Lundi 09 Décembre 2019, 03:16     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2 3 4 5 6 7 8

Qu'est-ce qu'un RPG ?

REPONDRE S'ABONNER
Areku
Noble
#101
je n'ai fais qu'une seule fin moi, j'ai pas recommencer. La fin doit être souvent la même, mais tu peux perdre ton fils je pense, ou le père meurt, le flic du FBI aussi si tu perd le combat, chaque enquêtes est modifiable, mais je ne connais pas l'impact sur la fin.
FloconNoir
Noble
#102
[quote name=&#39;Areku&#39; date=&#39;29 juillet 2011 - 05:25 &#39; timestamp=&#39;1311953157&#39; post=&#39;85500&#39;]<br />
je n&#39;ai fais qu&#39;une seule fin moi, j&#39;ai pas recommencer. La fin doit être souvent la même, mais tu peux perdre ton fils je pense, ou le père meurt, le flic du FBI aussi si tu perd le combat, chaque enquêtes est modifiable, mais je ne connais pas l&#39;impact sur la fin.<br />
[/quote]<br />
<br />
Le seul jeu où j&#39;ai vu deux fins différentes c&#39;est dans Two World.
De faibles reflets de lumière Frôlent ses flancs ténébreux. Des éponges géantes, millénaires, L’entourent.
Areku
Noble
#103
Moi dans la saga Way Of The Samourai, y à 10 fin différentes pour chaque jeu je crois bien XD<br />
Ou The Witcher 2, j&#39;ai attaqué Roche dans la prison au début et Cyn m&#39;a mise un carreau dans le dos et je suis mort, nouvelle fin XD
FloconNoir
Noble
#104
[quote name=&#39;Areku&#39; date=&#39;29 juillet 2011 - 05:30 &#39; timestamp=&#39;1311953451&#39; post=&#39;85504&#39;]<br />
Moi dans la saga Way Of The Samourai, y à 10 fin différentes pour chaque jeu je crois bien XD<br />
Ou The Witcher 2, j&#39;ai attaqué Roche dans la prison au début et Cyn m&#39;a mise un carreau dans le dos et je suis mort, nouvelle fin XD<br />
[/quote]<br />
<br />
MDRRRRR
De faibles reflets de lumière Frôlent ses flancs ténébreux. Des éponges géantes, millénaires, L’entourent.
Areku
Noble
#105
Moi dans les jeux de combats, je me fait des scénarios ou je perd un combat exprès XD en attaque ultime en plus.
FloconNoir
Noble
#106
[quote name=&#39;Areku&#39; date=&#39;29 juillet 2011 - 05:38 &#39; timestamp=&#39;1311953889&#39; post=&#39;85510&#39;]<br />
Moi dans les jeux de combats, je me fait des scénarios ou je perd un combat exprès XD en attaque ultime en plus.<br />
[/quote]<br />
Aïllé&#33; Je suis perdue&#33; <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/mdr.gif' class='bbc_emoticon' alt=':mrgreen:' />
De faibles reflets de lumière Frôlent ses flancs ténébreux. Des éponges géantes, millénaires, L’entourent.
Dollette
Novice
#107
[quote name=&#39;Shizam&#39; date=&#39;10 mars 2011 - 10:37 &#39; timestamp=&#39;1299789428&#39; post=&#39;65264&#39;]<br />
Coulons d&#39;abord la dalle: <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/clindoeil.gif' class='bbc_emoticon' alt=':clindoeil:' /> <br />
<br />
1)Un jeu de rôle, souvent abrégé en JdR, parfois appelé jeu de rôle sur table pour le différencier des jeux de rôle psychologiques, est un jeu de société dans lequel plusieurs participants créent et vivent ensemble une histoire par le biais de dialogues, chacun incarnant un personnage. ..<br />
<br />
2)Acronyme de &quot;Role Playing Game&quot;. C&#39;est le terme anglais qui a été abusivement traduit en français par le terme Jeu de Rôle (qui, même s&#39;il reste exact, recèle une légère nuance)<br />
------------------------------------------------------------<br />
<br />
Perso, je me base sur 2 fondements, deux colonnes porteuses, pour définir un RPG:<br />
<br />
L&#39;incarnation et le développement<br />
<br />
L&#39;incarnation:<br />
<br />
C&#39;est le coté mental du personnage.<br />
Donner vie à son personnage, lui forger un caractère, s&#39;habiller de lui, plutôt que simplement faire &quot;bouger&quot; un tas de pixel, comme on fait bouger une voiture dans un jeu de course.<br />
Il y a deux mesures. Soit on construit son (ses) personnage selon son propre caractère, soit on invente, on créer un caractère propre pour lui. D&#39;où l&#39;idée de jouer un rôle.<br />
De préférence, on va le lancer dans l&#39;aventure via un background fictif, en plus du vécu que le jeu nous impose si c&#39;est le cas. Essayer de le contenir dans ce rôle défini souvent par une construction physique au départ, comme le sexe, la race, les talents propres, ou encore la classe, et tenter de ne pas se disperser, de ne pas trop se laisser aller là ou les actes et les dialogues nous mèneraient par défaut.<br />
Ne pas trop &quot;subir le jeu&quot;, mais plutôt &quot;tenir son rôle&quot;. C&#39;est ce que propose les meilleurs des RPG.<br />
<br />
Le développement:<br />
<br />
Le développement est quasiment purement technique. C&#39;est tout ce qui touche aux coté physique du personnage.<br />
Le choix de la classe et les facultés de combats, le choix des armes, l&#39;utilisation des 1000 biens dans l&#39;inventaire (artisanat par exemple).<br />
Augmenter sa puissance et ses possibilités à mesure de l&#39;aventure.<br />
Utiliser tout ce qui permet de faire face à la difficulté.<br />
S&#39;orienter stratégiquement et tactiquement.<br />
[/quote]<br />
<br />
<img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/super2.gif' class='bbc_emoticon' alt=':super2:' /> <br />
<br />
Comme dirait ma nièce: A quoi ça sert de plus parler si on a tout déjà dit ce qui faut &#33;<br />
<br />
Dollette
Shizam
Grand chevalier
#108
Comme dirait ma nièce: A quoi ça sert de plus parler si on a tout déjà dit ce qui faut &#33;
<br />
Et bien... Pour faire avancer le schmilblick ma bonne Dame&#33; <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/mdr.gif' class='bbc_emoticon' alt=':mrgreen:' /> Pour ne pas laisser dormir la bête... Ou encore, pour initier les novices de nos humbles expériences sur le thème... A moins que ce soit juste pour utiliser la plume et l&#39;encre, qui est gratuite sur RPGFrance. <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/heureux.gif' class='bbc_emoticon' alt=':heureux:' /> <br />
<br />
C&#39;est vrai qu&#39;en avançant d&#39;une page, on recul de trois, alors pourquoi ne pas se contenter d&#39;une bonne définition une fois pour toute?...<br />
Peut-etre parce que si le JDR lui est bien stable dans le temps, et bien compris, le RPG lui est mouvant. Les développeurs et les joueurs le manipulent comme une sphère chaude qui ne tient pas en main. Les sous-genres se multiplient aussi vite qu&#39;un couple de souries dans un sous-sol, ou chaque portée nouvelle semble etre de couleur différente.<br />
Certes, ça tourne en rond, ça reviens aux bases, puis ça repart vers une nouvelle offre, et quelquefois une nouvelle touche (touch). Ça avance d&#39;une case, et ça recul de trois...<br />
<br />
Le RPG se bonifie-t-il avec le temps? rien n&#39;est moins sûr, car la mode n&#39;est pas une valeur qui dure, et aujourd&#39;hui, le RPG est de mode.<br />
Faudra-t-il peut-etre qu&#39;il lasse les développeurs et les joueurs, pour qu&#39;il renaisse sous de nouvelles formes? qu&#39;il retrouve de l&#39;authentique? de la base saine? Pour moi, surtout de l&#39;écriture et une place encore plus grande à l&#39;incarnation du personnage.<br />
Sauf exceptions, le RPG deviens pour moi trop &quot;arcade&quot;, trop copier/coller de l&#39;un à l&#39;autre. Un manque d&#39;imagination dans le concept. <br />
De toute façon, je sais déjà qu&#39;il ira appeler au secours du coté du JDR un jour, pour retrouver sa respiration.<br />
<br />
Mais ne va pas raconter tout ça à ta nièce Dame Dolette, le temps fera l&#39;affaire.. <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/clindoeil.gif' class='bbc_emoticon' alt=':clindoeil:' />
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
AbounI
Grand gobelin
#109
Pas faux.<br />
Prenons par exemple la simulation d&#39;un jet de dés, et son résultat visuel pour celui qui le lancerait dans un JDR de table.<br />
J&#39;ai l&#39;impression que cette simulation est aujourd&#39;hui &quot;useless&quot; dans les RPGs actuel (Risen, DA, TW, etc).Seuls ceux qui s&#39;authentifient réellement et volontairement à un style P&amp;P le simulent (Drakensang, Age of Decadence,...), dans une actualité assez fraiche (exit les BG).Mais ce type de RPG n&#39;est pas la mode non plus, il faut bien l&#39;avouer.<br />
<br />
Le problème, pour moi, viendrait d&#39;une simplification des règles et d&#39;interface (ou le visuel mise avant tout sur l&#39;immersion, ce qui n&#39;est pas non plus synonyme d&#39;incarnation, ce n&#39;est pas suffisant comme justification).<br />
<br />
D&#39;ailleurs pensez vous comme moi, qu&#39;une interface entièrement dédiée au rendu graphique d&#39;un environnement 3D, ou encore l&#39;abus de cinématique, ne suffit pas à engendrer cette incarnation recherchée.Ce n&#39;est pas par ce qu&#39;un environnement/cinématique nous est donné qu&#39;on va se sentir plus dans la peau du héros.<br />
C&#39;est cette directivité graphique qui vient tuer la part d&#39;imaginaire qu&#39;il nous reste à travailler.<br />
<br />
Que voulez vous, faut pas trop en demander aux jeune rolistes qui débarquent.De beaux effets graphiques, et hop, eux s&#39;imaginent surement être dans la peau de leur héros.Que fait t&#39;on de la personnalité?Doit elle passer aux second plan.Et comment la représenter in game?C&#39;est aussi ça l&#39;incarnation.Donner à son perso une personnalité (un peu con comme phrase, mais rappel essentiel).<br />
<br />
<br />
Pour apporter une touche de personnalisation, on a pas 36 solutions quand il faut sortir de l&#39;aspect graphique/physique.on adopte soit un système d&#39;alignements, mais pas très pratique dans un cRPG, puisqu&#39;il faudra écrire un jeu qui puisse vraiment prendre en compte un système choix/conséquence (socialement parlant) qui y réponde.Parceque dézinguer tout ce qui bouge, c&#39;est pas ce que j&#39;appelle une certaine finesse sociale ou anti-héros (dans le cas d&#39;un type 100% evil, n&#39;est ce pas Andy?).Bref, il faudra donner de la diversité &quot;comportementale&quot;.D&#39;autant que c&#39;est encore plus vrai dans un cRPG de gestion de groupe (conflits ou affinités<br />
dans le groupe).<br />
<br />
<br />
L&#39;autre altenative passe aussi par la voix du héros.<br />
On a vu la différence entre les 2 Dragon Age, pour reprendre ces 2 exemples.<br />
D&#39;un coté un personnage silencieux, et de l&#39;autre un héros &quot;non muet&quot;.Le problème du dernier, c&#39;est que le joueur perd cette liberté de s&#39;imaginer une voix, une intonation, ou même éventuellement un défaut d&#39;élocution (et comment je fais si je choisis un perso qui zozotte ou qui bégaie?)De même que je ne puis choisir un accent ou autre identité particulière (comme on pouvait l&#39;avoir au mieux dans BG, NWN: voie rauque, fluette, caverneuse,...).Finalement, la encore, DA2 est pour moi une régression dans l&#39;incarnation car il impose une voix unique, donc impersonnelle.Et c&#39;est pas du au systeme Mass Effect (roue des dialogues), tout comme cet ajout d&#39;icone pour simuler une intonation liée au choix de réponse possible.<br />
<br />
<br />
Alors pour ou contre un perso 100% parlé?Contre si tout le travail imaginaire tuant l&#39;incarnation n&#39;a plus lieu d&#39;être en résultat d&#39;une voix unique et dirigiste.Mais le nouveau roliste en herbe saurait il comprendre ce raisonnement matinal: est il pour lui essentiel au moins d&#39;incarner un perso (et comment si oui) ou ne recherche t&#39;il qu&#39;une monté en puissance ?(aka le &quot;build&quot;, comme on pas vu voir certains sujet sur certains forums de certains jeux jeux déidées aux build de personnage)<br />
<br />
<br />
Alors oui mon Shishi, tu as raison d&#39;invoquer l&#39;effet de mode.Mais le roliste PC ne fait il pas que la subir?A t&#39;il le choix pour au moins essayer de la contrôler, l&#39;orienter, diriger?Et comment dans ce cas?En cela, je suis curieux de voir le succes de Age of Decadence quand il sortira, un old school RPG a contre courant de cette mode.Anti 3D, retour aux jets de dés visuels, anti voix, interface chadiée etc etc
Ejected
Dollette
Novice
#110
Alors pour ou contre un perso 100% parlé?
<br />
<br />
Pour moi c&#39;est non directement, et cela vaut également pour les PNJ. Pour être honnête, quand un personnage parle on se heurte au mauvais doublage, à une chute libre incroyable de la richesse de la réponse ( en contenu ), tout cela au final pour cliquer et passer le dialogue car on a lut plus vite les sous-titres et que la voix impersonnelle et sans émotion est sans intérêts.<br />
<br />
Le premier exemple qui me vient à l&#39;esprit est Morrowind VS Oblivion: les réponses des personnages de l&#39;un sont longues, biens fournies et intéressantes à lire car elles apportent un éclairage sur l&#39;histoire et la mythologie du monde; les réponses de l&#39;autre sont courtes, sans intérêts et vite passé en cliquant. <br />
<br />
Cela reste mon avis bien évidemment. <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/honte.gif' class='bbc_emoticon' alt=':honte:' /> <br />
<br />
Dollette<br />
<br />
P.S.: HS ?
Batman
Grand gobelin
#111
[quote name=&#39;AbounI&#39; date=&#39;01 août 2011 - 09:41 &#39; timestamp=&#39;1312184511&#39; post=&#39;85836&#39;]<br />
J&#39;ai l&#39;impression que cette simulation est aujourd&#39;hui &quot;useless&quot; dans les RPGs actuel (Risen, DA, TW, etc).Seuls ceux qui s&#39;authentifient réellement et volontairement à un style P&amp;P le simulent (Drakensang, Age of Decadence,...), dans une actualité assez fraiche (exit les BG).Mais ce type de RPG n&#39;est pas la mode non plus, il faut bien l&#39;avouer.<br />
[/quote]<br />
Pourtant sur le principe, le calcul des dégâts fonctionne bien de la même façon, même si le &quot;jet de dé&quot; n&#39;est pas toujours explicite, on reste sur du calcul de dégats en fonction de tel ou tel stats (The Witcher 2 affiche d&#39;ailleurs les points de dégâts infligé, même si c&#39;est très discret) et le jet de dé est là pour ajouter un facteur aléatoire, calculer ici &quot;informatiquement&quot;.<br />
Dans les BG et autres jeux qui tirent leurs règles du JDR papier, ce fut mis en évidence afin de &quot;comprendre&quot; les dégâts infligé, de faire un parrallèle direct avec les règles d&#39;origine, et d&#39;avoir un feedback aussi (coup critique, coup manqué, etc.).<br />
<br />
Les RPG récents se détachent beaucoup plus de cet aspect JDR papier, avec des règles &quot;propres&quot; en fait. Mais dans l&#39;ensemble, ces calculs ont lieu, même si on n&#39;a pas forcément de feedback à l&#39;écran. C&#39;est tout l&#39;intérêt des stats du héros (là où dans un FPS ou un jeu d&#39;action aventure, seul les stats de l&#39;arme rentrerais en compte).
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Shizam
Grand chevalier
#112
Les dés sont utilisés dans 95% des JDR, mais ils servent simplement de mayonnaise à la règle. Un JDR n&#39;a pas besoin de dé, mais c&#39;est plus &quot;pratique&quot; avec.<br />
Sans dé, j&#39;imagine que le MJ devra placer plus haut sa concentration et ses notes sur chacun des personnages-joueurs.<br />
<br />
Perso , j&#39;aime bien sentir les dés dans un RPG (jeu vidéo donc), mais surtout parce que j&#39;aime bien les règles D&amp;D à la base. Ça sert la tactique, mais peu ou prou l&#39;incarnation.<br />
<br />
C&#39;est d&#39;ailleurs là que le bas blesse, les soit disant RPG aujourd&#39;hui sont pratiquement tous devenus des jeux d&#39;aventure.<br />
Prenons Mass Effect II pour l&#39;exemple:<br />
Non seulement le coté bidouillage dans la feuille de perso est devenu inexistant, ou à peine formulé, que les arbres de choix dans les attributs/compétences sont maigres comme un lapin de garenne, mais en plus le coté &quot;vivant&quot;, c&#39;est à dire l&#39;incarnation du personnage, est en fait spoliée.<br />
Il n&#39;y a pas vraiment de choix de caractère pour le personnage principal. On nous oriente de fait vers bleu ou rouge, good ou evil, sympa ou sevère, etc... La force ou l&#39;empire lol..<br />
D&#39;ailleurs, ce pseudo choix good /evil, qui était bien sympa dans un Kotor hier, ce fait vieillissant aujourd&#39;hui... rébarbatif.<br />
Si on note bien, une fois parti dans un des deux tempéraments, il vaux mieux s&#39;y tenir, sinon on n&#39;aura pas les compétences dédiées qui nous attendent. Tout est donc &quot;ficelé&quot;.<br />
Ficelé, scénarisé, dirigé, orienté, ajouté à une mécanique de couloirs, tout mais pas un RPG dans l&#39;âme donc .<br />
<br />
On pourrait penser la même chose de The Witcher (je parle du 1 car je ne connais pas encore le 2), mais il est lui bien plus proche d&#39;un RPG que ME.<br />
On ne créer pas le personnage, il existe, mais on a la sensation de pouvoir l&#39;incarner mieux que Shepard. On a à la fois une certaine assurance de part ses propres faits et décisions, mais on peut etre &quot;fauché&quot; à chaque nouvelle embranchement. On est à la fois tantôt maitre de ses propres actions, puis on les subits aprés s&#39;y etre engagé, plus tôt , ou plus tard.<br />
C&#39;est un peu plus qu&#39;un simple revirement de situation (mécanique IA), on doit assumer plus profondément les positions de Géralt. Le jeu finalement nous pousse a nous sentir à la fois fort et faible, à ne jamais avoir raison, mais plutôt à bien sentir le poids de chaque décision, qui sont souvent au delà du simple choix, bon ou mauvais, bien ou mal.<br />
Il y a une part de ce que l&#39;on apporte à Géralt, et une part voulu par l&#39;histoire. Et cela forgera une personnalité plus profonde, plus lourde, d&#39;autant que la qualité du jeu, son/musique/esthétique/ météo/etc; renforcera encore l’immersion, appuyant l&#39;incarnation.<br />
<br />
Je pense aussi que l&#39;interface devrait pouvoir disparaitre pour renforcer encore l&#39;immersion dans les RPG. La transparence et la mécanique intuitive sont des bonnes bases pour ça.<br />
Ce qui ne l’empêche pas d’etre complexe et riche, pourvu qu&#39;elle se fasse oublier dans l&#39;action.<br />
<br />
Coté beaux graphismes , tout ça, bien sûr ce n&#39;est pas toujours l&#39;essentiel, mais ça renforce l&#39;émotion. A condition qu&#39;elle n&#39;entrave pas l&#39;imagination, ce qui est trop souvent le cas, car elle impose le tout sur tout l&#39;écran. On vois, on constate, on n&#39;imagine moins.<br />
Pour la voix du héros, je pense que ce n&#39;est pas vraiment un problème, pour peu que le texte qui la sert soit au plus proche possible de ce que le personnage-joueur ai envi de dire.<br />
Le problème majeur dans un RPG, c&#39;est que le texte est le même pour tous, alors que dans un JDR, chaque joueur à son authenticité, son style et ses mots.<br />
Vous imaginez le boulot, si les dev&#39;s devaient écrire différemment pour jouer sympa, lourdingue, violent, poète, efféminé, prétentieux, maladroit, vantard, malicieux, arrogant, dragueur, complice, etc..
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
Tommy - Serial Loser
Villageois
#113
[quote name=&#39;Shizam&#39; date=&#39;01 août 2011 - 10:27 &#39; timestamp=&#39;1312190863&#39; post=&#39;85856&#39;]<br />
Les dés sont utilisés dans 95% des JDR, mais ils servent simplement de mayonnaise à la règle. Un JDR n&#39;a pas besoin de dé, mais c&#39;est plus &quot;pratique&quot; avec.<br />
Sans dé, j&#39;imagine que le MJ devra placer plus haut sa concentration et ses notes sur chacun des personnages-joueurs.<br />
[/quote]C&#39;est en effet le cas dans le jeu de rôle Ambre, qui se joue sans dés. Tous les paramètres liés au hasard sont gérées par un système de karma qui détermine la chance ou malchance du PJ. Ainsi, un personnage avec un mauvais karma tombera facilement dans un piège, sera peu apprécié, échouera plus souvent... mais aura également plus de points à sa disposition lors de sa création.<br />
<br />
Il n&#39;y a pas vraiment de choix de caractère pour le personnage principal. On nous oriente de fait vers bleu ou rouge, good ou evil, sympa ou sevère, etc... La force ou l&#39;empire lol..
En effet, sa binarité est un des défauts de Mass Effect, mais je ne pense pas qu&#39;il faille la considérer dans une optique absolue de &quot;good/evil&quot;. Plutôt de &quot;diplomate/brutal&quot;. Après tout, si Shepard soutient systématiquement Anderson contre Udina, il est considéré comme &quot;pragmatique&quot; (donc brutal) alors qu&#39;il s&#39;agit du choix le plus défendable moralement, Anderson étant la sincérité incarnée quand Udina est profondément cynique (voire carrément xénophobe vis-à-vis des espèces extraterrestres).
AbounI
Grand gobelin
#114
Puisque j&#39;évoquais Age Of Decadence et son empreinte résolument old school, voici une intéressante inter/outerview : Against RPG Decadence (le ton est donné avec un tel intitulé, même si c&#39;est pas tout frais)<br />
<br />
<br />
RPS: What’s the problems with the modern RPG? How does Age of Decadence deal with it?<br />
<br />
Vince: The problem is simple. Nobody is interested in making dialogue-heavy, turn-based RPGs loaded with meaningful choices and multiple paths. A game like Diablo will always sell more than a game like Planescape: Torment, and games like Torment are much harder to make. So, no publisher is interested in making games like Torment that may or may not sell enough to break even when you can make guaranteed hits like Diablo or Oblivion.<br />
<br />
That creates a niche – a market too small for big companies to care about, but big enough for indie developers to play at. Since we can’t match the multi-million budget visuals, we go back to the roots – we focus on gameplay.
<br />
<br />
On voit bien l&#39;optique a contre courant d&#39;un tel titre<br />
<br />
<br />
<br />
<br />
Du jet de dés qui tue l&#39;immersion (pour revenir la dessus) et qui ralentirait l&#39;action d&#39;un gameplay en temps réel (RT) alors que le concept convient parfaitement à un système tour par tour (TB)<br />
<br />
<br />
“Taking turns fighting may be something “classic” and “niche” audience, but it’s “niche” for a reason, people are looking to new things, and while rolling dice worked for pen and paper, we don’t have to do that anymore and for most people, it’s just not all that fun. Real time is just more immersive for most that want to deal with something that feels more like a real world, not a jumble of numbers and calculations on screen, the illusion is maintained with it off screen, happening in real time while people move and fire freely aiming where they want, when they want, how they want.”
<br />
<br />
<br />
<br />
<br />
L&#39;article cite également quelques titres (que je ne connais pas) mais qui occupe une place de choix dans le coeur de mysterious Vince.Entre autre <br />
<br />
<br />
-Darklands : &quot; it’s easier to list what you couldn’t do in that game than what you could do. It saddens me that a game of that caliber won’t be made again, but hey, who needs gameplay when you can look at shiny next-generation graphics? m i rite?&quot;<br />
<br />
<br />
-Xcom :&quot;The king of turn-based gameplay. If you haven’t played it, stop reading this crap and go play it right now.&quot;<br />
<br />
<br />
-Prelude to Darkness :&quot;Prelude to Darkness featured an original, very detailed setting, great TB combat system, multi-solution quests, branching main quest, and many innovative design elements. That was the game that inspired me the most. It has shown me that indie projects can easily compete with and even beat “commercial” games in the gameplay and design departments.&quot;<br />
<br />
<br />
<br />
<br />
<br />
<br />
<br />
Donc effet de mode c&#39;est certain, mais aussi volonté pour des développeurs d&#39;emprunter le chemin de la simplicité (1ere citation), mais aussi de toucher un public moins hardcore, et donc plus large.<br />
<br />
<br />
<br />
<br />
<br />
Ejected
Andariel
Grand chevalier
#115
[quote name=&#39;Areku&#39; date=&#39;28 juillet 2011 - 01:08 &#39; timestamp=&#39;1311811725&#39; post=&#39;85242&#39;]<br />
Je suis d&#39;accord, Heavy Rain devrait être qualifié de RPG, combien de fins différentes ? 7 je crois. Ce n&#39;est pas rien.<br />
[/quote]<br />
<br />
Non, non et non&#33; Heavy Rain n&#39;est pas et ne pourra jamais être un RPG, combien même il y aurait 666 fins&#33; C&#39;est tout simplement un Film interactif qui se base sur le scénar et la mise en scéne dirigiste plus qu&#39;autre chose. Un RPG n&#39;est pas une succession de cinématiques avec des QTE. Alors ouais, les jeux comme Alpha Protocol, Mass Effect 2 créent la confusion à ce sujet, mais fondamentalement un RPG donne un certain rôle au joueur, alors que ce dit role est passif dans un film interactif ce qui fait que l&#39;expérience de jeu ne sera jamais similaire...
I had a brother! A baby brother! And he was perfect! Perfect in every way!
Batman
Grand gobelin
#116
[quote name=&#39;Andariel&#39; date=&#39;01 août 2011 - 06:24 &#39; timestamp=&#39;1312215883&#39; post=&#39;85940&#39;]<br />
Non, non et non&#33; Heavy Rain n&#39;est pas et ne pourra jamais être un RPG, combien même il y aurait 666 fins&#33;<br />
[/quote]<br />
Tout à fait, pour moi l&#39;une des caractéristique du RPG, c&#39;est la personnalisation de l&#39;évolution de son personnage, chose qui je ne m&#39;abuse n&#39;est pas présente dans Heavy Rain.<br />
Celà dit, le principe de choix multiple que l&#39;on retrouve dans les RPG est ici bien présent, donc la &quot;confusion&quot; n&#39;est pas hasardeuse non plus.<br />
Mais en effet Heavy Rain passe à coté de tous le concept d’interprétation, et on n&#39;est pas tellement libre de flâner dans ce jeu, on ne fait que choisir des orientations dans le film, un peu comme si on en était le scénariste finalement.<br />
<br />
Enfin n&#39;ayant pas joué au jeu (mais je me suis néanmoins informé dessus), je me trompe peut-être.
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Shizam
Grand chevalier
#117
Oui bien sûr, tout est proprement scripté dans Heavy Rain, ce n&#39;est pas là ou je voulais en venir.<br />
On y incarne 4 personnages, on est sensé etre eux tour à tour, et à chaque action, pensée, on essai d&#39;avancer avec notre logique et nos sentiments, en même temps que l&#39;ont est conduit par les scripts. Ce n&#39;est pas que le choix soit bien large, mais on a un ressenti, en étant chacun des 4 rôles dans l&#39;histoire.<br />
Il n&#39;est pas un RPG en terme technique, mais il en a un peu le gout.<br />
<br />
Non, non et non&#33;
<br />
Tu veux une sucette Andy&#33;? <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/mdr.gif' class='bbc_emoticon' alt=':mrgreen:' /> <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/mdr.gif' class='bbc_emoticon' alt=':mrgreen:' />
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
Jotun
Citoyen
#118
[quote name=&#39;AbounI&#39; date=&#39;01 août 2011 - 01:03 &#39; timestamp=&#39;1312200210&#39; post=&#39;85880&#39;]<br />
-Xcom :&quot;The king of turn-based gameplay. If you haven’t played it, stop reading this crap and go play it right now.&quot;<br />
[/quote]<br />
<br />
Il me semble que Xcom c&#39;est un peu l&#39;ancêtre des Jagged Alliance. Mais je trouve que JA2 est vraiment excellent niveau RPG tactique tour par tour (d&#39;ailleurs il devrait y avoir un remake en 3D... Mais plus vraiment en tour par tour, ça m&#39;a plutôt l&#39;air d&#39;être une sorte de semi-temps réel).
Sylvain
Novice
#119
[quote name=&#39;Andariel&#39; date=&#39;01 août 2011 - 06:24 &#39; timestamp=&#39;1312215883&#39; post=&#39;85940&#39;]<br />
Non, non et non&#33; Heavy Rain n&#39;est pas et ne pourra jamais être un RPG, combien même il y aurait 666 fins&#33; C&#39;est tout simplement un Film interactif qui se base sur le scénar et la mise en scéne dirigiste plus qu&#39;autre chose. Un RPG n&#39;est pas une succession de cinématiques avec des QTE. Alors ouais, les jeux comme Alpha Protocol, Mass Effect 2 créent la confusion à ce sujet, mais fondamentalement un RPG donne un certain rôle au joueur, alors que ce dit role est passif dans un film interactif ce qui fait que l&#39;expérience de jeu ne sera jamais similaire...<br />
[/quote]<br />
<br />
Oui Heavy Rain pourrait être un RPM, Role Playing Movie :D
Caldanath
Gobelin
#120
Bon je vais apporter ma pierre à l&#39;édifice <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/smile.gif' class='bbc_emoticon' alt=':)' /><br />
<br />
Alors le RPG, pour moi, c&#39;est quelque chose de malléable.<br />
<br />
Bien sûr, il y a les bases, que je considère être un inventaire, un système de quêtes, d&#39;expérience, et de niveau, sans oublier des dialogues à choix multiples.<br />
<br />
Mais le RPG à la base (papier donc) est fait pour pouvoir être manipulé, changé, adapté en fonction de l&#39;envie de celui qui y joue.<br />
Les jeux de rôles papiers posaient les bases, et les joueurs en faisait ce qu&#39;ils voulaient, ils n&#39;étaient pas obligé de suivre les règles, et c&#39;est toujours le cas aujourd&#39;hui.<br />
<br />
C&#39;est pour ça que le RPG peut se renouveler. Ébranler les bases (bon pas trop quand même) pour amener des expériences sans cesse différentes.<br />
<br />
Enfin ce n&#39;est que mon avis. <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/clindoeil.gif' class='bbc_emoticon' alt=':clindoeil:' />
Les lances seront secouées ! Les boucliers voleront en éclats ! Une journée de l'épée! Une journée rouge ! Avant que le soleil ne se lève!
thechrisweis
Novice
#121
[quote name=&#39;Caldanath&#39; date=&#39;27 septembre 2011 - 08:04 &#39; timestamp=&#39;1317146688&#39; post=&#39;95341&#39;]<br />
Bon je vais apporter ma pierre à l&#39;édifice <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/smile.gif' class='bbc_emoticon' alt=':)' /><br />
<br />
Alors le RPG, pour moi, c&#39;est quelque chose de malléable.<br />
<br />
Bien sûr, il y a les bases, que je considère être un inventaire, un système de quêtes, d&#39;expérience, et de niveau, sans oublier des dialogues à choix multiples.<br />
<br />
Mais le RPG à la base (papier donc) est fait pour pouvoir être manipulé, changé, adapté en fonction de l&#39;envie de celui qui y joue.<br />
Les jeux de rôles papiers posaient les bases, et les joueurs en faisait ce qu&#39;ils voulaient, ils n&#39;étaient pas obligé de suivre les règles, et c&#39;est toujours le cas aujourd&#39;hui.<br />
<br />
C&#39;est pour ça que le RPG peut se renouveler. Ébranler les bases (bon pas trop quand même) pour amener des expériences sans cesse différentes.<br />
<br />
Enfin ce n&#39;est que mon avis. <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/clindoeil.gif' class='bbc_emoticon' alt=':clindoeil:' /><br />
[/quote]<br />
<br />
<br />
Je partage entièrement ton avis, j&#39;ai juste deux point a rajouter qui pour moi et les amis avec lesquels je joue le plus souvent sont indispensables, l&#39;arbre de compétence et l&#39;amélioration des armes armure et autre items (bien que ce deuxième point puisse aussi être classé dans l&#39;inventaire). Il faut aussi une certaine fluidité dans le jeu pour ne pas le rendre barbant et pouvoir garder les joueurs au moins le temps d&#39;une quête.<br />
<br />
Anecdote personnel au niveau RPG papier j&#39;ai une partie(enfin une quête) commencé il y a deux ans avec avec mon groupe d&#39;amis on joue ensemble au moins 24 fois dans l&#39;année (à savoir que nos journée commence a 10 et se finisse a 6h du matin le lendemain au plus tôt) et elle dure aussi longtemps car il font n&#39;importe quoi, je suis obligé de faire intervenir le dieux pour les recadrer un minimum et on prend toujours autant de plaisir a créer cette histoire partie après partie)
Caldanath
Gobelin
#122
[quote name=&#39;thechrisweis&#39; date=&#39;27 septembre 2011 - 10:35 &#39; timestamp=&#39;1317155722&#39; post=&#39;95390&#39;]<br />
Je partage entièrement ton avis, j&#39;ai juste deux point a rajouter qui pour moi et les amis avec lesquels je joue le plus souvent sont indispensables, l&#39;arbre de compétence et l&#39;amélioration des armes armure et autre items (bien que ce deuxième point puisse aussi être classé dans l&#39;inventaire). Il faut aussi une certaine fluidité dans le jeu pour ne pas le rendre barbant et pouvoir garder les joueurs au moins le temps d&#39;une quête.<br />
<br />
Anecdote personnel au niveau RPG papier j&#39;ai une partie(enfin une quête) commencé il y a deux ans avec avec mon groupe d&#39;amis on joue ensemble au moins 24 fois dans l&#39;année (à savoir que nos journée commence a 10 et se finisse a 6h du matin le lendemain au plus tôt) et elle dure aussi longtemps car il font n&#39;importe quoi, je suis obligé de faire intervenir le dieux pour les recadrer un minimum et on prend toujours autant de plaisir a créer cette histoire partie après partie)<br />
[/quote]<br />
<br />
Heureux qu&#39;on s&#39;entende <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/super2.gif' class='bbc_emoticon' alt=':super2:' /><br />
<br />
Je partage ton rajout de l&#39;arbre de compétence et des améliorations, je les avais simplement oubliés. <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/honte.gif' class='bbc_emoticon' alt=':honte:' />
Les lances seront secouées ! Les boucliers voleront en éclats ! Une journée de l'épée! Une journée rouge ! Avant que le soleil ne se lève!
Redd
Seigneur
#123
Voici mon avis sur la question. Je le déclinerai en plusieurs points.<br />
<br />
<br />
Premier point : l&#39;univers<br />
L&#39;univers n&#39;a selon pas pas grand chose à voir avec le fait d&#39;être un jeu de rôle ou pas. Après tout, on a des jeux [/u]vidéos qui peuvent très bien se situer dans des univers SF, heroic fantasy ou autres, sans être des jeux de rôle.<br />
<br />
Et inversement, il existe des jeux de rôle (papier) qui permettent d&#39;incarner un personnage dans un univers tout à fait contemporain et non-fantastique. J&#39;ai moi-même créé un jeu de rôle papier qui permet aux joueurs d&#39;incarner... un simple lycéen vivant sur notre bonne vieille planète Terre, devant aller à l&#39;école, draguer des filles et réparer sa moto. Point de trolls, cyborgs et démons d&#39;outre-monde ici, ni de combats à l&#39;épée et au rayon-laser. <br />
<br />
COPS, lui, permet d&#39;incarner un flic. OK, l&#39;univers est cette fois fictif et légèrement futuriste, mais on peut très bien utiliser les règles de COPS pour incarner un membre du SWAT dans une enquête tout à fait contemporaine.<br />
<br />
<br />
<br />
<br />
Second point : la personnalisation du PJ.<br />
Là, on rentre selon un peu plus dans la catégorie &quot;jeu de rôle&quot; dès lors que le joueur est en mesure de personnaliser son PJ. Attention, je ne dis pas que c&#39;est un critère indispensable non plus. J&#39;ai déjà fait des parties de JDR où ma fiche PJ était toute faite, et ce pour le bien de la partie. Et plus simplement, en jouant au jeu de rôle Star Wars, le fait d&#39;incarner Luke Skywalker ne signifie pas que je ne fais plus de jeu de rôle.<br />
<br />
D&#39;ailleurs, j&#39;irais plus loin. On peut tout à fait jouer à un jeu de rôle en incarnant un personnage qui n&#39;a pas les mêmes valeurs que nous. Bref, le PJ n&#39;est pas obligatoirement une représentation idéalisée de ce que le joueur aimerait être dans un univers fictif. C&#39;est pourquoi je ne dirais pas que The Witcher n&#39;est pas un jeu de rôle car le personnage est prédéfini. Bref, j&#39;ai le droit de jouer une fille même si je suis un homme, un elfe même si je déteste cette race, un mage même si je préfère fondalement les guerriers, et un être malfaisant même si j&#39;ai un coeur de paladin au fond de moi. Les comédiens qui jouent des rôles au théâtre doivent-ils agir selon leur propre personnalité, ou celle de leur personnage ?<br />
<br />
Bien sûr, le fait de donner la possibilité de modifier l&#39;apparence, le background et d&#39;autres aspects du PJ dans un jeu vidéo lui donne un aspect &quot;jeu de rôle&quot; non négligeable. Car par cette personnalisation, il apporte un aspect essentiel du jeu de rôle : le choix. Ici, le choix de choisir qui on incarne. <br />
<br />
Encore faut-il que nos choix aient un réel impact sur le jeu. Ex : dans Neverwinter Nights, on peut choisir l&#39;âge de son perso, mais cela n&#39;a non seulement aucun impact sur le reste, mais ça peut même ajouter de l&#39;incohérence. En Pourquoi diable mon mage de 120 ans est-il de niveau 1 (il ne connait donc presque aucun sort), et surtout pourquoi vit-il encore à la campagne avec un père adoptif peut-être plus jeune que lui ?&#33; Ca, c&#39;est de la poudre aux yeux + qu&#39;une réelle composante de jeu de rôle.<br />
<br />
<br />
Troisième point : le choix<br />
Je l&#39;ai évoqué un peu avec la personnalisation du personnage. Mais cette fois, j&#39;irai plus loin. Pour moi, c&#39;est LA composante qui fait qu&#39;un jeu de rôle (papier) se distingue de n&#39;importe quel autre jeu de société. Et c&#39;est donc ce critère qui permettrait à un jeu de vidéo de vraiment mériter le titre de &quot;jeu de rôle&quot;.<br />
<br />
Quand on joue autour d&#39;une table avec des amis, il y a des règles à respecter. Les règles qui régissent l&#39;univers et qui permettent de jouer : les règles du jeu quoi. Bien. Les joueurs ont également un background et leur personnalité est décrite dans la fiche, ils doivent également la respecter pour que leurs actions soient cohérentes avec leur personnage (un paladin ne va pas se mettre tout à coup à tuer un mendiant pour récupérer ses pièces d&#39;or). Ce n&#39;est pas une liberté totale et chaotique. Le Maitre du jeu a également un scénario, et les joueurs sont censés le suivre un minimum (s&#39;il a prévu que vous alliez détruire l&#39;Anneau maléfique, vous avez intérêt à y aller plutôt que de rester joueur aux cartes dans la Comté, sinon la partie va vite être finie). Cependant...<br />
<br />
Cependant, les joueurs gardent un certain libre arbitre. Ils peuvent décider de la manière de faire, ils peuvent choisir la personnalité et les réactions qu&#39;ils auront face à certains évènements. Et ça ne se limite pas à &quot;dois-je épargner le vilain méchant que je viens de battre en combat singulier&quot;.<br />
<br />
Dans une partie de JDR, un joueur a le droit de faire des coups en douce, et même de trahir ses camarades ou de faire semblant. Il faut se rendre sur un autre continent ? Les joueurs peuvent user de leur imagination pour décider du moyen : par bateau, par avion ? et si on allait voir un mago pour qu&#39;il nous téléporte ? Ce genre de choix va pouvoir apporter de nouvelles pièces à l&#39;échiquier du maitre de jeu.<br />
<br />
Je ne m&#39;étendrai pas plus sur les choix qui existent dans un JDR papier, mais je dirais juste que pour moi, + un jeu vidéo nous permet de prendre des choix, et + ces choix ont un réel impact sur le déroulement du jeu, alors + ce jeu mérite l&#39;appellation de jeu de rôle.<br />
<br />
Prenons the Witcher 2. J&#39;ai trouvé le nombre de choix à faire assez limité. Cependant, le simple fait de choisir entre l&#39;elfe ou Roche change du tout au tout le déroulement du jeu. Le chapitre suivant se passe en effet sur un autre lieu, avec d&#39;autres personnages et d&#39;autres quêtes. C&#39;est génial. <br />
<br />
Dans Baldur&#39;s Gate, a t-on la possibilité de choisir quoi que ce soit ? Non, il faut avancer de ville en ville et tuer Sarevok. Ce jeu est peut-être formidable sur plein d&#39;aspects, mais côté choix, c&#39;est le vide intersidéral. Et si mon personnage voulait devenir le seigneur du meurtre ? Le puis-je seulement ?(oui, à la toute fin de Throne of Bhaal, un choix rapide est proposé, c&#39;est mieux que rien).<br />
<br />
Dans Fallout, on a déjà beaucoup plus de choix disséminés ici et là. Le simple fait de choisir d&#39;aller faire ses affaires dans une ville avant d&#39;aller dans une autre a des répercussions.<br />
<br />
<br />
<br />
<br />
Quatrième point : l&#39;évolution du personnage<br />
Là je parle tout simplement des caractéristiques, compétences, facultés. Toutes ces choses qui font que le personnage devient + doué dans le temps. C&#39;est une composante quasi nécessaire mais pas suffisante pour un jeu de rôle. <br />
<br />
Je dis bien &quot;quasi&quot; car je ne la considère pas comme obligatoire. A nouveau, j&#39;ai déjà joué à une partie de D&amp;D sans que mon perso évolue. Je n&#39;ai reçu de l&#39;XP qu&#39;à la fin du jeu, mais vu que l&#39;aventure de mon personnage était définitivement terminée, elle ne m&#39;a servi à rien. Et pourtant, j&#39;ai bien fait une partie de jeu de &quot;rôle&quot;. J&#39;ai incarné ce perso pendant plusieurs, j&#39;ai fait des choix, je me suis éclaté.<br />
<br />
Inversement, on peut jouer à des jeux où notre personnage évolue sans que ce ne soit réellement un véritable jeu de rôle.
Steam : Redd-Lille / Géocaching : agbd59 / Bloodbowl : adrieux
Shizam
Grand chevalier
#124
D&#39;ailleurs, j&#39;irais plus loin. On peut tout à fait jouer à un jeu de rôle en incarnant un personnage qui n&#39;a pas les mêmes valeurs que nous
<br />
C&#39;est tout à fait vrai. C&#39;est d&#39;ailleurs peut-etre là l&#39;essence même du jeu de rôle.<br />
<br />
Cela dit, je pense qu&#39;il est plus facile d&#39;incarner ce genre de personnage, aux antipodes de ce que l&#39;ont est donc, dans les jeux de rôle papier (sur table), que dans les jeux vidéos.<br />
Car il faut avoir une certaine vision du personnage, et une certaine discipline à le tenir.<br />
Chose apriori plus aisé sur table où le Maitre de Jeu veillera aussi à ce que l&#39;ont tienne ce personnage. Alors que dans un jeu vidéo, l&#39;IA ne nous aidera pas, ou trés peu, à maintenir cette vision tout au long du jeu.<br />
Je pense que par défaut donc, dans un jeu vidéo, on se laissera retomber petit à petit vers ce que l&#39;ont est, plutôt que vers ce que l&#39;ont aimerai etre.<br />
Je parle bien sur de l’interprétation du personnage, de l&#39;incarnation donc, et non pas de l&#39;évolution technique, qui elle est bien plus facile à entrevoir et à tenir dans un jeu vidéo.
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
Pimky
Novice
#125
Un RPG c&#39;est des choix, des stats !

Un méchanisme. De la logique. Et si possible une histoire.

Le RPG et le roleplay sont deux chose bien distinct qui n&#39;ont que peux de point en commun Un RPG est plutôt solitaire (limité), et on ne roleplay pas beaucoup avec une histoire, un livre ou un film. La marge de manoeuvre étant inexistante, Si je souhaite incarner le prédicateur de l&#39;arrivée imminente de la rouille, que je veux sillonner les rue pour prévenir tout le monde que la rouille arrive ! les RPG ne permettent pas le roleplay ;P

Message édité pour la dernière fois le : 02/09/2012 à 17:16