Lundi 23 Septembre 2019, 00:58     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Journal de Quêtes de l'an 2015, semaine 7

par Iosword 15 Fév 2015 09:00 3

Il est des endroits pour le moins obscurs et effrayants dans notre petit monde vidéo-ludique, les profondeurs de Steam, le Deep Web, ou encore cette chronique sont autant d’endroits où j’évite de mettre les pieds. Entendons-nous bien, je respecte le travail de mes collègues, mais mon rôle sur RPGFrance, avant d’être une rédactrice, est d’être la rédactrice en chef, voyez-vous. Si la tâche est assez diverse, une partie de celle-ci consiste à regarder d’un mauvais œil les jeux que vous présentent des développeurs pleins d’espoir et à leur dire que même si leurs jeux ont l'air sympathique, ils ne foutront pas les pieds sur RPGFrance.

 

Ironie de la chose, c'est aujourd'hui moi qui rédigerai cette chronique. Alors pour commencer, parlons d’un outil qui va peut-être être à l'origine d'une vague de RPG peu inspirés et amateurs : MyRPG Master. Il s'agit d'un logiciel de conception de RPG (et de MMO) réutilisant le moteur Torque3D notamment aperçu dans Life is Feudal – autant dire que ce n’est pas le moteur le plus stable qui soit. Les premiers retours laissent au soft le bénéfice du doute : l’ergonomie est bonne, mais MyRPG est instable et dépourvu de features essentielles. De plus, le prix de 40€ pour une alpha en découragera plus d’un. Et puis, n’oubliez pas, mes chers gobelins : le meilleur moyen de créer un jeu en 3D reste d’apprendre à coder et d’utiliser des moteurs plus puissants et moins spécifiques que celui-ci.

 

  

MyRPG Master a un avantage : l'import de modèles 3D, cela évitera peut-être les clones.

 

Cette semaine est aussi celle de la sortie définitive de Sanctuary RPG : Black Edition. Ce jeu fait la part belle à l’ASCII, au roguelike et au dungeon-crawler, le tout avec un humour, une belle OST et un coté old-school qui séduira les nostalgiques. Si vous voulez tenter l’aventure, une démo est disponible. Le jeu ayant un certain charme, il n’est pas impossible que l’on vous en parle un de ces jours. Ah... cette semaine semble presque être bonne, n’est-ce pas ? Presque, car voilà que j’aperçois un Free-to-Play : BloodRealm : Battlegrounds. Derrière ce nom d’un classicisme barbare se cache un TCG (un jeu de collection de carte et de duel, à la Magic) ayant, selon les développeurs, des mécaniques RPG poussées. Ne m’en voulez pas, mais au vu des retours mitigés, j’ai préféré ne pas tenter ma chance.

 

  

Sanctuary : Black Edition et BloodRealm : Battlegrounds

 

C’est donc en continuant ma route que j’aperçois The Legend of Candlewind : Nights & Candles. Point de Free-to-play ou de TCG, point de Fake-RPG. Serait-ce un dungeon-crawler old-school ayant tous les arguments pour plaire aux fans du genre ? Sur le papier. En effet, on déchante assez vite. Il n'y a pas de création de personnage et les graphismes fait main sont dépourvus de toute direction artistique, datés et surtout copiés/collés tout au long du jeu. Outre cela, l'optimisation, l'ergonomie et l'équilibrage sont aux abonnés absents et la durée de vie est de deux heures... Les arguments sont nombreux et le verdict sans appel : restez sur Legend of Grimerock. Pour conclure sur les sorties, voilà le jeu RPGMaker sans lequel cette chronique serait incomplète : Aveyond : The Darkthrop Prophecy, dernier opus d’une trilogie sortie au cours de ces deux derniers mois. C'est de la fantasy à la japonaise plus que classique, et ça ne donne pas plus envie que cela.

 

  

The Legend of Candlewind : Nights & Candles et Aveyond : The Darkthrop

 

Avant de vous laisser passer un bon dimanche à torturer des chatons, il faut tout de même évoquer les Early Access de la semaine, aussi nombreux que les sorties. Nous avons donc Data Hacker : Reboot, un opus qui s’appelle Reboot et qui clôt une trilogie… Les gens ont décidément des idées bien saugrenues. Les retours sur la série, malgré son statut de jeu RPGMaker, ont toujours été bons et le jeu a été financé sur Kickstarter, donc je suppose que cela peut valoir le détour et qu'il y a un public.

 

  

Data Hacker : Reboot. Comparativement, c'est presque plus joli que les deux jeux ci-dessus.

 

Vient ensuite Purgatory : War of the Damned. Avec un nom pareil, il doit y avoir de l’action. Eh bien oui, dans le sens où c’est un FPS multijoueur avec des éléments de RPG où le but du jeu est d’envoyer des sorts à la gueule de vos camarades. Mais le jeu n’ayant à l’heure actuelle aucun retour et le trailer ne donnant pas plus envie que ça, je me méfierais si j’étais vous. Plus sympathique, nous avons Tom vs. The Armies of Hell, un top-down shooter au style cartoon qui semble bien survolté. Le seul hic, c’est que je n’ai pas très bien compris ce qu’il avait de RPG.

 

  

Purgatory : War of the Damned et Tom vs. The Armies of Hell

 

La beauté de l'indépendance restant l'expérimental, voici notre lauréat de la semaine :  Dark Forester. Pour reprendre la description Steam : c’est un jeu de gestion de forêt hardcore qui réutilise les meilleurs aspects des genres suivant : RPG, STR, MMO et God Game. Rien que ça. Le principe en est donc simple : s’occuper de sa petite forêt, la faire grandir, et la protéger. Alors, non seulement, ça a l’air franchement étrange comme concept et pas très passionnant, mais c’est aussi de l’alpha 0.1 réalisée par un seul mec et vendue à près de 30€. Comme l'argent ne pousse pas sur les arbres, c'est peut être un peu cher.

 

  

Dark Forester a l'air aussi bordélique en jeu que sur papier.

 

Pour rester dans un cadre forestier et en finir avec les Early Access, voici la venue de StaudSoft’s Synthetic World Beta. En gros, c’est du Minecraft-like, donc outre le fait que je ne considère pas Minecraft comme un RPG, je me demande bien quelle plue-value ce jeu pourrait apporter à un genre déjà surexploité. Et à en croire les features, aucune. Seul point postif : pas de cubes en vue.

 

  

StaudSoft’s Synthetic World Beta, pas de cubes ne veut pas dire beau ou inspiré.

 

Et comme chaque semaine, un lot de DLC arrive. Nous avons donc du contenu payant pour les MMO Free-to-Play que sont Marvel Heroes et Uncharted Waters Online : Gran Atlas. Et au cas où vous êtes, vous aussi, convaincu que c’est un RPG : Tropico 5 se voit offrir du nouveau contenu additionnel. Pour conclure, l’OST de Dead State est désormais disponible et pour en savoir plus sur le jeu, je vous renvoie au test réalisé par Vaetrem.

C’est donc la fin de cette chronique et avant de vous laisser, je tiens à vous dire – même si son statut d’A-RPG est sujet à débat depuis plus d’une décennie déjà – que l'une des meilleurs sortie de la semaine reste le remake de Zelda : Marjora’s Mask sur 3DS, qui ne se contente pas d’offrir un remake graphique au titre et permettra à ceux qui ne l’ont pas connu sur N64 de s’essayer au plus original des Zelda.

 

  

Zelda : Marjors's Mask 3DS, ah... Nostalgie quand tu nous tiens.

 

Sur ce, j’espère que la semaine prochaine nous réservera encore de nombreuses surprises, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. À dimanche prochain.

 

Retrouvez les articles "Journal des quêtes"

Commentaires (3)

#2

mophentos
Paladin

il n'y a que Tom vs. The Armies of Hell, qui me semble sympa cette semaine.
#3

Chinaski
Grand chevalier

Majora's Mask est un chef-d'oeuvre du jeu vidéo ( bon, ok, c'est pas un RPG et en plus c'est juste une version lustrée, mais quand même, ça compte !)
#4

Nallitsac
Guerrier

Ouille, verdict sévère et sans pitié pour tous ces obscurs petits jeux presque d'role (pardon...) condamnés à la marginalité, mais sans doute juste.

En tout cas que le meilleur jeu de cette semaine soit le remake d'un jeu (mythique et parfait certes, mais un remake quand même) peut en dit long sur la qualité des autres jeux présentés...




Voir tous