Dimanche 19 Août 2018, 18:57     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 …  14 15 16 17 18 19

The Age of Decadence : la traduction française [par For the ITScline]

REPONDRE S'ABONNER
To_an
Garde
#401
Bon je me lance, mais dans le même genre et à l'inverse et sans doute controversé : Aussi inutile qu'un pénis pour un prêtre.
Les raisons de tes clics incessants me sont inconnues (Dak'kon PST)
AbounI
Grand gobelin
#402
l'image est jolie, le sens y est, mais le contexte n'est pas du tout adapté (Rome Antique, je pense pas qu'à cette époque, les prêtres faisaient vœu de chasteté) d'autant que dans le lore, il n'y a pas vraiment d'allusions aux prêtres (je dis bien pas vraiment), disons qu'il n'est pas question de culte des Dieux Romains tel que nous l'entendons.
J'ai même croisé une description allant à l'opposé de la chasteté des prêtres (que je retrouve ça):
"Un autre temple des temps anciens. À en croire le bruit qui s’en échappe, plutôt que d’être en adoration devant d’anciens symboles poussiéreux, 'les fidèles' préfèrent vénérer la beauté d’un corps féminin"... hum hum , quelle décadence
Ejected
To_an
Garde
#403
D'où le titre j'imagine:) Après aussi inutile que la raison pour les imbéciles, qu'une fourchette à une poule, que de la confiture à un cochon, ...
Les raisons de tes clics incessants me sont inconnues (Dak'kon PST)
cabfe
Seigneur
#404
Aussi inutile qu'un glaive pour un manchot ?
On peut trouver plein de trucs dans le genre, en tout cas.
To_an
Garde
#405
Ça va finir en concours cette histoire.
Les raisons de tes clics incessants me sont inconnues (Dak'kon PST)
AbounI
Grand gobelin
#406
Oui, on peut en trouver pléthore, c'est sûr,
aussi utile qu'une torche en plein jour
aussi utile qu'un cadran solaire la nuit
aussi utile qu'une outre percée

Avec un peu de vulgarité? ou avec une image à un mort? Pour info, c'est le fossoyeur qui parle.
Chouette un concours
Ejected

Message édité pour la dernière fois le : 26/11/2017 à 18:19

Exosad
Novice
#407
Le jeu indique-t-il dans son lore une dîme à payer par les morts pour passer dans l'autre-monde ? Si non, on peu tenter "Aussi utile qu'une bourse à un mort" : on reste dans la thématique fossoyeur. On peut même pousser dans le grivois avec "Aussi utile que ses bourses à un mort". Ça sonne moins bien mais l'idée est là :p

Voir, soyons fou, "Aussi utile qu'un voile à une putain", mais on s'égare un peu =°
AbounI
Grand gobelin
#408
Le jeu indique-t-il dans son lore une dîme à payer par les morts pour passer dans l'autre-monde ? Si non, on peu tenter "Aussi utile qu'une bourse à un mort" : on reste dans la thématique fossoyeur. On peut même pousser dans le grivois avec "Aussi utile que ses bourses à un mort". Ça sonne moins bien mais l'idée est là :p

Voir, soyons fou, "Aussi utile qu'un voile à une putain", mais on s'égare un peu =°

Hm, intéressantes remarques.
De dîmes, non, encore que ce personnage explique qu'il ne bosse pas pour rien, que :
C’est cinq pièces pour une tombe groupée (là, j'ai hésité pour la fosse commune : "a group grave"). Pour ceux qui étaient accoutumés à des choses plus raffinées dans la vie, et qui s'attendent sans nul doute à la même qualité dans l’au-delà, ils peuvent avoir un emplacement personnel pour la modique somme de juste dix pièces – une belle offre, n’est-ce pas mon ami(/e) ?

La thématique fossoyeur, pour sûr, est des plus adaptée, et disons qu'il n'a pas toujours sa langue dans sa poches et que parfois il se laisse emporter par son naturel familier voir grossier (même s'il cache assez bien son jeu/passé mais là j'en dirais pas plus sur ce point) :
...Tout ce qu’on a à faire, c’est de montrer aux dieux qu’on est dignes, qu’on a toujours les couilles bien accrochées ! (All we have to do is show the gods that we're worthy, that we still have the fucking balls!)... Quant à la Famille Crassus, c’était une Famille de Mages – bonne à foutre la merde, tout au plus, tu sais ? (As for House Crassus, it was a House of Magi – good for fucking things up, but little else, you know?)


Donc, tes propositions sont clairement adaptés à ce PNJ. Merci à toi. J'ajoute qu'on peut aussi faire l'impasse sur les coutumes d'époque ou les morts étaient enterrés avec leur richesses, pour ton image boursière ...
Après, j'ai également utilisé la sémantique de la lumière, dans son discours, il y a plusieurs fois cette sémantique qui revient (d'où l'idée du cadran solaire la nuit ^^)

Le voile des putains, peut-être trop trash, surtout qu'un vêtement du jeu :
Costume d’odalisque : Les robes minutieusement brodées de l'odalisque sont plus conçues pour mettre les formes en valeur que pour les cacher. Déconseillé aux femmes qui ne recherchent pas l’attention.
Comme quoi, les putains sont parfois habillées "élégamment". *siffle*

Donc, ouaip, les bourses d'un mort, j'aime assez, thanks
Ejected
AbounI
Grand gobelin
#409
Maadoran, me voilà
ce qui veut dire que Teron, la première ville est traduite, ce qui veut dire que l'équivalent (même plus) de la démo est traduite, ce qui veut dire que ... il reste encore du chemin ....
Ejected

Message édité pour la dernière fois le : 01/12/2017 à 01:11

Gaek_Shao
Guerrier
#410
Alors courage
Let me sleep all night in your soul kitchen, : The Doors
Djefel
Noble
#411
Vi je crois qu'il lui en faut, on est avec toi et ton équipe ;)
Let the boots do the talking
AbounI
Grand gobelin
#412
C'est pas tant le courage qu'il me manque, mais des collaborateurs *motivés* et surtout un graphiste pour la retouche des différents panneaux
Ejected
AbounI
Grand gobelin
#413
une formulation des plus bizarre dont le sens n'est pas clair.

Contexte : Strabos (maitre du Commercium de Maadoran) explique au PJ qu'il a reçu un rapport d'Athanasius, le maitre du commercium de Ganezzar:
" I got a disturbing report from Athanasius. I don’t even know what to think. If his assessment is correct, this new development is a threat to our operations and must be dealt with promptly. If Athanasius lost his fucking mind, I need to have someone already proven in place."

PJ à Strabos : "Que pouvez-vous me dire sur Athanasius ?"

Réponse de Strabos à la question du PJ : "He is a snake, so watch him with both eyes. Linos is a simpleton compared to him. Athanasius does nothing unless it benefits him somehow, and that includes sending the report. I have no idea what he expected me to do, but my choices are to ignore it or to send someone. Sending someone might be exactly what he wants me to do, but doing nothing won’t do at all. So, watch him and think twice before you do something, you hear me."
Je vois vraiment pas le but de ce "won’t do at all" qui ne peut être traduit littéralement.. Le "do" ici se rapprocherait à quoi?

plusieurs hypothèses, mais comment être sur:
-ne rien faire n'est pas une solution
-ne rien faire ne m'avancerait à rien
-ne rien faire serait risqué
-ne rien faire n'y changera rien
-ne rien faire n'est pas envisageable
-ne rien faire serait problématique
-ne rien faire ne servirait à rien
....


Ejected
cabfe
Seigneur
#414
"serait encore pire" ?

En gros, c'est une expression pour dire qu'un truc ne fonctionnera pas bien, au sens large. Genre "ça va pas le faire", mais Strabos ne dirait pas ça comme ça, évidemment.
AbounI
Grand gobelin
#415
voila, j'ai exactement le même sentiment
Ejected
Montaron
Seigneur
#416
"Rien faire n'arrangerait rien non plus" ?
Et le vieux magicien tombe ! Bah ça en fera toujours un de moins ...
AbounI
Grand gobelin
#417
ok, merci à vous: " mais rester les bras croisés ne va pas le faire du tout", c'est je pense un bon compromis entre un langage direct et soutenu.

Strabos n'est pas non plus un tendre, d'autant qu'il a des origines "modeste" :
"Why should I be denied what I’ve earned because of my so-called low-birth?"

il avoue même ne pas être comme tous les marchands, et quand on l'interroge sur son passé : "...So, I went to talk to them about it, told them to fucking do something and they ended up offering me the job... The fucker who told me to do something about it came to me, expecting me to hand him the job, since he was a learned bean counter and I was nothing but a working stiff"

On peut donc lui donner un langage assez familier finalement
Ejected

Message édité pour la dernière fois le : 06/12/2017 à 13:38

AbounI
Grand gobelin
#418
un "yet what" que j'avoue ne pas trop savoir comment traduire dans la phrase affirmative suivante:
"Any man who slights him in any way slights you, my Lord, yet what noble-born would ever treat a low-born the same way they treat a peer. They might think you’re deliberately insulting them."
=
"Tout homme qui l’offense de quelque manière que ce soit vous offense vous, mon Seigneur, alors que jamais un noble de naissance ne traiterait une personne de basse naissance de la même façon qu’un de ses semblables. Ils pourraient croire que vous les insultez délibérément."

mais ce "yet what":
- alors que?
- d'autant que?
- qui plus est?
- toujours est-il que?
- si tant est que ?
- quand bien même ?

évidemment, selon le sens qu'on lui donne, le reste de la phrase pourrait être à revoir
Ce serait quand même plus logique que cette phrase soit une question
Ejected

Message édité pour la dernière fois le : 18/12/2017 à 21:02

Sadriv
Villageois
#419
Le "yet what", je le comprend comme étant un "toutefois". Je suis vraiment pas sûr de moi par contre. Peut-être nous indiquer le contexte ? Là, j'ai l'impression que la 2e partie de la première phrase (introduite par le yet what) est un conseil ou un reproche donné au personnage.

"Tout homme qui l’offense de quelque manière que ce soit vous offense vous, mon Seigneur, toutefois/toujours est-il que/il n'empêche que jamais un noble de naissance ne doit traiter une personne de basse naissance de la même façon qu’un de ses semblables. Ils pourraient croire que vous les insultez délibérément"
AbounI
Grand gobelin
#420
Merci à toi Sadriv, dans le contexte, c'est un avertissement que le PJ lance au seigneur en question : le PJ souhaite que le seigneur fasse d'un plébeien un noble (je ne dirais pas de qui il s'agit, ni à quel moment), et le met en garde de la réaction des nobles (de naissance)
en y réfléchissant, je pense que ce "yet what" peut être traduit par "encore que" :
"Tout homme qui l’offense de quelque manière que ce soit vous offense vous, mon Seigneur, encore que jamais un noble de naissance ne traiterait une personne de basse naissance de la même façon qu’un de ses semblables. Ils pourraient croire que vous les insultez délibérément.
Pour être plus explicite, cette fin de traduction mérite un assouplissement : "encore que jamais un noble ne considérerait (considérera?) un plébéien comme son semblable (ou égal). il pourrait croire que vous l'insultez délibérément".

Bien sûr, reste encore à affiner cette trad, le style souhaité est plutôt soutenu, ce "encore que" s'en éloigne, éventuellement un "encore faudrait-il que":
"encore faudrait-il que les nobles considèrent un jour un plébéien comme un de leur semblable. D'ici là, ils pourraient croire que vous les insultez délibérément" peut-être une solution finalement, la concordance des temps semble dans ce cas être respectée).
Des variantes sont encore possible :
- si tant est qu'un jour un noble de naissance considère un plébéien comme son semblable (ou égal)
- toutefois jamais un noble ne considérerait un plébéien comme son semblable (ou égal) ... (le temps pose problème ici)
- il n'empêche que jamais un noble ne considérera un plébéien comme son semblable (ou égal)

Finalement, il est sans doute préférable d'utiliser une expression ayant valeur d'hypothèse (encore faudrait-il que, si tant est que,) plutôt que de certitude (toutefois, toujours est-il que, quand bien même, etc etc): la présence des "would" et "might" semble vouloir aller dans ce sens?
Ejected

Message édité pour la dernière fois le : 19/12/2017 à 23:07

Sadriv
Villageois
#421
Le would implique une certitude non ? Seul le might implique une possibilité.

De ce que je comprends, le pj prévient le personnage à qui il s'adresse que même en anoblissant le plébéien, faut pas s'attendre à ce que les autres nobles traitent pleinement le plébéien anobli comme l'un des leurs, car il restera un plébéien de naissance (c'est donc une certitude). Et que traiter ce plébéien anobli comme un noble de naissance pourrait être considéré comme une insulte envers la valeur du sang, envers la "race" des nobles (la seconde phrase peut être une possibilité sans changer le fait que la précédente est une certitude).

Du coup, avec des "encore que/encore faudrait il que", je trouve que ça change l'idée. Car dans ce cas, le PJ espère un changement de mentalité chez les nobles, pose une condition avant que l'anoblissement soit effectif. Alors qu'en anglais, il semble se contenter d'un avertissement/conseil donné au personnage sur son futur comportement vis à vis du plébéien anobli.

Je préfère donc tes deux dernières variantes et toute autre proposition à base de "toutefois/toujours est-il que/il n'empêche que". Et je suis d'avis de garder le "personne de basse naissance" de ta première version plutôt que plébéien, car si le plébéien est anobli, il n'est plus plébéien.

Reste la question de la conjugaison du "would treat", je ne vois guère que mettre ça au présent en français, pour continuer à marquer l'aspect "avertissement/conseil" : "un noble de naissance ne doit jamais traiter une personne de basse naissance de la même façon qu’un de ses semblables. Ils pourraient croire que vous les insultez délibérément"
AbounI
Grand gobelin
#422
Je ne pense pas qu'on peut transformer ce "would treat" (pourrait/puisse traiter) en "should treat" (devrait/doive traiter), là, on change carrément le sens.

Voici le fil de dialogue (je remplace le nom du sujet en question par X pour pas spoiler)
PJ à PNJ : "I couldn’t help but notice that X hasn’t been given his title yet."
PNJ à PJ : "Why should he be given a title?"
PJ à PNJ : [etiquette][persuasion]"Because he serves you now and represents your interests. Any man who slights him in any way slights you, my Lord, yet what noble-born would ever treat a low-born the same way they treat a peer. They might think you’re deliberately insulting them."
Ejected
Sadriv
Villageois
#423
Dans ce cas, même si/bien que/quand bien même ? Ca permet d'éviter la confusion que j'ai fait avec le would/should.

"Tout homme qui l’offense de quelque manière que ce soit vous offense vous, mon Seigneur, même si un noble de naissance ne peut traiter une personne de basse naissance de la même façon qu’un de ses semblables. Ils pourraient croire que vous les insultez délibérément"
AbounI
Grand gobelin
#424
Ok, j'ai trouvé, merci à toi Sadriv : "or", tout simplement
"Tout homme qui l'offense (lui) vous offense vous, mon Seigneur, or, jamais un noble de naissance ne traiterait une personne de basse naissance comme un de ses semblables. Ils pourraient croire que vous les insultez." (sous entendu: c'est pourquoi vous devez lui accorder ce titre : ainsi, il ne sera plus un plébéien, mais un noble), c'est ta remarque sur le plébéien qui a fait tilt .

Car ce titre en question n'est pas n'importe lequel, la noblesse devra s'incliner devant lui : c'est la volonté du Seigneur. Faut savoir que X (ce personnage mystère) est à la base un plébéien, et qu'il souhaite par dessus tout devenir un noble.
Même sans ce titre, il sert et représente le Seigneur tout en restant plébéien, et là, les nobles se sentiront insultés. (un noble obéir à un plébéien? quelle idée saugrenue !)
Par contre, avec un titre, les nobles seront contraints de le respecter, et de le considérer comme un noble.
Ainsi, si le Seigneur souhaite se faire respecter, il n'a d'autre choix que d'accorder à X ce titre, les nobles n'auront plus qu'à se taire et respecter X
(grosso modo, c'est le raisonnement du PJ)

en cas de succès à ce teste de persuasion/étiquette, voici la suite:
PNJ: "[success]“Wouldn't they feel even more slighted if I give a title to a low-born?“
PJ : [etiquette]“It's the lesser evil, my Lord. As long as the protocol is maintained, they will accept it" (encore un test d'étiquette)
Ejected

Message édité pour la dernière fois le : 21/12/2017 à 00:04

AbounI
Grand gobelin
#425
petit test:
"Alors que le dernier homme s’effondre, mort, ou à son article, vous jetez un œil sur Levir"

Des réactions?
Ejected