Samedi 06 Mars 2021, 06:20     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2 3 4

WARCRAFT le film

REPONDRE S'ABONNER
Munshine421
Garde royal
#26
Popcorn, Glaces, chocapiks, chataignes !
Franchement se fritter sur le réalisateur sur un film ...d'un jeu vidéo, vous n'avez même pas honte ?
flofrost
Héros
#27
Surtout que tout le monde sait que le maitre en la matière, c'est le seul et unique Paul W.C. Anderson
Les opinions c'est comme les testicules, si on les frappe assez fort peu importe combien on en a.

Message édité pour la dernière fois le : 24/08/2016 à 19:57

Aleph
Chevalier
#28
J'espère que cette mode d'adapter tout et n'importe quoi au cinéma s'arrêtera bientôt...

Le jeu-vidéo en tant que média est inadapté au cinéma, parce que les jeux vidéos susceptibles d'être adaptés sont déjà cinématographiques. Tout film adapté de jeu-vidéo est donc condamné à la redite, et, pire encore, au ridicule du fait des acteurs souvent médiocres (pour ne pas dire minables) et au néant scénaristique.

C'est la grande différence qui oppose Warcraft au SdA : le premier a déjà été modélisé d'une certaine manière et ses "créateurs" surveillent le projet; alors que le SdA, en tant que trilogie de bouquins, laisse au réalisateur la possibilité de représenter ce qu'il veut (à peu près) comme il l'entend.

Bref, adapter un jeu vidéo ce n'est pas adapté un bouquin. Le bouquin te laisse globalement plus libre (Eyes wide shut s'éloigne pas mal de La Nouvelle Rêvée; Shining (assez médiocre au demeurant) de Shining; Tarkovski s'éloigne du récit de Lem pour Solaris ou de celui Strougatski pour Stalker etc etc) et incite davantage à la création et au Grand Cinéma.
C'est juste que le Cinéma et la Littérature sont des Arts, pas le jeu vidéo. C'est comme ça que des génies du cinéma comme Tarko', Béla Tarr ou Kubrick, peuvent adapter à la perfection des grandes oeuvres littéraires pourtant difficilement 'adaptables".
Make RPGs great again

Message édité pour la dernière fois le : 24/08/2016 à 20:18

Munshine421
Garde royal
#29
Méfions nous quand même. Le Grand Cinéma a engendré ce génie (escroc) de Godard dans son entreprise de déconstruction (destruction) du Cinéma..
Aleph
Chevalier
#30
Godard est effectivement très surestimé, et a fait plus de mal qu'autre chose (l'horrible "cinéma intello' français" d'aujourd'hui, foutu Garrel). Mais il a aussi fait du bien. Certains films comme La Chinoise (une des plus belles déconstructions, bien qu'involontaire, des Maos bourgeois de Mai 68), Masculin Féminin ou A bout de Souffle sont incontestables. Tout aussi contestable que fut La nouvelle Vague elle reste une véritable tentative artistique de mêler l'émulsion politique et morale d'une époque dans la construction de l'image. Et puis, Eustache... La Maman et la Putain...

"Grand Cinéma" est une expression malheureuse, je l'admets, parce qu'elle semble exclure le "cinéma populo'" de l'équation. Ce qui n'était pas mon intention.
Make RPGs great again
cabfe
Seigneur
#31
Pour le coup, Aleph, y'a un truc que je ne comprends pas dans ton raisonnement.
Si j'ai bien compris, un film adapté d'un jeu sera foiré parce qu'un jeu est "déjà cinématographique".

Mais après, tu dis que "le Cinéma et la Littérature sont des Arts, pas le jeu vidéo."

Si un jeu est cinématographique, pourquoi n'est-il pas au même rang d'art qu'un film ?

En espérant éviter l'une des fameuses questions philosophiques "Qu'est-ce que l'art ?"
Bleeding Moons est dispo sur Steam et GOG. Noté 4.7/5 par les joueurs !
prypiat
Paladin
#32
Shining (assez médiocre au demeurant)

Hérétique, au bûcher !
C'est juste que le Cinéma et la Littérature sont des Arts, pas le jeu vidéo. C'est comme ça que des génies du cinéma comme Tarko', Béla Tarr ou Kubrick, peuvent adapter à la perfection des grandes oeuvres littéraires pourtant difficilement 'adaptables".

Si je te suis dans les grandes lignes, j'apporterais une nuance. C'est certain qu'on n'adapte pas un livre comme un jeu vidéo ; le premier est plus "abstrait" et permet donc au réal qui se charge du film d'avoir une certaine liberté artistique. Le second est déjà très visuel (et a en plus une sale tendance -stupide selon moi- à copier le cinéma). Ça limite forcément la marge de manœuvre, sans aucune considération artistique.
(Parce que bon, l'art et le jeu vidéo, encore un débat compliqué. bref.)
Entre aussi en compte toute la dimension commerciale de la chose ainsi que le public visé - le jeu vidéo a toujours une image (méritée) de média "immature" - aucune raison qu'un grand réalisateur s'y penche (même si d'excellents réals comme Del Toro ou Gans semblent en avoir une haute estime, mais bon... c'est pas Kubrick quoi)
Envie d'une bonne séance de shopping ? Mick & Ralph sont là pour vous !

Message édité pour la dernière fois le : 24/08/2016 à 20:40

flofrost
Héros
#33
Qu'est-ce que l'art ?
Non mais tu nous prends vraiment pour des buses en faite, tout le monde sait bien que c'est un morceau du cochon !
Les opinions c'est comme les testicules, si on les frappe assez fort peu importe combien on en a.
Aleph
Chevalier
#34
Hum... Effectivement. Je pensais à ces jeux dont on tire des adaptations et qui singent des gimmicks hollywoodiens dans leur spectacularisation continue, dans l'intensité (souvent malheureuse d'ailleurs) de leurs phases d'actions, ou même dans leurs trailers.
Après, il faudrait effectivement se questionner sur l'Art en tant que tel pour que je puisse parfaitement répondre. Mais je n'ai pas cette prétention. Disons juste que si je peux considérer Conan le Barbare comme de l'art (une grande fresque épique dont la structure suit celle d'un drame wagnérien), je ne peux pas considérer la folle course à la décadence techno-numérique du cinéma "d'actions" que l'on vend aujourd'hui tous les jours, avec des phases de comm' bien échafaudés, et qui fait le coeur de l'inspiration des jeux AAA, comme de l'art.


EDIT : Mais finalement prypiat, on dit la même chose.
Make RPGs great again

Message édité pour la dernière fois le : 24/08/2016 à 20:52

prypiat
Paladin
#35

EDIT : Mais finalement prypiat, on dit la même chose.

Heu... ptet ben oui ^^ je tenais juste à corriger un peu l'affirmation "les adaptations de jeux vidéo sont moisies parce que le jeu vidéo n'est pas de l'art" qui me paraissait un peu rapide, mais dans le fond on est assez d'accord ^^
Envie d'une bonne séance de shopping ? Mick & Ralph sont là pour vous !
Aleph
Chevalier
#36
Disons que le jeu vidéo peut bien essayer mais ne rendra jamais la beauté d'un poème de Baudelaire ou de Pessoa, la richesse de réflexion (et la majesté dans l'exécution de son articulation) de Hegel, de Leopardi ou de Marx et Engels, la beauté d'une toile de Rubens, le trouble que jette une photo ou un happening de Schwarzkogler, le talent narratif d'un Martinet, Céline ou de Georges Bataille etc. Le jeu vidéo n'a simplement pas les armes pour changer les perspectives, pour marquer le langage ou s'inscrire dans le courant des Idées. Tout au plus suit-il. Mais il ne peut pas influer. Ou alors influera-t-il comme arme de propagande, mais même comme ça, j'imagine mal un jeu prendre l'ampleur du cinéma d'Eisenstein ou de Riefenstahl, encore qu'il peut TRÈS facilement s'abaisser à la beaufitude reaganienne des années 80...

EDIT : en fait, au lieu de parler d'Art pour considérer des médias, il faudrait mieux considérer les médias selon qu'ils sont porteurs de la capacité d'accomplir de l'Art. Du mauvais cinéma restera toujours du cinéma.
Make RPGs great again

Message édité pour la dernière fois le : 24/08/2016 à 21:12

cabfe
Seigneur
#37
Si la littérature est de l'art, alors il est tout à fait possible qu'un Visual Novel soit aussi de l'art.
Après tout, c'est essentiellement un roman illustré (avec de nombreux sous-genres et "options" de gameplay, mais on sort du sujet).
Bleeding Moons est dispo sur Steam et GOG. Noté 4.7/5 par les joueurs !
Aleph
Chevalier
#38
EDIT : en fait, au lieu de parler d'Art pour considérer des médias, il faudrait mieux considérer les médias selon qu'ils sont porteurs de la capacité d'accomplir de l'Art. Du mauvais cinéma restera toujours du cinéma.


Désolé de me citer, j'ai précisé mon opinion un peu tardivement.
Mais pour le reste même si on s'est éloigné du film Warcraft en tant que tel, Warcraft est bel et bien dans le sujet. C'est l'important.

EDIT: et je viens de te lire trop vite...
Make RPGs great again

Message édité pour la dernière fois le : 24/08/2016 à 21:09

Cyclopk
Citoyen
#39
Je pense vraiment pas que ce soit le problème que de considérer un jeu vidéo comme adaptable. Je pense que si Warcraft avait été adapté parfaitement, il aurait forcément fait un flop devant le grand public, car non abordable par les non-initiés. Comme dirait mon frère: "Si ça attire pas sous une forme, pourquoi vouloir le faire sous une autre?".

Je connais pas les chiffres exacts de Watchmen, mais je considère le film comme une très bonne adaptation (après on aime ou pas) et, à ma connaissance, il a pas fait un si gros score au box office car trop "compliqué" pour les spectateurs.
Aleph
Chevalier
#40
Dans ce cas les adaptations ciné' ne sont qu'une question de comm' et de bénéfices. Elles ne valent pas davantage, en tant que tel, qu'une vulgaire déclinaison d'action man en dessin animé.
Make RPGs great again
strelokk
Chevalier
#41
Non, non, et non.

Max Payne 2, Stalker, Metro 2033 m'onfait sentir des trucs que des films n'arrivent pas à placer en 2h30. Même Fear (le 1) y va côté émotions quand tu découvres l'enfance d'alma.

Et puis le cinéma c'est pareil, on fait pas que du cinéma pour du kubrick, de la bd pour du tintin, et de la musqiue pour des beatles.

Laissez la place au médiocres d'éxister. Sinon on aurait que du théatre et de l'opéra.

(Et puis eyes wide shut c'était naze, y'a du cinéma contemplatif (refn), du cinéma blindé d'ellipse (there will be blood) mais des fois c'est juste pas bon, aussi fameux soit le réalisateur).
Aleph
Chevalier
#42
Eyes Wide Shut? Naze? Hum...

Max Payne 2, Stalker, Metro 2033 m'onfait sentir des trucs que des films n'arrivent pas à placer en 2h30. Même Fear (le 1) y va côté émotions quand tu découvres l'enfance d'alma.


Comme n'importe quoi. C'est pourquoi j'ai affiné mon propos pour désigner l'Art comme étant ce qui marque, brise, la façon de percevoir, la mentalité d'une époque, et perpétue la civilisation. Tout aussi bon que sont les jeux que tu cites, ils ne l'ont pas fait.
On peut haïr le style de Céline mais reconnaître que son style aura amplifié ce que certains, comme Bloy avant lui, auront tenté d'injecter de langage populaire dans la littérature est obligatoire. L'art n'a pas à être approuvé et "bon", cela n'est pas une échelle qualitative. L'art ne se caractérise pas non plus par sa façon de toucher une personne (voir des personnes âgées dépérir, esseulées, dans des réserves m'émeut bien plus que n'importe quel film ou livre), mais par sa façon de marquer une époque. C'est un truisme mais "à chaque époque sa grande oeuvre". Libre à toi de considérer Max Payne 2 comme le sommet du XXè siècle, cela n'en fera pas de l'art... et tant mieux.
L'Art est trop bourratif sur la longueur, c'est pourquoi au lieu de relire sans trêve Antonin Artaud je joue à Icewind Dale.


Du reste, Refn n'est qu'un poseur et un suiveur sans génie mais plein de talent. Le talent est une chose banale, tout le monde en est pourvu.
Make RPGs great again
strelokk
Chevalier
#43
L'art est un passe temps de nanti qui cherche à donner du sens à une vie d'oisiveté. Ça c'est mon opinion.
C'est aussi un moyen de trouver de la grandeur dans des choses banales.

Au final, ça revient à se raconter des histoires. Et je ne suis pas d'avis que plus c'est alambiqué ou contraignant, meilleur c'est. Une branlette n'est pas pire qu'un trip sm ultra codifié. C'est juste plus simple.

Donc déterminer que le jv n'est pas de l'art, c'est dire que ces histoires sont moins valables que d'autres. Et je ne suis pas d'accord.

Et Warcraft c'est un porno avec une girl next door alors qu'il aurait pu être un chouette porno avec une brune en jean taille haute (je m'auto centre).

Message édité pour la dernière fois le : 24/08/2016 à 23:16

Percival
Garde royal
#44

C'est juste que le Cinéma et la Littérature sont des Arts, pas le jeu vidéo.

Faux ! Depuis 2012, le jeu vidéo est reconnu comme un art au même titre que le cinéma, la peinture, la musique, la littérature, la BD, la sculpture, l'architecture, les arts du spectacle et la photographie. Cf. lien wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Arts
En tout cas, pour moi, il doit être considéré en tant que tel.






On accepterait l'art contemporain ou l’art abstrait en tant qu'art mais pas des œuvres comme The Witcher 1 ou The Witcher 3 ? Oui je sais, je fais mon fanboy.
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, bien des gens ont l'air brillants avant qu'ils n'ouvrent la bouche.

Message édité pour la dernière fois le : 25/08/2016 à 19:22

Aleph
Chevalier
#45
Je ne comprends pas cette insistance à considérer l'Art comme une chose bonne-en-soi, vers laquelle tout travail créatif doit tendre. Le jeu-vidéo a avant tout une qualité ludique, que les oeuvres d'Art n'ont pas. De plus, ce n'est pas tant une question de "médias" que de la possibilité du média de germer "de l'Art".

Comme tout le monde ici j'adore les jeux-vidéos, mais cela ne m'empêche pas de constater (qu'au moins en l'état)ils n'ont pas les armes pour concurrencer la peinture (et sculptures, photos etc), la musique, la littérature ou le cinéma. Planescape : Torment est profond, dans la mesure admissible pour un jeu vidéo, mais Planescape:Torment n'est ni la Phénoménologie de l'Esprit, ni Être et Temps (pour en citer un qui n'est pas du tout de mon goût). Et aussi bien écrit et narré qu'il soit, il n'atteindra jamais le niveau des "Classiques" (et des Oubliés) de la Littérature.


PS : et si j'en crois la liste wikipédia, est aussi considéré le philistinisme superstitieux de la "divination" (grand dieu) comme un "Art'.
Make RPGs great again

Message édité pour la dernière fois le : 25/08/2016 à 19:31

Rosen
Garde
#46
Donc car le jeu vidéo est ludique, il ne peut pas être artistique. Quelque part, le cinéma est un divertissement aussi... Rayons le de la liste.

Un coups de pinceau peut raconter des choses... Vite, rayons la peinture des arts. Et la sculpture aussi, tant qu'à faire.. Manquerait plus que les frontons des colonnes intéressent les gens pour les mythes qu'ils racontent..

Supprimons aussi la littérature, les mots font voyager, c'est divertissant.

Mais si on voyait les choses différemment...

La peinture est un art visuel, l'art de choisir une composition tant dans la forme que dans les couleurs.
La littérature est l'art d'aligner les mots, et les idées pour raconter une histoire.
Quant à la musique, il est inutile d'en parler ça coule de source, non ?

Donc le cinéma combine ces éléments, et a longtemps été considéré comme un simple produit de consommation, qui a réussi à acquérir des lettres de noblesse.

Le jeu vidéo fait la même chose, mais au prétexte qu'il est interactif, n'a pas le droit à cette reconnaissance.

Dans un monde où l'intention est plus important que le produit de celle ci, n'osons même pas imaginer les œuvres de Duchamp en terme de production d'art, il serait bon de pas tomber dans l’élitisme inverse.

Car au final, l'Art... Cette chose là, n'a pas de définition, ou en a une différente pour tout un chacun. L'art, c'est avant tout un rapport avec sa sensibilité personnelle. Si ça te parle, si ça te parle pas. Alors essayons de pas y voir des absolus, hein ?
Aleph
Chevalier
#47
Excusez moi les amis mais je pense sincèrement avoir des problèmes d'expression et je me fatigue moi-même de répéter approximativement la même chose.
Le but-en-soi d'un jeu vidéo c'est d'être ludique, ce qui n'est pas la fonction des Arts.

J'aimerai bien que le jeu vidéo soit un art, c'est pourquoi je cite PS:T (comme j'aurai pu citer le merveilleux et inénarrable The Void) parce que dans son média il est encore une des oeuvres qui s'en approche le plus. Mais non... Il y a un moment où je peux comparer le "Radeau de la Méduse" et "la Confession d'un enfant du Siècle". Où je peux mettre en relief l'importance de l'oeuvre de Senancourt sur le Romantisme à venir. Si j'essaye d'incorporer le plus "artistique" des jeux vidéos dans l'équation, elle tombe à plat.

Un jeu vidéo peut être inspirant dans son domaine, mais jamais il n'aura l'influence des oeuvres que je cite. Il peut y avoir un Baudelaire du jeu vidéo, il ne restera QUE celui du jeu vidéo. Son influence sera limitée, son influence ne sera QUE. Il ne peut pas être celui qui inspirera un mouvement, qui en créera un autre, tout au plus s'inspirera-t-il de choses faites avant. Il n'a aucune valeur d'avant-garde.

Bref, bien des choses font que le jeu vidéo ne restera jamais qu'un divertissement. Ce qui est très bien, et il devrait le rester. C'est autre chose.
Make RPGs great again
Percival
Garde royal
#48


La peinture est un art visuel, l'art de choisir une composition tant dans la forme que dans les couleurs.
La littérature est l'art d'aligner les mots, et les idées pour raconter une histoire.
Quant à la musique, il est inutile d'en parler ça coule de source, non ?

Donc le cinéma combine ces éléments, et a longtemps été considéré comme un simple produit de consommation, qui a réussi à acquérir des lettres de noblesse.

Le jeu vidéo fait la même chose, mais au prétexte qu'il est interactif, n'a pas le droit à cette reconnaissance.

Tout à fait. Le jeu vidéo combine différents arts : la musique (Que serait un jeu vidéo sans sa musique ?), le cinéma (car les doublages sont fait par des acteurs et de part l’animation des personnages du jeu), la sculpture car les rendus 3D sont bien sculptés, la peinture ou le dessin pour le reste du décor (D'ailleurs, avant de créer un jeu vidéo, les développeurs font appel à des concept artists pour avoir une vision de leurs personnages et des paysages pour leur futur jeu vidéo et dans The Witcher 1, il y a même des concept arts en guise d'écrans de chargement.) et quelquefois, la littérature quand les textes sont bien écrits. (De plus, dans plein de cRPG, il y a des livres à lire.)
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, bien des gens ont l'air brillants avant qu'ils n'ouvrent la bouche.

Message édité pour la dernière fois le : 25/08/2016 à 21:24

flofrost
Héros
#49
En même temps c'est quoi ce délire de penser qu'être considérer comme de l'art ce serait une reconnaissance ? Franchement quand on voit ce qui a droit d'être nommé "art" aujourd'hui, laissez moi en douter. En tout cas moi si je devais créer un jeu, qu'on fasse une expo en mon honneur avant ou après (encore mieux en même temps ^^) qu'un mec qui chie dans des pots en verre, je suis pas certain que je trouverais ça très flatteur, et que j'appellerais ma mère pour lui dire que j'ai atteint l'apogée de ma carrière
Les opinions c'est comme les testicules, si on les frappe assez fort peu importe combien on en a.
Percival
Garde royal
#50
En même temps c'est quoi ce délire de penser qu'être considérer comme de l'art ce serait une reconnaissance ? Franchement quand on voit ce qui a droit d'être nommé "art" aujourd'hui, laissez moi en douter. En tout cas moi si je devais créer un jeu, qu'on fasse une expo en mon honneur avant ou après (encore mieux en même temps ^^) qu'un mec qui chie dans des pots en verre, je suis pas certain que je trouverais ça très flatteur, et que j'appellerais ma mère pour lui dire que j'ai atteint l'apogée de ma carrière
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, bien des gens ont l'air brillants avant qu'ils n'ouvrent la bouche.