Lundi 08 Mars 2021, 17:17     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2 3 4 5

[Petit debat]Quel TES preferez vous (Morrowind,Oblivion et Skyrim)

REPONDRE S'ABONNER
Artyparis
Guerrier
#51
Ca m'a pris comme ça. J'ai repris Skyrim, mis les mods Immersive weapons/armors, skyUI et SkyTest et en avant.
Niveau Perfect (un doute sur le nom, juste en dessous de légendaire).
Contraintes: mon perso ne fabriquera aucun matériel - pas de forge, pas d'enchantement. Je n'utilise que du loot ou ce que je trouve en magasin.
Et c'est parti avec Krakk, un orc archer conjurateur.

Pour changer, je ne m'attarde pas à Blancherive et je pars à la rencontre des bardes. J'enchaîne avec l'enseignement des mages et je décide ensuite de me battre contre cet imposteur d'Ulfric.
J'approche maintenant du lvl 30, et j'ai volontairement limité mon avancée dans la quête principale.

Bah... je m'ennuie...
L'impression de faire des tours de manège dans un parc d'attraction sans visiteurs, peuplé uniquement de figurants. Les challenges que je me suis imposé n'y changent pas grand chose.
Mon personnage n'a pas d'influence sur ce monde, il n'y a pas d'événements majeurs qui rythment sa carrière, comme un long fleuve tranquille. Il n'a pas d'identité, pas d'objectifs majeurs vraiment marquants. Il ne se distingue pas des NPC.
Aucune contrainte, aucun choix qui m'engage. En plus, le jeu s'adapte à moi. Si je suis faible, les monstres seront moins costauds. Adieu le sentiment de danger.
(Et le loot sera aussi levelé. "T'es petit et tu veux faire une quête? T'auras un petit cadeau.")

Maintenant, je considère Skyrim plus comme un jeu d'action que comme un RPG. Je n'ai pas ressenti ça avec Fallout NV.


Je louchais vers Morrowind avant de créer ce perso Skyrim.
Et un pote m'a offert Oblivion. Je vais donc fouiner dans les mods et m'y coller.


Je garde d'excellents souvenirs de mes premières émotions dans Skyrim. La chasse, la découverte, les balades...
Mais j'ai maintenant l'impression de voir les ficelles qui tiennent le décor, les coulisses. Comme si je ne voyais plus les marionnettes, mais uniquement les marionnettistes.

Message édité pour la dernière fois le : 31/01/2014 à 14:02

Shaam
Héros
#52
Moi Oblivion j'ai vu les ficelles avant d'être ému...je trouve que Skyrim est une nette amélioration, et si, utopiste que je suis, il y'a le même fossé vec le prochain TES, je le trouverais peu être aussi bon que Morrowind :p
elButor
Noble
#53
Artyparis, un mod pour te changer ton Skyrim morose...Requiem

How can you trust a man who wears both a belt and suspenders? The man can't even trust his own pants.
maldone
Seigneur
#54
je dirais que sans conteste j'aime morrowind, puis skyrim et oblivion.

Bien que le lore soit vraiment sympa ce que je retiens avant toute de cette licence c'est la liberté de voyage dans des paysages incroyable.

Car sinon il a tres peu de choix et de conséquences dans les actions. A des années lumière d'un the witcher.
Shizam
Grand chevalier
#55
Grand manège / Pas d'influence / Manque d'identité / Mécanismes trop visible /..


C'est le reproche que l'ont fait généralement à Skyrim. La où The Witcher est bien plus emballant par exemple.

C'est aussi pour cela qu'il faut alimenter le jeu de mods, et y fournir son propre RP.
Mais est-ce suffisant?

C'est paradoxalement peut-etre pour ça que Skyrim est un bon jeu. Il réussi malgré tout à faire illusion un certain temps. Avant que le joueur ai pleine conscience que tout est plus ou moins figé.
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
maldone
Seigneur
#56
oui c'est aussi le seul jeu que j'ai pas rejoué au moins deux fois.

la plupart des Rpg que j'aime bien je l'ai terminé plusieurs fois, mais là non.

j'ai tout finis en une fois, je vois pas ce qui mérité d'y revenir.
Shaam
Héros
#57
T'as un choix que t'a pas dans the witcher, a mon gout, le choix le plus important dans un rpg, le choix du personnage, sa race, son genre et son aspect mais aussi si ce sera un voleur, un mage ou plutot un guerrier, bref la base basique que moi ca m'enerve beaucoup quand y'a pas ! Alors ca a pas d'influence sur l'histoire certes parce que y'a plus besoin de stat pour accéder aux missions des guildes, mais ca c'est un autre soucis ! bref le choix du perso c'est important (surtout si on peu choisir un orc !!!)
OrganicView
Citoyen
#58
En même temps, si on appelle les deux RPG, c'est loin d'être le même type de jeu. les deux ne sont pas comparables. Ce n'est pas la même philosophie.

The Witcher, c'est avant toute chose une histoire, celle de Geralt. D'où un jeu où la scénarisation prend le dessus. C'est trente heures ( et je suis gentil sur la durée de vie ), intenses où on ressentira tout un panel d'émotions.

Skyrim ( et les Elder Scrolls en général ), ce n'est pas un histoire, mais un monde. D'où moins de scénarisation, mais plus de liberté. C'est cinq cent heures, moins intenses, mais avec des moments de contemplation, d’ambiance.

Tout dépend, finalement, à quelle expérience de jeu on s'attend. Tu ne verras pas dans Skyrim de scène comme par exemple l'assassinat auquel on peut assister au début de TW2.
D'un autre côté, dans TW2, tu ne passera pas plusieurs heures sans rien faire d'autre que de marcher pour aller d'une ville à une autre, tu cherchera pas d'auberge le soir pour passer la nuit et chasser le froid, tu ne pistera pas un élan pour te faire un casse croûte.
Keelah se'lai
Shizam
Grand chevalier
#59
.....Tu ne restera pas coincé entre deux rochers....
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
Shaam
Héros
#60
Euh moins intense c'est pas sur, y'a des truc vachement intense dans Skyrim du a l'arrivé de la mise en scène un peu poussée... a saluer d'ailleurs

AHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU xD
Geralt
Grand chevalier
#61
Bon je ne peux pas vraiment dire lequel est mon préféré étant donné que je n'ai joué qu'à Skyrim. Oui je sais Hérésie !
Et malgré que je n'ai toujours pas fini le jeu, la faute à ses nombreuses quêtes annexes, ce qui n'est pas pour me déplaire, j'ai passé d'excellents moments avec mon Nordique ! Je dois être dans les niveau 50 je pense, donc je fais pas mal le tour de la map si on peut dire. Au début je jouais guerrier lourd avec bouclier et une arme, puis au fil du jeu, notamment avec la guilde des voleurs, je me suis mis à jouer en furtif avec armure légère, deux armes et bien sûr un arc. Et j'ai pris mon pied également à jouer de cette façon. On peut dire que il y a que la magie que je n'ai pas vraiment touché.

Je compte bien m'y remettre dans pas longtemps, le finir et ensuite m'attaquer aux précédents volets de la saga. C'est bien pour cela que je me suis pris l'Anthology.

Voilà, donc j'ai adoré/j'adore Skyrim, après je pense que pour pas mal de fans de la série, ce n'est pas leur préféré, et là dessus je ne dis pas non, je verrais en temps voulu.
« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin
OrganicView
Citoyen
#62
@ Shaam

Certes, j'ai pas dit que Skyrim c'était fade non plus. C'est vrai que Skyrim possède une certaine intensité, mais on est loin de la mise en scène des RPG scénarisés comme The Witcher, Mass Effect ou Dragon Age.
Je veux dire, si tiu compare la bataille d'Ostagar au début de Dragon Age et celle de Blancherive dans Skyrim, tu vois clairement la différence ( sans dénigrer Skyrim evidemment ! ).

Sinon, pour parler un peu des conséquences, je dois avouer que je préfère la vision de Skyrim, simple et subtile. Quand je jouais à The Witcher, j'avais l'impression que tout était complètement exagéré à ce niveau, ça rendait l'histoire grotesque IMO.
Keelah se'lai
Shaam
Héros
#63
Pas super fan des conséquences physique de nos acte, l'implication moral de notre personnage me suffit, surtout quand je vois la gueule de Blancherive après l'attaque huhu...

Y'a pas d’exagération dans TW, juste une base : te faire ressentir l'expression "le moindre mal" c'est pareil dans les bouquins, ça parait non manichéen et comme les gens n'aime pas le manichéen ça marche du feu de dieu. Moi quand j'ai compris ça TW m'a paru aussi intense qu'un épisode de derrick que tu regardes avec ta mémé qui pionce la moitié de l'épisode

Bref, je suppose que le fade, chacun le ressent a sa manière, après il est vrais que la mise en scène ça aide un peu, puis l'attaque de Blancherive vient après avoir assailli 8 milliard de fort, du coup forcement c'est fade parce que tu te lasse, un peu comme les dragons, les premiers sont putain d'intenses, après tu fatigues^^

J'me suis moins lassé sur Morrowind mais j’étais ptet plus jeune aussi, ca doit surement jouer (on est plus vite blasé aujourd'hui).

Message édité pour la dernière fois le : 03/02/2014 à 18:45

Artyparis
Guerrier
#64
Artyparis, un mod pour te changer ton Skyrim morose...Requiem



Merci. Ca semble intéressant. Je mets ça de côté pour plus tard.

J'ai donc commencé (à peine) Oblivion. J'ai installé quelques mods seulement. Un truc surprenant: il y a peu de packs d'armures. Je ne trouve quasiment que des mods concernant 1 armure et une seule. Et souvent il s'agit de bikini armure de plate pour nymphomane à gros lolos...
Sans faire trop de bidouilles, Oblivion est tout à fait présentable esthétiquement parlant.
Je retrouve cette impression d'explorer que j'avais perdu dans Skyrim.

Côté progression, je dois voir comment "orienter" mes prises de lvl. Doit y avoir moyen de contrôler sa progression de stats plus précisément.
Pour la petite histoire, mon perso est un bourrin de première.

Message édité pour la dernière fois le : 04/02/2014 à 15:33

Shizam
Grand chevalier
#65
On parlait plus haut des mécaniques de jeux. Ce qui devrait plus ou moins rester invisible à l’œil du joueur.
Ce que l'ont ne vois pas
Ce que l'ont peut supposer
Ce qui nous apparait
Ce qui nous pète à la gueule.

Je trouve que le level-scalling de Oblivion nous "pète à la gueule" plus franchement que dans Skyrim.
Ce n'est pas forcement dérangeant pour tout le monde, mais ça peut "casser les jambes" à certains joueurs.

Je dirais que sans cela, et ces pitins de têtes arrondies pour toutes les races ( mais à moindre mesure quand même ), Oblivion est un bon jeu.

Tout dépend des exigeances et du feilling du joueur.
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
Iosword
Grand chevalier
#66
Ouaip c'est très personnel, pour moi Oblivion est mauvais. Et ce autant dans ses mécanismes de gameplay (appauvri depuis Morrowind) que dans son contenu.

- L'écriture d'Oblivion, à part quelque perles (et les deux add-ons), me dérange et je la trouve bâclée (et ne parlons pas de la quête principale qui se rattrape par moment mais est relativement chiante)
- La politique des DLCs... (heureusement qu'ils n'ont pas recommencé avec Skyrim) surtout pour du contenu qui n'égale pas celui des moddeurs.
- Les lieux n'ont aucune identité, tout est identique, les donjons n'apportent rien de nouveau au bout de plusieurs heures.
- La direction artistique est clairement moins inspiré que celle de Morrowind. C'est quasiment un monde médieval fantastique quelconque ça aurait pu très bien être un autre jeu.
- Graphiquement pour son époque il est beau mais les visages...
- Ce put*** de curseur/boussole est apparu.
- Le début de la facilité
- Moins de contenu, disparition de plein de type arme et il y a moins de set d'armure.
- Un level-scaling extrêmement visible
- La liste est encore très longue.

Je suis partie avec les meilleurs sentiments du monde en commençant Oblivion, je l'attendais sans doute trop. Morrowind avait choisi d'écarter des mécaniques de Daggerfall pour se concentrer sur l'écriture, les quêtes. Bref mêler un bon gameplay à un monde intéressant. C'est loin d'être un sans faute mais au final (bien que Daggerfall soit supérieur pour ce qui est du gameplay) cela en fait, selon moi, le meilleur de la série car le monde à une identité et le gameplay est bon (bien que très buggé à sa sortie).

Skyrim s'éloigne encore plus de l'héritage de Daggerfall, mais ce qui fait que je le trouve supérieur à Oblivion c'est déjà que le monde à son identité, chaque lieu à sa particularité (et j'ai fais le 100% explo qui a d'ailleurs été un de mes rare but). La facilité est bien plus présente, c'est vrai mais aux moins le jeu offre l'immersion qui va avec et si je regrette les classes, il faut avouer que les perk proposé sont intéressantes.
Coté écriture, très mitigé, les guildes sont trop courtes paradoxalement la qualité d'écriture est un peu supérieure. Donc selon moi le jeu est un peu mieux, peut être car je l'attendais moins qui sait ?

Ce qui est certain c'est les mods sauvent Morrowind de ses bugs, Oblivion de son vide et Skyrim bah ils reviennent sur le gameplay des précédent opus.

Mais j'ai passé un peu moins de 4000h sur Morrowind (donc au moins 1000h sans aucun mod de type contenu), plus de 500h sur Skyrim (sans aucun mod autre que des mods graphique) et à peu près 400h sur Oblivion dont seulement 30h sans mod de type contenu (allez 80h avec les extensions).

Donc oui, Oblivion est un bon jeu. Mais c'est un mauvais TES, il n'est en rien ce que l'on pouvais espérer tout l'avenir de la série. Et Skyrim est un peu mieux, un peu, mais bon au moins il montre quel chemin la série veux prendre, celui de l’immersion.

Pour conclure, ces jeux sont énorméments basés sur le RP personnel selon moi (Daggerfall en étant la preuve absolue sans RP on s'ennuie vite) mais un RP ne fais pas tout et pourtant j'ai passé près de 4000h sur Morrowind (dommage que je n'ai pas gardé toute les saves suite au changement de PC j'aurais pu donner une approximation exacte).
"L'homme n'a inventé Dieu qu'afin de pouvoir vivre sans se tuer" Fiodor Dostoïevski

Message édité pour la dernière fois le : 05/02/2014 à 11:56

Shizam
Grand chevalier
#67
Tu as raison en ce qui concerne le RP Iosword.
Dans un TES, il faut venir avec son RP et pas se laisser embarquer. Le jeu permet d'ailleurs de changer de ligne de quêtes facilement, et elles sont assez nombreuses.

Contrairement à un The Witcher, où on n'est pas obligé de venir avec son propre RP, le jeu nous pousse dans l'aventure.
On aura une petite plage d'orientation tactique, et on nous demandera de choisir l'humeur de Gégé.
2 départ différents (TWII), et plusieurs fins. Mais TW est trés proche d'un pure jeu d'aventure.
Ce qui en fait malgré tout un trés bon RPG, c'est qu'on a réellement un plaisir d'immersion avec le personnage, comme si les quêtes n’étaient pas obligatoire, mais que c'est bien Géralt qui décide de les poursuivre.

Dans Skyrim, on a un grand nombre d'aventures (lignes de quêtes), mais en fait , chacune d'elles est bien trop courte. (Aldwin/les guildes/ les Daédra / les factions/..)

Alors que Géralt se positionne sur une seule aventure, il règle son RP sur celle-ci .
Dans Skyrim, on ne peut pas vraiment régler un seul RP sur une ligne de quête seulement (anti-vampire par exemple). On règle plutôt son RP sur l'univers de Bordeciel.

Au niveau des attributs et des compétences (perks), j'aimerai que les TES reviennent sur du Principal/Secondaire (100% Xp // 50% Xp)
Ça permet déjà de mieux ressentir son personnage sur le plan tactique, de le rendre plus "pointue".

Au niveau de l'écriture, il faudrait vraiment qu'une ligne de quête ai une influence sur les autres lignes de quêtes.
Qu'elle en annule, en face naitre, les rendent plus indispensable ou au contraire carrément secondaire , voir insignifiantes.

Ainsi les parties seraient non seulement plus variées d'un personnage à un autre (création), mais le RP serait aussi lui plus authentique.

Enfin je crois...
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.

Message édité pour la dernière fois le : 05/02/2014 à 09:40

OrganicView
Citoyen
#68
+1 pour le RP, c'est essentiel pour apprécier un TES dans son ensemble. Donc avant de jouer, pensez votre perso.
Qui est-il ? D'où vient-il ? Quelle est son enfance ? Sa motivation ? Ses forces et surtout ses faiblesses ? Quels Aedras/Daedras vénère-t-il ? Quelle sont ses opinions politiques ? Que pense t-il des autres races ?

Si possible, essayez de tenir un journal, et n'hésitez pas enjoliver ce que vous y racontez.
Keelah se'lai
mm678player
Garde royal
#69
Mon TES préféré ? Vaste débat. Il y à quelques temps j'aurais juste répondu : Morrowind. Et fin de ma réponse. Mais c'est un peu plus compliqué.

Sur chaque point j'ai un TES préféré :

- pour le système d'enchantements, Morrowind vaut sur ce point mille fois Oblivion et Skyrim tous points forts additionnés. On peut porter jusqu'à 18 objets à la fois (bijoux, vêtements, armures, armes) pouvant être enchantés au choix avec un enchantement à : effet permanent, déclenchement sur frappe, déclenchement sur décision, usage unique. Et on y met n'importe quel effet existant dans le système de magie du jeu. Pas d'effet indisponible pour les enchantements, pas de dépendance selon la partie du corps. Dépend uniquement de la qualité de l'objet et de l'âme utilisée et de connaître dans un sort chaque effet qu'on veut y mettre (et d'avoir 75.000 à 150.000 pièces d'or par enchantement selon sa compétence marchandage, car les faire soi-même en comptant sur la compétence enchantement du perso on ne va pas loin). Et les enchantements à effet permanent ne peuvent être faits qu'avec les deux âmes les plus puissantes du jeu (les saintes dorées, et les dormeurs élevés, 400 points d'âme).

- pour les sorts : Morrowind aussi. Notez que dans Morrowind on n'utilise pas les sorts tels quels comme on les achète. On achète un sort de chaque effet qui existe, puis on s'en fait 10-12 variantes personnalisées (de CHAQUE effet), et c'est celles-là qu'on lancera tout au long du jeu. Plus le fait que ça rend dispo aussi cet effet sur les enchantements quand on le connaît dans ses sorts.
Vous me direz : dans Oblivion c'était encore pareil. Je dirai : presque. Dans Oblivion il fallait d'abord faire la première quête de chaque agence locale de la guilde des mages pour pouvoir accéder aux sorts/enchantements personnalisés, et à un seul endroit du jeu en plus. Dans Morrowind 4-5 persos par ville (donc sûrement environ 100 dans le jeu) permettaient de faire des sorts personnalisés, et autant pour les enchantements.
Autre différence : dans Oblivion connaître un effet dans un pouvoir le rend dispo pour les sorts/enchantements. Pour ma part les pouvoirs dans TES (comme les signes dans The Witcher par exemple), sont juste un truc que le perso sait juste déclencher sans connaître personnellement leur fonctionnement interne. Alors qu'un sort dépend de son niveau dans la magie appropriée donc ça veut dire qu'il en comprend tout le fonctionnement interne (comme un scientifique ou un ingénieur qui comprend les détails internes d'une technologie moderne, comparé à un utilisateur qui sait juste appuyer sur les boutons). Donc seuls les sorts devraient rendre dispo l'effet dans les sorts/enchantement personnalisés (comme dans Morrowind donc).

- Pour les paysages : en (1) les paysages verdoyants de Cyrodil dans Oblivion, en (2) les paysages de Skyrim. (oui, c'est vraiment LE point faible de Morrowind : qui a envie de se balader uniquement dans des paysages de cendres ? ...)

Bon, je ne parle pas de la qualité graphique, où c'est couru d'avance : plus c'est récent, plus les graphiques sont poussés plus loin. Pas la peine de le dire. Evident quoi.

Oblivion a quand même quelque chose dans son ambiance. Et plus encore avec l'extension Shivering Isles. Mais je n'aime pas trop le fait que toute la gestion du perso soit compensée par un levelling sans max de tous vos adversaires. Si on annule tout notion de gestion du perso en mettant toujours pile poil la même puissance en face, ce n'est plus un RPG où tout dépend de votre gestion du perso, mais juste encore un jeu d'action où tout dépend de votre habileté derrière votre clavier/souris/manette/pad/etc...

- La furtivité est mieux faite dans Oblivion et Skyrim que dans Morrowind.

- En bande son : je n'ai pas l'oreille très musicale, j'aime les trois. Je ne sais pas vous, mais dans Skyrim, au moins une musique me fait penser à une de Morrowind à peine revisitée (donc nostalgie quoi...). Bon là ça se comprend encore. Mais une est à mes oreilles EXACTEMENT sans la moindre modif une piste de la bande son de Might & Magic 8... curieux... ce n'est ni la même série, ni la même boîte, ni rien... (donc super-nostalgie quoi...).

- le système de factions était pas mal dans Morrowind. On pouvait rejoindre une douzaine de factions simultanément parmi une quinzaine qui existait. Chacune avait 6-7 agences locales pour lesquelle on travaillait en parallèle. Il suffisait de faire environ les 2/3 ou 3/4 des quelques dizaines de quêtes existant dans chaque factions, pour franchir les 10 grades de chaque faction. On pouvait choisir de faire genre les 3/4 de chaque agence, ou tout des 3/4 des agences, etc... au choix. Généralement juste la dernière ligne droite des 2 derniers grades nécessitait des quêtes imposées "en dur", le reste avant était libre. Et on voyant bien sur un écran à part le nom du grade courant dans chaque faction, les conditions requises en terme de caractéristiques/compétences pour passer au suivant. Quant aux conditions requises en termes de nombre de missions, il suffisait de cliquer de temps en temps sur promotion pour voir si ça passait ou pas.
Malheureusement dans Oblivion, on n'avait que 4-5 factions, et encore..., où tout était toujours dans le même ordre (plus de liberté de changer l'ordre, de bosser plus pour telle que pour telle agence locale, plus plus de quêtes que nécessaire). Même plus de conditions requises pour être promu. Plus rien. Et l'écran des factions était complété par des tonnes de simples distinctions correspondant à une et une seule quête...
Et dans Skyrim c'est encore pire. Plus de grades, plus d'écran dédié, plus rien. Et toujours comme dans Oblivion du linéaire pur. Et en plus en seulement 7 quêtes vous devenez Archimage d'une guilde, contre 30-40 dans Morrowind.
Bref, les factions sont juste devenues des quêtes secondaires. Plus des centaines de quêtes réellement secondaires. Là où personnellement j'aurais plutôt préféré l'inverse : moins de quêtes secondaires, et tout mettre dans un système de factions encore plus complexes que dans Morrowind...


Ah et j'oubliais :

- à mes yeux, la grosse évolution positive de Skyrim, c'est que chaque compétence contribue au changement de level du perso, et en fonction de la valeur atteinte par la compétence (si elle vient d'arriver au niveau 20 ça apporte moins que si elle vient d'arriver au niveau 90 par exemple)


Modération: La fonction "éditer" est en bas à droite du post !


Ah, et encore un autre plus de Morrowind : les outils avaient plusieurs qualités (apprenti, compagnon, expert, maître, grand maître) :
- les crochets combinaient la qualité du crochet et la compétence Sécurité, versus la difficulté de la serrure à déverrouiller
- les sondes combinaient la qualité de la sonde et la compétence Sécurité, vs la difficulté du piège à désamorcer
- les marteaux combinaient la qualité du marteau et la compétence Armurerie vs le nombre de points de "santé" de l'arme ou l'armure à réparer

Sans compter que pour crocheter une serrure dont on n'avait pas la clé on avait le choix entre : un crochet, un sort, un enchantement à déclenchement sur décision, un parchemin, une potion.

Et même les quêtes il y avait souvent plus de façons de faire les choses que par la suite. Et la gestion des crimes avait plus de catégories de conséquences...

Mais si je détaille encore tout ça, je vais me lancer dans un dossier de 50 pages...

Message édité pour la dernière fois le : 23/02/2014 à 16:47

mm678player
Garde royal
#70
Message supprimé le 19/02/2014
Shaam
Héros
#71
qui a envie de se balader uniquement dans des paysages de cendres ?


Euh...moi ! A force de bouffé des fleurs on en vient a aimé l'originalité de la cendre, puis c'est pas bien de résume Morrowind a des décors cendreux, y'a aussi une architecture magnifique, des armures stylées, garde de vivec ou de balmo et un bestiaire hors du commun ! Bon bien sur c'est dégueulasse niveau texture, mais un kagouti ca a pas b'soin de texture pour avoir de la gueule ! :p
mm678player
Garde royal
#72
qui a envie de se balader uniquement dans des paysages de cendres ?


Euh...moi ! A force de bouffé des fleurs on en vient a aimé l'originalité de la cendre, puis c'est pas bien de résume Morrowind a des décors cendreux, y'a aussi une architecture magnifique, des armures stylées, garde de vivec ou de balmo et un bestiaire hors du commun ! Bon bien sur c'est dégueulasse niveau texture, mais un kagouti ca a pas b'soin de texture pour avoir de la gueule ! :p


Bon c'est vrai, j'ai oublié un gros point fort de Morro : la variété de ses styles d'architecture :
- dans les villes : architecture Hlaalu / Rédorane / Telvani / Vélothi / Impériale / villages de pêcheurs / camps de Cendrais => 7 (et j'en oublie peut-être)
- dans les endroits des quêtes : ruines daedriques / ruines dwemers / tombeaux des anciens / grottes et autres cavernes / bases de la Sixième Maison / forteresses velothies => 6 (et j'en oublie peut-être)

Et tout cela hors extensions (qui en rajoutent pas mal en plus).

Dans Oblivion :
- 1 architecture de villes (je ne compte pas la Cité Impériale, seulement les architectures qu'on retrouve en PLUSIEURS exemplaires)
- 3 architectures pour les endroits des quêtes (forts, ruines ayleides, cavernes)

Bon là aussi hors extension, mais si on rajoute toues les extensions de tout le monde, Morrowind creuse encore plus l'écart...

Par contre je n'ai pas accroché à l'aspect "insectoïde" des armures Hlaalu / Rédoranes / Telvanies... Question de goût personnel je suppose, je n'ai pas été bercé par des films de science fiction bizarroïdes-insectoïdes...

Message édité pour la dernière fois le : 12/03/2014 à 01:18

hobby3333
Chevalier
#73

Côté progression, je dois voir comment "orienter" mes prises de lvl. Doit y avoir moyen de contrôler sa progression de stats plus précisément.


La bible : http://www.uesp.net/wiki/Oblivion:Leveling
Et le Maître dit à Marmaduke, l'Apprenti Avatar : "Toujours manuellement tu patcheras, jamais un launcher tu n'utiliseras" Marmaduke interloqué se retira dans sa cellule et médita pendant une lune Le 28ème jour, il sut que le Maître était sage, et lui avait fait un don inestimable.
mm678player
Garde royal
#74
Doit y avoir moyen de contrôler sa progression de stats plus précisément.
Pour la petite histoire, mon perso est un bourrin de première.

LE truc par excellence dont je me souviens dans Oblivion, d'ailleurs comme dans Morrowind, avec la progression des stats :
c'est faire monter l'Endurance le plus vite possible le plus tôt possible (donc toujours mettre sur l'endurance lors des changements de levels jusqu'à ce qu'elle soit à 100, se débrouiller pour que des compétences associées à l'endurance passent des levels)
==> car les points de vie max augmentent à chaque changement de level de un dizième de l'endurance (un peu plus dans Oblivion, car d'autres stats y contribuent aussi, la force peut-être ? elle contribue à tellement de trucs celle-là... les dégâts, la capacité de portage, la vigueur...).

Message édité pour la dernière fois le : 12/03/2014 à 13:13

hobby3333
Chevalier
#75
Si tu joues un mage, les points de vie ne te servent à rien, les ennemis sont par terre avant d'avoir pu t'approcher
et comme pas de combat au corps à corps, l'endurance ne set pas à grand chose non plus
Et le Maître dit à Marmaduke, l'Apprenti Avatar : "Toujours manuellement tu patcheras, jamais un launcher tu n'utiliseras" Marmaduke interloqué se retira dans sa cellule et médita pendant une lune Le 28ème jour, il sut que le Maître était sage, et lui avait fait un don inestimable.