Lundi 23 Octobre 2017, 22:49     Connectés : 12      Membres : 11


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2 3 4 5

Les livres qui vous ont marqués

REPONDRE S'ABONNER
Oded
Paladin
#51
- Farenheit 451 de Bradbury

- Fondation d'Asimov

- L'affaire Charles Dexter Ward de H.P. Lovecraft

- 1984 d'Orwell

- Des souris et des hommes de Steinbeck

- Contes Fantastiques de Maupassant

- Le Trône de Fer de Martin (me suis arrêté au Tome 2 en 2001, je repend tout à zéro depuis peu)

- Substance Mort de Dick

- ... Tous les récits d'Edgar Allan Poe
Sined
Villageois
#52
Ha oui ! le spectre est large !

J'avais bien aimé Farenheit 451
Elysio
Noble
#53
Bon, voici les meilleurs bouquins fantasy que j'ai lu :

R.E. Feist : Les chroniques de Krondor/La Guerre de la Faille (même si je n'ai pas pu lire le dernier tome qui suite à un bordel de rachat d'éditeur ou je ne sais trop quoi, n'est plus édité pour l'instant...). J'adore cette série où il y a plusieurs personnages principaux qui ont chacun leur personnalité, des rebondissements, et une belle histoire quoique pas très originale dans le sens où l'histoire suis le scénario commun de la guerre qui oppose les "gentils" et les "méchants" (même si ce schéma s'estompe avec le temps). En plus, c'est agréable à lire et la transition tome 2-tome 3 a été très bien effectuée (entre ces deux tomes, la guerre a pris fin et c'est une toute autre histoire qui commence) ! Néanmoins, le suspens peut être insoutenable car il faut souvent attendre 80 pages avant d'apprendre la décision primordiale que va prendre un héros pour s'échapper de la situation catastrophique dans laquelle il s'est fourrée...

David Gemmell : Le cycle drenaï. J'adore cette série parce qu'elle brise les schémas communs du fantasy : des héros poltrons, insensibles, défigurés... Ces héros sont plus naturels que dans d'autres romans : ils n'hésitent pas à balancer des injures bien senties ou à fuir devant des ennemis 5 fois plus nombreux qu'eux (bon, pas tous, il y a des héros bourrins aussi). De plus, l'histoire est assez originale dans son ensemble bien que l'on échappe pas non plus des guerres diverses et variées (n'allez pas croire que je n'aime pas qu'il y ait des guerres dans les romans ! c'est juste que j'aime les romans qui sortent de l'ordinaire).

Robin Hobb : L'assassin royal. C'est une série que j'ai découverte il y a peu et que j'affectionne particulièrement. La situation d'origine est vraiment originale : le bâtard du roi-servant va, enfant, être mis sous la protection du roi qui va le former pour exercer la justice royale à travers les Six-Duchés. Au fil des tomes, une guerre contre les pirates Outriliens va se profiler et prendre peu à peu de l'ampleur et notre héros sera donc entrainé partout dans son pays (et même ailleurs!) pour aider le prince Vérité à mettre un terme à la guerre (=oui, je sais encore une guerre mais si vous lisez ce livre vous saurez que le contexte est différent :p). Notre héros va découvrir aussi peu à peu qui il est et apprendra qu'il devra tout faire pour aider le royaume même si il doit renoncer à une vie propre.
Ce roman est bien écrit et contrairement à d'autres, je suis tout de suite rentré dedans.

Christopher Paolini : La saga Eragon. Je dois avouer que j'ai eu ÉNORMÉMENT de mal à rentrer dans ce livre étant donné les longueurs dont souffrait le 1er tome. L'auteur voulait à tout prix mettre au moins deux adjectifs par mot, histoire de remplir les pages et j'ai eu du mal à aimer toutes les descriptions dont le livre regorge... À côté de ça, si on persévère et qu'on parvient à lire au-delà des 100 premières pages, on tombe sur un roman fantasy qui en vaut le détour !
Heureusement, des rebondissements et du suspense sont au rendez-vous de cette histoire de dragonnier ! De plus, moi qui aime les histoires ou se mêlent magie et action (mais pas trop, hein!), me voilà servi ! On voit aussi que le héros a beaucoup de choses à apprendre, et doit supporter les responsabilités qu'entraine le fait d'être celui dont la destinée est de sauver le monde !

Pierre Bottero : La saga Ewilan. J'ai beaucoup aimé ce roman principalement parce que j'adore la manière d'écrire de Bottero. Même si j'ai été un peu déçu du côté du héros principal : pas très charismatique par rapport à des héros comme Waylander (David Gemmell). Autre petit bémol : le vocabulaire qu'à inventé Bottero était quelque chose d'incompréhensible pour moi pendant tout le premier livre (les Spires, les Tsliches...).
Mais le monde qu'à crée Bottero m'a charmé tout de suite : j'aime particulièrement Ellana et plus généralement, les marchombres... Bien que ce roman suit les grands schémas du fantasy, il a un petit quelque chose, une ambiance indescriptible qui m'a séduit.

Message édité pour la dernière fois le : 24/01/2012 à 21:02

AbounI
Grand gobelin
#54
Ch'uis pas trop lecture, cependant, ceux qui ont une approche historique (comme l'affaire Toutankhamon de Christian Jacq) en y mélant voyage exotique (l'abyssin de Ruffin, la trilogie de la famille Ballantyne de WIlbur Smith sur la conquête de la Rhodésie) ou encore scientifique (Werber et ses Thanatonautes pour les expériences NDE ou le Pére de Nos Pères traitant du chainon manquant), bah j'aime bien.

mention spéciale au Kebra Nagast (la Gloire des Rois), obligé.En attendant le Fetha Nagast (code des rois), les deux livres historique de la littérature éthiopienne.Le premier est semblable à un add-on biblique (version non censuré du Vatican), retraçant leur version du voyage de l'Arche d'Alliance, ramené au pays par Menelik 1er, descandant du Roi Salomon et de la Reine de Saba (Makéba).Un annexe du kebra nagast apporte également un peu de lumière sur les Falashas, ces juifs noirs d'Ethiopie et tente même d'en expliquer leurs origines!!!Un coup de massue littéral!!!

Le second traite du code pénal éthiopien.De même que j'aimerai en savoir plus sur la fameuse légende des "9 Saints" dont on dit que ce sont eux qui ont fondé le tout 1er royaume chrétien dans l'histoire de l'homme en forçant par la parole le Negus de l'époque à se tourner vers le christianisme, qui fondera donc son Eglise: l'Ethiopian Orthodox Church pour en faire une religion d'état.Ethiopie qui restera à l'abri de toute forme de manipulation "romaine", y compris lors de l'épisode historique du fameux "Royaume du Prêtre Jean" au temps des croisades.
akae beka
Oded
Paladin
#55
Dans le genre historique, t'as essayé Ken Follett ?
AbounI
Grand gobelin
#56
Nan!Et pour cause, connais pas.

Il traite quelle partie de l'histoire, et celle de qui/quoi?on dira que je suis très sélectif,
akae beka
Oded
Paladin
#57
Son roman le plus connu, "Les piliers de la Terre", a pour thème général la construction d'une cathédrale dans l'Angleterre du 12ème siècle. Mais derrière se cache un vrai travail de recherche sur l'ensemble des enjeux politiques et géographiques de l'Europe médiévale.
LeJoker
Guerrier
#58
Je viens en paix, "réparé" une injustice.
Quand je fut jeune j'ai haïs "Les miserables" . Puis j'ai découvert "L'homme qui rit", dont le personnage principal à inspiré le Joker (d'une certaine façon).
J'ai découvert Victor Hugo qui est une sorte de dieu de la littérature ^^, tellement il est a un million de lieux des autres auteurs.
Donc voila un tout petit extrait de "L'homme qui rit" :


" Il pouvait être environ sept heures du soir. Le vent maintenant diminuait, signe de recrudescence prochaine. L’enfant se trouvait sur l’extrême plateau sud de la pointe de Portland.

Portland est une presqu’île. Mais l’enfant ignorait ce que c’est qu’une presqu’île et ne savait pas même ce mot, Portland. Il ne savait qu’une chose, c’est qu’on peut marcher jusqu’à ce qu’on tombe. Une notion est un guide ; il n’avait pas de notion. On l’avait amené là et laissé là. On et là, ces deux énigmes, représentaient toute sa destinée ; on était le genre humain ; là était l’univers. Il n’avait ici-bas absolument pas d’autre point d’appui que la petite quantité de terre où il posait le talon, terre dure et froide à la nudité de ses pieds. Dans ce grand monde crépusculaire ouvert de toutes parts, qu’y avait-il pour cet enfant ? Rien.

Il marchait vers ce Rien.

L’immense abandon des hommes était autour de lui. "
"C'est ça notre destin ? Massacrer nos ennemis ... et laisser Dieu décider qui d'entre nous est du coté des anges ?" X-Men La fin

Message édité pour la dernière fois le : 29/01/2012 à 02:41

Batman
Grand gobelin
#59
Quand je fut jeune j'ai haïs "Les miserables" .

En même temps quand on étudie ce genre de bouquin en cours, on a vite fait d'avoir des aprioris négatifs. Et je me rend compte que finalement, ya pas mal de texte qu'on a étudié au collège/lycée qui étaient franchement pas mal. (Genre les nouvelles de Philip K. Dick, ou la Vénus d'Ille de Prosper Merimée qui m'a marqué )
Je suis Batman. Votre argument est invalide.

Message édité pour la dernière fois le : 29/01/2012 à 11:37

LeJoker
Guerrier
#60
Genre les nouvelles de Philip K. Dick


Ça c'est pas les profs, sa vient de moi :p
Faudra que je retente de lire les miserables un jours, au moins pour rire ^^ ( rire de mon traumatisme, pas du livre ) et il faut que j'arrive a finir "L'homme qui rit" aussi, mais bon c'est pas non plus se qu'il y a de + aisé a lire.
D'ailleurs il y a un film qui va sortir, qui vient d'etre annoncé, réalisé par un français plutot pas mauvais ... j'ai vu qu'un de ces films ^^ mais je garde espoirs :p
"C'est ça notre destin ? Massacrer nos ennemis ... et laisser Dieu décider qui d'entre nous est du coté des anges ?" X-Men La fin
Batman
Grand gobelin
#61
[quote name='LeJoker' date='29/01/2012 - 12:38']
Genre les nouvelles de Philip K. Dick


Ça c'est pas les profs, sa vient de moi :p

[/quote]

Oui, certes, avoir un pote qui a de bons goûts et de bons conseils, ça aide !

[quote name='LeJoker' date='29/01/2012 - 12:38']
D'ailleurs il y a un film qui va sortir, qui vient d'etre annoncé, réalisé par un français plutot pas mauvais ... j'ai vu qu'un de ces films ^^ mais je garde espoirs :p[/quote]

Oui j'ai vu que tu en parlais. Je compte sur toi pour me tenir au jus !
Je suis Batman. Votre argument est invalide.

Message édité pour la dernière fois le : 29/01/2012 à 16:38

Batman
Grand gobelin
#62
Message supprimé le 29/01/2012
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
LeJoker
Guerrier
#63
Tu t'es fait modéré ? :p
Au niveau des films, je voulais apporter une precision:
Il y a une comedie musicale "les miserables" qui va sortir avec Hugh jackman. Réalisé par le meme type qui a fait "Le discours d'un roi"
Et il y a "L'homme qui rit donc" avec Gerard Depardieu en Ursus, tourné a pargues, par le réalisateur des Emotifs Anonyme ( très bonne comédie française)

Et pour sortir du HS, je tenais aussi a souligner la qualité des poésie d'Hugo.
Tout le monde connait "Demain, dès l'aube" evidemment.
Mais j'ai aussi beaucoup aimé certains poèmes de "la legendes des siècles" , qui reprend des histoires bibliques je crois. (j'ai lu que des extraits et pas le receuil lui -meme)
"C'est ça notre destin ? Massacrer nos ennemis ... et laisser Dieu décider qui d'entre nous est du coté des anges ?" X-Men La fin
Batman
Grand gobelin
#64
[quote name='LeJoker' date='29/01/2012 - 16:59']Tu t'es fait modéré ? :p
[/quote]

Non, j'ai double-posté par mégarde.
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Olwen
Villageois
#65
à ce qui a déjà été dit je conseille orcs de stan nicholls

sapkowski aussi évidemment, puisque je ne l'ai pas vu cité

éventuellement everworld d'applegate qui m'a marqué par son univers mais quand je l'ai lu j'étais gamin, les personnages principaux étant des lycéens je sais pas si ça plaît à un public plus âgé
Sined
Villageois
#66
Je suis en train de lire mon premier David Gemmel bouquin "Légende". Je trouve que c'est bien écrit, sans longueur, avec un bon rythme, j'aime bien les personnages et l'univers.

Voir Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Gemmell

J'aurais peut-être dû commencer par Waylander pour suivre "l'ordre chronologique des événements de Drenaï". Qu'est-ce que vous en pensez, et quel conseil ?
Musashi
Garde
#67
[quote name='Sined' date='20/02/2012 - 09:49']Je suis en train de lire mon premier David Gemmel bouquin "Légende". Je trouve que c'est bien écrit, sans longueur, avec un bon rythme, j'aime bien les personnages et l'univers.

Voir Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Gemmell

J'aurais peut-être dû commencer par Waylander pour suivre "l'ordre chronologique des événements de Drenaï". Qu'est-ce que vous en pensez, et quel conseil ?[/quote]



Tu peux lire Légende avant la trilogie Waylander y pas de problèmes. Très bon choix en tout cas!
Sined
Villageois
#68
Oui, donc tu me conseilles de lire ensuite la trilogie, en fait de suivre "l'ordre chrono". C'est ce que je vais faire, merci de ta réponse.
reborns
Novice
#69
Oui moi je les ai tous lu les livres du cycle de drenai et je te conseille de les lires dans le même ordre que l'auteur les a écrit (dans "l'ordre de parution" pour parler français :P)

C'est bien que ça ce diversifie un peu et qu'on parle de temps en temps de littérature plus générale parce que faut pas croire que les écrivains de sf, fantasy n'ont lu que ça ils s'inspirent aussi de tout le reste et dieu sait qu'il y en a des livres magnifiques mais c'est vrai qu'ils sont souvent plus dur à lire (comme je ne sais plus qui disait pou "l'homme qui rit" de victor hugo)

Personnellement je viens de lire "l'age de raison" de Sartre et sa manière de decrypter la psycholgie humaine est vachement interressante je trouve!

Sinon je vous encourage vraiment a découvrir l'oeuvre de l'américain Gne Wolfe dont une bonne partie de ses bouquins de sf sont d'ailleurs quasi introuvables maintenant ;)
AbounI
Grand gobelin
#70
Il m'a marqué, et me manque aussi terriblement.

Il, c'est mon Player Handbook d'ADD 2.0.J'avais même le bestiaire également.Perdu de vue depuis trop longtemps, chez des compagnons de table de ma jeunesse révolue.



*Verse un torrent de larmes*

akae beka
maldone
Seigneur
#71
une série que j'adore, et je recommande vraiment a tous les amoreux de lecture :

le cycle du second soleil de teur de Gene Wolf







Une saga à la qualité éprouvée

On connaît depuis un moment la collection « Lunes d’encre » de l’éditeur Denoël. Elle entreprend de rééditer des ouvrages difficiles à trouver et de façon compacte. Comme toujours le travail est soigné, traductions révisées, illustration de couverture de grande qualité par Guillaume Sorel…

Il nous propose en deux volumes de mille pages, la totalité du cycle de l’Ombre du bourreau de Gene Wolfe. C’est un des maîtres de la fantasy américaine, un vrai, pas un frelaté, énième clône raté de Tolkien ou autre… D’autant plus qu’il est à la limite de la science-fiction genre space opera.


Héros sérieux, univers léché

Nous sommes sur la planète Teur que l’auteur nous fait découvrir peu à peu par le petit bout de la lorgnette. Ce petit bout est un apprenti bourreau, Séverian, claquemuré dans la tour de sa guilde. Evidemment, il sort peu car les gens ont peur de ces hommes étranges et masqués qui apprennent pendant des années l’art de découper les gens en morceaux tout en les gardant vivant le plus longtemps possible. Les apprentis sont les enfants arrachés aux victimes déjà exécutés. Tout ce la se passe sous l’autorité lointaine, terrible et mystérieuse d’un souverain appelé l’Aurtarque. Ce dernier a un concurrent tout aussi mystérieux : Vodalus. L’Histoire semble appartenir à quelques centaines de familles, les exultants, des nobles en somme… Evidemment, au niveau du sol tout cela est terriblement nébuleux.

Gene Wolfe ne galvaude pas son univers, il en prend soin, amenant le détail avec soin. Il a le talent de le faire charnel, odorant avec des personnages dotés d’une psychologie réelle mais non alourdissante.



Le charme féminin…


La vie de Séverian pourrait se dérouler dans un cadre étroit mais riche d’impressions à défaut de joies ; une vie somme toute qui sue l’angoisse mais à laquelle il est habitué. Voilà qu’un jour une cliente délicate est mise en geôle… Délicate car il y a un risque à la traiter trop bien… Ou trop mal ! Elle vient de l’entourage immédiat de l’Autarque et sa disgrâce peut tout aussi bien se terminer en exécution qu’en réhabilitation… Et alors… Le maître des bourreaux confie à Séverian la délicate mission d’adoucir sa captivité, mais pas trop. Il l’envoie aux putes, histoire d’alléger une certaine pression séductrice que la belle captive Thècle pourrait exercer sur lui. Mais le vide affectif de Séverian n’a jamais été occupé que par un chien infirme aussi vite disparu qu’il était venu, alors, pensez, une belle princesse qui lui révèle que le monde ne se limite pas à la sordide tour Matachine qu’il n’a jamais vraiment quitté… Le suintement des murs de cachots et de couloirs sombres n’est pas suffisant pour se rassasier… Hum, pardon pour cet humour un peu gaulois…



La porte ouverte sur l’espace et le mystère


Séverian finit par trahir sa guilde dans une société assez médiévale pour n’être personne si on n’appartient pas à quelque chose. Il est donc exilé, condamné à errer sur la planète Teur, taraudé par le mystère de Vodalus et de l’Autarque. Si Wolfe n’a pas le nerf du récit de Vance, ni son humour, il compense largement cet handicap par la profondeur de ce monde qui de ce fait reste longtemps en notre mémoire, représentant un véritable voyage, pas si anodin qu’il n’y paraît. Au demeurant, cette série de romans a obtenu le British Science Fiction Award en 1981, le World Fantasy Award la même année et le prix Nebula





j'ai du le lire deux/trois fois pour parfois bien tout comprendre mais c'est toujours un régale que de ce plonger dans un univers aux backgrounds riche et varié.

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2012 à 22:00

Batman
Grand gobelin
#72
Parmi les livres dont vous êtes le héros, outre "Loup Solitaire", je me souvient d'une série qui m'a particulièrement marqué : "La Voie du Tigre" !





Toujours avec des mécaniques de jeu de rôle simple et addictive, les compétences étaientt bien sympas. Je me souvient notamment de celle qui permettait de rouler sa langue pour s'en servir comme sarbacane et lancer des dards empoisonnés à courte distance. Elle m'avait sauvé la vie à un moment de l'histoire !

Bref, un jeu de rôle adapté à l'univers de ninja, j'était vraiment super fan ! J'ai racheté quelques "Loup Solitaire" et "Défie Fantastique" récemment, mais j'aimerai bien me retrouver une ou deux aventures de "La Voie du Tigre" également.
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
HaN
Paladin
#73
ninheve
Grand chevalier
#74


excellent Hal..oh excuse moi je veux dire HaN
La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne, la pratique c'est quand tout fonctionne et on ne sait pourquoi. Ici nous avons réuni théorie et pratique :Rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi
geek93
Chevalier
#75


\O/
Si j'ai le coeur sur la main, c'est que les déceptions me l'ont sorti de mon torse...