'y jouer ... vivement la traduction FR.
#3

Shaam
Grand chevalier

A défaut de grand RPG c'est un bon RPG et c'est déjà ça, ne connaissant pas le JDR je fus directement accroché a l'univers chuis ressortit du jeu de base avec un petit ouf de soulagement, le RPG que j'aime (combat de groupe tactique, création de personnages, classes, ambiance lourde, orcs) existe encore ! Du coup cette campagne c'est direct dans la poche des que c'est en français, parce qu'ils ont fait du bon travail dans l'ensemble !

Bon sinon, Rascar Capac c'est un inca pas un dragon ! (wé bin chacun ça culture :p)
#4

troOn
Citoyen

Je l'ai pris hier (pas cher sur steam encore quelques heures je crois), mais comme pour shadow run, je vais attendre la traduction fr pour m'y mettre, mais en tous cas j'avais vraiment beaucoup apprécié le premier.
#5

dagon
Villageois

Excellent test pour un excellent jeu/add-on. Par contre votre note "rpg" me laisse toujours coi (non, non, je ne relancerai pas le débat).

Par contre, concernant la VF, le jeu principal a été traduit en français au bout de quelques mois, mais est-ce que ce sera bien le cas pour l'add-on ? Je n'ai trouvé de confirmation nulle part.
#6

Etienne Navarre
Gobelin

J'ai pas vraiment envie d'y remettre les pieds, trop mou du genou.
#7

Montag
Citoyen

Merci pour ce très bon test ! La qualité de cet add-on éclipse en effet complètement la campagne précédente, avec un scénario et des personnages nettement plus convaincants. J'ai aussi été surpris de l'excellente durée de vie de ce Dragonfall. Mais le hic dans cette durée de vie, c'est que la partie où il faut rassembler l'argent dure vraiment trop longtemps à l'échelle du jeu (elle en représente 1/3, je dirais), ce qui délaye complétement la trame principale. Les missions en elle-même sont très bonne, mais je ne peux pas m'empêcher de considérer un peu ça comme du remplissage excessif. Comme quoi la méthode Baldur's Gate 2 ne marche pas à tous les coups.

Sinon, je ne suis guère étonné que notre démon-testeur ait succombé aux charmes de Glory... vue l'histoire personnelle de la miss
#8

Dwilaseth
Seigneur

J'ai bien aimé Shadowrun Returns même si beaucoup lui ont reproché sa linéarité et j'ai hâte de faire Dragonfall lorsque la VOSTFR sera 'enfin' disponible. En attendant, j'ai pris grand plaisir à lire cet article. D'ailleurs à propos de Shadowrun Returns, il est actuellement en promotion sur le portail de téléchargement Steam, à -66%. Promotion plutôt sympathique puisque le jeu est proposé encore quelques heures à 5.09€ !
#9

Shizam
Grand chevalier

Ce qui est bien avec la méta-télépathie, c'est qu'on n'a plus besoin ni d'appeler son maitre, ni même de le penser...

Suffit de faire remonter un vieux topic sur Shadowrun Returns, et v'la le Boss des Cendres qui débarque avec un TEST "tout chaud" sur l'addon.


Je remarque que le principe du "HUB" est de plus en plus repris lorsqu'une licence livre une suite.
Notion de facilité? Aspect pratique? Mode du moment ?...
Je pense que de l'intérieur d'un studio, on y vois les 3 à la fois.

D'ailleurs pourquoi s'en priver. Le "truc" n'est pas encore rengaine, et il est surtout bien pratique pour amener le jeu de base vers un peu plus d'action. ( et suite en terme jeu vidéo et cinéma, ça veut dire action.. )

Merci pour le TEST Andy !
Comme de bien entendu, perso je vais attendre une version FR du DLC de l'addon.
[/i][/i]

Message édité pour la dernière fois le : 05/05/2014 à 19:43

#10

Moander
Villageois

J'avais bien aimé le jeu de base, j'ai adoré Dragonfall!
Et je m'attendais pas à une durée de vie aussi conséquente.

Je referai tout ça en français aussi à l'occasion, j'ai lu je ne sais plus où que c'était en cours de traduction, mais je n'ai pas trouvé de dates.
#11

garrick75
Guerrier

J'attendrais pas la vf si j'étais vous de dragonfall. Elle n'est pas en cours et ils attendent de voir si l'add-on se vend assez en france pour lancer une vf.

We haven't finalized our localization plans for Dragonfall. We need to see how sales in the different languages do before we can make that decision. Unfortunately, localization is really expensive.

http://www.shadowrun.com/forums/discussion/38469/localization-dragonfall
#12

Shaam
Grand chevalier

sauf les gens achètent pas parce que c'est justement en anglais...tampis
#13

Dwilaseth
Seigneur

sauf les gens achètent pas parce que c'est justement en anglais

Tu as tout résumé en une phrase Shaam. Pffff, je comprend pas ! Comment on peut être à la tête d'un projet, en établir les différentes étapes de production et négliger comme çà la phase de localisation en annonçant publiquement qu'on attends les chiffres de ventes en FRANCE pour en lancer la localisation ? C'est comme vouloir comparer un verre à moitié vide avec un verre moitié pleins, çà n'a aucun sens. Bien entendu que les ventes ont dû être minimes en France comparé au premier. Entre ceux qui ne parlent pas anglais ou qui estiment ne pas avoir le niveau nécessaire et ceux qui comme moi se refusent de jouer à un jeu de rôle ou un jeu stratégie qui n'est pas proposé en Français par principe.. franchement c'est clair que HBS doivent se poser des questions sur la viabilité de cette localisation. Bref, j'étais certain que la traduction était en cours et qu'il fallait juste être patient. J'ai même faillis acheter Dragonfall à son lancement pour supporter HBS comme je le fais souvent lorsqu'il s’agit d'un studio indépendant. Bon, dommage...

PS: Désolé j'ai beaucoup édité ce message. Une mauvaise habitude :)

Message édité pour la dernière fois le : 06/05/2014 à 00:45

#14

TrollTraya
Garde royal

Très bon test, plaisant à lire. Et pour une fois, je suis entièrement d'accord avec Andy !^^
#15

siobibeul
Novice

Marrant , moi le côté linéaire ou facile , je met plutôt çà dans les points positifs!

Après c'est vrai que je n'ai pas forcément le temps ou la volonté de passer trop de temps sur un jeu , ce qui explique ma remarque.

J'ai pris la campagne initiale en solde sur Steam , je me ferai ainsi ma propre opinion sur cette trop grande " facilité".
#16

garrick75
Guerrier

sauf les gens achètent pas parce que c'est justement en anglais...tampis

Oui un véritable paradoxe ou principe du serpent qui se mord la queue.
Je pense que c'est une façon plus polie de dire que els traductions, ils n'en feront pas.

Pourtant avec l'énorme succès de la campagne KS et l'annonce que le jeu serait traduit, ça n'a pas grand sens de ne pas traduire l'add-on qui était déjà prévu lorsqu'ils avaient annoncé une traduction en français du jeu.

Peut être que dragonfall a fait tout simplement un bide commercial.
#17

Dwilaseth
Seigneur

Je veux encore y croire ! Rien n'est perdu !

Toute façon j'ai quelques jeux en attentes donc je suis pas pressé mais si vraiment il n'y a aucune localisation qui pointe le bout de son nez, tans pis, je ferais Dragonfall en anglais. Mais il sera hors de question pour moi de l'acheter !

Message édité pour la dernière fois le : 06/05/2014 à 15:32

#18

TrollTraya
Garde royal

Je pense que le problème est autre. DF s'est assez bien vendu je pense (à trusté pendant 1 mois les deux premières pages des meilleures ventes sur Steam), mais je crois qu'ils ne pensent pas en vendre beaucoup plus si ils investissaient dans une traduction (il n'y pas eu de bonds de vente du jeu quand les traductions de SRR ont été disponible).
#19

Dwilaseth
Seigneur

il n'y pas eu de bonds de vente du jeu quand les traductions de SRR ont été disponible

Pas certain, moi j'ai souvenirs au contraire dès la sortie de la BETA de la localisation avoir vu SRR remonter directement en haut de tableau. En plus je me souviens très bien que sa correspondait aussi avec une phase de promotion à -66%. Le jour là je m'étais dis que la vie était bien faite ! Par contre, concernant Dragonfall je peux pas dire, je n'en garde aucun souvenir. Il ne me semble même pas avoir surveiller les ventes.

Message édité pour la dernière fois le : 06/05/2014 à 15:37

#20

Geralt
Seigneur

Et bien tant pis ! Si le Studio ne veut pas traduire ses jeux, ce seront les fans bénévoles qui le feront !

#21

Munshine421
Garde royal

Visiblement les développeurs ont corrigé les défauts du premier qui me parait léger au niveau du gameplay et du contenu. C'est plutôt ironique que l'extension soit plus riche que la campagne principale. D'habitude c'est plutôt le contraire.

@Dwilaseth La traduction de Shadowrun returns en français est pas terrible d'après l'avis de quelqu'un qui l'as essayé récemment: fautes d'orthographe, textes tronqués ou non traduits dés la création de perso.

Mieux vaut jouer en Anglais si on le comprend (d'autant que les textes sont compréhensibles et bien écrits), que de se taper une mauvaise trad qui tue l'immersion uniquement pour une question de principe de jouer dans la langue de son pays.
#22

Shizam
Grand chevalier

Je ne comprend pas trop le réflexe de "chien mouillé" du studio.
Ils ont réalisés un bon jeu en ressortant de sous-terre la licence Shadowrun, puis un addon qui renforce encore celui-ci.
Ça devrait etre traduit à tout va sans tortiller du cul.

Va valoir pendre les comptables aprés les avoir guillotinés si ça continue.
#23

cabfe
Seigneur

Va valoir pendre les comptables aprés les avoir guillotinés si ça continue.


C'est quand même plus facile dans l'ordre inverse ;)
#24

Dwilaseth
Seigneur

@Dwilaseth La traduction de Shadowrun returns en français est pas terrible d'après l'avis de quelqu'un qui l'as essayé récemment: fautes d'orthographe, textes tronqués ou non traduits dés la création de perso.

Mieux vaut jouer en Anglais si on le comprend (d'autant que les textes sont compréhensibles et bien écrits), que de se taper une mauvaise trad qui tue l'immersion uniquement pour une question de principe de jouer dans la langue de son pays.

Vue que je n'y ai joué qu'en français je ne peux pas comparer certes, mais je ne garde pas un si mauvais souvenir de cette localisation. J'ai déjà vu bien pire. Quoi qu'il en soit, oui, sur le fond tu as raison. Vaut mieux jouer en anglais que sur une version francophone de mauvaise qualité.

Message édité pour la dernière fois le : 06/05/2014 à 21:19

#25

Iosword
Grand chevalier


Vue que je n'y ai joué qu'en français je ne peux pas comparer certes, mais je ne garde pas un si mauvais souvenir de cette localisation. J'ai déjà vu bien pire. Quoi qu'il en soit, oui, sur le fond tu as raison. Vaut mieux jouer en anglais que sur une version francophone de mauvaise qualité.


Je confirme pour y avoir jouer en anglais et en français, elle est loin d'être excellente, il y a pas mal d'erreurs de traduction, de temps ou même d'orthographe. Néanmoins, il n'y a que peu de contresens et ça reste une traduction très correcte (de mémoire, les passages non traduits sont extrêmements rares).

Et de toute manière, une VO c'est toujours mieux.

Très bon test avec lequel je suis totalement d'accord. J'aime bien Dragonfall, j'avais acheté SRR pour sa sortie et je ne le regrette pas. Ce se sera jamais un grand RPG, mais ça fais plaisir de voir SR réadapté en jeux vidéos et c'est un bon RPG même si on avait toute les raisons d'avoir peur avec la campagne de base.

Message édité pour la dernière fois le : 06/05/2014 à 21:48





Voir tous