Mercredi 20 Novembre 2019, 10:30     Connectés : 6      Membres : 5


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2 3 4 5 …  8

Qu'est-ce qu'un RPG ?

REPONDRE S'ABONNER
Megamat
Gobelin
#26
A l&#39;époque nous avons réfléchit aux points communs de tous les styles de RPG quelqu&#39;ils soient, et un seul point commun en est ressorti, l&#39;Arbre des compétences. Tout RPG se doit d&#39;avoir un arbre de compétence pour faire évoluer son personnage. C&#39;est pour cette raison que certains titres, comme STALKER par exemple, ne font pas partis de nos publication.<br />
<br />
Maintenant il est clair qu&#39;un RPG (Jeux de Rôle) au sens stricte est un jeu dans lequel nous nous identifions par rapport à notre personnage principal, mais dans ce cas là, tout les jeux sont des RPG, même Mario ou encore les FPS etc...<br />
<br />
Les éléments clefs d&#39;un RPG (à mon sens) sont :<br />
<br />
[*]Un arbre de compétences[*]Une gestion des points d&#39;expérience[*]Une histoire / Scénario[*]Une quête principale et des quêtes secondaires[*]Des dialogues avec des PNJ[*]Des choix[*]Des combats tactiques ou non[*]Des trésors et autres objets à trouver ou à looter
Prostate
Guerrier
#27
Je ne suis pas d&#39;accord pour les combats. je suis certain que l&#39;on pourrait faire (et il y en a peut etre déjà) des bons rpgs sans combat.
Chaussette !
Batman
Grand gobelin
#28
[quote name=&#39;Prostate&#39; date=&#39;11 mars 2011 - 10:02 &#39; timestamp=&#39;1299834147&#39; post=&#39;65295&#39;]<br />
Je ne suis pas d&#39;accord pour les combats. je suis certain que l&#39;on pourrait faire (et il y en a peut etre déjà) des bons rpgs sans combat.<br />
[/quote]<br />
Fallout ou PLanescape Torment sont connu pour mettre la part belle au role play en rendant certains combat facultatifs en effet. COmme dit plus haut, les relation social sont un point clé d&#39;un RPG à mon sens.<br />
<br />
[quote name=&#39;Megamat&#39; date=&#39;11 mars 2011 - 09:49 &#39; timestamp=&#39;1299833350&#39; post=&#39;65293&#39;]<br />
Maintenant il est clair qu&#39;un RPG (Jeux de Rôle) au sens stricte est un jeu dans lequel nous nous identifions par rapport à notre personnage principal, mais dans ce cas là, tout les jeux sont des RPG, même Mario ou encore les FPS etc...<br />
[/quote]<br />
En effet. <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/clindoeil.gif' class='bbc_emoticon' alt=':clindoeil:' /> <br />
Cela dit, je pense que l&#39;on peut clairement identifier un RPG dans le fait que le joueur s&#39;impliquera plus dans son personnage. Dans Mario ou Kirby, on ne va pas tellement chercher a faire évoluer son personnage, a avoir un réseau social de PNJ (pour les quête, marchandage ou autre), alors qu&#39;on le fera plus dans The Witcher.<br />
<br />
Après je pense au cas controversé de Zelda, souvent qualifé de Action-RPG. On retrouve les relations avec les PNJ selon les opus (même si moins poussé que dans un Witcher ou un Dragon Age. On va également avoir des marchand, des quêtes annexes et autres trésors cachés. On a également le système d&#39;inventaire, avec des items qui octroi à notre héros de nouvelle compétences. Même si on a pas vraiment la notion de &quot;liberté d&#39;évolution&quot;, on retrouve (encore une fois selon les épisode) une véritable liberté d&#39;exploration. Je pense notamment à &quot;A link to the past&quot; ou plus encore le tout premier Zelda sur NES. Dans ce dernier, on pouvait attaquer les donjons dans n&#39;importe quelle ordre, et se promener quasiment sur toutes la map sans aucune restriction (à part la nécessité d&#39;avoir la barque ou le bracelet de force pour quelques écrans qui se comptent sur les doigts d&#39;une main).
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Andariel
Grand chevalier
#29
ah bah dis donc&#33; je m&#39;attendais pas à ce que vous soyez si nombreux à étre aussi constructifs ché plus qui quoter là<br />
<br />
disons que je trouve les posts de Shizam et Abouni complémentaires et je suis d&#39;accord avec l&#39;ensemble à un certain point...Mais est ce qu&#39;il suffirait de pouvoir incarner un perso, le faire développer dans un certain univers pour dire que le jeu en quéstion RPG? alors oui, c&#39;est vrai, les mécanismes du jeux font la différence, mais à quelle limite?<br />
quelle est la barriére qui délimite un Action RPG d&#39;un Hack &#39;n Slash? Comment on peut évaluer les proportions RPG d&#39;un tel jeu?<br />
<br />
sinon pour Batou et son Minecraft, disons qu&#39;à mon avis, ce qui lui manque pour dire que c&#39;est un RPG c&#39;est la composante &quot;développement&quot; dont parlait Shizam: l&#39;évolution non seulement du perso incarné (l&#39;expérience, les traits de caractére, les aptitudes...) mais aussi de son histoire (un scénar donc), et la notion d&#39;univers mentionnée par Abouni: un univers intéractif sur pas mal de niveaux surtout d&#39;un point de vue social (des PNJs, des quétes...), pas juste des décors modulables. Alors oui, on peut avoir recours à sa propre imagination pour donner une dimension RPG à un jeu (surtout quand on est plusieurs), mais est ce que c&#39;est suffisant pour dire qu&#39;on est face à un RPG? je veux dire, si on se fait des trips role play sur des jeux qui ne le sont pas à la base, est ce qu&#39;on pourrait dire qu&#39;on joue à un RPG?<br />
<br />
ah, je te vois parler de dialogues, de notion de choix de dialogues et du coté social...si on se base sur ce point précisement, est ce qu&#39;on pourrait pas dire que les films intéractifs genre Shenmue ou Heavy Rain, avec la relation scénar/dialogues alambiquée, pourrait aussi étre des RPGs à un certain niveau? là aussi où s&#39;arréte la frontiére entre RPG et film interactif, surtout si les mécanismes du jeu sont similaires? par exemple, Alpha Protocol, c&#39;est plus un RPG ou un film intéractif?<br />
<br />
et puis dans pas mal de jeux d&#39;aventures, on incarne un perso, on a une certaine libérté de dialoguer avec les PNJs (donc, le coté relationel est là) ou d&#39;aller à des endroits différents dans un certain univers avec une certaine notion d&#39;évolution du perso (inventaire, compétences...ou méme état d&#39;ésprit et situation...). Les Runaways ou les chevaliers de Baphomet, par exemple...Qu&#39;est ce qui fait que c&#39;est pas des RPGs?<br />
<br />
Megamat, les Sims tu connais? d&#39;une certaine façon, y&#39;a dedans un arbre de compétences (aptitude à faire le ménage, faire de la musique), une certaine géstion de points d&#39;exp (tant que tu t&#39;applique dans un domaine donné, tu gagnes des points, la jauge associée se remplie et tu deviens plus expérimenté dedans), les derniers Sims possédent un scénario (les Sims 2 Naufragés), des quétes en quelques sortes, des dialogues, des choix (ben ouais,si tu te payes un canapé moderne ou Louis 16) et tout...bon, y a pas de combats mais vous venez de dire que PS:T et Fallout, sans le moindre combat ça réste quand méme un RPG...Alors ma quéstion est simple: Pourquoi Les Sims font pas partie de vos publications?<br />
<br />
<br />
d&#39;un autre coté, pourquoi Planescape Torment qui n&#39;a pas d&#39;arbre de compétences à vrai dire, fait partie lui de vos publications?<br />
<br />
<br />
PS: mes intérrogations ne sont pas forcément déstinées qu&#39;à mes interlocuteurs...je voudrais bien que le plus possible de monde y réponde...
I had a brother! A baby brother! And he was perfect! Perfect in every way!
Shone
Garde
#30
Bonjour. Alors ce sujet fort intéressant et finalement qui revient souvent, m&#39;a encouragé à finalement m&#39;inscrire.<br />
<br />
Qu&#39;est ce qu&#39;un RPG? Pfiou, vaste sujet. Je vais y aller de ma définition, de ma vision en tant que rôliste papier.<br />
<br />
La base d&#39;un RPG, c&#39;est ce qu&#39;à énoncé Shizam, si y a pas ça en base, c&#39;est pas un jeu de rôle. L&#39;incarnation d&#39;un personnage est le fondement même du jeu de rôle.<br />
<br />
La moralité ou les considérations du personnage sont liées à son environnement, à son vécu, à son background, et non pas aux considérations du joueur(ce qui ne veut pas dire que sur pas mal de points le personnage n&#39;aura pas de raisons d&#39;avoir des points communs avec le joueur).<br />
<br />
C&#39;est exactement ce que Shizam dit : &quot;C&#39;est le coté mental du personnage.<br />
Donner vie à son personnage, lui forger un caractère, s&#39;habiller de lui&quot;. Et non pas l&#39;habiller de soi.<br />
<br />
C&#39;est donc le point de départ. Ce qu&#39;un jeu de rôle doit permettre c&#39;est donc d&#39;affirmer son rôle, la personnalité donnée à son personnage, et cela passe par des situations où des questionnements, des réflexions et au final des choix vont se présenter au personnage.<br />
<br />
J&#39;ai un peu lu le post concernant l&#39;avis de Canard PC sur Dragon Age 2, si je ne remets pas en cause(j&#39;ai pas joué au jeu) leur opinion sur le fait que DA2 soit raté et pas un bon RPG, je ne peux être d&#39;accord sur un point de leur argumentation, à savoir : &quot;certains choix ne changent que des détails&quot;. <br />
<br />
Non. Ce qui paraît anodin ne l&#39;est pas. Parce que chaque détail contribue à renforcer le rôle incarné, achève de peaufiner le jeu du personnage. Ce qui n&#39;affecte pas la &quot;grande histoire&quot; mais nous affecte nous, dans notre rôle, est tout aussi important que ce qui va faire évoluer l&#39;histoire. C&#39;était déjà le cas dans Dragon Age : Origins.<br />
<br />
Le rôliste devient le personnage, il pense comme le personnage, sa pensée et sa réflexion étant basées sur tout ce qu&#39;il connaît du personnage, du vécu, des situations où il aura fait un choix plutôt qu&#39;un autre.<br />
<br />
En aucun cas il se demande si un choix sera plus amusant à faire et prendra autre chose en compte que ce que le personnage lui même ferait compte tenu de son vécu, de la personnalité forgée. Le rôliste pense comme le personnage qu&#39;il a créé et qu&#39;il incarne.<br />
<br />
C&#39;est ça jouer, incarner un rôle. Et en matière de jeu vidéo, ce sont les jeux qui permettent cela en tenant compte de toutes les bases citées précédemment, qui peuvent être qualifiés de jeu de rôle.<br />
<br />
Qu&#39;est ce que tout cela implique? Que le côté social est au moins aussi important que le combat. Que le combat n&#39;est pas une finalité, mais un moyen parmi d&#39;autres.<br />
<br />
Le choix et l&#39;incarnation du personnage, c&#39;est l&#39;essence du jeu de rôle.<br />
<br />
Et selon ce que je viens d&#39;expliquer, Diablo 2, par exemple, le meilleur Hack&amp;Slash auquel j&#39;ai joué, n&#39;est pas un jeu de rôle. <br />
<br />
<br />
Après je rejoins Abouni(et Shizam une fois encore) sur sa première partie, à savoir, que le RPG s&#39;appuie sur un système, une mécanique, des stats, une progression, une évolution, une montée en puissance.<br />
<br />
Pourquoi se sert-il d&#39;un système pareil? Parce que le personnage n&#39;est pas le joueur, parce que les réflexes, les capacités physiques, voir même mentales, ne sont pas celles du joueur.<br />
<br />
On est dans la peau d&#39;un autre, on devient un autre, avec des choses qui nous restent propres(faut pas se leurrer, on est toujours un minimum influencé dans quelques cas par notre propre personnalité), mais l&#39;essentiel du jeu de rôle se base sur le personnage et son contexte.<br />
<br />
<br />
Voilà ce qu&#39;est un jeu de rôle au sens premier du terme et l&#39;approche qu&#39;il implique. Quand on a assimilé ça, on peut ensuite être plus &quot;ouvert&quot; sur des variations qui sortent de ce cadre. Mais jamais, sur le principe de base, à savoir, l&#39;incarnation du personnage et le choix, la liberté d&#39;action.<br />
<br />
Et dans le cas d&#39;un Mario, certains s&#39;identifient au personnage, admettons, mais s&#39;identifier au personnage, ce n&#39;est pas l&#39;incarner. Car à aucun moment le personnage de Mario n&#39;a de possibilité d&#39;exprimer sa personnalité, à aucun moment le personnage de Mario ne peut recevoir une personnalité forgée par le joueur qui pourra s&#39;exprimer et être jouée dans le jeu.
AbounI
Grand gobelin
#31
Rien de plus à rajouter sur ton message Shone, si ce n&#39;est la bienvenue (enfin j&#39;oserai dire) sur RPGF, <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/clindoeil.gif' class='bbc_emoticon' alt=':clindoeil:' />
Ejected
Shizam
Grand chevalier
#32
si on se fait des trips role play sur des jeux qui ne le sont pas à la base, est ce qu&#39;on pourrait dire qu&#39;on joue à un RPG?
<br />
Non , on ne joue pas à un RPG si le jeu ne propose pas les fondamentaux. l&#39;incarnation, le développement, et le choix pour les 2.<br />
J&#39;ai d&#39;ailleurs proposé incarnation du (des) personnage, et développement du personnage, pour avoir deux balises identifiable, mais s&#39;il fallait résumé RPG, ou plutôt Jeu de Rôle, en un seul mot, ce serait: le choix<br />
<br />
Par contre, on peut trés bien jouer un rôle dans un jeu qui n&#39;est pas ou peu prévu à cet effet. Entre plusieurs joueurs donc.<br />
Un exemple simple est le MMOrpg. Soit, les devs plaquent quelques outils sympa pour les rôlistes, mais en fait il n&#39;y a besoin de rien pour jouer un rôle. Tout ce qui existe en jeu, donc le matériel, ne sont juste que des agréments, pour améliorer l&#39;ambiance, le ressenti. Ça aide, c&#39;est plus fun, plus sympa, mais ce n&#39;est pas fondamental.<br />
<br />
En fait, il faudrait peut etre séparer les deux termes. RPG et Jeu de Rôle.<br />
Le RPG, c&#39;est tout ce qui existe dans un jeu, les règles, les décors, les armes, les personnages IA, les dialogues prévus, etc..<br />
le Jeu de Rôle, c&#39;est ce que va apporter le joueur. Un contenu invisible et impalpable en quelques sorte. <br />
Ce qui fait qu&#39;il est plus difficile de se tenir à un rôle dans un jeu solo, ou la mécanique du jeu nous rappelle sans cesse que c&#39;est elle qui décide, car les développeurs l&#39;ont pensés ainsi. Alors qu&#39;a plusieurs joueurs humains, dans le sérieux ou la déconne, il est bien plus facile de &quot;renverser&quot; un jeu et de se l&#39;approprier, de le transformer un peu, le temps du service Rôleplay.<br />
<br />
En fait, le Jeu de Rôle ne peut pas se jouer tout seul, puisqu&#39;il s&#39;agit en fait de rapports sociaux interprétés théâtralement, il faut donc etre plusieurs. Trés souvent dans l&#39;univers de la fantaisie, donc c&#39;est du Social-Fantaisie.<br />
<br />
Le RPG, lui, est une transcription du Jeu de Rôle, avec les mécaniques du jeu vidéo. Avec pour les plus réussis, la volonté de proposer le plus de choix possibles.<br />
Alignements/races/classes/talents/aptitudes/embranchements/etc... Afin de donner au joueur (solo) le ressenti de liberté et de choix dans son aventure.<br />
<br />
<br />
<br />
/Agrée Shone <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/super2.gif' class='bbc_emoticon' alt=':super2:' /> belle synthèse, et bienvenu parmi nous
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
Megamat
Gobelin
#33
Enfin tu veux parler de cRPG (Computer Role Playing Game) et Jeux de rôle sur table (papier)<br />
Parce que Jeu de Rôle = Role Playing Game en anglais (enfin tu le sais)<br />
<br />
Bienvenu parmi nous Shone en tout cas et merci de nous avoir apporté ton point de vue très intéressant.
FloconNoir
Noble
#34
Il y a tellement de choses que j&#39;aimerais citer, pour pouvoir vous répondre et apporter mon avis, mais tout a été dis...<br />
<img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/fracas.gif' class='bbc_emoticon' alt=':fracas:' /> <br />
<br />
Je suis d&#39;accord avec Shizam: <br />
Quelque soit l&#39;histoire ou l&#39;environnement, pour moi un RPG c&#39;est avant tout le choix.<br />
<br />
Qu&#39;on ai ou non un personnage pré-requis (en jeux-vidéos), on doit avoir le choix:<br />
de ses décisions,<br />
de son évolution,<br />
de son caractère (même si dans les jeux je trouve que les discutions sont très manichéennes voir trop neutres &gt;&lt;)<br />
de sont équipement,<br />
de tout&#33;<br />
<br />
Dans Fable 1 (encore Fable? ba quoi? J&#39;ai pas beaucoup de rpg à mon actif <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/cool.gif' class='bbc_emoticon' alt='B)' />) vous pouviez choisir pas mal de choses mais ça ce résumais à gentil ou méchant.<br />
Dans le 2, vous pouviez influencer sur l&#39;environnement (temple de la lumière, les vieux quartiers de Bowerstone, etc)<br />
Dans le 3 (même si c&#39;est trop rapide à mon goût) vous pouviez influencer encore plus sur l&#39;environnement (les choix qu&#39;on vous demande de faire quand vous êtes roi/renne).<br />
<br />
Dans The Witcher vous pouviez choisir de combattre avec les elfes, l&#39;ordre ou être neutre (je n&#39;ai pas fais neutre, je ne sais donc pas à quoi cela ressemble) mais encore une fois vous pouviez choisir et influencer sur l&#39;histoire&#33; Tel ou tel camp. Tel ou tel armure.<br />
<br />
Mais prenons Ego Draconis (répertorié comme RPG je crois (me tapez pas si je me trompe <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/mdr.gif' class='bbc_emoticon' alt=':mrgreen:' /> )).... <br />
Ouaou... <br />
Niveau choix vous avez que dalle&#33; Les ennemis sont les mêmes, l&#39;histoire est la même, les seuls choix que vous avez (en résumé) c&#39;est guerrier, mage ou rôdeur? <br />
En bien oui&#33; C&#39;est quand même un RPG, ba pas à mes yeux... c&#39;est un jeu d&#39;aventure tout simplement.<br />
<br />
Je ne suis pas calée en jeux vidéos pour débattre avec vous (qui vous y connaissez mieux que moi) mas en tant que néophyte je pense que mon avis n&#39;est pas dénué de bon sens&#33; xD
De faibles reflets de lumière Frôlent ses flancs ténébreux. Des éponges géantes, millénaires, L’entourent.
YAD
Noble
#35
Je suis assez d&#39;accord avec l&#39;importance primordiale de la notion de choix dans les RPG. Ca me parrait l&#39;essence même du genre. Je différentierai plutôt en :<br />
<br />
- Choix d&#39;évolution statistique de son perso : (compétences, évolutions des stats, équipement). <br />
- Choix d&#39;évolution scénaristique : (dialogues et interractions avec les PNJ ou les coéquipiers, possibilité d&#39;influencer le cours de l&#39;histoire). <br />
- Choix d&#39;orientation (liberté géographique, chronologique, quêtes annexes). Bref, le &quot;je vais où je veux, quand je veux et la fin du monde m&#39;attendra&quot;.<br />
<br />
Ceci-dit, je ne comprends pas pourquoi divinity 2 n&#39;entre pas dans les RPG question choix. Tu es très libre de tes compétences, de tes équipements, de tes déplacements, de tes dialogues, de la résolution des quêtes ...<br />
Si dans la forme il est assez original avec son aspect un peu plate-forme et ses phases de shoot them up, je le trouve assez classique dans le fond comme comme RPG.
FloconNoir
Noble
#36
[quote name=&#39;YAD&#39; date=&#39;13 mars 2011 - 05:35 &#39; timestamp=&#39;1300034141&#39; post=&#39;65513&#39;]<br />
Ceci-dit, je ne comprends pas pourquoi divinity 2 n&#39;entre pas dans les RPG question choix. Tu es très libre de tes compétences, de tes équipements, de tes déplacements, de tes dialogues, de la résolution des quêtes ...<br />
Si dans la forme il est assez original avec son aspect un peu plate-forme et ses phases de shoot them up, je le trouve assez classique dans le fond comme comme RPG.<br />
[/quote]<br />
<br />
J&#39;appelle tout le temps ce jeu &quot;Ego Draconis&quot; et pas &quot;Divinity 2&quot; (faut que je recopie 100 fois le nom sur un papier pour que ça rentre dans la tête).<br />
<br />
En même temps c&#39;est pas le seul. Autant tu n&#39;as pas beaucoup de liberté niveau choix du dialogue ou choix du &quot;camps&quot; autant dans d&#39;autres jeux comme Fable 1, tu te retrouve vite à devoir faire la quêtes principal tellement il n&#39;y a pas beaucoup de quêtes secondaires....<br />
<br />
Je pense que le RPG parfait n&#39;existe pas... et donc, il n&#39;a pas vraiment de règles fixes.<br />
<br />
Il ne faut pas oublier que ce n&#39;est pas réel&#33; <br />
Je n&#39;ai jamais assisté à un JdR en vrai (même si j&#39;en rêve) mais je pense que contrairement aux jeux vidéos, là on peut vraiment influencer sur l&#39;histoire vu qu&#39;on contrôle notre personnage en tout. (arrêtez moi, si je me trompe)
De faibles reflets de lumière Frôlent ses flancs ténébreux. Des éponges géantes, millénaires, L’entourent.
YAD
Noble
#37
Je ne peux pas trop dire, je n&#39;ai participé qu&#39;une fois à une scéance jdr. C&#39;était il y&#39;a longtemps et c&#39;était très artisanal, donc ...<br />
<br />
Et pour en revenir au système des &quot;choix&quot;, ça correspond d&#39;autant plus à ma vision du RPG que ça laisse une frontière assez floue entre ce qui est considéré comme RPG à coup sur et des jeux qui ne sont pas considérés comme tel mais qui s&#39;en approchent (ex : red dead redemption).<br />
<br />
Si j&#39;avais plutôt l&#39;habitude de résumer les RPG à la notion d&#39;immersion jusque là, ce qui est assez dur à définir en fait, celle de choix que tu citais dans un autre topic m&#39;a tout de suite sauté au visage comme étant bien plus consistante. Parce que ce qui fait la richesse de jeux cultes comme baldur&#39;s gate ou morrowind, c&#39;est l&#39;importance des choix proposés par le jeu.<br />
<br />
Pour divinity 2 (ego draconis), tu as quand même un nombre assez conséquent de quêtes annexes si je me souviens bien. Et pas forcement inintéressantes.
FloconNoir
Noble
#38
Je vois pas l&#39;intérêt des quêtes annexes si elles n&#39;influencent pas sur ton personnage ou le jeu.<br />
<br />
Dans Fable (je sens que vous allez me tuer la prochaine fois que je le citerais) les quêtes secondaire te permettent de transformer ton personnage. Dans Divinity 2 c&#39;est juste pour te faire balader sur la carte ou augmenter ton expérience.<br />
<br />
Là je découvre le premier Two World et les quêtes annexes te permettent d&#39;augmenter ta réputation auprès des fractions. Au moins, tu te balade pas pour rien &gt;&lt; (20h de jeu déjà&#33;?&#33; Faudrait peut-être que je pense à faire autre chose de ma vie que jouer xD)<br />
<br />
J&#39;ai vu mon cousin jouer à Red Dead redemption et à mes yeux c&#39;est un RPG mais au temps des western.<br />
<br />
<br />
<br />
Quand j&#39;avais demandé il y a longtemps à des amis ce qu&#39;était un RPG ils m&#39;ont tous dit que c&#39;était sur un fond médiéval... Je ne suis pas d&#39;accord&#33; <br />
<br />
Je répète mon argument (le même que toi et Shizam), c&#39;est le choix&#33; Que ce soit sur fond de science fiction, western ou autre, tant qu&#39;on peut influencer comme si c&#39;était la réalité, c&#39;est un RPG. Jeux de rôle, on prends le rôle et on joue. On joue comme dans la vrai vie, on fait des choix (même si en vrai c&#39;est bien plus difficile vu que les PNJ sont eux aussi des RPGamer (les sal**ds&#33;)&gt;&lt;)
De faibles reflets de lumière Frôlent ses flancs ténébreux. Des éponges géantes, millénaires, L’entourent.
Batman
Grand gobelin
#39
[quote name=&#39;FloconNoir&#39; date=&#39;13 mars 2011 - 06:27 &#39; timestamp=&#39;1300037274&#39; post=&#39;65522&#39;]<br />
Quand j&#39;avais demandé il y a longtemps à des amis ce qu&#39;était un RPG ils m&#39;ont tous dit que c&#39;était sur un fond médiéval... Je ne suis pas d&#39;accord&#33; <br />
[/quote]<br />
En effet, les jeux se déroulant dans un univers médiéval sont très rapidement assimilé au genre RPG même s&#39;il n&#39;en possède que peu d&#39;éléments. Pourtant on a vu avec Mass Effect ou encore Star Wars KOTOR qu&#39;on pouvais avoir du bon RPG SF. Je citerais aussi Alpha Protocol même si je n&#39;y ai pas encore joué.<br />
C&#39;est pourquoi certains rechigneront a associé des jeux non médiévaux au genre RPG tandis que d&#39;autres associerons des jeu à ce genre dès qu&#39;on pourra y manier un glaive ou un bouclier.
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Shizam
Grand chevalier
#40
Je pense que le RPG parfait n&#39;existe pas... et donc, il n&#39;a pas vraiment de règles fixes.
<br />
il n&#39;a pas vraiment de règles fixes.
<br />
Dans le jeu vidéo (solo), les règles et le monde sont imposées et non négociables, elles sont fixes. Pour pouvoir &quot;influencer&quot; le monde, et donc poser vraiment son rôle,il faut jouer entre humains. Même The Witcher, n&#39;est en fait qu&#39;un simili jeu de rôle, on fait comme si...<br />
Un vrai jeu de rôle,sur un dialogue de 3 questions, ce serait de pouvoir éventuellement choisir la 4é , celle qui n&#39;est pas posée, parce que le personnage incarné veut se la poser, et avoir une réponse. Ce qui est possible dans un jeu de rôle sur table (papier), car le maitre du jeu dispose d&#39;une zone libre en plus de ses règles stricts. Le MJ est à la fois le conteur et l&#39;arbitre, il peut recadrer, ou laisser de la marge. Le pouvoir des dé , c&#39;est l&#39;IA du jeu vidéo. ils ont la faculté de l&#39;aléatoire et du strict, mais ne réponde pas à l&#39;inconnu,à l&#39;imprévisible. D&#39;où l&#39;intérêt du maitre du jeu pour gérer , et rendre &quot;vrai&quot; l&#39;inconnu.<br />
<br />
Je pense que le RPG parfait n&#39;existe pas
<br />
On pourrait dire &lt;parfaitement plaisant&gt;, mais déjà au vue des gouts différents de chacun,c&#39;est peu probable.<br />
En terme de jeu de rôle, parfait voudrait dire &quot;crédible&quot;. Chaque envie devrait pouvoir se concrétiser en acte, et chaque acte devrait avoir une incidence &quot;crédible&quot; (ou admis dans l&#39;univers particulier dans la fantaisie)<br />
C&#39;est trés loin d&quot;etre le cas dans un RPG jeu-vidéo, Ça peut y ressembler dans un jeu de rôle sur table. Mais là encore, il faut une trés bonne maitrise du MJ, une confiance et une complicité implicite des joueurs, et une certaine marge dans les règles.<br />
En fait, moins il y a de règles, plus il y a de place pour le rôleplay, à condition de respecter le cadre du plaisir voulu, donc de la confiance entre les joueurs.<br />
Dans un RPG jeu-vidéo, aller vers le parfait, serait sans doute de pouvoir faire des choses apparemment non prévus dans l&#39;IA, aller là ou ça parait impossible, ou avoir une réponse à une question qui viendrait vraiment du personnage, non préparée par le script.<br />
<br />
Il ne faut pas oublier que ce n&#39;est pas réel&#33;<br />
Je n&#39;ai jamais assisté à un JdR en vrai (même si j&#39;en rêve) mais je pense que contrairement aux jeux vidéos, là on peut vraiment influencer sur l&#39;histoire vu qu&#39;on contrôle notre personnage en tout. (arrêtez moi, si je me trompe)
<br />
Certains jeux de rôle papiers sont juste fait pour se faire un petit plaisir une aprés-midi entre potes. Les règles sont parfois peu malléables, le tout peut etre fortement encadré (règles + MJ)<br />
Dans d&#39;autres JDR, qui se vivent sur plusieurs semaines, mois, voir plus encore, les règles ont moins d&#39;importance, c&#39;est la qualité de jeu des joueurs, la qualité d&#39;animation du MJ, et la confiance de tous qui tient le tout en place.
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
FloconNoir
Noble
#41
Maintenant la question c&#39;est de savoir pourquoi certains jeux comme Divinity 2 sont considérés comme des RPG (vous me direz que c&#39;est parce qu&#39;on peut choisir les caractéristiques du personnage... limite quand même <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/super2.gif' class='bbc_emoticon' alt=':super2:' /> ) et pourquoi Red Dead Redemption ne l&#39;est pas (parce que le premier opus était un aventure/BTA?)?<br />
<br />
(Je sens que je m&#39;aventure en terrain inconnu... va falloir faire demi tour ma p&#39;tite Flo&#33;)
De faibles reflets de lumière Frôlent ses flancs ténébreux. Des éponges géantes, millénaires, L’entourent.
Shizam
Grand chevalier
#42
Red Dead Redemption n&#39;est pas un RPG, mais un jeu d&#39;Aventure/Action. Le meilleurs des GTA d&#39;ailleurs <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/clindoeil.gif' class='bbc_emoticon' alt=':clindoeil:' /> <br />
Il aurait été un RPG si:<br />
<br />
Développement:<br />
On avait le choix de faire monter Marson en spécialiste deux révolvers (duelliste/ambidextre)), ou fin limier aux fusils( sniper), ou encore expert au lasso et au couteau (chasseur/chasseur de prime), ou poseur de bombe et dynamiteur (artificier). Voila comme exemple de classes de personnages, histoire de dire qu&#39;ont à la main sur la façon dont il (on) aura choisi de faire son aventure. Et éventuellement si on s&#39;améliorait dans tel ou ou tel type d&#39;arme au fur et à mesure de l&#39;expérience de Marson.<br />
Éventuellement aussi, en plus des différences entre les chevaux (lents/moyens/rapides) si John partait de cavalier débutant jusqu&#39;à maitrise, qui justifierait là encore sa prise d&#39;expérience au fil du temps.<br />
<br />
Incarnation:<br />
Le héros à bien le choix dans l&#39;ordre des quêtes, mais elles sont toutes un passage obligé à une seul résolution.<br />
Le fait d&#39;etre un bandidos ou au cul de la loi, ça ne change rien à sa destinée ni à la façon de suivre l&#39;aventure. Il n&#39;y a qu&#39;une ligne directive dans la trame.<br />
Il ne peut pas choisir d&#39;épouser la fermière, ni d&#39;élever des cochons, ni de devenir shérif, ni même de dire non à qui que ce soit dans les pjn de quêtes principales.<br />
C&#39;est bien un jeu Sandbox (bac à sable), mais à peine à peine, et pas vraiment un RPG.<br />
<br />
C&#39;est pas parce qu&#39;il peut se faire un feu de camp qu&#39;il est un Gothic au farwest. Il manque beaucoup trop sur les points suivant par exemple:<br />
-Plaisir de l&#39;errance (même si c&#39;est un peu abordé)<br />
-Choix dans son comportement avec les autres,prise de position.<br />
-Sensation de montée en puissance<br />
-Artisanat, débrouillardise.<br />
-etc..
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
Batman
Grand gobelin
#43
Je ne suis pas tout à fait d&#39;accord avec toi Shizam. Je n&#39;irais pas jusqu&#39;à dire que Red Dead Redemption est un RPG (surtout que je n&#39;y ai jamais joué), mais on peut avoir un héros prédéfinis dans un RPG. Si je prend The Witcher, malgré le fait que l&#39;on peut se spécialisé un poile plus en signe qu&#39;en combat, le corps à corps reste indispensable.<br />
<br />
Par ailleurs, si je prend le cas de Prototype, on peut cette fois ci définir les compétences à apprendre au héros en fonction des points d&#39;expérience obtenue. Cela dit, au niveau de l&#39;incarnation comme tu le dis si bien, même s&#39;il existe des quêtes annexes, les quêtes principales n&#39;ont ici qu&#39;une seul résolution, mais encore une fois, est-ce que ça fait d&#39;un jeu que ce n&#39;est pas un RPG ?<br />
Il y a bon nombre de RPG où les quêtes, et à plus fortes raisons les quêtes principales (et ce souvent pour des besoins narratifs) n&#39;ont qu&#39;une seule résolution.
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Andariel
Grand chevalier
#44
D&#39;une certaine façon, on est d&#39;accord sur les éléments caractéristiques des RPGs nécéssaires et suffisants pour qualifier un jeu d&#39;RPG...mais c&#39;est du coté du nuancement et du degré de la présence de ces dits élements que nos avis se partagent à vrai dire.<br />
<br />
En ce qui me concerne, un minimum de notion de choix dans un RPG se doit d&#39;étre présent c&#39;est vrai, mais je pense pas que l&#39;RPG doit tourner autours du choix et c&#39;est pas la composante la plus importante. La notion de choix on la trouve plus conséquente dans les films intéractifs comme Fahrenheit ou Shenmue, des choix en étroite relation avec le scénario et qui peuvent moduler le jeu d&#39;une façon affirmée.<br />
<br />
Je vais vous dire, les notions de choix les plus complétes et les plus poussées que j&#39;ai jamais vu dans les jeux, c&#39;est pas dans les RPGs que je les ais trouvés...par exemple, dans True Crime, une éspéce de GTA-like, non seulement le choix influencent de façon directe l&#39;histoire mais en plus on aura une suite de missions, des décors, des persos et méme des boss de fin de jeu (et donc naturéllement des fins) totalement exclusives aux choix qui a été fait et qu&#39;on verrait pas si on avait fait un choix différent...là la notion de choix est mise en relief, mais pour les RPGs il faut dire, que les choix ça toujours été des détails qui se résument finalement à des cutscenes et des lignes de dialogues différentes.<br />
<br />
Donc, en ce qui me concerne: pas de notion de choix: Pas un RPG, catégoriquement. notion de choix minimale : Il y a un potentiel RPG, c&#39;est juste que plus il y a de choix, plus c&#39;est un meilleur RPG. Par exemple: On est d&#39;accord que Baldur&#39;s Gate 2 est un RPG, malgré celà quelqu&#39;un parmi vous à t&#39;il pu le finir en s&#39;alliant avec Irencus et ne pas le buter, ou en choisissant de ne pas sauver Imoen?...finalement, à part choisir entre quelques factions pour un méme résultat, l&#39;histoire n&#39;est pas sujet au choix...par contre le choix existe à d&#39;autres niveaux (les classes, les compagons, l&#39;alignement, les quétes secondaires, les endroits à visiter). Vous voyez? le notion de choix n&#39;est pas dominante dans RPG, mais elle doit quand méme exister...la liberté aussi d&#39;ailleurs, parce que Morrowind et Baldur&#39;s Gate, ne sont pas moins RPG l&#39;un de l&#39;autre, alors que l&#39;un est Open World et l&#39;autre pas...<br />
<br />
Sinon, dans tous ce que vous avez dit, vous semblez oublier une notion des plus importantes de l&#39;RPG...téllement, que si vous mettez tous les RPGs que vous connaissez en perspective vous trouverez que c&#39;est un point commun non négligeable: L&#39;univers fictif et imaginaire. Pour moi c&#39;est un critére critique parmi d&#39;autres pour évaluer si le jeu en quéstion est bien un RPG ou pas. C&#39;est ce qui fait que des jeux comme les Sims, les GTA-like (RDR donc), ne pourront jamais étre des RPGs peu importe le degré d&#39;évolution et d&#39;incarnation qu&#39;ils pourront offrir...c&#39;est pour ça qu&#39;il réstent des jeux de simulation et non pas de role. parce qu&#39;ils simulent notre monde et notre univers à nous, un univers réel, seulement il est virtuel. Alors qu&#39;ils soient Heroic Fantasy, Science-fiction ou Realité Alternée (Alpha Protocol, méme si le vois plus comme un film interactif), les univers inventés et oniriques des RPGs font d&#39;eux ce qu&#39;il sont. Inutile de dire que le contraire n&#39;est pas forcément vrai, tant les excéptions de jeux basés sur des univers imaginaires mais qui ne sont pas des RPGs abondent (Bioshock, entre beaucoups d&#39;autres)
I had a brother! A baby brother! And he was perfect! Perfect in every way!
FloconNoir
Noble
#45
Ça y est&#33; Je suis hors compétition <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/mdr.gif' class='bbc_emoticon' alt=':mrgreen:' /> <br />
Mais je suis d&#39;accord avec Andariel&#33;
De faibles reflets de lumière Frôlent ses flancs ténébreux. Des éponges géantes, millénaires, L’entourent.
AbounI
Grand gobelin
#46
Sinon, dans tous ce que vous avez dit, vous semblez oublier une notion des plus importantes de l&#39;RPG...téllement, que si vous mettez tous les RPGs que vous connaissez en perspective vous trouverez que c&#39;est un point commun négligeable: L&#39;univers fictif et imaginaire. Pour moi c&#39;est un critére critique parmi d&#39;autres pour évaluer si le jeu en quéstion est bien un RPG ou pas
<br />
C&#39;est exactement ce que je sous entendais par la<br />
&quot;pour incarner un perso, il lui faut un univers, un contexte, un décor.Certains préféreront du steampunk, d&#39;autres du post apo ou encore ce bon vieux HF.De la qualité de tout ce qui gravite autour de ce perso dépendra son immersion et donnera matière à interagir avec son environnement.&quot;<br />
<br />
Cela dit, rien n&#39;empêche un univers imaginaire de s&#39;orienter vers un maximum de réalisme possible sans pour autant présenter des éléments &quot;surnaturels&quot;: Chtullhu est tu la?
Ejected
FloconNoir
Noble
#47
[quote name=&#39;AbounI&#39; date=&#39;14 mars 2011 - 12:47 &#39; timestamp=&#39;1300103226&#39; post=&#39;65578&#39;]<br />
Cela dit, rien n&#39;empêche un univers imaginaire de s&#39;orienter vers un maximum de réalisme possible sans pour autant présenter des éléments &quot;surnaturels&quot;: Chtullhu est tu la?<br />
[/quote]<br />
<br />
J&#39;ai du mal a comprendre ton idée... Cthulluh c&#39;est du fantastique de chez fantastique&#33;<br />
<br />
j&#39;ai pas compris la métaphore alors....
De faibles reflets de lumière Frôlent ses flancs ténébreux. Des éponges géantes, millénaires, L’entourent.
AbounI
Grand gobelin
#48
[quote name=&#39;FloconNoir&#39; date=&#39;14 mars 2011 - 12:50 &#39; timestamp=&#39;1300103438&#39; post=&#39;65579&#39;]<br />
J&#39;ai du mal a comprendre ton idée... Cthulluh c&#39;est du fantastique de chez fantastique&#33;<br />
<br />
j&#39;ai pas compris la métaphore alors....<br />
[/quote]<br />
Sauf que si tu fais abstraction de son coté fantastique, il n&#39;en reste pas moins très réaliste, ça se passe sur notre planète, dans le XXeme, dans un vrai contexte.<br />
On est loin d&#39;un Thedas, Féérune, Wizima, etc etc<br />
<br />
mais oui, ma formule était maladroite, je rectifie donc:<br />
&quot;un univers imaginaire de s&#39;orienter vers un maximum de réalisme possible sans pour autant ne présenter que des éléments &quot;surnaturels&quot;
Ejected
FloconNoir
Noble
#49
[quote name=&#39;AbounI&#39; date=&#39;14 mars 2011 - 12:53 &#39; timestamp=&#39;1300103598&#39; post=&#39;65581&#39;]<br />
Sauf que si tu fais abstraction de son coté fantastique, il n&#39;en reste pas moins très réaliste, ça se passe sur notre planète, dans le XXeme, dans un vrai contexte.<br />
On est loin d&#39;un Thedas, Féérune, Wizima, etc etc<br />
[/quote]<br />
<br />
Ouais... Sauf qu&#39;à partir de là on peut dire que du Two World est réaliste aussi... Tu enlève la magie et les noms de villes et c&#39;est un univers réaliste avec des humains, des villes de l&#39;époque et des animaux sauvages....<br />
<br />
Je sais pas si vous avez compris l&#39;idée <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/vieux.gif' class='bbc_emoticon' alt=':vieux:' />
De faibles reflets de lumière Frôlent ses flancs ténébreux. Des éponges géantes, millénaires, L’entourent.
geek93
Chevalier
#50
[quote name=&#39;Shizam&#39; date=&#39;11 mars 2011 - 06:52 &#39; timestamp=&#39;1299865924&#39; post=&#39;65366&#39;]<br />
Non , on ne joue pas à un RPG si le jeu ne propose pas les fondamentaux. l&#39;incarnation, le développement, et le choix pour les 2.<br />
[/quote]<br />
Donc, The Witcher ne serait pas un cRPG ? <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/question.gif' class='bbc_emoticon' alt=':question:' /> <img src='http://www.rpgfrance.com/taverne/public/style_emoticons/<#EMO_DIR#>/question.gif' class='bbc_emoticon' alt=':question:' /><br />
(en plus y&#39;a pas de classe t&#39;es sorcelleur).
Si j'ai le coeur sur la main, c'est que les déceptions me l'ont sorti de mon torse...