Vendredi 17 Novembre 2017, 22:04     Connectés : 12      Membres : 11


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Après Hadopi, Loppsi 2 : Internet verrouillé

par Phenos 27 Mai 2009 13:20 0

Hadopi décrié, Hadopi hué, Hadopi rejeté, Hadopi passé, Hadopi saisi par le Conseil constitutionnel sur 11 griefs d'inconstitutionnalité. Notre ministre de l'intérieur, après cet échec cuisant, propose un nouveau projet de loi et l'a présenté, ce midi au 13H de France 2... Parfois, on entend de telles âneries à la télévision que je regrette d'en avoir encore une, mais aujourd'hui, je me réjouis de l'avoir allumé en mangeant mon plat de coquillettes. Mon edito vilain du jour, donc.

 

Loppsi 2 est censée nous protéger contre la pédophilie et la pornographie. Mais derrière cette intention tout à fait honorable, se cache un dispositif sensé espionner l'utilisateur. Ce système nettement plus ambitieux que Dadvsi ou Hadopi, sera doté d'un milliard d'euros sur cinq ans et servira à filtrer le net. Big Brother inside. La ministre souhaite doter les policiers de chevaux de Troie, des techniques déjà utilisées par les pirates informatiques, pour espionner les suspects à leur insu. Ce mouchard sera capable de capturer, enregistrer et transmettre des données. Mais quelle autorité compétente vérifiera que les chevaux de Troie seront utilisés uniquement pour lutter contre la délinquance? Aucune, et c'est là le drame.

 

En plus de cela, la Loppsi va imposer aux FAI une obligation de filtrer les résultats de recherches. Une liste noire sera créée, regroupant tous les sites bloqués d'accès par le gouvernement. Fin du piratage, fin de la pornographie, fin du terrorisme? Certainement pas. Ces délinquants trouveront un moyen de passer à travers ces filets, qui sont jugés inefficaces et facilement contournables. Qui seront les premiers sanctionnés? Nous, les utilisateurs quotidiens du net. Il suffira d'étendre la liste des exceptions qui donnent droit au filtrage et il sera simple de censurer n'importe quel site. Les sites de jeux d'argent hébergés à l'étranger qui ne paient pas d'impôt, les sites de presse suspectés de diffamation, les sites protestant contre un nouveau projet de loi... Internet, qui permet à chacun de s'exprimer librement risque d'être verrouillé.

 

Troisième point majeur de la loi concernant Internet: le fichier Pericles. Capable de recouper des millions de données, ce logiciel informatique servira à débusquer les coupables. Initialement, les informations stockées étaient collectées uniquement au cours de procédures judicaires. Finalement, elle proviendront de "traitements automatisés de données à caractère personnel concernant toute infraction commise contre les personnes". Cartes grises, factures, permis de conduire, nous serons fichés sans aucune distinction ! La base de données contiendra des informations directement liées à la vie du citoyen.

 

Ces procédés sont honteux ! Cette loi est honteuse ! Où sont passées les libertés individuelles? Les droits de l'Homme que les français promeuvent à travers le monde? Nous reprochions à la Chine de censurer les sites contre le régime autoritaire en place? Les libertés, il faudrait les assurer en France avant de critiquer à tout vent ! M Bayrou, que l'on soit en accord ou non avec ses idées politiques, avait écrit, dans Abus du Pouvoir, une phrase légèrement parano: "Le président de la République actuel a un plan". Depuis que Monsieur Sarkozy est ministre de l'intérieur, il s'efforce de verrouiller le net, je prends pour exemple la loi Dadvsi. Sur ce plan, il avait indubitablement raison.

 

Dans quelques années, aurons-nous peur que notre PC soit espionné? Que notre vie soit surveillée? Nous pouvons, aujourd'hui, nous poser légitimement ces questions. Le gouvernement s'acharne à tenter de maîtriser les informations qui circulent sur le net. Le Monde, Libération, Numerama, ZDnet, ce sont des ténors d'Internet et ils s'inquiètent pour son avenir.

 

Ce qu'il faut comprendre, c'est que cette loi est encore plus dangereuse que l'était Hadopi. Espérons que les députés saisissent l'importance de l'enjeu, et que Loppsi restera à tout jamais un projet. Cette loi concerne plus généralement la délinquance, et les articles concernant le verrouillage d'Internet sont insérés dans un thème global. C'est surtout une manière de passer en douce ce qu'Hadopi n'a pas réussi dans une moindre mesure. Alors qu'Hadopi se limitait à la lutte contre le piratage, Loppsi permet de vous espionner légalement ! Il y a une dizaine d'années, cet article aurait ressemblé à une grosse plaisanterie. Aujourd'hui, c'est une triste réalité, et je suis très pessimiste quand à l'avenir de nos libertés sur le net.

 

-Phenos

 

Voir tous