Dimanche 22 Juillet 2018, 08:43     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 …  6 7 8 9

Le topic des 'ET SI ?' - Libre court aux scénarios les plus fous...

REPONDRE S'ABONNER
mm678player
Garde royal
#201
C'est quand tu as décidé de filmer, que "c'est" passé en mode détails pour la suite.

D'une certaine manière, on n'est pas complètement sorti des réflexions sur la conscience, sauf que là elle est informatisée. L'intention dans ton esprit de regarder les détails, envoie une info au sous-programme qui déclenche ce mode, donc tu auras les détails.

Revoir aussi les expériences sur un électron qui se comporte en onde ou en particule selon qu'on l'observe ou pas, souvent cité, je ne vais pas le re-détailler. C'est pareil. L'action de décider d'observer les détails déclenche le mode détail pour l'expérience à venir.
La seule certitude, c'est que toute certitude est une erreur... y compris celle-ci !
cabfe
Seigneur
#202
Et à chaque fois qu'on a un souvenir, ça passe en calcul lourd.
Et en état d'hypnose, on l'on peut faire remonter des détails dans les souvenirs des patients, encore du calcul lourd...
Et à chaque fois, sur des éléments passés.

Donc, ça calcule tout le temps et c'est démentiel.
mm678player
Garde royal
#203
Beaucoup de souvenirs sont très flous, vagues, juste les grandes lignes sans les détails. C'est pas tout le temps du calcul lourd.

Par contre on dirait que tout est stocké en détails quelque part, si l'hypnose permet de faire revenir les détails, ça passe en calcul de détail pour consulter ça.

Mais là, sur la capacité de stockage, c'est tout aussi impressionnant de se dire que tous ces détails sont stockés dans un esprit immatériel quelque part, que de se dire qu'il sont tous gardés dans un ordi. Et totalement impossible de se dire qu'ils sont tous dans un pauvre cerveau de chair dans la vision classique...
La seule certitude, c'est que toute certitude est une erreur... y compris celle-ci !
cabfe
Seigneur
#204
Keep it simple, comme ils disent en face.

C'est largement plus simple d'avoir un univers "normal" que d'avoir une simulation.

T'imagines ? On peut voir des galaxies formées il y a des milliards d'années qui nous étaient inconnues il y a peu. Et y'a un type qui va prévoir tous les calculs pour ça et permettre que 3 clampins sur une planète paumée puissent les voir des milliards d'années plus tard ?
mm678player
Garde royal
#205
Justement, plus besoin qu'il se soit passé des milliards d'années. Les mêmes sous-programmes qui ont placé l'illusion de tout ça autour de nous, sont aussi ceux qui servent de lois de la physique lorsqu'on les observe. Donc tout peut avoir été mis en place "comme si" c'était il y a des milliards d'années...

La cohérence coule de source, car pour voir si c'est cohérent, on compare ce qui a été fait par le sous-programme des "lois de la physique interne à cette simulation" avec... ce qui a été fait par le sous-programme des "lois de la physique interne à cette simulation".
La seule certitude, c'est que toute certitude est une erreur... y compris celle-ci !

Message édité pour la dernière fois le : 10/07/2018 à 20:14

cabfe
Seigneur
#206
Encore une chose : soit on part d'une théorie ethnocentriste (et dans ce cas, pourquoi simuler un univers aussi grand sur une telle durée ? Simuler le système solaire serait largement suffisant) soit on prend une vision globale (mais alors, pourquoi passer du temps et du calcul sur des fourmis comme nous ?)

Plus on y pense et moins la théorie de la simulation n'a de sens.
mm678player
Garde royal
#207
pourquoi simuler un univers aussi grand sur une telle durée ?


Justement, j'ai l'impression de démonter pour la énième fois tes mêmes arguments, et que tu ne vois pas que mes réponses te les démontent. Doublé de l'impression que tu me fournis toi-même à chaque fois les arguments contre ce que tu dis.

Donc je vais (re)(re)(re)(re)faire simple.

C'est centré sur nous.

Le reste est un décor bien fait, pour que si on l'observe avec nos connaissances sur comment ça fonctionne ici, on trouve que c'est cohérent parce que ça a été calculé pour coller avec ce qu'on observe aussi quand on s'intéresse aux détails.

Et que si on va "juste là-bas", ça crée les détails de juste là-bas... si on passe quelques siècles à vouloir coûte que coûte qu'on soit faits d'atomes, ça finira par rajouter ça dans les détails, pour les rares situations où on les regarde, etc... (sur ces points ça rejoint d'ailleurs aussi le sujet sur la conscience immatérielle spirituelle).

Quant à toutes les considérations du pourquoi et de la simplicité et autres, considère ceci :

Regarde notre propre propension à faire de plus en plus de simulations et autres calculs informatiques, jeux 3D, etc... regarde l'évolution de "notre" informatique ces derniers temps (simulés ou non), et projette ça dans 100 ans, 200 ans, 1000 ans... en plus avec toutes les astuces détails / global précisés page précédente... et ça en deviendrait même presque improbable qu'on ne soit PAS dans une simulation, faite par des êtres dont c'est improbable qu'ils ne le soient pas aussi, etc... quant à savoir ce qu'il y a au début de la chaîne, je crois que c'est peine perdue...

De toute façon, si j'ai bien compris (plein de data non encore épluchées), il y a des expériences qui vont prouver des choses (rayons cosmiques et autres...).
La seule certitude, c'est que toute certitude est une erreur... y compris celle-ci !

Message édité pour la dernière fois le : 10/07/2018 à 20:37

cabfe
Seigneur
#208
C'est centré sur nous.

Ca me rappelle surtout l'héliocentrisme du moyen-âge.

Et je me répète : aucun besoin de créer, même en simulation, un univers aussi grand et sur une telle échelle de temps si c'est "centré sur nous".
Tu mets un drap noir à la place des étoiles et le résultat est le même, à savoir qu'on n'y verrait que du feu à se croire au centre du monde.

La théorie de la simulation implique de trop grandes difficultés techniques et pratiques comparée à un univers analogique naturel.
mm678player
Garde royal
#209
Tu mets un drap noir

En gros, c'est ce que je dis que c'est...

Ca me rappelle surtout l'héliocentrisme du moyen-âge.

Sur d'autres sujets aussi, on revient à l'intuition de nos ancêtres, comme si nos connaissances modernes avaient quasiment construit autant d'illusion que d'invention utiles...

comparée à un univers analogique naturel.

Oh ben, j'y ai longtemps cru à celui-là, plus de 40 sur 45 ans. Et c'est fait pour.

Après, quand on voit plein de choses qui "ne collent pas", il y a deux attitudes possibles :

- on veut que ce soit quand même le cas "normal" qu'on connaissait.

- ou on veut que ce soit une simulation, un rêve, un esprit immatériel, un jeu vidéo, une série télé (voir The Truman Show, Matrix, Existenz, Inception, Dark City, Le Monde sur le Fil, Total Recall, et d'autres plus récents que je n'ai pas suivis...). A noter que je me souviens clairement que pour plusieurs de ces films, j'ai à chaque fois d'abord ressenti la réalité comme cela, puis quelques mois APRES j'entendais parler d'un film qui disait que c'est ça... comme pour vite fait qu'on puisse me répondre "tu es influencé par tel film", alors que le film c'était après...

Mais bien malin celui qui aura des certitudes.

La science en fournit, des certitudes... ou pas.

Prend le cerveau par exemple. S'il y a une lésion ici, on ne peut plus faire ça. On en déduit que c'est le siège de telle activité. Si on fait telle chose, ça active telle zone du cerveau, on en déduit que c'est le siège de telle activité.
Si je casse l'antenne de ma radio, j'en déduis que les gars que j'entendais parler, chanter, et leurs instruments se trouvaient dans l'antenne ? non, évidemment...

Bon d'accord, c'est plus un argument en faveur de la vision astrale, je n'ai pas encore les équivalents sur l'hypothèse simulation. Mais ça prouve que même avec la meilleure rigueur du monde, les meilleurs méthodes, au dernier moment tout dépend de l'interprétation.
La seule certitude, c'est que toute certitude est une erreur... y compris celle-ci !
cabfe
Seigneur
#210
Tu mets un drap noir

En gros, c'est ce que je dis que c'est...


Non, et tu te contredis pour le coup.
Tu racontes que l'ensemble de l'univers est créé (simulé) pour faire croire des trucs alors que c'est totalement inutile avec un drap noir. Et ça ferait gagner en calcul pour le même résultat.
Pour quelqu'un qui nous sort du "calcul que quand c'est utile", c'est un peu raté, niveau optimisation...

Tiens, y'a pas longtemps, on a trouvé des empreintes d'un dinosaure vieux de 200 millions d'années.
Tu vas nous dire que ces restes et empreintes ont été calculés bien opportunément pour faire croire à une simulation ?
Mais pourquoi s'embêter à simuler 200 millions d'années pour un tel détail ? Encore du calcul inutile...

Faudra penser à recruter de vrais programmeurs !

Quand aux films dont tu parles, aucun ne résiste à un examen approfondi. Mais peut-être parce que ce sont des créations humaines seulement ?

En tout cas, tu n'as démonté aucun de mes exemples, sauf si dire "on calcule seulement à ce moment-là !" est une réponse valable... et elle ne tient pas la route, désolé (cf. l'optimisation).
mm678player
Garde royal
#211
Tu déformes en permanence mes propos. Je disais que l'univers autour de nous était "un papier peint" un peu complexe, qui simule juste assez de paramètres pour que l'observation depuis notre angle de vue fasse illusion, qu'on croit observer le très très très vaste univers classique.

Et le coup du calcul global / détaillé, c'est pour ici, sur Terre et là où on a posé le pied. Le "papier peint", c'est du calcul "très allégé", mais on n'y voit que du feu, du peu qu'on sache y vérifier.

C'est plus clair formulé comme ça ?

Je croyais pourtant que c'était déjà clair avant.

C'est le genre de sujet dont j'aurais voulu parler 1/2 heures, 3/4 d'heures, mais de correction des déformations de mes paroles, en correction des déformations de mes paroles, ça m'a fatigué, cette conversation...

La seule certitude, c'est que toute certitude est une erreur... y compris celle-ci !

Message édité pour la dernière fois le : 10/07/2018 à 21:17

cabfe
Seigneur
#212
qui simule juste assez de paramètres pour que l'observation depuis notre angle de vue fasse illusion, qu'on croit observer le très très très vaste univers classique.

... simulation qui n'a aucun besoin d'exister pour que l'illusion d'être réel fonctionne.

Encore une fois, OP-TI-MI-SA-TION.
Ta solution universelle de tout calculer précisément quand c'est commode ne tient pas la route.
On a des tonnes d'informations enregistrées chaque seconde, tu vas me dire que tout est calculé à chaque fois, comme ta réponse pour mon enregistrement de la bulle de savon qui éclate ? C'est ridicule, franchement. Qu'est-ce qui est le plus logique ? Que tout se passe réellement ou que tout soit calculé à chaque enregistrement ?

Ne crée pas de jeu, tu vas souffrir
mm678player
Garde royal
#213
Si un jour au moins, quelqu'un qui répond sur un sujet, avait visionné au moins 6-8 des vidéos dont je parle au début, avec toutes les observations de plus en plus scientifiques qui convergent vers cette hypothèse, au lieu de répondre dans le vide sans savoir à quoi...

Et puis de toute façon, si c'est pas tout le monde, c'est au moins moi alors. Ca doit être ça, en fait j'ai un cerveau de cyborg dans un corps humain... On ne me fera pas oublier les glitchs sur forme de grille hyper régulière, qui sont déjà apparues dans mon champ de vision 10-12 fois dans ma vie, dans des circonstances ultra rares. Et même si c'est une fraction de seconde, une grille aussi régulière ne peut pas avoir été générée par un cerveau de chair. Ca me fait plutôt penser à mes cours de traitement du signal, partie numérique...


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





Ou comment la science officielle arrive aussi à cette conclusion. D'abord petit historique (Einstein, Bohr, Schrödinger, Heisenberg, etc...). Puis expériences de la double fente. Puis effets quantiques à l'échelle macroscopique. Et conclusion tout le long sur ce que ça implique sur la réalité.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Après les message de cette nuit, de ces deux dernières pages, j'ai vu un résumé de l'épisode sur l'holodeck de Star Treck. Intéressant. Ca m'inspire des réflexions sur la réalité / simulation, mais aussi sur la notion de conscience, et finalement sur la nécessité ou pas d'être dans la réalité. Intéressant.
La seule certitude, c'est que toute certitude est une erreur... y compris celle-ci !

Message édité pour la dernière fois le : 11/07/2018 à 13:34

mm678player
Garde royal
#214
comparée à un univers analogique naturel

Bon, oublions un instant que qui que ce soit ait jamais prononcé l'expression "simulation informatique", et qu'on est tous toujours certains que tout est réel.
Par contre, notre belle vision analogique de la réalité, qu'on a tous eue au début de notre vie, a quand même déjà bien été mise à mal.

On commence tous par voir l'univers (i.e. la réalité, ce salon, ma ville, la planète, etc...), comme étant analogique. Que ce soit le feeling vie quotidienne, ou des études scientifiques (mécanique du point, du solide, des fluides, thermodynamique, chimie, optique, etc... somme des forces égale masse fois accélération, l'accélération est la dérivée de la vitesse, la vitesse est celle de la position, qu'est-ce que ça fait dans le vide ? accélération constante, vitesse proportionnelle au temps, position au carré du temps, qu'est-ce que ça fait avec de l'air, frottements fluides, ça converge maintenant vers une vitesse constante et non plus l'accélération, électro-statique, magnétisme, gravité égale intégrale triple sur tout le volume du produit des masses sur distance au carré fois une constante, de belles formules analogiques, des constantes, des proportionnelles, des polynomes, des cosinus, des exponentielles, de belles fonctions mathématiques comme on les aime et comme on a jonglé avec des milliers de fois).

Quant à l'univers plus lointain, système solaire, étoiles, galaxies, on apprend tous qu'il y a des centaines de milliards d'étoiles par galaxie, et des centaines de milliards de galaxies dans l'univers connu, et le pas connu s'éloigne plus vite que la lumière donc on ne le "verra" pas.
Bon déjà là, on a une première exception sur le fait que "les belles formules qu'on a brassées de milliers de fois correspondent bien au feeling naturel qu'on a dans la vie quotidienne", la première fois qu'on a compris ce qu'est vraiment la relativité, et autres conséquences, interprétations, hypothèses (formule de Hubble, etc...).
Mais bon, on oublie ce que ça nous évoquait déjà comme hypothèse perso dans la tête, et on continue sans y penser.

Puis arrive toujours un moment dans notre vie où arrive une info : "Eh ! Gars ! y'a un truc qui s'appelle la mécanique quantique !". Hein ? Quoi ? C'est quoi ce truc ? Ah, pas étonnant que même Einstein était contre, c'est trop bizarre, "ce n'est plus analogique", c'est quantifié, comme dans un ordinateur, mais dans la réalité naturelle. Depuis un siècle vous dites ? Des preuves depuis des décennies que c'est vrai, vous dites ?

Bon on s'en fout, j'aime trop mes formules analogiques que je maîtrise bien. Même si à côté je maitrisais bien aussi les ordinateurs, leur fonctionnement interne (d'une certaine époque, en tout cas), l'historique des gestes techniques qu'il a fallu faire étape par étape pour les améliorer. Ils restent un outil, et la réalité reste décrite par ces formules qui me faisaient des 20/20 de moyennes trimestrielles pendant toute ma scolarité en math et physique (ou 19,5 les mauvais trimestres).

Bon, c'est vrai que si on regarde, d'une part le principe d'incertitude de Heisenberg pour l'infiniment petit, d'autre part la loi de Hubble et la relativité pour l'infiniment grand, on a déjà l'impression que "quelque chose" veut mettre des limites pour qu'on ne zoome pas à l'infini. Mais, on oublie, on filtre, on veut pas savoir.

Puis arrive toujours un moment dans notre vie où arrive une info : "Eh ! Gars ! y'a cette histoire d'expériences de la double fente...". Re-hein ? Re-quoi ? Les particules se comportent différemment selon qu'on les observe ou pas ? Boh, l'influence des instruments ! Hein, quoi ? ils ont prouvé que non ? boh, toujours attendre la contre-info, effet de mode, etc... etc...

Puis arrive toujours un moment dans notre vie où arrive une info : "Eh ! Gars ! y'a ce truc là, l'intrication quantique...". Ok, là on dirait vraiment que c'est comme si on avait oublié de programmer un truc. Les particules sont réunies, plus la peine de passer par une boucle qui découpe les positions intermédaires, on les sépare, on a oublié une ligne de code qui dit qu'il faut de nouveau. Flippant, mais bon, l'esprit arrive bien à filtrer ce qu'il ne veut pas voir, on continue pareil...

Puis arrive toujours un moment dans notre vie où arrivent ces vidéos de grandes pointures des sciences et des industries technologiques, qui disent tous dans des conférences ou des plateaux télé américains, qu'ils sont persuadés qu'on est dans une simulation informatique. Boh, fake ! Quoi, plus je vérifie, moins je trouve fake, mais plutôt des gars de plus, et sources de plus avec les mêmes extraits ? on s'en fout... filtre... filtre... esprit...

Puis arrive toujours un moment dans notre vie où (re-re-...re)arrivent ces trucs perso. Ok, je relance des recherches, ça se confirme, plus je cherche, moins je trouve que les sources précédentes étaient des fakes, mais plutôt d'autres sources, d'autres gars, dans le même sens, etc... Et même des expériences de plus qui sont lancées pour vérifier ça (sur les rayons cosmiques).

Bon, ok, je lance le sujet, en espérant croiser d'autres "témoignages", au moins qu'il ont vu les mêmes sources, si ce n'est des détails perso.
Bon, après, le seul gars qui réagit est celui qui déjà dans des conversations passées, boucle 20 fois sur le même argument qu'on lui a déjà démonté la première fois, il y en a toujours un comme ça...


Cela dit, rien que, un, les expériences de la double fente, deux, l'intrication quantique, sont à même de nous prouver pour toujours que "la réalité n'est pas la réalité"...
La seule certitude, c'est que toute certitude est une erreur... y compris celle-ci !

Message édité pour la dernière fois le : 13/07/2018 à 12:40

cabfe
Seigneur
#215
Arrête les vidéos Youtube et fait des études de physique par toi-même.

Soit tu seras le prochain Nobel, soit tu "rentreras dans le rang".

Et, crois-le ou non, je te souhaite le Nobel.
C'est toujours magnifique de découvrir de nouvelles choses, et surtout de les prouver de façon irréfutable !

(ce qui n'empêche pas les croyances dans la Terre plate au 21ème siècle, mais c'est un autre débat).

Edit : Et pour que nous ne soyons pas fâchés je vais abonder dans ton sens en te disant que je pense, comme toi, que la réalité réelle est bien plus complexe et différente de ce que l'on appelle communément la réalité de tous les jours.
Par contre, là où je ne te suis pas, c'est sur le côté simulation informatique.
Comme j'en parlais plus haut, ça ne tient pas la route d'un point de vue optimisation des calculs.
Pour reprendre mon exemple du drap noir : étant donné que l'on a aucune idée de ce qu'est la "vraie réalité" et donc que nous n'avons aucun point de référence pour dire "ceci est réel", pourquoi ne pas se contenter d'une simulation informatique de notre système solaire ?
Quel intérêt de créer un univers aussi immense ? Pour faire "comme en vrai" ? Mais on ne sait pas à quoi ressemble le "vrai". C'est inutile et ça me semble un point essentiel contre la théorie de la simulation informatique.
Une autre réalité, oui. Informatique, non.

Message édité pour la dernière fois le : 13/07/2018 à 18:15

pirzz974
Garde
#216
Super conversation de psychopathe

Je vais rajouter mon délire si vous le voulez bien !

Perso je trouve un bug : le temps et l'espace sont des limites, et ce sont elles qui composent les réalités dont vous parlez il me semble, et elle ne peuvent expliquer la présence d'une réalité, que ce soit la notre , ou d'autres réalités au dessus de nous .

Parce que les mec qui auraient créer le programme informatique ils vivent eux aussi dans une réalité, dans cette réalité si il y a du matériel informatique comme chez nous c'est qu'il y a aussi l'espace et le temps qui gèrent leur réalité, donc des limites . Mais si eux même sont dans un programme, c'est que les mec qui les ont créer sont eux aussi dans une réalité qui a aussi l'espace et le temps, etc, etc.
Et comme l'as dit mm678player, remonter a la source est peine perdus. Moi je dirait même que c'est impossible . Et c'est ça le bug : l'origine de la réalité ( peu importe du niveau de réalité dont on parle) . Le temps et l'espace ne permettent pas d'expliquer l'origine de la réalité qu'ils composent .

Explication : un être humain ne peut pas être contenus dans une boîte d'allumette parce que c'est trop petit. La planète terre ne pourrais par être contenus dans un espace de la taille d'un sous-marin , ou encore le soleil ne peut pas être contenus dans un espace comme la planète terre, etc, etc.
Donc l'espace est une limite, et tout ce qui a une dimension spatial ( donc une forme) doit être contenus dans une chose a dimension spatial plus grande que lui . Et ce serait comme ça sans fin, donc c'est une chose qui ne peut être résolus.

Pareil pour le temps : que ce soit au niveau quantité : une minute ne peut être contenus dans une seconde, une heure ne peut être contenus dans une minute, etc,etc.
Ou au niveau chronologique : la seconde actuel as besoin de la seconde d'avant pour exister, et cette seconde d'avant a besoin aussi d'une autre seconde avant , et ainsi de suite .
Donc pour la dimension temporel c'est pareil,on ne peut pas trouver la source .

Donc ce qui est limité et qui donc a une forme(comme l'espace et le temps ), ne peut pas expliquer la réalité qu'il compose . ( ps : une limite est forcément une forme . limite = forme , forme = limite . Pour moi c'est clair, si ça ne l'est pas pour vous dite le moi .)
( Pour tout ce qui est subtile, comme les dimensions subtiles, ou les être d'un autre plan, l'énergie, etc. elles sont subtiles pour nous, vu depuis notre niveau vibratoire, mais ça reste des formes et des limites quand même .)

Et ça que ce soit pour notre réalité, ou une réalité au dessus, ou une autre au dessus, c'est pareil .

Donc si on ne peut résoudre l'origine de l'existence d'une réalité avec les limites et les formes dont elle est faite , alors il ne reste qu'une solution : l'absence de limite, le sans-forme : l'infinis .

L'infinis n'as ni début ni fin, donc n'as pas besoins d'une origine temporelle, et le genre de question comme " l'infinis existe depuis quand ? " est hors sujet, et en même temps sans limite spatial il n'as pas besoin d'être contenus dans quelque chose de plus grand, et lui par contre peut tout contenir, un univers, une réalité, ou plusieurs a la fois, même une infinité a la fois !
En fait l'infini, ce qui n'as aucune limite , n'as pas besoins d'une origine pour expliquer son existence . C'est son principe d'absence de limite uniquement qui explique son existence .

Cependant la réalité de l'infini est incompatible avec la réalité des limites, puisque que si une limite est réel, alors celle-ci représente une limite pour l'infinis . Hors l'essence de l'infinis c'est l'absence de limite. Donc si une limite existe c'est que l'infini n'existe pas, et inversement .
Mais on as vus que seule l'infinis peut expliquer la présence de la réalité qu'on expérimente en ce moment même, donc ça veut dire que l'infinis existe réellement . Notre présence et notre expérience de notre réalité sont les preuves que l'infinis existe .
Donc les limites ( et donc les formes ) n'existent pas .
Mais ça ne colle pas , puisque nous sommes en ce moment même en train de faire l'expérience de ce monde de forme ( nous avons nous-même une forme ).

La solution que j'ai trouvé pour l'instant c'est que l'infinis est la seules réalité, et que les limites sont des illusions . Elle existent , mais en tant qu'illusions .
Donc tout ce qui existe dans cette réalité ou une autre, est l'infinis qui a l'apparence de limites, de formes, et donc de l'univers .

Seule l'infini existe, le reste n'est qu'apparence . Donc même le programme informatique, s'il existe , et ceux qui l'on conçus , ne sont pas réel .

Message édité pour la dernière fois le : 13/07/2018 à 20:52

mm678player
Garde royal
#217
Arrête les vidéos Youtube

Le contenu et les conclusions de l'intrication quantique et des expériences de la double fente, ne sont pas différents, selon qu'on se les remémore sur une vidéo Youtube, un documentaire télé, un site internet, ou une publication scientifique.
Quand j'incruste un extrait youtube dans un message, c'est pour que chacun se remémore les dizaines de sources différentes, y compris publications officielles, sur le sujet, vues depuis des années.
Et une personne à qui ça ne remémore pas tout ça, a le droit d'exercer son droit de ne pas participer à la conversation.

Ce n'est pas comme si j'avais vraiment cité un sujet qui n'existe que dans des vidéos youtube, et non dans des articles scientifiques officiels. Ce n'est pas comme si j'avais lancé le sujet sur... disons... les "Démons nés humains" par exemple...
Et, même dans ce fil, j'aurais pu, sans que quelqu'un qui n'y croit pas ait pu venir faire chier.
La seule certitude, c'est que toute certitude est une erreur... y compris celle-ci !
pirzz974
Garde
#218
Je voulais rajouter pour l'autre post : l'illusion par contre semble fonctionner comme un genre de programme informatique, sauf que le "calculateur" c'est l'infini, c'est donc une sorte de "calculateur quantique" , c'est a dire avec une capacité de calcule illimité, donc pas besoins d'optimisation ou de simplification des détails pour le calcule .
cabfe
Seigneur
#219
@pirzz974 : un ordinateur quantique n'est pas une machine à calculer de puissance infinie, loin de là.

Elle est très puissante, certes, mais pour des types de calcul bien particuliers. Ce n'est pas du tout adapté pour certaines tâches, où un ordinateur classique irait plus vite.

Il y a beaucoup de fantasmes autour de l'ordinateur quantique, mais il ne faut pas croire tout ce qui est dit.
pirzz974
Garde
#220
un ordinateur quantique n'est pas une machine à calculer de puissance infinie, loin de là.


J'ai dit une sorte de calculateur quantique, je ne me référais pas a ce qu'un être humain peut construire . Mais j'ai utilisé ce terme, peut être a tort ( j'ai la flegme d'aller vérifier lol ) dans le sens qu'au niveau quantique il y a un phénomène de simultanéité , et un calculateur de la sorte pourrait donc calculer toutes les choses de manière simultané , sans devoir faire plus d'effort qu'un calculateur normal .
Par contre je ne parlait pas non plus d'un calculateur physique, ou une machine, ou chose de ce genre, c'est l'infini qui joue le rôle de calculateur . Et vu qu'il n'as aucune limite, sa capacité n'en as aucune aussi .
Colinet
Noble
#221
Sans aborder la question (hors de notre portée) de la vérité, nous remarquerons quand même que chaque culture décrit un cosmos qui lui ressemble.

Ça mène à un constat rassurant: Dans un sens, nous sommes tout à fait normaux.
Ardemment le déchu
cabfe
Seigneur
#222
Définir la normalité est, mine de rien, pas si simple !
C'est généralement un consensus, fluctuant selon les lieux, époques, mœurs, etc.
Quand la normalité n'est pas un concept universel... Dur dur d'être un humain !
Colinet
Noble
#223
Je parlais d'être normal, pas de normalité. Pas besoin de connaître les limites d'un champ pour estimer qu'un arbre y est planté.

C'est comme affirmer qu'on est "vivant": on peut en discuter mais ça restera moins prise de tête que de savoir précisément ce qu'est la "vie".

(Mais surtout, c'était un clin d'oeil humoristique.)
Ardemment le déchu
mm678player
Garde royal
#224
Bon, pour que les discussions qui suivront ne soient pas trop enflammées, mais restent légères, on va dire que ce n'est plus une quête de la vérité, mais juste une nouvelle façon à la mode de présenter des fictions sympas comme si c'était la réalité.



Je suis tombé il y a quelques jours, sur ce gars :


qui dit en gros que

Ca rejoint un peu d'autres trucs précédents, mais avec un peu plus de détails "poétiques" nouveaux...



Et sinon, il y a aussi cette chaîne ("Elna Thaur") :

" Gaya "
https://www.youtube.com/watch?v=Pf_CVa7nPEg

" l'Histoire de la Terre - par les pléiadiens "
https://www.youtube.com/watch?v=_QmH4EPVf9E&t=0s

" la Vie Cosmique "
https://www.youtube.com/watch?v=Qd_qyKQcpWE&index=4

" Les Langues Sacrées "
https://www.youtube.com/watch?v=5TIvxEXRlXM&t=0s

Elle dit, en gros, que Gaïa est une âme qui a voyagé entre les univers, voyant plein de choses magnifiques, voulant voir tout ce qui existe. Puis elle a entendu parler d'un univers très étrange, où il y a le libre arbitre et les vibrations négatives. Elle est venue. Elle a obtenu un corps dense. Elle s'est mise à aider plein d'âmes à s'élever. Mais les êtres sous le coup des vibrations négatives ont provoqué il y a quelques centaines de millénaires, un événement qui a fait exploser son corps en morceaux (le système solaire), son âme s'est réfugiée dans un seul morceau (la Terre). Mais de son corps 12D d'origine, la partie 4D a été expulsée dans une zone parallèle lors de l'explosion, et des factions négatives (reptiliens et anunakis négatifs) exploitent cette particularité pour la bloquer là, nous bloquer là, et faire du traffic d'énergie avec tout l'univers, en nous "vampirisant" ici. Nous-mêmes avions des âmes divines, et un ADN spiral à 12 brins (tout tourne autour du nombre 12), mais maintenant il est à 2 brins en hélice pour nous coincer dans ces vibrations négatives (la version "divine" est encore quelque part en nous, mais désactivée). Il aurait normalement encore fallu 400 ans pour "remonter l'escalier des dimensions" et réintégrer proprement le corps 4D de Gaïa, puis accéder facilement à la 5D, 6D, ..., 12D. Mais les traffics des factions négatives ont précipité les choses, et on passera directement de la 3D à la 5D par un "saut quantique" (on essaye de sauter la marche d'escalier manquante, au lieu de la faire revenir).
La seule certitude, c'est que toute certitude est une erreur... y compris celle-ci !