Mardi 20 Novembre 2018, 15:30     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Interview de Morgil - Obsidiurne

par Jubei 17 Nov 2014 10:00 11

Bonjour à vous chers amis Gobelins. Aujourd’hui, c’est un article un peu spécial que nous allons vous présenter, puisqu’il s’agit d’une interview d’une auteur/illustratrice de BD de fantasy.  Avec aujourd’hui deux séries parues et/ou en cours de parution, comme  « Entre Chien & Loup » et « Le Dévoreur de Temps », Morgil a accepté de nous accorder une interview afin de présenter ses projets, mais aussi et surtout, la femme qui se cache derrière ces magnifiques BD. 

 

- Bonjour Morgil.  Pouvez-vous vous présenter, ainsi que l’équipe qui travaille à vos côtés ? 

Bonjour ! Je m'appelle Nadia, je travaille sous le pseudo de Morgil. Je travaille essentiellement avec mon conjoint, Pascal, qui lui est sous le pseudo de Skaldgard.
J'ai aussi des amis qui m'aident pour tenir les stands et préparer les goodies comme Tee-Chew et Earendil.
 

     



   - Quel a été votre parcours durant ces 5 dernières années ? 

J'ai beaucoup travaillé en tant que coloriste sur diverses bandes dessinées avant de pouvoir faire ma première série avec Florence Torta, " Entre Chien et Loup".
Parallèlement à ça j'ai monté mon auto-entreprise, les " éditions Obsidiurne", où je publie des ouvrages comme des arts books et notre bd format comics " Le Dévoreur de Temps". A côté de cela je fais pas mal de conventions bd mangas ou européennes. Bref, je suis bien occupée !

 

- Pourquoi ce nom d’Obsidiurne ?

A l'époque Obsidiurne était une petite association montée avec l'aide d'un ami de lycée ValR. On cherchait simplement un nom qui n'existait pas et qui, au son, représentait l'atmosphère de mes dessins et de nos textes (fantasy, demons, mystique etc...).

Obsidiurne est donc né de la contraction des mots "Obsidienne" et  "Diurne".

 

- Votre travail en tant qu’auteur/illustrateur s’axe surtout sur le style Fantasy.  Pourquoi ce choix ? 

J'ai toujours aimé la fantasy, un monde où tout est possible. Voyager, partir en quête dans des contrées inconnues a toujours enflammé mon esprit. Petite j'avais un album panini du dessin animé " Donjon et dragon", je ne savais pas encore ce qu'était le jdr mais j'aimais déjà ça. Au lycée j'ai découvert le club de jdr tenu par mon conjoint et ses amis. Depuis c'est le grand amour et je n'ai jamais pu réellement quitter cela.
Mon pseudo, Morgil, vient d'ailleurs du dictionnaire de la langue elfique de Tolkien.


- Quelles sont vos influences, vos repères et vos idoles, dans le monde de la Fantasy ?

Question difficile à vrai dire, il y a tellement de choses ! Ma première grande rencontre s'est faite dans le milieu du manga avec " Les Chroniques de la Guerre de Lodoss". Je me souviens avoir dit à ma mère " voilà c'est ça que je veux faire plus tard".

Je crois que l'image " Les Chroniques de la Guerre de Lodoss" ne m'a jamais vraiment quittée.
Ensuite j'ai connu évidement via le Jdr,  "Les Terres du Milieu" et " Donjon et Dragon". Ce qui m'a aussi marqué c'était la découverte des romans de Salvatore avec  l'elfe noir Drizzt.
Après une autre bd difficile à classer mais qui m'a énormément marquée c'est les "Sandman" de Neil Gaiman. Si j'avais pu choisir une bd à faire, ça aurait été celle-là.
 

- Comment s’est passé le développement de vos BD ?

C'est très différent d'un projet à l'autre.

Pour "Entre Chien et Loup" c'était un travail particulier. On a commencé de zéro avec Florence et on a fait une liste de ce qui nous plaisait. Ensuite Florence a fait des essais écrits, on a discuté, négocié et " Entre Chien et Loup" a enfin pu prendre forme. Une fois qu'on avait défini les personnages de Korgan et de Kurt, le reste est venu tout seul.

Ensuite j'ai aussi le comics avec Skaldgard " Le Dévoreur de Temps". C'était plus facile car tous deux nous aimons les mêmes jeux et avons les mêmes influences. On a ébauché les grandes lignes du début à deux mais c'est lui qui a pris les rênes de l'histoire. Je ne m'occupe que du dessin.

 

  


- Depuis combien de temps êtes-vous dessus ?

Pour " Entre Chien et Loup" cela a pris un an par volume. Pour être honnête c'est difficile de faire plus vite.

Pour le " Dévoreur de Temps" (qui est toujours en cours) je dirais que c'est plus aléatoire : étant donné que c'est de l'auto-publication, nous travaillons dessus quand nous le pouvons. Mais nous essayons dans la mesure du possible d'en sortir deux par an.


- Qu'est ce qui est le plus dur à gérer dans la création d’une BD ?   

Ce que j'aime le moins : Les recherches de costumes et de décors. C'est long et fastidieux. Les personnages me viennent généralement facilement mais pour le reste cela prend beaucoup de temps. J'avoue que j'ai surtout hâte d'attaquer le story board et le dessin en lui-même, raconter l'histoire. Après même si j'ai appris à aimer ça, les storyboards sont à mon sens le plus difficile. C'est la clé d'une bonne bd, le juste mariage entre l'histoire, les dialogues et le dessin.

 

- Quel a été le jeu qui vous a le plus influencé pour le développement de vos BD ?

Surement le " Witcher" avec Geralt de Riv  et une pincée de Skyrim !

 
- Quelle a été votre priorité dans le cahier des charges pour le développement ?

Le storyboard ! Je sais que c'est une étape que beaucoup de bédeistes débutants n'aiment pas trop, mais elle est essentielle. Une fois son story board bien établit, le dessinateur peut se concentrer sur le dessin et le scénariste sur ses dialogues. 

 

  


- Qu'est-ce qui, pour vous, démarque le plus vos créations des autres univers de BD du même type ?

C'est difficile de répondre à ça. J'essaye au maximum de donner de l'émotion, de me mettre à la place des personnages.  Après,  je pense que l'originalité vient de notre capacité à faire les choses comme on les aime en essayant de ne pas trop être influencés graphiquement par ce qu'on lit et ce que l'on regarde.

Bref c'est comme refaire les choses à notre sauce, avec nos propres couleurs et parfums.
Un des moyens d'y arriver c'est de lire plein de romans et se forcer à visualiser les scènes. Ça aide beaucoup.

Sinon je garde en tête une chose qu'une amie dessinatrice m'a dit un jour : " moi j'ai fais la bd que je rêvais de lire quand j'avais 15 ans".
Je garde toujours ça en tête quand je travaille.

 
- Avez-vous déjà prévu des suites ou bien d’autres projets ?

"Entre chien et Loup" est désormais terminé. Notre comics auto-édité le "Dévoreur de Temps" est au tome 3 et comptera encore 3 tomes pour clôturer l'histoire.

Actuellement j'ai plusieurs dossiers BD en cours pour présenter à des éditeurs. Tout en fantasy car c'est là où je suis le plus à l'aise, même s'il y a des variantes comme du vampire ou du viking.

Sinon mon gros projet auto édité en cours est un projet de one shot cartonné couleurs qui va s'appeler " Héritage". C'est une histoire "dark fantasy", un savant mélange de Donjon et Dragon  teinté de Warhammer.

Les personnes qui me suivent depuis un moment, retrouveront des personnages que j'ai déjà souvent fais en illustration.

La particularité de ce projet c'est que je souhaite le réaliser entièrement à l'aquarelle. J'aimerais revenir au basique après des années de couleurs sous ordinateur. Nous pensons par la suite le lancer en projet de financement participatif.

 
- Vous êtes indépendante ? Quel est le plus dur pour un indépendant et quelles sont les difficultés que vous avez rencontrés ? 

Deux choses : L'argent et la fatigue.

Quand on se lance seul en auto-édition ou en profession libérale (dessinatrice/coloriste)   l'argent est un de nos premiers soucis. Chaque nouveau contrat avec un éditeur  doit être négocié et on sait jamais pour combien de temps. Quand on travaille en auto édition il faut tout budgéter, les impressions les frais de déplacements pour les salons, le prix des stands, les taxes etc... Tant qu'on a pas les mains dedans on a du mal à se rendre compte de la difficulté de tout faire soi-même (dessin, maquette des livres, site internet,  etc....), on n’a pas les moyens d'embaucher du monde. Alors on s'entraide entre artistes !

Quant à la fatigue, je suis dans le cas de beaucoup de mes collègues dessinateurs/dessinatrices. Il m'arrive de travailler la journée, le soir et les weekends pendant des mois d'affilés. C'est très usant mais le défi est motivant !



- Avez-vous été approchée par des éditeurs dès le début ou bien cela a-t-il été une quête de longue haleine ? 

Un peu des deux ! Honnêtement les éditeurs ne démarchent pratiquement plus les auteurs maintenant. C'est un mythe !

Pour ma part j'ai eu beaucoup de chance, je fais partie des exceptions pour " Entre Chien et Loup" :

J'ai été contactée par Tonkam pour un projet bd car j'avais à l'époque fait leur concours bd-manga sur le thème des dragons.
Si je n'avais pas fait ce concours à l'époque je n'aurais probablement pas été contactée, et cela reste une exception à la règle.

Maintenant qu' "Entre Chien et Loup" est fini je dois faire comme tous mes collègues, refaire des dossiers et les présenter.

 

 
 

Avez-vous un métier à coté ?

Non, je fais uniquement de la bd et de l'illustration. C'est loin d'être facile tous les jours. Heureusement que mon conjoint me soutient !


- Sur la rédaction d’un BD : quelle a été la partie la plus dure à gérer ?

Je n'écris jamais mes scénarios de bd, c'est un travail difficile que je laisse aux spécialistes !
 

- Est-ce qu’il vous arrive qu’un éditeur vous demande de changer des planches, de les modifier, ou bien de modifier le scénario ?

Les demandes de corrections arrivent, évidemment ! L'éditeur est sensé nous aider à tirer le meilleur de notre projet en nous aiguillant.  Après il faut aussi avoir un bon directeur de collection et une bonne équipe derrière. La plupart du temps les corrections sont le sujet de négociations et de débat !

Les corrections de dessins ne sont pas compliquées à faire. Par contre le scénario, c'est plus délicat. Car si on modifie trop de choses on peut dénaturer l'histoire ou en casser le rythme.
 

- Comment choisissez-vous vos éditeurs ? 

Je crois que ce sont eux qui nous choisissent !

Plus sérieusement, quand on démarche un éditeur il vaut mieux se présenter chez quelqu'un qui a une collection qui correspond à votre projet. Pour caricaturer, je ne vais pas présenter un projet "dark fantasy" à un éditeur qui ne fait que de la SF.

C'est aussi pour cela que j'ai monté mon auto entreprise d'édition. Je voulais pouvoir faire les projets qui me plaisent sans avoir à calibrer mon travail. Pour prendre un exemple simple, si nous avions voulu présenter le "Dévoreur de Temps" et maximiser nos chances de publier, il nous aurait fallu abandonner le format comics (qui est très peu utilisé en France) bien que ce format fait la saveur de cette bd.

- Quels sont aujourd’hui vos attentes pour vos BD ? 

Faire des bds de plus en plus abouties, plus belles. Faire rêver les gens le temps d'un album.

 

  
 

- Avez-vous déjà pratiqué le jeu de rôle ?

Depuis mes 15 ans et j'ai jamais arrêté ! J'ai commencé par Jrtm, ensuite un petit peu de "Pendragon", par la suite l'incontournable "Donjon et Dragon". J'ai aussi beaucoup aimé le jdr de "Marvel superheoroes", en particulier le système avec les cartes. Après on joue pas mal avec Gurps, car on adapte les trucs qu'on aime sur ce système de jeu, pour jouer à du Resident evil par exemple.
Le jdr me permet de garder mon imagination fertile et me permet aussi de m'immerger dans mes histoires plus facilement.

 

- Quel est votre JdR préféré et votre RPG vidéo ?

Pour les jeux de rôles c'est dur de choisir ! Mon premier grand amour a été les "Terres du Milieu" même si le système de jeu était très compliqué ! Ensuite je dirais que ma meilleure campagne, je l'ai jouée à "Vampire la mascarade".
Quant au jeu vidéo difficile de ne pas citer "Baldur's gate" !

 

- Que représente le jeu de rôle pour vous ? 

Un moment de détente, d'amusement ! C'est pour moi un grand moment d'évasion.
De plus j'aime développer mes personnages au maximum et j'en réutilise pas mal dans mes histoires. Cela me permet de leur donner plus de corps !
 

- D’autres jeux auxquels vous jouez ? 

En ce moment ? Minecraft ! Et sans jamais me laisser les "Resident Evil".

 

- Que souhaitez-vous dire à nos lecteurs pour les inciter à acheter vos oeuvres ?

Je dirais que s'ils connaissent ou on évolué avec les mêmes jeux de rôles, univers et romans ils pourront surement trouver des illustrations et des bandes dessinées qui leur plairont !

 

- Une petite exclusivité pour RPGFrance ?

Je vous ai déjà tout dit !

 

Le mot de la fin ? 

Merci beaucoup à vous pour avoir présenté mon travail ! Quant aux lecteurs, merci d'avoir lu jusqu'au bout ! J'espère vous retrouver bientôt !

 

Merci à toi Morgil du temps que tu nous as accordé.  Et bon courage pour le futur. Si comme moi, vous avez aimé cette interview et la personne qu’est Morgil, n’hésitez surtout pas à aller voir son travail et lire ses œuvres. 

 

Vous pouvez donc retrouver notre illustratrice BD sur :

Commentaires (11)

#2

Vaetrem
Chevalier

Merci pour l'interview, Jubei !

Ca a un certain style, il y a pas à dire !
#3

Dwilaseth
Seigneur

Une interview sympa ! En plus je ne connaissais pas l'artiste :)
#4

DAlth
Garde royal

Si seulement il y avait plus de femmes amatrices de RPG...
#5

mophentos
Paladin

Merci à toi Jubei pour cette intéressante interview ;)
#6

Hapax
Citoyen

"Morgil" signifie "Étoile noire" en sindarin... Que la force soit avec toi ! heu...
#7

troOn
Citoyen

quitte à féminiser une auteur, autant le faire bien : c'est "une auteure" :)

et merci pour cette très sympathique interview !
#8

Jubei
Chevalier

Mais de rien les Gob's. tout le plaisir est pour moi.
#9

Darll62
Garde

Houla en voila un article sympathique un gros MERCI.

#10

oAmyoAmyo
Paladin

Elles sont chouettes vos interviews, j'aimerais bien en trouver encore plus sur le site =)
#11

all_zebest
Héros

J'avais rencontré Morgill il y a longtemps, à Lyon, lors d'une convention de japanimation. Très sympathique et accessible, elle m'avait même fait un dessin dédicacé.
#12

Jubei
Chevalier

C'est vrai que Morgil est très sympa et facilement abordable.
Et petite anecdote pour les lecteurs, sachez que Morgil a fait des dessins pour PoC pour le Donjon de Naheulbeuk....




Voir tous