Mardi 12 Décembre 2017, 07:41     Connectés : 4      Membres : 3


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

[GC2015] Preview de Elex

par Caparzo 10 Aoû 2015 18:00 5

L'histoire du studio Piranha Bytes est particulièrement importante dans le petit monde du RPG. Celui-ci nous a en effet pondu des jeux particulièrement connus comme la série des Gothic, et je ne parle bien évidemment pas ici d'Arcania : Gothic IV. Plus récemment, ils nous ont dévoilé la trilogie Risen dont le dernier épisode a vu le jour à l'été 2014. Au passage, n'hésitez pas à jeter un oeil sur nos différents tests. Aujourd'hui, Piranha Bytes est de retour non pas pour nous jouer de mauvais tours, mais bel et bien pour nous dévoiler le très intriguant Elex. Voyons de quoi il en retourne réellement.

 

C'est donc en compagnie de Jennifer Pankratz de chez Piranha Bytes que nous avons pu découvrir Elex, et celle-ci avait énormément de choses à nous dire sur le nouveau bébé du célèbre studio allemand. Nous avons pu découvrir dans un premier temps le monde très original d'Elex. Se déroulant sur une planète ayant de très nombreux points communs avec notre belle Terre, les habitants de celle-ci n'ont pas eu autant de chance que nous puisqu'un grand cataclysme s'est produit à la suite de la chute de nombreuses météorites. En plus d'avoir détruit une très grande partie de cette civilisation, ce cataclysme a également apporté une sorte de force, de pouvoir, portant le nom d'Elex. Il est difficile pour moi de vous décrire avec précision ce qu'est réellement l'Elex, mais celui-ci est devenu un élément majeur plusieurs siècles après le cataclysme, au moment où se déroulent les événements du jeu. Je vous en reparle un peu plus loin dans cette preview. Avant toute chose, je préfère m'attarder dans un premier temps sur la direction artistique du jeu ainsi que sur les partis pris graphiques.

Piranha Bytes n'a jamais été réputé pour nous pondre des univers aux visuels impressionnants. Certains percevront cette sobriété comme un atout de poids, mais d'autres trouveront que c'est un manque d'ambition pouvant porter préjudice au jeu. Eh bien en ce qui concerne Elex, la direction artistique est également aux abonnés absents et la palette de tons très colorés ne devrait pas aider à faire changer d'avis les plus détracteurs d'entre-vous. Les visages sont quelconques, les armes et les armures n'ont pas de personnalité et j'irai même jusqu'à dire qu'on se rapproche parfois du design générique d'un MMORPG tout droit venu du fin fond de l'Asie. Cependant, et malgré tout le mal que je viens de dire au sujet de cette fameuse direction artistique, Elex a quelque chose de très accrocheur qui donne envie d'en voir beaucoup plus, mais surtout d'en apprendre bien plus encore sur son univers original. Pour finir sur les graphismes et si vous avez bonne mémoire, le côté cartoon du jeu annoncé il y a quelques semaines par les développeurs ne semble plus être présent.

 

  

 

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les événements de base du monde d'Elex ainsi que sur sa patte graphique, passons à des choses beaucoup plus sérieuses. Elex se reposera avant toute chose sur quatre factions bien distinctes tentant de vivre ou de survivre sur les restes de l'ancien monde. La première de ces factions regroupe des hommes ayant voulu un réel retour en arrière sur la méthode de vie. Ils vivent dans la forêt, dans des cabanes en bois, et tentent d'émuler une sorte de moyen-âge en utilisant des épées ainsi que de la magie. Le monde d'Elex n'est pas le nôtre, il est donc tout à fait normal de pouvoir l'utiliser. La seconde de ces factions est une faction un peu nébuleuse dont on ne sait malheureusement pas énormément de choses. Elle devrait cependant se trouver dans un environnement désertique, mais je reviendrai sur ce détail un peu plus tard. La troisième faction prend la forme d'un ordre religieux essayant de ne pas se mêler des affaires des autres. Ils n'utilisent pas la magie, mais ils se servent à contre-cœur du pouvoir qu'apporte l'Elex. La dernière de ces quatre factions est celle à laquelle appartient le joueur au début de la partie, et elle se trouve être la plus belliqueuse. Il s'agit d'une faction mettant en avant la technologie et utilisant à outrance l'Elex. Toutefois, l'utilisation de ce nouveau pouvoir n'est pas sans conséquence et les membres de cette faction n'ont plus aucune émotion.

 

  

 

Comme je vous le disais, le joueur prendra ici le contrôle d'un membre de cette quatrième faction qui était parti faire de l'espionnage. Malheureusement ou heureusement pour lui, à la suite d'un accident le pouvoir de l'Elex s'est arraché de lui et contrairement à de très nombreux jeux Piranha Bytes, il ne perdra pas la mémoire, mais retrouvera toutes ses émotions. Cela annonce donc un très beau parcours qui pourrait nous réserver de grandes surprises. Pour autant, et même si retrouver ses émotions et une belle chose, notre héros devra absolument rejoindre une faction pour tenter de survivre dans ce monde incertain. Ces factions nous proposeront des quêtes et nous pourrons en général effectuer de très nombreux choix dans les dialogues. Les PNJ auront quant à eux leur propre vie ainsi que leurs routines quotidiennes permettant de rendre le monde d'Elex très vivant. Qui dit monde vivant, dit ennemi à dérouiller, et il devrait y avoir de quoi faire.

 

  

 

Elex nous proposera des combats en temps réel nous donnant le choix de combattre avec des armes blanches, telles que des épées, ou bien de combattre avec des armes bien plus modernes, comme des fusils laser. Il ne faut effectivement pas oublier qu'Elex se déroule dans le futur et que le contexte avec les différentes factions encourage ce type d'anachronisme. C'est en effet particulièrement perturbant d'admirer des armures dignes d'un Mass Effect et quelques secondes plus tard de découvrir des robes qu'un Risen n'aurait pas dénigrées. Pour continuer sur les combats, ces derniers ne m'ont pas laissé un souvenir impérissable. Bien que les combats à l'épée ne devraient pas s'éloigner de ceux de Risen, les combats au fusil sont pour le moment mous du genou. Il est vrai qu'il ne s'agit que d'une pré-alpha, mais ça fait malheureusement un peu peur. Nous pourrons utiliser cet attirail sur des ennemis très variés pouvant tout aussi bien prendre la forme de dinosaures évolués, de mutants et d'humains que de méchas. Là encore, nous pouvons assister à un grand fourre-tout semblant complètement incohérent au premier coup d'oeil, mais s'inscrivant parfaitement dans le contexte du monde d'Elex

En parlant de monde, je vous vois tout de suite venir et vous allez me demander s'il s'agit d'un monde ouvert ou bien de plusieurs zones ouvertes. La réponse est monde bel et bien ouvert, et nous pourrons le traverser sans aucun temps de chargement. Ce monde se composera de plusieurs environnements pouvant prendre les formes d'un très gros volcan, de forêts de type européen, de terres désolées que ne renierait pas l'Islande ainsi que d'un désert. Pour ce qui est de la démo qui nous a été présentée, celle-ci mettait surtout en avant un environnement de type forestier dans lequel nous avons pu admirer des vestiges du passé tels que des routes et des bâtiments, mais aussi de nouvelles constructions plutôt impressionnantes. Pour mieux explorer ces différents environnements, Elex nous donnera la possibilité d'utiliser un jetpack. Celui-ci nous permettra de découvrir, je l'espère, la verticalité des environnements, mais son utilisation sera limitée par le temps via une jauge.

 

  

 

Pour finir cette preview sur quelque chose de beaucoup plus consensuel, Elex nous proposera bien évidemment de l'artisanat, des perks et nous permettra de tuer tous les personnages sauf ceux étant trop importants pour l'histoire. L'interface se montre quant à elle très classique (nous n'avons pas pu voir l'inventaire, etc) et semble déjà être adaptée tout aussi bien au PC qu'aux consoles. C'est donc un très bon point de voir Piranha Bytes s'intéresser dès maintenant à ces deux plateformes, pouvant laisser espérer cette fois-ci une bonne adaptation sur consoles. 

 

Elex est un projet très intéressant qui devrait réellement diviser les joueurs. Sa direction artistique anecdotique malgré la qualité de ses artworks, ses graphismes colorés ainsi que ses éléments anachroniques peuvent en effet laisser perplexe. Mais son background original ainsi que son gameplay qui ne devrait pas beaucoup varier de ce que nous connaissions déjà de chez Piranha Bytes – et c'est tant mieux en ce qui me concerne – sont très prometteurs. Sortie prévue pour l'hiver 2016/2017 sur PC, Xbox One et PlayStation 4.

Commentaires (5)

#2

wrex62
Citoyen

Tant qu'il ressemble à un rpg, c'est le principal non ?, ya bien des gens qui jouent (joueront) à south park ou shiness !

Message édité pour la dernière fois le : 11/08/2015 à 14:20

#3

Lohengrin
Garde royal

Tant qu'il ressemble à un rpg, c'est le principal non ?, ya bien des gens qui jouent à south park ou shiness !


Ah bon?
#4

darth traya
Seigneur

Un Gothic en monde post apo avec des trucs futuristes mélangés à de l'héroïc fantasy.
Les allemands deviennent fous. Mais je le prendrais forcément de toutes façons.
#5

Mickaelus
Citoyen

Bon, étant donné que j'apprécie beaucoup, voire énormément, le style du studio, que je trouve même les décors conçus, depuis Gothic 3, très jolis (les personnages c'est autre chose, mais ça reste tout à fait correct), je ne vois pas comment ce jeu ne m'intéresserait pas, surtout si on conserve toujours ce sentiment d'exploration mêlé à des combats ardus mais gratifiants.

En plus, l'univers qui mêle plusieurs tendances (fantastique et technologie, ça m'évoque un bon Arcanum par exemple), et ces factions aux conceptions assez tranchées qui me plaisent bien à priori, devraient engendrer un tout sympathique propice à faire des choix.
#6

Chinaski
Grand chevalier

Il ne manque pas grand-chose à leurs jeux pour être des hits, à chaque fois. Peut-être un petit effort sur les combats ( depuis Risen 2, ils craignent un peu ).

A suivre, de toutes façons.
Les mots "monde ouvert" et "jetpack" dans la même phrase, ça éveille forcément mon attention




Voir tous