Vendredi 23 Avril 2021, 13:31     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Lightning Returns Final Fantasy XIII

par Saltar 14 Mar 2014 11:10 4

Comme dirait le proverbe "jamais deux sans trois", Square Enix s'est dit que deux Final Fantasy XIII ne seraient pas assez. C'est donc deux ans après Final Fantasy XIII-2 que nous arrive le dernier épisode de la trilogie sur Lightning et compagnie, dans un grand relent de fin du monde et de course contre la montre....

 

A force de jouer avec le temps dans Final Fantasy XIII-2 et contre les dieux dans Final Fantasy XIII, il fallait bien se douter que cela n'amènerait rien de bon pour la suite des événements. La fin tragique des aventures de Serah dans le deuxième épisode ont amené le monde au bord de l'extinction, et il ne reste que quelques jours avant l'heure fatidique. C'est avec cette fin approchante que Bhunivelze, dieu suprême, confie le rôle de Libératrice à Lightning, sortie d'un sommeil de crystal de 500 ans. Sa mission est simple, repousser la fin du monde en faisant fleurir Yggdrasil, l'arbre suprême. Pour ce faire, Lightning devra sauver le plus d'âme possible, jusqu'à ce que le treizième jour se lève et que Bhunivelze se réveille complètement pour créer un nouveau monde. Tout cela dans l'espoir de revoir sa soeur Serah.
Bien que tout cela semble tarabiscoté de prime abord, le fil directeur ne se compliquera pas, et les premières heures permettront de comprendre les mécanismes dans leur ensemble et obtenir une idée globale de ce que l'on attend de nous.

Lightning Returns annonce la couleur d'entrée de jeu avec un gameplay et un scénario basé sur le temps, le tout au commande d'un seul protagoniste cette fois malheureusement. Les joueurs ayant joué à The Legend of Zelda Majora's Mask retrouveront vite leurs marques, ce jeu utilisait également ce système de temps, pour avancer dans le jeu et forcer le joueur à bien choisir ses actions et objectifs, au risque de devoir recommencer le cycle en cas d'échec. Le but étant ici de réaliser le plus de quêtes, dont cinq liées au scénario principal, permettant plus facilement de gagner de précieux jours une fois complétées, et obligatoires pour accéder à la fin. Ces quêtes principales mettront en avant les personnages principaux des deux épisodes précédents. Une pléthore d'autres quêtes seront réalisables, selon l'heure et l'endroit où l'on se trouve, les possibilités d'avancées étant donc nombreuses.

 

   
Les personnages de la saga au complet, et Lightning contre la montre

 

 

Mais cette liberté à un prix sur les débuts de l'aventure. Le fait est qu'après une introduction permettant de prendre en main la belle Lightning et ses nouvelles compétences, nous sommes lâchés dans la nature pour sauver l'âme des habitants de Nova Chrysalia, disséminés sur quatre environnements. Cette liberté peut être très perturbante lors d'une première partie. En effet, les quêtes demandent très souvent de se trouver à tel endroit à telle heure, il faut donc souvent surveiller l'horloge pour ne pas rater le coche et perdre une journée pour avancer dans une quête, encore plus pour les missions principales, étant plus longues. Les premières heures seront stressantes, à découvrir les environnements, les passages bloqués selon les horaires de la journée, à tester les capacités de Lightning et voir ce qui nous est demandé.

Malgré tout ça, le rythme se trouve assez rapidement et je peux vous assurer que cette pression redescendra assez vite une fois le rythme pris. Car si l'on ne peut réaliser une quête faute de timing, il suffit de passer à autre chose et de revenir plus tard, le temps n'étant jamais réellement perdu dans ce cas. Un menu recense en plus toutes les quêtes en cours, et permet donc de savoir ce qui nous est demandé, et où se rendre selon les besoins, avec la possibilité de placer des marqueurs sur la carte pour noter les endroits clés.
 

   

La première quête du jeu et une partie de la carte des Terres Sauvages

 

 

Bien que le temps passe inexorablement, la Libératrice n'est pas en reste pour mener à bien sa mission. Différents pouvoirs seront accordés au fur et à mesure de l'aventure, utiles sur le terrain et pendant les combats. Les pouvoirs les plus importants étant la Chronostase, permettant de figer l'horloge pendant quelques minutes, ou la Téléportation, qui permet de rallier rapidement des points définis sur les différentes cartes, une fois ceux-ci découverts. Mais ces pouvoirs ne sont pas gratuits et il faudra occire des ennemis pour remplir la jauge correspondante.

Et oui, car la course contre la montre de Lightning ne se fera pas sans se frotter à de vilains monstres et autres créatures, bien évidemment. Chaque épisode de la trilogie aura apporté son lot de changement, ceux-ci étant plus prononcés dans cette conclusion. Le fait est que maintenant que nous ne contrôlons plus qu'un seul personnage, à ma grande tristesse, la particularité des stratégie et rôles que l'on avait dans les précédents opus n'est plus valable. je vous invite à voir les tests de Final Fantasy XIII et Final Fantasy XIII-2 pour plus de précisions et pour ceux qui ne les auraient pas faits. Les rôles sont ici remplacés par des "Styles", utilisables par nombre de trois pour les combats. Chaque style se compose d'une tenue, avec un design, des statistiques et une ou plusieurs compétences propres et obligatoires, une arme, un bouclier, deux accessoires, un ornement et un set de quatre compétences. L'intérêt de ce système est que les possibilités de personnalisation sont quasi-illimitées, et que chaque joueur peut donc choisir trois styles de combat qui lui plait.

 

   

Deux exemples de style, celui de droite venant de Final Fantasy XIV


Square se penche encore plus sur le combat en temps réel, bien que nous gardons ici encore les jauges ATB, permettant de réaliser des actions contre une partie de la barre, la jauge se remplissant naturellement avec le temps. Chaque style dispose d'une jauge d'ATB propre, ce qui fait qu'il faudra jongler entre chaque set pour permettre à ceux inutilisés de se remplir et ne jamais être sans défense. Il sera possible d'enregistrer plus de styles en réserve, mais interchangeables seulement hors combat, pour s'adapter rapidement aux situations rencontrées.


Il y a également plus d'actions automatiques, notre Lightning pouvant se déplacer librement durant les combats. Les quatre compétences d'un style correspondant aux quatre touches de la manette, il faudra agir directement en temps réel pour réaliser les actions enregistrées, en contrepartie d'une partie de la jauge ATB. Sachant que des combos sont possibles et qu'un timing parfait permettra de faire plus de dégâts lors des attaques, et une défense enclenchée au moment de la frappe adverse assurera de réduire encore plus les dommages, au lieu d'une activation prolongée.

Les compétences associables et utilisables sont réparties sur quatre catégories : Attaque, avec des compétences d'attaque normales, plus puissantes mais consommant plus rapidement la jauge, des attaques de zones, etc. Magie, avec les éléments habituels et les différents niveaux, Défense, pour la défense et l'esquive et enfin Magies débilitantes, pour baisser les statistiques des ennemis et infliger des altérations d'état.

 

   

Dézinguage de monstres avec style


Ces changements sont agréables car on prend plus souvent la main sur nos actions, mais on peut se sentir rapidement limité avec quatre actions multipliées par trois styles, soit douze compétences par combat. Sachant qu'il est important de mélanger ses actions pour pouvoir jouer sur les points faibles des ennemis. La notion de choc est encore présente, état obtenu sur les ennemis quand un certains nombres d'actions magiques liées à leur point faible sont utilisées, ou des défenses parfaites réalisées. Une fois le choc réalisé, les ennemis sont plus vulnérable aux attaques et sont immobilisés pour une courte période. Cela rend les joutes plus rythmées et stratégiques en demandant une bonne coordination d'attaques diverses et rapides.

Chaque monstre terrassé peut lâcher de précieux butins, utiles pour finir les quêtes ou se faire de l'argent de poche, obtenir quelques armes rares, ainsi que des compétences pour développer ses styles, sachant qu'une compétence ne peut être équipée que sur un seul style à la fois.

En ce qui concerne l'évolution de Lightning, exit ici les points d'expériences ou niveaux. Les statistiques augmentent via la complétion des quêtes annexes. Plus la quête est difficile ou longue, plus la hausse est importante. il sera donc vital pour pouvoir avancer et réussir à battre les boss de faire le plus de quêtes possibles, pour gagner des jours avant la fin du monde et pouvoir faire les missions principales. Les ennemis devenant de plus en plus forts à partir du septième jour, et cela de manière exponentielle.

Le monde étant en déclin, les monstres sont également en nombre, mais diminuent à chaque spécimen battu. Il est donc possible d'éteindre entièrement une race de monstre, sachant que le dernier spécimen devient bien plus fort, et lâche des butins bien plus rares que les autres.

D'autres possibilités sont offertes pour booster les forces de Lightning. Chaque compétence est optimisable en fusionnant entre elles des actions au nom et niveau identique. Une fois poussée au maximum de son niveau, il sera possible de la faire passer un cran au dessus en utilisant des orbes, objets à récupérer sur les monstres ou via des quêtes. Faire monter les compétences en niveau permet d'augmenter les dégâts, de réduire le coût en ATB et d'ajouter des bonus de magie, force ou autre.

 

  

Une espèce éteinte et une résolution de quête menant à une hausse de statistiques
 

De manière générale, les styles, armes et armures sont le plus souvent obtenus via les différents magasins disséminés dans le monde agonisant. Plus le temps passe et plus l'inventaire disponible croit. Il sera possible, uniquement à partir du New Game +, de booster manuellement les statistiques des armes et des boucliers de Lightning, de manière très personnalisée.

Aucun sort de soin n'existe dans cet épisode, hors pouvoirs divins. Il faudra jouer avec les potions et autres breuvages à acheter, avec emplacements limités, ou profiter de la gastronomie locale pour reprendre des forces et remonter sa jauge de points de vie. Les hôtels permettent également de prendre du repos contre un peu de temps, et utiles aussi pour aller plus rapidement à un horaire précis pour la réalisation d'une quête.

Globalement, c'est la technicité des combats, avec l'aptitude à obtenir des timings très propres qui permettront de s'en sortir dans les joutes de Lightning Returns, certaines attaques ennemies étant dévastatrices. Il est tout de même possible dans le cas d'une défaite, de fuir le combat sans pénalité autre que le passage d'une heure sur l'horloge.

 

   

Les dunes de la mort et Luxerion à droite

 

En terme de réalisation, Lightning Returns nous offre un rendu graphique proche des deux précédents opus, le même moteur étant utilisé une fois encore. La division du monde en quatre environnements bien distincts permet de ne pas trop tomber dans la redondance, bien que quelques jours dans le jeu permettront d'en faire rapidement le tour. Il n'empêche qu'il n'y a rien de transcendant dans les décors : entre le désert, les terres sauvages avec ses plaines et sa forêt, et les deux villes, l'une étant plus sombre et l'autre balnéaire, contraste entre le côté religieux de Luxerion et les fêtes incessantes de Yusnaan. Le jeu joue surtout, en terme de terrain à parcourir, sur les zones bloquées à certains moments de la journée ou le manque de progression dans le scénario principal.

Pour ce qui est de la bande son, on retrouve les artistes Masashi Hamauzu, Mitsuko Suzuki et Naoshi Mizuta à l'oeuvre sur Final Fantasy XIII-2 avec des titres repris, retravaillés pour certains, et plusieurs nouveautés. L'alchimie décors et ambiance sonore se marie bien et les affrontements sont également bien rythmés. Une option de communication en ligne est également mise en place afin de poster des images prises en jeu, ou l'avancée des joueurs, avec la possibilité de mettre des commentaires et des objets à vendre aux autres joueurs. Ceux-ci pourront accéder à ses publications via des personnages dans les villes.

En ce qui concerne la durée de vie, le jeu se termine en 45 heures, afin de faire assez de quêtes pour le finir lors de la première partie et donc voir la vraie fin, ce qui reste très honorable pour un jRPG. La seule vraie difficulté pourra venir du dernier segment du jeu et de l'affrontement final, plus corsé que le reste de l'aventure. Une fois le jeu terminé, que cela soit via la vraie fin, le New Game + est proposé, permettant de garder les tenues, objets hors ceux de quêtes, armes et compétences afin de reprendre l'aventure dans sa totalité. L'intérêt est que le jeu sera forcement plus abordable si l'on prend la même difficulté, du fait des statistiques boostées. Certaines tenues et options ne sont disponibles qu'avec le New Game +, de quoi motiver après une première partie. Mais ceux qui auront pu faire l'aventure d'une traite n'auront que peu d'intérêt de refaire le jeu, à part dans une volonté de complétion totale.

 

Au final, cette conclusion au très controversé Final Fantasy XIII nous apporte quelques nouveautés fortement appréciables, en terme de gameplay et de manière de conduire son aventure, mais avec quelques points discutables, comme la présence d'un unique personnage jouable, bien que l'on puisse avoir certaines phases accompagnées. Le fil scénaristique laisse également trop peu de surprise, et notre héroïne elle-même semble blasée de continuer son aventure à certains points, ce qui pourra freiner certains joueurs une fois quelques jours de jeu passés. Square Enix a fait des efforts mais semble en contrepartie avoir enlevé des éléments importants pour les joueurs. Lightning Returns Final Fantasy XIII est tout de même un bon jeu, qu'il faudra considérer à l'instar de Final Fantasy XIII-2 comme une suite/spin off pour en profiter pleinement.

LES PLUS
  • Personnalisation poussée
  • Liberté totale
  • Combats stratégiques
  • Rejouabilité
LES MOINS
  • Scénario prévisible
  • Un seul personnage
  • Monologues incessants

7/10

Commentaires (4)

#2

Chaos17
Guerrier

Un seul personnage

C'est ce qui m'a définitivement refroidie et dire non à ce jeu.
Les J-rpg pour moi, doivent rester des jeux où tu as des compagnons.
#3

flofrost
Héros

Moi c'est surtout le coté "magical girl" avec le changement de costume qui me fait fuir, déjà dans le 10-2 j'avais moyennement apprécié mais au moins c'était remplit de second degré, mais là ça a quand même l'air de sacrément se prendre au sérieux je trouve.
#4

shadowhope
Citoyen

Le côte "magical girl" comme dit flofrost me refroidissais aussi, mais en jeu c'est pas gênant et même un plus pour le jeux. Le jeux est bien mais ce qui ma le plus dérangé c'est ce chrono qui t'empêche de profiter du jeux complétement
#5

Killpower
Gobelin

C'est marrant comme l'histoire se répète et les développeurs, sous peine d'idées nouvelles, refont les mêmes erreurs.

Fallout avait été critiqué en son temps à cause justement d'une quête limitée dans le temps.

A partir d'aujourd'hui, un développeur devra se dire :
- Limiter le temps n'est pas une bonne idée...




Voir tous