Vendredi 18 Août 2017, 06:55     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Du RPG aux cartes : Gwent - The Witcher Card Game & The Elder Scrolls Legends

par Iosword 10 Oct 2016 10:00 16

Le jeudi 18 août, Caparzo et moi-même étions à la Gamescom, un salon dont nous n'avons pas tout à fait fini de vous parler bien que nous soyons déjà en octobre. Ce jeudi 18 août donc, nous sommes allés petit-déjeuner chez CD Projekt, mais comme nous ne sommes pas que des opportunistes, ce fut pour nous l'occasion de découvrir la version Trading Card Game (TCG) du Gwent – nommé le Gwynt sur nos terres francophones pour une raison inconnue. Cet été était aussi, pour Zenimax, le moment choisi pour passer en bêta publique son nouveau Free-to-Play, un TCG là encore, The Elder Scrolls Legends. Bien que les jeux de cartes soient hors de notre ligne éditoriale et qu'il est probable que le site n'en reparle jamais, ces deux licences nous sont chères et nous avions envie d'en glisser un mot. Bonne lecture !

 

 

Avant de débuter et bien qu'il aurait été intéressant de comparer mes impressions avec The Elder Scrolls Legends, sachez que je vais ici seulement me concentrer sur Gwent : The Witcher Card Game. Voilà qui est dit. Lorsque The Witcher 3 : Wild Hunt est sorti en mai 2015, celui-ci en a surpris plus d'un grâce à ses graphismes faisant pétiller nos petits yeux, son histoire principale bien écrite, ses personnages hauts en couleur ainsi que grâce à son monde ouvert d'un réalisme saisissant. Un peu trop d'ailleurs au vu de l'ennui que j'ai pu éprouver après avoir compris que celui-ci n'allait pas forcément me surprendre. Toutefois, ce troisième opus a également su se démarquer de la concurrence en proposant un mini-jeu qui ne serait pas qu'un simple accessoire conçu pour nous faire passer cinq minutes entre deux quêtes héroïques. Le gwynt – ou gwent dans la langue de Shakespeare – est en effet un jeu de cartes aux règles simples au demeurant, mais terriblement addictif de par son principe. Pour le dire tout simplement, il m'est souvent arrivé de faire de longues sessions de jeu seulement pour affronter mes adversaires au gwynt et récupérer de nouvelles cartes plus ou moins dévastatrices. La seule limite de ce mini-jeu était l'IA qui ne faisait pas forcément des merveilles.

 

 

Aujourd'hui, les développeurs polonais de chez CD Projekt RED semblent avoir trouvé une bonne solution pour remédier à cette lacune en faisant du gwynt un jeu à part entière totalement jouable en multijoueur. C'est donc lors d'une petite présentation s'étant déroulée à la Gamescom 2016 que j'ai pu découvrir la partie multijoueur de Gwent : The Witcher Card Game. Après nous avoir demandé si nous connaissions les règles du jeu en levant tout simplement le doigt comme à l'école primaire, les développeurs nous ont fait affronter les adversaires se trouvant en face de nous. Autant le dire tout de suite, ce face à face s'annonçait déjà pour moi comme grisant et électrique. La caméra s'attardait en gros plan sur nos yeux, laissant apparaître des gouttes de sueur faisant écho au stress de la situation que nous pouvions éprouver.

Bon oui, je m'égare un peu, surtout que mon adversaire ne semblait finalement pas connaître si bien que cela les règles du jeu et ma victoire avait un petit goût amer. Si j'avais pu lui venir en aide pour me contrer efficacement je l'aurais bel et bien fait. Ceci étant dit, il est maintenant temps que je m'attarde un peu sur le jeu en lui-même. Oubliez la belle interface du gwynt dans The Witcher 3, celle du TCG sera très différente esthétiquement, mais elle reprendra les principales caractéristiques de fonctionnement du jeu d'origine. Nous y retrouverons en effet les trois lignes par joueur simulant le champ de bataille, la défausse, la pioche ainsi qu'une carte roi permettant d'effectuer des effets uniques. Eredin chez les Monstres pourra par exemple venir sur le champ de bataille en tant que carte héros. Foltest du Royaume du Nord aura quant à lui la possibilité de dupliquer une carte se trouvant sur le champ de bataille. Il existera bien évidemment plusieurs cartes roi.

 

 

Les trois autres factions jouables seront les Scoia'tael, Nilfgaard ainsi que Skellige. Les cartes météo seront également une nouvelle fois de la partie pour réduire les points d'une ligne complète. Des différences se feront toutefois sentir au niveau des aptitudes de certaines cartes, comme l'espion qui pourra bel et bien piocher deux cartes comme auparavant, mais l'une sera visible et l'autre masquée. Le joueur devra donc choisir l'une des deux cartes et renvoyer celle qui n'aura pas été choisie dans le deck. En début de partie, il ne sera également plus question de défausser seulement deux cartes maximum pour en choisir deux nouvelles, mais bien trois cartes. Vous l'aurez compris, les habitués ne seront définitivement pas perdus et la toute nouvelle interface devrait briller par son esthétique réellement réussie.

Toutefois, le multijoueur n'est pas non plus le seul élément du jeu puisque comme peuvent le faire des titres comme The Elder Scrolls : Legends, Gwent : The Witcher Card Game nous proposera également une partie solo qui devrait se montrer plus que conséquente. Celle-ci nous permettra de vivre de multiples campagnes nous permettant d'incarner bien évidemment Geralt de Riv, mais aussi des personnages plus ou moins connus de l'univers. Lors de la démonstration, nous avons pu découvrir que cette partie solo utilisera de la 2D isométrique pouvant rappeler les comics, et nous proposera de déambuler dans un open world. Les différents personnages pouvant intervenir dans l'histoire seront totalement doublés et les actions contextuelles se feront via un écran proposant du texte, des dessins ainsi que des choix multiples. Pour vous faire une idée, Pillars of Eternity utilisait ce système pour mettre en scène des actions du même type, bien que ce ne soit pas le seul à utiliser un système de la sorte. Lors de nos différentes batailles, nous pourrons bien évidemment gagner de nouvelles cartes superbement animées, mais il va de soi que ces cartes ne seront pas utilisables pour le multijoueur. Il nous faudra compter dans les dix heures de jeu par campagne, ce qui est tout de même un point très positif.

 

 

Contrairement à ses concurrents pouvant également provenir de grosses licences comme le TCG édité par Bethesda, Gwent : The Witcher Card Game semble proposer un système de jeu unique se basant sur celui ayant acquis ses lettres de noblesse dans The Witcher 3. Les amateurs de cet univers devraient donc être conquis, mais il en va de même pour ceux n'aimant pas forcément les jeux de cartes tels que nous pouvons en trouver par millier sur la plateforme de téléchargement Steam. La bêta fermée du jeu débutera dès le 25 octobre 2016.

Caparzo

______________________________________________

 

 

Joueuse de TCG j’ai été. Nous sommes dans les années 90 et les cartes à collectionner déferlent sur le monde : Magic : The Gathering, Pokémon, Yu-Gi-Oh! et bien d’autres ont, aux côtés des figurines Warhammer et des jeux vidéo, ruiné de nombreux parents. J’étais de ceux qui ont cédé à l’appel des boosters que l’on trouvait alors chez n’importe quel buraliste, qui ont troqué des cartes contre des services, des vieux jouets inutiles ou tout autre objet d'importance négligeable. Collectionner des bouts de carton ne m’a jamais intéressée, en revanche, j’espérais un jour concevoir le meilleur deck de Magic qui soit. Puis les années ont passé et, avec l’âge, est venu le temps de choisir entre offrir son PEL à Wizards of The Coast ou satisfaire son banquier, j’ai choisi la seconde option. S’il m’arrive encore de ressortir mes decks pour des fins de soirées arrosées, ne nous mentons pas, ceux-ci prennent la poussière.

 

 

Cette nostalgie est celle qui me lie au TCG, celle qui me fait essayer tous les jeux vidéo du genre qui fleurissent depuis quelques années. C’est aussi la cause de mon trop rapide ennui sur nombre d’entre eux. Aucun jeu n’arrive à créer une véritable dynamique satisfaisante entre les deux joueurs, à être suffisamment complexe sans être une bête resucée ; en bref, aucun n’égale le messie qu’est Magic à mes yeux – et le jeu vidéo officiel est une sombre arnaque dont nous ne parlerons pas ici. Tout ceci étant dit, vous imaginez peut-être mon désamour pour le Gwent ; si je ne nie pas son intérêt en tant que mini-jeu, je doute de sa capacité à s’émanciper de Geralt et à devenir un jeu s’inscrivant dans le temps. Car TCG rime avec saison, classement, deck building et extension, un TCG ne se construit pas en un jour et doit savoir rester équilibré au rythme des sorties.

Le Gwent est un jeu déséquilibré aux règles inutilement complexes, et si celles-ci fonctionnent quand un ordinateur est là pour vous assister, difficile d’en dire autant quand vous jouez avec les cartes physiques fournies avec les versions collectors des DLC. Cet équilibrage est, de l’aveu même des développeurs, leur plus grand défi avec cette troisième itération. Le jeu se doit d'être amusant, aussi bien en solo qu’en multijoueur où les cartes seront sensiblement différentes. Malheureusement, nous n’avons pu faire que deux parties, n’avons eu aucune information sur le deck building et sur la manière dont nous obtiendrons de nouvelles cartes. Ces questions étant centrales à mon sens, la bêta devra y répondre et prouver – ou non –  le potentiel du titre. Et s’il est certain que je ne suis pas le public visé, j’espère que les fans y trouveront leur compte.  

Les Polonais rebelles ne sont donc pas les seuls à vouloir leur propre TCG et, poussé par un désir probablement mercantile, Zenimax a mandaté Dire Wolf Digital sur un jeu de cartes usant de la licence The Elder Scrolls – notons que le studio n’en est pas à son coup d’essai, aussi bien en physique qu’en digital. Après un trailer à l’E3 2015 n’ayant emballé personne, le jeu est finalement sorti en bêta fermée, puis ouverte, durant l’été 2016. La première chose qui frappe, une fois le jeu et le client Bethesda.net installés, est l’esthétique du titre : les illustrations sont de grande qualité et le style revient aux racines de la série en nous rappelant, non sans plaisir, la direction artistique d’Arena et de Daggerfall.

 

 

Seulement, si les illustrations sont un excellent argument et le titre superbement animé, cela ne suffit pas à en faire un bon jeu de cartes. En l’état, The Elder Scrolls Legends a un potentiel certain. Pour faire simple, Legends est un Hearthstone amélioré n’hésitant pas à piquer des idées encore non utilisées de Magic. Le plateau de jeu est divisé en deux parties, gauche et droite, et certains effets s’appliquent sur l’un ou l’autre des côtés, comme la furtivité qui empêche de cibler une carte lors qu’elle vient d’être posée. La gestion des ressources permettant d’utiliser des cartes est simpliste : les joueurs gagnent un point de mana par tour et certaines créatures et/ou certains sorts peuvent modifier cela. Les créatures, quant à elles, disposent de points de vie et d’attaques, et certaines d’entre elles offrent des effets divers et variés (poison, pioche, garde, dégâts à l’autre joueur, etc.). Les écoles de sort rappellent d’ailleurs les classiques du genre et, de ce côté-là, le jeu de Dire Wolf ne révolutionne rien.

L’originalité du titre est à chercher dans la gestion des points de vie et dans le système de prophétie qui y est lié. Vous disposez de trente points de vie, et la première fois que ceux-ci tombent à 25, 20, 15, 10 et 5, une rune se brise. Celle-ci vous permet de piocher une carte et, si cette carte est dite de prophétie, vous pouvez la jouer gratuitement. Ce système a deux atouts : le premier est qu’il permet à un joueur d’agir pendant le tour d’un autre, une dynamique manquant à beaucoup de TCG, le second est qu’en piochant des cartes, cela vous permet parfois de vous sortir d’une mauvaise passe. Malheureusement, à l’heure actuelle, ce système n’est pas parfaitement équilibré et si vous ne perdez pas de points de vie, selon le deck que vous jouez, vous risquez très vite de vider votre main et, peut-être, de perdre la partie sans vous y attendre. Ceci étant dit, une bêta servant à cela, j’espère que Dire Wolf saura équilibrer son titre et enrichir le système de prophétie.

 

 

En outre, autre singularité, le jeu vous invite à choisir une race de héros – que vous pouvez changer à tout instant –, ce qui vous permettra d’augmenter vos chances de piocher des cartes qui vous intéressent. De plus, à force de combat, certaines cartes pourront évoluer et le jeu vous laissera, la plupart du temps, le choix entre deux itérations. Aussi, si les TCG vous intéressent, le jeu étant free-to-play, je vous encourage à jeter un œil sur celui-ci, qui a bien plus de potentiel que ce que nous aurions pu croire, même si en l’état l’équilibrage imparfait m’a fait déserter les serveurs. Seul vrai regret, la campagne solo, obligatoire pour débloquer des modes de jeu et les decks de base, qui est assez longue et peu intéressante.

Iosword

Commentaires (16)

#2

Percival
Paladin

Merci pour vos comptes-rendus sur ces 2 TCG, Caparzo et Iosword !

J'aurais 4 questions à vous poser :

1) Combien de temps dure la partie solo du jeu Gwent: The Witcher Card Game ?

2) Quel est l’intérêt de jouer à ce TCG quand on a déjà joué au Gwynt via TW3 et qu'on a les 4 decks physiques offerts avec l'achat des 2 extensions de TW3 pour jouer en famille ou entre potes ?

3) Qu'apporte-t-il de plus mise à part sa partie multijoueur ?

4) Combien noteriez-vous sur 10 ce jeu d'après vos premières impressions ?

Message édité pour la dernière fois le : 10/10/2016 à 16:55

#3

Iosword
Grand chevalier

1) Difficile de juger sur des parties réalisées sur un salon, personnellement j'en ai fais deux de quinze minutes je dirais si on enlève le temps de présentation. La où Caparzo en a fait une seule, mais plus longue.
Edit : Mal lu, tu parlais du solo. Comme l'a dit Caparzo, selon les développeurs cela durera 10 heures par campagne, le nombre de campagne étant inconnu.

2 et 3) Comme dit, l’intérêt est que c'est une autre itération. Ce n'est plus un mini-jeu, ni des goodies physiques plus ou moins fonctionnel, c'est un TCG. Donc un jeu de carte qui se base surtout sur son multijoueur, qui propose un autre équilibrage, d'autres cartes, du deckbuilding et les probables extensions au fur et à mesure du temps. A cela tu peux ajouter les campagnes solo et le fait que le jeu sera en free-to-play donc que tu ne perds rien à essayer.

4) Je ne note pas des jeux sur des impressions , il est encore trop tôt pour juger de la qualité du jeu. Personnellement, je n'ai pas du tout adhéré, je trouve le jeu bancal et il est probable que je n'essaie pas la bêta quand elle sera disponible. Mais, comme dit aussi, je ne pense pas être le public visé.

Message édité pour la dernière fois le : 10/10/2016 à 17:15

#4

Percival
Paladin

Merci pour tes réponses, Iosword !

Je ne savais pas que ce TCG était un free-to-play.

Personnellement, je n'ai pas du tout adhéré, je trouve le jeu bancal et il est probable que je n'essaie pas la bêta quand elle sera disponible.

En même temps, j'ai cru comprendre que tu n'avais pas aimé les autres itérations du Gwynt.

Message édité pour la dernière fois le : 10/10/2016 à 17:38

#5

Shaam
Grand chevalier

En meme temps les jeux vidéo de carte c'est nul !
#6

Caparzo
Seigneur

1) Difficile de juger sur des parties réalisées sur un salon, personnellement j'en ai fais deux de quinze minutes je dirais si on enlève le temps de présentation. La où Caparzo en a fait une seule, mais plus longue.


Je n'ai fait qu'une seule partie, mais je suis venu t'aider sur ta seconde que tu étais en train de faire contre la développeuse. Grâce à mon aide on a fini ex æquo :p
#7

Iosword
Grand chevalier

Je n'ai fait qu'une seule partie, mais je suis venu t'aider sur ta seconde que tu étais en train de faire contre la développeuse. Grâce à mon aide on a fini ex æquo :p

C'est ton interprétation, moi je me souviens que j'avais lâché la souris et que je prenais des notes pendant que tu tentais de me dire "fais ci, fais ça". Me souviens même avoir fini par te donner la souris avec un "cadeau, et laisse moi écrire"
En même temps, j'ai cru comprendre que tu n'avais pas aimé les autres itérations du Gwynt.

C'est bien pour cela que je dis ne pas être le public. Ceci étant dit, comme c'est un TCG, s'il est bancal (en terme d'équilibrage) ça va poser problème pour encourager les joueurs à continuer.

Message édité pour la dernière fois le : 10/10/2016 à 18:49

#8

herbert1980
Villageois

Je trouve TESL excellent. Le système de prophétie bien vue et de pioche tout les 5 points de vie perdu empêche les deck trop agressif. Néanmoins jouer de façon trop "contrôle" peut être puni car certaines cartes on des effet spéciaux si vous avez plus de points de vie de votre adversaire.
Le jeu est assez différent de Heartstone et beaucoup moins aléatoire même si l'aléatoire fait partie intégrante de ce genre de jeu.
#9

Nayto
Garde

En ce qui me concerne, le Gwynt a été un réel coup de coeur.

J'étais déçu d'apprendre que le poker à dès, présent depuis le premier opus de The Witcher, avait disparu au profit d'un jeu de cartes qui restait assez mystérieux; après plusieurs parties, je me suis vite rendu compte que c'était très addictif et très bien réalisé.

Un véritable jeu dans le jeu, et je comprends parfaitement la popularité du truc.
#10

Vorakesh
Citoyen

Ce ne sont pas des jeux vidéos mais pour rebondir sur tes propos Iosword :
C’est aussi la cause de mon trop rapide ennui sur nombre d’entre eux. Aucun jeu n’arrive à créer une véritable dynamique satisfaisante entre les deux joueurs, à être suffisamment complexe sans être une bête resucée ; en bref, aucun n’égale le messie qu’est Magic à mes yeux


Je te conseille de tester un LCG (un jeu de cartes non à collectionner, comprendre avec plein d'extensions, mais toutes les cartes dans chaque paquet) : LOTR LCG. C'est un jeu coopératif à la plastique superbe qui peut même être joué en solo, sans être inintéressant, bien au contraire. La base pour poser des cartes reste celle de quasi n'importe quel TCG : ressources nécessaires pour ensuite les jouer. Le jeu par contre propose des mécaniques originales et très tactiques. C'est un jeu particulièrement redoutable en terme de difficulté et il demande un deckbuilding poussé et évolutif. On ne peut pas monter un deck qui s'affranchira ensuite de chaque scénario du jeu.
Bref c'est un jeu qui vaut franchement le coup d'être testé à mon humble avis.
#11

Iosword
Grand chevalier

Merci de la recommandation Vorakesh, j'y jetterai un œil
#12

YAD
Noble

Gwent à l'air sympa. J'y jetterais un oeil à l'occasion quand il sortira. J'en entends pas mal de bien.


Quant à TES legends ... c'est bien simple, je suis à bloc dessus depuis le début de la béta ouverte.

Je ne rejoins pas trop le commentaire concernant les prophéties. Je les trouve dans l'ensemble bien équilibrée et à prendre en considération à chaque fois que tu dois casser une rune.
La seule prophétie que je trouve un poil trop forte, c'est le noctule. Prophétie / ponction / 4-3 pour seulement 4 cristaux, ça fait un peu beaucoup d'un coup. Je le verrais bien à 3-3.


Et je trouve le système de pioche avec les runes bien équilibrés. Ca permet d'avoir des réponses quand tu joues contrôle et de devoir gérer les attaques intelligemment quand tu joues aggro. Et d'inclure de la pioche, évidemment.

C'est un peu la principale différence avec hearthstone sur le fond je trouve. Hearthstone avec un jeu aggro, tu roules ta tete sur le clavier et tu gagnes une fois sur deux au moins. Les missplays sont très peu sanctionnés.

Dans TES L, l'erreur ne pardonne pas. La rune que tu vas casser en trop alors que tu aurais pu t'en passer, le mauvais placement ... Il y'a un nivellement plus élevé entre les bons joueurs et les mauvais joueurs. Là ou sur hearthstone le nivellement va surtout se faire entre les bons decks et les mauvais decks.


Pour l'instant, je croise vraiment tous les types de decks sur TES legends. Sur les 29 dernières parties que j'ai recensées, j'ai croisé les 10 classes chacune entre 1 et 4 fois. Et pas forcément les memes decks en plus.
Là ou sur hearthstone j'aurais eu un tiers de shaman face, un tiers de war dragon et un tiers du reste. Et encore dans le reste, certaines classes seraient absentes.
Il y'a plus de variété dans le jeu et quand tu regardes les streamers, tu les vois tout le temps en train de modifier leur deck, d'en essayer un autre, histoire de s'adapter à la méta.
Sur hearthstone, le stream se résume bien souvent à du try hard avec un des 2-3 decks forts du moment.


On en discutait un peu sur twich ce midi. C'est en partie ce qui cause son manque de popularité d'un coté. Le jeu est très sympa, mais la moyenne d'age est assez élevée et relativement élitiste niveau CCG/TCG. Alors je me comprend, élitiste ne veut pas dire uniquement des joueurs pro de CCG.

Mais celui qui veut juste gagner sans se prendre la tete ne joue pas à TES legends. Et ca reste le cas d'une grande majorité des joueurs.


Ca ne va pas être facile pour bethesda de concurrencer blizzard qui propose des jeux ou même le débutant peut gagner contre un pro player.
#13

YAD
Noble

Première "extension" avec l'arrivée de l'arène du chaos du 14 au 19 septembre et d'un petit set de nouvelles cartes disponibles à cette période. Ainsi que de nouvelles illustrations pour les héros. Aucune idée du prix encore.

Durant cette période, il sera possible de choisir le mode arène chaos donc, avec les règles du pve ainsi que de nouvelles règles. Ca risque d'etre aléatoire mais assez fun.

l'arène du chaos

La madhouse collection
#14

mm678player
Paladin

TES Legends... j'ai un peu testé il y a quelques mois. Je ne sais plus pourquoi j'ai arrêté. Peut-être parce que j'ai trouvé que ça ressemble trop à juste Hearthstone avec juste des graphismes des TES, et encore (et que longtemps avant j'avais déjà un peu insisté sur ce dernier, alors que c'est pas énormément mon genre).
#15

YAD
Noble

C'est sur que les CCG, c'est un peu particulier comme genre. Perso je suis fan depuis que j'ai testé magic il y'a maintenant longtemps. Mais je n'ai jamais pu m'y mettre totalement pour ne nombreuses raisons.

Avec hearthstone, j'avais déjà passé pas mal de temps jusqu'à ce que je sois lassé de l'aléatoire omniprésent, du manque de réactivité de blizzard concernant les nerfs et la communauté assez immature.
Et là je suis à fond sur TES legends depuis que la béta ouverte est lancée. Et je retrouve tout ce qui manquait un peu dans hearthstone, que j'ai complètement laissé tomber depuis.
#16

YAD
Noble

Je remonte le sujet parce que je suis assez satisfait de ma petite perf :



d'autant plus content que je l'ai fait avec un deck combo monté de toute pièce avec les memes "ça ne marchera jamais" qui revenaient en boucle dès que j'en parlais.


Dommage que le jeu soit totalement dans l'ombre de hearthstone alors qu'il est largement meilleur. J'espère qu'ils vont s'activer pour lancer le jeu officiellement chez blizzard.
#17

YAD
Noble

Ca y'est. La sortie officielle du jeu est là.

Bon, l'annonce est surprenante. Parce que si tout le monde se doutait de son arrivé imminente, le fait que ce soit le cas juste après un patch standard est un peu brutale.

Mais en gros ce que l'on peut retenir :

- Le jeu est bel et bien sorti. Enfin.
- Un nouvelle aventure faisant suite à l'aventure solo actuelle est prévue, avec un lot de 40 nouvelles cartes
- De nouvelles annonces seront faites demain. Des rumeurs récentes parlaient d'un mode spec et d'un mode tournoi in game.




Voir tous