Mardi 22 Septembre 2020, 22:46     Connectés : 8      Membres : 7


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

BLOOD MACHINES - Turbo Killer 2 (Kickstater)

REPONDRE S'ABONNER
Demoniakor
Noble
#1
En février 2016 sortait l'un des meilleurs clip (un court métrage ? ) qu'il m'ait été donné de voir. Ces 4 minutes concoctés pour l'artiste electro Carpenter Brut m'a décroché la mâchoire et relancé ma machine à fantasmes qui commençait à rouiller sévèrement. Ah, et avec un nom pareil, ceux me connaissant bien savent que l'artiste en question partait déjà gagnant. Bref, ce clip disais-je est réalisé par Seth Ickerman.

Seth Ickerman ? Mais qui c'est bon dieu ? Et bien c’est un duo de réalisateurs français, Raphaël Hernandez et Savitri Joly-Gonfard, déjà responsables du film Kadayra, fan movie tiré de l'univers de Matrix et qui, avec un budget à la limite du ridicule, mit une grosse baffe à nos pauvres producteurs sans couilles bien de chez nous. Certains n'ont toujours pas retrouvé leurs dents du bas.

Donc, ces deux braves hommes se lancent dans un projet fou de moyen métrage tiré de l'univers du clip...heum, .du court métrage. A ce niveau de réalisation, parlons de court métrage. Un kickstarter vient donc d'ouvrir depuis peu, et j'invite quiconque qui est amateur de SF 80's, d'images grindhouse, d'ancien lecteur de Metal Hurlant (ouais je vise les plus vieux d'entre nous là) et j'en passe, à se lancer dans cette aventure. Que ce soit en en parlant autour de soit ou bien en psalmodiant durant une messe noire.

Putain, cela ferrait du bien à notre paysage cinématographique Français, non ? Qui, comme moi, regrette le sacro temps de la SF couillue bien de chez nous ? Nous avons de très bons écrivains, de très bon dessinateurs, mais merde, au cinéma ou en TV, nous avons quoi ? Pas grand chose...hormis Metal Hurlant justement. Bref, un vent frais se lève. Transformons le en tempête.

Le court métrage Turbo Killer :





Le lien Kickstater

Leur site (en français) :
Kingdom Come, c'est comme la vie : prenant à en mourir mais mal optimisé et bourré de bugs.

Message édité pour la dernière fois le : 13/12/2016 à 09:36

oAmyoAmyo
Paladin
#2
Il y a déjà un bon rooster de perso pour un jeu de course sympa!
C'est bien beau effectivement et je connais quelque réalisateurs autour de moi qui auraient apprécié se lancer dans un projet comme celui là, mais ici en l’occurrence on ne peut pas me faire croire qu'il n'y a pas un minimum de budget. Certes il y a du savoir faire avant tout, et le budget n'est certainement pas celui d'une grosse prod', mais il y en a juste assez pour être déjà bien supérieur à la capacité moyenne des réal' talentueux (mais pauvres) de nos régions!
Demoniakor
Noble
#3
Bien entendu qu'il y a du budget. Mais il y a budget et budget. Nous sommes loin des 200 millions du dernier Besson, comme tu t'en doutes. ^^

Et puis les mecs, c'est des débrouillards. Le teaser / preuve de concept Ickerman avait un budget de 1000€. Une nuit de tournage et trois mois de production. Visuellement, pour si peu, il pète sa maman dans un coin. La machine s'est lancée et leur projet de long métrage débute le premier semestre 2017 si tout va bien, avec un portefeuille bien plus garnit.





Alors oui, des cinéastes frustrés (à juste titre) et talentueux, ont doit en avoir à la pelle. C'est pourquoi je me réjouis qu'eux y arrivent. J'ai toujours cet espoir que le cinema de genre français décolle et fasse briller de nouveaux talents. Notre littérature SF et fantastique est des plus fournie, et c'est une honte que l'on ne donne pas leur chance et la capacité aux artistes de puiser / créer dans cette manne artistique.
Kingdom Come, c'est comme la vie : prenant à en mourir mais mal optimisé et bourré de bugs.
oAmyoAmyo
Paladin
#4
Impossible de débloquer des fonds pour les vidéastes, il faut payer la nouvelle voiture du fils du député ainsi que les cours de squatch de 'madame' !
Demoniakor
Noble
#5
C'est surtout la frilosité des producteurs français et des distributeurs, qui perçoivent encore le cinéma de genre comme un genre de "niche", qui pose problème. Là où les Allemands et les Anglais, voir les Espagnols arrivent à trouver des fonds, ici c'est comédie sur 2 mecs amoureux de leur voisine et des quarantenaires bourges qui se grattent le fion en pensant à leur vie pourrie. Forcement, ça n'a pas grande chance d'aboutir (je forcis le trait bien entendu, il n'y a pas que ça). Certains arrivent tout de même à sortir du lot mais dieu qu'ils sont trop peu nombreux.

Pourtant, quand on se sort les doigts, on a droit à du Sheitan, Maléfique, Haute Tension, Martyrs, Atomic Circus, et j'en passe.

Je pourrais aussi parler de nos grandes réussites en terme de film policier / thriller, mais là aussi.....ça devient le désert.

Du drame pseudo humaniste et de la comédie bas du front, encore et toujours.

J'ai presque honte de notre cinéma actuel. Et ne parlons pas de show TV.
Kingdom Come, c'est comme la vie : prenant à en mourir mais mal optimisé et bourré de bugs.

Message édité pour la dernière fois le : 13/12/2016 à 11:30

oAmyoAmyo
Paladin
#6
Le cinéma de qualité c'est comme la musique ou d'autres arts, aujourd'hui ce n'est plus dans les grands réseau de distribution qu'il faut le trouver.
Demoniakor
Noble
#7
Oui mais les grands réseaux apportent l'argent. Combien d'artistes sont payés au lance pierre ? Ils le font avec leur tripes, mais les fonds sont à secs.
Kingdom Come, c'est comme la vie : prenant à en mourir mais mal optimisé et bourré de bugs.
oAmyoAmyo
Paladin
#8
C'est bien vrai, à la limite une commande de film pourri pour faire rentrer de l'argent et hop, on fait un vrai film dans la foulée!
Geralt
Grand chevalier
#9
Je dois bien avouer que malgré que ce ne soit pas mon genre musical, ce clip a quand même une sacrée classe, niveau purement esthétique.
Le projet est très bien parti, je vais le garder sous le coude.
« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin
Nyamulagira
Garde
#10
Un petit déterrage pour dire que les nombreuses personnes qui ne peuvent le voir sur Shudder auront la possibilité de le faire sur le réseau CGR du 1er au 4 septembre. Avec son making-of.

Le film est une claque esthétique. L'intrigue est classique.





"In chaos, there is fertility." Anaïs Nin