Samedi 06 Mars 2021, 01:56     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2 3 4 5

[Skyrim] Que jouez-vous comme personnage, pourquoi et comment?

REPONDRE S'ABONNER
nicolanarchi
Novice
#101
Alors voila je vous présente ........... (vous le serez bien assez tôt) argonien assasin, voici son histoire jusqu'au début du jeux, la suite quand j'aurai un peut avancer....



Petit argonien, ou est ’il née ? Dans le marais noir… son nom ? Il la oublier, sa famille ? Assassiner un soir de pleine lune…

8 ans… une journée comme les autre… ou presque.
……… se baladai à son habitude près des marais se souciant que d’une chose, sautiller et tenir fermement la main de sa mère, la seule personne qu’il aimer… Son père ? Il ne la jamais connue, et ça ne le déranger pas, de la famille ? Il ne connaissez que sa mère et sa lui suffisais.

Un soir, comme à son habitude sa mère lui raconter une histoire, il savait pourtant déjà lire, sa mère lui ayant appris dès son plus jeune âge, ce qui était passablement rare parmi les membres de sa race. Cette histoire parlé de créature gigantesque appelé « dragon » et de leur « enfant », comme à son habitude, une lueur indescriptible illuminé ses yeux noir de jais, cette histoire, bien qu’il les entendu des centaines de foi, le captiver toujours autant, mais ce soir la… Il ne l’entendrait pas jusqu’au bout…

Des cliquetis en métal se faisaient entendre au loin, suivie de hennissements, maman m’en avais parlé, elle appelé sa des chevaux, elle m’attrapa et me tira jusqu’à la porte situer derrière notre vieille cabane en bois, je compris a sa frayeur ce qu’il se passer… Des humains, créature malfaisante, traitant les gens de notre race comme des animaux dépourvue d’une parcelle d’intelligence et d’émotion :
-part …….… part loin ne te retourne pas… me chuchota ma mère me poussant pour que j’avance
-mais maman…
-part, je les retiendrais, il on vue la lumière au loin, si je m’échappe avec toi et qu’il ne voie personne, il risque de ratisser la foret a notre recherche, on mon dieux je suis désolé, je ne comprends pas comment des humain on réussit à s’aventurer jusqu’ici, maintenant part, et ne te retourne pas, je t’aime mon fils…

Je couru, comme me l’avait conseillé ma mère, je ne comprenez pas très bien ce qu’il se passer, mais je suivi les conseille de ma mère, comme toujours… Comme elle me l’avais appris… Puis un cri surgit… Et je me retournais, attrapant une branche pointu au passage, je couru… couru… couru, jusqu’à sentir met poumon bruler et voir la cabane se rapprocher. Regardant dans une des interstice tu bois, je compris ce qu’il se passer, les humain voulez capturer ma mère mais elle se debater, je contourna la cabane pour atteindre l’entrer, une branche craqua sous mon pied et humain a l’entré se retourna, sans même lui laisser le temps de réagir, je sauta, et lui planta la branche dans l’œil, l’effet fut immédiat, et tout se passa rapidement, l’homme s’écroula… j’attrape la dague pointu a son fourreau, je saute sur le deuxième homme… un éclair blanc illumine la cabane, me projetant sur un de ses mur…
Un humain m’attrape, et me mit un coup de poing…
Ma mère cria mon nom…
-Ta gueule répondit l’humain, tien tien en voilà un autre, de quoi ramasser un jolie pactole a la revente, je dois te remercier petit, sa fera une personne en moins avec qui partager le …
Il n’eux pas le temps de finir sa phrase que ma mère sauta sur la dague tomber de met main un peu plus tôt et la jeta en direction de la gorge de se monstrueux humain… Tout se passa encore très vite, un éclair blanc dévia la dague, sa venez de dehors… Par la fenêtre je vie une personne, illuminé par la pleine lune, portant une longue robe noir, surement un de ses allié…

-salope ! cria l’humain en saisissant sa dague, tu va comprendre ce qu’il en coute d’essayer de me tuer

-non !!!

Trop tard… Du sang… de partout… le corps de ma mère se vidant de toute énergie vitale aussi vite que mon corps se vider, de toute l’innocence qu’il contenait, de toute émotion positive, ma seule envie… tué…

-et toi mon petit, ta vie s’arrête la maintenant… si tu veux survivre, faudra obéir au ordre…
Il me frappa à la tête… Tout devint noir…



Après ça, ma vie devint un cauchemar, vendu de maison en maison pour faire les corvées, à manger, la seule chose qui m’aider à tenir était l’idée même de me venger, j’ai tenté de m’enfuir plusieurs fois et à chaque on foi, on ma rattraper, fouetter… Frapper pour avoir osé faire ça, mais ça ne me décourager pas, chaque fois je retenter, de la hargne en plus dans le cœur, et du sang dans les yeux, au fur et à mesure des années, plus aucun sourire ne se lisé sur mon visage, j’étais devenue une machine, mon corps endurcie par toute ses épreuve, une discrétion hors norme acquis après toute ses évasion raté, j’avais 16 ans, et ce soir-là je m’y prendrais autrement, oui, ce soir la serais le bon…

Je crochète met chaine avec ce vieux croche trouver quelque jour plus tôt, monte dans la cuisine d’un pas silencieux, attrape cette dague qui traine la… Et monte les escaliers en direction de la chambre des humains… Il fallait que je fasse vite… tuer les deux avant qu’un seul ne se réveille… D’un seul geste j’enfonce la dague dans la gorge du mal, un spasme secoua son corps, et la femelle commença à ouvrir les yeux, trop tard… il venait de lui arriver la même chose, je ne partis pas tout de suite, une sensation envahissaient mon esprit… du bonheur ? Nan c’était beaucoup mieux, un plaisir que je n’avais jamais ressenti jusqu’ici, indescriptible, un sourire n’acquît sur met lèvre aussi vite que le plus petite trace de bonté qui me rester, disparaissais de mon cœur emportant mon nom, et le souvenir de ma mère avec, je descendis les escaliers d’un pas lourd encore sous l’effet de ce qui venais se passer et sortie par la porte de derrières… je tua 3 gardes sur le chemin, sans oublier de les dépouiller au passage et cette nuit-là, je réussi à m’enfuir… une nouvelle raison de vivre en tête… Devenir plus fort, faire ce que j’aime, et me trouver un nom…
Quelque jour plus tard, un avis de recherche tournée, accrocher au mur des différente citée, je errai ici est là, volant des objets de valeur et de l’argent pour me nourrir, les revendant a des humain bizarre et sombre, que j’avais envie de tuer, mais bon… il me servait. Un jour alors que je ramené un autre trésor, l’humain me proposa quelque chose :

-Et petit, tu veux que ton avis de recherche disparaisse ?

Je ne compris pas ou voulait-il en venir, mais j’acquiesça :

-Je peux te présenter quelqu’un, de haut placé, moyennant un bon pactole il fera tout ce qu’il faut pour toi dit-il avec un grand sourire, mais pour ça, moi aussi je veux un bon pactole…

Apres quelque semaine de vols intensif je revenait avec la somme demander, et on me présenta a cette personne, un humain :

-qu’elle est ton nom petit ?

Je n’y avait encore jamais réfléchir, ma mémoire ne remonter que jusqu’à quelque mois, mais un nom me vin à l’esprit :

-kyrra

Je donna l’argent, est comme convenue mon avis de recherche disparue, je compris que ce monde marcher avec l’argent, tout marcher avec l’argent… Et que j’aimer sa…



Kyrra, 18 ans...


Un soir de pleine lune, un contrat particulièrement juteux, je m’approchai de la cible, dans ce camp retranché d’impériaux, tuant le premier garde et le faisant glisser dans la broussaille, tirant à l’arc dans la gorge du deuxième sans qu’il s’en aperçoive… Je me glissai dans la tente de la cible, m’approcha de son lit, et souleva la couverture d’un geste rapide, j’adorais regarder ma cible dans les yeux avant de lui asséner le coup fatal, mais ce soir ça ne se passerais pas comme sa… il n’y avait rien sous le drap…
Une douleur vive, et je m’évanouis, me réveillant sur un chariot accompagné d’un certain ulfric sombrage, de son acolyte et d’un sois disant voleur…

Message édité pour la dernière fois le : 19/07/2014 à 18:51

diablodrew
Novice
#102
Episode 3: L'arriver a Helgen

Salvor c'est fais embarquer dans une charrette impérial mais il n’était pas seul. Il étais en compagnie de Ralof, le Jarl de Vendeaume Ulfric sombrages et d'un simple voleur. Ralof pris la parole: Ey salut toi, tu est ici parce que tu a foncer tête baisser dans une embuscade impérial. Tout comme nous et se voleur.

-Non se n'est pas vrai. (en parlent a Ralof) Toi et moi nous devrons pas être ici (en parlent a Salvor) et lui qu'est-ce qu'il fais ici.

-Ey doucement! vous parlais a Ulfric sombrages.
Le soldat qui conduisait la charrette coupa la discussions et il demanda de se taire.
Ralof demanda ou habite le voleur. Le voleur a répondu: De quoi j'me mèlle.
Ralof insista alors le voleur lui a répondu: A Rorikbourg j'habite à Rorikbourg.
La charrette arriva a une ville nommé Helgen. il s’arrêta devant un mur de pierre.
Il descendais de la charrette tous les mais entravé il appela chacun par son nom et sa ville
pour se rendre au lieu d’exécution.







Liily
Novice
#103


Nom: Valanthe Amadon (son nom complet vient de mon premier personnage sur D&D 3.5)
Age: 22 ans
Origine: Nordique
Brune, yeux bleux
Niveau: 35

Spécialisation: voleuse hors pair, assassine discrète, habile diplomate et subtile guerrière usant parfois de la magie de destruction

Armure de verre légendaire complète, Hache de guerre en acier, couronne d'argent ornée de pierre de lune

Background: Du plus loin qu'elle puisse s'en souvenir, Valanthe a vécu en Bordeciel avec sa famille, non loin de Pendragon. Sa mère tenait une scierie et son père était enrôlé dans l'armée impériale, quant à ses frères, au nombre de quatre, ils s'étaient plus occupés à faire les 400 coups et à boire dans les tavernes accompagnés de jeunes femmes non moins alcoolisées, qu'à aidé leur pauvre mère débordée de travail. Valanthe était la plus jeune des 5 enfants mais déjà à 6 ans, elle apportait des buchettes au billot pour sa mère pendant que ses frères la tarabustaient et jouaient dans les bois alentour.

Enfin, à ses 16 ans, Valanthe put quitter la scierie pour visiter la capitale avec son père. En effet, son plus jeune frère avait repris le droit chemin en se mariant à une fille de riche marchand non loin de la maison, et venait apporter régulièrement de l'aide pour couper et livrer le bois.

Une fois arrivée à Solitude, après 2 jours de voyage, Valanthe découvrait avec enthousiasme les boutiques de tissus venus du royaume entier, les étales pleines de fruits et de légumes exotiques, de vin épicé et de viande bien fraîche. Elle visita le château en compagnie de son père, se fît présenter à la cour du roi et pendant ses échanges avec les hauts de la cour, elle remarqua un jeune homme, tout aussi perdue et mal à l'aise qu'elle pouvait l'être. Il était plus vieux qu'elle de quelques années et était le fils d'un plus riche marchand de la capitale. Elle ne pouvait le quitter des yeux, et son père le remarqua bien vite et offrit alors au père du jeune homme, sa fille en mariage. Le marchand, dans ses bonnes grâces accepta à la surprise du père de Valanthe, parfaitement heureux que sa fille puisse être aussi bien mariée.

Valanthe resta donc à Solitude, attendant que son mariage soit prêt. Sa moitié ne montrait pour l'instant pas plus d'intérêt à leur future union, il considérait la chose comme une banalité et n'y voyait qu'une manière de le faire patienter de pouvoir goûter à la chair de sa douce et tendre.
Valanthe trouvait cela étrange mais n'y prêta pas vraiment attention.

Quelques jours plus tard, arriva le mariage tant attendu par la cour. La journée entière était consacrée aux deux heureux élus. Comme le font les demoiselles du grand monde, Valanthe ne but pas de vin, mais son nouvel époux ne se priva pas pour descendre quelques verres durant la journée. Bien vite arriva le soir, Valanthe allait se coucher auprès de son amant, et s'endormit tendrement blottit contre lui.

Un fracas la réveilla en sursaut, c'était la porte de la chambre qui venait de s'écraser au sol sous le poids d'une demi-douzaine de soldats impériaux, pointant leurs épées et leurs lances vers le lit. Elle se retourna vers son époux qui ne se réveillait pas. Les soldats approchaient de plus en plus du lit et il n'ouvrait pas les yeux. Soudain une lance arriva droit sur eux...

Valanthe n'oubliera jamais cette nuit-là, ni où elle se réveilla... La lance avait transpercé le lit et son mari avec... Les soldats lui expliquèrent qu'il voulait qu'elle porte son enfant car il se savait en danger. Elle comprit alors son empressement mais n'eut pas le temps de sortir du lit que les soldats lui glissèrent que si elle portait l'enfant de cet homme, elle devrait mourir aussi. Alors tous les soldats sauf un la plaquèrent au sol. Le dernier soldat sortit une dague de sa ceinture et lui planta dans le bas ventre.
Valanthe s'était réveillée dans une cabane en bois dans la forêt voisine à Solitude. Une vieille femme dont la fille était servante au château l'avait soignée et nourrit pendant ses quelques jours de fièvre et d'inconscience. Pour remercier la vieille femme, elle lui offrit le collier que son défunt époux lui avait lui-même offert la veille de leur mariage.

Elle décida de rentrer à la scierie, mais à son retour, elle ne découvrit qu'un tas de cendre de bois noircit par le feu et une pile de cadavre en décomposition depuis quelques jours. L'armée impériale avait décimé sa famille au nom d'un mariage. Elle avait payé de la vie de tous ceux qu'elle aimait pour quelques jours de bonheur. Son ventre lui fit soudainement mal, elle tomba à genoux et vomit à cause de l'odeur. Elle fut prise d'horribles cauchemars, chaque nuit elle se réveillait en sursaut, en hurlant et en sueur...

Désormais seule, sans attache et sans possibilités de fonder une famille, Valanthe entreprit de devenir voleuse pour survivre, puis un heureux hasard la conduit à devenir assassin. Elle apprit l'art du vol à la tire, de la furtivité et de l'éloquence, mais aussi, par ses propres moyens, le maniement des armes à deux mains et le port d'une armure légère ainsi qu'un peu de magie. Lorsqu'Ulfrich Sombrage tua le haut roi de Bordeciel, Valanthe jura devant tous les dieux de le servir et de se venger des impériaux responsables du meurtre de sa famille et de son époux.

Depuis ce jour, Valanthe parcourt Bordeciel au nom des nordiques afin de se venger et ainsi trouver sa paix intérieure.
Liily, pour vous servir.

Message édité pour la dernière fois le : 22/07/2014 à 18:47

diablodrew
Novice
#104
Episode 4: Exécution

Le soldat impérial dicta les nom des prisonnier. Quand il on dicté le nom du voleur il leur dit: Non vous n'avez pas le droits. Il tenta de s’enfuir mais la capitaine ordonna a ses archer de l'abattre. Il s'écroula par terre et elle dit:
Maintenant quelqu’un veut s'enfuir. Le soldat impérial demanda qui était Salvor. Salvor dit: Je suis Salvor j'habite a Haute-roche j'ais 23 ans.
Le soldat dit: Capitaine que fait on il ne figure pas sur la liste

-Peut un porte il rejoint le bâtiment

(en parlent à Salvor) Suivait la capitaine.

La moine était en train de prier et il commença l’exécution d'un soldat
sombrages. Tout a coup il y a un bruit assourdissant .Le soldat fit plaquer par la capitaine et le grand soldat masquer par un masque de tissu leva son hache d'armes et trancha la tête.

La capitaine appela Salvor. C'étaient la même étape. Le bruit assourdissant etait revenue. Tout le monde regarda en l'air . La capitaine dit:
Allez au suivant...

J'ai dit au suivant!!

Salvor s'allongea et le soldat masquer leva la hache en l'air mais ils s'écroula par terre.



diablodrew
Novice
#105
Salut j'ai oublier de vous montrer mon personnage regarder.


ninheve
Grand chevalier
#106
Dabliodrew, pour nous montrer ton personnage, il te faut héberger ton image (chez imageshack par exemple). Là, le lien mène à ton disque dur^^
La théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne, la pratique c'est quand tout fonctionne et on ne sait pourquoi. Ici nous avons réuni théorie et pratique :Rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi
Tiresias
Novice
#107
Je vous propose le RP de mon dernier personnage:

Nom: Elvira de Solitude
Ethnie: Impériale
Age: 28 ans
Description et RP:
Des cheveux blonds, des yeux d'un bleus profond, un visage parfaitement maquillé, un air hautain.
Elvira naquit dans une famille noble de Solitude. Jusqu'à ses 17 ans, elle vécu bienheureuse. Quand elle commença à acquérir de l'autonomie, son attitude hautaine et supérieure commença à lui causer du tort. A l'âge de 22 ans, elle avait réussi à se mettre l'Empire à dos, à tel point que l'empereur Titus Mede II lui-même avait déjà entendu son nom plusieurs fois. Après que le traité de l'or blanc fut signé, elle tourna définitivement le dos à la Légion, l'Empire, et l'Empereur. Elle quitta Solitude avec quelques cinq mille pièces d'or et voyagea jusqu'à la frontière avec Cyrodiil. Là, elle se trouva à voyager avec toutes les catégories d'individus pouvant exister en Tamriel. Alors qu'elle allait passer la frontière, elle se fit arrêter par des gardes pour avoir voyagé avec un voleur et deux assassins.
Elle allait être exécutée lorsqu'un dragon attaqua la ville où elle se trouvait. Par la suite, elle réussit à s'enfuir. Elle revint rapidement à Solitude et devint Thane pour s'assurer une place dans la ville. Elle vécu alors un an dans le bonheur et l'abondance; elle avait acheté un manoir, une tenue des plus raffinées et chères et disposait d'une dague en ébonite, dont elle avait largement appris à se servir. Par la suite, elle rejoignit les sombrages afin de pouvoir abattre l'Empire, d'autant qu'elle était largement raciste et méprisait Elfes, Argoniens, Khajits, et elle supportait mal les Brétons et les Rougegardes, ce qui la prédestinait à les rejoindre. Après sa tâche accomplie, elle avait déjà rencontré la plupart des organisations criminelles et même, avait rejoins l'une d'elle; la confrérie noire. Par un hasard inouï, et pour le prix d'un sanctuaire, elle assassina l'empereur lui-même!
Elle s'était mesurée et avait écrasé la plupart des ennemis qu'elle s'était faite et elle avait presque vaincu Maven Roncenoir. Elle avait appris très tôt qu'il fallait savoir se salir les mains, contrairement à sa rivale.
Elle n'a qu'une devise; si vous voulez que les choses soit bien faites, faite-le vous même!

Message édité pour la dernière fois le : 27/04/2015 à 18:32

Shizam
Grand chevalier
#108
C'est fou ce qu'il y a comme jeunes bourgeoises de Solitude qui partent à l'aventure...

L’académie de rotin & tricot ne serait-elle plus suffisante?...

Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.
Tiresias
Novice
#109
Re-bonjour, bien que le sujet date un peu (remarquez que ça ne m'a pas dérangé pour poster mon premier RP de personnage), je vous propose le RP d'un second personnage que j'adore (en comptant celui dont j'ai déjà fait le RP, il y en a trois que je joue tout particulièrement).

Nom: Dolorès Rougépine
Ethnie: Impériale
Age: 39 ans
Description et RP:
Petite de taille, elle avait les yeux d'un bleu pâle et presque délavé, des cheveux bouclés et plutôt courts, Dolorès Rougépine était née à Skingrad, dans un manoir bourgeois, hérité de ses aïeux.
Depuis son plus jeune âge, elle avait toujours abhorré la nature, et les rares fois où elle s'était trouvée obligée de se rendre dans la forêt ou même simplement en dehors de la ville ou d'une structure civilisée, elle avait été extrêmement dégoutée et nerveuse.
En Cyrodiil, à 25 ans, elle avait su passer de la pommade à qui il fallait et ainsi, elle avait obtenu une place importante dans la haute société de la cité impériale.
Lors de la guerre contre les Haut Elfes du Domaine Aldméri, elle perdit ses contacts et du fuir d'abord la Cité Impériale, puis Cyrodiil. Elle se trouva à voyager dans un chariot clandestin qui pouvait l'emmener en Bordeciel. Bien que ce ne fut pas son premier choix, elle pensait alors qu'elle pourrait aller à Solitude pour reforger quelques liens avec l'Empire.
Elle fut arrêtée et presque exécutée, mais un hasard incroyable la sauva; un dragon avait attaqué Helgen et lui avait permis de s'enfuir. Rapidement, elle avait su se faire de l'argent par des moyens peu légaux, mais ceci lui était égal car après tout, tant que les gardes l'ignorent, personne ne pourra l'accuser. Elle avait acheté un manoir à Markhart et elle portait une robe fuchsia.
Par la suite, elle rejoingnit l'Académie de Fortdhiver et en devint archimage. Elle maîtrisait mieux que personne les sorts de destruction et s'était spécialisée dans la pyromancie et les sorts de réduction de santé(*).
Elle avait vaguement entendu dire qu'elle pourrait être enfant de dragon, mais l'idée même d'être associée à un mythe ou de devoir tuer des dragons la répugnait au plus haut point.

*: Je joue depuis un moment avec un mod qui ajoute les sorts de réduction de santé, de fatigue et de magie d'Oblivion.


Désolé pour la qualité du texte qui est moins bon que le premier, mais avec la chaleur, je suis beaucoup moins inspiré et beaucoup plus... amorphe ^^

Message édité pour la dernière fois le : 07/07/2015 à 13:09

mm678player
Garde royal
#110
Finalement, je vais quand même me refaire une partie de Skyrim.

Et sans Requiem, et pour commencer sans Summerset Isle aussi. Bon, toujours toutes les extensions, et mon propre bidouillage de petits mods téléchargés et de mods persos.

Dans les Elder Scrolls, je joue toujours, soit un Impérial, soit un Nordique, soit un Bréton, soit un Dunmer. Sauf quelques essais rapides avec les autres au début de Morrowind. Mais pour les parties "complètes", toujours entre ces quatre races.
Cette fois ce sera à nouveau... un Bréton. Pourquoi ? Je ne sais pas. A chaque nouvelle partie je me mets devant le tableau des capacités propres à chaque race pendant quelques dizaines de minutes, jusqu'à être sûr de mon choix. Cette fois, je me suis dit qu'avec sa capacité plus son pouvoir mon perso pourra encaisser pas mal les attaques magiques. De plus, les compétences dont j'aime bien qu'elles passent plein de levels très vite en début de partie, n'ont aucun bonus avec les Brétons, donc ça passera très vite les levels dès le début.

Je vais essayer de me la jouer un peu plus RP, et moins "technique", cette fois... enfin la plupart du temps... enfin parfois... enfin essayer quoi...

Donc je poste ici juste l'idée de départ, et le reste se fera dans ma tête et sur mon ordi..


... ... ... ... ... ... ... ... ...

En fait, je ne me la joue pas plus RP dans cette partie que dans les précédentes. En fait, dans chaque partie, je joue RP quelques minutes ou dizaines de minutes, puis plus du tout quelques dizaines de minutes ou heures, puis de nouveau, etc... en boucle...
Depuis toujours... dans toutes mes parties... de tous mes jeux...

Message édité pour la dernière fois le : 22/09/2015 à 03:45

mm678player
Garde royal
#111
De toute façon, on peut se raconter ce qu'on veut, Skyrim c'est toujours :


Ca doit bien être le roleplay de quelqu'un (du dessinateur ?) :


Et ça c'est bonus :



(c'est pas des spoilers, vous pouvez cliquer dessus)