Mardi 25 Juin 2019, 16:23     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Journal de Quêtes de l'an 2014, semaine 50

par Toupilitou 14 Déc 2014 09:00 2

Chers gobelins, je ne sais pas chez vous, mais par chez moi, ça commence à sentir le sapin. Cette douce odeur est souvent associée au moment où vous pourrez, dans un grand élan altruiste, roter votre trop plein de foie gras à la tronche de votre interlocuteur tout en découvrant vos cadeaux. Et même si je ne vous le souhaite pas, peut-être écoperez-vous d’un des jeux présents dans cette chronique.

 
Cependant, toute règle souffrant d’au moins une exception, tout n’est pas à jeter, et il n’est donc pas nécessaire de vous acheter tout de suite un lance-flamme pour vous exercer à la prophylaxie. En effet, avec Deadnaut de Screwfly Studios, rentrez dans la peau d’un capitaine de navire interstellaire parti pour explorer des navires à l’abandon, afin de découvrir ce qu’il s’était passé à bord. Les missions qui vous seront assignées seront assez diversifiées. Vous dirigerez une escouade à travers un écran de contrôle, et même si la prise en main est laborieuse, l’interface reste relativement minimaliste sans forcément avoir un gameplay simpliste. J’évite de saliver comme un vieux clébard en public, mais ce petit jeu me fait tout de même bien envie.

 

   

 

Dans un éclair de lucidité qui surprend encore mes proches, j’ai compris que je n’avais plus grand-chose à attendre de la saga Final Fantasy. Gardant le rythme des rééditions, Square Enix nous pond donc cette fois-ci Final Fantasy XIII-2. Même si le portage était correct (ce qui est toujours le cas), le gameplay du précédent opus m’était resté au travers de la gorge. Quoi qu’il en soit, les gobelins les plus intégristes d’entre vous pesteront encore une fois sur des broutilles comme la résolution d’écran et les fps. Pour le reste, je vous invite à (re)lire la prose de sieur Saltar le Cactus !

 

   

 

Dans Dungeonmans de Adventurepro Games LLC, vous aurez la possibilité de vous balader dans un univers chatoyant, monde plus gorgé de combats qu’une chanson de la Vilaine Fermière ne l’est d’inepties. Il s’agit d’un Roguelike à l’humour caustique, le tout dans des maps générées procéduralement. Contrairement à beaucoup de jeux se revendiquant de l’héritage de Rogue Legacy, celui-ci semble être plus fidèle. Quant à l’aspect graphique, c’est du pixel qui tâche. Certains aiment, mais pour ma part, mes tibias ont été suffisamment maltraités par des coins de tables basses pour que je sois traumatisé à vie par tout ce qui est cubique. Mais ce n'est pas là le principal intérêt de ce jeu. Pour preuve, allez lire la prose de Killpower qui avait écrit un article sur l'Alpha en début d'année.

 

   

 

It’s a wipe ! de Parody Games LLC vous permettra quant à lui de gérer une guilde en recrutant ses membres, en prenant en compte leur moral, et en les envoyant combattre des monstres divers et variés. Autant vous dire qu’avec son gameplay stratégique, ça sent l’homme, le vrai, paillasson pectoral compris. À part ça, arrêtez de vous frotter les yeux ; d’une part ça abîme la cornée, et d’autre part, les graphismes et les animations ne changeront pas pour autant. Mais une chose est sûre : pas besoin d’avoir une bête de course pour faire tourner ce jeu qui semble plutôt fun.

 

   

 

Oh et puis zut… Je fais mon coming-out : je suis RPGMakerphobe. J’ai pourtant tout essayé pour tenter de traiter ces jeux avec sympathie, mais c’est au-dessus de mes forces. Estimez-vous encore heureux que ce ne soit pas un de mes amis qui vous en parle ; il serait capable de vous cracher dessus un flot de bile et de s’arracher les testicules pour vous les jeter au visage, plutôt que de se compromettre à causer d’Angels of Fasaria : The Battle of Dominion de New Source Entertainment, réédition du jeu éponyme pour navigateur sorti en 2005.

 

   

 

Une fois n’est pas coutume, parlons d’un jeu qui vient de nous arriver en accès anticipé : Dog Sled Saga de Trichotomy. Vous pourrez zoner dans le grand Nord, tout en gérant votre meute de chiens de traîneau à travers une aventure pal-pi-tan-te. Est-ce qu’il s’agit vraiment d’un RPG ? J’ai bien peur de ne pas pouvoir répondre à cette angoissante question, d’autant plus que je résiste de tout mon petit être à la tentation du sarcasme facile. En règle générale, pour ce genre de jeu, le silence serait plutôt la réponse adéquate.

 

   

 

Au moment où je pensais pouvoir me tourner les pouces après avoir accompli mon devoir hebdomadaire, je me suis fait alpaguer par la dame au fouet. Elle me charge de vous dire que le DLC Viking Conquest pour Mount & Blade : Warband, sorti cette semaine, est très sympathique ; il s'agit à la base d'un jeu de stratégie / RPG / bac à sable. Mais sachez qu'il est également buggé jusqu'à la moelle. Alors, au choix, soit vous attendez le test de Iosword, soit un bon gros patch. L'un n'empêche pas l'autre, of course.

 

   

 

En espérant que la semaine à venir soit encore meilleure que celle que nous venons de vous décrire, on se retrouve dimanche prochain les gobs !

 

Retrouvez les articles "Journal des quêtes"

Commentaires (2)

#2

Chinaski
Grand chevalier

A ce propos, bonnes fêtes RPG France !
#3

Toupilitou
Garde royal

Finalement, j'ai essayé Deadnaut chez un pote, et je suis un peu plus mitigé.

Malgré l'interface minimaliste, l'atmosphère claustro du capitaine dirigeant sa team à travers son cockpit est bien présente. Par contre, il n'y a pas de tuto, la dimension stratégique est light et on a une certaine impression de redondance dans les missions.

Le jeu passe plutôt bien, le concept est intéressant, mais j'sais pas... Il manque un truc pour qu'il puisse être fun sur le moyen / long terme.




Voir tous