Lundi 01 Juin 2020, 18:15     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Journal des Quêtes de l'an 2016, mois de février

par Baalka 06 Mar 2016 09:00 8

Nous nous retrouvons donc aujourd'hui pour notre rendez-vous mensuel... À l'heure cette fois ! Aujourd'hui, au programme : des jeux à l'ancienne, des jeux pas vraiment RPG dont on parle quand même, et un peu de tourisme. Bonne lecture !

 

Février, petit mois de l'année... Nous avons tout de même, sur RPG France, à nous mettre sous la dent le test de Ruzar – The Life Stone (pour lequel une "challenge map" est d'ailleurs sortie), second test par Kylelesage (et j'avais triché en vous en parlant déjà le mois précédent), ainsi que celui d'Undertale, premier test par notre nouveau rédacteur Ymir, dont le style semble avoir plu à nos lecteurs. Je le remercie et le félicite pour ce premier test ! Parmi les nouvelles de ce mois, je souhaite prendre un instant pour revenir sur la fin de la saga Raven's Cry, et la fin de l'éditeur Topware Interactive, peu après la fermeture du studio Reality Pump, père de la saga Two Worlds.

 

   
Ruzar : The Life Stone (encore) et Undertale (il n'a l'air de rien mais...).

 

Ils ont fait parler d'eux.​..

 

Du côté des sorties, on va commencer par les deux titres que nous attendions depuis un moment déjà : d'une part, le hack'n'slash Grim Dawn, et de l'autre, le RPG à l'ancienne Balrum, caractérisé (non-exhaustivement) par son monde ouvert et ses compteurs de faim et soif. Grim Dawn est sorti de son accès anticipé dans lequel il était depuis bien longtemps, et les amateurs du genre n'en disent que du bien. Initialement uniquement en anglais, un patch français (All_Zebest et al.) le couvrant déjà presque intégralement (merci à l'Early Access) peut être trouvé sur le forum des développeurs. Merci à l'équipe des traducteurs.

Balrum quant à lui est techniquement sorti le premier mars, mais officiellement le 29 février, j'en parle donc... pour vous rediriger vers l'annonce écrite par Caparzo, où vous pourrez lire des avis plus éclairés que le mien. Je tiens quand même à noter que les développeurs ont déjà sorti plusieurs correctifs et sont très ouverts aux critiques et réactifs.

 

   
Les longuement attendus Grim Dawn et Balrum.

 

J'ai pas l'bras assez long !​

 

Un autre nom qui a du poids en ces contrées du RPG : Pillars of Eternity. Celui-ci se voyait doté en août dernier de sa première extension, The White March, se déroulant sans surprise dans les montagnes enneigées (elle était parait-il inspirée par le classique Icewind Dale), offrant de nouvelles zones et de nouveaux compagnons. Ce mois-ci est sortie (avec un peu de retard) la suite et fin de cette extension, The White March – Part II. Chaque partie est disponible à 15€ sur Steam, ou dans un pack à 24€. Si vous ne l'avez pas encore lu et n'avez pas essayé ce jeu, je vous renvoie vers le test de Pillars of Eternity par Iosword.

 

   
Des piliers enneigés.

 

C'est aussi au tour du RPG light avec des zombies, Dying Light, de s'offrir une extension avec The Following. Le jeu ayant été testé par Montaron, je prends quand même la peine d'en parler très brièvement : dans cette extension, vous avez l'occasion de quitter la ville et de rouler en buggy, le tout avec un nouveau scénario plus mystique...

Vous voulez encore plus d'extensions ? On s'éloigne encore plus du RPG, mais je sais que nombre d'entre vous l'apprécient : Talisman ! Pour rappel, également testé en 2014, Talisman est l'adaptation sur pc du jeu de table du même nom, jouable ici en solo mais orienté vers le multijoueur. Sa nouvelle extension, The Horus Heresy, vous propulse dans l'espace (rien que ça !) puisqu'elle propose un nouveau plateau et un nouveau système, situés dans l'univers de Warhammer 40k. Le plateau accueillera jusqu'à 4 joueurs, et vous aurez le choix entre 8 héros. Plus sont disponibles dans des “packs” – et cela fait jaser vu le prix de l'extension.

 

   
Jeu de plateau dans l'espace et de l'amusement en buggy.

 

Les sorties plus discrètes de ce mois.​

 

Vous savez que je ne porte pas les jeux RPG Maker dans mon cœur, peut-être injustement, mais la série Aveyond a assez de succès pour que je prenne la peine de toucher un mot de son nouveau-né, Aveyond 4 : Shadow of the Mist. Pour faire simple, c'est parmi ce qui se fait de mieux en matière de RPG Maker et c'est très humoristique. Vous y jouez Boyle Wolfbane, un héros du mal qui a échoué.

The Flame in the Flood est un roguelike-lite se déroulant dans une Amérique post-apo. Le style est plaisant, la survie difficile : il plaira à n'en pas douter aux amateurs du genre. Il mérite, je pense, le coup d'œil. Vous devrez descendre un fleuve généré procéduralement pour rester en avant des pluies torrentielles, et aurez pour ce faire un bateau que vous serez libre d'améliorer. Il sera ainsi aussi important que vos pieds, et tout le piment du jeu viendra d'arriver à équilibrer exploration au sol et avancée sur le fleuve.

 

   
Aveyond 4 et The Flame in the Flood, à l'ambiance réussie.

 

Enfin, il n'est pas non plus un RPG, mais We Are The Dwarves propose un synopsis intéressant : vous contrôlez trois nains astronautes partis explorer les confins du monde à la recherche d'une terre d'accueil pour leur espèce. C'est un jeu de stratégie en temps réel avec pause active doté d'une difficulté exigeante – c'est pourquoi je pense qu'il plaira à certains d'entre vous sans pour autant être un RPG.

 

   
Nous sommes les nains sous la montagne...

 

Février, c'est le mois rêvé pour un voyage en orient depuis votre bureau​…

 

En effet, ce mois-ci, sorties et ressorties (surtout) variées nous venant du Japon ! Mais pas seulement. En effet, si nous sommes habitués aux classiques j-RPG, nous le sommes moins aux RPG chinois ; Xuan-Yuan Sword (The Gate of Firmament) sera en effet probablement le premier auquel beaucoup d'entre vous seront confrontés. Inspiré de la mythologie chinoise, il s'agit du nouveau titre d'une série au long passif hors de notre petit occident. Ce titre, d'après son synopsis, repose sur le concept “quelqu'un regardant la même chose sous différents angles peut arriver à différentes conclusions”. Tout un programme. Cependant, les commentaires lui reprochent des cutscenes à rallonge ainsi qu'une traduction anglaise médiocre.

 

   
The Gate of Firmament, petit budget mais aspect réussi – bien que banal.

 

Ce cas à part, on est donc servi ce mois en ressorties de j-RPG de derrière les fagots. Commençons donc par Tales of Symphonia, disponible d'abord sur GameCube, puis sur Playstation Saltar l'avait testé sur PS3, et maintenant enfin sur Steam. Je ne vais pas laisser planer le doute longtemps : le port est catastrophique et digne de la décennie dernière. Bugs, instabilité, 720p, framerate limité, stuttering... Une débâcle à faire rougir Dark Souls de jalousie. Les devs sont sur le coup depuis la sortie et ont sorti plusieurs patchs réglant divers problèmes, mais ne changeant rien au fond : le jeu reste en 720p 30fps. À moins de grave crise de nostalgie, je vous recommande de passer votre chemin. Un “fix” réglant certains de ces soucis est développé par des fans.

Autre ressortie : il nous revient tout droit de 2009 où il était sorti sur Nintendo DS, c'est Disgaea. Il n'échappe malheureusement pas aux mêmes soucis de portage, mais NIS est sur le coup et a déjà réglé bon nombre de problèmes. La débâcle est loin d'être si grande, mais attendez-vous malgré tout à des soucis de stabilité et d'interface. Pas de test cette fois vers lequel vous rediriger, mais ce RPG tactique est plus que célèbre et est un pilier du genre qui aura inspiré de nombreux autres titres.

 

   
Tales of Symphonia et Disgaea

 

Ou bien depuis votre salon. Ou votre poche (?).​

 

Je dois vous avouer ne plus (comprenez : pas) comprendre grand-chose à la nomenclature de la série Neptunia. Quoi qu'il en soit, le dernier-né Megadimension Neptunia VII (comprenez VII comme V2, pas comme 7), sorti au Japon en avril dernier, est dès à présent disponible sur Playstation 4. Si vous voulez faire connaissance avec la licence, vous pouvez toujours jeter un œil au test de Hyperdimension Neptunia Re;Birth 1 (je vous ai dit que j'y comprenais rien) dont nous avait gratifié Leuffen.

Autre sortie japonaise sur PS4, mais également sur PS Vita, c'est Digimon Story: Cyber Sleuth. Si vous êtes comme moi, les Digimon vous rappellent peut-être tout au plus vaguement quelques souvenirs de jeunesse (je me souviens un jeu d'élevage sur PS1 où il fallait faire creuser dans une caverne à notre Digimon qui nous suivait partout...). Il s'agit ici apparemment officiellement d'un RPG digne de ce nom... Enfin, ça plaira aux amateurs du genre, de mon côté je commence à me poser des questions existentielles quant à ce que je fais de cette chronique. Quoi qu'il en soit, je vais lâchement vous envoyer vers cet article de la concurrence anglophone si vous voulez en savoir plus.

 

   
J'avoue que Neptunia a un design cool. Digimon a des dialogues.

 

On va désormais voir la concurrence et la 3DS, où Project X Zone 2 vient de sortir. Je ne saurais trop vous en dire, mais il s'agit d'un RPG à l'apparence traditionnelle, apparemment dans les rues d'un monde délabré. Pour finir, sachez que vous pourrez retrouver votre dose de classique Final Fantasy désormais sur votre téléphone, puisque Final Fantasy IX est désormais disponible sur Android et iOS.

 

   
Project X Zone 2, mieux illustré que par un long discours.

 

Et voici chers amis et lecteurs pour ce court mois de février, où j'ai finalement laissé ma plume courir quelque peu. Je me suis aventuré dans des genres qui parfois s'éloignent du plus strict RPG, mais j'espère que vous trouverez ici de quoi satisfaire votre appétit. Nous nous revoyons dans un mois !

 

 

Retrouvez les articles "Journal des Quêtes"

Commentaires (8)

#2

oAmyoAmyo
Paladin

Quelle arnaque ce Tales Of HD
#3

elButor
Noble

Hééé oui Grim Dawn est la , enfin , .. le titre éclipse un peu tout le travail de fourmi que tu as fait Baalka pour nous tenir au courant de toutes les sorties. Pillars White March II pas encore testé... Mais Balrum un peu, pas emballé plus que ça j'ai pas eu la flamme , celle qui me fait partir à l'aventure alors qu'avec Eschalon Book j'ai accroché tout de suite. Car il est plus simple aussi que Balrum...
Sinon Grim Dawn c'est une vrai réussite, on aurait aimé plus de budget par moment, on sent les limitations mais ça le rend encore plus classe. Car il est vraiment très abouti dans son genre et réalisé par un petit studio à ce que j'ai compris..
#4

cabfe
Seigneur

Hé ben, y'en a du monde en février !
#5

Haasva
Citoyen

Grim Dawn y'a des la compétition entre les joueurs à travers le PvE ?

Message édité pour la dernière fois le : 07/03/2016 à 03:27

#6

all_zebest
Héros

Crate Entertainment, c'est effectivement 6 ou 7 personnes.

Message édité pour la dernière fois le : 07/03/2016 à 03:16

#7

Dwilaseth
Seigneur

Super chronique ! Merci Baalka :)
#8

Jughurta
Chevalier

Les premiers retours de "We are the Dwarves" sont plutôt mauvais : difficulté mal dosée, jeu manquant de profondeur, phases d'infiltration plombée par l'IA, etc ...
#9

ClashRoyale
Novice

Super article !!




Voir tous