Lundi 20 Novembre 2017, 04:53     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

[GC2017] Preview : Moonlighter

par Iosword 30 Aoû 2017 17:00 2

Tout joueur de RPG le sait : rares sont les donjons sans loot et, si les précieux butins récoltés au prix de la sueur et du sang de nos ennemis peuvent parfois nous servir, généralement nous collectons de l’équipement de bas niveau ou des objets aussi utiles que des épées brisées, des assiettes ou même de la glue. C’est pour cela que loot rime aussi avec négoce et qu’il nous faudra régulièrement nous alléger en revendant tout et n’importe quoi aux commerçants locaux pour collectionner de précieuses pièces d’or et ainsi devenir à la fois l’être le plus puissant de l’univers connu, mais aussi le plus riche. Pourtant, parfois, c’est aussi à nous de sortir notre bourse et d’accepter de l’alléger pour acheter des potions ou le dernier gambison à la mode. C’est ici qu’une question se pose : comment ce foutu marchand qui ne quitte jamais son échoppe peut-il avoir trouvé une armure en ébonite en parfait état, alors que nous qui en mangeons au petit dej’ les tertres les plus dangereux qui soient n’avons jamais eu la chance d’en trouver ?

 

Voilà la problématique à laquelle entend répondre Moonlighter, le titre vous place en effet dans la peau de Will, un jeune homme qui doit reprendre l’entreprise familiale et apprendre le dur métier de négociant. Sauf qu’à Rynoka, nom de notre petit village, les marchands ne se contentent pas d’acheter en gros pour revendre au détail, ou de produire quelques items pour les vendre à prix d’or. Non, ils doivent eux-mêmes aller chercher les matières premières et ces dites ressources ne peuvent être trouvées que dans les donjons, et plus particulièrement sur le corps de nos adversaires ou dans quelques coffres pour les chanceux. Aussi Moonlighter est un mélange assez original entre Action-RPG, avec quelques éléments issus du roguelite, et gestion. Pour faire simple, le jeu est divisé en deux phases distinctes : la nuit, où vous prendrez votre courage à deux mains et irez dans différents donjons, puis le jour, où vous pourrez interagir avec les habitants de Rynoka, crafter des objets chez des artisans ainsi qu’ouvrir votre boutique pour essayer d’écouler vos stocks.

 

  

 

Parlons dans un premier temps des donjons, dans sa version finale Moonlighter proposera plusieurs donjons différents, possédant tous plusieurs niveaux, ici je n’ai pu explorer que le premier prenant place dans un biome absolument classique – comme les screens le montrent. Généré aléatoirement, ces donjons fonctionnent comme ceux d’un ancien Zelda ou d’un Binding of Isaac à savoir que vous avancerez pièce par pièce dans des salles où des surprises plus ou moins sympathiques vous attendent – des bassins régénérant aux monstres, en passant par des pièges. À noter qu’au contraire d’un Zelda, il ne semble pas y avoir d'énigmes ou puzzles, simplement des salles à nettoyer. Vous vous en doutez chaque biome aura son bestiaire, et chaque ennemi ses patterns spécifiques, sachant que notre personnage se battra majoritairement au corps à corps même s’il sera possible d’avoir un arc – pour le reste, on retrouve le classique duo épée/bouclier, des épées longues, des lances et des gants de combats.

Si Moonlighter se joue bien et est assez intuitif, il est bon de préciser que le personnage ne peut attaquer que dans les quatre directions cardinales et n’est pas bien rapide : une inertie qui sera déroutante au début – surtout pour ceux qui ont l’habitude des roguelites actions se jouant comme des twin-sticks shooter. Au fur et à mesure de votre progression vous récolterez divers objets, généralement des composants, vous permettant de faire du craft. Et si vous arrivez suffisament loin vous pourrez passer au niveau suivant, mais si vous désirez sortir du donjon deux options s’offrent à vous : la mort, qui n’est guère une bonne idée, car vous perdrez tous les objets de votre sac et ne pourrez conserver que les cinq items présents dans vos poches – vous pourrez alors tenter de recommencer le donjon en concervant ces dits objets ou retournez en ville.

 

  

 

Seconde possibilité : le talisman de marchand que vous trouvez au début du jeu et qui vous permet de transformer n’importe quel item en pièces sonnantes et trébuchantes depuis votre inventaire – pour un prix dérisoire, précisons-le, c’est donc utile pour sortir des donjons ou se débarrasser de ce qui est invendable, mais n’est en rien rentable. Ce talisman vous permettant aussi, contre trois cents pièces d’or, de rentrer chez vous avec votre collecte du jour. Une fois sorti il est temps pour vous d’aller dormir, sachant qu’il vous est aussi possible de croiser quelques PNJ insomniaques - plus nombreux en début de soirée, qu'à votre retour d'expédition. Après une courte nuit de sommeil, vous pourrez à nouveau vous promener dans un village bien plus animé, accepter des quêtes de certains PNJs et surtout aller à la rencontre des cinq autres commerçants du coin – seul trois étaient ici accessibles : l’alchimiste, le forgeron ainsi qu’un revendeur pouvant vous fournir certains composants. C’est grâce à eux que vous transformerez de la gelée en potion ou un lingot acier en une belle arme – ces services étant bien entendu payants.

Ensuite ce sera à votre tour d’ouvrir votre échoppe, de gérer vos stocks et les prix des différents objets pendant que divers PNJ viendront faire un tour chez vous. Notons qu’il vous sera possible d’agrandir votre boutique pour posséder plus d’étals et d’emplacement de stockage, ainsi que d’acheter des améliorations pour vos coffres, votre lit – ce qui vous améliora votre santé –, votre caisse enregistreuse – pour forcer les PNJ à vous offrir un pourboire – ou encore d’acheter des étals spéciaux vous permettant de solder des produits. Avant de vous confier les secrets de vente de Will, il faut savoir que si vous pouvez passer autant de temps que vous le désirez dans les donjons, ce n’est pas le cas de la phase de vente où le temps s’écoule en temps réel et vous forcera à clore votre établissement au crépuscule.

 

  

 

Pour parler votre activité commerciale en tant que telle, au départ Will ne possède aucune connaissance et, comme vous êtes libres de vos prix, il vous faudra mêler hasard et prudence pour ne pas vous retrouver à proposer un à prix d’or une branche de bois ou demander quelques piécettes pour une précieuse gemme. Les différents PNJ viendront regarder vos étals et des émoticônes s’afficheront au-dessus de leur tête vous indiquant si vous en demandez trop ou trop peu. En outre, un codex se remplira au fur et à mesure – sachant que vous êtes libre de changer les tarifs à n’importe quel moment. Une fois  le juste prix trouvé, il faudra faire attention à l’offre et la demande – là encore indiqué sur le codex –, s’il faut bien sûr profiter d’une mode passagère pour écouler vos stocks, il ne faudra pas inonder le marché au risque de devoir passer par la case solde et risquer de ne faire aucun profit.  

 

Ayant eu l’occasion de découvrir le projet sur le salon, avant de pouvoir y jouer via une build beta une fois rentrée, il me semble avoir fait un tour assez complet de ce que proposera Moonlighter. Le projet, développé par Digital Sun et édité par 11 bit Studios, est prometteur et les deux heures passées en sa compagnie ont été tout à fait plaisantes. En revanche, si la formule fonctionne, il nous faudra attendre la fin de cette année 2017 pour savoir si le titre arrivera à se renouveler, à proposer de nouvelles mécaniques sur le plan des donjons comme sur celui de la gestion, ainsi que des quêtes intéressantes – celles-ci n’étant pas encore implémentées.

Commentaires (2)

#2

RealOkau
Villageois

Bonjour,

Est-ce que quelqu'un sait si de nouvelles langues sont prévues pour le titre ? (Merci)

Sinon je retourne bouder dans mon coin...
#3

Iosword
Grand chevalier

Est-ce que quelqu'un sait si de nouvelles langues sont prévues pour le titre ? (Merci)

Moonlighter devrait être traduit en français pour sa sortie, si tout va bien.




Voir tous