Mercredi 20 Novembre 2019, 09:48     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Preview de Mass Effect 3

par Phenos 03 Fév 2012 13:36 32

Apothéose en compagnie du commandant Shepard, sur une Terre déclinant du bleu au rouge, Mass Effect signe son ultime retour. Pour que le final de la trilogie marque à jamais les joueurs de tous bords, Bioware a certainement développé le plus ambitieux des épisodes de la série, au profit de grandioses cinématiques et phases de shoots étourdissantes... Puisque vous lisez RPG France, et qui plus est ma preview, vous ne pouvez qu'être des gens biens, voici donc une présentation de Mass Effect 3 en exclusivité (partagée avec l'ensemble de mes confrères de la presse française), ainsi qu'un scoop, un vrai celui-là : mon avis.

 

"J'ai quitté la terre plein de regrets"

 

Avant d'en lire davantage, sachez que le premier paragraphe spoile les cinq premières minutes du jeu, vous voici prévenus. Contrairement à l'E3 et la Gamescom, la démonstration ne se composait pas de séquences distinctes sélectionnées par les développeurs, mais du début de Mass Effect 3 accessible pour les deux premières missions, même si ce fameux concept qu'est le "temps", par son obstination à ne jamais rester figé, ce goujat, m'a empêché d'achever l'ensemble. Avant même de prendre le pad en main, Xbox360 oblige, j'ai reçu une baffe technique, aller-retour la torgnole. J'en ai encore les joues chaudes. Quand des graphismes à la ramasse bousillent des ambitions de blockbuster, je l'évoque, mais on ne m'a que trop rarement offert l'occasion de souligner l'inverse : si Mass Effect 3 prend en partie place sur Terre, ses graphismes sont extra-terrestres. Des détails les plus infimes, à l'image de la peau des personnages, aux batailles dantesques, les pendants contemporains et animés d'une peinture d'Aniello Falcone, les graphismes transpirent le réalisme, et à s'y méprendre on se serait cru dans une production d'anticipation spielbergienne. Avant de virer dans la guerre totale, Shepard passe apparemment un sale quart d'heure, jugé devant une cour, jusqu'à ce que les Moissonneurs annihilent la salle du conseil, tirant Shepard de ce mauvais rêve pour nous transporter en plein cauchemar. Pas de demi-mesure pour les envahisseurs, de métropole opulente, la ville est rendue à feu et à sang. Désormais, il s'agit de progresser à travers les ruines fumantes, tandis qu'au second plan les buildings s'écroulent sous les tirs des vaisseaux, dans un fracas du tonnerre. Mention spéciale au son, qui nous arrache les tripes, participe au bonheur de nos oreilles et à l'immersion, tandis que le rumble de la manette s'agite comme un clubbeur recevant sa dose journalière de David Guetta. Je n'entre pas plus dans les détails, notamment narratifs, puisque Caparzo a déjà réalisé un excellent compte rendu, lors de la Games Com.

 

 

 

A peine parvenu sain et sauf au bord du Normandy, sauvé de l'enfer terrestre, que nous voilà reparti pour dézinguer du malfaisant en armure, en terre martienne. Un message a en effet été intercepté par le vaisseau, émanant d'un site de fouilles de la planète rouge. Entre 55,7 et 400 Millions de kilomètres plus loin, selon la période de rotation (wikipédia les amis, il n'y a que cela de vrai dans la vie), Shepard découvre la tête peu sympathique de ses nouveaux adversaires, auquel il s'est déjà frotté par le passé, la mystérieuse organisation Cerberus. Une connaissance de longue date, une certaine Liara T'Soni, nous explique en dix secondes chrono que la civilisation des Prothéens avait presque achevé de mettre au point une arme, ayant l'avantage de défendre l'heureux possesseur des assauts des Reapers. Bref, les vilains garçons de Cerberus convoitent aussi les plans du remède miracle, entreposés au cœur de la station scientifique. Dès lors, comme pour la première partie sur Terre faisant office de tutoriel, on fighte des méchants dans des couloirs tout de blanc et bleu vêtus, qui à l'image de notre planète chérie vireront bientôt au rouge, bienvenue dans l'univers de Mass Effect. Je plaisante, c'est mal, parce d'une part le game design est fignolé aux petits oignons, et d'autre part, le troisième opus présente l'avantage d'être moins linéaire que le second, ou en tout cas, il offre de véritables solutions au joueur qui ne souhaite pas rentrer bêtement dans le tas. Lorsqu'un pâté d'ennemis s'offre à vous, au lieu de vous le farcir frontalement, vous disposez parfois d'une alternative, un couloir annexe qui permet de les contourner. Rien de révolutionnaire, mais une option qui satisfera les aficionados aux couloirs "ouverts" du Mass Effect original, davantage que les rares accros aux chemins plus dirigistes du second, qui ne proposaient que d'avancer, ou reculer pour les mauvais, la droite et la gauche étant de vagues notions. Par ailleurs, lorsque vous entrez dans une pièce, et apercevez l'éventualité d'emprunter un autre passage, cela signifie souvent que vous allez rencontrer des unités coriaces, protégées derrière un bouclier type CRS par exemple, qu'il vous faudra soit abattre dans le dos, soit vider votre chargeur de face... Ou éventuellement utiliser un petit sort de lévitation, suivi d'un tir aux pigeons.

 

 

 

"Mais je n'peux plus rien faire"

 

Quel ringard ce Pierre Bondu, toujours un train de retard. Non, Shepard n'est pas impuissant. Oui, il peut encore sauver le monde, et n'a jamais eu autant d'options à sa disposition pour réaliser un carnage. Notamment une nouveauté présentée pendant le prologue, une lame bionique plus badass que fadasse, qui se marie parfaitement avec le gameplay, je rassure les quelques puristes éventuellement réticents répétant déjà leur argumentaire "anti". Répondant au doux nom d'Omni-Blade, elle nous est présentée au cours d'un QTE, un zombie futuriste pointant son nez dans l'entrebâillement d'une porte, dans laquelle nous plongeons la terreur bionique, qui lui démonte gentiment la face, merci d'avoir joué. L'engagement au corps à corps prend dès lors une toute autre tournure, et globalement les échanges de feu, plus nourris que dans les précédents opus, dégagent une intensité dans les rixes qui rabiboche Mass Effect 3 avec des références du TPS, Gears of War en modèle, la testostérone en moins. Toujours en ce qui concerne la bonification du gameplay, les grenades sont de retour, sans leur trajectoire loufoque inhérente au premier épisode, mais décrivent désormais des courbes coquettes pour parvenir sans trop de difficultés à l'endroit désiré, pour un résultat qui éclabousse, faut-il le préciser. Leur usage se révèle souvent indispensable, car nos chargeurs se videront à la vitesse de l'éclair ; ça où des affrontements moins spectaculaires. Du coup, les développeurs ont disséminé à droite et à gauche des cartouches, nécessaires à la fin de chaque gunfight mineure, mais terriblement risibles - sérieusement imaginez cinq secondes un employé du labo criant : "damned, j'ai oublié mes cartouches sur la table d'opérations, j'en ai besoin demain pour la chasse au rhinocéros". Merci Bioware d'avoir soumis l'idée, mais cela ne fonctionne définitivement pas. Si je m'y attarde autant, c'est que toutes ces broutilles, insignifiantes dans un RPG lambda, valent leur poids dans un titre aux influences plus troubles, qui zieute avec envie vers les shooters.

 

 

 

Pour un soft clairement branché action, il est paradoxal qu'on nous soumette en amorce de partie une sélection entre différents modes : Action, RPG ou Histoire... Au lieu de greffer des innovations exclusivement à un profil, les développeurs écrèment l'expérience de jeu, en nous privant d'éléments essentiels pour un Mass Effect normalement constitué. Par exemple, choisir l'option Action ne renforce pas les combats, mais désactive tout bonnement les dialogues, qui par ailleurs m'ont semblé très restreints, des rares échanges que j'ai eu, deux répliques étaient disponibles, maximum trois. Espérons donc que la gâchette ne soit pas notre seule possibilité d'influer sur le jeu. Aussi, si les combats squattaient la démonstration, Mass Effect 3 s'offre les moyens de satisfaire ses ambitions, en reprenant des composants du Mass Effect original, tels que les améliorations d'arme, ajoutant ce qui faisait défaut au second, un scénario promis haletant, et une I.A. globalement améliorée, un des rares composants qui a su évoluer de manière constante sur l'ensemble de la série. Les ennemis ont conservé les mêmes techniques d'attaque, l'aberration en moins. Ce sera à vous de les pousser à sortir de leur cachette, ils ne se lèveront plus pour se planter dans votre viseur, et ainsi vous faciliter la tâche. Si vous adoptez également une stratégie défensive en vous dissimulant derrière un abri, sachez que désormais l'I.A. vous provoque par le flanc, tandis que leurs frères de guerre couvrent la percée en vous canardant abondamment. Afin de contrer toute manoeuvre, le recours aux pouvoirs de vos co-équipiers sera plus que jamais indispensable, ou si vous souhaitez appliquer les techniques employées par vos adversaires, à savoir opérer un contournement dans les règles de l'art, vos soutiens serviront de couverture. Le seul point où j'émettrai des réserves sera le corps à corps, où face à votre Omni-Blade, les adversaires n'esquisseront pas une tentative de défense ou de fuite, la passivité étant de mise bien que leur vie artificielle soit en jeu. Pour ce qui est des déplacements de Shepard, ils sont bien plus fluides et aisés, notamment lorsque vous passez d'abri en abri, une flèche d'un bleu fluo vous indique les actions envisageables. Sans grand chambardement, en toute efficacité, les améliorations de-ci de-là contribuent à rendre l'expérience toujours plus agréable, dans une mixture mélangeant avec succès combats à volonté, ainsi que narration relevée. Mass Effect 3 est au jeu vidéo, ce que les blockbusters sont au paysage audiovisuel américain : fédérateurs (auprès du grand public), coûteux (et rentables), mais ne ciblant pas prioritairement les cinéphiles, qui pourront malgré tout y trouver un plaisir coupable.

 

 

 

"argh, ar, aaaaaaar"

 

Je vous apprends le décès de Pierre Bondu, qui a définitivement cessé de chanter. Malgré tout, pas de fête nationale avec fanfare, majorettes et tout le tralala, vous écouterez de la musique décente une autre fois, car je suis en réalité bel et bien en deuil. Ne me chargeant pas du test de Mass Effect 3, c'était mon dernier article sur ce cher Shepard, voilà pour ma petite vie de rédacteur à deux sous. Quand à la révérence finale de Shepard, elle a des penchants spectaculaires totalement assumés, mêlant narration et gameplay avec la maîtrise propre aux productions Bioware, mais si j'évoque ses qualités, en filigrane les rôlistes décèleront l'abandon de l'aspect RPG, dans la droite lignée du second épisode. A chaque département de développement auquel Mass Effect 3 se confronte, le jeu excelle, il nous déçoit en réalité en ce qu'il renie. Inattaquable sous toutes les coutures, le soft de mon point de vue de rôliste ne conserve qu'un défaut : celui de ne pas assumer un statut de RPG.

 

La tête dans les étoiles, les pieds sur Terre, tu seras à jamais dans mon coeur, camarade Shepard. Je t'aimais (davantage sous ton jour féminin). D'ailleurs, une jalouse furax se dirige dans ma direction, la tête bien sur les épaules, un gun à plasma dans les mains. Adieu, Shepard, je partirai en premier. Décidément, monde de m...

 

Commentaires (32)

#2

Batman
Grand gobelin

Merci pour la preview Phenos. Ca donne une bonne idée à quoi s'attendre. A priori un bon jeu, mais pas forcément un bon RPG.
#3

thogrinn
Citoyen

Si Bioware commence à abandonner les RPGs purs pour du actionRPG, c'est pas cool, ça veut dire que leurs prochains titres vont s'éloigner de plus en plus de ce que l'on a eu par le passé. Domage ; Je pense que Mass effect est une bonne trilogie et les 3 jeux mis bout à bout (même sans DLCs) forment un jeu épique. Reste maintenant à attendre Dragon age 3 et de voir le massacre...ou pas.
#4

Etienne Navarre
Gobelin

Ca confirme mon intention de ne pas y jouer.
#5

Rellvaan
Garde

Comme le dit Batou, cela à l'air d'être un très bon jeu mais pas forcément un RPG ce qui en soit est dommage car ce genre d'univers s'y prête parfaitement. Peut-être ont-ils voulu trop en faire dans le final Apocalyptique alors qu'il y a matière avec la Franchise à faire des trucs hallucinants.

Enfin, nous verrons bien
#6

zenokan
Garde

Ceux qui ont deja lu l article peuvent me dire ou je peux attaquer sans me spoil les premieres minutes du jeu (merci de prevenir au debut de l article d ailleurs :D )

Sinon la raison a mon avis de privilegier l action au coté RPG, c est juste les ventes. Perso je tenais un rayon de jeux video a la sortie du premier, et ça avait ete un sacré flop coté vente. Meme si le magasin ou je bossais represente pas tout si j avais vendu 10 pieces la premiere semaine c etait le bout du monde (je tournais a plus de 100 pour les gros titres)

Apres le second, j avais deja changé de taf donc je sais pas, mais vu la pub et autre faite autour du titre qui est deja plus un action rpg qu un rpg, je ne doute pas que les ventes aient ete meilleures et donc leur donne l envie de jouer toujours plus sur le coté action qui a mon avis est bien plus porteur en terme de vente.

Nous on vois le jeux video comme un loisir, et un plaisir, eux c est leur gagne pain ^^
#7

Phenos
Citoyen

Tu peux lire le premier paragraphe du début jusqu'à "spielbergienne.", passe ensuite au second pour éviter les quelques lignes qui pourraient te gâcher le plaisir de début de partie. Il n'y a en soi pas d'énorme spoiler mais effectivement je préfère toujours prévenir ;).
#8

pouicoss
Seigneur

J'adore ta prose Phénos. Au risque d'être peu original, je me doutais un peu que ME3 ne serait pas un RPG ... Tant qu'il me fait vibrer et qu'il me permet de m'évader dans les étoiles quelques dizaines d'heures, je serais comblé. Sûrement un excellent Space-Op, mais un mauvais RPG ... Et exceptionnellement, ça me va très bien.
#9

Sloth
Citoyen

Ne me chargeant pas du test de Mass Effect 3, c'était mon dernier article sur ce cher Shepard, preview que j'ai tournée de sorte à ne pas aborder l'abandon presque entier du RPG, même si je l'évoque finalement tout du long, en filigrane. D'ailleurs que dire, si ce n'est que malgré les promesses de Bioware, Mass Effect 3 continue ce que son prédécesseur avait entamé, à savoir proposer une orientation action plus que poussée.


Je pense que l'on a été au contraire plutôt rassuré jusqu'à présent, non ? Sans retourner à ME1, on devrait avoir un peu plus d'éléments RP que dans ME2. Entre la réintroduction des mods d'armes, une feuille de perso un peu plus touffue, des interactions au sein de l'équipe que l'on nous promet plus poussées que ME2...

Pour les dialogues, le nombre de lignes avait été rendu public il y a quelques temps et il y avait là aussi matière à être rassuré, pour un jeu qui devrait être sensiblement de même longueur que ME2. Qui plus est, il me semble me souvenir que les débuts de ME1 et ME2 étaient également plutôt timides en choix à conséquence et pour cause... ce ne sont que des débuts.

Donc wait and see, mais surtout ne pas tirer de sentences en la matière, comme je le vois, sur du... rien.

Cette critique à part, j'ai pris plaisir à lire cette preview (terme français ?), servie par une prose agréable!

Message édité pour la dernière fois le : 03/02/2012 à 19:42

#10

Daif
Citoyen

pouicoss, ça ne sera pas un mauvais rpg, mais ça ne sera pas un rpg du tout XD



Enfin en tout cas, si je em dis à ce que j'ai lu. Je l'attend de pied ferme bien qu'a mon avis, il ne sera pas moins "rpg" que le 2 (dans lequel on passait 1 a 2h sans qu'il ne se passe rien si vous vous souvenez bien). Bref, un futur très bon jeu qui en déplaira a beaucoup de monde et qui attirera un public "plus large" (pour pas dire kéké, qui le trouveront finalement trop long et pas interessant, comparé à CoD ou Gears of War).
#11

Musashi
Garde

Les previews pour l'instant me rassure bien.

J'y jouerais avant tout pour son histoire et son univers, m'en fou si c'est un tps, un action-jdr ou un jdr pur et dur :D
#12

Phenos
Citoyen

@Sloth: Oui, bien sûr qu'il est plus RP que ME2, mais il est aussi et surtout dans sa lignée. Après, je ne sais pas comment tu considères ME2, comme un RPG ou un action/game, du peu que j'ai approché c'était avant tout du dézinguage bête et méchant, la comparaison avec le jeu original fait peine à voir.

C'est un avis certainement pas définitif, mais une appréciation à partir de ce que j'ai pu approcher de jeu en quelques heures.

Rassuré, je ne sais pas. On est effectivement rassuré en un point: tout ce que propose ME3, il y excelle. D'un autre côté, le multi, Bioware qui reconnaît une inspiration de FF, le mode RPG qui ne propose que des options implémentées de base dans les autres épisodes, ça ne me rassure en rien pour l'aspect RPG. Ce n'est pas plus un RPG que beaucoup de hybrides que l'on classe en tant que shooter ;)

Message édité pour la dernière fois le : 03/02/2012 à 20:02

#13

Anabelle
Noble

Ben sur JVC ils avaient l'air de dire qu'il y aurait plus d'aspects RPG que dans ME2 mais comme pour ta preview Phenos, je n'ai pas tout lu à cause des spoiler (merci d'avoir prévenu où stopper la lecture )

Mais de toute manière, ME restera un RPG/Action, donc moins RPG que d'autres RPG tout comme l'est par exemple Deus Ex HR qui n'en demeure pas moins lui aussi un très bon jeu :-).

Après être passée par des hauts et des bas, principalement à cause du nouveau système de coop, des options de jeu, des "délires" marketing (on va dire ça comme ça ^^)... j'ai repris confiance et j'attends avec imaptience de pouvoir clôturer la saga de Shepard en beauté
#14

Killpower
Gobelin

Tu peux lire le premier paragraphe du début jusqu'à "spielbergienne.", passe ensuite au second pour éviter les quelques lignes qui pourraient te gâcher le plaisir de début de partie. Il n'y a en soi pas d'énorme spoiler mais effectivement je préfère toujours prévenir ;).

Bien joué Phenos !
#15

geek93
Chevalier

J'adore ta manière d'écrire!



Au final, ME3 continue dans la lancé de ME2...
#16

darth traya
Seigneur

Et bien voilà... Ce n'est plus un secret, mass effect n'est plus ce que l'on appelle un RPG, il assume enfin plus pleinement son côté action, et c'est peut-être pas plus mal.

Le nouveau Bioware n'a plus envie de faire des RPG, plus son trip, ni sa passion, sa ce voit depuis mass effect 2, il se tourne à présent vers d'autres horizons, plus... Lucratives surement...

Je ne dirai pas RIP bibio (je l'ai déjà trop dis ) Je dirais seulement que peut-être, je dis bien peut-être que mass effect, n'a plus vraiment sa place sur RPG france, ce sera un jeu sympa... Mais non, j'ai trop cru, je pensé que c'était encore possible de la part de Bioware, d'un retournement vers le RPG mais c'est finit.

Mass effect n'aura donc pas sa fin de RPG mais sa fin de tps, dommage, mais on s'y attendait.

Est-ce bioware qui a changé, ou EA qui l'a changeait, je pense que c'est trop chose:

1-l'appat du gain.

2-Lui même.

3-EA

Message édité pour la dernière fois le : 03/02/2012 à 21:38

#17

cerberus
Villageois

De toute les previews sur ce ME3, c'est le seul site, ou ce que je lis ne me donne pas envie d'y jouer ! Je parle bien entendu du passage sur le côté RPG, pas l'ensemble de l'article.

On sait tous que quand un jeu est mauvais, les previews, peu importe le site, le font bien ressentir. Je sais que le site RPG France habrite une communauté de gens assez puristes dans le style RPG et que les attentes sont grandes côté RPG, mais là, ça fait peur. Et comme le dit Sloth, le contenu RPG et les lignes de dialogues semblait pourtant pourtant avoir rassuré pas mal de monde sur ce troisième et dernier opus.

Enfin personnellement je l'achèterai pour finir cette trilogie, mais je reste confiant ! ME3 ne sera pas moins bien que le 2
#18

Phenos
Citoyen

Quitte à me répéter, ME3 est un excellent jeu, mais pas plus RPG que ME2. Je vais ré-écrire ma conclusion en gardant le sens initial, mais en plus explicite, parce que passer pour des puristes, tout sauf ça. Rôliste, point barre ;)

Du point de vue de la ligne éditoriale de RPG France, de mon point de vue de rôliste, ME3 n'a qu'un défaut: celui de ne plus être un RPG.

Sinon, je parle de ce que j'ai vu, pas de ce qui a été dit. Je précise par ailleurs en début d'article que j'ai pas pu achever la démo, et donc pas pu voir tous les dialogues (seulement prologue/début de Mars).

Message édité pour la dernière fois le : 03/02/2012 à 22:37

#19

atomisor
Citoyen

[quote name='Phenos' date='03/02/2012 - 22:21']
Sinon, je parle de ce que j'ai vu, pas de ce qui a été dit. Je précise par ailleurs en début d'article que j'ai pas pu achever la démo, et donc pas pu voir tous les dialogues (seulement prologue/début de Mars).[/quote]

Cette derniere phrase résume bien l'article, il relate les évenements tels qu'ils ont été vécu ne laissant en rien présage du futur. Le reste etant un avis personnel sur l'experience qui sera affirmé ou infirmé à la sortie du jeu.



Apres chacun se fera un idée plus précise sur le fait que la serie des Mass Effect se range dans la catégorie des RPG ou des TPS ou autre. Par contre a ce rythme il faudra redonner une definition au sens RPG si c'est plutot old school Baldur's gate ou plutot new gen Fable et consort...
#20

AbounI
Grand gobelin

Ce que j'attends de ce ME3, c'est qu'il sorte enfin pour qu'ils puissent commencer à lacher quelques brides d'info sur DA3,
#21

oreye
Citoyen

J'adore les RPG et cela représente quasi 90% de mes jeux. Après, quand un jeu est bon, peu m'importe qu'il soit un rpg ou non. Dead Space ou Monkey island sont excellents... ME 1 et 2 m'ont paru excellents. Leur trame narrative est épique: un space opéra frais ! (j'en ai un peu marre de star wars). Les ME m'ont procuré la puissance et l'intensité d'un bon film ou d'un bon roman.
#22

cerberus
Villageois

[quote name='Phenos' date='03/02/2012 - 22:21']Quitte à me répéter, ME3 est un excellent jeu, mais pas plus RPG que ME2. Je vais ré-écrire ma conclusion en gardant le sens initial, mais en plus explicite, parce que passer pour des puristes, tout sauf ça. Rôliste, point barre ;)

Du point de vue de la ligne éditoriale de RPG France, de mon point de vue de rôliste, ME3 n'a qu'un défaut: celui de ne plus être un RPG.

Sinon, je parle de ce que j'ai vu, pas de ce qui a été dit. Je précise par ailleurs en début d'article que j'ai pas pu achever la démo, et donc pas pu voir tous les dialogues (seulement prologue/début de Mars).[/quote]

Mon message ne se voulait certainement pas agressif !

Mais soit alors, je vous prie de bien vouloir m'excuser de demander pardon d'avoir dit que cet article sentait le purisme de rolliste !
Mais ... au fait, est ce que j'ai dit ça ? Non !

J'ai dit, et franchement, faut assumer un peu (Je dirais seulement que peut-être, je dis bien peut-être que mass effect, n'a plus vraiment sa place sur RPG france) que ce site abritait une communauté de gens assez puristes en ce qui concerne le RPG ! Et alors ? est-ce que c'est mal ? non ! Et puis c'est même normal après tout .. Je ne suis pas un puriste, mais moi même j'attends bien plus en terme de RPG dans ce ME3.

Néanmoins, il me paraît difficile de juger à priori de ce que sera l'aspect RPG de ce nouvel opus, alors qu'on a eu entre les mains qu'une version de démonstration (tout le monde sait à quoi sont destinées les versions de démonstration... à faire plaisir la masse qui veut de l'action) ne permettant que de jouer quelques minutes grand max,

SI lors du test complet du jeu, le contenu ne convient définitivement plus aux critères qui confèrent un jeu son caractère RPG, alors là ok !

Maintenant je suis un régulier de ce site même si je participe peu. J'exprime donc mon ressentit de ce que je lis. J'espère que ça ne dérange personne ...
#23

Killpower
Gobelin

Aucunement Cerbérus. Pas de problème. Parfois les mots peuvent être compris à double sens, c'est aussi cela le défaut de l'écrit et des forums.

Message édité pour la dernière fois le : 04/02/2012 à 09:17

#24

Phenos
Citoyen

Non ça ne dérange personne d'avoir des avis, bien au contraire le forum est là pour ça, et ma réponse n'était pas plus agressive que ta question, désolé si tu l'as prise comme telle, je souhaitais juste préciser le contexte (la preview ne se fondant que sur la démonstration, ainsi que la ligne éditoriale dans laquelle je place ME3) .

Du coup, rendez-vous est pris au test Cerberus, en espérant que j'ai tort sur l'aspect RPG .

Message édité pour la dernière fois le : 04/02/2012 à 13:50

#25

Caparzo
Seigneur

Ce que j'attends de ce ME3, c'est qu'il sorte enfin pour qu'ils puissent commencer à lacher quelques brides d'info sur DA3,

Je suis exactement du même avis que toi même si il est vrai que je suis assez impatient de terminer l'aventure de Shepard ! En ce qui concerne Dragon Age 3, j'espère que l'on aura plus d'informations à l'E3 2012 ou bien au Gamescom, ce serait logique, mais avec Bioware rien n'est vraiment logique.




Voir tous