Lundi 01 Juin 2020, 18:18     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Aztaka - Preview

par Mercks 31 Mai 2009 17:49 0

Enfant du soleil... Tu traverses la terre, le ciel... Cherche ton chemin... Na na na ! Certains d'entre vous auront peut-être reconnu le générique des mystérieuses cités d'or (ne vous plaignez pas vous auriez pu m'entendre). Ceci pour vous amener à découvrir un petit jeu sympatoche développé par le studio indépendant Citérémis. Aztaka est un RPG 2D old school vous plaçant durant l'époque précolombienne. Vous incarnez un jeune aztèque, censé être un demi dieu, du nom de Huitzilo (rien à voir avec Fiftycent) chargé de retrouvé des clés sacrés offertes par les dieux à son peuple. Bien entendu le mal étend son manteau noir sur la contrée et c'est à vous de libérer la jungle et les temples qui s'y trouvent.

 

 

 

Le jeu est en 2D à scrolling latéral à la Castlevania, l'effet de profondeur est bien retranscrit et donne une bonne impression de grandeur aux décors. Les graphismes, sous forme d'aquarelles, sont de toute beauté avec de magnifiques couleurs. Citérémis a fait beaucoup d'efforts au niveau du design, chaque tableau semble peint à la main. L'ensemble flatte l'oeil bien qu'on soit loin des effets next-gen des jeux actuels, les petites config seront donc à la fête. Côté son les effets sont moyens mais la musique rattrape largement l'ensemble. Si vous n'avez pas envie de faire avaler sa flûte de pan à Zamfir à chaque écoute, vous apprécierez forcement les envolées lyriques d'Aztaka. Le mélange de choeurs et de flûte sont vraiment magnifique. Certes certains morceaux se répètent mais ils ne deviennent pas saoulants à la longue, affaire de goût sans doute.

 

  

 

Le gameplay est extrêmement simple, vous vous déplacez et frappez grâce aux touches du clavier, tandis que la souris vous permet de déclencher des sorts avec un système de clic en rythme, ou à interagir sur votre environnement. Cette interaction se fait grâce à des boules d'énergie que laissent les cadavres de vos adversaires. A l'origine ces boules sont vertes et permettent d'agir sur la nature comme faire pousser des branches qui vous serviront de plate-forme. Utilisées sur certains elles changent de couleurs et permettent d'allumer des feux. Vous pouvez trouver des réceptacles afin de stocker ces fameuses boules d'énergie, mais une seule couleur par réceptacle, ce qui donne un plus au niveau stratégie. Aztaka laisse également la part belle à la plate-forme. De nombreux précipices parsèment votre route et atteindre certains niveaux demande un peu d'adresse et de réflexion.

 

 

 

Côté interface Aztaka joue la carte du classicisme, des icônes aux quatre coins de la fenêtre de jeu vous permettent d'accéder à votre inventaire ou encore à votre journal de quêtes. Divers bonus sont à découvrir dans les niveaux afin d'acquérir des pouvoirs divins. Ces pouvoirs sont offensifs (boule de feu par exemple) ou défensifs (barrière d'énergie). Les québecquois de Cirétémis nous offre là un travail de qualité qui rappellera à beaucoup d'entre vous les jeux sur lesquels on s'éclatait il y a 15 ans. Le jeu n'est accessible qu'en direct download pour une vingtaine d'euros et une démo est disponible. Pour les nostalgiques, et les autres, Aztaka apporte une bouffée de fraicheur à une industrie qui a oublié ce qu'originalité veut dire.

 

Pour acheter Aztaka, rendez vous sur le site de Cirétémis.





Voir tous