Mercredi 22 Novembre 2017, 17:47     Connectés : 9      Membres : 8


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Preview de Dex

par Iosword 22 Sep 2014 10:00 7

Si Steam était un jardin alors l’early access serait son efflorescence perpétuelle. En effet, chaque semaine, émergent sur la plateforme de Valve de nombreux jeux aux développements parfois à peine débutés. Nouvelle tradition vidéoludique, cela ne choque plus personne de payer pour une bêta voire une alpha dont le dénouement n’est jamais vraiment assuré. C’est pour cela qu’il faut savoir séparer le bon grain de l’ivraie et chez RPGFrance, nous faisons ça pour vous. Ainsi, je vais aujourd’hui vous parler de Dex - projet kickstarté avec succès d’un studio tchèque nommé Dreadlocks Ldt. – un jeu un peu particulier qui se nomme lui-même comme un « 2D Cyberpunk RPG » donc un jeu mêlant RPG et action/plateforme.

 

Sorti le 13 août dernier sur Steam, l’early access ne fait que débuter et le jeu se relève assez maigre en contenu. Par exemple, le cyberspace et le hacking, qui étaient des points très importants de la campagne Kickstarter, sont absents et il en va de même pour la quête principale. Ainsi, il n’y a pour le moment aucun tutoriel et nous sommes lancés dans la peau de Dex, héroïne cyborg dont on ne sait rien. Outre cela, pour le moment, le jeu souffre d'un manque de diversité que ce soit dans les types d'ennemis au faible nombre de quatre, d'implants qui s'ils sont bien utiles ne sont pas bien nombreux non plus - même si de toute manière, vous ne pourrez pas équiper simultanément les dix augmentations présentes - et de nombreux items manquent à l’appel. Coté compétences, nous avons déjà un aperçu de ce que pourra accomplir notre héroïne via cinq arbres actuellement disponibles (Constitution, Crochetage, Corps à corps, Premiers soins et Armes à feu) et via le menu consacré aux augmentations/implants qui nous offriront des bonus plus qu'intéressants.

 

  

Voici un aperçu des compétences et augmentations.

 

Bref, le monde de Dex et ses mécaniques peuvent paraître un peu faiblards. En effet, le système d’arme à feu a une ergonomie assez hasardeuse, ce qui fait que nous nous retrouverons plus facilement à enchaîner coups de pieds et coups de poing qu’à essayer de viser. Mais le réel problème reste les ennemis qui nous tirent dessus alors qu’ils n’apparaissent pas encore à l’écran et qui nous forceront à jouer les suicidaires ou à fuir lâchement. Même constat au niveau du système d’infiltration qui en l’état est extrêmement mal géré – au point même que je n’ai pas très bien su comment on était censé s’en servir. Quant au coté plateforme, ce dernier n’est pas exempt de bugs non plus. Ainsi le jeu aimera vous forcer à monter les escaliers quand vous désirez aller tout droit ou inversement. Et on pourra aussi remarquer des chutes étonnantes de framerate, d’autant plus étonnantes que les endroits concernés sont souvent vides.

Malgré tout, n’oublions pas que c’est une alpha, ainsi il n’y a rien de vraiment étonnant à voir un jeu dont le contenu semble prometteur mais encore absent ou emplis de bugs. Surtout que même en cet état peu engageant, Dex vous offrira tout de même de quoi vous occuper pendant quelques heures. En effet, certains PNJ sont déjà implantés - même si on peut déplorer leur rareté - et nous offriront des quêtes à choix multiples qui nous aideront à nous immerger dans l’univers. L’écriture est très prenante et nous retrouvons les thèmes liés au cyberpunk, à savoir tout ce qui trait à la condition et misère sociale, au transhumanisme, aux corporations « ne vous voulant que du bien », à la corruption, au marché noir et la liste est encore longue.

 

  

Charlene vous proposera ses charmes ainsi que quelques paradis artificiels.

 

Ainsi, un SDF - et ancien chercheur - vous demandera des antidépresseurs pour continuer à travailler avant de vous proposer d’autres tâches à la morale assez douteuse. Vous rencontrez aussi un jeune adolescent dont la mère souffre atrocement et a besoin d’une greffe : vous pourrez faire preuve d'altruisme et payer le coup de l'opération et l'organe en question, ne pas vous en souciez et les laisser dans la merde, convaincre le fils de voler une banque d’organe non loin ou, si le courage lui manque, d’offrir un rein à sa chère mère. Un pharmacien, quant à lui, vous demandera de faire exploser un immeuble au C4 pour détruire un labo qui lui fait concurrence. Bref, vous avez toujours le choix d’accepter ou non ces quêtes et de les résoudre à votre manière. Ce qui est intéressant est qu’on ne sait jamais vraiment ce qui motive les différents protagonistes et que l’univers semble réagir en conséquence.

Mais la plus grande qualité de Dex à l’heure actuelle est encore la promenade qu’il offre. Habor Prime, ville futuriste où se passe l’action, nous ferme encore beaucoup de portes au nez. Mais nous ne pouvons nier la diversité et la cohérence des lieux.  Ainsi, l’ambiance de Dex est assez proche de l’œuvre de William Gibson, dont les développeurs avouent s’être inspirés, avec un fort soupçon de Deus Ex. Et comme toute ville qui se veut cyberpunk, cette cité est aussi étincelante que sale et décadente.  J’ai pris un réel plaisir à me promener dans les quartiers actuellement accessibles de cette ville divisée en secteurs : de Chinatown aux entrepôts gardés par des hommes qui n’auraient pas dû m’attaquer à vue. A crocheter des portes pour accéder à de nouveaux lieux - en effet, notre belle cyborg se retrouvera vite bloquée si vous n'investissez pas quelques points dans le domaine. La direction artistique et l’animation des personnages de type 16-bits ne plaira pas à tous mais pour ma part : je la trouve somptueuse. Les rendus sont fins, les jeux de lumières très bien gérés et la Bande-Son ne fait que renforcer l’atmosphère. Mais avant tout, la plus grande qualité de l’univers de Dex est qu’il parait crédible.

 

  

Chez Dreadlocks Ldt., ils ont assurément une bonne patte graphique.

 

En effet, Blade Runner date un peu et ce n’est plus ainsi que nous voyons notre futur, même un futur cyberpunk. De ce fait, Dex utilise le monde tel que nous le connaissons pour recréer un univers cohérent et nous offre des Kebabs et autres services de restauration rapide qui abondent déjà dans nos rues, des codes QR, des imprimeries se reposant sur la technologie 3D, des tags faisant référence à l’actuelle culture « web ». Mais il offre aussi une myriade de détails aussi inutiles qu’immersifs : ainsi vous trouverez des machines distribuant des préservatifs à chaque coin de rue mais aussi des magazines ou vidéos pornographique et du PQ chez l'épicier du coin.

 

En conclusion, on ne peut nier le grand potentiel de ce soft qui devra néanmoins se doter d’un gameplay plus solide pour arriver à nous offrir une expérience de jeu intéressante. Mais Dex réussit déjà son pari premier : nous offrir un univers cyberpunk cohérent et duquel nous n’avons plus envie de sortir. Seulement, ce dernier aussi manque encore de contenu et nous ne pouvons que regretter de ne pouvoir interagir qu’avec peu de PNJ, en effet, il serait préférable d’avoir des interactions inutiles que pas d’interaction du tout. Dex vient juste d’arriver en alpha et évoluera très probablement dans le bon sens au vu de la bonne volonté des développeurs. Néanmoins, je ne recommanderai pas l’achat en état, il faut encore laisser à Dex le temps de mûrir pour qu’il puisse nous proposer un fruit goûtu.

Commentaires (7)

#2

evolvia31
Citoyen

j'aime vraiment beaucoup ce jeu. l'univers est vraiment génial et fidèle et pour l'instant je trouve le début très très prometteur.

Apres le seul petit bémol ca serait les combats un peu fouillis et confus des qu'il y a 3 ou 4 ennemis mais franchement une pépite s'il continue comme ca.
#3

Dara Neutron
Garde

Voilà un jeu qui sort de nulle part et dont patte graphique m'impressionne énormément et j’espère que coté son ça sera pareil, il ne coute que 15€, si ça peut les aider à finir le jeu ça serait un bel investissement.
#4

Moussur
Citoyen

Cela m'a l'air bien bon!
Je pense que je vais le prendre en accès anticipé pour supporter les devs et éviter de payer plein pot.
#5

auty01
Citoyen

Je vais faire ma mauvaise langue, mais j'ai bien du mal à y voir autre chose qu'un clone de Deus Ex en version 2D. Et ton article renforce cette sensation. :/
#6

Djefel
Chevalier

Je vais faire ma mauvaise langue, mais j'ai bien du mal à y voir autre chose qu'un clone de Deus Ex en version 2D. Et ton article renforce cette sensation. :/


Si il devenait aussi bon que le Deus Ex premier du nom ça ne serait pas un mal !!
#7

mophentos
Paladin

ce jeux me donne vraiment envie, mais je ne crois pas que de vf soit prévu :(
#8

Remontoir
Citoyen

Si Steam était un jardin alors l’early access serait son efflorescence perpétuelle.


Jolie phrase... Boudiou j'aurai appris un mot grâce à vous...


Les graphismes de ce jeu dégagent une sacrée atmosphère...
ça donne envie, j'espère que le développement arrivera à terme.
Je me méfie de plus en plus des early access...




Voir tous