Samedi 06 Mars 2021, 06:10     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2 3 4

[Débat] La Série Elder Scrolls prend elle la bonne direction ?

REPONDRE S'ABONNER
Iosword
Grand chevalier
#26
Juste un truc, je veux pas me mêler à ce débat mais je déteste quand cette confusion est faite :
Ce qui me gonfle, ce sont bien les MMORGs.... çà, c'est une direction qui ne m’intéresse pas .... Bethesda s'accroche toujours à The Elder Scrolls online, mais franchement....


Bethesda Games Studio est une filiale de Bethesda Softworks, qui elle même est une filiale de ZeniMax Media (parmi bien d'autre comme Zenimax Online, Arkane, etc.). Quand ZeniMax fut crée, pour conserver le nom de "marque", l'éditeur choisi fut Bethesda Softworks. Mais les décisions prises par Bethesda Games Studio n'ont rien avoir avec celles prise par Bethesda Softworks, et en réalité Bethesda Softworks est juste un distributeur, toutes les décisions éditoriales sont prises chez ZeniMax.

Tout ça pour dire quoi : Bethesda Games Studio n'a rien avoir avec Elder Scrolls Online. Il n'ont jamais voulu faire de MMO et n'ont pas participer au développement du jeu (le développeur étant ZeniMax Online, un studio créé pour l'occasion).
"L'homme n'a inventé Dieu qu'afin de pouvoir vivre sans se tuer" Fiodor Dostoïevski

Message édité pour la dernière fois le : 08/08/2016 à 11:57

D_Inquisitor
Guerrier
#27
Je suis plutôt un newbie du côté TES puisque j’ai commencé par Morrowind, et sur Xbox en plus. Le fait est que même sur cette console, le jeu était très agréable, parfaitement jouable avec son interface PC, varié, riche, etc. Comme toujours, j’imaginais plein d’améliorations pour TESIV mais ce fut la douche froide dans un sens. Interface massacrée pour avoir leur bouillasse « consoles » avec des listes interminables d’inventaire (hérésie), univers plus fade (si on met de côté le plan d’Oblivion), le système surréaliste d’ajustement des ennemis sur notre level, etc. Skyrim c’est en gros comme Oblivion, avec toujours les mêmes défauts non corrigés depuis Morrowind (IA d’alliés), mais j’ai préféré l’ambiance de ce dernier.

Un truc tout con qui fonctionnait très bien dans Morrowind : les transports. Bethesda a cédé aux sirènes du Fast Travel pour se téléporter n’importe où alors que le précédent système ne demandait pas non plus un effort surhumain pour se déplacer. C’était tellement cohérent et bien intégré dans Morrowind de ce que je m’en rappelle, que j’ai trouvé très triste qu’ils abandonnent ça pour du déplacement virtuel instantané. Même chose pour la logique de progression de « tu veux être balaise en épée ? BEN UTILISE UNE EPEE DUCON ! ».

Au final, je passe quand même dans les 250/300h à chaque TES, mais ils sont de plus en plus fades tout en restant uniques. De gros RPG bien construits, on passe à du RPG low cost pensé que même Madame Michou, la ménagère de 50 ans, puisse y jouer. Bethesda y trouve son compte, leurs jeux vendent plus, et je pense qu’ils s’en carrent l’oignon que les puristes du RPG râlent puisque sur PC, ils repassent derrière pour modder et faire le jeu à la place de Bethesda. Et GRATOS en plus. Tout bénef pour Bethesda dans un sens. Plus d’argent, moins d’efforts, et toujours la communauté qui mod massivement.
Serial Gamer Spirit
DAlth
Garde royal
#28
Pour en revenir au sujet "La Série des Elder Scrolls prend elle la bonne direction ?"

La bonne direction par rapport à quoi ?

On peut considérer qu'à l'origine des Elder Scrolls, la volonté du développeur était de concevoir un jeu de rôle (plusieurs indices vont dans ce sens ).

Entre temps les Rpg AAA sont apparus, expression purement marketing, destinée à légitimer (et au final à encourager) la production de Rpg lights à gros budget et grosse publicité au détriment des cRPG.

Qui aujourd'hui produit encore des cRPG ?
Plus les gros dév', ça c'est une certitude.

D'ailleurs, même si ma question est un tantinet provocante, Bethesda a t-il encore la capacité à produire un cRPG. je demande à voir.

Tiens, on pourrait lancer un débat : pour ou contre la disparition des genres et sous-genres ? J'ai ma petite idée sur le sujet.

C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.
Munshine421
Garde royal
#29
Si la question est de savoir combien de gens jouent aux true cRPG à part toi et AbounI, la réponse est dans la question.
Est-ce que cela fait avancer le débat ? C'est une autre question.
mm678player
Garde royal
#30
On peut considérer qu'à l'origine des Elder Scrolls, la volonté du développeur était de concevoir un jeu de rôle (plusieurs indices vont dans ce sens ).



Quoique... on rigole, on rigole, mais je me souviens avoir lu un jour quelque part, qu'au départ Arena était censé être un jeu de baston dans une Arène, puis ils ont vite rajouté des éléments RPG. (Je ne sais pas si cette info est crédible, je n'y ai pas joué)

Et que même la notion de "Elder Scrolls", ils ont mis ça au pif, sans but précis. Puis dans les suivants, ont peu à peu donné une existence à ces Parchemins. (Là encore, je ne sais pas si cette info est possible, ça ne s'est jamais croisé avec une autre source...).

Du coup, ils les ont maintenant, leurs jeux de baston...

Enfin c'est pas drôle, je suis évidemment pour revenir plus sur du RPG...



pour ou contre la disparition des genres et sous-genres ? J'ai ma petite idée sur le sujet.

Ben, c'est déjà fait, non ?

Message édité pour la dernière fois le : 08/08/2016 à 13:59

DAlth
Garde royal
#31
Si la question est de savoir combien de gens jouent aux true cRPG à part toi et AbounI, la réponse est dans la question.
Est-ce que cela fait avancer le débat ? C'est une autre question.


Pardon d'aimer les vrais Rpg Mun.
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.
Shizam
Grand chevalier
#32
Ouep ok les RPG AAA.
Mais si ça continue dans ce sens, si on étiole la pelote, les TES vont se retrouver avec 3 races , 3 classes ( tank/heal/dps ), et 5 sorts à lancer au choix.
Comme le fait déja Bioware au demeurant avec Mass Effect ( où y a plus de masse effets ) , et DA qui s'est bien appauvrie de DAO à DAI.

Alors oui, ok les romances à deux balles et les fins multiples, mais bon moi je préfère de la variété dans le game.
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
Iosword
Grand chevalier
#33
Pardon d'aimer les vrais Rpg Mun.

Moi, parce que cet élitisme à la noix me fatigue, je vais poser une question : c'est quoi un vrai RPG ? Il n'y a pas de réponse. Tu as la tienne, j'ai la mienne et Munshine à la sienne et tous les trois, nous ne tomberons jamais d'accord.

Pourquoi ne peut-on pas avoir le droit d’apprécier, de manière certes différente, aussi bien un A-RPG, qu'un PMT quel qu'il soit ou un cRPG à l'ancienne ?

Tu parles de disparition des sous-genres, mais merde ! On vit à une époque magnifique. Au milieu des années 2000, les sous-genres agonisaient, disparaissent ou qui étaient réservés à une niche de niche (coucou Vogel). Quelques années plus tard, grâce à la démocratisation du net, la dématérialisation, le crowdfunding et à d'autres phénomènes : la tendance c'est inversé. Age of Decadence et Skyrim, Technomancer et Pillars of Eternity, Darkest Dungeon et ADOM : tous ces jeux, et biens d'autres, peuvent coexister.

Et c'est bien, c'est putain de bien, parce que perso j'adore Morrowind et Daggerfall, ce sont des jeux sur lesquels j'ai passé énormément de temps - probablement trop d'ailleurs - pourtant, si je ne devais jouer qu'à ces deux titres bah... J'aurais probablement lâché le jeu vidéo, car j'ai envie d'avoir des expériences ludiques variées.

Et je suis la première à dire que le terme RPG ne veut plus rien dire et qu'il y a clairement de l'abus (déjà quand il n'y a plus de roleplay, il faut se poser des questions ). Ce n'est pour autant que le RPG doit se limiter au "vrais RPG". Vive la diversité bordel !
"L'homme n'a inventé Dieu qu'afin de pouvoir vivre sans se tuer" Fiodor Dostoïevski

Message édité pour la dernière fois le : 08/08/2016 à 14:59

DAlth
Garde royal
#34
Je ne prône rien du tout IO. Simplement je suis cohérent.

La diversité dont tu parles n'existe pas ou plus précisément elle est artificielle : les gros dév' produisent de plus en plus le même type de jeux standardisés.

Qu'on aime ou pas, et que ce soit un mouvement inéluctable ou pas, c'est un autre débat.

Simplement, même si j'apprécie la diversité des Rpg, je trouve injuste d'accorder la même importance médiatique aux jeux, qu'il s'agisse d'un gros dév' ou "des autres", alors que la créativité, et ces fameux critères Rpg dont tout le monde raffole ne sont pas "équitablement répartis".

Oui à la diversité IO mais non à la dilution.
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.

Message édité pour la dernière fois le : 08/08/2016 à 15:54

YAD
Noble
#35
Ouais, mais ils ont aussi sorti TES legends. Et là, ils ont franchement répondus aux attentes des joueurs assez confirmés de TGC. Ca peut sembler secondaire, mais ça veut dire que bethesda peut quand meme sortir quelque chose de qualité quand ils estiment que c'est nécessaire.

La truc avec la série principale des elder scroll ou les fallout, c'est qu'ils cherchent à brasser un maximum de joueurs vu que les sorties sont loin d'etre fréquentes. Et si skyrim est critiquable, il n'en reste pas moins un énorme succès commercial. Pas sur qu'un jeu plus travaillé sur le fond comme morrowind, mais moins dans la forme, aurait réussi aussi bien malheureusement.

Surtout quand on voir que le grand public va juger un jeu en moyenne sur 15-20 heures. Et que beaucoup lachent ensuite.
flofrost
Héros
#36
Il n'y a pas de réponse. Tu as la tienne, j'ai la mienne et Munshine à la sienne et tous les trois, nous ne tomberons jamais d'accord.
Non, si vous ne tomberez jamais d'accord tout les trois, c'est parce que vous oubliez que je suis le détenteur de la seule et unique vérité et que vous vivez donc dans l'erreur depuis toutes ces années pauvres fous !
Les opinions c'est comme les testicules, si on les frappe assez fort peu importe combien on en a.
AbounI
Grand gobelin
#37
bah, dans un open world, toutes les directions sont bonnes à prendre

end of line, sujet suivant
Ejected
DAlth
Garde royal
#38
Chacun voit midi dans sa grotte comme on dit chez nous...
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.
Shizam
Grand chevalier
#39
Ouep YAD, mais je ne suis pas sûr que le "jeune public" soit forcement demandeur de "nanar" et moins de choix dans les traits et compétences secondaires.

Des dialogues qui touchent un peu à l'esprit peuvent aussi etre bien dynamiques, et plaire à tout le monde. Je ne vois pas pourquoi un joueur non affiliés au "jeu de rôle" serait retissant à poser, imposer, ou reposer son personnage de temps en temps dans l'aventure.

Fallout étant aussi depuis F3 un jeu trés action. Tout les petits bonus d'optimisation reste malgré tout "secondaire" dans le gameplay.
On peut trés bien optimiser son personnage pour le combat, ou le RP en général, ou s'en foutre un peu et jouer dézingeur en laissant tout ça un peu de coté.( d'autant qu'il y a plusieurs niveaux de difficultés )

J'ai vu pas mal de stream où les joueurs découvraient The Witcher 3 sans du tout connaitre la licence.
Souvent il enfilaient l'armure de l'ours et utilisaient le signe de Qwen durant toute la partie sans se soucier du reste, et ils ont pourtant bien kiffés le jeu .
Alors que moi je pèse chaque armure, chaque épée, chaque bombe et chaque huile avant chaque combat par exemple..

Je pense qu'il peut en etre autant avec un Fallout ou un TES. Je pense que si Bethesda avait gardé les traits secondaires pour Skyrim, le jeu se serait vendu tout autant. Car la hype a été un fromage globale sur tout le jeu.

A mon sens, c'est justement des licences comme TES et Fallout, qui peuvent réunir tout une gamme de joueurs multiples. Du "casu" aux joueurs affiliés. ( niches )
Ce sont des jeux bac à sable, assez facile globalement, où Bethesda n'aurait je pense rien a perdre à replacer quelques éléments de la licence passée, sans pour autant reformuler le tout.
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.

Message édité pour la dernière fois le : 09/08/2016 à 11:19

DAlth
Garde royal
#40
N'empêche qu'en tant que joueur affilié, je me demande quelle est la taille de ma niche Shizy ? Ca se mesure en pouces en pieds
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.

Message édité pour la dernière fois le : 09/08/2016 à 12:43

Munshine421
Garde royal
#41
La question que je me pose c'est si tu joues à d'autres genres de jeux pour quelqu'un qui se prétend un joueur hardcore. Parce que tu donnes l'impression d'avoir hiberné dans ta niche pendant 30 ans et de ne jouer que de manière occasionnelle à tes jeux fétiches.

Le Fallout depuis le 3 de Bethesda n'est pas celui de Black Isle Studios. Quelque part on repart de zéro, ce n'est pas comparable.
La série Elder Scrolls est réalisé par le même studio (peut être pas par les mêmes personnes) mais on sent qu'il y a une patte Bethesda. Elle a constamment évolué avec les standards actuels plutôt que de rester figée dans le temps.

Pour un jeu Action RPG, c'est plutôt cohérent que le système de combat statistique rigide de Morrowind ait été abandonné au profit d'un système de combat qui prend en compte la physique.
Les PNJ, les monstres, les animaux ont bénéficié d'une IA rendant le monde plus vivant.On a évolué vers le photoréalisme et une topographie plus crédible.

Par contre, c'est indéniable, vu la baffe technique que leur a mis CdProjekt, qu'ils se sont reposés sur leurs lauriers.
Est-ce que Zenimax va leur donner les moyens de relever le gant ou est-ce que The Elder Scrolls va devenir une simple franchise ?
mm678player
Garde royal
#42
N'empêche, qu'on pourrait avoir ce photo-réalisme, et autre physique, tout en reprenant certains points des sorts / enchantements / factions, perdus depuis Morrowind. En termes de perfs, ça ne comptera pas de remettre certaines caractéristiques du système d’enchantements de Morro, comparé à ce que bouffe le moteur graphique. En termes de boulot, c'était déjà fait, il leur suffirait de recopier / coller le truc...
oAmyoAmyo
Paladin
#43
De part le monde foisonnant de lieux à visiter, voilà un point qui me saoule sévèrement dans skyrim : les destinations de quêtes.

Pas moyen d'entrer quelque part sans que quelqu'un me file une quête qui va me demander de me barrer super loin. On a trop la bougeotte, d'ailleurs ça se généralise dans plein d'autres jeux. Ça me laisse un sentiment de jeu vite fait mal fait, genre on a mis plein de lieux, mais finalement c'est très artificiel et ça contribue au sentiment de manque de vie.

Moi, si dans la vie j'ai une quête genre "aller à la sécu ou la banque", il y a peu de chance que le courrier que j'ai reçu, et qui m'y invite, me demande d'aller faire 400 bornes pour y aller.

Ça enlève un peu d'épicness aux quêtes qui méritent vraiment qu'on fasse de longs trajets.
krafkamaga
Citoyen
#44
Comme on l'a déjà fait remarquer, il faudrait déjà savoir ce que serait la bonne direction et s'il faut se contenter d'observer l'évolution de la série des TES et non l'activité de Bethesda dans son ensemble, voire des jeux vidéos...

Autant dire que je vais faire dans le hors sujet un long moment.


Au premier abord, l'arithmétique fait loi : si un jeu se vend bien c'est qu'il intéresse une certaine clientèle (tout le monde part sur de bonnes bases) et si le suivant se vend encore mieux c'est qu'il plait (ce qui va dans la bonne direction pour tout le monde). C'est assez terre à terre mais, n'ayons pas peur de le dire, tout le monde fonctionne de la même façon et adapte son activité en fonction du résultat net. Si un jeu se vend mal, son concepteur se remet en question et produira quelque chose de différent. Si un jeu ne plait pas, les joueurs seront réticents à acheter une suite. Il existe bien entendu d'autres indicateurs et comportements, certains prêtent à rire mais la plupart ne manquent pas de pertinence. Surtout lorsqu'il s'agit de se projeter plus loin dans l'avenir. C'est même un business en soi.

Et en effet, si c'était aussi simple que cela, l'art et le marketing ne se feraient pas si souvent la guerre. Car l'un et l'autre visent la conation et savent qu'il est moins important de fournir un produit répondant aux attentes d'une population qu'un produit cohérent avec ce qu'on vient y chercher. Et c'est là que les emmerdes commencent. Le produit devenant secondaire et pouvant se contenter du minimum syndical. Aussi, je n'insisterai jamais assez sur le fait que la qualité est négligeable en termes de succès à notre époque car un jeu (se généralise à bien d'autres supports) est déjà passé par nos instances cognitives et affectives avant même qu'on ne le lance, il n'a alors plus qu'à se contenter de ne pas trahir un concept auquel on adhère déjà et cherchera davantage à nous faire agir en tant que vecteur publicitaire de cette cohérence - notamment grâce à du contenu viral. L'avant et l'après sont ainsi bien plus au cœur du travail de conception que le jeu en lui-même. On comprendra donc l'influence minorante fait des populations encore influençables et l'impact mineur des populations déjà influencées.



De manière assez contre-intuitive, le marketing cherche à influencer le consommateur bien plus que le produit. En terme de conception, il vise surtout à minimiser les risques et se trompe rarement vu les enjeux financiers - qu'il s'agisse d'interdire un choix ou d'en imposer un. C'est un nivellement par le bas, j'entends bien, mais en soi ce n'est pas gage de mauvaise qualité et, compte tenu des technologies actuelles et de la somme de personnes et de compétences engagée sur un même produit, cela n'explique pas tout et on peut se demander si c'était bel et bien mieux avant et si oui, pourquoi ?

Pour répondre à cette question, il faut cette fois en revenir à l'acte de création et au concept de talent. Eux aussi présentent bien des paradoxes. Par exemple, on pourrait croire qu'un créatif s'exprimerait mieux s'il est convenablement payé et si on le laisse libre de faire ce qu'il veut dans le meilleur des conforts personnels. On pourrait tout aussi croire qu'en se limitant à ce qui lui correspond le mieux et à ce qu'il sait bien faire, un développeur risque moins de s'ennuyer et de trahir son potentiel par absence de motivation. Le modèle à la Google en sortirait vainqueur. Pour autant, de mon point de vue, c'est au contraire le niveau de contraintes techniques et financières rencontré par les développeurs il y a trente ans qui a fait émerger les meilleurs et vu germer les plus mémorables productions.

Aujourd'hui, les individualités ont fait place aux marques et les termes de génie et de talent ne s'apposent à aucun des quelques noms qui se détachent en leur sein. Développer est une industrie qui fait appel à des ouvriers, et la triste réalité c'est que les jeux vidéos sont aujourd'hui le fruit d'un travail de salariés, et non plus de créateurs d'entreprise passionnés et touche-à-tout. Un profil de personnes qui ferait tout autre chose à présent. Le nivellement par le bas s'opère ainsi à un second niveau, c'est-à-dire dans le processus de production lui-même. Ce qui n'empêche pas les exceptions puisque, comme je l'ai dit, ce contexte plutôt noir et particulièrement contraignant est déjà en train de créer du mieux.

Et ce qui est vrai pour les créateurs, se retrouve aussi au niveau d'une partie de leur public. La plupart des gens qui s'intéressent aux jeux vidéos aujourd'hui, ne s'y seraient pas intéressés il y a trente ans. Et pour ceux qui s'y sont intéressés à l'époque, s'y seraient-ils autant intéressés s'ils étaient nés trente années plus tard ?

Attention à ne pas comparer l'avant et l'après des discussions qu'on entend, quand ce ne sont tout simplement plus les mêmes personnes qu'on écoute.


Enfin, je digresse je digresse, mais pour en revenir à la question initiale et pour y répondre telle qu'elle est formulée, et malgré tout ce que je viens de dire : oui, la série TES ne va pas dans la bonne direction.

Mais je vous expliquerai pourquoi une prochaine fois ;-)
oAmyoAmyo
Paladin
#45
Ça se macdonaldise!
Nallitsac
Guerrier
#46
Excuse-moi krafkamaga, mais ne serais-tu pas technocrate par hasard ? Nan parce que là je comprends plus la question d'origine...
Avec des si... on mettrait Bordeaux en bouteille.
strelokk
Chevalier
#47
Je viens de matter Eyes wide shut, de lire toutes les théories du complot comme analyse du film, et paf, je tombe sur ça :
oui, la série TES ne va pas dans la bonne direction.


une affirmation négative, incorrecte en terme de .... français, puisqu'elle aurait dû être : non, la série TES ne vas pas dans la bonne direction.

Aller, j'balance du sel par dessus mon épaule et je fait des faux papiers.

Sinon, suffit de supprimer les niveaux (de compétences), d'en faire un fps avec arme/magie digne d'un farcry 2 (aucun ennemi ne nécessitant plusieurs balles dans la tête pour mourir) et de prendre le temps d'écrire un monde plutôt que de juste le modéliser.

Et du coup on aura du Role play par les quêtes, sans le côté RPG (donc grosbill) qui découle de n'importe quel système de règle, puisqu'on va toujours optimiser son personnage, et donc sortir du jeu, et donc trahir son ... roleplay !
DAlth
Garde royal
#48
La question que je me pose c'est si tu joues à d'autres genres de jeux pour quelqu'un qui se prétend un joueur hardcore. Parce que tu donnes l'impression d'avoir hiberné dans ta niche pendant 30 ans et de ne jouer que de manière occasionnelle à tes jeux fétiches.

Je joue en fonction du temps dont je dispose et comme je suis un joueur exigeant, ma sélection de jeux est assez limitée. Je suis avant tout fan de cRpg, mais pas exclusivement (Blackguards, Grim Dawn, Conflux 3).

Non je ne prétends pas être un joueur hardcore mais j'aime les jeux harcores car ils proposent un vrai challenge. Pour autant mon cRpg préféré reste Planescape: Torment, qui lui n'en ai pas un mais la profondeur des dialogues avec l'humour d'outre-tombe....

Attention, mes goûts sont une chose, mon positionnement par rapport au Rpg en est une autre car ce que je déplore avant tout c'est que la diversité des genres n'est qu'apparente. En matière de Rpg et au-delà des Rpg AAA , il faut très souvent backer (ou faire backer) un jeu pour espérer qu'il sorte.
Ce n'est pas un vrai choix, il est imposé par les gros dév.


Le Fallout depuis le 3 de Bethesda n'est pas celui de Black Isle Studios. Quelque part on repart de zéro, ce n'est pas comparable.

C'est vrai mais n'étant pas un fana du post-apocalyptique futuriste en général (à l'exception du futur Generation Ship d'Iron Tower), les Fallout ne m'ont jamais attiré.



La série Elder Scrolls est réalisé par le même studio (peut être pas par les mêmes personnes) mais on sent qu'il y a une patte Bethesda. Elle a constamment évolué avec les standards actuels plutôt que de rester figée dans le temps.

Pour un jeu Action RPG, c'est plutôt cohérent que le système de combat statistique rigide de Morrowind ait été abandonné au profit d'un système de combat qui prend en compte la physique.
Les PNJ, les monstres, les animaux ont bénéficié d'une IA rendant le monde plus vivant.On a évolué vers le photoréalisme et une topographie plus crédible.

Par contre, c'est indéniable, vu la baffe technique que leur a mis CdProjekt, qu'ils se sont reposés sur leurs lauriers.


L'aspect graphique, la fluidité des mouvements, le photoréalisme et même la topographie, c'est de l'enrobage. Ok c'est joli, ça rend le jeu plaisant et agréable à jouer mais pour un temps seulement. Ce n'est pas ça qui fait la vraie consistance d'un jeu pour moi. Quel rôle joue mon perso, les Pnjs, quels choix (variés et non manichéens) est-ce qu'on me propose... ?


Est-ce que Zenimax va leur donner les moyens de relever le gant ou est-ce que The Elder Scrolls va devenir une simple franchise ?


Bonne question en effet mais pour produire quel type de jeu ?
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.

Message édité pour la dernière fois le : 10/08/2016 à 19:32

Aleph
Chevalier
#49
Cela fait un moment que je suis ce topic, ne sachant que trop répondre. Tous ceux qui ont vaguement lus mes posts savent que moi et Bethesda font 1000.
Le post du Bro' Darth m'a néanmoins poussé à réagir, parce que je suis entièrelent d'accord avec lui. Il résume parfaitement ce que je pense globalement, et comme lui, ou Abou, j'aime les jeux "old-school" parce qu'ils m'offrent ce challenge, que je ne retrouve pas autrement. LEs graphismes sont une chose, mais malgré leur beauté, toute relative aujourd'hui, ceux de Morrowind ne m'évoquent rien, pire ils me laissent froid face à la beauté de la chaîne des Vosges en hiver.

Cela dit, revenons au sujet. Je ne suis pas sûr, comme d'autres, que l'on puisse se questionner quant à la validité de l'orientation prise par Bethesda. Ils se sont simplement adaptés au marché. Morrowind allait déjà en ce sens. Les mécaniques se sont toujours rétrécies chez eux. Ils ne se maintenait QUE par la cohérence et la beauté de l'univers qu'ils réussissaient à créer. Malheureusement, leur moteur vieilli sans que ceux-ci ne fassent quelque chose et leur Lore prometteur n'est plus qu'un alibi pour LARPer. Sans que personne n'y voit rien à y redire. Tout ce qui fait la qualité d'un cRPG ne se retrouve simplement plus chez eux. C'est du Far Cry +, ou Far Cry n'est qu'un Oblivion parmi les autres. C'est dramatique pour eux. Ou du moins d'un point de vue éthique, si tant est que Todd n'en ait quelque chose à foutre.
Visiblement non. On le retrouvera toujours aux E3 vanter ses "climb a mountain" edition; ses Fallout sans nuka-cola. Sans que personne ne dise rien.

D'un point de vue purement marketing, oui, il prend le bon chemin. Pour nous autres amateurs de RPG non. Bethesda, avec Bioware, c'est le déclin. C'est l'apothéose du "je t'offre un univers, démerde-toi". C'est la "consoletardisation" de notre genre préféré du média. Je n'y vois rien de bon. Rien.
On peut argumenter des heures. Et je suis déçu de mon post. J'avais beaucoup de choses à dire. Mais... A quoi bon? Je m'en cogne comme des varices de ma dabs. Je m'en cogne du sort des Sombrages, ce sont des pignoles issus d'un esprit atrophié. Je m'en cogne de Tamriel, de Cyrodil, des Marais Noirs. Je n'ai pas envie de me promener. L'Europe, le Monde me promènent dans des environnements magnifiques; et un sanglier sera toujours plus mortel et "adrénalisant" que le tas de chair mollasse, fadasse, sans épaisseur, sans énergie des TES. Je me fiche du système de TES, y compris celui de Daggerfall ou d'Arena, car mon personnage, n'est jamais rien d'autre que l'illusion la plus sauvage d'un désir auquel seul mon travail personnel d'introspection pourra répondre.
TES, c'est la grande fuite en avant. La fuite vers la dépersonnalisation, autant d'un genre que de soi, c'est l'ultime façade d'une époque décadente, dans ses moeurs, dans ses techniques, et qui refuse à se l'avouer.

Je n'aime pas TES. Vraiment pas. Et j'espère que Bethesda connaîtra la banqueroute, que leurs "jeux" soient relégués aux poubelles, et qu'on entende plus parler d'eux. Et que viennent le temps des Stygian, des Whalenought et des Iron Tower.
Make RPGs great again
Munshine421
Garde royal
#50

Bonne question en effet mais pour produire quel type de jeu ?


Soyons francs, surement pas le cRPG à l'ancienne que Aleph, toi et quelques autres, souhaitent.
Il faut que vous vous tourniez vers les jeux kickstartés par les anciens d'Ultima d'un coté Shroud of The Avatar et de l'autre Ultima Ascendant.

De toute façon, vu l'accent mis par Zenimax sur le MMO et le jeu de cartes aisément déclinable sur tablette et portable , il est fort possible que TES 6 en cours de développement soit beaucoup moins ambitieux que ses prédécesseurs.

Ce qui me laisse à penser cela, c'est l'affaire des mods payants de Skyrim qui avait été un test avant d'éventuellement de développer un TES pour les moddeurs c'est à dire une belle coquille vide mais avec tous les outils nécessaires pour la remplir via des mods rémunérés avec Zenimax qui touche sa commission au passage.

Sauf si le scandale des mods payants a fait reculer Hines et que, soyons fous, Cdprojekt a convaincu Zenimax de mettre les moyens nécessaires, inspiré Bethesda pour faire un meilleur jeu.
Hines pourrait utiliser en interne l'expertise d'Arkhane Studio (avec des jeux comme Dishonored, DMOMM, Arx Fatalis) pour apporter des innovations et dépoussiérer le système de combat, de magie et d'infiltration de TES qui en a bien besoin.
Changer de braquet sur les quêtes procédurales pour revenir à plus d'écriture et de scénarisation de quêtes.
Et on aurait un jeu du calibre de The Witcher 3. Enfin on peut toujours rêver.