Samedi 22 Septembre 2018, 11:32     Connectés : 7      Membres : 6


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Preview : GreedFall

par Caparzo 16 Fév 2018 10:00 18

Présenté pour la toute première fois en 2017, GreedFall s’était montré particulièrement discret, ce qui n’était guère étonnant. Le nouveau titre de Spiders est aujourd’hui de retour sur le devant de la scène à l’occasion du What’s Next de Focus 2018, et nous avons pu y jeter un œil. Voyons ce que nous réserve ce tout nouvel univers.

 

Le jeu vidéo est un art nous offrant de nombreuses possibilités d’évasion dans des mondes fantasmés aux règles plus ou moins réjouissantes. Ces univers possèdent la faculté de nous faire voyager parmi de nombreuses histoires, mais aussi de profiter d’une direction artistique faisant briller nos yeux de mille feux. C’est en tout cas de cette manière que j’aime à imaginer les jeux et, cela tombe bien, GreedFall semble être bien parti pour nous proposer au moins une partie des arguments susmentionnés. Nouveau titre développé par les Français de chez Spiders, GreedFall est un Action-RPG se déroulant à la troisième personne dans lequel nous incarnerons un homme ou une femme. Le jeu nous laissera effectivement la possibilité de personnaliser notre héros, comme ce fut déjà le cas dans les deux précédents jeux du studio. Le héros, parlons-en. Celui-ci est membre d’une famille de princes marchands, envoyé sur une île pour trouver le remède d’une maladie portant le nom de Malichore et ravageant le continent. Malgré ses bonnes intentions, il finira par se trouver très rapidement mêlé aux différents problèmes qui opposent les tribus autochtones, lesquelles possèdent un lien avec la nature, aux continentaux.

 

 

L’univers de GreedFall nous plonge dans une Europe fictive du 17ᵉ siècle où le thème de la colonisation sera bien évidemment mis en avant. Le joueur sera mené à trouver des compromis et des solutions pouvant contenter les uns et les autres, mais aussi lui-même puisqu'il ne sera pas sur cette île pour bâiller aux corneilles. La démo nous a d’ailleurs permis de découvrir l’une de ces quêtes mettant en avant Siora – la fille de la chef d'un des clans établis sur ces terres bien avant l’arrivée des continentaux – et au cours de laquelle le héros est chargé de faire baisser les armes à la tribu concernée. Les locaux posséderont d’ailleurs leur propre langage, mais nous ne savons pas réellement si celui-ci aura un quelconque impact sur la manière de jouer. Les choix et les conséquences seront toutefois au rendez-vous et le jeu nous laissera le pouvoir de vie ou de mort sur certains PNJ. Il nous donnera également l’occasion de récupérer jusqu’à cinq compagnons, provenant de chacune des factions disponibles.

La diplomatie tiendra ici un grand rôle, et Spiders nous a bien fait savoir que les combats prendront une place bien moins importante que dans leurs précédentes productions. Malgré tout, nous devrons quelquefois sortir l’épée du fourreau, et le résultat s’annonce pour le moment bien moins convainquant que les précédents points cités dans cette preview. Là où une certaine grâce semble s’écouler de l’aspect visuel du jeu, mais aussi de son histoire, les affrontements prennent quant à eux l’aspect d’une écharde s’étant logée sous un pied – le genre d’épine nous rappelant qu’un jeu peut très vite basculer vers un aspect bien plus déplaisant. Les combats sont pour l’instant particulièrement raides, et ce ne sont pas les nombreux coups de pied effectués tout aussi bien par le héros que par les ennemis qui viendront rendre le tableau plus idyllique. Heureusement, nous aurons la possibilité de mettre le jeu en pause pour choisir nos cibles, d’utiliser des armes à feux, mais aussi de la magie. Le monde GreedFall se montrera effectivement ouvert à cet art si mystérieux.

 

 

Puisque je viens d’évoquer l’art de manière générale, le titre de Spiders est ici grandement influencé par les peintres du 17ᵉ siècle comme ce cher Rembrandt. Les couleurs y sont chaudes, et les différents environnements devraient s’enorgueillir de posséder un charme faisant plaisir à la rétine. Nous avons ici pu découvrir une ville de type européen où les briques rouges viennent appuyer l’ambiance si particulière qui se dégage du jeu. D’autres environnements seront également disponibles, comme des forêts ou des marécages, mais sachez qu’il ne sera pas ici question d’un monde ouvert. GreedFall se divisera effectivement en seize zones différentes dans lesquelles nous pourrons profiter d’un cycle jour/nuit. Celui-ci pourra d’ailleurs venir influencer les quêtes du jeu.


 

Lorsque nous évoquons les jeux développés par Spiders, de nombreux poncifs semblent irrémédiablement resurgir à la surface, comme de trop nombreux combats ou une finition pouvant être bancale. Il est aujourd’hui difficile de savoir si GreedFall sera à la hauteur de nos espérances et si nous retrouverons les défauts qui ont pu faire si mal aux précédents titres du studio, mais le soft devrait tout de même réussir à nous transporter dans son univers. Sa direction artistique aux couleurs automnales semble effectivement se marier à merveille à son monde mettant en avant la dureté de la colonisation, mais aussi nous rappelant les bienfaits que peut nous proposer la nature. Le jeu ne devrait cependant pas tomber dans les clichés, puisque les choix moraux et sociaux devrait se montrer variés. Il ne reste maintenant plus qu’à espérer que les combat de GreedFall soient finalement bien meilleurs que ce qui nous a été montré lors de cette session. Sortie prévue sur PC, Xbox One et PlaySation 4 pour une date non encore annoncée.

Commentaires (18)

#2

Gaek_Shao
Guerrier

Hummm, ça à l'air bien sympa. Surtout si l'aspect combat est moindre par rapport à leur précédents jeux, il se pourrait que je me laisse tenter.

En tout cas, ils ne manquent pas d'idées, c'est déjà bon signe.
#3

Gloomseeker
Villageois

Je l'attends avec impatience.
#4

TrollTraya
Garde royal

L'aspect combat est toujours ce qui me rebute chez les jeux Spiders, alors si c'est encore une fois la même chose... Non merci.
Toutefois, j'attendrai un test lors de la sortie pour me faire une idée finale.
#5

ParazaR
Citoyen

Bonjour,

J'ai lu le captivant article de Caparzo puis regardé la bande-annonce pour m'apercevoir finalement que ....

Ô rage, ô désespoir, ce aRPG est réservé aux consoles !

Décidément, ce monde vidéo-ludique est cruel.

#6

Shaam
Grand chevalier

Il sort sur PC aussi !

Dans tous les cas c'est le RPG a venir qui me botte le plus pour le moment, le coté diplomatie et nature ont l'air chouette, j’espère qu'on aura quand même l'occaz de tout cramer.
#7

Gloomseeker
Villageois

Je dois être un alien mais j'aime bien les combats dans les jeux Spiders. J'ai jamais compris pourquoi ça faisait tout un pataquès sur le net. Leur vrai problème c'est le recyclage de zones à cause de leur budget limité. Ils ont les idées et l'ambition c'est les moyens qui manquent.
#8

Shaam
Grand chevalier

ça fait un pataquès a cause de la fluidité et de la frustration causé par le manque de celle ci. les Risens/Elex ont presque les même soucis.

Avec des arènes de combats petites, peu échappatoire, des animations balais dans le cul, lentes et facilement interrompues, du close combat, qui ressemble a du Dark Soul la rigueur et le temps de développement en moins parce que les combats ne sont pas le plus important dans un RPG.

Donc c'est du Dark Soul cheap, sans la difficulté parce que c'est pas le but, très visible dans BBF par exemple et surtout sans la récompense qu'on peu ressentir a finir un combat dans DS.

C'est donc frustrant dans la mécanique des combats et frustrant dans la mécanique de récompense, donc tout le monde chiale !

#9

Gloomseeker
Villageois

Pour moi l'influence est plus à chercher du côté de The Witcher 2 que des Souls mais tu as sans doute raison.

Il y a aussi le fait que bon nombre de joueurs refusent de s'adapter au jeu. BbF par exemple à été chroniqué par des you tubeurs daubés mais célèbres et ça a fait très mal.

Après Technomancer c'était beaucoup plus abordable mais tellement de recyclage et d'aller retour...

J'aime pas vraiment les Souls alors si c'était vraiment l'influence je devrais adhérer.

Message édité pour la dernière fois le : 16/02/2018 à 19:19

#10

jbbourgoin
Garde

C'est une bonne remarque. Parfois un système de combat passe mal parce qu'il brise des "standards" auxquels nous sommes implicitement habitués, ou que nous attendons.

Je crois que TW3 tombe un peu dans ce cas là. Quand je vois certains builds qui ont été fait dans ce jeu je me rends compte qu'il y a vraiment des gens qui ont appris à maîtriser ce système et à faire des trucs intéressants avec.

Le cas de Vampyr me semble aller dans le même sens. Gautoz pour Gamekult dit qu'en l'état le système est daubé, mais on ne me fera pas croire que les créateurs ne s'en seraient pas rendus compte.

Je crois surtout qu'ils ont créé un système qui fonctionne selon leur logique à eux, mais n'ayant pas une grande "expérience" du ARPG "mainstream" en terme de production, ils ne se rendent certainement pas compte à quel point il n'est pas facile d'accès pour les gens pour qui ce jeu n'est pas leur vie depuis plusieurs années.
#11

To_an
Garde

Vampyr et ce jeu sont sans doute les deux seuls titres qui vont peut être me réconcilier avec les jeux ces derniers temps, et le fait que les combats ne soient pas une nécessité ou une obligation, ça me va très bien. Comme dit plus haut par un gros orc vert (bleu ça n'existe pas, hein), il y a les dark souls pour ça, voire the surge il me semble (en fait j'en sais rien, j'ai à peine touché au premier et pas acheté le dernier). Maintenant, si cette phase (pompeuse, chiante et peu imaginative) de combats existe j'imagine qu'elle se doit également d'être aussi réussie que ce que le jeu propose d'autre, et je peux comprendre une certaine réserve. Mais clairement, mon accueil quant à cette production sera plutôt axé sur le reste, narration, écriture, ambiance etc ...

Et marrant Caparzo ta référence à l'école hollandaise, moi j'y verrai plutôt du Turner (XIXe). Il y a quelque chose de malsain tapi dans l'obscur et le noir de Rembrandt qui m'a toujours dérangé. Par contre, niveau contraste on y est, il n'y a pas de doute:)
#12

Iosword
Grand chevalier

Et marrant Caparzo ta référence à l'école hollandaise, moi j'y verrai plutôt du Turner (XIXe).

Vermeer et Rembrandt, ainsi que d'autres peintres flamands du XVIIe, sont les références de l'équipe de dev, dixit eux même .

A noter que, ayant moi aussi assisté à la présentation, je n'ai pas trouvé les combats si décevants que ça, ça se veut plus tactique que Technomancer et s’adapte aux armes de l'époque (notamment la rapière), ce qui rajoute encore de la rigidité sur un système qui l'a toujours été, mais qui peut être en jeu une bonne chose. Donc à voir lors des prochaines présentations, et bien sûr, en jeu quand il se laissera approcher.

Message édité pour la dernière fois le : 16/02/2018 à 22:19

#13

To_an
Garde

Merci Iosword, je ne suivais pas, j'étais au fond de la classe:)
#14

kworld
Chevalier

Il m'intrigue pas mal celui-là !
L'univers à l'air assez original et me plait bien !

Je n'ai joué qu'a Mars : War logs de chez Spiders et j'avais beaucoup aimé ( et les combats ne m'ont pas dérangé).
J'ai prévu de faire Technomancer, hélas ma liste de jeux en retard et surtout l'obligation de passer par Steam m'empêche d'y jouer ( Idéologiquement, mais surtout techniquement ^^ ).

Ce sera certainement pareil pour celui-ci... C'est dommage.
#15

EwokThisWay
Novice

Je suis en train de dévorer Technomancer qui est un petit bijou injustement lynché à sa sortie (malgré quelques défauts très apparents, on va pas se mentir. La finition est, clairement, bancale), je n'avais aucune idée que Greedfall était développé par Spiders, du coup je suis encore plus impatient, la hype est réelle !

En ce qui concerne les combat de Technomancer, je lis certain le comparant à du sous Dark Sould ou du sous Witcher. Bah en fait c'est exactement un mix des deux pour moi.
Le problème des combats répétitifs est surtout dû au manque de fast travel qui nous oblige à faire des tonnes d'aller et retour dans des zones ou les enemis respawn très rapidement...
#16

Shaam
Grand chevalier

Par contre peu de chance qu'il sorte cette année vu les previews :'(
#17

Marcheur
Seigneur

Par contre peu de chance qu'il sorte cette année vu les previews :'(


Je pense que Greedfall c'est sans trop s'avancer pour début / milieu 2019.
Ils ont l'air d'avoir beaucoup plus de moyens et de temps qu'habituellement, on est en face d'un autre cas que Technomancer où Bound by Flame qui ont été développé relativement vite (sachant qu'à l'origine Technomancer c'est Mars : Paradise Lost qui a été rebooté pour devenir un projet plus ambitieux, ce qui a certainement dû allonger le développement).

On verra mais pour une fois j'ai l'impression qu'on va "attendre" un jeu Spiders parce que tous les soucis les plus importants de leurs précédents titres étaient dû à un manque de temps / budget, et là ils ont le temps et semblent être mieux pourvu.

Je trouvais déjà Technomancer assez mûr dans sa proposition, si Spiders ne voit pas une nouvelle fois trop grand, on est sans doute devant le jeu qui convaincra plus large, même si je pense qu'il a été annoncé trop tôt.
#18

Iosword
Grand chevalier

Par contre peu de chance qu'il sorte cette année vu les previews :'(

Il n'est de toute manière pas prévu pour 2018, ni pour 2019 d'ailleurs. Aucune date n'a été annoncée.
#19

Shone
Garde

Le reproche que je peux faire à The Technomancer, c'est d'avoir une recette trop éculée. Mais je demeure fan(et ce depuis Mars War Logs)de l'univers qu'ils ont créé sur Mars. Malgré ses défauts, j'ai surtout vu des améliorations sur de nombreux points qui pêchaient auparavant dans leurs productions(notamment les compagnons. Clairement, ceux de Technomancer sont non seulement utiles mais intéressants. J'ai vraiment eu envie de tous les prendre avec moi pour en savoir plus sur leur compte). Manque clairement un acte au jeu, parce que "la contre attaque", c'est un peu la cut scène éclair pour limoger le méchant et hop on continue vers le devenir du personnage principal et la révélation finale.

Bound by Flame n'a franchement pas grand chose de très intéressant sur le fond ou la forme. Les compagnons sont vraiment clichés et sans la moindre profondeur. L'aspect possession était intéressant sur le papier, mais pas franchement passionnant dans le jeu.

Juste faut qu'ils arrêtent de penser que des boss fight contre des monstres démesurés ça peut être intéressant... Fin pas comme ils nous les servent en tout cas.

Je trouve que le propos de Gautoz sur Vampyr se tient totalement. T'as un jeu qui a toutes les qualités pour être un grand jeu, sauf qu'il se traîne un boulet énorme = son système de combat.
Non pas seulement pour la manière dont il est conçu, mais pour l'absurdité des situations qui génèrent ces combats dans un contexte où ils pourraient même ne pas exister.

C'est un aspect du jeu où on n'a pas le choix. Le passage forcé justifié par rien si ce n'est la facilité pas forcément cohérente de mettre de l'action pour rendre le jeu plus attractif à la vente.

Message édité pour la dernière fois le : 06/03/2018 à 23:55





Voir tous