Vendredi 06 Décembre 2019, 22:38     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 …  3 4 5 6 7 8

Qu'est-ce qu'un RPG ?

REPONDRE S'ABONNER
YAD
Noble
#126
Mmmm. RPG, ça voudrait donc dire "rouille playing game" ?
DAlth
Garde royal
#127
C'est un ancien topic, mais je me lance.

Un RPg est un cocktail :

- une dose de scénario,
- un soupçon de création du personnage,
- une lampée de dialogues et d'interactions,
- une parcelle de stratégie,
- un zeste de combats,
- un chouia d'humour, de sexe, d'amour...

Vous passez le tout dans un shaker et c'est prêt !

La vraie question est plutôt, qu'est-ce qu'un bon RPG (pour soi)?
Le dosage des ingrédients est très subjectif.
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.

Message édité pour la dernière fois le : 26/06/2014 à 15:36

Hapax
Citoyen
#128
Bonjour,

Comme nous sommes sur RPG France, je pense que certains d'entre vous auront leur petite définition du RPG, mais est-ce que tout le monde a la même ?

Le plus simple serait en effet de se dire qu'un RPG est la transcription numérique ou vidéoludique d'un bon vieux jeu de rôle papier. Sauf qu'entre D&D dans le salon et Skyrim au bout du clic, je vois finalement beaucoup de différence :
- joueur papier en groupe, joueur vidéo en solo
- joueur papier avec beaucoup moins de combats que le joueur vidéo
- inventaire du joueur vidéo beaucoup plus gros que celui du joueur papier
- combat en temps réel dans les RPG, impossible sur papier
- etc.
Je suis sûr que vous comprenez, le RPG est un style de jeu à part entière qui s'est pas mal éloigné de son modèle en papier. Du coup, comment le définir ?
Inventaire + Fiche de perso + minimap = RPG ? (raté, ça peut donner un hack'n'slash)

Quelle est votre définition du RPG, et quelles sont ses limites ?
Peut-on ranger dans ce genre Baldur's Gate ? Morrowind ? Bioshock ? Assassin's Creed ?
Je suis Sahloknir ! Ecoute ma voix et abandonne tout espoir !

Message édité pour la dernière fois le : 25/09/2014 à 16:23

evolvia31
Citoyen
#129
Alors a mon avis il doit y avoir autant de définition tu terme RPG que de joueur :)

Sinon pour moi un RPG doit au minimumavoir ces points:
- Attribution des points de caractéristiques
- Gestion des compétences par le joueur
- Gestion d'un minimum d'artisanat
- combat au tour par tour ou pause active a la BG (non négociable)
- jouer un groupe de plus d'une personne
- un inventaire au poids et non au slot

Après je dois oublier des choses mais déjà rien que ces points font un tri substanciel dans les jeux d'aujourd'hui.
Un bon coup de hache vaut mieux qu'un long discours
Dwilaseth
Seigneur
#130
*sortez les haches* *préparez les bandages*



RPG == Role Playing Game !

Donc pour moi la définition est clair.. un rpg vidéoludique est un jeu qui permet de se créer un personnage de toute pièce, de lui donner un nom et pourquoi pas un background et de l'incarner dans un univers quelconque. Je ne pense pas qu'il faille créer une liste exhaustive pour définir qu'un jeu de rôle est un jeu de rôle.

- combat au tour par tour ou pause active a la BG (non négociable)
- jouer un groupe de plus d'une personne

Sa va faire plaisir aux fans inconditionnels de Risen, The Witcher, Fable, Dark Souls et Skyrim.. d'apprendre que le jeu qu'ils aiment n'est tout simplement pas un rpg :)

Steam ID: Dereck3o3 / BattleTag: Dwilaseth#2920 / UPlay: Dwilaseth

Message édité pour la dernière fois le : 25/09/2014 à 18:05

Hapax
Citoyen
#131
(...)
Après je dois oublier des choses mais déjà rien que ces points font un tri substanciel dans les jeux d'aujourd'hui.

Oui, clairement tes critères mettent pas mal de jeux de côté, à commencer par tous les "A-RPG". Une définition intéressante :)

(...)
un rpg vidéoludique est un jeu qui permet de se créer un personnage de toute pièce

The Witcher, Fable, Gothic... les personnages sont pré-créés, et donc ces jeux ne seraient pas des RPG selon toi également.

Rhaaaa les puristes !!
Je suis Sahloknir ! Ecoute ma voix et abandonne tout espoir !
Montaron
Seigneur
#132

Sa va faire plaisir aux fans inconditionnels de Risen, The Witcher, Fable, Dark Souls et Skyrim.. d'apprendre que le jeu qu'ils aiment n'est tout simplement pas un rpg :)


Divinity ? Vampire Bloodlines ? Deus Ex ? Les Fallout Next-gen ?
Et le vieux magicien tombe ! Bah ça en fera toujours un de moins ...
Montag
Citoyen
#133
Incarner un personnage que l'on crée ou non nous-mêmes, et le faire évoluer dans un monde qui nous permet d'agir sur l'histoire et la personnalité de notre avatar grâce à des éléments de gameplay incontournables : quêtes, combats, inventaire et dialogues avec choix de réponses variées.
Dwilaseth
Seigneur
#134
Divinity ? Vampire Bloodlines ? Deus Ex ? Les Fallout Next-gen ?

Pas des RPG :)

The Witcher, Fable, Gothic
Pas des RPG non plus :)

ces jeux ne seraient pas des RPG selon toi également

J'ai jamais dis que The Witcher ou Skyrim étaient des RPG pour moi se sont des jeux d'actions n'y plus ni moins mais c'est un avis purement personnel !

*mode joke*
Seul Baldur's Gate est un RPG *se prosterne et prie devant le messie*
*/mode joke*

Steam ID: Dereck3o3 / BattleTag: Dwilaseth#2920 / UPlay: Dwilaseth
evolvia31
Citoyen
#135
Pas la peine de me citer tous les jeux qui sont marqués comme RPG mais pas pour MOI :)

j'ai bien dit en introduction, qu'il allait y avoir autant de définition du terme que de joueur :)

Et apres oui je confirme et je signe pour moi un A-RPG c'est pas un RPG puisqu'il y a le fameux A devant :)

Je suis peut etre trop idéaliste, puriste, fanatique, intégriste, nain, bourru, fou furieux, vieux, c.n (rayer les mentions inutiles) mais skyrim n'est pas un RPG pas plus que la série the witcher (voir encore moins) ni même un morrowind :)

Ceux sont d'excellents jeux, de magnifique A-RPG mais absolument pas des RPG, par contre les J-RPG collent globalement dans ma définition du RPG :)

Et non je suis pas japonnais :)

Après pour Vampires Bloodlines, on va dire que c'est l'exception qui confirme la règle.
Un bon coup de hache vaut mieux qu'un long discours
redd
Seigneur
#136
Sans remettre en question l'intérêt de cette question (qui est au contraire très légitime), il me semble qu'il y a déjà un topic consacré à cette question, de plusieurs pages déjà.

Maintenant, le retrouver, c'est une autre histoire ! :)
Steam : Redd-Lille / Géocaching : agbd59 / Bloodbowl : adrieux
Dwilaseth
Seigneur
#137
Et apres oui je confirme et je signe pour moi un A-RPG c'est pas un RPG puisqu'il y a le fameux A devant :)

Je suis peut etre trop idéaliste, puriste, fanatique, intégriste, nain, bourru, fou furieux, vieux, c.n (rayer les mentions inutiles) mais skyrim n'est pas un RPG pas plus que la série the witcher (voir encore moins) ni même un morrowind :)

Ceux sont d'excellents jeux, de magnifique A-RPG mais absolument pas des RPG, par contre les J-RPG collent globalement dans ma définition du RPG :)

... Ce n'est pas moi qui dirais le contraire :)
Steam ID: Dereck3o3 / BattleTag: Dwilaseth#2920 / UPlay: Dwilaseth
prypiat
Paladin
#138
Bon, c'est clair qu'on sera jamais d'accord là-dessus.^^

Pour moi un bon RPG c'est un jeu qui nous propulse dans un univers où l'on est libre de nos actions, libre d'incarner qui l'on veut (que ça soit une personne seule ou un groupe de personnages) - et finalement, la question RPG ou pas serait une question de dosage.

Si limitations il y a (en dehors du fait d'avoir au moins un but final qu'on nous propose, nécessaire pour garder un certain intérêt) elles doivent être justifiées par l'univers : pour moi, se voir interdire une action parce qu'on n'est pas assez compétent en telle ou telle chose, ça fait quand même partie du jeu. Tant qu'on est toujours autorisé à "essayer quand même même si ça sera quasi-impossible". Exemple, une zone où les ennemis sont trop puissants à bas niveau, une zone de radiations violentes, etc.

Il s'agirait d'être :
- Libre d'incarner qui l'on veut (avec ses forces, ses faiblesses, sa tronche bien à lui). Le personnage peut être imposé au départ si le scénar l'exige, mais il est je pense important de pouvoir en faire ce qu'on veut : en déterminer les capacités (via des fiches de personnage par exemple) et/ou le caractère via les choix que l'on fait.
- Libre de faire ce que l'on veut, (mais avec des conséquences comme dans tout univers cohérent) - un aspect qu'on a tendance à oublier dans les RPG gros budget je trouve. Maintenant, on est obligé de suivre la flèche pour avancer, de choisir entre deux choix prédéfinis, sans même avoir besoin d'assumer ses erreurs ensuite.
Il fut un temps *mode vieux con*, on te rappelait un objectif final ("Trouve le JEK pour Arroyo"), à toi de faire comme tu veux pour y arriver. Maintenant tout est redécoupé en mini-tâches "va parler à Untel" et flèches de quête, ne laissant aucune liberté.
Vous me direz qu'il n'y a finalement que peu de différence (on est dans les deux cas limité par les possibilités prévues par les programmeurs, mais... on n'a simplement plus cette impression de liberté.)

Les systèmes d'actions contextuelles vont à l'encontre de ça aussi. Bref, je m'égare.

- Ou, bien entendu, la liberté de se promener où l'on veut - mais pour moi c'est limite secondaire par rapport au reste. Difficile de jouer un rôle si on peut juste se promener et presque rien faire d'autre.

Certains RPG reconnus appuient plus sur un aspect que l'autre, mais les meilleurs piochent un peu dans tout ça je pense.
Le RPG ultime permettrait de faire n'importe quoi avec absolument tout, d'interagir avec tout, de dire ce que l'on veut à qui l'on veut.
Envie d'une bonne séance de shopping ? Mick & Ralph sont là pour vous !
darth traya
Seigneur
#139
Un RPG est simplement pour ma part un jeu où on incarne un personnage avec lequel on peut faire des choix qui influent et sur son développement sur l'histoire et sur l'univers environnant.
Un jeu de rôle n'est pas une gestion de groupe pour moi, c'est juste un espace interactif ou le joueur a un impact sur le monde qu'il entoure, sur le système de jeu, et sur l'histoire.

Pour ça que pour ma part le "J-RPG" la plupart du temps n'existe tout simplement pas, ce sont des aventures/action. Dark Souls en est plus proche. Kotor 2 en est un, alpha protocol aussi, far cry 3 non (aucun impact sur l'univers, développement pauvre du personnage, histoire non interactive). Skyrim en est un malgré tout (l'incidence des choix du joueur est visible dans le développement de personnage et sur l'univers).

Fallout est le must en la matière, impact réel sur l'univers, l'histoire, développement du personnage.

Bien sûr, la création de personnage est un plus significatif, tout comme le flou qui peut entourer le personnage principal qui doit être (au possible) vierge de toutes traces de background prédéfini (les sans noms des séries Gothic Risen en sont un parfait exemple, sauf le héros de Risen 3).

La gestion de plusieurs personnages est intéressante si on les développent et qu'on peut les créer, sinon ça n'en fait pas un RPG forcément (exemple: Aarklash Legacy, voyez ? )

The Witcher est un gros action RPG, influence sur l'univers poussée, scénario aussi, personnage moins, mais ça y est quand même.

Bref, pour moi ce sont trois caractéristiques qui régissent un RPG.
"Menthe à l'eau ?"
Shaam
Grand chevalier
#140
Encore ? :p

Creation de persos, une certaine liberté de gameplay et de progression et un bon univers, c'est ma base, sans ca c'est pas un rpg pour bibi
Caldanath
Gobelin
#141
Fusion avec le topic principal de cette fameuse question jamais résolue ! Il suffisait de regarder dans "RPG: Discussions Générales", c'était le seul sujet en post-it.
Les lances seront secouées ! Les boucliers voleront en éclats ! Une journée de l'épée! Une journée rouge ! Avant que le soleil ne se lève!
DAlth
Garde royal
#142
J'en rajoute une couche même si c'est un vieux post.

Dans un Rpg le joueur doit pouvoir incarner un personnage de telle sorte qu'il ait l'impression que ce personnage au final ne soit pas juste l'accumulation de statistiques, quêtes résolues.

Donner l'impression au joueur qu'il est unique (un peu de narcissisme ne fait pas de mal), ne peut pas s'obtenir en gagnant des compétences juste mécaniquement, parce qu'il change de niveaux et/ou parce qu'il a les bons ingrédients.

Une compétence, un artefact, une information (...) ça se mérite en se creusant les méninges (résolution d'énigme) en trouvant un personnage clef (pas bêtement indiqué sur une carte) et l'échec doit être envisageable, c'est -à-dire la possibilité que le joueur ne puisse pas obtenir la compétence en question ou alors de faire en sorte qu'une nouvelle tentative induise de nouvelles rencontres ou une nouvelle approche.
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.
mm678player
Garde royal
#143
Je n'ai lu ce qui précède qu'en diagonale, mais je crois que ma définition, que dis-je, mes définitions d'un RPG n'y sont pas encore exactement (même si ça peut en rejoindre certaines et surtout en contredire énormément d'autres).

Alors attention : ça ne veut pas dire que s'il y a ce qui va suivre c'est un bon RPG pour moi, ça ne veut pas dire que je l'achèterai s'il n'y a que ça ; ça veut dire que s'il y a ça je comprendrai que l'éditeur ou le distributeur ou qui sais-je mette "RPG" sur la boîte, et non "action", "aventure", "réflexion", "stratégie", "simulation sportive", "gestion de ville", etc...

Notez que les notions d'identification et de choix, ne me suffisent pas. On peut très bien s'identifier au personnage d'un jeu d'action ou d'aventure, et y faire des choix, sans que j'appellerai ça un "RPG".

Donc, et avant qu'on me le dise, je reconnais et j'assume que mes définitions n'ont rien, mais alors rien à voir avec le sens littéral des expressions "jeu de rôle", et donc "role playing game"...

Ah, et dernière mise en garde, je comprends bien que ceci n'est que mon humble avis personnel et subjectif, et qu'il est très très loin d'être universel. C'est juste que moi j'ai toujours fonctionné comme ça de tout temps (c'est peut-être même en train d'évoluer, mais là je dis ce qui a toujours été dans mon esprit ces dernières décennies).


Bon allons-y :


Définition 1) Est pour moi un RPG, un jeu dans lequel des créatures dont une seule était difficile à vaincre au début du jeu, on en tue des hordes entières sans le moindre effort à 10 % du jeu, des créatures dont une seule était difficile à vaincre à 10 % du jeu, on en tue des hordes entières sans le moindre effort à 20 % du jeu, des créatures dont une seule était difficile à vaincre à 20 % du jeu, on en tue des hordes entières sans le moindre effort à 30 % du jeu, etc...


Définition 2) Est pour moi un RPG, un jeu dans lequel la difficulté du combat en cours, vient d'une part de l'adversaire, d'autre part non pas du tout de la façon dont on se débrouille derrière le pad, le clavier, la souris, le joystick, la manette, l'écran tactile, etc... mais plutôt la façon dont on a développé son ou ses personnage(s) dans tout ce qui a précédé dans la partie en cours...


Définition 3) Est pour moi un RPG, un jeu dans lequel... si je me remémore divers jeux auxquels j'ai joué, ma liste de préférence se fera sur leur système de compétences, changement de levels, enchantements, sorts, armes, armures, crochetage, détection des pièges, marchandage, disposition des pnj, factions, classes, races, etc... et pas en fonction des graphiques, du scénario, ou de la fluidité de l'action.


Je comprends qu'on peut accorder de l'importance à l'action, mais dans ces moments-là on lancera un jeu d'action. Si on accorde de l'importance à... tout ce que j'ai listé plus haut, on continuera une partie en cours sur un RPG...

Exemples : Avec mes définitions, Morrowind et Skyrim sont des RPGs, mais pas Oblivion (que j'ai quand même apprécié comme jeu d'action ou d'aventure), car le développement du personnage est trop complètement compensé par un levelling des ennemis "trop parfait"...

EDIT : Ah, j'ai failli oublier : là, je parle uniquement des jeux sur ordi (pas papier), et mono-joueurs (pas en ligne), ce qui ne veut pas dire forcément mono-personnage...

Message édité pour la dernière fois le : 26/11/2014 à 20:44

Hapax
Citoyen
#144
Je respecte l'avis de chacun mais là je ne suis pas d'accord ;)
Ta définition avec mes mots :
- importante progression de la puissance du personnage
- importance du build et du loot, mais pas du skill (désolé pour le jargon)
- graphismes et scénario quasi-facultatifs
Avec ça, selon moi, on tombe dans le hack'n'slash (Diablo, Borderlands, Titan Quest, Torchlight, etc.).

Et l'impact de ton perso sur l'univers ?
Et l'aspect scénaristique choix - conséquence ?
Je suis Sahloknir ! Ecoute ma voix et abandonne tout espoir !
reptile
Chevalier
#145
Pour moi un RPG (role playing game) c'est un jeu du style Arcanum/baldurs gate/planescape torment/fallout 1&2 après chacun aura sa propre définition.
Carpe Tenebrum
mm678player
Garde royal
#146
- importante progression de la puissance du personnage

Oui, c'est en effet ZE point-clé pour moi, pour que je qualifie ça de RPG.
Encore une fois, ma définition s'éloigne fort de ce que dit l'expression "jeu de rôlé", j'en conviens.

Par exemple sur ce point je pense à Might & Magic 7, ou même à Skyrim.


mais pas du skill

Euh... je ne crois pas avoir dit ça.
Si on parle des compétences des persos : si, c'est très important.
Si on parle de l'habileté du joueur, je dis non : celle-ci sera plus bienvenue dans un jeu d'action.
Si on parle de sa capacité à "gérer" son perso, alors si, c'est important...
tout dépend du "skill"...

( là, je suis peut-être léger sur le vocabulaire, je le reconnais, à force d'être dans mon coin... )

En même temps, je fais toujours des gros pavés comme ça, et après c'est logique qu'on me comprenne en partie de travers...


- graphismes et scénario quasi-facultatifs

Oui, mais là on rejoint la partie où je dis que je décris comment je voyais les choses ces dernières décennies, mais que c'est peut-être en train d'évoluer. Vers quoi ? aucune idée...


Avec ça, selon moi, on tombe dans le hack'n'slash (Diablo, Borderlands, Titan Quest, Torchlight, etc.).

Bon, là il faut surtout voir quand je dis que ce n'est pas les seuls points que je demande à un RPG, ce que je dis ici, dans ce sujet. Mais juste ce qui permet de commencer à mettre l'étiquette RPG. Après il faut plein d'autres choses que j'ai développées dans mes réactions par ci par là, un peu partout sur le forum.




Et l'impact de ton perso sur l'univers ?
Et l'aspect scénaristique choix - conséquence ?

Justement, même commentaire que ci-dessus, plus : que j'ai justement beaucoup insisté sur ces points récemment. Et ça rejoint aussi quand je dis ici "Notez que les notions [...] et de choix, ne me suffisent pas", c'est à dire qu'il faut aussi au moins ça... et plus...


EDIT :

Je crois que je vois le problème :
le truc, c'est que j'ai juste répondu à la question "Qu'est-ce qu'un RPG ?", pas à "Quelles sont toutes les choses qu'il vous faut dans un RPG".
C'est comme si on dit "Qu'est-ce qu'une voiture ?", "Un véhicule à 4 roues, et un moteur à carburant.". Mais quand on en achète une ensuite on s'attend aussi à : des sièges, du chauffage, des phares, des clignotants, etc... Mais à la question qu'est ce qu'une voiture, on a répondu le strict minimum pour ne pas la confondre avec un vélo.
Là aussi j'ai répondu le strict minimum pour ne pas confondre un RPG avec un jeu d'action par exemple. Mais s'il fallait dire tout ce que j'attend dans les fonctionnalités d'un RPG, il faudrait mille pages... dont la plupart n'existe que dans mon esprit et n'ont jamais été écrites nulle part...

Message édité pour la dernière fois le : 27/11/2014 à 02:30

mm678player
Garde royal
#147
(...)

Message édité pour la dernière fois le : 03/12/2015 à 15:06

Shizam
Grand chevalier
#148
(je sais, c'est un double-post, mais avec 6 mois entre les deux messages, ça passe, non ?)


Que nenni camarade Gobelin !!
1/2 portion de lait jusqu'a Dimanche!
Non mais !!!...
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
mm678player
Garde royal
#149
Ca tombe bien, je n'ai plus de lait du tout...
Shizam
Grand chevalier
#150
Il rebondit comme un chat ce Mm678player !!
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.