Samedi 16 Novembre 2019, 02:02     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Les choses qui sont très différentes dans les RPG de ces dernières années par rapport à avant

REPONDRE S'ABONNER
mm678player
Garde royal
#1
Je me tente de nouveau un sujet "tous jeux", où l'on regarde à la loupe un aspect précis. Comme il existe "les armes et armures", ou "les créatures", ou "les phrases cultes" tous RPG ou tous jeux.
C'est marrant, j'aurais toujours cru que ces sujets continueraient indéfiniment. Mais apparemment au bout de quelques pages et quelques mois, ils s'arrêtent. On verra bien.

Je crois que celui-ci n'existe pas encore.

L'idée est de prendre un point commun des RPG de ces derniers... disons dix ans... (à la louche, c'est pas précis précis) et de constater qu'il a changé par rapport à avant, où il était aussi commun tous RPG... mais différent d'aujourd'hui.

Ce sera plus clair sur l'exemple.

J'ai eu l'idée de ce sujet en pensant aux points de vie et magie. Mais on peut développer n'importe quel point de gameplay.



Je me suis dit récemment : c'est marrant, les points de vie et magie dans les jeux de ces dernières années, l'idée est à chaque fois qu'ils se remettent à fond tout seul entre deux combats (exemple : Skyrim, ...).
Alors qu' "autrefois", on les gérait sur la "journée in-game" (exemple : Might & Magic 7 for blood and honor). En gros ils se remettaient à fond lorsqu'on faisait dormir les personnages bien à l'abri. Le reste du temps, on prenait bien de temps en temps quelques potions, sorts de soin, etc... mais ça ne valait pas les "8 heures de repos et soins".
Et pourtant on avait des scrupules en se disant que dans la réalité, les pires blessures ne guérissent pas avec une bonne nuit de sommeil. Alors, que penser de la régénération vingt fois par jour...

Cela dit, je suis le premier content de cette évolution. Ce n'est pas une plainte du genre "c'était mieux avant".
C'est juste pour prendre un point de gameplay qui est commun tous RPG maintenant, qui était commun avant, mais pas comme maintenant.

(bon... bon... bon... je me demande à quel point ce sujet va inspirer les foules, ou pas...)
Cyclopk
Citoyen
#2
Le sujet me parait intéressant mais peut être un peu vaste et est à scinder en plusieurs thèmes.

Pour le côté "est ce qu'il est pertinent de trouver que les jeux étaient mieux avant?" ou même de vouloir comparer la qualité des jeux selon leur "époques", je trouve ça absurde, car de manière générale et objective, les jeux peuvent pas être "c'était mieux avant" pas quand les jeux, bons ou mauvais, influencent forcément les suivants de par leurs qualités et leur défauts et sur ce qui à marché et ce qui n'a pas marché et surtout quand l'évolution technologique est là. Les jeux aujourd'hui sont objectivements et globalement bien meilleurs qu'il y a 20 ans ou plus, on peut peu relativiser selon l'époque et les limitations technologiques des dites époques, mais le fait est là.

Pour moi les gens qui disent que les jeux étaient "mieux avant" devraient plutôt dire "les jeux d'avant me faisaient espérer des jeux meilleurs que ce qu'on a effectivement aujourd'hui"... Et pour le coup, et dans beaucoup de cas, je ferais parti de ces gens là.

Concernant les RPG, pour l'histoire de la régénération des pv et du mana, je pense qu'avant de penser au réaliste faut penser à la cohérence de gameplay, après ça n’empêche pas de s'amuser des incohérences par rapport à la vie réelle. Aujourd'hui, on est plus dans des gameplay vraiment dynamique et ne pas pouvoir se soigner rapidement, dans beaucoup de cas ça peut casser le rythme.

On peut aussi faire le constat sur les quêtes dans les jeux open world à la mode aujourd'hui... je compte pas le nombres de quêtes "urgentes" que j'ai laissé en plan pendant plusieurs semaines (en temps dans le jeu) parce que c'était pas sur mon chemin et que j'avais autre chose à faire et que c'était pas sur mon chemin (ou trop loin sur la zone de carte).

"Au secours, mon compagnon est perdu et blessé dans une foret infesté de loups"

"Ok, pas de problème, je vais aller le sauver... Mais avant je doit aller ramener 10 peau de rats au tanneur du village"

*2 semaines plus tard*

"Merci de m'avoir sauvé de ces loups, j'ai bien cru y passer"

Message édité pour la dernière fois le : 26/02/2019 à 15:07

cabfe
Seigneur
#3
Perso, les urgences qui sont réellement en temps limité, ça me gonfle.
Je veux explorer à mon rythme et je déteste quand on me force à aller vite quelque part alors que j'ai pas envie.

Et c'est un truc qui existait et existe encore...
ParazaR
Guerrier
#4
Perso, les urgences qui sont réellement en temps limité, ça me gonfle.
Je veux explorer à mon rythme et je déteste quand on me force à aller vite quelque part alors que j'ai pas envie.

Et c'est un truc qui existait et existe encore...


Bonsoir à tous,

Oui, je suis entièrement d'accord avec ce constat.
Si en plus, on nous force la main pour jouer plus vite, mais alors dans quel monde vit-on ?! .
« Écoute, j'ai été enfant de choeur et militant socialiste. c'est dire si j'en ai entendu des conneries... » - Michel Audiard.
Cyclopk
Citoyen
#5
Je faisais surtout référence à l'incohérence de l'urgence supposé par rapport au role play pas par rapport au gameplay... Justement, je pense aussi que rendre les quêtes cohérentes de ce point de vue serait une grosse erreur dans la majorité des cas.

D'ailleurs, les tailles "réduites" des cartes de RPGs totalement open world sont aussi peu cohérentes mais justifiées par les limitations techniques et le gameplay. Entre le camp de super mutant qui est à littéralement 20 m des murs de Diamond city dans fallout 4, les PNJ qui sont tristes de jamais être à tel endroit alors que c'est à moins de 2 km de chez eux, ... Dans teso, la quête ou faut aller sauver un pnj blesser à 30m de l'entrée de Seyda Neen, m'avait aussi beaucoup amusé. Les capitales qui ont moins d'habitant que les villages de campagnes irl.

C'est parfaitement compréhensible, parce qu'en jeu ça serait horrible de marcher des heures dans le vide pour relier des villes et des régions, en plus des limitations techniques pour faire des cartes réalistes.

Message édité pour la dernière fois le : 26/02/2019 à 20:52

cabfe
Seigneur
#6
Au sujet des quêtes en temps limité, un dernier mot :
Je mets en spoiler pour ceux qui n'ont pas joué à Deus Ex: Human Revolution.
Colinet
Noble
#7
Une différence que je vois, c'est l'attention portée aux mécaniques de combat (je ne parle que des règles inventées, pas des jeux qui adaptent des règles établies. La question de "traduire" D&D sur ordinateur est encore une autre paire de manches).

Qu'on les aime ou pas, des jeux comme Underrail, Age of Decadence, les Divinity Original Sin et les Pillars of Eternity ont des règles "maison" qui évitent les écueils de certains de mes jeux préférés plus anciens. Par exemple les Fallout et Arcanum sont des jeux fabuleux dont les règles sont aussi "maison". Mais leurs mécaniques de combat sont juste cassées. J'adore le metagame d'Arcanum, j'adore les beaux-parleurs de Fallout 2 mais les règles ne fonctionnent pas super-bien, pour pas mal de raisons différentes (Temple of Elemental Evil marchait bien - il était même réputé pour ça - mais il n'avait pas de règles maison).

Un exemple typique c'est l'école Meta dans Arcanum. Une école de magie entièrement dédiée au combat contre les mages. Je ne pourrais même pas citer 3 mages adverses dans le jeu. Dans ce cas, la mécanique est cassée parce que l'univers de jeu n'a pas été construit d'une façon qui lui rende justice.

Mais dans d'autres cas, c'est le système interne qui est cassé. Toujours dans Arcanum, le sort de niveau 1 "Harm" est surpuissant au point de rendre tout autre sort de dégât inutile et contre-productif (et mon elfe de niveau 8 a déjà une aptitude magique de 100, ça en devient absurde).

Est-ce que ça rend le jeu mauvais? Non. Ça n'enlève même pas le plaisir qu'on a à essayer de se construire le meilleur PJ possible (la fiche de perso est géniale).

Pas mal de jeux actuels tentent d'éviter ces problèmes, de rendre le gameplay lisible et équilibré. Et surtout de faire en sorte que les persos les plus efficaces soient aussi les plus funs (dans trop de jeux, c'est l'inverse malheureusement). Je ne pense pas que ça en fasse nécessairement des jeux géniaux, juste que la question du roleplay, de l'aventure et de la progression n'y occulte pas celle des combats. (Après, il y a aussi des ratés actuellement. Les combats de Serpent in the Staglands sont ennuyeux à mourir.)

Bref, si Might and Magic 7 sortait aujourd'hui, je suis sûr que les forums regorgeraient d'appels à donner un semblant de dignité au rôdeur et au druide (@mm678player: clin d'oeil à ton pseudo... mais plaisanteries mises à part, je pense que les retours de la communauté ont effectivement un effet positif).

Message édité pour la dernière fois le : 26/02/2019 à 23:06

mm678player
Garde royal
#8
@plusieurs : Oui, c'est vrai qu'il y a toujours un peu le curseur soit plus réaliste, soit plus pratique pour le joueur. Et ces dernières années, je reconnais plus facilement aussi que sur certains points, ce n'est pas forcément le réalisme que je cherche dans les jeux.
pirzz974
Guerrier
#9
Les jeux aujourd'hui sont objectivements et globalement bien meilleurs qu'il y a 20 ans ou plus, on peut peu relativiser selon l'époque et les limitations technologiques des dites époques, mais le fait est là.

Pour moi les gens qui disent que les jeux étaient "mieux avant" devraient plutôt dire "les jeux d'avant me faisaient espérer des jeux meilleurs que ce qu'on a effectivement aujourd'hui"... Et pour le coup, et dans beaucoup de cas, je ferais parti de ces gens là.


Tu n'est pas très précis là . Quand tu parle d'anciens jeux, tu parle automatiquement de jeux d'il y as plus de 20 ans, ou pas ?
Parce que quand quelqu'un dit que "les jeu s'était mieux avant", ça ne fait pas forcément référence a des une époque très lointaine .
Gaek_Shao
Chevalier
#10
Une petite réponse de Karl sur c'était mieux avant. J'ai des spécimens au taff qui ne jurent que par c'était mieux avant. Sauf qu'avant, c'est souvent modifié par le ressenti ........

GQ : Les vieux sont geignards ?
KL : Oui, parce qu’ils pensent que c’était mieux avant. Peut-être que pour eux c’était le cas, mais pas pour moi. C’était OK mais c’est plus que OK maintenant. En plus, le passé embellit, le quotidien a toujours été chiant. Il faut avoir une mentalité. Toi aussi, tu as une mentalité qui fait que tu n’es pas dépassé. On est pas là comme les petits grands-pères qu’on sort. Il faut être au courant des mêmes choses qu’eux, il ne faut pas avoir du mépris pour un manque de culture. Parce que la vie est différente et moi, ça me va très bien. Moi, les autres me vont parce que je me vais très bien moi-même. C’est horrible ce que je dis.












Joke :) Be cool, be happy
Chassez le naturel, il revient au galop ...... :(

Message édité pour la dernière fois le : 28/02/2019 à 15:06

pirzz974
Guerrier
#11
Sauf qu'avant, c'est souvent modifié par le ressenti


Ben pour faire suite a ma question plus haut, ça dépend .

Par exemple le premier épisode de fear ( un fps) sortis en 2005 avait une meilleur IA que beaucoup de fps actuel .
Quand tu lançait des grenades sur les ennemis, desfois ça pouvait leur péter une jambe en morceau, chose très rare dans les fps modernes .
Il y avait déjà une bonne destruction des décors , et après une bonne partie de tir dans une pièce , celle-ci n'avait plus le même aspect qu' au départ, ce qui est rare dans les fps moderne aussi ( il suffit de regarder le prochain rage, qui est censé être bourrain et défouloir, il ne semble pas y avoir cette subtilité ) .

Il y as aussi une comparaison entre farcry 2 et le dernier, qui montre bien que dans la série farcry il y avait des choses qui étaient mieux avant :
https://www.youtube.com/watch?v=FCeEvQ68jY8
( il y as le même genre de vidéo avec gta)

On peut prendre l'exemple de morrowind aussi où il n' y avait pas de nivellement du niveau des ennemis, ce qui rendait l'expérience beaucoup mieux je trouve.
Le monde de morrowind était beaucoup plus dépaysant que ce qu'on peut trouver aujourd'hui, même en dehors de la série elder scroll.

La gestion de la physique et l'interaction avec le décors était plus poussé dans dark messiah que dans beaucoup de jeux modernes .

Bref des exemples comme ça il y en as pas mal .

Aujourd'hui d'un point de vue purement technique ( donc les graphismes ) , les logiciels sont plus puissants, les pc/consoles aussi , ce qui permet d'aller plus loin qu'avant, mais cela se passe surtout sur le plan technique .
Tout ce qui a trait au codage, il faut le faire, et je constate que les devs ne cherchent pas améliorés les choses de ce côté là, et même parfois ils délaissent des choses .

Tout le monde le saît, ce ne sont pas les graphismes qui font un bon jeu, même si c'est un plus, mais il n' y as que de ce côté là que les jeux ont significativement avancés .
Pour le reste on assiste a beaucoup de casualisation , et a des jeux fait avec beaucoup moins de passions , et perso je trouve que ça se ressent .

Donc a part le côté technique, je trouve qu'il y as des jeux d'avant qui sont effectivement mieux que des jeux modernes . Après tout dépend ce que l'on cherche, si la casualisation est notre tasse de thé alors nous vivons une époque bénis .
( il y as encore des jeux qui sortent et qui font bien évolués le jeux vidéos comme le dernier god of war ou the last of us, mais ça reste assez rare , et même très rare dans les jeux multi-plateformes )

Pour moi il ne s'agit pas de se plaindre ou faire le nostalgique, ce sont des constatations .

Message édité pour la dernière fois le : 01/03/2019 à 21:38

Montaron
Seigneur
#12
A ceci prêt que FEAR a le level design de FPS le plus chiant que j'ai jamais vu, FPS russes bons marchés mis de côté. Que le level scalling existe dans Morrowind contrairement à ce que beaucoup de monde aime à croire (il couvre des caps d'apparition ou non d'ennemis selon le niveau que t'as, genre faut être 20 pour avoir des ogrims). Et j'en passe.

Et quand on voit un truc comme ça

Pour moi il ne s'agit pas de se plaindre ou faire le nostalgique, ce sont des constatations .


Je demande c'est quoi l'intérêt d'avoir une conversation en fait ...
Et le vieux magicien tombe ! Bah ça en fera toujours un de moins ...
pirzz974
Guerrier
#13
A ceci prêt que FEAR a le level design de FPS le plus chiant que j'ai jamais vu


Chacun ses goûts ....

Et quand on voit un truc comme ça

Pour moi il ne s'agit pas de se plaindre ou faire le nostalgique, ce sont des constatations .


Je demande c'est quoi l'intérêt d'avoir une conversation en fait ...


J'avoue que je ne comprend pas pourquoi tu dis ça ....

Message édité pour la dernière fois le : 02/03/2019 à 12:56

Nyamulagira
Villageois
#14
Avant, on avait des sociétés dont le slogan était : "By Gamers. For Gamers." (en fait, aujourd'hui aussi ça existe), puis il faut croire que quand on fait d'une passion un métier, le fun passe après les brouzoufs. C'est qu'ils y ont passé du temps à développer les jeux vidéos nos pionniers du fun. Faut qu'à un moment, les billets rentrent, sinon tu finis misanthrope au dernier degré vu le caractère des gamers.

Ensuite, nouvelles générations de gamers : on est loin de personnes ayant galéré sur du pixel et des hit box impossibles. C'est que ça joue dans l'immersion la difficulté. Et le nombre de gamers casual qui demandent des jeux simples à explorer n'aide pas à générer des mondes où l'immersion du gamer fanatique est stimulée. Et on s'en tape un peu des niveaux de difficulté, ils ne sont généralement pas assez bien équilibrés, et loin d'être si difficiles que ça à haut niveau. Ils ne demandent que quelques ajustements dans la manière de jouer, rien qui nous oblige à nous creuser les méninges.
Bref, le jeu vidéo s'est démocratisé, et c'est tant mieux. La richesse des jeux est d'autant plus importante, et cela permet de générer tout un paquet de niches commerciales, suffit de trouver la niche à laquelle on appartient (et des fois on ne s'y attend pas, on pense aimer plus un style qu'un autre et au final c'est juste que l'on fréquente trop de monde appartenant à un univers qui n'est pas tellement le notre).

Je vais dire que le côté moins dans les nouveaux jeux c'est que ça manque de lecture. Et les visual novels ne compensent pas ce besoin de lectures. Je prends n'importe quel JDR majeur (grosse maison de production) de la décennie auquel j'ai joué, et je trouve au final qu'il y a trop peu de matières pour le temps de jeu : comprendre, je passe plus de temps au combat qu'à lire ou à explorer.
Et si je veux lire et explorer, j'ai bien Underrail, mais ils sont où les graphiques qui pètent tout ?
Dur de trouver une bonne balance tout simplement parce que quand tu produis un bien destiné à être vendu, on commence par faire une étude de marché. Et vu les goûts des joueurs, les plus exigeants ne sont pas assez nombreux et sont loin d'être ceux qui sont près à dépenser le plus : bref, c'est un marché merdique, une niche de luxe où il faut être un producteur passionné et patient. D'ici une décennie ou deux, il y aura nettement plus de gamers dans cette niche, elle devrait donc se développer.

Sinon, la réelle différence tient aux graphismes, pour les gameplay et les histoires, c'est sensiblement équivalent. Du coup, c'est quand même mieux aujourd'hui. Surtout qu'il y a moyen d'être un peu patient et de choper les gros titres et leurs DLC pour 10-15€ sans les bugs.
"Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage" paraît-il...
"In chaos, there is fertility." Anaïs Nin