Vendredi 21 Juillet 2017, 15:05     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

[GC2016] Preview : Dead Cells

par Caparzo 31 Aoû 2016 10:00 5

Essayer de se démarquer dans l'univers impitoyable des roguelikes n'est pas de nos jours une tâche aisée. Nous pouvons en effet découvrir sur la plateforme de téléchargement Steam d'innombrables titres usant jusqu'à la moelle des mécaniques de ce style particulier, mais heureusement, il y en a toujours quelques-uns qui arrivent à se démarquer des autres. Dead Cells en fera-t-il partie ?

 

Développé par les Bordelais de chez Motion Twin, à qui nous devons déjà de très nombreux jeux en ligne free-to-play, ces derniers se sont cette fois-ci tournés vers des plateformes plus classiques pour nous proposer leur propre vision du roguelike. C'est en compagnie de Sébastien Bénard que Iosword et moi-même avons pu cette fois-ci essayer Dead Cells et y mourir des dizaines de fois. La mort, vous la côtoierez en effet de façon permanente dans ce roguelike où il sera bien évidemment question de permadeath. Mais revenons d'abord au commencement. Avant de pouvoir poser mes mains sur la manette, la première chose qui m'a interpellé, ce sont ses très beaux graphismes en pixel art, mettant en avant pour la démo l'intérieur d'un château. Le jeu final nous proposera tout aussi bien des intérieurs que des extérieurs.

 

  

 

Les claustrophobes pourront donc y jouer sans avoir trop de problèmes pour respirer, en tout cas pour ce qui est des décors. La difficulté du jeu devrait en effet vous faire suer. Bref, ces beaux graphismes en 2D ne le seront toutefois pas totalement puisque notre personnage ainsi que les différentes créatures qui viendront barrer notre chemin sont bel et bien en 3D, mais retravaillés pour donner une illusion de pixel. Le rendu global est très propre, lisible, et les effets des différents sorts et lumières sont beaux. La direction artistique n'est pas en reste, jouant tour à tour avec des teintes sombres et d'autres plus colorées. Les animations sont quant à elles très réussies et il évident que nous ne devrions pas être déçus par la partie technique du soft.

Vous le savez très certainement, un bon roguelike ne puise que très rarement sa force dans ses beaux graphismes. Le gameplay est en effet la partie la plus importante de ces jeux, et le titre de Motion Twin a de grandes ambitions. Dead Cells s'inspire en effet de ce que nous avons pu voir dans les Dark Souls en ce qui concerne les patterns des ennemis. Ces derniers auront tous des mouvements et des attaques qui leur seront propres, et le joueur devra adapter sa façon de jouer selon les types d'ennemis qu'il rencontrera. Ces derniers étaient très variés dans le niveau de la démonstration, mais si je devais en retenir un seul ce serait la chauve-souris. Ces petites bêtes étaient déjà très embêtantes dans des jeux comme Castlevania, mais celles de Dead Cells se montreront horribles. Pouvant traverser tous les murs, elle viendront vous attaquer par le haut, pas dessous ainsi que tout simplement par tous les côtés, et vous aurez bien du mal à les toucher facilement. Heureusement pour nous, le pattern de cet ennemi pourra évoluer dans les prochains mois et il existe bel et bien une arme pouvant les neutraliser sans trop de difficulté.

Le jeu de Motion Twin nous proposera effectivement un inventaire ainsi que de nombreuses armes que nous pourrons récupérer dans des coffres. Chacune de ces armes proposera un gameplay unique et un style de combat différent. Si vous optez par exemple pour des dagues, vous donnerez des coups très rapides et vous pourrez passer derrière vos adversaires pour effectuer des dégâts supplémentaires. Il y aura également des épées moyennes et des plus lourdes ainsi que des boucliers permettant de parer et contrer les adversaires. Des pouvoirs et autres armes à distance viendront également enrichir le gameplay, nous donnant par exemple la possibilité de détourner l'attention des ennemis avec un leurre ou bien de les attaquer de loin avec un arc ou une arbalète. Les combats s'annoncent donc rapides et variés, mais il faudra faire attention de ne pas trop accumuler les ennemis à l'écran puisque Dead Cell se transformera à cette occasion en une sorte d'orgie où il ne fait pas bon d'être au milieu. Cette débauche de violence sera d'autant plus extrême lorsque les adversaires seront protégés par un champ de force ne nous permettant pas de les toucher directement. Seule la destruction du générateur se trouvant dans la même salle que les ennemis pourra débloquer la situation.

 

  

 

Dead Cells s'inspire des roguelikes et de Darks Souls, mais il tirera également sa force dans son level design lorgnant cette fois-ci sur les metroidvania. Les niveaux seront en effet générés semi-aléatoirement et garderont une certaine structure logique, permettant une progression plus agréable et réfléchie, tout en restant non linéaires. L'exploration se fera donc dans tous les sens et nous seront amenés à partir sur notre droite, revenir sur notre gauche ou bien s'aider de chaînes pour monter et descendre. La carte se dessinera petit à petit et aidera grandement le joueur à ne pas se perdre. Des téléporteurs seront également mis à notre disposition pour pouvoir se déplacer un peu plus facilement sans devoir parcourir des centaines de mètres pour, par exemple, se rendre chez un marchand. Pour finir sur un point qui m'a extrêmement agacé lors de cette démo, je tenais à vous faire part de ma désolation en ce qui concerne les sauts de notre héros. Bien que classiques, ces derniers m'ont en effet donné du fil à retordre lorsqu'il était question de s'accrocher sur un rebord. Il ne s'agit pas forcément d'un défaut propre au gameplay et j'y suis également pour quelque-chose, mais j'espère que le rendu final sera légèrement plus facile.

 

Motion Twin semble être sur la bonne voie pour nous proposer un très bon roguelike avec Dead Cells. Ses graphismes léchés ne peuvent que nous séduire et son gameplay rapide, nous proposant de nombreux ennemis ainsi que de nombreuses armes à utiliser, est particulièrement plaisant. La difficulté générale du jeu devrait également charmer les joueurs cherchant à mettre du piment dans leur vie. Voici donc qui est particulièrement prometteur, même si j'aurais bien aimé avancer plus facilement dans le niveau, mais jouer debout n'est jamais une bonne chose pour se concentrer comme il se doit lorsqu'on a affaire à un roguelike. Oui je sais, je cherche des excuses, et c'est totalement mon droit.

Commentaires (5)

#2

Gobelin19
Garde

dire que c'était sensé etre une adaptation "action" de Hordes
ca a bien changé depuis

hate de voir ce qu'ils vont nous sortir, la qualité est souvent là
#3

mophentos
Paladin

c'est vrais qu'il est très beau.

j'aime de plsu en plus les rogue like ... je vais garder un œil sur celui-ci.
#4

kyrial
Villageois

Beaucoup de potentiel ce roguelike. D'ailleurs, cela ne date pas d'hier...
Et mettre du piment (d’Espelette) dans la vie du joueur, quoi de plus beau (ou bon).
Merci pour la preview Caparzo.

Message édité pour la dernière fois le : 31/08/2016 à 14:49

#5

jbbourgoin
Citoyen

Euh ... en quoi s'agit-il d'un roguelike ?

De ce que je peux en lire cela me fait penser à une sorte de Salt and Sanctuary ( gameplay de type Dark Souls, metroidvania ... ).

Quels sont les éléments repris aux roguelikes ?

#6

Jughurta
Chevalier

La permadeath par exemple.




Voir tous