Lundi 16 Janvier 2017, 20:18     Connectés : 18      Membres : 17


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Conseils et directives dans la direction d'un projet de traduction de jeu

REPONDRE S'ABONNER
all_zebest
Héros
#1
Bonjour à tous. Le présent fil de discussion vise à répertorier des conseils d'amis que je donne aux responsables de projets de traduction de jeu, vu que ce forum n'a pas vocation à héberger mes seuls projets personnels.
Ce premier message sera édité de temps en temps en fonction de ce que je trouverai intéressant d'ajouter.

Alors je commence. Vous avez mis au point un projet de traduction qui a obtenu mon approbation après un processus en interne (voir ici).

J'espère que vous avez aussi obtenu l'autorisation ne serait-ce qu'officieuse des développeurs du jeu en question, mais c'est à vous de voir. Un bon contact avec ces derniers est toujours un atout dans un tel projet. Dans certains cas ça se passe excellemment bien (Inquisitor, Grim Dawn), très bien (Legends of Dawn), mais aussi très mal (Expeditions Conquistadores).

Maintenant, vous êtes livré à vous même.
Que devez-vous faire concrètement ?
- D'abord, recruter une équipe. Chaque membre recruté devra être fiable en terme de qualité, mais aussi de loyauté (ne pas disparaître en cours de route dans la nature sans prévenir) et joignable !
Il vous faut minimum un traducteur et un correcteur par jeu. La plupart du temps, il faut trois ou quatre traducteurs et deux correcteurs.
Quand il s'agit d'un gros projet, je vous conseille de faire passer un test aux candidats (test de traducteur et test de correcteur).
On ne peut pas se passer d'un correcteur et son rôle n'est pas à prendre à la légère. Le correcteur doit être respecté, ce n'est pas un esclave corvéable à merci et on ne lui fait pas de mauvais coup en douce (simple question de civilité élémentaire). Le cas échéant, un conseiller en terminologie peut s'avérer un atout bonus intéressant (ce fut notre cas sur Legends of Dawn), ainsi qu'un beta testeur sérieux.

- Ensuite, vous devez élaborer des documents de référence dès que le projet est un peu conséquent. Ce sont :
a) une nomenclature des termes importants, afin que les traducteurs et les correcteurs (appelons-les l'équipe) sachent toujours comment traduire d'une seule façon chacun de ces termes.
b) une charte : qui détermine la tonalité de la traduction et les règles à savoir (prenez l'exemple de la Charte d'Inquisitor). C'est un document très important qui sera le gage de la cohérence de votre travail.

- Puis, vous devez vous mettre d'accord sur les modalités concrètes de votre travail d'équipe. Il s'agit donc de déterminer un règlement. Qui fait quoi ? Comment ? Quel logiciel utiliser ? (ex. : j'utilise essentiellement Notepad++) A quel moment intervient le correcteur ? Quelle est la marge d'appréciation de chacun ? C'est cette étape fondamentale qui fera que votre projet avancera comme dans du beurre (Inquisitor) ou partira en impro (Legends of Dawn), voire s'éternisera (Expeditions: Conquistadors).

- Enfin, ne négligez pas les retours de la communauté. Des blâmes unanimes veulent dire qu'il y a un problème général. Des corrections ciblées, quand il y en a, sont à étudier sérieusement et le plus souvent à appliquer. Parfois, il peut être intéressant de recruter en cours de route un membre de la communauté qui s'intéresse au projet et soumet des retours intéressants, ne serait-ce que comme consultant ou bêta testeur.

- N'oubliez jamais qu'en cas de doute, il faut avoir la simplicité de demander de l'aide, que ce soit à ses collaborateurs, aux autres responsables de projets (comme targus, Wacas ou moi par exemple) ou aux autres correcteurs et joueurs.

- D'après mon expérience personnelle, le chef de projet passe son temps ainsi :
10% : traduction ;
20% : relecture et correction ;
20% : gestion de fichiers (presque tous les jeux) ou de morceaux de fichiers (Expéditions conquistadors) ;
50% : relancer les traducteurs et les correcteurs, les contacter, les remplacer... mais surtout les relancer.

Message édité pour la dernière fois le : 03/04/2015 à 03:08