Vendredi 22 Janvier 2021, 01:00     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Mars : War Logs

par Batman 05 Mai 2013 22:14 23

Mars : War Logs est un jeu au passé houleux. Annoncé à la Gamescom de 2009, son développement avait été stoppé début 2010 faute de trouver un éditeur. Mais Focus Interactive est arrivé et a permis à Spiders Games de nous livrer son RPG à l'ambiance post-apo en avril 2013 ! Sorti sur PC pour une vingtaine d'euros et prévu en mai sur PlayStation 3 et Xbox 360, RPG France vous livre son test sur ce RPG petit, mais costaud.

 

Le Roy de la Tempérance

 

Voilà deux siècles que la planète Mars a été colonisée et rendue habitable par les premiers colons. Le jeu commence alors que la guerre déchire la planète rouge. Les forces d'Aurora affrontent celles d'Abondance dans de violents combats. Parmi les soldats se trouve le jeune Innocence. Il est en effet chose commune chez Aurora que de porter un nom de vertu comme prénom. Innocence se retrouve donc capturé et jeté dans un camp de prisonniers appartenant à Abondance. A peine arrivé, il se fera menacer par un gros gaillard pervers et c'est à ce moment que Roy, héros du jeu et personnage que vous contrôlerez, entre en scène.

Roy s'appelait à l'origine Tempérance, mais comme vous le constaterez en progressant dans le jeu, il est surtout le genre de type qui ne se laisse pas faire quand quelque chose ne lui plait pas. Il s'est ainsi lui-même renommé Roy, rejetant cette tradition qu'il trouve grotesque que de porter un nom de vertu, qui en aucune façon fera de celui qui le porte quelqu'un de bien. Et si la planète Mars comporte quelques habitants dignes de confiance, elle regorge également de raclure en tout genre.

 

    

Roy le bad-ass et Innocence, le petit gars dur à cuir

 

Mais revenons a nos deux compères, Roy et Innocence, qui vont rapidement décider de planifier leur évasion du camp de prisonniers, où la vie n'est pas toujours très agréable. C'est ainsi que débute l'histoire. Votre première tâche consistera donc à vous évader du camp pour rejoindre Havre d'Ombre, la ville d'origine de nos deux personnages. Ce sera bien entendu l'occasion de réaliser de nombreuses quêtes pour progresser dans cette voie, mais également diverses quêtes secondaires qui parfois viendront même influencer certains éléments de l'histoire.

Les choix et conséquences sont au centre de Mars War Logs. La plupart de vos actions auront un impact sur votre réputation et vos choix de dialogues, souvent irréversibles peuvent avoir une conséquence directe sur la manière de résoudre une quête. En effet, il n'est pas rare que ces dernières, tant les principales que les facultatives, vous proposent plusieurs dénouements possibles, chose qui fait toujours plaisir dans un RPG.

 

Mars et ça repart

 

Autre point doublement important : le jeu ne nous cantonne pas à de simples quêtes FedEx sans saveur. Chacune a sa raison d'être, son histoire. Parfois il vous faudra enquêter pour avancer, d'autres fois, il faudra prendre partie et faire des choix qui pourront par la suite avoir une influence sur d'autres quêtes. Si la qualité des dialogues est un peu inégale, vous avez néanmoins la possibilité de questionner certains PNJ, afin d'en apprendre plus sur eux ou sur l'univers du jeu. Le jeu vous pousse vraiment à explorer chaque zone et à parler aux personnages clés pour déverrouiller de nouvelles quêtes.

 

    

Il faudra savoir délier les langues pour progresser dans le jeu

 

Vous vous en doutez, Mars : War Logs ne se résume pas non plus à de la parlotte. Il faudra aussi savoir en venir aux mains pour résoudre certaines situations. Les combats, un des points forts du jeu, arrivent à proposer du challenge, avec des possibilités d'approches tactiques variées. Parmi les actions de base, vous pourrez déséquilibrer votre adversaire, parer ses coups, contre-attaquer, faire des roulades d'esquive ou encore lui jeter du sable au visage pour l'aveugler. En plus, les différentes compétences que vous débloquerez vous permettront de personnaliser votre style de jeu, mais j'y reviendrai un peu plus tard.

 

    

Le fait de récupérer du sérum sur vos adversaires les tuera,
mais cela aura un impact sur votre réputation

 

La plupart du temps, vous aurez avec vous un compagnon qui sera là pour vous prêter main forte dans les combats. Vous pouvez lui donner quatre ordres distincts : se défendre, attaquer la cible la plus proche, attaquer votre cible ou attaquer la première cible qui possède une arme à distance. Parfois cela pourra vous aider, mais bien trop souvent, les compagnons auront tendance à agir de manière suicidaire et tomberont à terre très rapidement. La bonne nouvelle, c'est que vos compagnons se relèvent à la fin d'un combat, mais ce ne sera que pour mieux tomber au combat suivant.

 

    

Innocence fera une bonne partie du voyage avec vous,
mais il ne sera pas le seul compagnon que vous pourrez recruter

 

L'IA des ennemis est par contre beaucoup plus agressive et efficace. Si vous vous faites encercler, on ne donnera pas cher de votre peau ! Les ennemis disposent de la plupart de vos actions, ils peuvent également vous déséquilibrer, esquiver vos coups ou attaquer à distance. Il faudra également varier vos techniques de combat pour toujours les surprendre et garder l'avantage.

Pour en revenir à vos compagnons, sachez que vous pourrez débloquer des romances avec certains d'entre eux. Comme souvent, il s'agira de discuter avec eux et de faire les bons choix. Les dialogues avec vos compagnons sont d'ailleurs l'occasion d'en apprendre plus sur eux, et encore une fois sur l'univers du jeu. Le jeu dispose également de personnages secondaires assez sympathiques, mais attendez-vous également à dialoguer avec une armée de clones. Rien d'handicapant, mais cela pourrait freiner votre immersion, quand le brigand que vous venez de corriger à la même tête que ce marchand qui vous demande un service.

 

    

Mary et Sean, deux personnages énigmatiques que vous rencontrerez au début de l'histoire

 

 Mars : War Logs est divisé en trois environnements principaux, correspondant à trois grands chapitres dans le déroulement de l'histoire. Chaque lieu comprend plusieurs zones que vous pourrez visiter plus ou moins à loisir selon votre progression dans la quête principale. Un autre petit point noir à soulever : certaines quêtes vous obligeront à effectuer plusieurs aller-retours entre ces différentes zones de jeu, qui viendront parfois ralentir le rythme.

 

Mission to Mars

 

Pour mener à bien votre combat, il faudra vous préparer correctement, en commençant par bien vous équiper. Le jeu vous permet d'avoir une arme de corps à corps et une armure que vous pourrez ensuite améliorer à l'aide d'un système de craft (artisanat à partir de matières premières) pour le moins efficace. Ainsi, vous pourrez ajouter à votre armure des épaulières, des gants et des genouillères afin d'améliorer votre défense, votre régénération de santé, etc. Vous pourrez également améliorer votre arme pour qu'elle fasse plus de dégâts où qu'elle inflige des blessures sanglantes.

Outre votre équipement, le système d'artisanat vous permettra également de créer des injections de soins, des munitions pour votre pistolet à clous et même des explosifs si vous débloquez la compétence associée. Bien sûr, armes, armures et ingrédients pourront être récupérés dans des coffres ou des tas de débris, mais le moyen le plus simple, mais le plus cher, restera de vous les procurer chez un marchand en échange de sérum, qui fait office de monnaie dans le jeu.

 

    

Quelques exemples d'armures avec des améliorations différentes

 

Être équipé c'est bien, mais savoir se battre, c'est encore mieux ! Comme tout RPG qui se respecte, vous accumulerez des points de compétences et gagnerez des niveaux en complétant des quêtes et en combattant des ennemis. A chaque niveau, vous gagnerez un point de trait de caractère et deux points de compétences. Les points de trait vous permettront d'activer les traits de caractères de votre personnages lui conférant différents bonus, comme gagner plus d'expérience, ramasser plus d'objets lors d'une fouille, etc. Mais il faudra avoir au préalable débloqué le trait correspondant en remplissant une condition précise, comme avoir vaincu un certain nombre d'adversaires ou avoir fouillé un certain nombre d'entre eux pour reprendre les précédents exemples.

Les points de compétences, quant à eux, s'utilisent dans l'arbre de compétences. Au début du jeu, vous n'aurez accès qu'aux branches "Renégat" et "Combattant", puis vous débloquerez un peu plus tard l'accès à la branche "Technomancie". "Combattant" vous donne accès à des compétences liées à l'attaque et à la défense brute. Vous pourrez ainsi améliorer l'efficacité de votre armure ou de vos contre-attaques. "Renégat" vous permettra d'améliorer votre attaque à distance ou encore votre discrétion. Vous pourrez même débloquer un moyen d'assommer vos adversaires par surprise. "Technomancie" vous donne accès à différents sorts tous très utiles : une onde de choc, une décharge électrique, un bouclier d'énergie, et la possibilité de charger votre arme.

 

    

Libre à vous de vous spécialiser ou de répartir équitablement vos points de compétences

 

Les différents menus vous donnent donc accès à votre inventaire, vos traits, vos compétences mais vous avez également accès à une carte, ainsi qu'à votre journal de quêtes détaillé, prenant en compte vos choix et les conséquences associées.

 

War never change

 

Visuellement, le jeu profite d'une bonne direction artistique même si celle-ci aurait gagné à avoir un peu plus de personnalité. Certains éléments vous paraîtront peut-être trop "génériques". Les graphismes restent néanmoins corrects. Ce n'est pas la grosse claque, mais le Silk Engine, le moteur maison de chez Spider Games​, arrive à nous proposer des environnements convaincants. Le jeu souffre par contre d'animations parfois très rigides et manquant de naturel. Encore une fois rien de très gênant, mais cela fera tiquer les joueurs attentifs à ce genre de détails.

Concernant l'ambiance sonore, les bruitages sont de qualité, mais les musiques trop discrètes. Les musiques des combats seront les seules que vous entendrez et elles se résument à quelque chose d'assez classique à base de percussions. Pourtant, le thème du menu principal est très réussi et le jeu aurait gagné à proposer ce type de musique lors de l'exploration de certains lieux.

 

    

Les environnements manquent un peu de personnalité, mais cela reste joli

 

Après vous avoir présenté Mars : War Logs, les plus expérimentés d'entre vous ont du constater à quel point le jeu s'est inspiré des grands noms du RPG. Des choix et conséquence avec un système de combat qui n'est pas sans rappeler The Witcher 2. D'ailleurs, ici aussi il s'agira de prendre parti pour un camp avec un troisième acte au déroulement différent. La narration en monde semi-ouvert avec différents environnements est très semblable à ce que proposait Deus Ex Human Revoltion. Le jeu se fend même d'une petite référence à Skyrim et sa célèbre flèche dans le genou. Si l'univers du jeu n'est pas assez mis en avant, il reste néanmoins très riche et inspiré encore une fois des écrits d'auteurs célèbres de la science fiction (Philip K. Dick, si tu nous entends...).

Néanmoins, si le scénario prendra petit à petit des allures de complot, je dois dire que j'ai été légèrement déçu par le dénouement de l'histoire. Cependant, il me tarde de recommencer le jeu, car si je l'ai bouclé une première fois en douze heures, sa grande rejouabilité me permettra de profiter d'une autre conclusion qui me siéra peut-être mieux !

 

Il ne faut pas se leurrer, Mars War Logs souffre quelque peu de son manque de moyens et d'ambition sur certains points. Néanmoins, si on passe outre les lacunes techniques, il vous proposera tout ce que l'on est en droit d'attendre d'un bon RPG. Des choix et conséquences, un arbre de compétences riche, des combats exigeants, des quêtes intéressantes à résolutions multiples, des compagnons de combat, et j'en passe. Il bénéficie en outre d'une bonne rejouabilité et l'on retournera avec plaisir tenter d'autres choix au côté de Roy et de ses compagnons de fortune sur la planète rouge. Pour le prix proposé, Mars est clairement un incontournable du genre si vous êtes amateur de RPG pure souche.

LES PLUS
  • L'aspect role play
  • Les choix et conséquences
  • La bonne rejouabilité
  • L'arbre de compétences fourni
  • Les combats exigeants
LES MOINS
  • Techniquement moyen
  • Les aller-retours
  • Le dénouement de l'histoire

8/10

L'AVIS DE CAPARZO

Mars : War Logs est loin d'être parfait à cause de ses graphismes un brin vieillots, de son gameplay incertain ou bien de ses intéractions plus que limitées. Pour autant, Mars : War Logs nous offre tout ce que l'on peut demander à un RPG de notre époque, c'est à dire une bonne histoire, de nombreuses compétences ou bien encore une direction artistique qui fait vraiment plaisir à voir, mais il faut aimer l'ambiance cyber punk. Voici donc pourquoi le dernier né de Spiders est une titre à absolument posséder en cette année 2013.

7/10

Commentaires (23)

#2

darth traya
Seigneur

C'est 8 et 7!
D'après les avis des joueurs récoltés ici où là, vous êtes pile dans ce que tout le monde dit, à la différence que vous n'avez pas fait l'erreur de le noter comme un titre AAA (comme gamekult)!
Bon bah moi je vais me le procurer dès qu'il sortira sur le xbox live en tout cas je suis content qu'il vous ait plu

Y a plus qu'à espérer qu'il y ait le succès derrière!


Note: dommage pour les musiques parce que le main theme est excellent!

Message édité pour la dernière fois le : 19/05/2013 à 13:46

#3

redd
Seigneur

Merci pour le test, je vais me le procurer. Allez, hop, sur la liste de souhaits !
#4

AbounI
Grand gobelin

Merci pour le test.
Non, ceci n'est pas un bot, ne me bannissez pas siouplait

j'ai vu quelque part aussi que pour le design artistique, les "humanoïdes associés" ne sont pas très loin :



#5

LeVinVostfr
Villageois

Le jeu mérite un 8 et un 9. Il faut pas oublier qu'on est en 2013..pff..et le genre va se vendre comment avec des notes pareils ?
#6

all_zebest
Héros

Un 7 n'est pas une mauvaise note, loin de là, pour un site spécialisé.
#7

Elgar
Citoyen

Cet excellent test bien argumenté m'a convaincu de l'acheter, merci!
#8

Shizam
Grand chevalier

Il y avait la nana de chez Spider hier soir en guest invitée dans l'émission de jeux vidéo sur la télé. (sais même pas le nom de cette émission hic!)
Quelques extraits de jeu, où on vois le combat sur le premier boss, et par dessus quelques explications et du jeu et de l'expérience Spider.

Le tout sympa, et on a envie d'encourager et de suivre ce studio.

Puis je tombe par hasard sur le test de Gamekult, et là oups!.. Ça refroidis net.
J'attendrais de le voir un peu plus tourner sur des vidéos avant de m'en faire un avis plus concret.

Merci pour le test les Gobelins.
#9

AbounI
Grand gobelin

Tu parles de Jehanne Rousseau de chez Spiders Game?
#10

ninheve
Grand chevalier

J'ai eu d'abord un avis plus mitigé sur le jeu mais au fur et à mesure que j'ai progressé dans l'histoire je me suis retrouvée plus enthousiaste à son sujet. Je dirais que le premier chapitre (une sorte de longue mise en jambe) ne donne pas la meilleure impression au sujet de la narration dans ce jeu, ni au sujet des quetes (celle du meccano étant un exemple de quete barbante mais il sagit en réalité de la seule quete de ce genre ). Il y a un fort potentiel derrière ce jeu, avec de bonnes choses, mais parfois quelques raccourcis narratifs qui me laissent un peu plus sur ma faim. J'en suis au troisième chapitre, où j'ai fait un choix très lourd de conséquences et j'accroche vraiment plus au personnage principal et au jeu globalement.
bref je passe un bon moment sur cen RPG , un vrai, un bon, et je pense que si il y a une suite je la prendrais sans hésiter.
Ce n'est pas un triple AAA et ne pretend pas etre ce qu'il n'est pas, et au prix dérisoire de 14 euros, il y franchement un excellent rapport qualité prix
#11

Shizam
Grand chevalier

Tu parles de Jehanne Rousseau de chez Spiders Game?


A moins qu'il y ai plusieurs aventurière dans le studio, oui, je pense que c'etait elle.

Tient , on parlait de steampunk et cyberpunk dans un autre topic, il y avait aussi Silvefall dans le genre. J'imagine donc qu'il y a des gars ( et des filles) de feue Monté Cristo chez Spider Game.
#12

Killpower
Gobelin

Oui, Shizam, ce sont les mêmes qui sont derrière Spider Game. Dommage qu'à l'époque Focus est préféré parier sur Loki (qui a été une catastrophe) que sur Silverfall qui a su sortir son épingle du jeu avec une extension qui a comblé le jeu de base. Les deux jeux sont sortis en même temps, mais seul Loki a eu le droit à de la grosse publicité. Et on sait ce qui s'est passé par la suite.

Oui dommage pour Monte Cristo et il faut voir comment ils en ont sué pour le sortir leur Mars. Heureusement que Focus a assuré. C'est une boîte française que j'apprécie de plus en plus,car ils nous ont distribué un paquet de RPG français et des bons jeux hors RPG (Trackmania entre autre).
#13

Batman
Grand gobelin


J'attendrais de le voir un peu plus tourner sur des vidéos avant de m'en faire un avis plus concret.


Si jamais Shishi, j'ai fait une petite vidéo de l'animal :

#14

Shizam
Grand chevalier

Ah !!! RPGF powa! Bat!..

Belle présentation du jeu, ça semble bien sympa tout ça. Faut rester trés attentif lors des combats.
A priori une durée de vie pas énorme, à consommer plutôt comme un jeu d'aventure.
Interessant malgré tout.

Message édité pour la dernière fois le : 06/05/2013 à 16:38

#15

Darll62
Garde

Un grand merci a Batou pour ce test qui fleur bon le rpg de qualité
#16

Raven
Villageois

Test qui se rapproche beaucoup de mon ressenti, je serais quand même un poil plus sévère. Les aller-retour dans des couloirs vides de 2m de large m'a vraiment gonflé tout autant que la mauvaise incorporation des compagnons.
(pas de customisation, pas d'histoire trés poussés, durée de vie de 5 secondes)

Le reste est pas mal pour une première, j'attend une suite.

#17

darth traya
Seigneur

J'ai craqué devant la jolie boîte:
Alors je ressors d'une session de trois heures, et j'ai encore la main tremblante de ma session de jeu TROIS HEURES scotché devant l'écran c'était pas arrivé depuis...
je pense depuis two worlds 2, bordel ce jeu est génial vraiment, y a des gros défauts (jouabilité perfectible en combat avec caméra parfois à la rue; dialogue à l'écriture parfois en décalage niveau qualité par rapport aux reste (puis mille injures seconde c'est chiant!) allez retour (même s'il ne me gène pas) )
Graphiquement pour moi c'est correct, parfois beau, mais correct, par contre ils ont pas mal assurés artistiquement parlant.
Mais là ou y a des qualités de fifou c'est:
-L'évolution du perso est génial, sincèrement, on a cette montée en puissance significative sans avoir à changer d'équipement (gros plus ça) accompagné...
-...D'un système de combat souple, complet, tactique et dynamique! Clairement LE point impressionnant du titre, au début déroutant la mécanique marche du tonnerre c'est absolument génial à jouer pour ma part!
-à cela on ajoute une ambiance sombre, mais vraiment très réussie, avec une bande son qui fait son job malgré les musiques (sauf main theme excellent)
juste passable, mais on oublie ça bien vite avec...
-...Un univers avec son identité, mars réussi la ou beaucoup échoue, il a sa propre patte, le petit truc qui fait que quand tu vois une image du titre tu penses à mars et à rien d'autre mais cet univers et servit...
-...Par un vaste panel de réplique et de possibilité de fins de quêtes, si on écartes les quelques objectifs fedex, tout est bien pensé, les répliques amènent des conséquences, pas comme dans un alpha protocol, mais les différences sont bien plus marquées que dans d'autres titres pourtant AAA. Niveau rôleplay Mars offre quelque chose de très intéressant, et ça c'est suffisamment rare pour être signalé.

Bref pour l'instant c'est du tout bon, et la plupart des défauts qui sont montrés du doigt dans le jeu, viennent du manque de moyens du studio, pour autant, si Spiders s'applique à soigner son écriture, tout en ayant plus de moyen par une réussite commercial de ce titre, on tient une très très bonne licence en devenir.
Bref pour soutenir le projet, et s'il me plait de bout en bout, je le rachète sur x box 360!
#18

Batman
Grand gobelin

Bon, j'ai été de bon conseil avec toi alors, je suis rassuré.
#19

Mifune56
Novice

Je viens juste de le terminer avec 16 heures au compteur selon steam. Autant dire que j'ai pris mon temps. Globalement c'est également un avis assez positif pour ma part.

les points forts :
- l'ambiance cyberpunk qui présente un bon mélange Fallout/Total Recall. A ma connaissance une première du genre.
- un système de combat qui s'étoffe habilement avec l'arbre de compétence. Le tout est dynamique et stratégique à la fois.
- un scénario global très agréable à suivre avec effectivement des choix cruciaux notamment à la fin de 2ème chapitre.

les points faibles :
- le level design couloir qui porte même préjudice dans les combats où l'on se cogne partout (surtout pendant le chapitre 2). Certains passages m'ont vraiment fait perdre mon sang froid.
- la narration très abrupte qui tombe parfois sans le moindre petit indice avant.
- une certaine inconsistance dans l'écriture des personnages.


Par contre pour ma part j'ai trouvé les compagnons plutôt efficaces en combat. Hormis sur les combats réellement difficiles, ils ont rarement fini au sol. Il faut surtout veiller à ce qu'ils ne se fassent pas trop encerclés.

En tout cas, au final, je le conseil et attends pourquoi pas une suite qui pourrait combler les défauts du premier.

Message édité pour la dernière fois le : 02/06/2013 à 20:27

#20

Shone
Garde

Ce jeu est juste excellent, pétrit de défauts, mais excellent.

Roy/ Tempérance le Technomancer n'a RIEN à envier à Géralt de Riv le Witcher, mais rien.

Il faut vraiment leur donner un bon budget pour en faire un autre bien plus ambitieux.

A mon sens, ce Mars War Logs est une réussite. Le test est passé, l'univers accroche tout comme les personnages.

Pour la durée de vie, ma première partie en difficile = 20 heures et des poussières.

Ca peut aller.

Concernant Mary, c'est le compagnon qui a un minimum de fond(mais bien moins que Roy et Innocence, of course).



Même Judy et Dévotion ont un semblant d'histoire. Mais bon, ça manque clairement de développement et de fond.

Ca arrive surtout beaucoup trop tard dans le jeu. On a pas le temps de fréquenter vraiment les nouveaux compagnons.

Message édité pour la dernière fois le : 11/08/2013 à 15:42

#21

Arturburtz
Garde

Je viens d'acheter ce jeu, en promo sur Steam, et je n'y ai joué que deux heures.
Mais le peu que j'ai vu fout une claque. C'est super bien écrit, la musique est d'enfer, les graphismes et la patte graphique sont PLUS que correctes, et le gameplay, un peu le même que ceux de GoT et Of Orcs and Men en plus nerveux, me semble pas mal du tout.

M'étonnerai pas que Spider games ce soit fait remarqué et qu'on le regarde avec des yeux gourmands. Bethesda, celui là aussi ?

Message édité pour la dernière fois le : 07/09/2013 à 08:47

#22

darth traya
Seigneur

Je viens d'acheter ce jeu, en promo sur Steam, et je n'y ai joué que deux heures.
Mais le peu que j'ai vu fout une claque. C'est super bien écrit, la musique est d'enfer, les graphismes et la patte graphique sont PLUS que correctes, et le gameplay, un peu le même que ceux de GoT et Of Orcs and Men en plus nerveux, me semble pas mal du tout.

M'étonnerai pas que Spider games ce soit fait remarqué et qu'on le regarde avec des yeux gourmands. Bethesda, celui là aussi ?


Content que le jeu te plaise, j'en suis à mon quatrième run en difficile, et c'est assez plaisant de voir que les combats se renouvellent suffisamment et surtout que l'on découvre des nouvelles choses à chaque run (je viens de découvrir une nouvelle quête secondaire qui se révèle être une manière supplémentaire de finir une autre quête plus longue) y a vraiment de très nombreux embranchements!
#23

ZED
Guerrier

Je viens d'acheter ce jeu, en promo sur Steam, et je n'y ai joué que deux heures.
Mais le peu que j'ai vu fout une claque. C'est super bien écrit, la musique est d'enfer, les graphismes et la patte graphique sont PLUS que correctes, et le gameplay, un peu le même que ceux de GoT et Of Orcs and Men en plus nerveux, me semble pas mal du tout.

M'étonnerai pas que Spider games ce soit fait remarqué et qu'on le regarde avec des yeux gourmands. Bethesda, celui là aussi ?


C'est quoi ton pseudo Steam camarade ?
#24

Arturburtz
Garde



C'est quoi ton pseudo Steam camarade ?


M'en parle pas, c'est celui de mon fils : Hope Marshall
D'ailleurs, je vais le renier, le déshériter et voir s'il est possible de modifier ça sur Steam en Arturburtz

... C'est fait : Arturburtz

Message édité pour la dernière fois le : 08/09/2013 à 08:36





Voir tous