Lundi 16 Janvier 2017, 18:19     Connectés : 11      Membres : 10


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

[GC2016] Preview : Vampyr

par Caparzo 18 Aoû 2016 15:00 9

Plus connu pour ses jeux se déroulant dans un Paris futuriste ainsi que lorgnant pour un autre sur le festival de Sundance, Dontnod tente aujourd'hui de nous surprendre une nouvelle fois en plongeant cette fois-ci le joueur dans une ambiance sombre à souhait avec Vampyr, un action-RPG qui semble avoir du mordant.

 

Il y a différentes façons de commencer le salon de la Gamescom, se déroulant à Cologne. Les plus téméraires débuteront en effet en achetant des saucisses fumantes dont l'odeur enivrante couvre déjà toutes les parties extérieures du salon. Les autres se contenteront de bières, au goût beaucoup trop léger pour être honnête, dès 9 heures du matin. Moi, j'ai préféré choisir la méthode douce, mais ô combien gratifiante, de commencer cette journée en allant assister à une démo de Vampyr sur le stand de Focus Home Interactive. Malgré un soleil de plomb à l'extérieur du Koelnmesse, l'atmosphère poisseuse et sinistre de la dernière production de Dontnod a su prendre le dessus sur mes émotions. Comment pourrais-je en effet parler de Vampyr sans introduire sa palette de couleurs noir et bleu, ses textures humides, ses ruelles lugubres ainsi que son air infesté par la grippe espagnole au début du siècle dernier, tuant des millions de personnes en Europe.

 

 

Ici, ce sont les rues de Londres en 1918, qui grouilleront de miséreux ne sachant plus quoi faire et où aller pour échapper à cette terrible épidémie. Notre héros portant le doux nom de Jonathan Reid, médecin de son état, sera en effet amené à croiser de très nombreuses personnes et malheureusement, la mort sera toujours au rendez-vous lors de ces rencontres. Parfois, il n'y pourra tout simplement rien, et c'est au détour d'une maison aux murs décrépis qu'il ne pourra que constater l'ampleur du désastre de cette grippe. Lors de ces occasions funestes, Jonathan en profitera pour alourdir encore plus l'ambiance en faisant des commentaires mélancoliques sur ces corps morts aux os saillants sous leur peau livide. L'environnement en permanence crépusculaire ne fera qu'appuyer ce ressenti triste et Dontnod semble encore une fois avoir réussi son pari en ce qui concerne la partie esthétique de leur dernier-né.

Oui, je vous vois venir à des kilomètres, et oui, vous avez raison. Je n'ai pas encore mentionné le fait que l'univers de Vampyr contiendra, comme son nom l'indique si bien, des suceurs de sang, des striges, des strigois ou bien, pour faire plus simple ainsi que pour les nommer directement, des vampires. Bien qu'il s'agisse d'un médecin tout à fait honorable ayant prodigué ses soins sur le champ de bataille en France pendant la Première Guerre mondiale, Jonathan Reid devra également faire avec son tout récent état de vampire. Accompagné par la mystérieuse et dérangeante Lady Ashbury, qui pourrait être l'instigatrice de l'état de Reid, ce dernier devra en effet batailler sans cesse entre répandre le bien en prodiguant des soins aux plus défavorisés et se nourrir du sang de pauvres hères pour regagner ses forces. C'est ici que Vampyr essaye de se démarquer de la concurrence surfant trop souvent sur les clichés de ces univers nocturnes. Le titre de Dontnod nous proposera en effet d'analyser le moindre PNJ du jeu via un menu spécifique nous permettant d'en apprendre plus sur leur vie. Cet écran nous fera connaître leur métier, leurs amis, leur famille et nous pourrons compléter ces informations en allant parler aux différentes personnes peuplant les quartiers de Londres. 

Ces renseignements donneront à Reid la possibilité de pratiquer l'art si délicat du baiser vampirique sans susciter la moindre peur des habitants de ces districts. Se nourrir de ce liquide vermeil provenant d'un pauvre bougre n'ayant aucun lien affectif sera en effet le meilleur moyen de ne pas attirer l'œil inquiet des PNJ sur soi, mais parfois le joueur n'aura malheureusement pas le choix. La démo du jour nous a en effet permis de découvrir une quête dans laquelle le médecin finit par se nourrir du sang d'un marchand. Malheureusement, celui-ci avait un fils se trouvant dans un hôpital d'un autre quartier et le pauvre enfant deviendra orphelin suite à cette action. Pour autant, sachez que tout n'est pas écrit et que le joueur aura toujours des choix qu'il devra pleinement assumer. Il pourra en effet laisser ce marchand en vie ou bien aller tuer ledit enfant.

 

 

La cruauté dans Vampyr est une normalité à laquelle vous devrez vous habituer. Lié à tout ceci, votre héros perdra également des points d'humanité suite à ces actions, qu'il ne pourra ensuite jamais récupérer. Une fois les actions effectuées, aucun retour en arrière ne sera permis et vous sombrerez toujours plus loin dans cet état vampirique. Les différents quartiers du jeu subiront également les conséquences de vos choix meurtriers. Plus le joueur passera son temps à se nourrir dans une même zone, plus celle-ci deviendra invivable jusqu'à se transformer en une no-go zone dont seule Fox News a le secret. Les flammes ainsi que les pires immondices viendront en effet tapisser les différentes rues de ces districts qui deviendront perdus à tout jamais. N'espérez pas effectivement un retour en arrière avec le renouvellement des habitants suite à de possibles bonnes actions. Les bonnes actions, parlons-en.

Bien qu'étant un vampire, Jonathan Reid n'a pas perdu la raison et est toujours un médecin dans l'âme voulant guérir le plus de personnes possible suite à cette grippe espagnole, ainsi que découvrir ses origines mystérieuses. Le joueur sera amené à prodiguer des soins dans les hôpitaux ou bien chez l'habitant pour tenter de faire remonter la jauge d'espérance des différents quartiers de Londres. Reid pourra également aller toujours plus loin en ne tuant pas la moindre personne tout au long du jeu, mais ce statut de vampire reniant sa condition ne sera pas une chose aisée à assumer tous les jours. Voici donc pourquoi nous pourrons utiliser nos talents de médecin pour tenter d'améliorer notre condition. Le sang des PNJ non infectés et complètement sains sera en effet de meilleure qualité que le sang vicié, et celui-ci aura donc un pouvoir physique beaucoup plus important. Voici donc qui devrait laisser libre cours à notre imagination, mais sachez que nos choix ne seront pas sans conséquences dans Londres. Bien qu'étant des zones spécifiques, les quartiers seront en effet tous liés entre eux et la mort des personnages importants pourra affecter toutes les zones du jeu.

 

 

Dans ces conditions, il est difficile pour le joueur de passer inaperçu et il devra partager ces ruelles mortuaires avec deux factions prenant la forme d'un clan vampire pour l'un et de chasseurs de vampires pour l'autre. Des combats seront alors menés un peu partout en ville et vous pourrez enfin utiliser vos pouvoirs vampiriques du plus bel effet. Il va sans dire que vous devrez vous nourrir régulièrement pour bénéficier de ces pouvoirs et les faire évoluer. Pour le moment, je n'ai pas été personnellement convaincu par ces affrontements. Ceux-ci semblent en effet un brin statiques et ennuyeux à jouer. Cependant, la difficulté devrait être bel et bien présente puisque vous devrez mordre vos adversaires pour faire remonter vos points de vie.

 

Vampyr a donc tout pour plaire et pourrait bel et bien devenir une référence du genre si ses mécaniques de jeu sont exploitées comme il le faut. Il reste bien évidemment des zones d'ombre, comme le nombre de combats que nous devrons effectuer tout au long du jeu et si ces derniers auront une place plus importante que prévu. Quoi qu'il en soit, l'objectif et d'ores et déjà rempli en ce qui concerne sa direction artistique lugubre et dérangeante.

Commentaires (9)

#2

dagon
Villageois

Si la direction artistique et le background font envie, les doutes émis sur les combats (et leur quantité) font un peu peur.

Un lore sympathique peut tout à fait être gâché par des combats trop présents et ennuyeux. The Technomancer en est le (triste) témoignage...
#3

mophentos
Paladin

ça donne vraiment envie ...
#4

ninheve
Grand chevalier

en tous les cas ça met le sang l'eau à la bouche ! l'ambiance et le background ont l'air excellent , reste à voir le gameplay.
#5

Nehria
Citoyen

Le background et les graphismes ont l'air des plus sympathique :) Ce que je redoute le plus, c'est que le jeu se repose sur trop de combat et en oublie le reste !
Mais dans tout les cas... A surveiller de près
#6

blitosaure
Citoyen

Univers qui a l'air intéressant. Le jeu est prévu pour quand (je ne crois pas avoir lu l'info) ?
#7

Simonosaurus
Noble

2017 sans plus de précisions.
#8

Rakarth
Novice

L'ambiance donne envie, l'univers semble intéressant. J’espère également que le scénario et en effet les combats soient de bonne facture. En tout cas un jeu à suivre de près
#9

D_Inquisitor
Garde

Si les combats sont du niveau de ceux de Remember Me, ça me va.
#10

Shizam
Grand chevalier

Gageons que ce Vampyr ne soit pas une mascarade..




Voir tous