Mercredi 03 Mars 2021, 03:46     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Donovan vs Dylan .... L'Ange & le Demon....

REPONDRE S'ABONNER
Shizam
Grand chevalier
#1
Depuis mon adolescence, et l'entrée dans l'univers Pop & Rock, parmi tous les cadors de la Pop-Country-Balade-Folk-Song, on m'avait de suite vendu BoB le Sorcier comme étant le maestro de la rampe, le rebel des rebels, celui qui détrôna tous les autres...
Sa magie, son style chat des rues, sa prestance et sa prétention, son écriture et sa guitare ma foi...



-C'est l'meilleurs ! Me disaient mes potes...
Je voulais bien les croire, Budokan, Ile de Wight, Carnegie Hall, j'en passe et des meilleurs, méga star à l'aube des années 80's, la fin du mouvement hippies...

-Viens voir ! Y en a un autre !..Me disaient les copines...Qui n'osaient pas citer son nom, peur de passer pour des ringardes...



Ça fait maintenant plusieurs décennies, que j'écoute le chat miauler sa gerbe.
D'albums en albums, de résurgence en réapparition, celui qui se dit fil spirituel de Woody Guthrie, tout en se poudrant la face façon marquis.
Fallait oser, mais il ose tout le diablotin, il n'y a pas grand monde à sa portée pour lui tirer la queue.
Même l' Hishtar Lennon ne lui bourrera pas l' karma...

J’appréciais, et j’apprécie encore, le vieux faux routard qu'il est, et qui turbine en falcon à 15000m quand le père Woody sautait dans un wagon à bestiaux pour tracer son farwest, baluchon sur le dos, pantalon et chemise pour l'année...


Woody

Des titres qui cartonnent, une guitare à manche qui grince, et sa miaule par dessus, l'homme à l'harmonica à tracé sa route...Diable débarrassé des Anges...

Il n’empêche que résonne encore , comme une voix basse portée par le vent depuis des années en arrière, -Y en a un autre !...

1965 !!!

L'année de ma naissance ... Entre autre...Mais également une année noire, celle ou le Demon fila un coup d'queue à l'Ange...
Ou plutôt, un coup d'manche de guitare !..
-Tient ! prend celle-là dans la face ! Et retourne dans ton monde des oubliés !

Un hôtel, un Barde, un Demon ... Et un Ange...



C'est un jour de 1965 , dans une chambre du Savoy Hotel de Londre, et pendant le tournage de Don't Look Back, que selon moi, tout s'est réellement passé...

En pleine tournée d'Albion, Bob Dylan fait son kékou,sous médocs, mais pas a-jeun, comme à son habitude, entouré de la crème des crèmes anglaises.
Joan Baez, amoureuse du Bob à l'époque.
Albert Grossman, son manager. L'homme aux binocles et à la poigne de fer.
Pennebaker, réalisateur sulfureux.
Alan Price, des Animals.
Allen Ginsberg, Poète.
Et bien d'autres, dans la chambre ou plus loin à l'étage.



C'est alors qu'il est présenté, quasi de force, à un jeune Folkeux qui ne paye pas de mine et qui entre dans la chambre.. l’Écossais Donovan.

Dylan plombe l'ambiance, il s'en fou de ce jeune morveux. Il ne veut ni lui parler, ni l'écouter chanter.
Mais surtout, Bob à déjà commencé à défricher l'terrain, avec son pitbull de manager entre autre, et ne supportera aucun concurrent sur sa route. Et encore moins un ....Ecossais..
Et qui plus est, est en plein sur son créneau à cette date, où tous deux sont en train de fournir l'essence et la quintessence de leur produit, les meilleurs chansons de leurs répertoires, jusqu’à l'aube du mouvement hippies.

Tout se passe en moins de 2 minutes...
Donovan vient avec sa guitare, commence à chanter The Sing For You. Et Dylan est nerveux...
Les médocs et l'alcool bien sûr, mais surtout l'esprit calculateur, visionnaire, et tordu du bonhomme.

Il tombe vite sous le charme de cette chanson, qu'il aurait sans doute voulue composer lui-même, mais pas du tout sous le charme de ce "chanteur à minette".
Donovan plait à l'assemblée de connaisseurs, mais Bob le Diable ne le voit pas ainsi.
Il lui pique la guitare des mains à peine le morceau fini, comme pour lui dire :
Ouai bon, elle est bien ta chanson ! mais moi j'ai mieux !....

Dans son arrogance, il ne fallait pas que le jeunot impressionne trop.
Vite ! jeter de l'eau sur le feu, ou plutôt du feu sur la paille.
Éteindre ce que l'ont vient d'entendre, ou tout brûler vite fait...

Dylan entame alors son coup de jarnac avec It's All Over Now Baby Blue, dans son style assuré, celui des frimeurs et des bluffeurs, pour bien faire comprendre aux gens, que le Boss ici , c'est lui...





La mèche est éteinte ! ouf ! Il s'en est fallu de peu !...
Aller dégage ! Donovan ! ...Y a de la place que pour 1 ici !...

Dylan fera en sorte de se retrouver le moins souvent possible sur les mêmes scènes que Donovan durant sa carrière.
Avec ses pitbulls de managers, il négociera avec force sa priorité et sa place en évinçant l'Ecossais tant qu'il le peut. Du genre : - C'est lui ou moi !!...

Donovan est resté pour beaucoup ce soit disant "chanteur à minette", Ange dans l'ombre du Demon...
Il bénéficiera malgré tout d'une bonne aura pendant quelques années, notamment grâce à l'écoute du mouvement hippies, totalement en accords avec ses chansons, sa musique, et ma foi un bel éventail dans tout le registre Pop-Folk, tandis que Dylan devra jouxter avec le Rock aux tombereaux de cuivres pour s'ouvrir d'autres portes, comme pour bluffer plus large...

J'ai toujours aimé écouter Dylan, jusqu’à aujourd'hui encore.
Son style unique et sa façon de jouer les rebels...
Même si je ne suis pas du tout sûr que le grand Woody Guthries ne puisse reconnaitre en lui un "fils spirituel".
Dylan est un Marquis déguisé en Bouffon. Mais un grand bluffeur s'il en est.

J'entends encore ces voix douces me souffler à l'oreille !...-Y en a un autre !...

-Si je devais aujourd'hui choisir un répertoire ? M'sieur l'juge ?
Celui de Donovan, trés certainement...

NB:
2 images qui me reviennent:
Ardisson avait invité Donovan il y quelques temps, dans son émission Tout le Monde en Parle.
Vieux bonhomme, quasi personne ne le connaissait sur le plateau.. Triste..

Il y a peu également, Garou avait repris une des chansons de "la chanteuse des kibboutz", Esther Galil , avec Le Jour se Lève .
Trés bon répertoire également....Et quasi personne ne l'a connaissait sur le plateau de The Voice....Triste...
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.

Message édité pour la dernière fois le : 29/03/2014 à 11:50

flofrost
Héros
#2
On t'a jamais dit que c'était pas bon de mélanger médoc et alcool ?
Les opinions c'est comme les testicules, si on les frappe assez fort peu importe combien on en a.
ninheve
Grand chevalier
#3
perso , je suis super contente de voir ici Donovan présenté pour ce qu'il était vraiment, un gars cool et vraiment doué

et puis Dylan...ses dernières apparitions m'ont tout de même surprise....il est devenu...pathétique?
La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne, la pratique c'est quand tout fonctionne et on ne sait pourquoi. Ici nous avons réuni théorie et pratique :Rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi

Message édité pour la dernière fois le : 29/03/2014 à 05:16

Tirnanog
Chevalier
#4
La première fois que j'ai entendu chanter Donovan, c'était le duo avec Alice Cooper sur Billion Dollar Babies. Je l'ai pas vraiment pris pour un chanteur à minettes du coup.
I talk to planets, baby!
Geralt
Grand chevalier
#5
Certaines chansons de Dylan, je les adore simplement ! ^^ Dans les anciennes, ce qu'il fait aujourd'hui je n'ai pas écouté. Et Donovan, j'adore Hurdy Gurdy Man, mais le reste j'ai plus de mal...
« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin