Dimanche 25 Octobre 2020, 11:53     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 …  447 448 449 450 451 452 453 …  498

A quoi jouez-vous en ce moment ?

REPONDRE S'ABONNER
Yolix
Novice
#11226
salut, perso je viens de recommencer Mass Effect Andromeda, j'y avais jouer une 40taines d'heures à sa sortie mais grosse déception avec tout les bugs que je rencontre malgré les patch sortis, c'est pire qu'à la sortie du jeu, d'ailleurs je leur ai poser la question sur le forum mais je n'attend pas grand chose de leur part^^

sinon j'ai fini le 1er dlc d'ACO que j'ai trouvé excellent avec une bonne durée de vie(+- 15/20h), vivement le prochain^^

il y a subnautica qui est sortie de sont A.A pour une sortie officielle, j'ai bien envie de m'y mettre,

& j'ai aussi Elex & Seven the day long gone que j'ai envie de faire mais pf ça fait trop de jeux en même temps, d'ailleurs j'en ai acheté trop en 1 an & demi(+ de 300), date a laquelle j'ai repris le gaming après 10 ans sans jouer(pour des raison de santé).

Bref j'ai de quoi faire^^

Bon dimanche à tous & toues & surtout bon jeu ;)
•i7 7700k 4.6ghz •16go ram ddr4 •Msi RX580 Armor 8go OC •iiyama 27" blackhawk+BenQ24"
ninheve
Grand chevalier
#11227
[quote]Petit coup de coeur pour "Doki Doki Litterature Club". Ce jeu m'a scotché !


[quote]
perso je suis encore sous le choc de Dokidoki....

Il est gratos donc rien à perdre à part sa santé mentale...serieux mec...je ne m'y attendais pas du tout. pas encore fini mais le poing dans la g....e que je me suis prise...Je suis contente de m'etre tapper 2 heures de japoniaiserie syrupeuse pour arriver au moment crucial où je comprends enfin pourquoi les critiques et commentaires sont si élogieux, une excellente surprise...
maintenant je me demande ce que le jeu et monica me réservent pour la suite...flippant!
La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne, la pratique c'est quand tout fonctionne et on ne sait pourquoi. Ici nous avons réuni théorie et pratique :Rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi
Shaywen
Citoyen
#11228
Petit coup de coeur pour "Doki Doki Litterature Club". Ce jeu m'a scotché !



perso je suis encore sous le choc de Dokidoki....

Il est gratos donc rien à perdre à part sa santé mentale...serieux mec...je ne m'y attendais pas du tout. pas encore fini mais le poing dans la g....e que je me suis prise...Je suis contente de m'etre tapper 2 heures de japoniaiserie syrupeuse pour arriver au moment crucial où je comprends enfin pourquoi les critiques et commentaires sont si élogieux, une excellente surprise...
maintenant je me demande ce que le jeu et monica me réservent pour la suite...flippant!



Pinaise comment vous piquez ma curiosité :D, je vais mettre mon Gégé de Riv de côté pour tester ;)
Edit : après 1h30, je déchante... apparemment c'est un jeu qui se veut psychologiquement perturbant, ca fonctionne dès le début pour moi : pfffou cette musique Oo et ces dialogues sans interaction, plus soporifique, tu meurs !
Je vais persévérer car j'ai cru comprendre que la suite valait le coup mais c'est dur

Message édité pour la dernière fois le : 30/01/2018 à 15:57

cabfe
Seigneur
#11229
@Shaywen : en fait, c'est normal que le début soit naze et rempli de clichés. C'est voulu.
Bleeding Moons est dispo sur Steam et GOG. Noté 4.7/5 par les joueurs !
redd
Seigneur
#11230
je te rassure, j'ai eu aussi beaucoup de mal à passer les 2 premières heures
Steam : Redd-Lille / Géocaching : agbd59 / Bloodbowl : adrieux
ninheve
Grand chevalier
#11231
Oui les deux premières heures sont immondes..rose bonbon, kawai et tout et tout...j'avais mis le texte à vitesse max et je zappais comme une malade au bout d'un moment...
mais tiens bon!!!
La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne, la pratique c'est quand tout fonctionne et on ne sait pourquoi. Ici nous avons réuni théorie et pratique :Rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi
jbbourgoin
Garde
#11232
Pourtant il faut lire attentivement le texte de ces deux premières, et longues, heures. Il y a des subtilités.

Mais oui, ce jeu est génial.
Marcheur
Seigneur
#11233
Ah tiens, je n'avais pas fait gaffe que Avellone s'était vu confier le scenario de Prey.
Non on lui reproche d'avoir le même nom que le 1er Prey sans être un pur FPS comme ce dernier.
C'est un très bon jeu en tant qu'immersive sim mais c'est un FPS très moyen.
Ce ne serait pas très grave: Deus Ex est culte alors que lui aussi était un FPS pas très bon. Mais Deus Ex pouvait se targuer d'être excellent dans sa composante RPG.
Je trouve quand même que la composante RPG de Prey n'est pas aussi étoffée que celle d'un Deus Ex. Les personnages sont sous-développés et encore tardivement. Les choix de dialogues sont inexistants. Au final, les choix moraux sont purement cosmétiques et les relations entre personnages sont délibérément escamotées (voire sabotées) pour des raisons évidentes que je ne spoilerait pas. Même les différentes résolutions de quêtes secondaires ou non permises par le gameplay de l'immersive sim ont pratiquement aucune conséquence définitive à long terme sur l'évolution du personnage principal puisque de toute manière on se retrouve avec les mêmes 2 ou 3 fins dans une seule et même fin de campagne.

Donc le Prey d'Arkane fait partie de ces jeux mal aimés et mal vendus pour de mauvaises et de bonnes raisons qui l’empêchent d'atteindre le titre de l'excellence 2017 selon moi et qui deviennent cultes avec le temps.

Après ce long laïus, il est temps que je me lance dans Subnautica.


J'irais même plus loin en disant que Prey est un infâme FPS et que l'idée de lui refiler le nom d'un FPS aussi singulier que l'original était juste complètement conne. Là dessus on peut difficilement tomber en désaccord.
Les personnages sont justement plutôt bien développés, bien sûr on interragie peu voire pas avec eux mais bon vu le contexte ça aurait été compliqué. J'ai adoré apprendre la relation qu'entretien untel avec untel. La composante RPG de Prey ressemble à la composante RPG d'un Dishonored, avec cela dit beaucoup plus de choix "organiques" décisions à faire dans l'action, qui n'est comme dans la tradition d'un jeu Arkane jamais interrompue ou très rarement. C'est là dessus aussi que Prey joue fin c'est vis à vis du statut du héros qui fait le pont parfait entre le personnage imposé et le personnage dans lequel on peut réellement s'immerger.
Je pense que la fin est par définition tout le soucis d'une fin en goulet d'étranglement, difficile de demander à Prey d'offrir des fins en réelles conséquences des actions du joueur (bien que tout ce qui a avant celles-ci soit très dépendantes de l'action du joueur) et l'ouverture laissé dans la conclusion laisse à penser qu'Arkane aurait aimé voir plus loin. Mais je pense que c'est une mauvaise idée, Prey est bien comme il est, même si je ne cracherais pas sur plus de cette formule qui a su trouvé l'équilibre parfait entre modernisme et conservatisme (pour ma pomme hein, enfin c'est pas comme si je pouvais parler au nom de tout le monde ).
On t'a menti : c'est moi le héros de cette histoire
Jughurta
Chevalier
#11234
Je suis sur Orcs Must Die, autant je n'aime pas les Tower Defense, autant celui-ci je suis fan et notamment du fait de pouvoir prendre part directement aux combats et de pouvoir gagner par de multiples stratégies, déjà plus de 10 000 orcs trucidés.
Shaywen
Citoyen
#11235
Je reviens vers vous après avoir terminé "Doki Doki Literature Club" et que dire si ce n'est que je m'y suis passablement ennuyée. Avant de donner mon avis, je vous remercie pour la découverte car c'était mon 1er "visual novel" (et mon dernier, c'est clairement pas mon genre de jeu) et j'aurai pu tomber sur pire.

Bon je reviens Géraltttttt ! (Rêve de pouvoir passer ses vacances à Beauclair !)

Message édité pour la dernière fois le : 01/02/2018 à 13:17

ninheve
Grand chevalier
#11236
Je reviens vers vous après avoir terminé "Doki Doki Literature Club" et que dire si ce n'est que je m'y suis passablement ennuyée. Avant de donner mon avis, je vous remercie pour la découverte car c'était mon 1er "visual novel" (et mon dernier, c'est clairement pas mon genre de jeu) et j'aurai pu tomber sur pire.

Bon je reviens Géraltttttt ! (Rêve de pouvoir passer ses vacances à Beauclair !)

Moi meme je ne suis pas 'visual novels' mais j'avoue que pour un jeu gratos, ce petit jeu m'a plu de par les surprises qu'il renfermait. je ne l'ai pas encore fini mais j'ai l'impression
bref, tout comme toi ce n'est pas mon genre de jeu mais je suis contente que celui ci soit finalement autre chose qu'un visual novel :p et j'aime le fait que
La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne, la pratique c'est quand tout fonctionne et on ne sait pourquoi. Ici nous avons réuni théorie et pratique :Rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi
crest
Citoyen
#11237
Je suis sur Of Orcs and Men
J'ai bien aimé l'histoire et le fait d'être du côté des peaux vertes pour une fois
Le duo de personnage est bien rendu et les quêtes annexes sont assez uniques et bien insérées dans l'histoire.
Le principal défaut que je retiens est le déroulement des combats avec une interface que je n'arrive pas à maitriser ( j'ai du recommencer une partie en mode facile pour progresser...
)
Everyone knows that a true hero never speak. His silence becomes his strength and his shield. (Dem :Breath of Death VII)
Munshine421
Garde royal
#11238

J'irais même plus loin en disant que Prey est un infâme FPS et que l'idée de lui refiler le nom d'un FPS aussi singulier que l'original était juste complètement conne. Là dessus on peut difficilement tomber en désaccord.
Les personnages sont justement plutôt bien développés, bien sûr on interragie peu voire pas avec eux mais bon vu le contexte ça aurait été compliqué. J'ai adoré apprendre la relation qu'entretien untel avec untel. La composante RPG de Prey ressemble à la composante RPG d'un Dishonored, avec cela dit beaucoup plus de choix "organiques" décisions à faire dans l'action, qui n'est comme dans la tradition d'un jeu Arkane jamais interrompue ou très rarement. C'est là dessus aussi que Prey joue fin c'est vis à vis du statut du héros qui fait le pont parfait entre le personnage imposé et le personnage dans lequel on peut réellement s'immerger.
Je pense que la fin est par définition tout le soucis d'une fin en goulet d'étranglement, difficile de demander à Prey d'offrir des fins en réelles conséquences des actions du joueur (bien que tout ce qui a avant celles-ci soit très dépendantes de l'action du joueur) et l'ouverture laissé dans la conclusion laisse à penser qu'Arkane aurait aimé voir plus loin. Mais je pense que c'est une mauvaise idée, Prey est bien comme il est, même si je ne cracherais pas sur plus de cette formule qui a su trouvé l'équilibre parfait entre modernisme et conservatisme (pour ma pomme hein, enfin c'est pas comme si je pouvais parler au nom de tout le monde ).


Dishonored a mérité son GOTY parce qu'il a modernisé le genre d'infiltration à la Thief en le rendant accessible à un public pas forcément féru du genre en permettant aussi bien le bourrinage sans renier l'infiltration pure.
Comme un Thief (qui n'est pas un RPG), il est découpé sous forme de chapitres/missions qu'on peut refaire à volonté. Le scénario, somme toute assez linéaire et classique, a moins d'importance que les différentes expérimentations typiques de l'immersive sim. D'où sa très grande re jouabilité. D'autant que le concept High level /low level chaos renouvelle l'expérience de l'exploration des niveaux à chaque fois.

J'en ai pas parlé mais Prey n'est pas non plus réussi dans sa partie infiltration.
Contrairement à Dishonored, il y a beaucoup trop de pouvoirs qui déséquilibre le gameplay. L'ia est aux fraises. C'est une immersive sim qui est solide mais pas excellente dans ses fondamentaux. Les aller-retours forcés et l'implication du personnage en retrait et sans conséquence dans les quêtes secondaires ne donne pas envie d'y rejouer.

Crois-moi, c'est assez frustrant de constater à cause de "l'aboutissement" du scénario qui flingue les enjeux , de la répétitivité des niveaux, du manque de rejouabilité, de petites imperfections dans le gameplay, que les Devs ratent l'excellence de peu.
D'autant que je ne sais pas s'il y aura une suite.
Marcheur
Seigneur
#11239

J'irais même plus loin en disant que Prey est un infâme FPS et que l'idée de lui refiler le nom d'un FPS aussi singulier que l'original était juste complètement conne. Là dessus on peut difficilement tomber en désaccord.
Les personnages sont justement plutôt bien développés, bien sûr on interragie peu voire pas avec eux mais bon vu le contexte ça aurait été compliqué. J'ai adoré apprendre la relation qu'entretien untel avec untel. La composante RPG de Prey ressemble à la composante RPG d'un Dishonored, avec cela dit beaucoup plus de choix "organiques" décisions à faire dans l'action, qui n'est comme dans la tradition d'un jeu Arkane jamais interrompue ou très rarement. C'est là dessus aussi que Prey joue fin c'est vis à vis du statut du héros qui fait le pont parfait entre le personnage imposé et le personnage dans lequel on peut réellement s'immerger.
Je pense que la fin est par définition tout le soucis d'une fin en goulet d'étranglement, difficile de demander à Prey d'offrir des fins en réelles conséquences des actions du joueur (bien que tout ce qui a avant celles-ci soit très dépendantes de l'action du joueur) et l'ouverture laissé dans la conclusion laisse à penser qu'Arkane aurait aimé voir plus loin. Mais je pense que c'est une mauvaise idée, Prey est bien comme il est, même si je ne cracherais pas sur plus de cette formule qui a su trouvé l'équilibre parfait entre modernisme et conservatisme (pour ma pomme hein, enfin c'est pas comme si je pouvais parler au nom de tout le monde ).


Dishonored a mérité son GOTY parce qu'il a modernisé le genre d'infiltration à la Thief en le rendant accessible à un public pas forcément féru du genre en permettant aussi bien le bourrinage sans renier l'infiltration pure.
Comme un Thief (qui n'est pas un RPG), il est découpé sous forme de chapitres/missions qu'on peut refaire à volonté. Le scénario, somme toute assez linéaire et classique, a moins d'importance que les différentes expérimentations typiques de l'immersive sim. D'où sa très grande re jouabilité. D'autant que le concept High level /low level chaos renouvelle l'expérience de l'exploration des niveaux à chaque fois.

J'en ai pas parlé mais Prey n'est pas non plus réussi dans sa partie infiltration.
Contrairement à Dishonored, il y a beaucoup trop de pouvoirs qui déséquilibre le gameplay. L'ia est aux fraises. C'est une immersive sim qui est solide mais pas excellente dans ses fondamentaux. Les aller-retours forcés et l'implication du personnage en retrait et sans conséquence dans les quêtes secondaires ne donne pas envie d'y rejouer.

Crois-moi, c'est assez frustrant de constater à cause de "l'aboutissement" du scénario qui flingue les enjeux , de la répétitivité des niveaux, du manque de rejouabilité, de petites imperfections dans le gameplay, que les Devs ratent l'excellence de peu.
D'autant que je ne sais pas s'il y aura une suite.


Ouais effectivement pour la partie infiltration le jeu la foire... mais j'ai pas l'impression que c'est vraiment son coeur, il est beaucoup moins permissif qu'un Dishonored car le héros est pas préparé à la situation non plus, moi en le prenant comme ça (sachant que je n'ai joué qu'humain pour le moment) j'ai trouvé la proposition tout à fait brillante.

Maintenant ce que tu dis sur la rejouabilité, je trouve pas que ça soit tant le "chaos" qui permet à Dishonored de briller, c'est plus l'ouverture du level design et le sentiment de redécouvrir ce dernier chaque fois qu'on le parcoure avec une idée d'approche différente. Là aussi dans Prey c'est beaucoup moins poussée, mais contrairement à toi j'ai trouvé qu'il y avait finalement pas mal de choix qui avaient des conséquences qui paraissent naturelles dans l'évolution de l'histoire.
Pour ce qui est des quêtes secondaires, disons que certaines paraissent clairement hors de propos, mais vu qu'à chacune d'entre elle il est clairement spécifié qu'il y a un vrai intérêt au niveau de l'équipement pour la survie du héros, on peut trouver que ça justifie son investissement. D'autant plus que la fin du jeu vient appuyer l'idée que les quêtes secondaires mises à part celles de recherche, donc celle impliquant des êtres vivants, mettent bien en avant le dilemme de Morgan Yu, sa responsabilité ou non des événements.

J'ai trouvé l'ensemble bien amené, avec des questionnements vraiment intéressants sur le personnage que l'on incarne et comment on s'identifie à un personnage. Après c'est des questions qui travaillent déjà énormément les autres jeux sur lesquels Avellone a posé sa griffe, mais j'ai trouvé que niveau scénario, Prey se faisait sans trop de redondance malgré le fait que tout le monde te rappelle que tu es seul à pouvoir démêler le nœud de l'intrigue, ce qui mit dans le contexte de la fin du jeu... paraît finalement très censé.

Pour les allers retours, pour avoir conclue une seconde run je suis d'accord (les temps de chargement putain !) mais moi la fin me fait l'effet inverse, je ne trouve pas qu'elle amoindrisse les enjeux, car Prey questionne la position de Morgan Yu et ce qu'il devient au moment de la crise, plus que le goulet d'étranglement final, la question est de savoir comment il ou elle a géré la crise à ce moment là, qui cette personne s'est révélé être dans un contexte où elle est tout autant victime que responsable. Finalement c'est au joueur de choisir ce qu'est Morgan Yu, et comme on a déjà discuté de ça sur The Witcher 3, je pense que tu comprends très bien pourquoi j'ai tant aimé cet aspect du titre alors que je me pensais enfermé dans le rôle de Morgan Yu
On t'a menti : c'est moi le héros de cette histoire
oAmyoAmyo
Paladin
#11240
Bon allez, j'update ma petite liste de jeux auquel je joue en ce moment, je dois dire qu'il y en a pas mal, j'alterne, jours après jours

Gothic 1 & 3 en même temps, parce que c'est vraiment ma came!

Je refais un perso dans Morrowind et je m'éclate toujours comme au premier jour!

AC Origins, parce qu'il faut bien vivre avec son temps, le jeu est beau, et immersif si on s'en donne les moyens, et à toute petite dose je ne me gave pas, c'est très amusant.

Divinity Original Sin2 que ma copine m'a offert à Noel, jusque là c'est l'éclate, je suis sorti de l'ile et vient d'arriver dans une grande ville, l'écriture est plus fluide et mieux gérée que le premier, pour l'instant je le trouve bien supérieur à son prédécesseur et c'est très bien comme ça!

Might & Magic 6, je m'etais arrêté un petit peu il y a quelques temps et j'ai repris mes perso, lvl 50 en moyenne, encore de l'aventure devant moi. C'est décidément un de mes jeu favoris

Je monte une sorcière dans Diablo 2, sur le Battle Net ayant envie de jouer en multi à l'occasion. Toujours un régal, le meilleur Hack'n'Slash pour moi!

A l'occaz j'ai bien envie de re-vivre Deus Ex premier du nom, un plaisir infini ce jeu!

Ça fait beaucoup de jeux
flofrost
Grand chevalier
#11241
AC Origins, parce qu'il faut bien vivre avec son temps, le jeu est beau, et immersif si on s'en donne les moyens, et à toute petite dose je ne me gave pas, c'est très amusant.
C'est tout à fait ça...ou plutôt "c'était" dans mon cas, car avec ma console partie en sav, j'ai été coupé dans mon élan et j'arrive pas à m'y remettre.
Sinon The division pour faire un peu de multi avec mon frangin, et si vous connaissiez son niveau, vous m'offririez une médaille, à un moment "mauvais" ne suffit plus, il faudrait inventer un nouveau mot
Les opinions c'est comme les testicules, si on les frappe assez fort peu importe combien on en a.
Gaek_Shao
Chevalier
#11242
A quoi jouez vous en ce moment?? Très bonne question.......... trop de jeux lancés et à finir.

J'ai lancé Avernum 3, quelques minutes, pour voir les principaux changements. Et je sens que je vais pouvoir m'éclater dessus.
J'ai réussi à atteindre la zone de Las Vegas, pour Wasteland 2, et je dois dire que je suis vraiment surpris. la première zone m'avait laissé un goût étrange de peu mieux faire.
Et Wolfenstein New Order commence à me gaver, je bute sur le passage sur le pont de Gibraltar. C'est fou.
Chassez le naturel, il revient au galop ...... :(
jbbourgoin
Garde
#11243
Je me suis remis à Divine Divinity 2. Il est vraiment chouette ce jeu. Le gameplay est bon ( pas transcendant, mais agréable et fonctionnel ) et l'écriture est vraiment sympa.

Toujours sur Grim Dawn qui est le jeu sur lequel je passe le plus de temps ces derniers mois. Les précédents étant The Witcher 3 et Diablo 3.

AC Origins, parce qu'il faut bien vivre avec son temps, le jeu est beau, et immersif si on s'en donne les moyens, et à toute petite dose je ne me gave pas, c'est très amusant.


Je suis pas un gros joueur des jeux ubi soft, mais Far Cry 3 m'a fait la même impression : sympathique si j'y joue par petites séances de temps en temps, sinon gavant.
redd
Seigneur
#11244
J'ai terminé "Rise of Tomb Raider" et maintenant je commence "Quantum Break".

Je ne savais pas que le concept était de parsemer les chapitres d'une véritable série. Du coup, j'ai trouvé la "cinématique" pas mal longuette ^^
Steam : Redd-Lille / Géocaching : agbd59 / Bloodbowl : adrieux
cabfe
Seigneur
#11245
Sur Quantum Break, j'ai lu que le jeu faisait vraiment moitié-moitié jeu et vidéo.
Le problème, c'est qu'il n'y a que 2 heures de vidéo...
Bleeding Moons est dispo sur Steam et GOG. Noté 4.7/5 par les joueurs !

Message édité pour la dernière fois le : 02/02/2018 à 19:30

Marcheur
Seigneur
#11246
Sur Quantum Break, j'ai lu que le jeu faisait vraiment moitié-moitié jeu et vidéo.
Le problème, c'est qu'il n'y a que 2 heures de vidéo...


Et environ 8 heures de jeux
Quantum Break c'est une expérience particulière, taillé comme un blockbuster mais avec l'écriture, le gameplay et l'ambiance d'un jeu Remedy, j'ai adoré mais c'est clairement pas pour tout le monde.
On t'a menti : c'est moi le héros de cette histoire
D_Inquisitor
Guerrier
#11247
Elder Scrolls Online (136h) ... ça avance, tranquillement. Toujours un vrai plaisir de faire le tour d'une province, puis passer à une autre et découvrir ce qu'elle apporte. Tout l'inverse du jeu ci-dessous. Pépère, (trop?) simple, accessible, relaxant.

Black Desert Online (24h) ... bien plus complexe que je ne pensais. Le système de discussion/relation qui pousse à parler aux personnes clés partout, explorer, débloquer des quêtes, cuisiner, investir, embaucher des ouvriers... puis se défouler en se prenant pour une Super Saiyan avec ma Sorcière. Jusqu'ici tout va bien.

Elite Dangerous (73h à ce jour) ... à toutes petites doses mais va falloir que je me motive à trouver un satané vendeur de cabines VIP. Jouer les Taxi est l'activité la plus rentable pour se lancer vite, acheter les plus gros vaisseaux, et pouvoir explorer plus loin, plus vite.
Serial Gamer Spirit
cabfe
Seigneur
#11248
War of the Human Tanks - Alter, la suite du 1er.
Toujours aussi décalé, toujours une bonne bande son, mais cette fois on change de camp et on joue les "méchants".
Un jeu de stratégie accessible et fun, what else?
Bleeding Moons est dispo sur Steam et GOG. Noté 4.7/5 par les joueurs !
Artyparis
Guerrier
#11249
J'ai arrêté World of Warships en décembre.
Quelques tours sur Endless Legend en janvier.

Et je viens de lancer Baldur's Gate EE.
Le temps de faire un petit tour sur le forum ici et suis parti avec un "hacheux" pas très finaud. J'en suis au début. J'ai viré l'IA des compagnons.
Trop tôt pour faire des commentaires et très envie de m'y recoller dans les jours qui viennent.
Darjelin
Citoyen
#11250
Pas mal de Endless Legend, un poil de Civ VI, entrecoupé de Division pour le défouloir. Et toujours Xeno Chronicles 2 sur Switch (chapitre 5 apres une cinquantaine d'heure de jeu, je ne pourrai pas critiquer l’espérance de vie)