Vendredi 22 Janvier 2021, 00:47     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Tales of Vesperia

par Saltar 01 Mar 2013 13:00 35

Après avoir fait une entrée fracassante en Europe avec Tales of Symphonia, sorti sur Gamecube en 2004, Namco nous refait l’honneur de nous sortir un épisode de la série Tales of, cette fois sur Xbox360. Encore si peu connue chez nous, mais ayant une expérience assez grande dans le domaine du JRPG, et un public de fans grandissant hors de l’archipel, cette licence veux nous en mettre plein la vue.

 

La vie n’est pas simple pour nous autres pauvres européens, quand on connaît le nombre de petits bijoux de la série Tales of qui nous sont passés sous le nez, six à l’heure où celui-ci sort, n’étant pas sortie de leur cocon nippon. Pourtant cette série réussie est intéressante sur bien des points, et se démarque de ses comparses plus connues comme Final Fantasy ou Dragon Quest, pour ne citer qu’elles, avec différents éléments que nous verrons plus bas.

 

Au voleur !


Tales of Vesperia, comme la plupart des épisodes Tales of, propose un scénario indépendant  de la série, permettant à quiconque, débutant dans cette série, de pouvoir  profiter pleinement du jeu sans en avoir fait d’autres avant. Le titre nous met dans la peau de Yuri, un jeune homme solitaire et sûr de lui, qui n’accroche pas aux ordres en général. Il fit partie de l’ordre des chevaliers de la capitale par le passé, mais préféra le quitter pour mener sa propre « justice ». Yuri est accompagné de son chien Repede, qui est lui aussi un des joyeux lurons de l’équipe, compagnon qui ne se prend pas tout à fait pour un chien d’ailleurs ! Notre héros va être entraîné dans une histoire de vol qu’il voudra élucider, pour aider les habitants du bas quartiers de la capitale où il vit. C’est de ce fait que démarre l’histoire qui le conduira bien entendu sur une aventure bien plus importante et riche en événements.

Il rencontrera sur sa route divers personnages plus charismatiques les uns que les autres qui, pour certains se joindront à l’équipe. En plus de Repede : Estellise, une jeune princesse avec des talents de guérisseuse exceptionnels, Karol, un enfant appartenant à une guilde de guerrier, Rita, une magicienne excentrique et fan de technologie, Raven, l’homme qui accompagnera l’équipe pour des raisons plutôt louches et Judith, personnage féminin le plus affirmé qui aura aussi son lot de secrets et de techniques à la lance. Tous ces personnages formeront un groupe très hétéroclite qui ne s’entendra pas toujours au fil de l’histoire, mettant une bonne dose de piment tout au long de l’aventure. Chaque personnage a un background bien développé, expliquant le caractère de chacun et leur donnant une place importante au niveau du scénario, et beaucoup de charisme pour certains.

Globalement, l'histoire nous propose une intrigue simple au premier abord mais avec des enjeux qui prendront des proportions bien supérieures et tiendront en haleine les joueurs. Plusieurs rebondissements intéressants viendront parsemer le jeu, pour plus de plaisir également.


  

La troupe de choc au grand complet, et à droite notre héros et son fidèle compagnon.

 

Ready.... Fight !!

 

L’un des points forts de la série Tales of consiste en son système de combat, qui s’approcherait plus d’un action-RPG. L’action ne se déroule pas au tour par tour mais bien en temps réel. On peut attaquer, envoyer des sorts, se déplacer librement sur la zone de combat une fois celui-ci engagé. Les combats se font avec quatre protagonistes, mais nous n’en dirigeons qu’un seul, avec la possibilité de donner des ordres et de paramétrer ses partenaires. L’IA est assez bien réglée du côté des alliés, chaque personnage ayant son style de jeu et prenant son rôle efficacement, les sorts et attaques à distance pour les magiciens et soigneurs, et le combat rapproché ou à distance pour les combattants. Les alliés prennent en compte le niveau de santé général et soignent au besoin. Chaque caractère peut être modifié pour  coller au mieux au style de jeu de chacun.  Il est également possible de jouer avec des amis, trois autres amis, chacun avec sa manette, mais ceux-ci ne pourront intervenir que pendant les combats. Le bestiaire est varié, allant de divers types d’animaux, aux monstres plus imposants, des humains et également des esprits. Là aussi, la diversité est bien présente et il faudra savoir s’adapter aux situations.

Des nouveautés ont bien sûr été ajoutées en terme de gameplay, autant que les éléments les plus connus pour les connaisseurs de la série. Ici les techniques d’attaque et de soutien s’apprennent via l’équipement des personnages, qu’il faudra trouver, acheter ou synthétiser. Cela forcera le joueur à renouveler son équipement assez souvent et à ne pas jeter ou revendre trop vite son matériel sous peine de rater des compétences utiles par la suite.

 

 

Les combats en temps réel sont dynamiques et haut en couleurs.
 

Promenons-nous, dans les bois...

 

En dehors des combats, le joueur évolue sur différents terrains, avec une carte du monde, des donjons et villes variées. Les ennemis apparaissent sur le terrain et sont donc visibles. Cela permet d’éviter les combats si on veut avancer vite, ou en augmenter la fréquence si on veut s'entraîner.  Chaque ville apporte son lot de magasins, d’auberges, et de lieux importants comme des monuments, avec leur propre histoire.

Des interactions avec les environnements sont nécessaires via « l’anneau du sorcier » pour avancer. Cet anneau est un objet récurrent de la série, servant de multiples façons. Il permet par exemple de lancer des boules de feux, de stopper les ennemis qui vous foncent dessus et bien d’autres utilisations.

Divers moyens de locomotion font leur apparition au fil du jeu, permettant de revisiter les lieux déjà connus et faire quelques quêtes annexes. Le jeu propose justement pas mal de petites quêtes au fur et à mesure de l’aventure,  soit pour amener des situations parfois peu cocasses pour les personnages, ou pour renforcer leur background. Il peut également s’agir d’aider les habitants dans leurs histoires de tous les jours. Elles permettent en général d’obtenir de meilleurs objets ou de gagner de l’expérience via des combats.

L’évolution des personnages se faisant justement grâce à l’expérience glanée via les combats. Chaque montée de niveau augmente les statistiques de chaque personnage et leur permet d’apprendre de nouvelles techniques de combat. Ces dernières peuvent évoluer au fur et à mesure de leur utilisation. Les accros du perfectionnisme auront donc de quoi faire.

 

  

A gauche le village de Halure et à droite un aperçu de Yuri sur la carte du monde.

 

Au niveau de la durée de vie, comptez une bonne quarantaine d’heures pour finir le jeu en ligne droite et le double, voire le triple, pour faire le tour des quêtes annexes (armes, costumes, techniques, recettes culinaires, synthèses, scènes supplémentaires, etc..) et pour tout découvrir. Le jeu propose également un "New Game +" permettant de refaire l’aventure en gardant certains éléments de la première partie moyennant des points obtenus au fil du jeu.

Le jeu nous propose pour la première fois dans un Tales Of des graphismes en HD, avec des scènes cinématiques animés. Le jeu proposant un style graphique qui s’approcherait du manga, donc un style japonais sur son design et celui des personnages. Chaque ville et donjon sont représentés sur la carte, et nous font découvrir des environnements variés. De la ville plutôt classique, au village au pied d’un arbre géant d’où tombent les feuilles avec le vent, à la grande mégalopole, tout y est. Des zones désertiques, des forêts, des plaines enneigées, les joies de la mer, les environnements d’un monde bien varié et complet sont présents.

La bande son est encore une fois réalisée par le grand Motoi Sakuraba à qui l'on doit celles de Tales of, Star OceanBaten Kaitos, Golden Sun, etc. qui nous offre encore une fois des musiques envoûtantes et entraînantes. Le jeu ne propose malheureusement pas le choix pour les doublages et donc seules les voix anglaises sont disponibles. Pas mauvaises mais proposer la version originale aurait pu être un plus.

 

En conclusion, ce jeu est un très bon choix pour tout amateur de JRPG, étant donné que ceux-ci se font rares sur la machine de Microsoft et que celui-ci est de très bonne facture. L’action est omniprésente et le gameplay évolue pour nous offrir de multiples possibilités après plusieurs heures de jeu. On retrouve ici tout l’art du RPG japonais, et ce qui fait que la licence Tales of est une série à succès actuellement. Si vous n’avez pas encore craqué pour ce titre, je vous le conseille vivement, il vous offrira des heures de jeu palpitantes.

LES PLUS
  • Durée de vie (40 à 80 heures et plus)
  • Des cinématiques animées
  • De bons rebondissements scénaristiques
  • Un héros qui sort des stéréotypes
  • De la HD
LES MOINS
  • Pas de choix de VO
  • Des personnages pas toujours équilibrés à jouer

8/10

Commentaires (35)

#2

flofrost
Grand chevalier

T'as oublié de dire que Yuri nous changeait vraiment des héros typiques du RPG jap, car à plusieurs reprises il n'hésite pas à se salir les mains. Il est assez loin du cliché du héros cul-cul qu'on nous sert d'habitude, et ça fait du bien.
#3

Sandro
Villageois

je croyais que ce site nous épargnait l'actu des j-rpg?
#4

Caparzo
Seigneur

L'actu des Jrpg ? Je ne crois pas que nous faisons des news sur ces jeux sur RPG France, par contre, parfois nous faisons quelques tests puisque les lecteurs du site nous ont demandé de déborder quelques fois sur les Jrpg.
#5

Megamat
Gobelin

Et encore t'as rien vu!
En fait on veut parler des RPG, de tous les RPG et c'est aussi une demande des membres, +50% des sondés nous ont demandé d'en parler. Par contre, on va pas en mettre à toutes les sauves non plus, uniquement les AAA et quelques pépites, mais doucement
#6

Caldanath
Gobelin

T'as oublié de dire que Yuri nous changeait vraiment des héros typiques du RPG jap, car à plusieurs reprises il n'hésite pas à se salir les mains. Il est assez loin du cliché du héros cul-cul qu'on nous sert d'habitude, et ça fait du bien.


C'est cité dans les points positifs
#7

Oded
Paladin

uniquement les AAA et quelques pépites, mais doucement


Oh oui ! Vivement le test de FF13 par RPGFrance !
#8

Batman
Grand gobelin

Merci pour le test ! Je n'ai jamais eu l'occasion de le faire celui là. J'avais adoré Symphonia, donc je pense que Vesperia peut être une bonne pioche. Faut que je le chasse en occasion !
#9

Metshael
Guerrier

Je n'ai pas une grande expérience avec les Tales Of mais celui-ci m'avait bien plu, c'est juste dommage que la version PS3 ne soit jamais sorti hors du japon, cela condamne ce jeu a être une exclu Xbox 360 dans le reste du monde.

uniquement les AAA et quelques pépites, mais doucement


Oh oui ! Vivement le test de FF13 par RPGFrance !


Pour le coup j'aimerais bien voir la note de jeu (ainsi que la note RPG) que ce film soporifique pourrait obtenir sur RPG France... en même temps il n'y a pas eu beaucoup de bons J-RPG qui sont sorti durant cette génération (enfin hors remake bien évidemment), cela serait dommage de se concentrer sur les plus mauvais controversés.
#10

Astarock
Noble

Je me souviens de Tales Of Symphonia qui étais l'un des meilleur rpg sur la GameCube(après Paper Mario bien sur)...Si un jour je le trouve d'ocaze dans un micromania je me le prendrais bien.
#11

zenokan
Garde

J ai acheté une Xbox360 uniquement pour faire ce jeu :p Et il a ete a la hauteur de mes attentes et ce en tous points.
Mon seul regret sera que Namco ne l aura jamais sortie sur PS3 dans nos contrées
Bien au dessus du Tales of Graces F qui est sorti cet été sur la PS3 en tout cas :D
#12

Volke
Garde

Un des meilleurs RPG auquel j'ai joué. J'avais l'intention de m'en refaire une partie, je suis conforté dans l'idée de recommencer ce jeu du coup. Vraiment merci pour ce test!
#13

Jeanloutre
Guerrier

Y avait un autre Tales of sorti en Europe sur Wii : Tales of Symphonia Knight of Ratatosk (suite de Tales of Symphonia). En grand fan du premier (j'ai la gamecube collector Tales of Symphonia), je l'avais pris, mais au final j'avais eu des sentiments en demi-teinte, et je n'en ai pas vraiment de souvenirs.

En tout cas n'ayant pas de X-box, c'est tout vu pour celui-là.
#14

flofrost
Grand chevalier

T'as oublié de dire que Yuri nous changeait vraiment des héros typiques du RPG jap, car à plusieurs reprises il n'hésite pas à se salir les mains. Il est assez loin du cliché du héros cul-cul qu'on nous sert d'habitude, et ça fait du bien.


C'est cité dans les points positifs

Pas vu, mais c'est parce que je fonctionne à l'envers par rapport à beaucoup d'autres, je lis les tests, mais pas ça, d'ailleurs souvent je zappe aussi la note, c'est pas le plus important pour moi
#15

Sandro
Villageois

bah disons que je viens ici parce que c'est encore un des derniers bastion où l'on n'est pas envahit par les j-rpg, mais bon si vous me dites que c'est que quelques test ^^
#16

Volke
Garde

C'est que pour le test, et c'est quand même un RPG après tout, et un vraiment bon tu sais. Je ne suis pas fan des JRPG, pas exemple j'ai détesté FFXIII. Mais Tales of Vesperia, c'est une super aventure bien ficelée et entrainante. J'aime, j'aime, j'aime ce jeu
#17

flofrost
Grand chevalier

La gueule de l'invasion
Les RPG jap on peut pas dire qu'on en a vu des masses débarqués en France ces dernières années, on est loin de l'époque PS1 et PS2, je dirais même qu'on a eu plus de RPG dit occidentaux en fait.
#18

YAD
Noble

Même moi qui suis allergique aux tales of (symphonia, quelle horreur de niaiserie), j'ai assez apprécié ce jeu.
Bon, ce n'est pas mon RPG préféré sur cette gen, mais c'était un passe temps bien agréable malgré tout.
#19

Daneel
Citoyen

Mouais, je l'ai trouvé sympa mais bon du tales on en bouffe pas mal. Comme plus haut je suis un peu déçu de commencer a voir des tests de JRPG ici.
#20

flofrost
Grand chevalier

Mais alors pourquoi venir le lire, t'es maso ? Lorsque des tests ou des articles de RPGFrance ne m'intéressent pas (ben ouais, ça arrive, d'ailleurs à chaque fois pour faire pénitence je me fais fouetter les fesses avec des ronces) ben je ne le lis tout simplement pas. Je sais, c'est une idée de ouf, mais que voulez vous, je suis un génie

Message édité pour la dernière fois le : 02/03/2013 à 00:04

#21

all_zebest
Héros

Daneel : on a fait une enquête et un vote et une MAJORITE de lecteurs s'est prononcé POUR l'intégration modérée de JRPG à la ligne éditoriale. Vous l'avez voulu, vous l'aurez ! Soit on accepte l'idée du vote, soit on rejette le vote et on laisse le site apprécier souverainement.
#22

pouicoss
Seigneur

Cool Saltar ! Merci pour le test, ça me conforte dans l'idée qu'il faut vraiment que je me le procure celui-là ... Je connais pas trop la série, mais cet opus à l'air d'être plutôt carrément dans le haut du panier sur cette gen ...
#23

Munshine421
Garde royal

Daneel : on a fait une enquête et un vote et une MAJORITE de lecteurs s'est prononcé POUR l'intégration modérée de JRPG à la ligne éditoriale. Vous l'avez voulu, vous l'aurez ! Soit on accepte l'idée du vote, soit on rejette le vote et on laisse le site apprécier souverainement.


Tu as tout fait raison Allzy, un autre site que Rpgfrance aurait pu tout aussi bien modifier l'orientation éditoriale sans demander leur avis aux lecteurs. Néanmoins s'il y a une majorité, cela veut dire aussi qu'il y a une minorité réfractaire au genre j-rpg dont je fais partie et qui devrait tout simplement ignorer l'info plutôt de que de se faire un ulcère pour rien.

Par curiosité, j'ai quand même lu le test au cas où mais malheureusement tout ça me laisse froid.

Message édité pour la dernière fois le : 02/03/2013 à 16:10

#24

Wandering
Novice

Bon test, qui donne envie de le faire. Un jeu que je rajoute à ma liste.
#25

YAD
Noble

De toute façon, tales of vesperia n'est clairement pas un jeu à mettre entre les mains de refractaires aux RPG jap. C'est vraiment un jeu ultra-classique dans le fond et la forme. C'est aussi ce qui fait que ce jeu a été pas mal apprécié par les amateurs du genre.


Dans un autre registre, the last remnant (sorti sur 360 et PC d'ailleurs) serait surement un test plus intéressant pour pas mal de joueurs ici.
Il n'est pas parfait, mais apporte un bon lot de bonnes idées.




Voir tous