Mardi 16 Juillet 2019, 16:49     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

1 2 3 4 5

Qu'est-ce qui vous fait stopper un jeu en plein élan ?

REPONDRE S'ABONNER
Anabelle
Noble
#76
Je crois que mon record de temps passé sur un jeu reste Thief :-) Déjà j'ai refait plusieurs fois les 3 jeux de base ne serait-ce que pour trouver tous les "trésors", passages secrets, arriver à le faire en 100% mode ghost etc... et j'ai épuisé la quasi totalité des fan missions

Je suis un peu hs mais c'était juste pour dire qu'en y réfléchissant c'est pas vraiment la durée qui peu être lassante mais plutôt les limites de la jouabilité ;)
Ce qui est à vous est à moi ... ^^
Mazedu22
Novice
#77
@Anabelle, tout à fait, la découverte, les trésors et "easter eggs" participent grandement à la rejouabilité :)
Areku
Noble
#78
La lassitude.
Batman
Grand gobelin
#79
ais là j'avoue qu'autant je me suis vraiment régalée sur ce jeu, autant passé un moment j'ai eu l'impression d'en avoir fait le tour sans l'avoir totalement fait Heu c'est peut-être pas très clair ce que je dis ^^, disons que ça rejoint ta dernière phrase Batman :-)

Oui je comprend tout à fait, j'ai le même sentiment. J'en discutai hier avec un collègue de boulot qui avait le même ressenti.

Mais ce qu'il y a de bien, c'est que dans un an, il y a de grande chance qu'on prenne plaisir a replonger dans Skyrim !

(Par ailleurs, faudrait vraiment que je fasse les Thief moi...)
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Shangara
Guerrier
#80
*Prend son courage dans ses petites mains, puis se lance*

"Ce qui me fait stopper un jeu en plein élan ?" Un retour bureau ... ou un bug . Si un jeu ne me plait pas, pas besoin de prendre mon élan. Je le sais au bout de 2, 3 heures maxi, je le désinstalle et je passe à autre chose mais c’est très rare. En fait, cela ne m’est arrivé que 2 fois. Je suis du genre à m'investir à fond dans mon perso et ne plus faire qu'un avec lui. Je ne peux pas toujours jouer casquée, alors j'avertis, gentiment, mais j'avertis quand même : "Ne pas déranger".

Le plus grave, c'est qu'il m'arrive d'en rêver, de me réveiller et de reprendre ma partie avec une idée en tête, quitte à revenir sur une vieille save et perdre pas mal d'heures de jeu. Je hais le réveil pour aller bosser dans ces conditions.

Un truc que Shan s'est promis de ne plus jamais faire : penser avoir le temps de regarder son jeu avant de prendre son train. Super efficace pour le louper .
Chacun suivra la route de l'éternité en montant ses propres marches, en portant son propre fardeau.
loup_solitaire
Paladin
#81
Euh.. perso, tant que le jeu à un peu d'histoire pour créé une petite intrigue, je vais jusqu'au bout et le fini

il n'y a que deux chose qui m'ont fait stopper les jeux jusqu'a maintenant : les jeux sans beaucoup de contenu (kane & lynch, COD, & tout les autres pareil : tu avance, tu tire, tu avance, tu tire)
Et ceux qui sont un peu trop long malgré tout.. j'ai lutter pour finir les 12 final fantasy solo (honte à moi, sur le point d'avoir les deux derniers trophée du 13, j'ai arrêter), et j'ai pas toucher à Xenoblade depuis un petit moment T.T
Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance. Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il n'y a que l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force.
Daif
Citoyen
#82
Un truc qui me fait stopper un jeu, c'est avoir passé un passage chiant, ou alors j'ai joué un bon moment sans sauvegarde, et là : bug.

Quand c'est comme ça, je ne joue plus au jeu en question pendant un petit moment.
Shizam
Grand chevalier
#83
Le plus grave, c'est qu'il m'arrive d'en rêver, de me réveiller et de reprendre ma partie avec une idée en tête, quitte à revenir sur une vieille save et perdre pas mal d'heures de jeu. Je hais le réveil pour aller bosser dans ces conditions.


Moi je dirais que ce n'est pas grave du tout, au contraire. Le jeu étant lié à l'imaginaire, logique que notre imaginaire (pensées tièdes et cotonneuses sous la couette donc ici) fonctionne en pensant au jeu.

On refait le match! En quelques sorte.

C'est d'ailleurs aussi dans ces moments là qu'on peut avoir envie de changer de jeu, car le gameplay ( ou autre compartiment du jeu aussi.) d'un autre jeu pourrait bien correspondre plus facilement à ce que l'on est en train d'imaginer pour le jeu du moment.

Retravailler son rôleplay, affiner son gameplay, étendre l'aspect de construction du personnage (spécialisation par exemple..), ...

Je trouve que cet aspect de l'imaginaire qui travail au lit donc, est bien en corrélation avec le RPG, mais aussi beaucoup pour le STR, et la Simulation.



*Les mots simulation, et au lit, n'ont rien à voir ensemble ici ... pour une fois...
Sorcier à 1 point de vie...Augmenté d' 1 point de vie temporaire.

Message édité pour la dernière fois le : 21/01/2012 à 16:37

Batman
Grand gobelin
#84
Euh.. perso, tant que le jeu à un peu d'histoire pour créé une petite intrigue, je vais jusqu'au bout et le fini

Il est clair qu'une bonne narration est pour moi la base d'un bon RPG. Aussi simple l'intriguue soit-elle, allant d'un pitch ultra simple à la Pokemon où de conflit socio-politique à la The Witcher, il faut qu'elle soit là. L'un des seul jeu sans aucun scénario auquel je suis addict, c'est Tetris. Rien que d'en parler, j'ai envie de me faire une parti là tout de suite !
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
LeJoker
Guerrier
#85
Les jeux sans scenario sont les plus addictif. Car se basant exclusivement sur le gameplay et proposant souvent des parties courtes et haletantes sans temps de preparations.
Sa marche pour les puzzlegame et parfois pour des jeux indies.
Le dernier pacman sortie (sur xbox et je sais pas quel autre machine) est terriblement addictif.

STOP + autocasse : Contre exemple = Alan Wake.
Le coté addictif vient de la narration (comme 24 en fait )
L'exeption qui confirme la regle
"C'est ça notre destin ? Massacrer nos ennemis ... et laisser Dieu décider qui d'entre nous est du coté des anges ?" X-Men La fin

Message édité pour la dernière fois le : 21/01/2012 à 20:53

Batman
Grand gobelin
#86
Les jeux sans scenario sont les plus addictif. Car se basant exclusivement sur le gameplay et proposant souvent des parties courtes et haletantes sans temps de preparations.

Oui et non. J'ai croisé des jeu de m*rde sans scénario, là où c'était un manque flagrant. Alors oui dans Tetris il ne peux pas vraiment y avoir de scénario, mais un je pense à un MMO FPS en free to play (dont j'ai oublié le nom) où tu es largué sur des map sans aucune explication derrière, moi ça m'a vite dégouter (et ce n'est pas le seul jeu dans ce cas).

Si on ne me propose pas de sauver le monde, je sais pas, j'accroche pas.

(je caricature, mais c'est clairement l'idée)
Je suis Batman. Votre argument est invalide.

Message édité pour la dernière fois le : 21/01/2012 à 21:36

LeJoker
Guerrier
#87
J'ai jamais dit que tout les jeux sans preparation et sans scenario etait addictif.

Mon raisonement est inverse. Les jeux addictif sont très souvent sans scenario et sans "preparation"

C'est comme si je disais que bcp de blond sont grand et que tu me sors que bcp de grand sont blonds.
NOn, carton jaune ! Ou carton blond
"C'est ça notre destin ? Massacrer nos ennemis ... et laisser Dieu décider qui d'entre nous est du coté des anges ?" X-Men La fin
loup_solitaire
Paladin
#88
Batman et le complexe de super héro...

J'ai presque envi de dire 'normal'
Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix. Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance. Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité. Il n'y a pas de chaos, il n'y a que l'harmonie. Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force.
Batman
Grand gobelin
#89
[quote name='LeJoker' date='21/01/2012 - 21:39']J'ai jamais dit que tout les jeux sans preparation et sans scenario etait addictif.

Mon raisonement est inverse. Les jeux addictif sont très souvent sans scenario et sans "preparation"
[/quote]

D'ac, c'était pas aussi claire pour moi à la lecture de ton message c'est pour ça. Mais en effet, je te rejoins totalement (cf Tetris, Minecraft, voir Dungeon of Dredmore).

Les excellentes mécaniques de gameplay pensées pour fonctionner sans scénario aidant bien entendu.
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
LeJoker
Guerrier
#90
Daccord , j'ai saisi l’ambiguïté en me relisant. Effectivement.
"C'est ça notre destin ? Massacrer nos ennemis ... et laisser Dieu décider qui d'entre nous est du coté des anges ?" X-Men La fin
yoshimazura
Citoyen
#91
C'est un peu louche en ce qui me concerne mais moi j'arrête les jeux que j'aime beaucoup (puisque je vais à la fin) car enfaite c'est le problème quand j'aime un jeux je veux pas qu'il se finisse du coup je finis rarement mes jeux à 100%, mon dernier jeux finis c'était dark souls je l'ai terminé car je ne savais pas que c'était la fin, faut croire que le boss de fin n'était pas si puissant que ça

Message édité pour la dernière fois le : 22/01/2012 à 18:03

Andariel
Grand chevalier
#92
Qu'est ce qui vous fait stopper un jeu en plein élan?

euh, un connard au volant...





I had a brother! A baby brother! And he was perfect! Perfect in every way!

Message édité pour la dernière fois le : 22/01/2012 à 19:00

Batman
Grand gobelin
#93
Bon bah j'ai trouvé un autre truc qui me fait arrêter un jeu en plein élan : le manque d' accessibilité à l'information. Et je prend pour exemple Evochron Mercenary.

Aussi bon soit les mécanique de ce jeu, je veux bien qu'on soit dans une simu spacial avec un supercockpit, mais déjà, le HUD, ya bien 50% que je comprend pas de quoi ça parle, ça ça m'énerve. Bon, ça peut énervé le noob que je suis en simulation spacial, et j'admet que c'est normal que je soit perdu, qu'il me faille un temps d'adaptation, que faire un truc plus simple ce serait de la casualisation, etc.

MAIS POURQUOI je n'ai jamais réussi à trouver la destination de la seul et unique mission que j'ai réussi à décrocher dans la démo ? Aucun journal de bord, aucune destination d'indiqué (ou alors perdu au milieu des autres curseurs des vaisseau et station que j'ai pu croisé). A deux reprise, j'ai capté des signaux de détresse, jamais je n'ai compris comment me rendre sur les lieux ! C'est quand même bête !

Le jeu me fait envie, les mécaniques me plaisent, mais je crois que je vais définitivement laissé tomber pour un truc aussi débile que "j'ai pas trouvé le journal de bord"...

Un Batman frustré au plus haut point...
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
LeJoker
Guerrier
#94
Erreur -_-
Il faut dire " Un batman frustré auX plus hautS pointS"
Car les plus hauts points de batman sont ces antennes et il en a deux.

Il y a autre chose qui me fait arrété le jeu, c'est que le jeu soit pourri :p
Je parle des jeux Xboxlive indie, si vous avez une Xbox essayez :
"SpaceFighter4000 training" vous comprendrez, mais attention aux nausées :p
"C'est ça notre destin ? Massacrer nos ennemis ... et laisser Dieu décider qui d'entre nous est du coté des anges ?" X-Men La fin
Andariel
Grand chevalier
#95
Batman, tu nous refais le coup de Daggerfall, dis donc
I had a brother! A baby brother! And he was perfect! Perfect in every way!
Batman
Grand gobelin
#96
Batman, tu nous refais le coup de Daggerfall, dis donc

Ha non là c'est pire ! Dans Daggerfall, je savais où trouver les infos dans l'interface et à quoi tout correspondait. C'est l'habitude des RPG, par contre les simu spatial, j'ai jamais fais, du coup je suis complètement à l'ouest, c'est rageant !
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Oded
Paladin
#97
Qu'est ce qui me fait stopper un jeu et jeter une manette de rage ?

Dernier exemple en date : la défense de Nordinbad dans Le Seigneur des Anneaux : La guerre du Nord. Le chapitre consiste à défendre les portes de Nordinbad de plusieurs vagues de créatures diverses.

1ère phase doigts dans le nez. 2nde phase doigts dans le nez. 3ème phase timing parfait, la porte est facile à 80%. Je me dis que ça va passer comme papa dans maman. Et là... 4ème phase, 2 trolls géants, qui sont buggés, qui font n'importe quoi, qui foncent sur la porte même si je les arrose de flèches, même si je balance le sort de provocation, même si je claque tous les effets de zone... Ben non, rien, ils foncent sur la porte et la démonte en 3 coups...

Après 8 essais : "jeu de merde !" arrêt de la Xbox, jet de manette...
gridalf
Villageois
#98
[quote name='Batman' date='17/01/2012 - 10:57']Je rejoins un peu le Joker et Shizam, mais en général, je vais revenir sur un jeu plus ancien pour combler le vide qui survient après avoir fini un jeu du même genre, ou que le jeu m’ait lassé.

Exemple avec Skyrim, aussi bon soit-il, après 70-80h de jeu j'ai eu envie de passer à autre chose, toujours un peu dans le même esprit, mais aussi différent. Bref, j'ai fini par trouver mon bonheur sur Arx Fatalis. On retrouve un RPG en vue à la première personne, mais avec un exploration plus poussé. L'exploration fait partie intégrante du gameplay, nous obligeant a fouiller chaque recoin de chaque lie, là où dans Skyrim le monde ouvert ne fait que favoriser le sentiments de liberté sans jamais nous obliger réellement a explorer.[/quote]



Je te rejoins complétement la dessus. Skyrim est magnifique mais sur la durée on finit par se lasser , enfin en ce qui me concerne.

C'est d'ailleurs la lassitude qui me fait le plus souvent arrêter un jeu

Message édité pour la dernière fois le : 30/01/2012 à 09:53

Batman
Grand gobelin
#99
[quote name='gridalf' date='30/01/2012 - 09:52']
Je te rejoins complétement la dessus. Skyrim est magnifique mais sur la durée on finit par se lasser , enfin en ce qui me concerne.[/quote]

Enfin moi je sais que j'y ai quand même joué 80H avant de le mettre de coté. Il y a pas mal de jeu qui me lasse au bout de 20H. Donc c'est déjà pas mal.
Je suis Batman. Votre argument est invalide.
Etienne Navarre
Gobelin
#100
J'avoue avoir vraiment voulu arrêté AVP en plein vol, mais j'ai tenu bon et je l'ai terminé. Par principe, ça me gave de ne pas finir un jeu (comme un film ou un bouquin ou autre chose que j'entame) mais là, je n'aurais rien perdu au final.

Ce qui m'a poussé à vouloir le stopper? L'absence complète de scénario (c'est une succession de niveaux sans liens) et la répétitivité des niveaux puisque les trois campagnes se déroulent sur les mêmes cartes: on passe les cartes en humain, puis dans un autre sens en alien, puis encore dans un autre sens en predator. Mais ce sont les mêmes niveaux: bonjour le renouvellement!
Long black hair / Dark brown eyes / How did I know you'd be the devil in disguise