Jeudi 23 Novembre 2017, 08:26     Connectés : 8      Membres : 7


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

[GC2017] Preview : Call of Cthulhu

par Caparzo 29 Aoû 2017 10:00 4

Année après année, il est toujours plaisant de découvrir des jeux qui ne cessent de se montrer à nos yeux. Ces titres finissent par devenir des membres à part entière de la famille du fait de leur présentation annuelle, mais ils arrivent toujours à nous provoquer un petit pincement au cœur lorsque nous savons que ce sera la dernière fois que nous les verrons avant leur sortie officielle. Cette fois-ci, c'est au tour de Call of Cthulhu de me provoquer ce sentiment.

 

C’est avec un sentiment de tristesse mêlé à une certain excitation que j’ai pu redécouvrir un beau matin lors de cette Gamescom 2017 le dernier né des français de chez Cyanide, à qui nous devons déjà un très grand nombre de jeux aux styles variés. Cette fois-ci, ces derniers s’essayent à l’horreur psychologique avec Call of Cthulhu, un jeu directement tiré de la licence du jeu de rôle papier de chez Chaosium se déroulant dans l'univers de H.P. Lovecraft. Malgré une installation bien trop hasardeuse de ma personne sur un siège qui, semble-t-il, avait souhaité faire sentir une souffrance bel et bien physique à mon petit dos, j’ai pu découvrir lors de cette présentation chez l’éditeur Focus Home Interactive la toute nouvelle démo de Call of Cthulhu. Incarnant le personnage d’Edward Pierce – un détective, vétéran de la Grande Guerre –, le joueur devra mener ici une enquête sur la mystérieuse disparition de Sarah Hawkins, une peintre fraîchement installée dans le manoir familial sur l’île de Dark Water. Avec un nom pareil, vous vous doutez bien que cette île sera loin d’être un havre de paix.

 

  

 

Contrairement à la précédente démo qui nous avait permis de jeter un œil sur quelques-unes des actions que nous pourrons accomplir dans le manoir, celle de cette année nous a fait découvrir le tout premier contact entre le héros et la population locale lors de la seconde mission du jeu. Après avoir passé quelques minutes à parler avec le capitaine du bateau emmenant Edward à sa destination – capitaine qui, au passage, semble être la seule personne censée du coin, ce qui n’est pas fait pour nous rassurer –, nous avons pu apercevoir les quelques lieux accessibles directement sur la carte, ainsi que voir se détacher dans le lointain le fameux manoir. Je ne l'ai pas encore précisé dans cette preview, mais ce Call of Cthulhu utilisera un système de zones ouvertes plus ou moins importantes permettant au joueur de mieux se focaliser sur le contenu. Celui-ci devrait se montrer important de par le nombre de possibilités qui s’offrira au joueur, mais nous y reviendrons. Pour terminer ce petit tour d’horizon, ainsi que pour vous donner une idée de sa grandeur, ce port contient une capitainerie, un bar, quelques habitations, mais surtout des entrepôts. La dimension est donc plutôt réduite, mais l’ambiance pesante ainsi que la relative lenteur des mouvements du personnage se prêtent très bien à cette petitesse.

Détective de son état, Edward commencera donc son enquête dans ce port – et quoi de mieux qu’un bon bar pour écouter tous les ragots du coin. Vous vous en serez douté, la population locale n’est pas très loquace, et il ne faudra pas vraiment compter sur une approche directe pour en apprendre plus sur les questions qui concernent la disparition. Heureusement, le joueur aura l’occasion de lire des journaux ou autres cahiers pour trouver des indices et éclaircir les sujets bien trop obscurs. Au fur et à mesure de nos découvertes, de nouvelles propositions de dialogues feront leurs apparitions. En revenant par exemple voir ce cher capitaine qui n’a pas sa langue dans la poche, vous pourrez choisir de nouvelles options de dialogue. Le monde de Call of Cthulhu sera loin d’être statique, et vous ne devrez pas hésiter à parler une ou plusieurs fois à des personnages déjà vus après avoir débloqué des indices.

Puisque nous sommes après tout dans un RPG d’investigation, le joueur possédera de multiples compétences lui permettant de venir à bout de ses recherches d’une façon ou d’une autre. Ces dernières se diviseront en quatre catégories : compétences sociales pour les dialogues, compétences professionnelles pour l’investigation, le savoir pour tout ce qui a trait à l’occultisme, ainsi que les compétences physiques pour définir notre faculté physique et notre habileté à crocheter des serrures. Selon les évolutions que nous donnerons à ces différentes aptitudes, le personnage principal pourra réagir de façon plus ou moins concernée et efficace. Lors de la présentation, nous avons en effet pu jeter un œil sur de mystérieux symboles gravés sur le paroi d’une grotte. Ne possédant pas un savoir occulte élaboré, Edward s’est seulement permis de faire une remarque simple ne nous permettant pas d’en apprendre plus à ce sujet. S’il avait possédé à ce moment-là des compétences plus avancées, alors nous aurions pu déchiffrer le message. Ces aptitudes viendront donc forger le caractère de notre personnage et la façon dont vous avancerez dans l’histoire. Les skillchecks seront également présents dans les différents dialogues du jeu et feront évoluer l'action de différentes façons selon nos réussites et nos échecs.

 

  

 

Pour terminer sur une note bien plus artistique, qui est cependant très importante pour un jeu se déroulant dans l’univers de H.P. Lovecraft, sachez que Call of Cthulhu utilisera un moteur graphique tout à fait honnête. Ne vous attendez pas ici à un déluge d’effets, mais cette relative sobriété nous permettra de profiter d’environnements à la direction artistique soignée. Celle-ci mettra effectivement en avant une ambiance poisseuse et humide où l’obscurité et le brouillard semblent régner en maître même en plein cœur de la journée. Finalement, et bien que cette direction artistique devrait être réussie, Call of Cthulhu nous fera voyager dans un monde connu et ne devrait pas dépayser les amateurs de cet auteur américain passé maître d’une certaine horreur en compagnie de ce cher E.A. Poe.
 

Prévu pour voir le jour à la fin de l’année 2017 tout aussi bien sur PC et Xbox One que PlayStation 4, Call of Cthulhu possède énormément de charme. Misant avant tout sur l’investigation en mettant à la trappe l’action telle qu’elle pouvait exister dans un jeu comme Dark Corners of the Earth, le titre de Cyanide devrait nous plonger dans un monde lugubre où notre santé mentale jouera un rôle important. L’investigation tiendra donc une place majeure, et nous devrons compter sur les compétences variées d’Edward Pierce pour venir à bout de cette enquête aux multiples facettes. Entre réalité et horreur, le joueur devra faire des choix et éviter de sombrer dans la folie. Vivement.

Commentaires (4)

#2

Vorakesh
Citoyen

mmmmmmmmmmmmmmmmmhhhhh celui ci me tente vraiment, en espérant que ce ne sera pas une déception!
#3

Nehria
Citoyen

Le potentiel de l'univers de H.P. Lovecraft est énorme, tous les rolistes peuvent le certifier. Donc, partir sur ce terrain et faire un jeu nommé Call of Cthulhu ne peut pas être aisé. Pas d'action à l'horizon ? cela me convient très bien même.
On en attend tous beaucoup, peut-être trop, mais on parle quand même d'une oeuvre de Lovecraft.
Allez, on croise les doigts ;)
#4

waylander
Citoyen

Moi, j'ai joué au jeu de rôle l'appel de Cthulhu. Eh bien j'espère qu'il ne sera pas trop fidèle au jeu de rôle. L'ambiance est bien rendue, mais il faut savoir que chaque fois que ton personnage voit un grand ancien, tu dois jeter des dés pour ta santé mentale. Mon perso est devenu fou au bout d'une demi heure de jeu. Après tu peux rester regarder les autres jouer, mais c'est pas terrible.
#5

Iosword
Grand chevalier

L'ambiance est bien rendue, mais il faut savoir que chaque fois que ton personnage voit un grand ancien, tu dois jeter des dés pour ta santé mentale.

Ici cela fonctionne assez différemment, ta barre de santé mentale est comme une barre de vie que tu pers au fur et à mesure en situation de stress. Imaginons que ton personnage soit claustrophobe : passer dans des tuyaux ou s'enfermer dans un placard pour te cacher l’abaissera et, bien entendu, regarder dans la direction d'un grand ancien aura le même effet, mais si tu te caches bien elle se régénère au fur et à mesure. En outre, certains items seront là pour t'aider à la faire baisser plus ou moins vite - après on verra bien en jeu, mais voilà les infos que nous avons pour le moment.

Message édité pour la dernière fois le : 30/08/2017 à 23:59





Voir tous