Mardi 16 Juillet 2019, 00:37     Connectés : 4      Membres : 3


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Baldur's Gate 2 : Enhanced Edition

par Montaron 08 Jan 2014 11:40 34

On était pas mal à avoir tiré la grimace en entendant parler de Enhanced Edition pour Baldur’s Gate. Pas tout à fait à tort vu le résultat des courses à la sortie du premier opus. Les critiques avaient dégainé le crayon et un certain chaos s’était emparé de l’affaire. Notamment sur des histoires de droits, d’App Store et autres magouilles. Puis vient enfin le deuxième opus en version Enhanced. Et là, grosse question : est-ce qu’ils ont appris la leçon chez Overhaul ? Je vous le confie de suite, Baldur’s Gate 2 c’est juste mon petit Graal chéri à moi. Donc j’avais un peu peur, à tort ou à raison selon vous ?


Et le voilà, Baldur’s Gate 2 Enhanced Edition. A peu près un an après son Enhanced grand frère. Parce que je suis un type sympa et que je suis sûr que certains ne suivent pas au fond, je vous replante le décor. L’histoire reprend après la fin du 1. Sarevok s’est pris sa raclée, vous êtes un héros à la porte de Baldur. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sauf que non. Parce que la suite hurle sa volonté de vivre vous décidez de quitter les lieux. En chemin, pas de bol, vous êtes capturé par un magicien des plus balèzes qui semble visiblement très intéressé par votre ascendance divine. S’en suivent expériences magiques, tortures, séquestration et autres, le tout sans votre consentement bien entendu. Coup de bol pour vous et obligation scénaristique pour qu’il y ait un quelconque jeu, votre hôte est attaqué. Ce qui vous donne la chouette occasion de pouvoir vous évader. Une fois quelques compagnons prisonniers des lieux réunis vous mettez les voiles. Pour tout de suite retomber sur votre geolier qui se fait arrêter par les flics magiques locaux. Lesquels embarquent au passage cette chère Imoen parce qu’utiliser la magie sur la place publique, c’est comme croiser les flux dans Ghostbusters, c’est mal. Vous voici donc en quête de ce mystérieux kidnappeur et de votre amie d’enfance. Ça va chauffer en Amm !

 

 

 

Baldur’s Gate 2, je te voyais… plus grand

Encore une fois j’en vois qui ronflent au fond. Donc pour eux, leçon de rattrapage. Baldur’s Gate 2 c’est le territoire de la deuxième édition de Dungeon & Dragons. On y joue dans un temps réel avec pause active, les jets de dés pleuvent encore plus que les mandales, la tactique est au rendez-vous et vous allez bouffer du TACO. Je pourrais m’étendre longtemps sur les races, les alignements, les classes et les subtilités. Mais le fier gobelin Pouicoss l’a très bien fait à ma place quand il a testé la version originale, je vous renvoie donc à son très bon test. Je vous le dit moi, ce jeune a du talent et je l’aime (aucune équivoque, j’aime le talent). Je vous recommande encore la lecture précise de ce test parce que dans le fond, le gameplay ne change pas. Ce jeu c’est Baldur’s Gate 2 dans un nouvel emballage. Nouvel emballage qui prévoit une nouvelle interface, des plus honnêtes et dans un esprit plus proche de ce qu’était l’originale. Un égard plutôt bienvenu par rapport au truc bleuâtre assez dégueux qu’était l’interface de l’Enhanced Edition du premier volet.

 

  *

 

Sur le plan de l’interface toujours, pas mal de petits soucis de la version originale ont été gommés. Les parchemins déjà connus sont marqués à côté du nom du sort. Un ajout qui évite de faire chaque objet un par un pour être sûr de n’en avoir oublié aucun. On aimera ou pas, mais à présent l’arme utilisée s’affiche sur le portrait du personnage lorsqu’il est en combat. A mon sens, l’utilité n’est pas primordiale mais pourquoi pas ? Au moins on est sûr de ce que chaque personnage utilise comme arme pour peu que l’on connaisse les icônes. Toujours pratique de ne pas se ruer dans un combat délicat avec cette fameuse épée cracheuse de boule de feu. J’apporterais un bémol à un petit défaut du jeu original qui n’a pas été corrigé : il est impossible de charger une partie sans que cela quitte et écrase la partie en cours. Autrement dit vous n’avez pas la possibilité de voir de quand datent vos sauvegardes et où vous vous trouviez par le menu sans abandonner votre partie en cours. Si à l’époque ça se justifiait sûrement par une limitation technique c’est une amélioration qui aurait pu se faire et aurait fluidifié pas mal l’ergonomie générale du titre. Dommage …Le plus gros point noir reste néanmoins, encore et toujours, le pathfinding qui n’a toujours pas progressé. S’il est de base moins galère que ne l’était celui de Baldur’s Gate 1 ou Planescape : Torment, un certain nombre d’accrocs demeurent, et on ne peut que soupirer de cela. Surtout dans la mesure où cette Enhanced Edition a beaucoup appris de sa grande sœur, notamment sur l’absence totale de bugs, un fait toujours très appréciable.


Néanmoins vous l’attendez tous et je le sais, l’apport de cette Enhanced Edition ce sont, entre autre, les nouveaux compagnons. A savoir Dorn Il-Khan, le garde noir demi-orc, toujours aussi sociopathe. Neera, l’elfe magicienne, moins gourde qu’avant (Dieu merci), Raasad le moine chauve qui use ses pénates du coté de Franc Marché désormais. Et une nouvelle Hexxat, dont la quête recèle quelques agréables surprises, même si les rodés des mods de Baldur’s Gate 2 lui trouveront des similitudes avec un certain mod. Je ne dirais point lequel, gardons les surprises pardi ! A l’image des compagnons du jeu originel, chacun dispose de sa suite de quêtes personnelles. J’avoue que je ne me prononcerais pas sur celle de Dorn, mon alignement bon lui ayant rapidement collé une épée sur la face quand il a commencé à vouloir me forcer la main et baisser ma réputation. Hexxat bénéficie elle d’une introduction des plus sympathiques avec quelques surprises. Je n’en dirais pas plus mais vous recommanderais juste de faire très vite sa quête de recrutement, trop tarder risque d’amener à des conséquences assez embêtantes si vous comptez aller loin avec elle. Neera, de son coté, reprend le fil de sa quête personnelle là où on l’avait laissé dans Baldur’s Gate Enhanced Edition premier du nom. Toujours wild mage, toujours en lutte avec les sorciers rouges de Thay mais un peu plus mûre.

 

 

 

De ce que j’ai pu en juger la qualité est très honnête. Si on sent le coté ajouté des personnages, la faute à ce que j’appelle la tendance au « profil exceptionnel » des personnages ajoutés. Autrement dit cette tendance à doter les personnages de traits exceptionnels pour les caractériser et les rendre intéressants. Une solution qui tend vers la facilité, surtout par rapport au casting originel de Baldur’s Gate 2 qui, s’il comportait quelques spécimens, avait le mérite de mettre en avant des individus assez « ordinaires » (à l’échelle de Dungeons & Dragons bien entendu) et de les rendre intéressants malgré cela. Néanmoins il ne faudrait pas me faire dire ce que je n’ai pas dit. Les nouveaux compagnons sont très sympathiques, et en l’honneur de Overhaul il faut dire que l’écriture a progressé par rapport à celle de Baldur’s Gate Enhanced Edition. Les dialogues sonnent plus naturels, les quêtes un peu moins clichées même si l’on n’échappe pas à certains stéréotypes, hélas …

Comme sa grande sœur, cette Enhanced Edition vous propose un mod arène sous le doux nom de The Black Pits, Warrior of Thay. Une façon comme une autre de mettre du Icewind Dale dans le Baldur’s Gate. Si vous aimez le genre vous y trouverez sans doute votre compte. La difficulté et les combats de longue haleine sont là. Détail marrant, les fosses en questions sont citées dans certaines quêtes rajoutées. Un peu de liant ne fait pas de mal même si ce n’est sûrement pas ça qui rendra la chose géniale. Saluons quand même la volonté de contextualiser, ce n’est jamais vain.

 

In the eye of the Beholder

 

J’avais promis d’y venir, m’y voilà. La partie visuelle ! Certains diront que ça n’a guère changé, et en un sens ils n’ont pas tort. Mais je dirais qu’Overhaul n’a pas eu tout à fait tort non plus de ne pas changer fondamentalement. En effet on retrouve une version boostée aux vitamines de l’Infinity Engine 2 qui avait fait la beauté des originaux. Et je dis bien boostée aux vitamines. Pas gisant et agonisant comme on pouvait le voir sur Icewind Dale 2 où l’on sentait que la bête était sur le point de mourir, se traînant sur ses genoux meurtris à tel point qu’on avait de la peine en y jouant.

Non, non, ici la palette de couleurs a été délicatement réarrangée. Les tons sont plus chauds et l’on peut voir un plus grand panel de nuances sur les couleurs. Ça ne transcende pas non plus le visuel du jeu mais je pense que c’était justement le but recherché. Faire du Baldur’s Gate en plus beau sans dénaturer la moëlle Baldur’s Gatienne. Et je trouve que de ce côté le pari est plutôt réussi. A noter une ou deux zones altérées, tel l’Ordre du Cœur Radieux qui a subi une rotation de 90° sur la gauche. Sans doute une volonté que l’on arrête d’entrer sans cesse par les écuries. La sensation est très étrange la première fois ceci étant. Le zoom du premier opus est toujours de la partie. Toujours peu utile, il pose quand même un certain problème à mon sens vu qu’on a parfois du mal à estimer l’échelle idéale entre le gros plan pixélisé et le jeu de stratégie. Dommage.

En matière d’ajouts visuels on peut également parler des équipements qui ont été refaits. A la fois au niveau des icônes, ce qui oblige à un petit temps de réadaptation mais surtout sur le plan de l’affichage. En effet, par un souci maniaque, les casques et boucliers, impersonnels à souhait dans l’original se sont vus offrir des looks personnalisés. Cela peut sonner un peu bête sur le papier mais au vu de la quantité de casques et boucliers aux capacités identiques mais skins différentes, cela permet d’offrir un peu de variété dans les membres de son groupe et mieux les différencier (même si les vrais savent que l’on ne sélectionne ses membres qu’avec le panneau de groupe à droite !). Le réel ajout sur le plan visuel reste néanmoins les sorts. En effet les sprites vieillots de Baldur’s Gate 2 ont été refaits, et ce de façon plus qu’honnête. A nouveau pas de révolution transcendante mais il faut admettre que la différence se voit bien sans trancher violemment. Bon point pour Overhaul.

 

  

 

Sur le plan sonore on retrouve les compositions du jeu originel. Autrement dit c’est du quasi parfait. Quelques morceaux propres aux ajouts montrent également le bout de leur nez. Et là aussi la qualité est bonne. On pourra chipoter en disant que l’esprit derrière n’est plus tout à fait le même mais dans la mesure où les zones où ces musiques apparaissent tranchent par rapport à celles du jeu originel c’est une trahison cohérente et justifiable. Je la déclare donc valide et pardonnée. Niveau voix on n’a pour l’instant que de la voix anglaise, le texte n’étant pas encore traduit. Dans les deux cas c’est savoureux, l’écriture de Baldur’s Gate s’apprécie très bien pour peu que l’on sache passer la barrière de la langue. Si on fait exception de ce fait contrariant pour les francophiles, les doublages sont dans l’ensemble d’assez bonnes qualités. Je reprocherais juste celui de Dorn assez outré dans le genre « mec dark et baraqué à voix grave ». Ceci étant c’est peut être moi hein …

Que penser de cette Enhanced Edition ? Déjà qu’elle est largement moins honteuse que ne l’était la première à sa sortie. Ceci dit elle n’apporte pas grand-chose non plus. Je la comparerais à une version remasterisée de Star Wars. Les vieux de la vieille ont déjà la leur et n’y prêterons que peu d’intérêt. Reste à voir si les nouveaux venus redoutent ou non le côté daté de l’original. A vous de voir si vous avez envie d’une version HD ou pas. Dans tous les cas, ce sera un bon jeu.

LES PLUS
  • C’est Baldur’s Gate 2 et son extension
  • Du contenu supplémentaire …
LES MOINS
  • Ce n’est que Baldur’s Gate 2 et son extension
  • ... Mais pas super touffu
  • Quelques soucis d’époque non résolus
  • Avenir incertain du modding sur cette version

6/10

Commentaires (34)

#2

Dwilaseth
Seigneur

Mince, je m'attendais à un article écris avec la mauvaise fois la plus totale et dans l'ensemble c'est tout le contraire. Tu as été plutôt réaliste et assez complet. Dommage juste que tu n'abordes pas en détail le nouveau système multijoueurs mais pour le reste c'est fait. D'ailleurs j'ai bien aimé la partie "In the eye of the Beholder" qui je dois te l'avouer me déstabilise puisqu'au final je n'arrive pas à comprendre ce que tu reproches à cette "Enhanced Edition". Peut-être juste le fait d'exister ? Pour finir, j'aurai aimé que tu adresses un petit mot sympathique pour l'équipe de bénévoles en charge de la localisation française de BG2EE comme c'est souvent le cas sur RPG France. Au final, une bonne review, bien écrite... mais malheureusement pas dans le ton habituel de tes articles Montaron.

Message édité pour la dernière fois le : 08/01/2014 à 13:55

#3

Shaam
Grand chevalier

Mwé j'aurais aimé d'autres ajout que des compagnons moi...je prend toujours la même équipe depuis ma première partie il y a plus de dix ans et je changerais jamais, du coup cette version, pour moi, c'est faible en contenu !
#4

all_zebest
Héros

Il me tarde d'avoir le temps de m'y mettre. Un ami qui me veut du bien vient de me l'offrir.
#5

Colinet
Noble

Mwé j'aurais aimé d'autres ajout que des compagnons moi...je prend toujours la même équipe depuis ma première partie il y a plus de dix ans et je changerais jamais, du coup cette version, pour moi, c'est faible en contenu !


N'est-ce pas l'occasion, justement?
#6

Montaron
Seigneur

Dommage juste que tu n'abordes pas en détail le nouveau système multijoueurs mais pour le reste c'est fait.


Contrainte technique dans la mesure où j'avais personne avec qui jouer. Et je t'avouerais que pour moi l'interêt du multi sur un jeu comme Baldur's Gate 2 je le cherche encore ...

D'ailleurs j'ai bien aimé la partie "In the eye of the Beholder" qui je dois te l'avouer me déstabilise puisqu'au final je n'arrive pas à comprendre ce que tu reproches à cette "Enhanced Edition". Peut-être juste le fait d'exister ?


Ce que je reproche à l'Ehanced Edition c'est d'être juste Baldur's Gate 2 avec pas des masses de plus. C'est une version propre et un peu plus jolie mais qui n'apporte pas grand chose. D'où une note assez moyenne. Parce que le matériel de base est très bon mais la nouvelle édition n'apporte que très peu. Un peu comme les versions remastérisées de Star Wars dont je parle dans la conclusion. Après si on a jamais joué au jeu en soit le plus intéressant est dans le papier qu'a fait Pouicoss sur le jeu originel.

Pour finir, j'aurai aimé que tu adresses un petit mot sympathique pour l'équipe de bénévoles en charge de la localisation française de BG2EE comme c'est souvent le cas sur RPG France.


J'aurais en effet pu. Je pense que je ferais un édit du test quand la vf paraitra et si elle est de bonne facture (ce dont je ne doute pas un instant) elle aura droit à ses louanges

Au final, une bonne review, bien écrite... mais malheureusement pas dans le ton habituel de tes articles Montaron.


Peut être pas mit autant d'humour pas drôle et autres métaphores invraisemblables, à part ça je vois pas trop ce qui diffère. Ai peut-être été soft inconsciemment avec mon incommensurable amour du jeu de base. Le cœur a ses raisons que la raison ignore.
#7

Dwilaseth
Seigneur

Je pense que je ferais un édit du test quand la vf paraitra et si elle est de bonne facture (ce dont je ne doute pas un instant) elle aura droit à ses louanges

C'est sympa. Pourtant faudra pas compter dessus avant le mois de Juin et c'est une estimation optimiste. Le nombre de lignes de texte est purement colossale et malheureusement comme tu le sais Montaron les traducteurs de l'époque n'ont pas mis la même justesse dans la localisation de "Shadow of Amn" que pour le premier opus ce qui ne facilite en rien la relecture. Sans compter "Gladiators of Thay" (la suite de "The Black Pits") qui sans en avoir l'air rajoute tout de même près de 25000 nouvelles lignes de texte. Bref, reste du taf.. mais l'équipe en charge de cette localisation est composée de bénévoles motivés et le travail avance à grand pas.

Merci d'avoir répondu à mon intervention Montaron !

Message édité pour la dernière fois le : 08/01/2014 à 14:59

#8

Batman
Grand gobelin

Tout comme pour le premier, je pense resté sur mes version GOG moddé, merci pour le test Monty ! Le jeu reste intéressant pour offrir une alternative simple aux bidouillages justement, bref, dans la veine du premier BG EE j'ai l'impression.
#9

Jinashi
Villageois

Je te trouve tout de même sévère, cette EE ne manque pas de contenu !

A l'instar de XCOM:Enemy Within, Ce n'est pas juste 4 compagnons ajoutés et une modification du visuel, mais plutôt une extension qui modifie l'expérience de base sur plusieurs points:
- Bon inutile de s'étendre sur l'aspect visuel, même si on peut ENFIN jouer dans une résolution ou on peut apprécier un combat contre un dragon (j'en avais marre de cette caméra à 5cm des persos, et les mods avaient tendance à provoquer des soucis graphiques)
- Des nouveaux compagnons (dont 1 caché, le "meilleur" à mon gout et avec en plus une classe rien qu'à lui):
--> Des histoires personnelles plutôt bienvenue et parfois surprenantes.
--> Des romances (même le compagnon caché).
--> Ils interagissent avec les autres compagnons et avec le contenu de base, et bien sur les autres compagnons interagissent avec le nouveau contenu.
- Des zones inédites avec leurs lots d’énigmes, petites histoires, quêtes à résolution multiple.
- Modifications mineurs mais intéressantes sur l'interface:
--> La possibilité de voir le contenu des tous les cadavres aux alentours sans les fouiller un par un)
--> Voir les objets crochetables autour de soi.
--> Toutes les informations importantes sont à disposition au 1er coup d’œil.
--> Et pleins d'autres.
- Des combats qui peuvent être très ardus, si vous êtes du genre bourrin, cupide, curieux ou aimant les défis inutils (qu'est ce qu'on ne ferait pas pour un bain de sang ou de l'xp/loot !), dont plusieurs épiques à du 10vs20 (AoE à proscrire si vous ne voulez pas finir en 6vs24, par contre en face ils ne vont pas se gêner). En tout cas il faudra être ingénieux, car sinon certains combats ne dureront que 3sec (saleté de moine avec leur paume vibratoire).
- Du loot, que ce soit des modifications sur pas mal de loots déjà existant comme des rajouts.
- Corrections de bugs (Dieu qu'il y en avait, mais il en reste encore)

Et je dois en oublier, mais on peut difficilement dire qu'il y a peu de nouveau contenu, et qu'un ancien n'y trouvera que peu d’intérêt.
Ce n'est pas pour rien que la traduction prends énormément de temps, il y a énormément d'ajout de dialogue, de description d'objet, etc ...

Etant un joueur depuis 1998, cette version est à mon gout un bol d'air qui permet de renouveler l'expérience, et même si je connais le contenu de base par cœur, les nouveaux ajouts changent pas mal le confort de jeu !

Message édité pour la dernière fois le : 08/01/2014 à 16:46

#10

Ixyon
Villageois

Il n'y a pas grand-chose d'incertain quant à l'avenir du modding je trouve, étant donné l'investissement des principales communautés concernées. SHS est impliqué dans le projet depuis longtemps et ils modifieront (ou ont déjà modifié) leurs mods pour les intégrer à cette "Enhanced Edition".

La communauté (et je parle de la communauté "active", c'est-à-dire celle qui propose du contenu) a déjà pris le parti de soutenir cette édition, bon gré mal gré. Ça dépend plus de la capacité à Overhaul de continuer à soutenir leurs projets, quand on voit que certains des problèmes de BG1EE ne sont toujours pas réglés, bon, ça laisse songeur quand même. Je suis toujours aussi dérouté par leur euh... relatif amateurisme ?

Mais il y a de bonnes chances pour que la version de référence au niveau du modding soit celle-ci.
#11

Dwilaseth
Seigneur

Moi ce qui me dérange le plus dans cette édition et je peux ajouter aussi BGEE dans le lot c'est le fait qu'elles ne soient disponible qu'en dématérialisé. Qu'on soit séduit ou non, il est clair que c'est pas demain la veille qu'on aura droit à une nouvelle édition et pour une saga de ce calibre j'aurai aimé que Beamdog fasse les choses en grand en sortant une magnifique "collector" à l'ancienne. Quitte même à ne l'a proposer qu'en pré-commande. Beamdog n'aurait pris ainsi aucun risque et cette "collector" aurait été payé avant même le début de sa fabrication. Les éditeurs le font bien pour des jeux tels que Call of Duty alors pourquoi pas Baldur's Gate ? C'est dommage.. car cela aurait donné plus de prestige à cet évènement qui reste pour moi, comme j'ai pu déjà le dire, le plus marquant de l'année 2013 !!!

Pour en revenir à Beamdog, il devrait y avoir une ou deux annonces cette année qui devrait faire couler beaucoup d'encre.. en bien ou en mal !!!

Mais il y a de bonnes chances pour que la version de référence au niveau du modding soit celle-ci.

A noter qu'Overhaul a fait d'énormes efforts pour rendre BG2EE le plus compatible possible avec les anciens mods (le soucis vient plus de steam qu'autre chose en faite) et reste toujours ouvert à la discussion sur les forums officiels. D'ailleurs BGEE n'est pas en reste, puisque depuis la miraculeuse v1.2 une multitude de mods de l'époque qui ne fonctionnaient pas sont aujourd'hui compatible sans aucune retouche de ses auteurs (voir la liste sur le forum officiel). Après il est difficile aussi de faire du neuf quand on peut pas toucher au vieux ^^

Message édité pour la dernière fois le : 08/01/2014 à 16:58

#12

Montaron
Seigneur

Il n'y a pas grand-chose d'incertain quant à l'avenir du modding je trouve, étant donné l'investissement des principales communautés concernées. SHS est impliqué dans le projet depuis longtemps et ils modifieront (ou ont déjà modifié) leurs mods pour les intégrer à cette "Enhanced Edition".


Merci pour le complément d'info. J'avais parcouru les communautés de-ci de là et les réactions étaient assez contrastées et à part quelques gros mods (genre RE, TLR et j'en oublie) y'avait pas beaucoup d'annonces de portages de mods sur l'EE. Cool de voir que la situation a évolué. Mais je redoute un peu le schisme des moddeurs avec certains un peu conservateurs. Mais bon qui vivra verra.
#13

Dwilaseth
Seigneur

Faut être réaliste aussi, il y a eu pas mal d'eau qui a coulé sous les ponts depuis la sortie de "Shadow of Amn" et beaucoup de modders ne sont plus forcément enclins à repasser des dizaines d'heures uniquement pour rendre leurs mods compatibles. Fallait pas s'attendre non plus à ce que toute la communauté de l'époque soit prêt au garde-à-vous à la sortie de ces Enhanced Editions. Overhaul essaye de corriger le tir et c'est tout à leur honneur (rendons à Caesar ce qui est à Caesar) mais c'est eux qui auraient dû y penser dès le départ, pas les modders.

Message édité pour la dernière fois le : 08/01/2014 à 17:34

#14

redd
Seigneur

Merci pour le test, je me prendrai sans doute cette version la prochaine fois que me viendra l'envie de rejouer à BG 2.

Mon regret reste quand même qu'ils aient fait 2 jeux séparés, alors que ça aurait pu être l'occasion d'unifier les deux jeux.
#15

Armancia
Chevalier

Test honnête, dans le positif il manque le multi qui était très lourd à l'époque et qui est assez standard pour l"époque. C'est d'ailleurs le gros point positif vis à vis d'un modding de bg vanilla.

Dans le négatif il manque quand même le tout en un qui est offert par BGT. Pour une version qui se targue de demander moins de bidouille que ces prédécesseurs moddés, ça fait tâche.
Ensuite avis strictement personnel ils ont été fainéants sur les ajouts en kit sur cette édition par rapport à la 1ère. Un nouveau kit de barbare (chose impossible sur bg vanilla moddé ou pas) et peut être un kit de clerc ou de druide, ou alors des nouvelles races jouables.


#16

diditigrou
Guerrier

La vf est-elle disponible maintenant ?
#17

Offen
Garde

Nope
#18

Dwilaseth
Seigneur

La vf est-elle disponible maintenant ?

Armancia pourra confirmer qu'on travaille très dure pour que la VF de BG2EE arrive le plus tôt possible. Le travaille de réécriture est tout aussi gigantesque que sa taille malheureusement. Patience...

Message édité pour la dernière fois le : 23/09/2014 à 22:32

#19

diditigrou
Guerrier

Oui, vous aviez répondu sur un autre topic déjà.
Là, ma question remonte à 3 mois...
#20

Dwilaseth
Seigneur

Vaut mieux tard que jamais :)
#21

Killpower
Gobelin

Je l'attends de pied ferme cette traduc. Quoique je peux toujours aller jouer à ma version d'origine.
Entre nous, vous ne l'utilisez pas pour la traduc ?
#22

Dwilaseth
Seigneur

Entre nous, vous ne l'utilisez pas pour la traduc ?

bien sûr que si Killpower, c'est même la base du projet et ce n'est pas un secret. Tu imagines si nous devions (re)traduire plus ou moins 350000 lignes de texte à une petite dizaine ? Nous mettrions au bas mot dix ans. Sans compter que la Enhanced Edition ajoute environ 25000 nouvelles lignes.

Quand tu joues à Baldur's Gate 2 tu te rends pas forcément compte de la médiocrité de la localisation d'origine (du moins c'était mon cas). A l'époque beaucoup ont participé à sa création sans forcément s'entendre ou travailler d'un commun accord, sans compter que ces professionnelles n'étaient pas forcément les plus addictes aux Royaumes Oubliés. C'est quand tu mets les mains dans le cambouis que tu t’aperçois de l’ampleur du massacre. Entre les fautes d'orthographe, les mots oubliés ou inversés, l'utilisation du masculin/féminin calamiteux, les termes officieux traduits à la va comme je te pousse (exemple : 'Beholder' traduit en français par 'spectateur') ou les incohérences liés au background purement inadmissibles (exemple : le dieu 'Tyr' traduit en français par 'Torm' alors que se sont deux entités bien distinctes).. Bref, tu constates vite que d'une simple relecture (ce que je m'imaginais avant d'intégrer l'équipe), en faite.. tu passes ton temps à réécrire partiellement ou non deux lignes sur trois..

Message édité pour la dernière fois le : 27/09/2014 à 08:11

#23

mophentos
Paladin

ba bon courage en tout cas ... car je l'attend de pied ferme cette traduction ^^
#24

AbounI
Grand gobelin

pour info la trad "Spectateur" est officielle bien qu'il existe aussi le terme "Tyrannoeil"

Lorsque le Manuel des monstres ADD1 est sorti en français, le monstre "Spectator" n'existait pas, donc du coup ils ont traduit le beholder par "spectateur". Lorsque ADD2 a été traduit en français, le spectator existait alors, aussi ont-ils changer la traduction du beholder en "tyrannoeil" afin de pouvoir baptiser le spectator en "spectateur".

Voila la page officielle, ou figure bien les 2 dénominations, pour deux abérrations très proches.Et y en a même beaucoup plus mon Pierrot



Une bien belle page a ajouter dans notre Saint Bestiaire du RPG

Message édité pour la dernière fois le : 27/09/2014 à 20:55

#25

Dwilaseth
Seigneur

Oui, je le savais Abounl.. mais de ton coté tu sais très bien qu'à l'époque de la toute première édition il n'y avait aucune -référence- officielle et ils ont francisais "Beholder" comme on le ferait dans n'importe qu'elle autre usage car c'est avant tout un mot courant de la langue anglaise. Je précise tout de même que 'spectateur' (avec un 's' minuscule) ne fut pas le seul terme que j'ai pu voir dans BG2. J'ai eu droit aussi à 'observateur' et je sais plus quoi encore. Enfin bref, soyons sérieux.. Même si ces termes ont été un temps utilisé dans la préhistoire du jeu de rôle, faut-il faire en sorte qu'ils en deviennent une traduction valable ? Je ne pense pas. Le terme officiel (et licencié) est 'Tyrannoeil'.

Lorsque ADD2 a été traduit en français, le spectator existait alors, aussi ont-ils changer la traduction du beholder en "tyrannoeil" afin de pouvoir baptiser le spectator en "spectateur".

Justement se sont donc deux créatures différentes et dans BG2 on parle bien d'un Beholder tout ce qu'il y a de classique (la créature aveugle si tu te souviens que des disciples prennent pour un dieu oublié). Quoi qu'il en soit on en avait discuté et l'uniformisation de 'Beholder' en 'Tyrannoeil' s'imposait.

Message édité pour la dernière fois le : 28/09/2014 à 04:18





Voir tous