Mercredi 19 Juin 2019, 01:18     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2 3 4 5

*A quoi ne jouez-vous pas en ce moment! *

REPONDRE S'ABONNER
skoeldpadda
Seigneur
#101
Y a quelques années de ça (2012?), j'avais parlé ici même de Delver, roguelike à la première personne au graphisme minecraftien curieusement pas dégueu.
Y a trois jours de ça, Delver est sorti de quatre années d'early access.
J'aimerais bien rejouer à Delver.
Mais je fais un motion sickness de fou sur les jeux en vue subjective depuis quelques temps.
Alors je joue pas à Delver.

Et ça me contrarie pas mal.
*insérez ici une image random d'un grumpy cat dans un aspirateur, ça a l'air de circonstance*
I know stuff.
D_Inquisitor
Guerrier
#102
Divinity Original Sin 2... rien à faire. Je n'arrive pas à trouver une once de motivation pour relancer ma partie. J'ai beaucoup aimé le premier, mais j'ai tellement l'impression de passer ma vie dans des combats qui m'ennuient, que coincé entre ESO et BDO, il n'arrive pas à émerger du fond de mon panier. J'espère le finir un jour car ça serait mon dernier du genre, et il est quand même bien foutu.
Serial Gamer Spirit
Geralt
Grand chevalier
#103
@skoeldpadda

Delver me fait de l'oeil aussi (ainsi que Tangledeep que tu as mentionné sur l'autre topic).
À noter quand même que pour Delver, il est plus de deux fois plus cher sur Steam que sur le site officiel (en passant par le Humble Widget) et qui contient à la fois un version DRM-Free et une clé Steam.
Donc tout bénéf' pour ceux que ça intéresse ! :)
« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin
skoeldpadda
Seigneur
#104
Et encore moins cher sur Android (moins de 2€) pour les amateurs de tactileries.
'Faut toujours chercher après les versions DRM-free : y en n'a pas systématiquement, mais si elles existent, elles sont pratiquement à chaque fois moins chères que sur Steam. (Bon, après, elles sont moins souvent en promo, mais ça...)
I know stuff.
elButor
Noble
#105
@Skoeld

J'ai aussi un problème de motion sickness, il est loin le temps ou je me tapais de longues sessions de Quake 3 sans être dérangé.
Astuces
1: Ne jamais regarder quelqu'un jouer
2: Ajuster le FoV si possible
3:LImiter le temps de jeu (jamais jouer a brutal Doom alors qu'on a deja une fatigue occulaire)
4: S'éloigner de l'écran autant que possible
5: Inverser l'axe Y souris

Mais de toute façon je sais que je vais devoir tirer un trait sur les FPS/TPS, la vue Iso restera ma seule consolation de vieux Gamer

Et Delver ... ouaip il a l'air bien cool ce dungeon crawler matiné de Roguelike...

edit: content de voir qu'il y a toujours du neuf chez Fiction electrique.
je pensais à ton blog dernièrement en retrouvant une vieille collec' de Fantastik et Ere comprimée chez moi; Il y avait de sacrées artistes ( notamment sud américain qui faisait du "sous-corben", whrightson..)et de super critiques ciné. Le bonne époque ou on pouvait encore trouver de la bonne came chez son marchand de journaux...
How can you trust a man who wears both a belt and suspenders? The man can't even trust his own pants.

Message édité pour la dernière fois le : 05/02/2018 à 10:46

skoeldpadda
Seigneur
#106
Ere comprimée... 'Faut vraiment que je fasse un article sur les magazines Warren des années 60-70 (Ere comprimée était la VF du 1984 américain) et la flopée de titres qu'ils ont permis (du Heavy Metal US aux Epic Illustrated et Savage Sword of Conan de Marvel).

Et t'en fais pas, j'ai mes combines pour le motion sickness aussi, le truc étant que j'ai préféré axer ma survie du mouvement sur ma capacité à jouer à tout un tas de jeux de tuture (même si j'ai quand même du arrêter les supersims à la rFactor) plutôt qu'aux diverses expressions de la vue subjective (même les trucs case-par-case à la Grimock, ça passe plus, et peu importe l'âge, d'Eye of the Beholder aux Ravenloft, c'est mort... Et les Wizardry... Alors que leurs clones japonais -Elminage, les jeux Muramasa/Experience Inc- commencent à débarquer en occident...)
Heureusement qu'y a les roguelikes pour dungeoncrawler sans danger (tiens, d'ailleurs, gardez un oeil sur Stoneshard. Y a pas encore de version jouable, mais à lire les devlogs, il a l'air d'envoyer du lourd, celui-là.)
I know stuff.
elButor
Noble
#107
Oula il a l'air bien cool ce Stoneshard, en tour par tour avec de l'exploration et un joli design, a surveiller.
Pour Ere comprimée j'ignorais que c’était une VF d'un zine américain, USA Magazine était aussi bien ricain dans l'esprit c’était une époque ou l'Europe était friande de cette culture, aujourd'hui je ne pense pas que l'amerique exerce le même attrait.
J'ai juste un problème avec ces vieux bouquins (très ennuyeux) c'est que malgré leur excellent état ils sont bourrés d'acariens et de poussière et quand j'en ouvre un c 'est limite la crise d'asthme... je les avais récup au complet chez un bouquiniste qui allait fermer et ça sentait déjà le vieux papier. Pas évident de me refaire la collec' sans passer par de longues heures de dépoussiérage...

Pour revenir au jeu vidéo, je me demandais pourquoi Wizardry était passé chez les japonais... je crois qu'ils ont fait un online un peu naze, et aussi Wizrogue, quelqu'un l'a t il testé il a pas l'air mal...
How can you trust a man who wears both a belt and suspenders? The man can't even trust his own pants.
skoeldpadda
Seigneur
#108
Wizardry est passé chez les japs parce que Sir-Tech a fermé ses portes (ils se sont autocoulés avec des tas de soucis internes et créatifs -le jeu d'aventure Nemesis, notamment-, et avec les deux projets gouffres que furent les deux versions de Wizardry 8 : la "suite du 7" prévue en 1993, et le "projet de la dernière chance" en 3D de 2001).
Une compagnie nippone dont j'ai oublié le nom (et c'est compliqué, y a plein d'histoires de fusion) a racheté la licence, qui avait déjà eu des tas de portages et de spin-offs (les Gaiden, Xth, Empire...) édités par ASCII et ATLUS (entre autres) sur des tas de machines locales et était un succès (c'est la base de Dragon Quest, en même temps), avec pour seul impératif qu'ils ne pouvaient pas utiliser l'univers des Wizardry de Sir-Tech (qui s'était retrouvé bloqué suite à la séparation de la boite avec Robert Bradley, auteur des épisodes 4 à 7).
Les japonais ont donc créé leur univers (on est en 2001 à ce moment là) qu'ils ont nommé "Wizardry Renaissance", et duquel on a eu (pour te citer les rares parus en occident) les épisodes Tales of the Forsaken Land (sur PS2), Labyrinth of Lost Souls (PS3), Wizardry Online (aujourd'hui fermé) et Wizrogue (qui date de 2014 sur mobile et est le dernier Wizardry officiel développé à ce jour).
C'est basiquement l'univers de la première trilogie (Llylgamyn saga) avec un "flair" japonais en plus (qui transforme les hobbits en trucs mignons nommés porkul et colle des cornes aux gnomes, par exemple. La réinterprétation des tropes est assez intrigante, surtout qu'elle conserve les mécaniques de bases des tout premiers jeux - qui sont, à mes yeux, les meilleurs de la série, j'aime vraiment pas ce qu'à fait Bradley par la suite...) D'ailleurs, j'ai peu de mal à dire que les Wizardry japonais sont souvent bien plus intéressants que ceux d'origine (même pour la trilogie de base, mes versions favorites sont celles sur Game Boy et la sublime compilation Windows 95, qui a la douce idée de proposer les textes en anglais).

Beaucoup des développeurs des épisodes japonais pré-Renaissance ont depuis donné naissance à leurs propres séries de Wiz-likes (notamment Elminage, par les ancien devs des Empire, et New Tokyo Legacy, par ceux de Wizardry Xth)

Quant à Wizrogue...
I know stuff.

Message édité pour la dernière fois le : 05/02/2018 à 23:26

kworld
Chevalier
#109
Je ne joue pas à ELEX !

Parce-que mon installation s'est auto-détruite !

Du jour au lendemain, plus de textures ( tout juste de vagues aplats de couleurs), des objets et personnages qui clignotent, plus aucune interface utilisateur hormis le menu de sauvegarde et le menu principal, parfois plu de personnage ( et dans ce cas on ne peux même pas se déplacer ).

Et tout ça sur mes sauvegardes bien sur mais aussi en commençant une nouvelle partie !

J'avais accidentellement téléchargé l'installateur en Tchèque à l'époque ( j'ai passé le je en français via les fichier ini ) donc je ne l'ai pas conservé... Je suis bon pour me re-coltiner le téléchargement ! Je ne suis pas près d'y rejouer !

Je n'ai jamais fini un seul Gothic à cause de ça : au bout d'un moment soit le jeu se détruit soit toutes mes sauvegardes se corrompent ! Jamais eu ce souci sur les Risen par contre !

Message édité pour la dernière fois le : 06/02/2018 à 09:45

Gaek_Shao
Chevalier
#110
Je ne joue pas à Dragon Age Inquisition.
J'avais une envie d'y revenir il y a quelque jour, en lui mettant reshade par-dessus.
Et là bam, Dragon Age Inquisition a cessé de fonctionné.
Je bidouille comme je peux, rien ne marche. Du coup désinstallation et réinstallation, et bah toujours rien.

Du coup, c'est mis de coté faute de planning chargé, je verrai comment faire plus tard.
Chassez le naturel, il revient au galop ...... :(
elButor
Noble
#111
Complètement improbable la destinée de cette licence, encore plus improbable le fait que tu sembles dire que finalement la touch' nippone ait fait du bien à la série. Je ne suis pas assez connaisseur du lore des wizardry, j'ai joué au 8 ainsi qu'un long run sur Dungeon lord et Wizards and Warriors quant à Grimoire je suis passé un peu a coté... j'ai du retro gaming a rattraper moi, si je veux tenir la discute avec Skoeld
Merci pour ta réponse et bravo aux jap' pour avoir donné un second souffle à un jeu mythique, ils auraient du racheter Might and Magic tant qu'ils y étaient..
How can you trust a man who wears both a belt and suspenders? The man can't even trust his own pants.
mm678player
Garde royal
#112
et bravo aux jap' pour avoir donné un second souffle à un jeu mythique, ils auraient du racheter Might and Magic tant qu'ils y étaient..

Ca aurait peut-être été intéressant...
skoeldpadda
Seigneur
#113
j'ai joué au 8 ainsi qu'un long run sur Dungeon lord et Wizards and Warriors quant à Grimoire je suis passé un peu a coté...

C'est tout le côté Bradley et associés, ça, en plus.
Les Wizardry nippons et leurs rejetons, c'est du roots de chez roots, ça s'inspire ouvertement des trois premiers et oublie tout le reste. Ca pique un peu question mécanique.... et c'est justement tout leur intérêt.
En fait, les vieux Wizardry sont devenus quasiment injouables aujourd'hui, le donjon en fil de fer et les sprites CGA quatre couleurs, c'est dégueulasse, et l'exploration des donjons est impossiblement difficile faute du moindre repère - si tu dessines pas ta carte ou que tu y fais la moindre erreur, t'es mort, c'est aussi simple que ça.
En faisant évoluer cette recette antédiluvienne avec les machines de leurs époques, les japonais ont réussi à faire précisément ce que la série américaine n'a pas su : moderniser le jeu sans le transformer. Honnêtement, comparer Wizardry 7 et 8 au premier, il y a tellement de différences conceptuelles et mécaniques que ça pourrait tout aussi bien être des jeux de deux séries différentes (ce qui n'en fait pas de mauvais jeux, ne me lisez pas de travers, mais je préfère mon Wiz "classique"). Les japonais, eux, ont abordé la licence comme ils abordent leurs propres jeux de rôle : avec un sens traditionaliste exacerbé. Ils ont modernisé les graphismes, mais les mécaniques sont restées celles des origines (comparez à l'évolution des Dragon Quest ou de la série Pokémon pour vous faire une idée de ce que j'entend par "tradition").
Et surtout, ils l'ont décliné à toutes les sauces. Y a des Wizardry dans l'ère Sengoku, d'autres dans un futur urban-fantasy avec des gamins magiques et des démons (au point de déborder, question inspirations, sur les Shin Megami Tensei), Tale of the Forsaken Land a même un côté "Transylvanie vampirique" assez original, c'est vraiment passionnant à explorer... Le problème, c'est qu'on en a eu quatre en occident sur les trois décades de portages et spin-offs qu'ils ont produit (il y a près d'une quarantaine de Wizardry japonais, au total, sur tous les supports imaginables), et les efforts de fantrad qui ont été fait depuis demeurent rares, souvent incomplets, et se heurtent parfois à plein de problèmes techniques (notamment pour les jeux Windows 95... Le Windows 95 nippon, c'est une plaie...)

ils auraient du racheter Might and Magic tant qu'ils y étaient

Might & Magic au Japon, ça marchait moins, voire pas. Y a pour ainsi dire que les deux premiers qui ont été portés (la version NES du I a d'ailleurs une cover assez splendide). J'aborde le sujet dans la vieille rétrospective (bourrée de coquilles) de 2014, si vous êtes curieux...
I know stuff.
oAmyoAmyo
Paladin
#114
Cette retrospective M&M, je la reli tous les ans tellement je la trouve cool et elle me donne si envie de jouer aux jeux! Comme un gosse!
A quand un retrospective similaire pour Wizardry?
jbbourgoin
Garde
#115
Ce serait tellement bien ^^
skoeldpadda
Seigneur
#116
Ouaip, bah... On se retrouve dans dix ans, pour celui-là, hein
Might & Magic c'est facile parce que c'est un suiveur, c'est story-driven et à quelques idées près ça n'a rien inventé, juste construit sur des bases ultra solides et étendu des concepts déjà posés.... par Wizardry.
Might & Magic, c'est la vision de Van Caneghem et sa reprise tout aussi délibérée et linéaire par UbiSoft, on peut parler des jeux, des histoires et de l'univers mais mécaniquement y a pas grand chose à voir, c'est honnêtement la saga la plus vanille qu'on pouvait avoir à l'époque. Dans Wizardry, y a pas de scénars, c'est 100% de la mécanique de jeu, ça a été un laboratoire et une source de conflit dingue entre ses concepteurs pendant plus de vingt ans. On parle quand même du premier jeu de rôle moderne ; pour faire un dossier Wizardry, 'faudrait se pencher sur la naissance du RPG informatique, comprendre d'où il vient et pourquoi il a cette gueule là en 1980, expliquer qui est Sir-Tech et la méthode de travail très particulière de la boite, et explorer en détail le versant japonais de la licence sur lequel on n'a en vérité que des bribes d'informations (sachant qui plus est que Wiz est autant le papa du jeu de rôle occidental que celui du JRPG).
C'est pas un dossier qu'il lui faut, c'est un livre...

Le pire, c'est que j'ai déjà essayé, mais c'est vraiment une masse de boulot délirante d'éplucher Wizardry.

(Et puis aussi, Might & Magic, c'était l'occasion, la série revenait au jeu de rôle avec la sortie du X, 'fallait marquer le coup. Wizardry.... Ben Wizardry c'est mort et enterré. J'peux en parler pendant mille posts au pif sur un forum, ça c'est facile, mais je pense que nous n'm'en voudrez pas si je vous avoue ne pas vraiment ressentir d'incentif pour me fader l'écriture d'un tel bordel )
I know stuff.
kworld
Chevalier
#117
Ouaip, bah... On se retrouve dans dix ans, pour celui-là,


Je note ça de suite sur mon agenda !

Message édité pour la dernière fois le : 07/02/2018 à 17:16

oAmyoAmyo
Paladin
#118
sinon au grès des interventions sur le forum, tu fais une compilation de tes posts et ça peut faire office de retrospective Wizardry, ça avait bien commencé
mm678player
Garde royal
#119
M&M pour moi, était quand même une évolution, pour quelqu'un qui ne jouait pas à tout ce qui sortait, pour quelqu'un qui avait fait une parenthèse exclusivement sur d'autres genres pendant des années (aventure, FPS, ...). Il fallait à l'époque, avant que je découvre M&M 6 puis 7 puis 8, remonter avant ça carrément à Fantasy Star I sur Sega Master System. Et là du coup M&M poussait les mécaniques plus loin.
Ce que dit skoel sur Wizardry "100 % mécanique" sonne bien tentant. Mais mon approche du retro-gaming a toujours été de juste prolonger 10-15 ans après sa sortie, quand j'étais sur un jeu à sa sortie. Les quelques fois où j'ai découvert seulement longtemps après, ne se sont pour l'instant jamais bien passées...
skoeldpadda
Seigneur
#120
C'est exactement ça, player.
Le truc de Might & Magic, c'est précisément de prendre toutes les bonnes idées des autres et de les compiler dans un beau paquet super propre avec une histoire au long cours et un univers très amusant à parcourir. C'est le jeu qui symbolise au mieux "l'effet Apple II" de l'époque : tout le monde jouait aux jeux de tout le monde, ils s'inspiraient entre eux, et chaque créateur proposait sa vision d'un même système. Le truc de Van Caneghem, c'était d'offrir "un monde" à parcourir, plutôt que de forcer le meta-jeu. De fait, il n'y a dans les Might & Magic rien de surprenant pour un joueur habitué aux RPG, mais tout est superbement agencé, et ça en a fait la porte d'entrée parfaite pour les joueurs qui, justement, trouvaient l'approche de jeux plus roots comme Wizardry trop intimidante.
Semblant de rien, il y a cinq ans entre le premier Wizardry et le premier Might & Magic, et cinq ans, dans le monde vidéoludique, c'est cinq années lumières. Wizardry était déjà vieux à l'époque (d'ailleurs, en 1986, quand Might & Magic I sort, Wizardry entame précisément son deuxième cycle avec la sortie du quatrième épisode, le premier designé par Bradley, avec un gameplay en rupture totale avec la trilogie originelle). Si Might & Magic l'a (largement) dépassé, autant sur les ventes qu'à la renommée, au point de devenir lui-même un standard, c'est pas par hasard. Et si Ultima est devenu l'indépassable référence à l'époque, c'est pour les même raisons : lui aussi se reposait sur l'exploration d'un univers plutôt que sur une approche purement mécanique - et avec l'introduction du concept de l'Avatar au quatrième jeu (en 1985), c'est devenu la folie... Histoire d'enfoncer le clou, 1985, c'est aussi la date de naissance de Bard's Tale, et dans le genre narratif, il se pose là.
L'heure n'était vraiment plus aux vieux crawlers à l'époque (d'ailleurs, il leur faudra complètement changer de forme pour revenir sur le devant de la scène, avec Dungeon Master en 1987) et si Wizardry lui-même se décide à tenter l'open-world narratif dans les forêts avec son numéro 7 (il lui aura fallu attendre 1992), c'est pas pour rien (Might & Magic III, qui est vraiment *le* Might & Magic, c'est 1991).
En passant, 1992, c'est aussi l'année d'Ultima Underworld. Wizardry est en retard d'environ six ans sur tous ses concurrents quand sort l'épisode 7.

Quand je vous dit que c'est le bordel et qu'il faut *tout* mettre en perspective en parlant de cette série... On peut juste pas parler de Wizardry sans parler de toute l'histoire du jeu de rôle de l'époque.



(Et on a complètement cannibalisé le sujet avec ces conneries. Heureusement que c'est un fourre-tout...)
(Ceci dit, ça colle : tout ça, c'est autant de raisons pour lesquelles ont joue pas à Wizardry. )
I know stuff.

Message édité pour la dernière fois le : 07/02/2018 à 20:53

oAmyoAmyo
Paladin
#121
on ne joue pas à Wizardry, mais bon sang ce que ça donne envie de se faire une partie!
mm678player
Garde royal
#122
Pas faux.


J'aime bien avoir une vision globale.
elButor
Noble
#123
C'est vrai qu'on joue pas a Wizardy, peut-être parce qu'il y a tellement de bons jeux qui sortent et qu'on a pas autant de temps que ça a consacrer au gaming...du coup j'ai tranché, je ne joue pas a Ashes of Malmouth, enfin pas encore vu qu'il est en train de se telecharger.
How can you trust a man who wears both a belt and suspenders? The man can't even trust his own pants.
oAmyoAmyo
Paladin
#124
Fear Effect Sedna, il vient de sortir comme ça, comme si de rien était!
Quelqu'un a un petit avis dessus?