Vendredi 06 Décembre 2019, 22:37     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

PrimordiA - Jeu d'aventure inspiré de Fallout et de Planescape : Torment

REPONDRE S'ABONNER
Andariel
Grand chevalier
#1


Primordia est un point & click en téléchargement sur PC, sorti le 5 décembre dernier par Wadjet Eye Game.


Do droids dream of electric power core ?

L'histoire tourne autour de Horatio, un droide ayant une existence méditative avec son compagnon/sous-fifre Crispin. Jusqu'au jour où un robot fait irruption dans leur vaisseau et s'empare du coeur d’énergie nécessaire à leur survie. Les 2 protagonistes n'ont alors d'autre choix que de partir à la recherche de celui-ci à travers les dunes dévastées. Un périple qui les conduira jusqu'à la cité de Metropol, dépeinte comme un rêve robotique mais qui finalement cache bien son jeu...

A travers cette quête de survie assez simple, Primordia nous fait découvrir un univers délectablement riche et captivant. Le jeu prend place dans un monde post-apocalyptique où la race humaine s'est éteinte depuis de nombreuses années et où seuls les synthétiques perdurent dans ses étendues désolées. Dans la cité de Metropol, le jeu bascule vers un cyberpunk où le totalitarisme régie le fonctionnement de cette société robotique, et que Horatio et Crispin auront à faire face...




Horatio ergo sum

Le jeu s'aventure alors vers quelques thématiques philosophiques assez sympa : Certains robots sont des fervents adeptes de la doctrine humaniste qui vénère les humains comme des dieux parfaits, créateurs et omnipotents, et qui implique un lien intime avec les rémanents humains. C'est en soit une vision assez sérieuse, je trouve, quand on fait une analogie avec notre propre perception de la divinité. Alors que d'autres robots prônent le progressisme en croyant en la machine en tant qu'entité indépendante et autonome capable d'évolution spontanée, en reniant l’existence de l'homme et son héritage. C'est ainsi un choc philosophique entre la volonté de la machine à vouloir embrasser l'humanité, la spiritualité, la nature d'un coté, et, de l'autre coté, la remplacer par sa propre logique, la technologie et tout. On peut voir dedans un questionnement intéressant sur la relation homme/technologie. Et le jeu dessine assez subtilement cette thématique à travers son univers entre les humanistes comme Horatio et Crispin très humains dans leur personnalités et les progressistes très robotiques et machinaux, et encore d'autres joyeusetés...



C'est de l'aventure point & click old school avec un design retro, et esthétiquement très rafraîchissant et particulier. Le jeu se base sur des dialogues très bien écrits, avec des personnages bien croqués et un humour très présent qui ne laissent pas indifférent. Les vannes nombreuses de Crispin ajoutent pas mal au charme de la chose et vont bien avec le sérieux de Horatio. Un très bon point pour moi, en tout cas. De l'autre coté, on échappe pas à des puzzles assez logiques et intuitifs pour la plupart, quoiqu'il faut avouer qu'il y en a quelques un peu retords. Mais il ne faut pas s'attendre à un film interactif, hein ! On fait dans du old school où il faut se creuser les neurones un minimum et c'est garanti sans QTE. Seule l'interface pourrait s'avérer déroutante au début, mais après un temps d’adaptation ça passe. Bien que ça reste quand même un petit défaut du jeu.




What can change the nature of a droid ?

Les développeurs revendiquent clairement l'influence de Fallout et Planescape : Torment, et il suffit de jouer au jeu pour le comprendre. Horatio a des versions précédentes de lui dont il ne se rappelle pas et a des ambiguïtés personnelles passés à éclaircir, et son compagnon est une tète flottante génératrice de vannes qui l'appelle "boss", ça vous rappelle quoi ? De l'autre coté, Horatio vivait isolé dans un abris, jusqu'à ce que sa survie soit menacée par une ressource vitale défectueuse et s'aventure dans un monde post-apo peu accueillant (et puis, son datapouch ressemble trop à un pip boy). Bref, une influence qui fait très plaisir aux fans.



Le jeu se boucle en 6,7 heures ce qui est dans la moyenne des point & click, mais offre tout de même un certain potentiel de rejouabilité vu qu'il dispose de 7 fins différentes en fonction des objets que vous aurez gardés au fil de l'aventure. Parce qu'il y a un truc intéressant que je n'ai pas évoqué, c'est que de nombreuses énigmes peuvent être résolues de différentes façons et ceci vous invite donc à rejouer avec d'autres approches.

Avant de finir, je tenais à faire remarquer que l'atmosphère du jeu est tout juste saisissante grâce à une soundtrack exquise. Le voice acting (intégral) est de très bonne facture notamment avec le fameux Logan Cunningham (Bastion) qui double le perso principal. Malheureusement, c'est aussi l'occasion d'évoquer le plus gros défaut du jeu : Pas de VF, pour l'instant.



Bref, ce petit jeu n'est peut être pas forcément un chef d'oeuvre, mais c'est néanmoins un de mes gros coups de coeur de l'année. Je le conseille vivement à tous les amateurs de point & click que ce soit dans le genre de Blade Runner ou Beneath a Steel Sky, ou dans le genre des Monkey Island ou Day of The Tentacle. Pour peu qu'ils soient bilingues. Surtout pour un truc qui coûte 7 euros : http://www.gog.com/gamecard/primordia
Sachant aussi qu'une démo est dispo : http://www.wadjeteyegames.com/primordia.html








I had a brother! A baby brother! And he was perfect! Perfect in every way!

Message édité pour la dernière fois le : 15/12/2012 à 12:57

all_zebest
Héros
#2
Superbe présentation ! Ca m'a donné envie de l'essayer.
redd
Seigneur
#3
Il a l'air bien sympa. Dommage qu'il ne soit qu'en anglais.
En ce moment, il y a plein de point'n click qui ont l'air intéressants. Cognition, par exemple :
http://www.postudios.com/cognition/
Steam : Redd-Lille / Géocaching : agbd59 / Bloodbowl : adrieux
TrollTraya
Garde royal
#4
je suis très intriguée par les différentes façons de résoudre les énigmes influençant la fin. Si c'est bien réalisé, c'est assurément une idée à reprendre. Je testerai quand j'aurais un peu de temps (pas tout de suite, au vu de mon planning de jeu^^)
Amélyssane Trollheart, déesse infernale des trolls.
Kelth
Garde
#5
J'aime beaucoup les jeux de ce studio. À chaque jeu, ils tentent une approche différente dans la résolution des énigmes. Par exemple le précédent, "Resonance", utilise un système de mémoire à long terme et à court terme en plus des habituels objets.
J'ai acheté celui-ci en promo sur GoG il y a quelque jours mais je ne l'ai pas encore testé. Je me le garde pour les vacances.
ninheve
Grand chevalier
#6
c'est trop tentant! sincèrement l'univers est ce qui m'attire le plus dans tout çà et si en plus l'humour est présent, c'est tout bon pour moi
La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne, la pratique c'est quand tout fonctionne et on ne sait pourquoi. Ici nous avons réuni théorie et pratique :Rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi