Lundi 08 Mars 2021, 00:39     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2 3 4 5 6 …  47

[Film] Les films que vous venez de voir

REPONDRE S'ABONNER
loup_solitaire
Paladin
#51
Je viens d'aller voir Les 5 Legendes.
Tout un tas de personnification des vieux contes réunis, un méchant du genre d'Hades de chez disney. J'ai bien aimé.



C'est mimi tout plein X'D
Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance. Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il n'y a que l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force.
Maglor
Garde
#52
Je suis allez voir Silent Hill 2 au ciné .....

Alors déjà j'ai jamais trop accroché aux jeux. Je trouvais l'ambiance trop malsaine, y a quelque chose qui me mettait mal à l'aise.
Je n'ais joué qu'au 1er ... joué un bien grand mot étant donné qu'après le boss de l'école je ne suis pas allé plus loin.

Par contre le 1er film j'avais bien accroché et trouvé pas si mal que ça pour une adaptation de jeux video en film.

Concernant Silent Hill 2 ou Silent Hill 3D révélation (appelé comme vous voulez), d'après les infos que j'ai glané sur les scenario des différents jeu. Le scénario semble reprendre la base du scénario du 3.
Heather / Sharon (Cherryl dans les jeux) Mason retourne a silent hill pour sauver son père kidnapper par les habitants de Silent Hill.

On retrouve Sean Bean qui reprendre le rôle du père de Sharon et Carrie-Anne Moss en tant que Claudia Wolf et le rôle de Vincent est joué parr Kit Harrington ( Snow dans Games of Thrones).

Bref le film est très moyen, je trouve de plus en plus inutile la 3D dans ce genre de film ... A part quelques passage, le reste est très mal utilisé

C'est marrant de retrouver Sean Bean et Kir Harrigton dans ce film et pas habillé d'armure de cuir / de fourrure et avec des épées à la mains.
Un temps pour garder, un temps pour rejeter; un temps pour aimer, un temps pour haïr; un temps pour la guerre, un temps pour la paix.
Andariel
Grand chevalier
#53
ça tombe bien Maglor, parce que je fais une petite spéciale adaptations jeux vidéos 2012.

WELCOME TO NANARLAND !



Suite du 1er film Silent Hill et adapté du 3éme opus de la série, celui-ci tourne autour de Heather, et son passé mystérieux. Heather a une vie de cavale avec son père Harry, jusqu'au jour où celui-ci disparaît carrément. Pour ne rien arranger, Heather est tourmentée par des visions cauchemardesques. Tous les évènements qui lui arrivent mènent à une seule piste : Silent Hill.

J'ai toujours évoqué le 1er Silent Hill comme étant l'un des exemples les plus réussis d’adaptation de Jeux vidéos. A commencé d'aujourd'hui, je ne le referais plus, parce que cette suite affiche haut et fort le massacre cinématographique de la licence. Contrairement à celle de Christophe Gans du 1er, la réalisation de ce Bassett n'est que bassesse (joli, non ? :p). Il est évident que le mec n'a RIEN compris de ce qu'est un Silent Hill. Foutrement rien. Le seul truc de bien que je relève c'est le fan service au niveaux des décors (le parc d'attraction, le centre commercial...)

Là où les jeux jouent sur une horreur implicite qui s'installe à travers l'ambiance, celui-ci n'est qu'un bête ramassis de scènes gore, désagréables au possibles, mais complètement fades et superficielles. Là où on attendait un film qui se placerait dans le sens d'un Jacob's Ladder, on a affaire à un espèce de Saw avec des créatures bizarres. Il n'y a absolument pas d'ambiance dans ce film, il n'y a absolument pas de psychologie, c'est juste une ado qui va d'un endroit à l'autre en passant par des gens qui se font torturer/massacrer par des créatures. Il n'y a pas ce côté dérangeant, lugubre et glauque du jeu, c'est juste du gore gratos.

Le film est pratiquement dénué d'un quelconque sentiment de frousse ou d'implication .La mise en scène est maladroite et les créatures ne sont pas suffisamment mis en valeur pour créer une semblant de peur. Le meilleur exemple est celui de l'araignée de tètes en cire, qui bien qu'elle soit bien modélisée, on ne la voit que, quoi 15 secondes ?, et puis on n'en parle plus. Toute cette scène n'a aucun intérêt, à part de se dire "ouais, il ont bien modélisé ce truc".

N'en parlons pas des entorses et des WTF (spoilants) qui feraient crier tout fan de la série qui se respecte et qui font définitivement de ce film une adaptation pourrie. Maintenant, à part ça, est ce un bon film ? Je ne pense pas. Le scénario est très confus, qu'on connaisse le jeu ou pas, et le film alterne vulgairement entre des scènes gores qui en mettent plein la vue, et des scènes d'exposition avec des acteurs interprétant sans conviction leurs personnages (assez déçu par les Stark).

3/10










J'aurais bien voulu présenter l'histoire, mais difficile de présenter un scénario qui n'existe tout simplement pas. Disons que c'est juste encore une fois Milla Jojomachin accompagnée de la bande de cosplayeurs habituelle, qui se lattent des zombies/Las Plagas envoyés par la Reine Rouge, la méchante IA. Le tout dans une succession de décors complètement détachés et sans la moindre logique scénaristique.


Alors oui, vu le niveau des films précédents, on s'attendait pas vraiment à du grand art, on s'attendait même plus à ce que ce soit fidèle un minimum aux jeux, mais à juste du "more of the same" que l'on se materait sans se faire chier... Et bordel, ils n'ont même pas été foutus de faire ça !

L'action qui fait 90% du film est moisie comme pas possible avec un abus de bullet time et des plans mal fichus qui rendent les scènes affreusement molles et fadasses. J'ai franchement rarement vu un film avec autant d'action de surenchère, mais qui arrive quand même à faire chier profondément par leur exécution sans le moindre feeling et sans la moindre ampleur.

Et c'est pas les psyché en carton pâte et les répliques bidons des personnages qui va aider à se soucier une seconde de leurs sorts de merde. Et inutile de citer les clichés interminables dans le genre de super leaker qui bute tout le monde mais qui décide d'épargner la gosse en la mettant dans un cocon d'Alien juste pour que super Alice vienne la sauver, et bien d'autres trucs tellement gros et tellement aberrants.

1/10











Un paladin radieux voit la plupart de son ordre massacrés et son père capturé par la secte d'un méchant sorcier. Prés à tout pour retrouver son paternel, il décide de se faire passer pour un vilain et rejoint une bande de vilains dans l’espoir qu'ils le mènent à leur chef. Il sera alors contraint de briser un bon paquet de ses voeux pour espérer arriver à ses fins tout en s’efforçant de garder sa couverture...

Les 2 premiers D&D sont des chef d'oeuvre du nanar, des films niais et kitch qui avaient excellé dans l'art du tailladage de leur licence source. Autant dire que je n'en attendais pas plus de ce 3éme opus. En tout cas, merci à SyFy de m'avoir donné l'occasion de m'y coller par hasard... Pourtant, il faut avouer que celui-là a réussi à agréablement me surprendre, 'fin relativement. C'est toujours aussi bas de gamme, faut pas déconner non plus hein : les accessoires puent le plastoc à des kilomètres, les acteurs sont risibles pour la plupart, les effets spéciaux sont souvent cheap (à l'exception de la fillette zombie, bien creepy), les combats sont chorégraphiés avec les pieds, les maquillages sont fake de chez fake, et la fin fait partie des fins les plus expédiées que j'ai jamais vu...

Pourtant, contrairement aux précédents, le film ne donne pas l'impression d'un truc achi-kitch, je dirais même qu'il a de quoi accrocher. Je trouve l'univers assez réussi : relativement sombre et adulte avec des trucs sanglants et même des scènes de cul. Aussi, le fait que le film nous propose de suivre les péripéties d'un groupe d'alignement mauvais et d’assister à leurs débordements lui donne un aspect fun et l'éloigne du chiant qu'on aurait pu avoir avec des persos propres dans leurs bottes. De plus, le film ne lésine pas sur le fan service avec des trucs comme l'épée vorpale, le bag of holding, les classes de prestiges d'AD&D et c'est pas plus mal.

Enfin bref, pour un nanar téléfilm petit budget et niéme adaptation de Donj' de surcroît, il s'en sort pas trop mal finalement...

4/10










Cassandra, intraitable guerrière de l'ordre des chercheurs (il m'en a fallu du temps pour me rendre compte que ça faisait référence à "seeker", j'ai cru au début que c'était un ordre de scientifiques :p), se trouve au coeur d'une conspiration de mages de sang qui cherche à renverser le pouvoir et l'implique en la passant pour la coupable...

En temps normal, je ne serais pas allé vers ce film mais il se trouve que j'ai un boulet dans la famille qui kiffe autant les manga que les DA, 'fin bréf... Au delà du design manga discutable dont je n'en tiendrais pas rigueur (quoique c'est pas facile), il faut dire que les images de synthèses et les animations ne sont pas glorieux tellement ça parait haché, tellement ça fait cheap (mention spéciale pour les animations des visages et des lèvres), tellement c'est bancal. C'est clair qu'on s'est pas foulé en terme de budget et d’efforts à ce niveau, du coup les scènes d'action censés être spectaculaires se matent avec un "mouais" .

A coté de ça, on a un scénar qui aurait pu être correct par rapport à celui d'un DA mais qui s'est fait foiré par les personnages ultra-téléphonés qu'il met en jeu et qui spoilent à eux seuls toute la trame et la rendent prévisible. Je vous met au défis de ne pas reconnaître le méchant de l'histoire dés la 1ére scène où il fait éruption, de ne pas reconnaître dés le début le proche de Cassandra qui se fera buté très vite ou encore le mec avec lequel celle-ci aura une affinité. Les persos ne jouissent d'aucune subtilité surtout Cassandra qui n'exprime pratiquement qu'un seul et unique état tout au long du film : en rogne.

Tout ça aurait pu passer, mais ce qui nous a le plus refroidi mon frangin et moi, c'est surtout (vous l'aurez deviné) l'éviscération pure et simple de la licence Dragon Age. Les exemples restent nombreux, le plus marquant est celui des mages de sang qui n'ont de "mage" que le nom : ils se cantonnent à utiliser des putains de bâtons et des faux pour combattre, au mieux ils balancent rarement des boules d’énergies violettes. Le pire, c'est qu'on les présente comme une énorme menace et tout, mais quand les templiers font irruption dans leur rituel ils se font lamentablement massacrer comme si c'était des putains de paysans ! Autre exemple : tout joueur de DA sait que l'ogre et le golem sont parmi les créatures les plus coriaces du jeu et qui donnent du fil à retordre à des groupes entiers, non ? Ben, Cassandra, à elle toute seule, elle en a buté un paquet de 20 en 10 secondes pour finalement s'avouer vaincue avec une putain d’égratignure à la cuisse !!!!

3/10



I had a brother! A baby brother! And he was perfect! Perfect in every way!

Message édité pour la dernière fois le : 11/12/2012 à 00:30

loup_solitaire
Paladin
#54
ça tombe bien ta mauvaise note, je voulais aller le voir, Silent Hill 3D. Je vais aimer donc
Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance. Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il n'y a que l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force.
Daggy
Garde
#55
Moi vivant, jamais j'irai voir un film d'horreur en 3D. JAMAIS !
(ça me fait mal à la tête la 3d)

Ce soir, revu Johnny got his gun :


.

Assez rude à regarder par moment. Mais c'est bourré de belles choses. Un premier / dernier film de Trumbo, qui traite avant tout d'un rescapé de guerre qui va peu à peu prendre conscience de son état et tenter de trouver un échappatoire. Un classique antimilitariste, une claque contre l'acharnement thérapeutique. Tout le monde devrait l'avoir vu une fois dans sa vie. Ce film bouscule. Franchement.

Message édité pour la dernière fois le : 11/12/2012 à 01:09

Batman
Grand gobelin
#56
Moi j'ose toujours pas regarder le dernier film Resident Evil... Les précédents ont tellement été épprouvant, j'ai pensé de nombreuses fois au suicide.
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Oded
Paladin
#57
Pour le Silent Hill Revelation (pouah ce titre)... Il suffit de voir cette page pour comprendre :
http://www.metacritic.com/browse/movies/release-date/theaters/metascore?view=condensed

Il aura surement droit au titre de plus gros navet de 2012.
Reno
Chevalier
#58
Ca y est, vous m'avez convaincu (pour Resident Evil)! Je vais le regarder cet aprem !

Un truc qui m'énerve, c'est que c'est quand-même franchement de la bouse, cette suite de films, pourtant, il y a quelque chose qui m'attire. (un peu) Et puis j'aime bien le tempérament un peu chelou de Jovoschmidt.
Etienne Navarre
Gobelin
#59
Je viens de revoir Miracle sur la 34ème Rue (la version années 90), c'est vraiment mimi tout plein, j'adore.
Long black hair / Dark brown eyes / How did I know you'd be the devil in disguise
prypiat
Paladin
#60
Eh ben, je l'attendais un peu ce nouveau SH (parce que j'ai beaucoup aimé le précédent. Hormis sa fin débile et WTF et ses incohérences sous couvert de fan-service)... Mais ce que j'ai pu lire à droite-à gauche et ta petite chronique m'ont sacrément refroidi... vraiment dommage.

Du coup, je pense finalement pas aller le voir au ciné... surtout que la 3D, (ou plutôt, appelons ça le "pseudo-relief flou") je peux pas blairer.
Envie d'une bonne séance de shopping ? Mick & Ralph sont là pour vous !
Etienne Navarre
Gobelin
#61
Ce qui est d'autant plus bizarre, c'est que c'est un vrai film 3D en ce sens qu'il a été pensé, filmé et même monté en 3D. Il y a des jours où il vaut mieux rester au plumard en fait.
Long black hair / Dark brown eyes / How did I know you'd be the devil in disguise
Reno
Chevalier
#62
@ Nav :

Ben, à part ça : " je trouve de plus en plus inutile la 3D dans ce genre de film ... A part quelques passage, le reste est très mal utilisé"
Il n'y a pas vraiment de commentaires précis sur la 3D (à part si j'ai mal lu), donc c'est pas forcément si pourri que ça.
Déjà, tout le monde ne la perçoit pas de la même façon (voire pas du tout), et pour certains c'est même insupportable.
Je tenterai peut-être l'expérience, du coup, juste pour pouvoir en discuter.
(Parce qu'au final, il n'y en a pas des masses des vrais films 3D (pensés et tournés).

Vu ton commentaire sur GaHool en sont temps, tu m'avais l'air raisonnablement friand (comme moi) de 3D, quand c'est bien fait. Donc wait and see... (or just see ;) )
Oded
Paladin
#63
Sinon, Pampino et moi sommes allé voir "les mondes de ralph" Samedi. C'est vraiment un incontournable pour qui aime les jeux-vidéo et a gardé un petit morceau de son âme d'enfant.
Pampino
Garde
#64
Sinon, Pampino et moi sommes allé voir "les mondes de ralph" Samedi. C'est vraiment un incontournable pour qui aime les jeux-vidéo et a gardé un petit morceau de son âme d'enfant.


Un grand morceau pour ma part

Message édité pour la dernière fois le : 11/12/2012 à 14:21

Etienne Navarre
Gobelin
#65
Vu ton commentaire sur GaHool en sont temps, tu m'avais l'air raisonnablement friand (comme moi) de 3D, quand c'est bien fait. Donc wait and see... (or just see ;) )
Ah oui mais c'est clair que je suis ultra friand de 3D à la maison, ça c'est sûr. Maintenant, je ne me forcerais pas à voir un film techniquement au point si c'est un pot de chambre cinématographique.
Long black hair / Dark brown eyes / How did I know you'd be the devil in disguise

Message édité pour la dernière fois le : 11/12/2012 à 17:12

loup_solitaire
Paladin
#66
Il faut que j&#39;aille le voir, le Wreck it Ralph >.<
Sinon, perso, pour la 3D, je vais voir tout les films dans ce format la qui le propose...
Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance. Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il n'y a que l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force.
Batman
Grand gobelin
#67
Les mondes de Ralph, j&#39;en sort, et j&#39;ai vraiment bien aimé ! Plein de petite référence, une histoire sympa qui n&#39;en fait pas trop non plus, des personnages travaillé, une direction artistique géniale, je recommande aux gamers avides de films d&#39;animation !
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Overlorc
Chevalier
#68
J&#39;ai vu mercredi soir Cogan killing them softly, j&#39;en sors plutôt content, à noter que le film est un peu spécial. Dans le sens où il est lent, faut bien rentrer dedans pour l&#39;apprécier.
Et décidement Ralphe me tente de plus en plus.
On fait pas de barbecue tant que je l'ai pas décidé.
pouicoss
Seigneur
#69
Je viens de revoir Miracle sur la 34ème Rue (la version années 90), c&#39;est vraiment mimi tout plein, j&#39;adore.
Héhé, je le regarde chaque année à Noël lui, une tradition
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème. (les Shadoks)
Batman
Grand gobelin
#70
Avec Tsuyu et d&#39;autres potes, on a regardé "Hitman the Cobra" (vous savez le film avec la fameuse scène de "Philippe, je sais où tu te caches enculé !"). Je sais pas encore si c&#39;était une bonne idée ou pas. Je ne sais pas comment résumer ce nanar, doublé d&#39;une réalisation pourrie sans aucune cohérence... Pourquoi ? Pourquoi ce film ?

Je crois que je suis traumatisé...
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Andariel
Grand chevalier
#71


Un jeune milliardaire en route pour aller chez son coiffeur dans sa limousine blanche, assiste à une révolte qui menace son empire et sa propre vie.

Oui, c&#39;est là toute l&#39;histoire de ce film et ça se résume vraiment qu&#39;à ça. Pratiquement tout le film se déroule dans une limousine avec des vitres en fond vert, à quelques petites scènettes prés où le protagoniste change de décors mais ne change rien à ce qui se passe. Qu&#39;est ce qui se passe au juste ? D&#39;interminables dialogues pompeux et cryptiques qui se rapprochent plus des discours récités que des dialogues spontanés et crédibles. Du charabia d’analystes économiques qui se répète en boucle de façon affreusement monocorde et machinale, entrecoupé quelques fois d&#39;une scène de cul (pour faire plaisir aux Twilighlteuses) et un diagnostique de prostate (pas celui du fofo, l&#39;autre).

Alors oui, c&#39;est une critique du capitalisme et du matérialisme, mais est-ce qu&#39;on était obligé de nous bourrer le crane pendant tout le film avec un gavage aussi indigeste à coup de blabla énigmatique coincé du cul ?! Ce film ne remplit tout simplement pas l&#39;objectif central d&#39;un film : être divertissant. C&#39;est un film exagérément prétentieux, affreusement sur-intellectualisé et horriblement chiant. Je me serais moins fais chier si je m&#39;avais maté une émission de débat économique spécialisé .

On va sans doute me dire "ouais, mais c&#39;est un film lent et bizarre, t&#39;as rien compris parce que t&#39;es imbécile". Non monsieur, du David Lynch et du Gus Van Sant, je gère. Cronenberg, j&#39;ai vu quelques uns de ses films que j&#39;ai trouvé excellents. Je suis désolé, ce film est juste chiant. J&#39;ai trouvé Pattinson correct - ou c&#39;est peut être parce que le rôle va bien avec son manque d’expressivité - et cinématographiquement ça tient la route, il faut le dire, mais ça reste un film de masturbation intellectuelle.


Le pire avec Cosmopolis, c&#39;est qu&#39;il y a beaucoup qui se font chier profond avec mais qui n&#39;osent pas dire que c&#39;est un film chiant. Tout ça juste parce que c&#39;est un film intello et que ça les conforte dans leur prétention de dire que c&#39;est un excellent film, qu&#39;ils ont tout compris dedans et que c&#39;est très intéressant pour leur intellect. Moi, du moment que j&#39;ai de bonnes raison, j&#39;ai pas peur de risquer de passer pour un con.

Le message est intelligent oui, mais l&#39;exécution du film empêche de s&#39;y investir ne serait ce qu&#39;une seconde et nous laisse complètement hermétiques. On s&#39;en bat les boules du destin de Pattinson et de son psyché, on est trop occupés à décortiquer le WTF des dialogues et à bailler devant la monotonie de la mise en scène. Ah et ne vous fiez surtout pas au trailer...

3/10









Un écrivain sur le déclin, qui venait dans une petite ville pour la promotion de son livre, est contacté par le shérif qui lui propose une nouvelle affaire avec le meurtre d&#39;une fille du coin. Le soir même il rencontre, en rêve, un mystérieux fantôme d&#39;une jeune fille et est témoin d’évènements troublants...

Le film est un peu déroutant et risque de se casser la gueule à cause de ça. Déjà, le fait qu&#39;il soit présenté comme un film d&#39;horreur est carrément trompeur vu que ce film est un drame avec des éléments psychologiques et fantastiques. Le film est très personnel et pas facile d’accès : Francis Ford Coppola (la trilogie du Parrain, Apocalyse Now...) exorcise dedans sa culpabilité liée au décès de son propre fils à travers l&#39;histoire de cet écrivain et le film a ainsi un aspect limite thérapeutique pour le réalisateur.

Le film est en lice d’être le plus beau film de l&#39;année à coté de Moonrise Kingdom. L&#39;image et la photographie, surtout celle des scènes de rêve, est très particulière, onirique bien sur, mais à la fois enivrante et troublante. C&#39;est assez singulier, c&#39;est atmosphérique et il faut le voir pour le comprendre. L&#39;ambiance du film me rappelle sévèrement le jeu Phantasmagoria par son esthétique baroque et par sa structure un peu série B, et j&#39;ai pas mal apprécié. A la différence prés que Twixt est quand même bien interprété, surtout Val Kilmer qui est très convaincant dans son rôle.

Là où le bat blesse, c&#39;est surtout au niveau du scénario pas mal confus et difficile à appréhender. L&#39;histoire est délicate à suivre et se perd souvent dans des délires incompréhensibles très Twin Peaks dans l’esprit surtout avec une fin que je trouve insatisfaisante.

7/10







Vers la fin des années 70, au coeur de la révolution Iranienne, l’ambassade Américaine est prise d&#39;assaut par les manifestants. Là où certains ont été pris en otages, 6 autres ont fuis et se cachent chez l’ambassadeur canadien. Un spécialiste des extractions (Ben Affleck) est alors chargé de les sortir du pays. Pour ce faire, il met au point un plan délirant : faire passer tout ça pour un tournage d&#39;un film de science fiction...

Dans la forme, il y a rien à dire. Ben Affleck assure aussi bien dans l&#39;interprétation que dans la réalisation. La photographie du film est excellente avec ce filtre granuleux façon super 8, l&#39;imagerie 70&#39;s réussie et particulière, le souci du détail historique dans les décors et les maquillage qui lui donne une crédibilité accrue et tout. Non, sérieux, c&#39;est du solide à ce niveau.

Maintenant, j&#39;ai surtout un problème avec le fond du film. Un problème qui se situe au niveau de l&#39;implication dans le film. Le souci d&#39;Argo, c&#39;est qu&#39;il prend une histoire, certes sérieuse, mais assez banale, en tout cas pas extraordinaire, et qu&#39;il s&#39;efforce à lui donner de l&#39;ampleur et du suspense d&#39;un thriller. Mais au fond ça reste une histoire banale de 6 gars qui se cachent dans une maison en attendant leur exfiltration avec un film qui fait du chichi autour. Le problème c&#39;est que pour un film qui se dit historique et se basant sur une histoire vraie, le chichi est non seulement trompeur mais en plus pas très crédible.

En l&#39;état, la majeure partie du film ne provoque pas de tension impliquante des thrillers, à part à quelques rares moments comme dans le bazar et dans le dernier quart d&#39;heure du film. Mais là, dans sa volonté de donner du suspense intrusif à une histoire banale et sans accrocs, le film tombe dans l&#39;absurde et le peu crédible (la course poursuite dans l’aéroport). Puisqu&#39;on es pas à une entorse historique prés, le film aurait gagné plus de suspense, s&#39;il avait donné plus d&#39;ampleur aux enjeux (je ne sais pas moi, faire en sorte que les otages de l’embassade se fassent exécuter ou qu&#39;un des 6 se fasse prendre et risque de parler sous la torture) pour créer plus de tension et pour qu&#39;il nous investisse plus, pour qu&#39;on ait un minimum peur pour le destin des persos...

J&#39;ai aussi un problème avec le gros du message qu&#39;il véhicule. Le pire c&#39;est que le 1er message du film était très critique de hollywood comme étant un milieu de pourris et de frimeurs. Mais coté politique, il tombe dans le cliché pro-américain. Les manifestants iraniens sont dépeints comme des infectés de 28 Days Later et le film n&#39;admet pas qu&#39;ils ont de bonnes raisons d&#39;en vouloir au USA qui a quand même encouragé un tortionnaire à rester au pouvoir. On a aussi affaire au syndrome (surtout vers la fin) "on est américain, on se la pète on est des braves, on recule devant rien, on gueule et on applaudit pour tout et rien". Le pire dans cette histoire, c&#39;est que le mérite revient au canada qui, historiquement, est le héros de cette affaire...

6/10








Un grand immeuble de la banlieue de Jakarta, une équipe de SWAT et un syndicat du crime réunis pour le meilleur et pour le pire. Y a rien d&#39;autre à savoir.

De la même façon que Bruce Lee avec son Kung fu, The Raid s&#39;inscrit dans l&#39;histoire des films d&#39;action/art martiaux avec son Silat, l&#39;art martial Indonesien. On ne va pas se tortiller du cul sur l&#39;interprétation très discutable des acteurs dans les quelques scènes d&#39;exposition, sur la psychologie cliché des persos et sur le scénar qui tient sur un timbre post. Non, on n&#39;est pas du tout venus pour ça. On s&#39;est rameuté pour du gros pétage de gueule en masse, et bordel, on va être servi !

The Raid c&#39;est de l&#39;action qui déboîte sa mémé par paquet de douze et puis c&#39;est tout ! Pas des trucs over the top façon hollywood, mais de l&#39;old school : 0% CGI, 100% cascades. Les chorégraphies sont littéralement à tomber et la cinématographie est sobre et maîtrisée (pas de shaky cam, dieu merci). C&#39;est spectaculaire, c&#39;est jouissif, c&#39;est (très) violent et ça prend radicalement aux tripes. En un mot, ça envoie sévère.

Les scènes sont suffisamment variées (guns fights, duels...) et bien mises en scènes pour qu&#39;on ne s’ennuie jamais et le peps des combats est déjà suffisant pour s&#39;en assurer. Alors oui, ceux qui vont chercher dedans le degré de recherche d&#39;un Old Boy ou ché pas quoi vont sans doute être déçus et qu&#39;ils se blâment eux mêmes pour ça. Mais ceux qui cherchent le film d&#39;action le plus "coup de poing" de l&#39;année, ils vont sans doute le trouver.

8/10



I had a brother! A baby brother! And he was perfect! Perfect in every way!

Message édité pour la dernière fois le : 18/12/2012 à 19:27

loup_solitaire
Paladin
#72
Incroyable ! Tu as mis une bonne note à un film que j&#39;ai aimé ! X&#39;D The Raid.
Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance. Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il n'y a que l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force.
Batman
Grand gobelin
#73
Merci pour ces petites critiques Andy. J&#39;avais bien aimé Argo perso, même si ya un coté "pro-américain" que j&#39;aurais espéré absent du film.

Cosmopolis, c&#39;est bizarre. Le film a un coté chiant mais pas inintéressant. Mais je ne suis pas sûr que son but soit d&#39;être divertissant, en tout cas il ne l&#39;est pas, c&#39;est certains.

The Raid on m&#39;en a dit du bien aussi, faut que je regarde ça à l&#39;occasion. Pour Twixt (deux doigt coupe faim ?), je crois pas en avoir déjà entendu parlé, mais ça peut être sympa à l&#39;occasion du coup.
Je suis Batman. Votre argument est invalide.

Message édité pour la dernière fois le : 18/12/2012 à 13:28

Andariel
Grand chevalier
#74
Incroyable ! Tu as mis une bonne note à un film que j&#39;ai aimé ! X&#39;D The Raid.

Je ne sais pas si c&#39;est une exception à notre fameuse règle ou si c&#39;est juste un hasard. Mais The Raid vaut bien qu&#39;on soit d&#39;accord dessus.



Merci pour ces petites critiques Andy. J&#39;avais bien aimé Argo perso, même si ya un coté "pro-américain" que j&#39;aurais espéré absent du film.

De rien Bat, my pleasure. Je comprends tout à fait qu&#39;on puisse aimer Argo. Objectivement, il y a rien à jeter dedans. C&#39;est juste que moi, subjectivement, je ne me suis pas senti impliqué dans le trip, ça m&#39;a pas remué plus que ça. Pour moi, c&#39;est un bon film, un bon divertissement, mais que j&#39;oublierais sans doute très vite.

[quote name=&#39;Batman&#39; date=&#39;18/12/2012 - 13:27&#39;]
Cosmopolis, c&#39;est bizarre. Le film a un coté chiant mais pas inintéressant. Mais je ne suis pas sûr que son but soit d&#39;être divertissant, en tout cas il ne l&#39;est pas, c&#39;est certains.[/quote]
Dans ma perception, le cinéma c&#39;est bien quand il fait de la critique sous couvert de divertissement et ça a d&#39;ailleurs plus d&#39;impact. Mais faire de la critique juste pour de la critique, ça nous sort du cadre du cinéma et autant alors se mater un documentaire ou un débat télévisé.
I had a brother! A baby brother! And he was perfect! Perfect in every way!

Message édité pour la dernière fois le : 18/12/2012 à 19:27

redd
Seigneur
#75
J&#39;ai vu COGAN avec Brad Pitt.
Je n&#39;ai pas totalement aimé, mais l&#39;aspect très décalé voire surréaliste de certaines scènes est marrant.

Et je me suis re-re-rematé Fight Club. Génial.
Steam : Redd-Lille / Géocaching : agbd59 / Bloodbowl : adrieux