Mercredi 21 Août 2019, 16:03     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2

Les situations où on était trop ridicule, au début, dans un jeu, avant de comprendre

REPONDRE S'ABONNER
mm678player
Garde royal
#1
Bon ben pour changer, j'ai encore une nouvelle idée de sujet.

C'est un peu le topic de l'auto-dérision (il parait que c'est un signe d'intelligence, l'auto-dérision... ).

Donc plus précisément :

Les situations, dans un jeu (RPG ou non), où maintenant avec le recul on sait qu'on était un peu ridicule dans ce jeu, au début.

A chacun de voir aussi ce qu'il met sous spoiler, pour les lecteurs ne connaissant pas encore ce jeu par cœur.



J'ouvre le bal :

Dans Skyrim, au début, j'étais un peu ridicule, car les Griffes d'Or et autres, qui ouvrent ces méga portes codées, j'essayais toutes les combinaisons avant de voir que la solution était toujours marquée .
Idem pour les piliers avant de voir que la solution était toujours marquée .

Dans l'extension Dragonborn de Skyrim, au début, j'étais trop ridicule car je gardais une pioche normale en plus de la pioche nordique antique qui permet d'extraire le Stahlrim, quand je n'avais pas encore remarqué qu'elle sert aussi pour les minerais "normaux" (ben oui, qui peut le plus, peut le moins, normal quoi, avant je raisonnais trop en programmeur).
Phoenix
Paladin
#2
Je dirais Dark Souls, dès le début si tu prend la mauvaise route (car pas assez balèse à ce moment la du jeu, pas de level scaling ) tu te fais one shot cash, et si tu piges pas les mécaniques de gameplay, bah tu galérera encore et encore. Faut apprendre doucement mais surement et c'est ça qui est bon. Une véritable sensation de progresser.
Je n'ai d'ordres à recevoir de personne, pas même d'une déesse !!

Message édité pour la dernière fois le : 24/09/2015 à 17:44

AbounI
Grand gobelin
#3
Euh, ce Age of Decadence.Tout simplement

Premiere scène, un marchand a piller.Pis quand quand son garde du corps se réveille, tellement confiant, tu te dis que tu vas te le faire, mais en faite, c'est toi qu'on ramasse à la cuillère.
Tu ressayes jusqu’à ce que tu comprennes que toi le bouseux fraichement débarqué n'a pratiquement aucune chance face à un garde expérimenté.
Ejected
Cerves
Garde
#4
Moi c'est sur fallout 1 et que je captais pas que cliquer sur le moindre pixel pouvais te faire un truc de fou... et oui je suis jeune XD
Lairanza
Garde
#5
Pareil que toi Cerves, en découvrant Fallout 1 je ne savais pas quoi faire ^^'
"Il y a trois catégories de personnes, ceux qui savent compter et ceux qui ne le savent pas."
Cerves
Garde
#6
C'est pour ça que de mon point de vue je préférerais un fallout 1 remis à jour, au lieu d'un jeu "old school" qui veut rien dire pour moi, j'ai kiffé la narration des premiers fallout mais pas le gameplay, si ça ressemblait à un wasteland 2, là je pourrais le finir
Simonosaurus
Noble
#7
Dans Fallout 1 justement, je me souviens qu'il avait fallu qu'un camarade de classe m'explique que je pouvais mettre un terme au mode combat en cliquant sur le bouton idoine. Avant ça, j'étais bien embêté quand mon ennemi s'enfuyait et que je mettais trente ans à le rejoindre et le coincer quelque part pour l'achever.
Le pire, c'est que ce camarade de classe, c'est moi qui lui avais fait découvrir le jeu quelques semaines en arrière (j'y jouais depuis quelques mois je crois).
(C'était vers 98, j'avais 13 ans.)
Iosword
Grand chevalier
#8
Bloodborne au début à cause d'une bête erreur d'impression.

Bien qu'ayant joué aux Souls précédents, c'est la première fois depuis bien longtemps que j'avais entre les mains une dualshock. Et sur le fascicule recto-verso qui indiquait les commandes (seule chose présente dans la boite avec le CD d'ailleurs, ce qui est triste), il était indiqué que pour courir il fallait user du stick gauche (logique) et du bouton X (alors que non c'est le O) et n'étant pas habitué à la manette même s'il parait logique que la course soit lié au bouton d'esquive... Bah je n'ai pas essayé et donc n'ai pas couru ou sauté durant les cinq ou six premières heures de jeu, avant d'avoir une grande illumination et d'essayer de combiner le stick gauche et le bouton d'esquive. Ce qui, miracle, fonctionne.
"L'homme n'a inventé Dieu qu'afin de pouvoir vivre sans se tuer" Fiodor Dostoïevski
Cerves
Garde
#9
The Witcher 3 où j'ai fait les 3/4 du jeu juste avec des petits coups rapides... j'avais pas compris que les coups puissants c'étaient maj+clic gauche, je faisais des clics droits... (beinh oui comme avant quoi X)
Ha et aussi je comprenais pas pourquoi je me faisais violer systématiquement sur les courses de chevaux puis après j'ai capté qu'il fallait faire un double maj pour galoper...
En gros c'était une mauvaise idée d'enlever "l'aide aux touches" dès le début du jeu, ça et le fait que je suis un gros boulet
prypiat
Paladin
#10
La première fois que j'ai joué à Planescape:Torment.

Bon autant remettre dans le contexte : j'étais pas vieux (dix-sept ans ), c'est le 4è RPG auquel je touchais (Fable étant le premier, suivi de Fallout 2 puis 1), j'avais jamais entendu parler de Baldur's Gate ni de D&D (enfin, que de nom, vaguement).

Ni... de pause active, notamment. Du coup je comprenais rien aux combats. C'était déjà pas évident dans la Morgue, mais je me faisais désanusser en boucle par les sicaires dès la sortie. Ragequit.

Je sais pas pourquoi, autant j'avais directement intégré le gameplay des Fallout sans même lire le manuel (jle trouve vachement simple et naturel au fait), autant PST, pas moyen...

Depuis, j'ai heureusement intégré la chose, mais je reste pas fan des règles de D&D (sans compter que je m'y perds toujours un peu sur certains détails) ^^

Je n'ai relancé Planescape que bien plus tard... et me suis pris une grosse claque. Forcément.

Bon, c'est l'exemple le plus "douloureux" pour moi, après je peux citer aussi :

- The Witcher 1, difficile d'intégrer non pas le système de combat mais l'alchimie.
- Fable, où j'avais réussi à me perdre complètement avant même le premier boss (dans un jeu aussi linéaire...) et le pire c'est que c'est un pote qui m'avait débloqué...
- Fallout 3 et Oblivion, où j'ai mis du temps à comprendre le système de lockpick...
- Riven, où je n'avais pas compris qu'on avait un inventaire...
- Morrowind, où je ne trouvais pas de quête et où je m'acharnais à essayer de buter le type haut level dans une grotte près de la zone de départ (je m'étais convaincu que c'était obligatoire, je sais pas pourquoi)...

Bref je suis sûr d'en oublier, j'ai énormément mongolisé par le passé.^^ Mais ça ne m'arrive plus hein, non-non jamais^^
Envie d'une bonne séance de shopping ? Mick & Ralph sont là pour vous !

Message édité pour la dernière fois le : 25/09/2015 à 16:08

Mickaelus
Garde
#11
Je me souviens que l'adaptation aux règles de D&D 3 fut assez difficile lorsque je me lançai dans Neverwinter Nights 2 (je parle bien du second opus, car j'y ai joué avant de tenter le premier, étrangement), ayant été habitué au système Ad&d que je trouvais beaucoup plus fluide pour mes paladins (je joue très souvent cette classe) dans Baldur's Gate.

C'est ainsi que le personnage avec lequel je fis la campagne solo de NWN2 la première fois, était une catastrophe au niveau des choix de ces dons qui n'existaient pas dans Ad&d. Je crois que j'avais utilisé la sélection automatique des dons aux montées de niveaux concernées, ce qui donna au final un paladin/champion de Torm complètement déséquilibré... dont j'utilisais à peine les capacités. Cela ne m'empêcha pas de finir le jeu avec ce personnage, mais quand je me lançai un peu plus tard dans le jeu multi sur serveur rp et que je me penchai sur les builds de personnages, je me rendis compte du monstre de foire avec lequel j'avais joué. Cela étant, je persiste à préférer de loin les profils de classes tels qu'on pouvait les trouver dans Baldur's Gate II.
mocakafe
Garde
#12
ça m'arrive vachement souvent dans les j-RPG de me paumer complètement sur la carte du monde, j'ai le sens de l'orientations d'une moule marinière, du coup, à chaque fois je galère pendant deux heures avant d'enfin comprendre ou je doit aller. Dernier en date, la semaine dernière sur Suikoden 2 ou au bout d'une heure et après avoir visiter trois villes, je me suis rendu compte que je devais simplement aller à la ville de départ, à trois centimètre de là ou on commence que je n'avais pas vue...

Sinon en beaucoup plus idiot, Fallout 2 (Avec un patch HD quand même !) au temple tutoriel, je suis rester coincer pendant deux heure à la première porte fermer et j'ai chercher la clé qui n'existe pas (En rageant allègrement ) au lieux de simplement crocheter la serrure, du coup j'ai ragequit et ne suis retourner sur le jeux que deux mois plus tard en me traitant d'idiot au passage.
Le pourparler, c'était un nain bourré qui la inventez.
ninheve
Grand chevalier
#13
Moi c'est très très récent....
Dans Metal Gear Solid V...il y a des missions d'entrainement sur la base où on doit en 5 minutes éliminer 35 cibles réparties sur la base...ben heu...j'ai essayé je ne sais combien de fois et je peux vous dire que j'étais loin des 35 cibles en 5 minutes. Je courais comme une dératée vers la cible et faisait des plongeons sur les cibles pour les dégommer ensemble si elles étaient accolées les unes au autres! 3 cibles les unes à coté des autres et hop Snake plongeait mais bon....5 minutes ne suffisait pas pour les 35....jusque hier où je découvre par accident qu'on pouvait utiliser une arme!si si :P si elle n'est pas létale , on peut!
bref il suffit de bien se placer et on tire à distance ! c'est tout :P
Je dégommais les cibles en close combat alors qu'il suffisait de les tirer à distance....
La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne, la pratique c'est quand tout fonctionne et on ne sait pourquoi. Ici nous avons réuni théorie et pratique :Rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi

Message édité pour la dernière fois le : 28/09/2015 à 13:36

Colinet
Noble
#14


Celle-ci elle est sympa ninheve!

Bon... à mon tour. J'ai rerollé mon premier perso dans Shadows of Amn au bout de quelques heures parce que je n'aimais pas sa voix.
C'est qui Bhaal ? Le dieu de la procréation ?
mm678player
Garde royal
#15
Dans une de mes parties de Skyrim, j'ai passé un jour un bout de temps à essayer d'acheter à gauche à droite 4-5 anneaux non enchantés et amulettes non enchantées, en faisant le tour de plusieurs marchands... avant de me rappeler qu'on peut se les fabriquer soi-même à n'importe quelle forge (et sans perk en plus je crois), d'autant plus que j'avais plein de lingots d'argent dans un coffre...
Kylelesage
Garde
#16
Moi c'était dans KOTOR, c'est vers la fin de Taris que j'ai compris que les îcones au dessus des ennemis c'était pour utiliser tes compétences ^^
Je croyais que c'était pour voir les attaques que l'ennemis pouvaient faire moi :/
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière - Khan
Hapax
Citoyen
#17
Dans Don't Starve (jeu de craft/survie), pour planter des sapins je posais des pommes de pin sur le sol au lieu de... les planter. Ensuite j'ai ragé de ne pas pouvoir planter mes carottes de la même façon avant de comprendre qu'il fallait se créer au préalable un jardin où les planter. J'avais mis plein de buissons pour produire des baies mais les baies ne poussaient jamais... avant que je comprenne qu'il fallait fertiliser lesdits buissons.
Au bout de quelques heures de jeu, j'ai constaté que je ne parvenais en fait pas à jouer sans l'aide de la soluce (merci alt-tab). J'ai donc lâché l'affaire ^^
Je suis Sahloknir ! Ecoute ma voix et abandonne tout espoir !
mm678player
Garde royal
#18
Il y a pas mal d'années :
J'avais testé tout ce que je voulais tester dans Might & Magic 7 (choix, classes, etc...), et toutes les parties suivantes n'allaient être plus que pour délirer, ou par nostalgie, lorsque j'ai découvert que les liches régénèrent naturellement leurs points de magie (alors qu'autrement il fallait un enchantement, une potion, se reposer, etc...).
Foudrolle
Citoyen
#19
Bon... à mon tour. J'ai rerollé mon premier perso dans Shadows of Amn au bout de quelques heures parce que je n'aimais pas sa voix.


Ca c'est pas ridicule mais tout à fait normal ! Je passe un temps fou à faire 50 fois le début de tous mes jeux juste parce que mon PJ à un truc, souvent sans aucune importance, qui me dérange.

Le dernier en date à ce jeu là c'est Pillars of Eternity, j'ai recommencé bien une bonne dizaine de fois la première map du jeu à cause de la voix, du portrait ou même des vêtements de base.

Sinon un moment de ridicule parmi tant d'autre :

Sur Peragus dans KOTOR II au moment où on sort dans l'espace dans notre combi super sexy... J'ai réussi à me planter deux fois de chemin en regardant le "paysage". Ca va que c'est quasi une ligne droite.

L'esprit Bro : AMERICAAAAAAA
Phoenix
Paladin
#20
Bon... à mon tour. J'ai rerollé mon premier perso dans Shadows of Amn au bout de quelques heures parce que je n'aimais pas sa voix.


Ca c'est pas ridicule mais tout à fait normal ! Je passe un temps fou à faire 50 fois le début de tous mes jeux juste parce que mon PJ à un truc, souvent sans aucune importance, qui me dérange.




Mais le pire dans tout ça, c'est d'apprendre beaucoup plus tard que tu peux le changer à tout moment dans la feuille de personnage (l'îcone archives) dans l'onglet "personnaliser"
Je n'ai d'ordres à recevoir de personne, pas même d'une déesse !!

Message édité pour la dernière fois le : 15/01/2016 à 07:01

strelokk
Chevalier
#21
Metro 2033.

Une station remplie de nazis, peu de lumière, ennemis en surnombre.

Chouette, des lunettes de vision nocturne !

Autonomie : 3 minutes. Donc se farcir tout le niveau en cavalant, en montant le gamma du jeu au max, et les désactivant dès que possible, échec de l'infiltration, rechargement de la partie 50 fois.

Puis un jour, pour refaire le jeu, tu découvres qu'en fait ta génératrice de lampe torche charge aussi les lunettes de vision nocturne. Tant pis.
Colinet
Noble
#22
Bon... à mon tour. J'ai rerollé mon premier perso dans Shadows of Amn au bout de quelques heures parce que je n'aimais pas sa voix.


Ca c'est pas ridicule mais tout à fait normal ! Je passe un temps fou à faire 50 fois le début de tous mes jeux juste parce que mon PJ à un truc, souvent sans aucune importance, qui me dérange.




Mais le pire dans tout ça, c'est d'apprendre beaucoup plus tard que tu peux le changer à tout moment dans la feuille de personnage (l'îcone archives) dans l'onglet "personnaliser"


Exact! Sur le moment ça m'avait quand même fait bien rire.
C'est qui Bhaal ? Le dieu de la procréation ?

Message édité pour la dernière fois le : 16/01/2016 à 19:51

mm678player
Garde royal
#23
Dans l'extension Shivering Isles d'Oblivion, après avoir fini le scénario principal de l'extension, j'ai mis longtemps à comprendre
mm678player
Garde royal
#24
C'est au bout de plus de 8 heures de jeu dans Fallout 4, que j'ai compris que le Pipboy avait une fonction lampe de poche intégrée (rester sur la touche permettant d'afficher le pipboy...).

Bon ça va encore, 8 heures, c'est peut-être pire chez certains...
DAlth
Garde royal
#25
Grim Dawn, un ARPG bien fichu et rapidement addictif (bien que répétitif sur la longueur). J'avais choisi le mode de difficulté "Vétéran" couplé au mode "hardcore".

J'ai juste oublié que le mode hardcore, dans ce jeu, signifiait "mort définitive", c'est ballot.
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.