Vendredi 21 Juillet 2017, 15:04     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

[GC2016] Preview : Shiness

par Caparzo 25 Aoû 2016 10:00 5

Cela fait maintenant un long moment que l'on nous dit que Shiness est sur le point de sortir, mais nous le cherchons encore dans les bacs. Quoi qu'il en soit, si l'on nous a bien promis une chose cette année, c'est que le titre développé par Enigami sortira bel et bien en 2016 pour notre plus grand plaisir.

 

Commencer une preview en annonçant une date de sortie n'est pas une chose coutumière, je l'admets très facilement. En temps normal j'aurais dû vous annoncer la couleur en vous faisant savoir que Shiness est un jeu aux graphismes mignons s'inspirant de J-RPG et de RPG occidentaux pour ce qui est de la forme, mais nous ne le savons désormais que trop bien. Cela fait en effet de nombreuses années que Shiness est en développement, bien que le projet ait germé dans la tête de Samir Rebib depuis encore plus longtemps, mais c'est en compagnie d'Hazem Hawash (chef de projet sur le jeu) que j'ai pu essayer Shiness et découvrir un peu plus en profondeur ce que le gameplay avait à nous proposer. Je tenais d'ailleurs à m'excuser auprès des autres journalistes qui attendaient bien sagement derrière nous pour avoir grappillé lors de ma session de très longues minutes supplémentaires, mais l'enthousiasme d'Hazem fait que l'on ne voit pas le temps passer manette en mains.

 

 

Shiness nous proposera de prendre le contrôle de Chado, héros aux apparences animales provenant du peuple Waki. Celui-ci sera accompagné par quatre personnages supplémentaires portant les doux noms de Kayenne ressemblant à un renard, Poki ayant des faux airs de chien ainsi que Rosalya et Askel, deux humains des plus normaux. Toutefois, je ne m'étendrai pas plus longtemps sur nos compagnons puisque je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de les rencontrer dans cette démo. Mais sachez que ces derniers pourront intervenir lors des combats ou bien prendre tout simplement la place du combattant principal pour profiter des compétences de chacun. C'est donc avec Chado que j'ai pu découvrir les bases du gameplay de Shiness. Notre héros poilu se dirigera avec aisance et pourra facilement sauter ainsi que profiter de son aptitude spéciale qui lui permettra de faire apparaître un rocher ressemblant à un menhir sur son dos.

Celui-ci nous sera utile dans les phases d'exploration puisque nous devrons résoudre de temps en temps des casse-têtes qui ne devraient pas cependant vous bloquer plus de quelques secondes. Nous tomberons en effet sur des portes s'ouvrant avec de gros boutons sur lesquels nous devrons parfois laisser notre rocher, ou bien en lancer un pour atteindre un bouton inaccessible. Bien sûr, nous ne pourrons pas invoquer autant de rochers que l'on souhaite pour ne pas rendre l'ensemble trop facile. Notons aussi que ces casse-têtes ne seront pas linéaires et nous pourrons les résoudre de multiples façons sans même s'en apercevoir. Quoi qu'il en soit, il était temps pour moi d'arpenter du pays et de partir à la recherche de Poki, l'un de nos quatre compagnons, qui semblait avoir malencontreusement disparu.

L'exploration de Shiness s'annonce comme l'un des points forts du jeu et sa direction artistique ainsi que ses graphismes devraient nous permettre d'admirer pendant de très nombreuses heures les décors du jeu. Le niveau que j'ai pu explorer était une forêt se divisant en plusieurs zones, cloisonnées dans un premier temps par de grosses portes. Seule une zone principale était bien plus grande que toutes les autres, mais dans tous les cas vous pourrez passer d'une zone à une autre sans aucun chargement et même revenir sur vos pas. La direction artistique du jeu s'inspire clairement de ce que nous pouvons voir dans les J-RPG, ou bien plus simplement dans les mangas et les animés. Toutefois, j'émettrai un doute sur les cinématiques qui m'ont bien plus fait penser à de la BD européenne que du manga, mais il ne s'agit ici que d'un détail, et c'est sûrement un avis trop subjectif. Graphiquement parlant, c'est beau, féérique, coloré et particulièrement propre. L'herbe se meut au gré du vent, les textures sont belles et collent parfaitement au style graphique, et les animations sont particulièrement réussies. Difficile de ne pas succomber devant un tel travail, et il ne fait pas l'ombre d'un doute qu'on passera des heures à explorer les environnements seulement pour profiter de ces différentes ambiances.

 

 

Toutefois, un peu de sport ne fait jamais de mal et cette démo m'a donné l'occasion de combattre des ennemis plus ou moins coriaces. Le système de combat est particulièrement simple d'utilisation, mais en même temps plus profond qu'il n'y paraît. Lorsque vous croiserez un ennemi durant la phase exploration, le jeu vous téléportera en une fraction de seconde dans une arène où vous pourrez affronter votre adversaire. Vous ne pourrez combattre qu'un seul ennemi à la fois, mais ils pourront effectuer les mêmes actions que vos compagnons, c'est-à-dire se permuter entre eux. À partir de là, nous pourrons décider d'utiliser nos poings et nos pieds pour combattre, mais aussi une parade et une esquive pour tenter d'éviter les coups. Les adversaires n'hésiteront pas non plus à vous envoyer des sorts que vous pourrez renvoyer sur le lanceur si vous appuyez sur le bon bouton au bon moment. Ce sera également l'occasion pour nous d'effectuer des combos et d'utiliser des sorts qui se baseront sur un système d'éléments : eau, terre, air, feu. Chacun de vos compagnons aura son propre élément attitré.

Le système de combat m'a semblé être bien fichu et la rapidité des différentes actions font que nous ne passerons pas des heures à affronter nos ennemis. Cela devrait être une autre histoire lorsque nous tomberons sur l'un des trente boss disponibles dans le jeu, comme j'ai pu en faire l'amère expérience dans cette démo. Sachez toutefois que tous les boss ne seront pas obligatoires. Dans ma quête à la recherche de Poki, Shiness m'a fait également écouter le langage imaginaire que nous pourrons entendre lorsque nous parlerons à un PNJ. Ce langage se rapprochera énormément du japonais, mais ne vous attendez pas à des dialogues particulièrement profonds. Les choix y seront vraisemblablement binaires et les réponses se feront sous la forme d'un smiley. Pour finir cette preview sur un dernier point positif, sachez que Shiness nous proposera une durée de vie de 30 heures en ligne droite et de 50 heures pour les joueurs aimant prendre leur temps.

 

Comme j'avais déjà pu le constater l'an dernier lors de la précédente Gamescom, Shiness est un titre très accrocheur qui semble posséder énormément d'atouts pour lui. Beau, mignon, fun, réactif, je pourrais continuer cet inventaire à la Prévert pendant encore de nombreuses heures. Le titre d'Enigami semble avoir été développé avec soin et amour, et il ne fait pas l'ombre d'un doute que le jeu sera finalement à la hauteur. C'est tout du moins ce que j'espère sincèrement puisque cette démo était il faut bien l'avouer très convaincante. Si je devais émettre un point négatif, mais qui ne me concerne pas réellement, je pense que l'univers un brin enfantin devrait en faire tiquer plus d'un malgré ses qualités. Il ne reste maintenant plus qu'à espérer qu'il sorte bel et bien en 2016 et qu'il ne soit pas retardé à la dernière minute comme nous en avons pris l'habitude ces derniers temps avec Shiness.

Commentaires (5)

#2

ninheve
Grand chevalier

Cette fois ci c'est sur je craquerai pour ce jeu , tu as l'air de t'y être vraiment amusé!
#3

oAmyoAmyo
Noble

Jme demande si ça rendrait pas mieux du cell shading sans contour noir...?
#4

Geralt
Seigneur

Jme demande si ça rendrait pas mieux du cell shading sans contour noir...?


Si on parle au sens large, par exemple dans Borderlands (le 2 je crois) on pouvait modifier le fichier ini pour virer ces contours noirs justement.
Et bien je trouve que c'est largement plus moche. ^^
Les virer complètement, ça donne un rendu très étrange je trouve...
#5

Percival
Paladin

Jme demande si ça rendrait pas mieux du cell shading sans contour noir...?
Le cell shading sans contour c'est comme le soleil sans lumière, ça n'a pas de sens. T'imagines une BD sans contour noir autour des objets et des personnages ?
#6

D_Inquisitor
Garde

J'ai baké ce jeu et j'ai fermé les yeux depuis pour ne rien en voir à part quelques images ça et là. SURPRIIIIIIIIIIIISE ... bientôt j'espère.




Voir tous