Lundi 23 Octobre 2017, 22:49     Connectés : 12      Membres : 11


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Les Langoliers

REPONDRE S'ABONNER
mm678player
Paladin
#1
Je ne sais pas pourquoi je repense à ça ces temps-ci, mais je me souviens d'un film (ou d'une suite de 2 films en fait), appelé "Les Langoliers", inspiré d'un livre.

La réalisation et le jeu des acteurs, du film, sont assez mauvais, mais j'ai assez aimé le concept des Langoliers qui

Il paraît que le roman est meilleur. Quelqu'un me le conseillerait-il ?
Kekona
Garde
#2
J'ai dû le lire il y a une quinzaine d'années et je connais aussi la mini-série avec ce bon vieux Dean Stockwell : dans mes souvenirs un climat plus oppressant que pour l'adaptation, des Langoliers plus lovecraftiens, le propos sur le temps et le regret reste gentillet.
Donc oui je te le conseillerais. Pas le meilleur King, mais un bon moment.
Vas-y Papa, fais-lui la prise de l'ours !

Message édité pour la dernière fois le : 14/09/2015 à 15:22

Simonosaurus
Noble
#3
C'est marrant j'ai revu le téléfilm fin août. Je suis pas objectif vu que c'est un truc que j'ai vu étant gosse et ça m'avait marqué, et j'ai toujours plaisir à le revoir, c'est une madeleine de Proust.
C'est clair que c'est plutôt mal fichu et mal joué (ou mal doublé plutôt), mais bon c'est un téléfilm des années 90 quoi. Mais l'histoire est fascinante je trouve, bien que complètement tirée par les cheveux, évidemment.

Pas lu le livre par contre.

Message édité pour la dernière fois le : 14/09/2015 à 12:43

waylander
Citoyen
#4
Je l'ai lu il y a longtemps dans un recueil de Stephen King. L'histoire était pas mal, mais je ne crois pas que c'était la meilleure du recueil. Après Stephen King, on aime ou pas. Moi je le préfère sur des romans courts, car dans ces autres romans plus longs il a tendance à délayer son histoire avec des choses superflus. Je me suis posé aussi la question si il n'avait pas de contrats au nombre de mots écrits, ce qui expliquerait bien des choses.
mm678player
Paladin
#5
Merci pour vos avis.

(mais n'hésitez pas à continuer d'en parler...)