Mardi 12 Novembre 2019, 04:29     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 …  4 5 6 7 8 9

Comment jouez vous ?

REPONDRE S'ABONNER
strelokk
Chevalier
#151
Il suffit de ne pas faire la quete de Blancherive du début : Aucun dragon, même sauvage. La paix.
DAlth
Garde royal
#152
Il suffit de ne pas faire la quete de Blancherive du début : Aucun dragon, même sauvage. La paix.


Pas bête Stre. C'est vraiment dommage. Il y avait tellement mieux à faire avec ces êtres fabuleux que de basiques confrontations guerrières...

Ce mod alternatif m'a l'air bien sympa : Skyrim Unbound Vous en pensez quoi ?
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.

Message édité pour la dernière fois le : 30/06/2016 à 09:48

mm678player
Garde royal
#153
Il suffit de ne pas faire la quete de Blancherive du début : Aucun dragon, même sauvage. La paix.

J'ai fait ça dans beaucoup de parties (sauf les quelques premières).

Quand je préfère pendant longtemps avancer dans les factions / quêtes secondaires / exploration perso / exploiter les nouveautés des derniers mods, etc... il m'est arrivé de retarder jusque tard dans la partie en cours de faire
.

Avant d'avoir fait ça, pas d'attaque de dragons aléatoire. Et même sur les repères de dragon fixes, on trouve bien le cri, le coffre, mais à la place du dragon c'est genre trois trolls de glace par exemple...



Et pour refaire une transition, de mon léger Hors Sujet, vers la question par exemple sur les mods :

je me suis toujours intéressé dans les jeux, notamment les Elder Scrolls, à force de faire plein de parties, de savoir qu'est-ce qui déclenche / arrête telle ou telle chose.

Par exemple, dans l'extension Tribunal de Morrowind, les attaques d'assassins de la Confrérie Noire
(je ne sais pas s'il faut mettre ça sous spoilers ; les gens ont plutôt tendance à REfaire une partie de Morro, plus tellement à le découvrir je pense...)
J'ai d'abord cru que les attaques s'arrêtent quand on a vaincu leur boss dans leur repaire ; puis, quelques parties plus tard, j'ai cru que c'était dès qu'on est entré dans leur repaire ; puis visiblement il suffit d'avoir parlé à un garde puis le type à Coeurébène, sans même aller à Longsanglot, et encore moins dans leur repaire.

J'en ai donc profité à l'époque, pour trouver et modifier le script qui gère ces attaques (voyant en passant comment la proba d'attaque monte avec le level du PJ, mais redescend de 10 % à chaque attaque ayant eu lieu...), j'en ai donc profité pour modifier les conditions de Stop des attaques, uniquement quand on a vaincu le boss (et aussi ré-écrit tout le reste du script, visiblement codé par un débutant non seulement en morrowind, mais en codage en général ; variable inutiles, paragraphes très peu rigoureux, etc...).


Enfin bref, des modifs comme ça, dans le fonctionnement, j'en ai fait des milliers sur Morro (c'est les vrais chiffres, pas une expression). Plus tard dans TES4 et TES5, mes "seulement quelques dizaines de modifs", c'est comme zéro modifs...

Message édité pour la dernière fois le : 30/06/2016 à 11:49

DAlth
Garde royal
#154
Est-ce que le temps d'attente pour la sortie du jeu vous rend plus exigeant, compréhensif envers un jeu Indie, gros dév ?
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.
mm678player
Garde royal
#155
Est-ce que le temps d'attente pour la sortie du jeu vous rend plus exigeant, compréhensif envers un jeu Indie, gros dév ?

Difficile à dire. La plupart de mes jeux, je les ai découverts après leur sortie.

Je me souviens quand même m'être précipité sur "Might & Magic 7 : For Blood and Honnor" dès sa sortie. Je crois que ça m'a rendu plus compréhensif de l'avoir attendu. Mais ce n'est sans doute pas pour ça que ça a longtemps été mon RPG préféré...
Shizam
Grand chevalier
#156
Je n'attend plus aucun jeu.
Il sera là quand il sera là ....

Ca n’empêche pas d'avoir quelques exigences, mais ça évite d'etre vraiment déçu.
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
ninheve
Grand chevalier
#157
J'ai eu le réflexe de sauter pendant des années sur les jeux des séries qui me plaisaient: du genre les might and magic , les heroes of might and magic, les ultima etc...à présent les suites de jeux...je suis plus prudente.
A quelques exceptions près
La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne, la pratique c'est quand tout fonctionne et on ne sait pourquoi. Ici nous avons réuni théorie et pratique :Rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi

Message édité pour la dernière fois le : 25/07/2016 à 17:43

cabfe
Seigneur
#158
Avec le backlog que j'ai, même les jeux que j'ai kickstartés dorment un an ou deux avant que j'y touche.
Alors, la date de sortie... J'ai largement de quoi patienter

Mais quand j'étais petit, j'attendais la sortie de mes jeux préférés avec impatience.
Je me souviens de l'attente et des dates de sortie sans cesse repoussées de B.A.T. 2. C'était l'explosion de joie quand il est enfin sorti !
Et y'avait pas Internet pour se tenir au courant, on allait dans les boutiques pour demander aux vendeurs. Les pauvres, quand on y pense, ça devait les soûler à longueur de journée !
ninheve
Grand chevalier
#159
Ohhh tu as joué aux B.A.T???
t'as quel âge toi?

Moi je me souviens de la sortie du premier que j'avais adoré pour son ambiance, sa direction artistique, son univers, sa narration et puis il y avait BOB !
Tout comme toi j'avais attendu avec impatience la suite. C'était un jeu UBI si je me souviens bien. pff je viens de me prendre un coup de vieux...
La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne, la pratique c'est quand tout fonctionne et on ne sait pourquoi. Ici nous avons réuni théorie et pratique :Rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi

Message édité pour la dernière fois le : 25/07/2016 à 17:48

cabfe
Seigneur
#160
Je suis pas si vieux ! (pas encore).
Ah, le B.O.B. et sa programmation par briques !
Franchement, ce genre de truc, ça déchirerait même maintenant.
Gaek_Shao
Chevalier
#161
Je ne saurai dire à quoi ça ressemble, mais ça me dis vaguement quelque chose B.A.T. et B.A.T. 2.
Chassez le naturel, il revient au galop ...... :(
Bacab
Paladin
#162
Le 22/07/2016 - 15:38, DAlth a dit :Est-ce que le temps d'attente pour la sortie du jeu vous rend plus exigeant, compréhensif envers un jeu Indie, gros dév ?

Si un jeu prend du retard alors je suis plus exigeant concernant les finitions. Un jeu en retard qui sort avec des bugs par milliers je trouve ça intolérable. Encore plus que pour un jeu qui sort à l'heure.
The Demon Lord of the Round Table
DAlth
Garde royal
#163
Quand vous terminez la quête principale d'un jeu, est-ce que ça vous suffit ou est-ce que vous cherchez à l'explorer de fond en comble, même plusieurs années après ?
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.
mm678player
Garde royal
#164
La quête principale ne me suffit pas. Loin de là. Très loin de là. Très très loin de là...

J'ai d'ailleurs ma propre classification mentale de tout ce que la plupart des gens appellent juste "Quêtes secondaires", tellement ça m'importe. Selon ce qui existe ou n'existe pas dans tel ou tel jeu, ça donne :

- quêtes secondaires (toutes celles qui n'entrent dans aucune catégorie suivante, ni la quête principale)
- quêtes d'arrière plan (tout ce qu'on ne peut pas dire, "maintenant je le fais", mais où il faut faire tout le reste du jeu, et mettre de côté de temps en temps tel ingrédient, telle gemme, etc... Par exemple beaucoup de quêtes de Faillaise dans Skyrim)
- quêtes de promotion des classes (exemple : dans Might & Magic 6 + 7 + 8, et sûrement les autres aussi)
- quêtes "daedriques" dans les TES, ou équivalent ailleurs... (puissants artefacts uniques liés à une divinité, mais pas pour le scénario principal)
- euh... et j'en oublie, je suis sûr que j'avais d'autres catégories...

Et bien sûr, le must : l'exploration personnelle aléatoire...



" même plusieurs années après " : j'adore découvrir à la 20ième partie des choses que je n'avais pas vues avant, et de me dire que certains ne les auront pas trouvée du tout, car n'auront pas insisté autant dans ce jeu que moi...

Message édité pour la dernière fois le : 01/08/2016 à 17:17

Geralt
Grand chevalier
#165
Est-ce que le temps d'attente pour la sortie du jeu vous rend plus exigeant, compréhensif envers un jeu Indie, gros dév ?

J'avais déjà répondu à une question similaire je crois sur ce topic. Mais en gros oui plus j'attends, plus je serai pointilleux sur les détails. Par contre bon gros studio ou indé, c'est pas la même ambition/même moyens, à partir de là ça n'est pas en rapport direct avec le fait d'avoir un jeu fini ou non. (Enfin à voir sur mon ancienne réponse ce que j'avais mis...)

Quand vous terminez la quête principale d'un jeu, est-ce que ça vous suffit ou est-ce que vous cherchez à l'explorer de fond en comble, même plusieurs années après ?

Disons, qu'une fois la quête principale terminée, j'ai tendance à me dire que j'ai terminé le jeu et que donc je peux le désinstaller et passer au suivant... ^^
Mais du coup, j'essaye toujours de faire un maximum de quêtes secondaires avant de terminer la quête principale. Pas forcément fouiller de fond en comble, mais d'avoir quand même bien "exploré" l'univers. Après ça dépend aussi si une quête secondaire est plus intéressante que la principale et si on peut continuer notre partie même en ayant terminé la quête principale justement. Car ce n'est pas le cas de tous les jeux...
« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin
DAlth
Garde royal
#166
Dans un jeu j'aime fouiner un peu partout.
Le meilleur exemple que je puisse trouver c'est Conflux 3, mon dungeon crawler fétiche. Dans ce jeu, terminer la quête (ou les quêtes) principale(s) bah au final, ça reste anecdotique. Il y a un "Competition scroll" fourni dans le jeu...



Le principe est tout bête mais à la fois génial. Les points sont attribués ainsi :



Evidemment, le crétinos que je suis a perdu le précieux parchemin (à moins que ce soit un Giggler qui me l'a volé). J'ai donc recommencé une partie.
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.

Message édité pour la dernière fois le : 02/08/2016 à 12:44

DAlth
Garde royal
#167
C'est reparti. Quand vous achetez un jeu, vous le comparez instinctivement à vos jeux fétiches pour finalisez l'achat ou vous vous contentez de lire un ou plusieurs tests sur le jeu en question ?

Petite question subsidiaire : la note du jeu, c'est important, prépondérant ou secondaire ?
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.
AbounI
Grand gobelin
#168
je lis plus les tests pour me forger un avis définitif, je sais ce que je veux et ce que je ne veux pas, en terme de mécaniques, de settings, de design, donc forcément, il y a des dev qui n'arriveront jamais à me vendre du rêve, la ou d'autres ont toutes leur chance de réussir.Et comme aujourd'hui, on est surinformés vis à vis de tous les projets en cours (trailers à la pelles, previews, dev progress update,...) je me dis qu'un test est finalement pas si primordial de mon point de vue : ça fait belle lurette que je n'attends plus un test pour franchir le pas :Kickstarter, early access, préco day one font qu'un test est fatalement en retard quand la décision est déjà prise.
Ejected

Message édité pour la dernière fois le : 05/08/2016 à 02:24

cabfe
Seigneur
#169
Je te répondrai, AbounI, que Kickstarter, early access et préco day one n'invalident l'utilité des tests que pour ceux qui veulent leurs jeux tôt.
Les patients (ou toute autre raison) sont toujours intéressés par des retours d'expérience, que ce soient des tests pro ou des avis de joueurs.
AbounI
Grand gobelin
#170
bah je donnais juste mon avis personnel à moi , mais je comprends le bien fondé de l'attente des retours d'XP pour d'autres rolistes
Ejected
Munshine421
Garde royal
#171
Comparer un nouveau jeu à un jeu fétiche est le meilleur moyen d'en acheter aucun. C'est évidemment très peu probable qu'un nouveau jeu soit exactement la réplique de celui qu'on a aimé.

Un aperçu de stream ou un test video rend mieux compte du feeling du jeu qu'un test écrit qui est finalement très abstrait et subjectif pour se forger une idée sur un jeu. On doit faire confiance à l'auteur du test en espérant avoir les mêmes gouts que lui. On en revient à en lire plusieurs pour essayer de se construire le test objectif idéal.

J'aime beaucoup les vidéos en live avec les auteurs de tests écrits, cela permet de mieux voir leur approche d'un jeu et de valider (ou d'infirmer) leurs arguments à l'écrit selon qu'ils aient été convaincants ou non par leurs explications.
On voit aussi tout de suite si l'auteur est pertinent pour aborder tel genre de jeux.

Message édité pour la dernière fois le : 05/08/2016 à 11:09

DAlth
Garde royal
#172
@Abou

Et comme aujourd'hui, on est surinformés vis à vis de tous les projets en cours...

C'est tellement vrai pfff...Generation Ship pour ne citer que celui-là.
Pour le reste je n'ai rien a ajouté d'impertinent.

@Mun

Comparer un nouveau jeu à un jeu fétiche est le meilleur moyen d'en acheter aucun. C'est évidemment très peu probable qu'un nouveau jeu soit exactement la réplique de celui qu'on a aimé.

C'est pas faux : le jeu fétiche, c'est celui qui correspond à 100 % (ou presque) à nos critères de jeux et donc immanquablement, ils sont très difficiles à égaler ou carrément impossible à supplanter.
A part Conflux 3, je n'ai pas d'autres jeux fétiche.

Pour les cRPG en revanche, il y a tellement d'univers différents que la probabilité pour moi qu'un jeu fétiche voit le jour reste très faible même si j'ai des coups de coeur. Je trouve qu'avec le temps l'expérience de jeu altère notre perception du 'bon jeu" et que nos goûts s'affinent.

Je garde une certaine affection (sans être nostalgique) pour les jeux old school "à l'ancienne" (non ce n'est pas redondant ) du style The Quest et parfois je me laisse tenter ou plutôt je me laissais tenter car au final ce sont des jeux trop classiques, trop prévisibles. Quand ces jeux sont produits par des particuliers ou des indies ça m'arrive malgré tout de les backer, histoire d'encourager les bonnes volontés. Ma bonté me perdra.

@ cabfe
Les retours d'expérience, c'est pratique quand tu as la même approche que les profils de joueurs en question, donc ça reste à prendre avec des pincettes.
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.

Message édité pour la dernière fois le : 05/08/2016 à 15:04

krafkamaga
Citoyen
#173
Oh cool, un sujet où je vais pouvoir parler de moi durant des heures ;)



Ma vision du jeu vidéo

Pour maintenant, il y a des choses qui ne changeront plus en ce qui me concerne...

J'entends le jeu vidéo comme une activité qui se pratique de préférence seul et n'entend pas trop la pratiquer autrement. Dans le même genre d'idées, j'aborde le jeu vidéo comme une activité moins divertissante que gratifiante, où il m'est primordial d'être actif (dans le jeu voire sur le jeu) et de progresser tant dans mon appréhension que dans ma maîtrise de ce qu'il propose.

Support et habitudes

Jeu solo, donc, joués sur PC uniquement et uniquement au clavier et à la souris. De préférence en fin de journée, voire dans la nuit. Un seul jeu à la fois. Dimensionné en fonction de mes envies et disponibilités. Il n'est pas rare que j'alterne entre des périodes où je ne joue absolument pas, et d'autres où je joue beaucoup trop. De la même manière, je peux rester un an sur le même jeu, tout comme je peux en boucler une dizaine sur le même mois. Mes exigences sont très différentes. Avec un jeu court aux intentions bien définies, je recherche le plaisir immédiat ou l'effet spécifique - je leur pardonne donc moins facilement des problèmes ou faiblesses techniques, mais leur passe quasiment tout le reste du moment que ce n'est pas trop mou et que l'expérience vaut le coup. Dès qu'il s'agit d'investir plus d'une dizaine d'heures, là, par contre, les choses s'inversent et l'aspect technique s'avère probablement le seul point sur lequel je ne sois pas trop sévère - encore que ma tolérance aux petits budgets peut se montrer assez sélective.

Choix des jeux

Pour ce qui est de choisir mes jeux, mis à part quelques valeurs sûres, la presse spécialisée et les avis des uns et des autres ne me garantissent rien et je n'ai pas d'autre choix que d'y consacrer un certain temps. Il m'arrive donc de passer plusieurs semaines à installer des jeux à la pelle et de les tester en parallèle. Je sélectionne ces jeux en fonction de leur genre et des notes qu'ils reçoivent (leur prix n'a pas d'incidence), puis je regarde quelques secondes une vidéo du gameplay pour décider ou non de les acheter. J'en filtre ainsi une bonne moitié mais, en moyenne, je me fais tout de même rembourser un jeu sur deux, et ne m'implique réellement qu'une fois sur dix. Il va de soit que je ne m'intéresse pas aux jeux en cours de développement et ne m'aventure jamais dans l'early access ou l'alpha-béta-gamma-tire-toi-de-là. Il m'arrive de backer des jeux, mais je n'y touche qu'au moment de leur sortie.

La difficulté à laquelle je joue

Je démarre et découvre toujours un jeu au niveau de difficulté maximal, parce que je n'ai pas la moindre intention de le refaire une fois fini, qu'il est plus satisfaisant de jouer comme ça et que cela fait très vite apparaître les problèmes de gameplay. En général, je ne supporte pas de ne pas pouvoir sauvegarder quand je veux - j'aime pouvoir tester l'effet de certaines actions et m'assurer qu'un jet de dés négatif n'ira pas me pourrir une phase de vols ou de dialogues. Pour autant, je m'interdis l'abus de quickload et ne prend pas la défaite à la légère. Il est même très fréquent (voire systématique) que je m'impose de recommencer une nouvelle partie lorsque je meurs. Je ne fréquente un H&S que par la voie hardcore et ne croit pas au mérite militaire si l'homme n'est pas de fer. En soi, perdre et refaire la même chose ne me dérangent pas, mais c'est aussi ce qui m'agace le plus lorsqu'il en revient à la mauvaise qualité du jeu.

Pour moi, baisser la difficulté relève de la tricherie. A quelques rares exceptions, un jeu qui m'y oblige est forcément mal pensé. On citera, pour exemple, une trop grande part d'aléatoire ou un accroissement absurde de la durée des combats ou de la répétitivité de certaines actions. Dès lors, plutôt que de baisser la difficulté, je préfère recourir à la force brute et tricher. Dans ce domaine, je maitrise quasiment toutes les approches et il faut vraiment que le développeur ait poussé loin dans la connerie pour que je ne puisse pas corriger ses errements. Bref, depuis le temps, je ne suis pas seulement capable de maintenir mon intérêt pour un jeu malgré la triche, mais je suis surtout capable de le sauver grâce à la triche. Avec les années, j'ai admis que le plaisir de jouer était plus sain que le plaisir de gagner et que le second nous prive plus souvent du premier que l'inverse. Quant à la satisfaction qu'on prend après s'être acharné à finir un jeu qui ne nous plait pas mais qui ose nous résister, je sais d'expérience qu'il ne dépasse pas celui de la descente qui intervient après une grosse colère. Et je m'en passe fort bien.

Mon style de jeux

Bien qu'aucun genre ne me rebute en particulier, j'ai une préférence pour les jeux de qui me laissent une grande part de liberté, type bac à sable et mondes ouverts. Mais ça va bien plus loin que ça, puisqu'en réalité il y a surtout que je n'entends pas me plier aux exigences du concepteur et ne supporte pas qu'on m'impose une manière de jouer. D'ailleurs, aucun jeu ne mérite ça. En outre, qu'il soit conçu ainsi ou non, un jeu n'est pas un système fermé à prendre tel quel et la première chose qu'il propose, avant même de se dévoiler, c'est de nous laisser le manipuler. Bref, je joue pour moi et je n'hésiterai pas une seconde à modifier tout ce qui ne me convient pas. Et suis donc adepte du modding.

Je n'apprécie pas que le scénario me presse, décide à ma place ou m'ampute arbitrairement de certaines possibilités. Si l'on me demande de choisir entre deux objets, je triche pour avoir les deux objets (dites-moi d'accepter une perte mineure, je vous réponds de me laisser tranquille avec mon gain mineur). De la même manière, quand on me limite dans le temps ou m'oblige à faire des aller-retours chez l'apothicaire, il est très rare que je l'accepte. Je n'ai pas besoin que le jeu "dure" et je pardonne donc plus facilement une histoire courte tant qu'elle reste bonne qu'une bonne histoire qu'on rallonge artificiellement.

J'aime progresser parce que je comprends le principe du jeu et qu'il se montre cohérent, ça ne m'intéresse absolument pas d'avoir à retenir qu'il faut appuyer sur A et non sur B à l'instant C de la situation D. Je digère assez mal l'abus de scripts, répugne autant que faire se peut les QTE, me passerai fort bien des concepts d'easter egg et de succès, et souhaiterai que les mécaniques débilitantes des MMO et autres open world à la Ubisoft n'aient jamais vu le jour. J'aime les jeux intelligents, ce sont ceux qui me procurent le plus d'émotions et de satisfaction personnelle. Mais quitte à faire sans, je préfère un jeu qui tourne à la boucherie et à la violence gratuite qu'un jeu qui sombre dans la bouffonnerie ou la morale à deux balles. Tout comme je n'aime pas qu'on m'impose une manière de jouer, je n'aime pas qu'on m'impose des idées. Si je prends un développeur à saloper son jeu parce qu'il croit que ça fait de lui un meilleur être humain de véhiculer des idées censées faire nous de meilleurs êtres humains, c'est poubelle et merci bien. On a déjà le JT et les divertissements de TF1, et c'est assez de voir tout un tas de gamins se comporter comme ça.

Ma manière de jouer

En général, j'aime prendre mon temps, découvrir et faire tout ce qui peut être découvert et fait. J'avance toujours la quête principale en dernier. Comme je le disais, il est très rare que je recommence un jeu que j'ai déjà terminé. De ce fait, j'ai tendance à prendre des décisions et à développer les personnages secondaires de sorte à maximiser ma découverte du contenu et mes gains. Par opposition, je viole pille et tue tout ce qui peut l'être sans conséquence. Mon passage type dans la vie d'un PNJ, c'est d'accepter d'aller gentiment lui chercher une pomme au marché pour 11xp et de le tuer ensuite pour 2xp et 1po de loot.

Je ne consulte jamais de solution, ne prend conseils de personne et affronte tout ce qui sent le bug avec beaucoup de prudence tant je redoute le moindre spoil.

Pour mon avatar principal, je cherche toujours le build parfait et recommence donc souvent les premières heures de jeu. Là encore, je n'hésiterai pas à tricher si un choix purement esthétique ou fun m'interdit d'optimiser mon build. Je suis un homme et joue de préférences des personnages masculins. Obligez-moi à jouer une femme, elle finira lesbienne. Même virtuel, un homme n'est pas autorisé à me draguer. Là encore, je n'hésiterai pas à éditer tout ce que je peux si le meilleur build m'oblige à jouer avec une race dont le skin ne me plaît pas. M'imposer d'incarner un enfant ou de subir un propos mièvre, et c'est la corbeille immédiate. Inutile d'essayer de me faire changer d'avis, comme je l'ai dit dès le départ : pour maintenant, il y a des choses qui ne changeront plus en ce qui me concerne...

DAlth
Garde royal
#174
Merci de tes réponses krafkamaga.
Tu as encore quelques questions sur le fil mais prends ton temps.

Concernant les notes de jeu, perso je serai pour un traitement éditorial différentiel entre d'un côté les gros dév. et de l'autre, le reste. Après, chacun voit midi à sa porte.
C'est au pied du troll qu'on voit mieux le troll.

Message édité pour la dernière fois le : 05/08/2016 à 23:03

prypiat
Paladin
#175
Tiens, je viens de voir que j'étais à la bourre aussi^^

Allons-y donc pour celles qui manquent - y'en a forcément une tartine :

Est-ce que le temps d'attente pour la sortie du jeu vous rend plus exigeant, compréhensif envers un jeu Indie, gros dév ?

Plutôt compréhensif. Si ça traîne, c'est forcément pour que ça soit mieux au final nan ? A fortiori là où la plupart des jeux sortent trop tôt...

Quand vous terminez la quête principale d'un jeu, est-ce que ça vous suffit ou est-ce que vous cherchez à l'explorer de fond en comble, même plusieurs années après ?

J'essaie d'explorer au maximum, même sur un jeu que je connais déjà, je seulement limité par mon personnage et/ou mon skill.
Mais une fois que la quête principale est terminée, je n'arrive plus à continuer encore et encore. Souvent, les jeux qui permettent le freeplay oublient d'y intégrer une cohérence avec les événements souvent majeurs de la fin du scénar. Ca "me la coupe" systématiquement. On verra plus tard pour la prochaine partie !

Vous jouez en priorité à des jeux testés au préalable sur des sites ou vous jouez d'abord en fonction de votre propre feeling ?

Feeling surtout. Ou conseils de proches, au pire - ils me connaissent mieux que n'importe quel site ou bouquin^^

Ca induit une autre question : est-ce que la notation est importante pour vous ?

Non. Je ne comprends pas le sens de vouloir noter un produit/une oeuvre culturel(le). Y'a certes des critères objectifs derrière, mais qu'un paragraphe expliquera forcément mieux qu'un chiffre... et pour le reste, c'est totalement subjectif et soumis à une interprétation précise de la part du joueur/critique, donc inchiffrable.

Etes-vous moddeur et/ou êtes-vous capable de modder un jeu sans pour autant y jouer ?

J'ai tripatouillé deux-trois fichiers et me suis intéressé rapidement au modding sur Fallout New Vegas (GECK) et Stalker (XRAY) -outre un peu de traduction de mods existants. Je pense (sans me vanter, non-non) être suffisamment à l'aise techniquement pour modder, mais il me manque les idées^^
D'un point de vue créateur il me paraît indispensable de jouer un minimum au jeu vanilla pour le maîtriser un minimum, ou ne serait-ce que pour identifier les points à améliorer/changer dans un mod. Et pour le créateur de mods, il faut bien tester/équilibrer à un moment donné...
Mais je dois bien avouer que sur certains jeux, la chasse aux mods est un plaisir un soi. Par exemple, j'ai passé plus de temps (sans succès) à chercher à améliorer Skyrim avec des mods à droite-à gauche qu'à effectivement y jouer... pour au final l'avoir relancé un nombre incalculable de fois avec différents mods, et me rendre compte qu'il n'y a qu'en vanilla que j'ai un minimum avancé (une dizaine d'heures).

Est-ce que pour vous un jeu "bien moddé" peut suffire à compenser les manques, déficiences du jeu original ?

Non. Un mod peut améliorer un jeu déjà bon, ou simplement en offrir une vision particulière, mais il ne s'éloignera a priori jamais assez pour en gommer les pires tares. J'ai beau modder Fallout 3 jusqu'à l'os pour le rendre un peu plus intéressant à jouer, ça sent toujours le Nuka-Cola light dilué à la flotte...
Sans compter que malgré le talent de certains, on n'arrivera jamais au niveau de qualité de finition d'une "vraie" équipe de devs. Ne serait-ce que sur les aspects les plus rébarbatifs comme la chasse aux bugs et l'équilibrage... les modeurs veulent souvent en mettre "toujours plus" et ne savent rarement où s'arrêter.
Et de toute façon, je me rends compte que je préfère toujours au final la version vanilla, aussi imparfaite soit-elle. Je préfère prendre le jeu tel qu'il est, avec son gameplay, ses bugs et son esthétique (ça fait son charme). Les choix des devs sont ce qu'ils sont et ils sont justifiés. Et y'a un côté "respect de la vision de l'artiste" auquel j'accorde tout de même une certaine importance.
Pis merde, les ENB, SweetFX et compagnie, c'est dégulasse et ça rend le bouzin limite injouable tellement ça bave de partout parfois ! ^^

Est-ce que pour acheter un jeu, vous attendez au préalable la sortie des mods, extensions ?

J'attends la GOTY à petit prix en version boîte (disons ~ 30€) dans la majorité des cas. La présence ou non de mods n'entre pas en compte dans mon achat.

Est-ce qu'un Crpg à l'ambiance et/ou au scénario et/ou à l'histoire captivante peut vous faire craquer, même si le gameplay et/ou les combats sont classiques ou sans intérêt particulier ?

Ouais. Carrément.

Est-ce que vous aimez les MMO et pourquoi ?

Non. Sur les quelques-uns que j'ai essayés, les quêtes ne sont pas intéressantes en soi, leveler pour leveler et farmer/grinder pendant cent ans pour péter un boss me gave (c'est d'ailleurs aussi pour ça que la majorité des JRPG me gavent)...
Plus compliqué, j'ai de toute façon un vrai problème avec le multijoueur avec des inconnus. Entre ceux qui prennent la chose trop au sérieux et ceux qui ne le sont pas assez, ça ne me convient jamais. Et l'aspect compétitif (explicite ou non) avec des inconnus à grande échelle ne me plaît pas.

Avez-vous un jeu fétiche, une sorte de jeu spécial, le genre de jeu dont l'objectif premier n'est pas de le terminer mais plutôt de s'imprégner de l'ambiance, de le redécouvrir, d'explorer de nouveaux passages ?

J'aurais pu répondre Fallout 2 ou The Witcher vu le nombre de fois que je les ai refaits juste pour me "remettre dans l'ambiance" mais en fait... c'est Riven qui, je pense, collerait le mieux.
Je le connais tellement par cœur que je n'ai plus rien à y explorer. Je le finis en deux-trois heures les yeux fermés, il n'y a absolument plus aucun challenge, mais...
j'adore l'ambiance. C'est magnifique, reposant, et quelle intensité dans la lenteur du rythme du jeu... Me retrouver dans ce village quasi-tribal irréel où il faut tout comprendre par soi-même, apprendre à compter et à lire dans la langue locale en étudiant et observant l'univers du jeu... et ces décors oniriques en 640x480. J'y déménagerais si je pouvais^^
Et à lancer, c'est tout un rituel.
Ca commence par l'installation, galère innommable à partir des CD d'origine... C'est une nouvelle énigme tordue à chaque fois pour le faire marcher (#*?!$ de QuickTime), mais j'y tiens. Et j'aime mettre les 5 Cd de ma version big-box les uns après les autres dans le lecteur de mon PC (à chaque fois qu'on change de zone)
Bref, je digresse.

Est-ce que vous donnez un nom générique à votre ou vos perso ou est-ce que vous changez selon le jeu ?

J'aime changer de nom pour coller au contexte du jeu, mais... j'ai pas d'imagination pour les noms. C'est une vraie catastrophe. Du coup, si les noms par défaut ne me conviennent pas, j'ai une base commune que je fais varier comme je peux. Ca tourne autour de Deckard pour les jeux plus ou moins SF et de "générateur de noms médiévaux" pour le medfan.
Et y'a les noms spéciaux pour les jeux que j'ai fait en multi (local bien entendu) ; souvent d'une grande intelligence et d'une grande recherche : 90% de mes personnages de Diablo 2 s'appellent Monsieur Gentil... quand ça ne part pas dans le régressif débilitant que ne renierait pas mon ptit nveu de quatre ans.

Vous êtes plutôt orienté jeu indépendant ou jeu "gros studio" ?

J'essaie de m'en foutre. Mais j'ai forcément un apriori positif sur les indés et négatif sur les AAA, et je me rends compte que je joue principalement à des indés.

Voilà^^ j'en ai peut-être oublié...
Envie d'une bonne séance de shopping ? Mick & Ralph sont là pour vous !